Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Ah coquinou, que c'est bon !

je regarderais ça avec avec graaaaaaande attention à la maison, mais là déjà, je savoure la belle besogne.

Pffffft !!! le sud de la France, boudant La Palma..... coquinou !!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelle série Nicolas :)

Des dessins vraiment magnifiques, merci de nous les offrir :)

C'est pas La Palma mais qu'est-ce que c'est beau quand même ;)

Bonne journée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

De l'exceptionnel... comme d'habitude !

 

Pardon pour l'oxymore, mais avec Nicolas (et Serge), la figure de style est obligatoire. B|

Share this post


Link to post
Share on other sites

Punaise c'est magnifique ! 

Mention pour la finesse de ngc 4731 ! 

 

fredo😊

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour le partage de cette superbe récolte de début de printemps !

Y a vraiment du détail (spires, bandes noires, etc ...) et  ton rendu typique assez "net" et "tranché" donne un aspect presque photographique et contrasté.

Une fois de plus je mesure l'écart entre 300 et 400 mm car notamment sur les structures diffuses vues de face (M99, M100) je suis vraiment très loin d'en voir autant.

Par ex la 4ème galaxie de la boîte ne m'est accessible que dans les derniers degrés de la VI

Ca confirme que le monde des spires commence vraiment à 400, même si on peut en voir des prémisses avant.

Heureusement le 300 semble se rattraper sur les petites NP, les amas ouverts et les globulaires.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

.... oui mais avec le Nicolas, ce coquinou, même avec le même instrument, t'es pas pret de voir ce qui voit.... Il est un peu bionique le garçon, des facultés plus que surprenantes, une sorte d'extraterrestre - ils arrivent !!!!

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

… ça c'est vrai Serge, ce Nicolas a des capteurs CCD à la place de la rétine. Cela fait longtemps que je m'en suis rendu compte quand j'admirais ces superbes dessins de comètes avec leurs multiples jets alors que je n'en voyais même pas la moitié !!

… et pas que les comètes, les galaxies aussi et que dire de ses dessins dantesques de Jupiter par exemple !!!

Peut-être qu'avec un T800 ou un T1000, je pourrais concurrencer Nicolas et son T400, qui sait !?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ahhhhh mais vous n'y êtes pas !! xD

Je viens de comprendre, c'est parce que c'est observé depuis les Alpes du sud !! :P:D

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, etoilesdesecrins a dit :

Je viens de comprendre, c'est parce que c'est observé depuis les Alpes du sud !! :P:D

Ah mais non plus, parce que j'en reviens des Alpes du Sud et en comparant à ce que j'ai (en stock et dernièrement obtenu), je reste un cran en dessous. L'oeil et l'optique doivent être affûtés, pour sûr !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jolie récolte !

Pour NGC4236, je l'avais dessinée au Restefond il y a quelques temps, au T400. Celle-là est très diaphane, pas simple d'en sortir des structures.

Coup de coeur pour ton dessin du trio avec M99 à droite, vraiment sympa.

 

Fred.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous... ceux qui restent les pieds sur terre, faut pas exagérer...:o le rendu du dessin exagère toujours un peu les contrastes, sinon difficile d'y voir quelquechose, mais si certains veulent retravailler ça informatiquement... ;)

 

Oui, NGC4236 n'est pas dans le genre grosse luminosité surfacique... c'est la saison où elle est bien haute et il faut un bon ciel noir... J'ai aussi un peu zieuté IC342, disons cherchée en visuel pour la photographier, mais là il doit falloir une sacrée transparence, car j'ai surtout vu la tache floue du pourtour du noyau... les bras sortent déjà difficillement en photo...

Il y a toujours des assez grands objets à chercher dans notre hémisphère nord sans avoir aller loin... ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello Nicolas,

C'est du haut vol, comme à ton habitude!

J'aime beaucoup ta gestion de la lumière qui fait vraiment ressortir les contrastes sur les objets qui ne le sont pas toujours ;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo pour ces dessins. Que de détails !  C'est superbe :).

Je vais m'en inspirer pour mes prochaines observations ;).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bravo Nicolas pour cette moisson de Galaxies et les dessins qui vont avec!

Edited by Chris277

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbes dessins Nicolas !

Je me joins à l'avis des autres, tu es un extraterrestre de la vision ! Fox Mulder devrait se pencher sur ton cas ;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nicolas, dans un autre style que Fred, tes dessins bien contrastés montrent sans ambiguïté les caractéristiques physiques des galaxies et me donnent envie à chaque fois de dessiner ces mêmes cibles. Après, à l'oculaire, on peut être déçu par leur rendu plus ou moins flou si on n'est pas dans les meilleures conditions mais au moins on aura essayé.

Sinon, je croyais que Blieux était autour de Paris mais je comprends mieux maintenant le soin apporté aux différentes brillances de surface.  Fabrice M.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Blieux, c'est la commune des Alpes de Haute-Provence où se trouve l'observatoire du Mont Chiran cité dans quelques CROAs.

Un coin où l'éclat de Vénus et Jupiter gêne en vision nocturne!

Edited by xavierc

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'ailleurs vous aurez remarqué que dans les notes manuscrites, à côté de Blieux il est écrit SQM=21.72, SQM=21.74,... c'est difficile près de Paris... ;)

Nicolas

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, je ne croyais pas ça possible mais dans la liste y en a 3 que je n'ai jamais vues même avec un instrument plus petit.

Notées pour ces vacances en Touraine et aux NAT.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By xavierc
       Dobson 508/1920
       Seine et Marne sur le terrain des ballots de foin.
       17 dessins : 8700 à 8716.
       
       Nous aurons droit au passage à l'heure d'été cette nuit, le CROA en heures locales en tient compte.
       
       Arrivé à 19h, je monte de jour puis au crépuscule le Dobson 508 qui n'était pas sorti après octobre 2018, meteo culpa.
       J'ai pensé à faire quelques photos lors du montage :
       
       
       
       
       
       
       
       
       Je suis prêt à 20h07 précisément, discutant par moments avec Thierry du Whatsapp Webastro arrivé vers 19h30 et déjà là hier avec son télescope 350.

       
      Puis Anthony arrive avec une lunette 80 pour la photo. Il était déjà venu observer avec moi une fois ici l'automne dernier en plus quand j'avais sorti le 508.
       En attendant la nuit totale, Thierry et moi pique-niquons.
       
       Cette nuit, je montre par moments des gros objets célèbres au 508 et alterne avec des dessins d'objets plus confidentiels.
       Je pointe d'abord M42, on devise sur les couleurs perçues, du bleu cyan, du vert, et un peu de rouge dans la structure dite de l'arc en ciel pour moi.
       
       La nuit sera sèche.
       
       En cherchant dans les Gémeaux une nébuleuse planétaire que je ne trouverai pas (syndrome David Vincent) (trop ponctuelle, et le passe-filtre ne facilite pas le blinking du filtre OIII pour aider à la repérer), je tombe sur un ANR, amas non répertorié, découvert par Yann Pothier.
       
       Observation 8700 : Y1.
       Yann 1 ou Pothier 1. A 138x, c'est une ligne d'étoiles assez faibles à considérablement faibles.
       
       
       Puis je tente à quelques encâblures une nébuleuse diffuse pas prévue au programme mais bien là.
       
       Observation 8701 : IC444.
       85x, 138x. Elle m'apparait très faible, très diffuse. Le halo de cette nébuleuse est assez évident et absent des étoiles de même brillance alentours.
       Le bord Est est plus net.
       
       
       Antoine, vu au bois de Vincennes lors d'une sortie Lune-étoiles doubles de cet hiver, est arrivé avec un de ses amis, Ludovic, et un Dobson 200.
       
       Je dessine une galaxie des Gémeaux.
       
       Observation 8702 : NGC2365.
       201x, 276x, 85x. Je la repère à 85x. Elle est faible, assez diffuse, son centre est flou. La turbulence est forte.
       
       
       Tant que je suis dans les Gémeaux, je montre M35 et NGC2392 l'Eskimo dit aussi le Clown, mais la turbulence est forte. Le premier montre une variété de couleurs importante et des dizaines d'étoiles, le second sa couleur verte, sa centrale et son premier anneau autour, plus quelques irrégularités de brillance, mais on est loin du potentiel de l'instrument.
       
       Je quitte les constellations hivernales et continue avec des galaxies de la Grande Ourse.
       
       Observation 8703 : NGC2959/61.
       Ce couple facile à 201x se compose de la très faible NGC2961 et de la faible et diffuse NGC2959 à centre plus brillant considérablement faible.
       
       
       J'en profite pour montrer le couple M81/M82, d'abord en vue large où ils sont de justesse dans le même champ, puis à 201x sur chacun.
       Je vois plein de nodosités sur M82 mais les spires de M81 ne sont pas identifiées lors de cette vue furtive.
       En tous cas, les observateurs sont scotchés.
       
       J'irai aussi détecter les spires de M51 dans le Dobson 200 à un faible grossissement de 40x faute d'oculaire de focale intermédiaire entre le 25 et le 6mm.
       Il me semble aussi que c'était cette nuit que je la pointerai tard pour Thierry qui restera collé à l'oculaire quelques minutes.
       Il pense ne pas la revoir de si tôt comme ça.
       
       Observation 8704 : NGC2976.
       85x, 201x. Assez faible à 85x, cette galaxie bleue-verte d'éclat hétérogène est une belle surprise, avec des régions HII vues VI1 à 4.
       
       
       Je rends visite aux galaxies du Lion vers Gamma.
       
       Observation 8705 : NGC3213.
       Elle est très faible et diffuse à 201x.
       
       
       La turbulence diminue.
       
       Observation 8706 : NGC3226/27.
       85x, 201x. Les Siamoises sont observées au 508 après avoir été dessinées au Strock 254 le 4 mars.
       Elles sont évidentes dès 85x.
       NGC3226 révèle son centre considérablement faible, un peu flou, et le reste faible à très faible.
       Le centre de NGC3227 est assez faible, le pourtour étant de brillance identique à celui de sa voisine.
       Elles sont très diffuses, au point qu'il est difficile de voir où elles s'arrêtent ou si elles se touchent.
       
       
       A 1h10 le phare de la Tour Eiffel est enfin éteint.
       Une vague de départ survient, ne laissant que Thierry et moi sur le terrain, ou plus exactement dormant dans sa voiture pour le premier.
       
       Observation 8707 : NGC3222.
       Glânée à 201x près des Siamoises, elle est confondable avec une étoile floue car petite, un peu faible.
       
       
       Observation 8708 : NGC3190/93.
       201x, 402x. Ce beau couple brillant dans Hickson 44 est bleuté! Les 2 galaxies sont notées assez faibles.
       La troisième du lot sortait du champ pour le dessin, je l'ai donc dessinée à part.
       
       
       Le changement d'heure survient à 2h, il est du coup 3h du matin.
       10 minutes plus tard, j'ai un peu mal aux pieds à force d'être perché sur l'escabeau.
       Un peu de marche permet de les masser et de soulager la petite douleur.
       
       Observation 8709 : NGC3187.
       201x. La plus difficile du groupe Hickson 44 n'est vue qu'en vision décalée, VI2 à 3.
       
       
       Observation 8710 : NGC3185.
       La dernière du groupe Hickson 44 est un peu à l'écart et parfois oubliée, mais pas cette fois.
       A 201x, elle m'apparait diffuse, avec un centre très faible et un pourtour VI1.
       
       
       Je m'offre une tranche de galaxies de la Vierge.
       
       Observation 8711 : NGC4224.
       85x, 201x. Faible, diffuse, elle est vue dès 85x.
       
       
       A 4h Thierry est relevé, il ne fait pas semblant quand il dort.
       
       Observation 8712 : NGC4233.
       201x. Celle-là est petite, condensée et faible.
       
       
       Les chiens de la ferme s'excitent.
       
       A 5h, le Dobson est dirigé à cheval entre printemps et été, vers les galaxies du Serpent.
       
       Observation 8713 : NGC6027-6027a/d.
       C'est le Sextet de Seyfert, observé à 201x et 276x.
       Il est exigeant en qualité de ciel. Quelques membres (NGC6027, 6027a et 6027b) sont séparés à 201x, très faibles à VI3 selon les composants.
       Il est déjà sombre à 276x.
       L'ensemble est petit. A refaire sous un meilleur ciel ou une meilleure nuit, j'espérais attraper 5 membres.
       
       
       Je remarque un passage de légers voiles pas gênants.
       
       Observation 8714 : NGC6004.
       201x et 85x. Cette galaxie vue à 85x est diffuse, faible à très faible.
       
       
       Thierry observe Jupiter.
       
       Observation 8715 : NGC6003.
       Cette galaxie précédente dans le catalogue NGC ressemble à une faible étoile floue qu'il faut grossir 201x pour reconnaître sa vraie nature.
       
       
       A 5h50 je suis fatigué pour la première fois de la nuit, je ne pensais pas tenir aussi longtemps suite à la nuit d'astro presque complète d'hier.
       Thierry part peu après.
       
       Observation 8716 : NGC5994/96.
       A 201x, ce duo de galaxies du Serpent montre la faible et diffuse NGC5996 de forme irrégulière, accompagnée de NGC5994 vue qu'en vision indirecte VI3 (50% du temps), mais l'aube commence aussi à se manifester.
       
       
       A 6h15, l'aube est bien présente, la Lune en croissant est levée depuis peu.
       Je trouve la force de remballer (45 minutes tout de même) avant d'aller dormir 2h dans la voiture.
       
       Je suis étonné d'avoir pu dérouler autant d'objets, même s'il y en avait des moins détaillés, tout en présentant dans un gros télescope quelques grosses stars célestes au groupe. Bref une nuit prolifique!
    • By fljb67
      Bonjour,
       
      Caractéristiques du matériel / prises de vues :
       
      - Monture : Takahashi EM10
      - Optique : Téléobjectif Sigma f = 400 mm ; f/D = 5.6 ; D ~ 70 mm.
      - Caméra : ZWO ASI 294MC Pro Color (  Capteur de ~ 19.2 x 13.1 mm, Refroidie ).
      - Acquisition : Avec le logiciel ZWO ASICAP.
      - Pointage : Manuel avec l'aide d'un atlas "papier" ( Cambridge Star Atlas 2000.0 de Will Tirion ).
       
       
      ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
       
      I°) Date : 31/05/2019.
       
      - Lieu : Depuis mon balcon.
      - Mise en station : Avec marquage au sol du méridien ( pour l'azimut ) + { rapporteur fixé à la barre du contrepoids + fil à plomb } ( pour la "hauteur" ).
      - Suivi : avec lunette Mizar 68/600 + oculaire réticulé éclairé f = 6mm.
      - Réglages caméra : Gain 400 ; T° :  - 10°C ; Rouge 52 ; Bleu 87 ; Saturation 10 ; Raw 8 ( format "PNG" ).
       
       
      - Plein champ   ( ~ 2.8 ° x 1.9 ° ) : Une brute { 1x 200 s }, directement sortie de la caméra, donc sans prétraitement ou post traitement d'aucune sorte :
       

       
      Comme d'habitude, c'est bien "vert"  : Je vais essayer à l'occasion de faire des tests niveau réglages colorimétriques { % Rouge / % Bleu } de la caméra histoire de voir ce que cela donne.
      Après, clair que la pollution lumineuse doit certainement y être pour quelque chose.
       
       
      - Histoire de se faire une idée du nombre de galaxies :
       

       
       
      - Plein champ   ( ~ 2.8 ° x 1.9 ° ) , { 13 x 200 s } , avec Darks et Flats ( DF ), sans Offsets :
       
      Version fade :
       

       
       
      Avec plus de couleurs :
       

       
       
       
      - Crop sur la partie gauche :
       
      Version fade :
       

       
       
      Avec plus de couleurs :
       

       
       
      Voilà : clair que mon optique ( entre autre ) est limitée ... mais comme pour l'étoile #110, cela m'a permis de tester mon setup sur un champ que je n'avais jamais photographié auparavant.
       
      Autrement, ma galaxie préférée de ce groupe : NGC 5850.
       
    • By jeffbax
      Bonjour la communauté.
       
      Je partage avec vous cette image de M 51 qui est un compositage entre des poses courtes réalisées en 2017 et des poses longues faites la nuit du 2 au 3 juin avec un bon seeing.
       
      Cela faisait un moment que je voulais rajouter des extensions et du champ à mon image initiale de 2017.
       
      J'ai un peu galéré avec le vignettage au traitement, car mes flats étaient dans les choux. ET l'ajustement des 2 résolutions entre les poses courtes et normales m'a donné du fil à retordre.
       
      Il y a en tout :
       
      7000 x 1 sec. avec l'ASI 290 MM pour les détails (2017)
      38 x 90 sec. avec l'ASI 1600 MCC pour les couleurs de la galaxie (2017)
      45 x 180 sec. avec l'ASI 294 MC Pro pour les extensions et le champ.
       
      Le tout au T350 f/3,6.
       
      Le champ complet :
       

       
       
      Pour vous inciter à aller sur la full, un crop sur la galaxie :
       

       
       
       
      LA FULL ICI :
       
      Bons ciels,
       
      JF
       
       
    • By BlackMaple
      Contexte :
      -Ciel de campagne, pollué par deux lampadaires oranges
      -Début de voie lactée
      -Ciel dégagé, 15 degrés et une humidité légère
       
      Matériel de dessin :
      -Crayons Mars Lumograph
      -Estompes #1
      -Papier Canson 1557, 120g
      -Inversion numérique
       
      Du ciel hier soir dans ce superbe mois de juin très dégagé.. #ironietotale 
      Le célèbre duo  M81/M82 à l'oculaire de mon Dobson 203 dans ce contexte donné. Très plaisant à dessiner, simple et rapide, du dessin astro efficace et très parlant. Je suis bien content du rendu je trouve ça très réaliste! Enfin à mon humble et modeste avis.  
       
      Retrouvez le sur ma galerie de dessins : https://marty62100.wixsite.com/monsite
       
       

  • Images