biver

Jupiter mais bien pourrie...

Recommended Posts

J'ai voulu profiter de la douceur nocturne, et du passage au méridien de la tache rouge pour espérer pouvoir faire une obs. correcte de Jupiter (prévision de seeing pas trop mauvaise), mais finalement c'était presque meilleur il y a une semaine par -5°C...:(

Donc un premier Jupiter, au T407+ADC à Versailles, rarement stable, même si la sortie d'occultation de Europa était visible, et la tache rouge suffisamment bien contrastée pour être bien visible... pour le reste le dessin c'est plus pour les nuances de ton (bien brun/jaune sur la zone équatoriale) et dire que je suis sorti regarder Jupiter ce matin... ^_^ et commencer la saison...

jup210419.jpg.555c698451e09920010c399dddcc955d.jpg

Nicolas

  • Like 6
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Disons que j'ai attendu 1h pour voir si cela s'améliorait, et puis histoire d'avoir qqch j'ai fait ce dessin rapide, en regardant au passage les nouvelles LEDs du lampadaire du coin avec le star-analyser..., Tout ce qu'on veut pas comme éclairage "rénové": 3x plus puissant, avec une belle composante bleue dans le spectre, et en plus c'est des boules... :( - il n'y a plus que les planètes à observer dans ce coin ou je faisait encore des comètes brillantes il y a 6 mois.

Nicolas 

  • Sad 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben quand même, ça se laisse regarder :) il est magnifique ce dessin :)

Par contre, tu sais ce qu'on dit lorsqu'il y a trop d'éclairage " C'est Versailles ici" :(

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Christophe Pellier a dit :

Moi j'ai jeté un oeil à l'oculaire et je me suis recouché :)

 

Pareil. Rarement vu un seeing aussi pourri... Ce vent de nord-est est une véritable plaie...

Share this post


Link to post
Share on other sites

J e ne sais pas comment tu as fait. Comme Christophe je le suis recouchégalement immédiatement :)

J ai regardé vers 4h mais même sur une étoile un peu plus haute c'était affreux.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, biver a dit :

Tout ce qu'on veut pas comme éclairage "rénové": 3x plus puissant, avec une belle composante bleue dans le spectre, et en plus c'est des boules... :( - il n'y a plus que les planètes à observer dans ce coin ou je faisait encore des comètes brillantes il y a 6 mois.

Aucun filtre ne peut améliorer la vue ?

Il y a 4 heures, Kaptain a dit :

Ce vent de nord-est est une véritable plaie...

Oui, pas de secret, faut attendre de meilleures conditions...

Il y a 3 heures, jldauvergne a dit :

J ai regardé vers 4h mais même sur une étoile un peu plus haute c'était affreux.

J'ai fait un de spectro-photo (comme souvent ces derniers mois) dans le Lion en début de nuit et juste après le coucher du Soleil c'était pas mal. Ca s'est vite dégradé....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quel coquinou, même qu'on n'y voit rien, l'animal sort quelque chose de remarquable.....

J'aime les teintes perçues, ce jaune dans la zone équatoriale, c’est joli et étrange.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Beau dessin Nicolas malgré les conditions épouvantables, bravo!^_^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By jldauvergne
      hello
      pas terrible le ciel ces dernières nuits et ça ne va sans doute pas s'arranger quand il fera 40°. Hier soir ça s'est dégagé tard et la stabilité était très moyenne. J'ai laissé tombé. La nuit d'avant c'était vraiment pas terrible, je n'ai même pas sorti de caméra. 
      Celle d'avant encore, le 22, était assez mauvaise, mais là j'ai tenté le coup. La stabilité quand Jupiter était basse m'a semblé encourageante, mais en fait non, c'était vraiment pas terrible. 
      Le balcon ça aide mais ça ne fait pas tout. C'était sans doute pire pour ceux qui ont observé au milieu des pâquerettes. 
      Je me suis quand même fadé de traiter les données pour voir, et je suis plutôt agréablement surpris. Ce résultat souligne 3 trucs importants je trouve :
      1. Quand ce n'est pas stable avoir un télescope déjà collimaté sa sauve. 
      2. Avoir une très bonne optique ça aide, car ces défauts là ne viennent pas s'ajouter à ceux du ciel. 
      3. Et surtout on a à notre disposition des logiciels invraisemblablement bons (ici : firecapture, AS3, Registax, Winjupos, Astrosurface et Photoshop). 

      Quand je dis que c'était mauvais, c'était vraiment mauvais, j'ai mis une vidéo en ligne pour vous en convaincre, il y avait du vent en plus de la turbu très rapide. Je ne crois pas que c'était du jet stream. Plutôt du vent du Nord est à des altitudes moyennes. Le jet stream fait un peu moins onduler la planète. 
      Ceci dit c'est sans doute une forme de turbu plus facile à récupérer que le jet stream.
      J'avais déjà remarqué que le vent de l'est et du nord est est rarement bon. En plus il secoue le télescope.
       
       
      Et voici l'image finale . 37% d'images sélectionnée dans 7 vidéos  de 75 s. Filtre L et g' (ce n'était pas une bonne idée du tout de l'utiliser le g'). Ce n'est pas l'image du siècle bien entendu, mais on voit quand même pas mal de détails intéressants et peut être utiles pour le suivi de la planète. C'est presque aussi bon que les bonnes images que j'avais au 210 (pas tout à fait, mais pas loin)

      Un truc que je ne m'explique pas bien par contre, ce coup ci Astrosurface n'était pas d'un grand apport par rapport aux outils que j'utilise habituellement. J'ai fait une fusion entre du Astrosurface et du Photoshop du coup (accentuation et netteté optimisée). 
      Il était bien plus convainquant par conditions moyennes, si on qualifie les conditions ici de mauvaises. 
      Je n'ai pas encore tenté un traitement propre sur un jeu de données par bonnes conditions pour voir ce qu'il apporte. 
       
      JLuc
    • By sebseacteam
      Hé oui je suis fan de Star Wars 
       
      Je ne lâche pas l'affaire sur la grosse gazeuse.
       
      J'ai remis ça le 21 Juin pour fêter l'été qui s'installe bien tôt cette année, ça va chauffer cette semaine.
      Ceux qui habitent dans lesud ça devrait être supportable, pour nous dans les Hauts de France, 34° c'est trop chaud, par contre pour les planètes c'est bien mieux  
      Les infos techniques sont avec les images.
       
      On démarre en douceur avec la 80ED:
       

       
       

       
      Le Mak127 a eu le droit de participer lui aussi (y a pas de raison en plus il est bleu, alors aller les bleues !!! )
       

       
      enfin place au C8 avec une série d'images plus importante:
       

       

       

       

       

       

       

       
      Sortir de Io sur 3 images: 
       

       

       

       
      Essai pas top top avec la barlow 1.6x:
       

       

       

       
      ça occupe la soirée et la journée pour tout traiter.
       
      et pour finir l'animation:
       
       
      Animation Jupiter 20-06-2019.avi
       
      Bonne journée et bon ciel  
       
    • By M28
      Bonjour  à  toutes et tous  , 
       
      Comme  tout  à  une  fin………… ben  ce  sont  les  dernières  de  là  haut  et  c'est  bien  dommage …………………….     
      Newton maison de 400  ,  miroir  SkyVision  de  400  F/D 4  en  Zérodur        , capture   avec  Genika Astro  , traitement   avec  AS!3   et   R6  . 
       

      un  petit  gif  de  13  img  le  18/06  de  20h17  à  21h01  TU  ,  caméra  ASI 224MC   +  Barlow  APM 2.7  +  ADC PA MK2   .
       

      à  20h47  TU   la  9  de  l'anim   
       

      une  des  +  mieux   à  21h00  TU  ………..  j' en  ai  d'autres ……………  
       

      Jupiter  en  IR 685    à  21h43 TU   ,   caméra  ASI 290 MM  +  Barlow  Meade 140  x2   ,  Drizzle  de  1.5  dans  AS!3  .  pas  d' ADC  .
       

      Jupiter  en  CH4    à  21h54  TU  .  caméra  ASI 290 MM  +  Barlow   Meade 140   x2 ……….  pas  d' ADC   n'y  de  Binn x2   fâché  avec  ce  truc  là     
       
      PS  ;  me  reste  encore  à  faire  , 3  jeux  d' RGB   filtres   
       
      Michel  
    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Enfin un créneau pour faire Jupiter mais pas dans de bonne conditions, la transparence du ciel n'étant pas bonne en début de nuit puisque le fond du ciel était orangé !
      Ajouter des cirrus en haute altitude,
      Une image globalement en dessous de celle de l'an dernier, mais néanmoins avec la présence de feston méthanisé et les principaux détails en plus.
      Additions et traitements : Autostakkert!3,  Astrosurface, AstraImage, pscs2.
       
       

       
      Bon ciel planétaires & lunaire
       
    • By xavierc
       Dobson 508/1920
       Seine et Marne sur le terrain des ballots de foin.
       17 dessins : 8700 à 8716.
       
       Nous aurons droit au passage à l'heure d'été cette nuit, le CROA en heures locales en tient compte.
       
       Arrivé à 19h, je monte de jour puis au crépuscule le Dobson 508 qui n'était pas sorti après octobre 2018, meteo culpa.
       J'ai pensé à faire quelques photos lors du montage :
       
       
       
       
       
       
       
       
       Je suis prêt à 20h07 précisément, discutant par moments avec Thierry du Whatsapp Webastro arrivé vers 19h30 et déjà là hier avec son télescope 350.

       
      Puis Anthony arrive avec une lunette 80 pour la photo. Il était déjà venu observer avec moi une fois ici l'automne dernier en plus quand j'avais sorti le 508.
       En attendant la nuit totale, Thierry et moi pique-niquons.
       
       Cette nuit, je montre par moments des gros objets célèbres au 508 et alterne avec des dessins d'objets plus confidentiels.
       Je pointe d'abord M42, on devise sur les couleurs perçues, du bleu cyan, du vert, et un peu de rouge dans la structure dite de l'arc en ciel pour moi.
       
       La nuit sera sèche.
       
       En cherchant dans les Gémeaux une nébuleuse planétaire que je ne trouverai pas (syndrome David Vincent) (trop ponctuelle, et le passe-filtre ne facilite pas le blinking du filtre OIII pour aider à la repérer), je tombe sur un ANR, amas non répertorié, découvert par Yann Pothier.
       
       Observation 8700 : Y1.
       Yann 1 ou Pothier 1. A 138x, c'est une ligne d'étoiles assez faibles à considérablement faibles.
       
       
       Puis je tente à quelques encâblures une nébuleuse diffuse pas prévue au programme mais bien là.
       
       Observation 8701 : IC444.
       85x, 138x. Elle m'apparait très faible, très diffuse. Le halo de cette nébuleuse est assez évident et absent des étoiles de même brillance alentours.
       Le bord Est est plus net.
       
       
       Antoine, vu au bois de Vincennes lors d'une sortie Lune-étoiles doubles de cet hiver, est arrivé avec un de ses amis, Ludovic, et un Dobson 200.
       
       Je dessine une galaxie des Gémeaux.
       
       Observation 8702 : NGC2365.
       201x, 276x, 85x. Je la repère à 85x. Elle est faible, assez diffuse, son centre est flou. La turbulence est forte.
       
       
       Tant que je suis dans les Gémeaux, je montre M35 et NGC2392 l'Eskimo dit aussi le Clown, mais la turbulence est forte. Le premier montre une variété de couleurs importante et des dizaines d'étoiles, le second sa couleur verte, sa centrale et son premier anneau autour, plus quelques irrégularités de brillance, mais on est loin du potentiel de l'instrument.
       
       Je quitte les constellations hivernales et continue avec des galaxies de la Grande Ourse.
       
       Observation 8703 : NGC2959/61.
       Ce couple facile à 201x se compose de la très faible NGC2961 et de la faible et diffuse NGC2959 à centre plus brillant considérablement faible.
       
       
       J'en profite pour montrer le couple M81/M82, d'abord en vue large où ils sont de justesse dans le même champ, puis à 201x sur chacun.
       Je vois plein de nodosités sur M82 mais les spires de M81 ne sont pas identifiées lors de cette vue furtive.
       En tous cas, les observateurs sont scotchés.
       
       J'irai aussi détecter les spires de M51 dans le Dobson 200 à un faible grossissement de 40x faute d'oculaire de focale intermédiaire entre le 25 et le 6mm.
       Il me semble aussi que c'était cette nuit que je la pointerai tard pour Thierry qui restera collé à l'oculaire quelques minutes.
       Il pense ne pas la revoir de si tôt comme ça.
       
       Observation 8704 : NGC2976.
       85x, 201x. Assez faible à 85x, cette galaxie bleue-verte d'éclat hétérogène est une belle surprise, avec des régions HII vues VI1 à 4.
       
       
       Je rends visite aux galaxies du Lion vers Gamma.
       
       Observation 8705 : NGC3213.
       Elle est très faible et diffuse à 201x.
       
       
       La turbulence diminue.
       
       Observation 8706 : NGC3226/27.
       85x, 201x. Les Siamoises sont observées au 508 après avoir été dessinées au Strock 254 le 4 mars.
       Elles sont évidentes dès 85x.
       NGC3226 révèle son centre considérablement faible, un peu flou, et le reste faible à très faible.
       Le centre de NGC3227 est assez faible, le pourtour étant de brillance identique à celui de sa voisine.
       Elles sont très diffuses, au point qu'il est difficile de voir où elles s'arrêtent ou si elles se touchent.
       
       
       A 1h10 le phare de la Tour Eiffel est enfin éteint.
       Une vague de départ survient, ne laissant que Thierry et moi sur le terrain, ou plus exactement dormant dans sa voiture pour le premier.
       
       Observation 8707 : NGC3222.
       Glânée à 201x près des Siamoises, elle est confondable avec une étoile floue car petite, un peu faible.
       
       
       Observation 8708 : NGC3190/93.
       201x, 402x. Ce beau couple brillant dans Hickson 44 est bleuté! Les 2 galaxies sont notées assez faibles.
       La troisième du lot sortait du champ pour le dessin, je l'ai donc dessinée à part.
       
       
       Le changement d'heure survient à 2h, il est du coup 3h du matin.
       10 minutes plus tard, j'ai un peu mal aux pieds à force d'être perché sur l'escabeau.
       Un peu de marche permet de les masser et de soulager la petite douleur.
       
       Observation 8709 : NGC3187.
       201x. La plus difficile du groupe Hickson 44 n'est vue qu'en vision décalée, VI2 à 3.
       
       
       Observation 8710 : NGC3185.
       La dernière du groupe Hickson 44 est un peu à l'écart et parfois oubliée, mais pas cette fois.
       A 201x, elle m'apparait diffuse, avec un centre très faible et un pourtour VI1.
       
       
       Je m'offre une tranche de galaxies de la Vierge.
       
       Observation 8711 : NGC4224.
       85x, 201x. Faible, diffuse, elle est vue dès 85x.
       
       
       A 4h Thierry est relevé, il ne fait pas semblant quand il dort.
       
       Observation 8712 : NGC4233.
       201x. Celle-là est petite, condensée et faible.
       
       
       Les chiens de la ferme s'excitent.
       
       A 5h, le Dobson est dirigé à cheval entre printemps et été, vers les galaxies du Serpent.
       
       Observation 8713 : NGC6027-6027a/d.
       C'est le Sextet de Seyfert, observé à 201x et 276x.
       Il est exigeant en qualité de ciel. Quelques membres (NGC6027, 6027a et 6027b) sont séparés à 201x, très faibles à VI3 selon les composants.
       Il est déjà sombre à 276x.
       L'ensemble est petit. A refaire sous un meilleur ciel ou une meilleure nuit, j'espérais attraper 5 membres.
       
       
       Je remarque un passage de légers voiles pas gênants.
       
       Observation 8714 : NGC6004.
       201x et 85x. Cette galaxie vue à 85x est diffuse, faible à très faible.
       
       
       Thierry observe Jupiter.
       
       Observation 8715 : NGC6003.
       Cette galaxie précédente dans le catalogue NGC ressemble à une faible étoile floue qu'il faut grossir 201x pour reconnaître sa vraie nature.
       
       
       A 5h50 je suis fatigué pour la première fois de la nuit, je ne pensais pas tenir aussi longtemps suite à la nuit d'astro presque complète d'hier.
       Thierry part peu après.
       
       Observation 8716 : NGC5994/96.
       A 201x, ce duo de galaxies du Serpent montre la faible et diffuse NGC5996 de forme irrégulière, accompagnée de NGC5994 vue qu'en vision indirecte VI3 (50% du temps), mais l'aube commence aussi à se manifester.
       
       
       A 6h15, l'aube est bien présente, la Lune en croissant est levée depuis peu.
       Je trouve la force de remballer (45 minutes tout de même) avant d'aller dormir 2h dans la voiture.
       
       Je suis étonné d'avoir pu dérouler autant d'objets, même s'il y en avait des moins détaillés, tout en présentant dans un gros télescope quelques grosses stars célestes au groupe. Bref une nuit prolifique!
  • Images