Chris74

NGC 1052-DF4

Recommended Posts

Salut à tous,

Après DF2, voilà NGC 1052-DF4, à priori sans matière noire ...j'avais cru comprendre que DF2 avait finalement de la matière noire (dans le bas du spectre mais de la matière noire quand même donc RAS...) j'ai loupé un truc ?

a+

Chris

Edited by Chris74

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

 

Dokumentation.... 

 

 

STSCI-H-p1816a-f-3000x2000.png

 

 

Image sur le site du HST. Et texte joint :

 

Hubble Views ‘Ghostly’ Galaxy Lacking Dark Matter

This large, fuzzy-looking galaxy is so diffuse that astronomers call it a “see-through” galaxy because they can clearly see distant galaxies behind it.

The ghostly object, catalogued as NGC 1052-DF2, doesn’t have a noticeable central region, or even spiral arms and a disk, typical features of a spiral galaxy. But it doesn’t look like an elliptical galaxy, either. Even its globular clusters are oddballs: they are twice as large as typical stellar groupings seen in other galaxies.

All of these oddities pale in comparison to the weirdest aspect of this galaxy: NGC 1052-DF2 is missing most, if not all, of its dark matter. An invisible substance that makes up the bulk of our universe, dark matter is the underlying scaffolding upon which galaxies are built. It’s the glue that holds the visible matter in galaxies — stars and gas — together.

The galaxy contains at most 1/400th the amount of dark matter that astronomers had expected. But how it formed is a complete mystery.

The galactic oddball is as large as our Milky Way, but it had escaped attention because it contains only 1/200th the number of stars as our galaxy. Given the object’s large size and faint appearance, astronomers classify NGC 1052-DF2 as an ultra-diffuse galaxy.

Based on the colors of its globular clusters, NGC 1052-DF2 is about 10 billion years old. It resides about 65 million light-years away.

The image was taken Nov. 16, 2017, by Hubble’s Advanced Camera for Surveys.

 

 

  • Like 3
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci des infos :) au final rien de neuf sous les étoiles...j'avais vu le lien sur arxiv dont parle Tounesol sur son post...Pour DF4 vu que c'est la même équipe et que la galaxie est dans le même coin que DF2, il va falloir attendre pour éclaircir ce sombre mystère :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sans doute une civilisation galactique de type 3 qui se sert de la matière noire pour faire tourner les usines :)

  • Like 3
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Enigme résolue ! Et pas besoin de théories exotiques...

 

https://www.spacetelescope.org/news/heic2019/

 

Traduction automatique :

 

De nouvelles données Hubble expliquent la matière sombre manquante

 

De nouvelles données du télescope spatial Hubble de la NASA / ESA fournissent des preuves supplémentaires de la perturbation des marées dans la galaxie NGC 1052-DF4. Ce résultat explique une découverte antérieure selon laquelle cette galaxie manque la plupart de sa matière noire. En étudiant la distribution de la lumière et des amas globulaires de la galaxie, les astronomes ont conclu que les forces de gravité de la galaxie voisine NGC 1035 ont dépouillé la matière noire de NGC 1052-DF4 et sont maintenant en train de déchirer la galaxie.

 

En 2018, une équipe internationale de chercheurs utilisant le télescope spatial Hubble NASA / ESA et plusieurs autres observatoires a découvert, pour la première fois, une galaxie dans notre voisinage cosmique qui manque la majeure partie de sa matière noire. Cette découverte de la galaxie NGC 1052-DF2 a été une surprise pour les astronomes, car il était entendu que la matière noire (DM) est un constituant clé dans les modèles actuels de formation et d'évolution des galaxies. En fait, sans la présence de DM, le gaz primordial n'aurait pas suffisamment d'attraction gravimétrique pour commencer à s'effondrer et à former de nouvelles galaxies. Un an plus tard, une autre galaxie qui manque de matière noire a été découverte, NGC 1052-DF4, ce qui a déclenché d'intenses débats parmi les astronomes sur la nature de ces objets.

Maintenant, de nouvelles données Hubble [1] ont été utilisées pour expliquer la raison de l'absence de matière noire dans NGC 1052-DF4, qui réside à 45 millions d'années-lumière. Mireia Montes de l'Université de New South Wales en Australie a dirigé une équipe internationale d'astronomes pour étudier la galaxie en utilisant l'imagerie optique profonde. Ils ont découvert que la matière noire manquante pouvait s'expliquer par les effets de la perturbation des marées. Les forces de gravité de la galaxie massive voisine NGC 1035 déchirent NGC 1052-DF4. Au cours de ce processus, la matière noire est éliminée, tandis que les étoiles ressentent les effets de l'interaction avec une autre galaxie à un stade ultérieur. 

Jusqu'à présent, l'élimination de la matière noire de cette manière est restée cachée aux astronomes car elle ne peut être observée qu'à l'aide d'images extrêmement profondes qui peuvent révéler des caractéristiques extrêmement faibles. «Nous avons utilisé Hubble de deux manières pour découvrir que NGC 1052-DF4 subit une interaction», a expliqué Montes. «Cela inclut l'étude de la lumière de la galaxie et de la distribution des amas globulaires dans la galaxie.» 

Grâce à la haute résolution de Hubble, les astronomes ont pu identifier la population d' amas globulaires de la galaxie . Le télescope Gran Telescopio Canarias (GTC) de 10,4 mètres et le télescope IAC80 aux Canaries, en Espagne, ont également été utilisés pour compléter les observations de Hubble en étudiant plus avant les données.

«Il ne suffit pas de passer beaucoup de temps à observer l'objet, mais un traitement soigneux des données est vital», a expliqué Raúl Infante-Sainz, membre de l'équipe de l'Instituto de Astrofísica de Canarias en Espagne. «Il était donc important que nous utilisions non seulement un télescope / instrument, mais plusieurs (à la fois au sol et dans l'espace) pour mener cette recherche. Avec la haute résolution de Hubble, nous pouvons identifier les amas globulaires, puis avec la photométrie GTC, nous obtenons les propriétés physiques. »

On pense que des amas globulaires se forment dans les épisodes de formation d'étoiles intenses qui ont façonné les galaxies. Leurs dimensions compactes et leur luminosité les rendent facilement observables et ils sont donc de bons traceurs des propriétés de leur galaxie hôte. De cette façon, en étudiant et en caractérisant la distribution spatiale des amas dans NGC 1052-DF4, les astronomes peuvent développer un aperçu de l'état actuel de la galaxie elle-même. L'alignement de ces amas suggère qu'ils sont «dépouillés» de leur galaxie hôte, ce qui étaye la conclusion selon laquelle une perturbation des marées se produit. 

En étudiant la lumière de la galaxie, les astronomes ont également trouvé des preuves de queues de marée, qui sont formées de matériaux s'éloignant de NGC1052-DF4 - cela confirme davantage la conclusion qu'il s'agit d'un événement de perturbation. Une analyse supplémentaire a conclu que les parties centrales de la galaxie restent intactes et que seulement ∼ 7% de la masse stellaire de la galaxie est hébergée dans ces queues de marée. Cela signifie que la matière noire, qui est moins concentrée que les étoiles, était auparavant et préférentiellement débarrassée de la galaxie, et maintenant la composante stellaire externe commence à l'être également.

"Ce résultat est un bon indicateur du fait que, alors que la matière noire de la galaxie s'est évaporée du système, les étoiles commencent seulement à souffrir du mécanisme de perturbation", a expliqué Ignacio Trujillo, membre de l'équipe de l'Instituto de Astrofísica de Canarias en Espagne. «Avec le temps, NGC1052-DF4 sera cannibalisé par le grand système autour de NGC1035, avec au moins certaines de leurs étoiles flottant librement dans l'espace lointain.»

La découverte de preuves pour soutenir le mécanisme de perturbation des marées comme explication de la matière noire manquante de la galaxie a non seulement résolu une énigme astronomique, mais a également apporté un soupir de soulagement aux astronomes. Sans cela, les scientifiques auraient à revoir notre compréhension des lois de la gravité.

«Cette découverte concilie les connaissances existantes sur la façon dont les galaxies se forment et évoluent avec le modèle cosmologique le plus favorable», a ajouté Montes.

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tully et Fisher  avaient  créé  une relation empirique  qui semblait  prouver une proportionnalité  entre la matière  noire et la matière  baryonique  pour  les galaxies  spirales  , plus tard  Stacy Mc Gaugh, sans le faire exprès, a étendu  cette relation à  toutes les galaxies, cest donc devenu une loi et maintenant cette  loi est infirmée, dommage  car elle était bien utile pour apprécier des distance 

En attendant on avance, je découvre dans le post précédent  que la matière  noire peut être  arrachée  qu'elle  peut s'évaporer , il me semble qu'elle  ressemble  à  un fluide , ce serait  chouette  si tout l'univers était rempli  d'un  fluide...!:(

Edited by barnabé

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, barnabé a dit :

ce serait  chouette  si tout l'univers était rempli  d'un  fluide...!

 

Lorsque plus de mille ans comme moi tu auras,

de chaque être vivant tu percevras l’aura

et du côté obscur la puissance tu sauras

car la Force pour toi plus de secrets n’aura.

 

image.png.49485621ce1e7ba5c39896ac430d96a4.png

Edited by Alain MOREAU
Lien
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, barnabé a dit :

En attendant on avance, je découvre dans le post précédent  que la matière  noire peut être  arrachée  qu'elle  peut s'évaporer , il me semble qu'elle  ressemble  à  un fluide , ce serait  chouette  si tout l'univers était rempli  d'un  fluide...!:(

 

Et on appellerait ça l'ether ?

 

Je ne suis pas super fortiche en physique/chimie, mais je ne vois pas trop en quoi ces observations suggèrent que la matière noire ressemble à un fluide.

Sinon, j'ai peut-être loupé ça, mais l'explication donnée pour DF4 marche-t-elle aussi pour DF2 ? Il y a-t-il une galaxie coupable qui airait chipé la matière noire de DF2?

 

jf 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nan surtout  pas l'éther parce que l'éther  a été  associé à plein de définitions, il y a même  une de ces définitions  qui est rattachée  à la religion , à  part ça  pourquoi ça me fait penser à  un fluide, ben parce que quelque chose qui s'évapore et qu'on  rencontre dans la vie de tous les jours dans 99.99%  des cas ça s'appelle  un fluide , bon c'est  vrai qu'il  y en a qui font évaporer  les trous noirs mais jusqu'à  maintenant  même  si c'est  bien raconté  avec de belles formules , personne n'en a vu la couleur et ça  reste la théorie  de la parole d'honneur ^_^

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, barnabé a dit :

En attendant on avance, je découvre dans le post précédent  que la matière  noire peut être  arrachée

Euh, oui... Comme dans le fameux "bullet cluster", mais à petite échelle.

https://en.wikipedia.org/wiki/Bullet_Cluster

 

Par contre je vois pas où tu as vu qu'elle "s'évaporait" ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vers la fin du texte de Jack  je cite "Ce résultat  est  un  bon  indicateur du fait que, alors  que la matière  noire de la galaxie s'est  évaporée du système, les étoiles  commencent  seulement  à souffrir  du mécanisme de perturbation " a expliqué Igniacio Trujollo

 

Au fait ce n'est  pas la première  fois que je constate  que les astrophysiciens utilisent  du vocabulaire de mécanique des fluides:(alors que depuis  plus de 100 ans  toit le monde sait qu'il  ny a pas de fluidexD

Edited by barnabé

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 59 minutes, barnabé a dit :

Vers la fin du texte de Jack  je cite "Ce résultat  est  un  bon  indicateur du fait que, alors  que la matière  noire de la galaxie s'est  évaporée du système, les étoiles  commencent  seulement  à souffrir  du mécanisme de perturbation " a expliqué Igniacio Trujollo

 

 

En fait cela montre les limites de la traduction automatique... Le passage dans le communiqué d'origine :

 

"...This means that dark matter, which is less concentrated than stars, was previously and preferentially stripped from the galaxy...."

 

Le terme plus approprié devrait être "dépouillé"

 

 

EDIT : En fait non, je me suis trompé de passage, il est bien question d'évaporation dans le texte d'origine, mais à mon avis il s'agit d'une image employée par l'auteur, pas une description rigoureuse et scientifique !

 

“This result is a good indicator that, while the dark matter of the galaxy was evaporated from the system, the stars are only now starting to suffer the disruption mechanism..."

Edited by jackbauer
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hélas le papier publié dans the Astrophysical Journal n'est pas en accès libre ; Espérons que le Dr Eric Simon en fasse un prochain article ! ;)

Le fait que la matière noire soit capturée avant les étoiles devrait bien nous apprendre quelque chose sur sa nature...

Edited by jackbauer

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, jackbauer a dit :

mais à mon avis il s'agit d'une image employée par l'auteur, pas une description rigoureuse et scientifique !

Oui je pense aussi.

 

Il y a 2 heures, barnabé a dit :

Au fait ce n'est  pas la première  fois que je constate  que les astrophysiciens utilisent  du vocabulaire de mécanique des fluides:(alors que depuis  plus de 100 ans  toit le monde sait qu'il  ny a pas de fluidexD

Déjà, la masse de matière ordinaire de l'Univers est principalement sous forme de gaz (pas très dense). D'autre part, à échelle suffisamment grande, il est justifié de parler de "gaz d'étoiles" voire de "gaz de galaxie". 

Typiquement, dans le cas de Laniakea, c'est quasi de l'hydrodynamique (un peu particulière, car en espace-temps courbe, parce qu'à cette échelle l'expansion n'est plus négligeable).

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc nous sommes  bien d'accord  parler de fluide dans l'univers ce n'est pas un gros mot.... il me semble que Einstein  s'est contenté  de dire qu'il  n'avait pas besoin d'éther, ok, mais il ne savait pas que pour compléter son œuvre  il faudrait  ajouter de la matière  noire et là  pourquoi  pas une matière  sous forme  de fluide? Pour le moment toutes les autres  hypothèses  plus ou moins exotiques  ne donnent  pas  de résultat, et puis j'insiste  lourdement mais Tully/Fisher donne une relation  de proportionnalité  entre la  matière  noire et la matière  baryonique, donc pourquoi  la matière  noire ne serait-elle pas seulement exotique par sa taille?

  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now