Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Pensez-vous que qu'il est possible de s'initier aux étoiles doubles très serrées (0.1 à 0.8" d'arc) avec une lunette apo de 152mm et de 1200mm de focale et une camera ASi 224MC avec la technique de la spectroscopie, par le dédoublement et l'identification des raies?

 

Merci,

Claude

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bonjour,

 

Oui, c'est faisable en spectro mais l faut un spectro d'une certaine résolution, un LHIRES III est une bonne solution (R=18000). En spectro on peut mettre en évidence des compagnons pas visibles optiquement parlant même avec de très gros télescopes, c'est là tout l'intérêt de la spectro car on mesure ici un décalage Doppler des raies des 2 composantes au cours du temps et donc on peut retrouver la période de rotation.

 

Le plus simple c'est de ce faire la main avec par exemple cette étoile (Mizar), facile à faire sur quelques nuits :

http://www.spectro-aras.com/forum/viewtopic.php?f=6&t=1194

ou

http://www.astrosurf.com/buil/isis/isis_tuto/tuto4.htm

 

Après on peut faire également ce genre de mesures sur un système complexe à plusieurs compagnons et qui ne sont pas séparable optiquement (sauf peut être le VLT) :

http://o.garde.free.fr/astro/spectro/Eta-Orionis-Period.pdf

 

Et on peut encore aller plus loin avec la détection d'exoplanet comme sur cet exemple :

http://www.astrosurf.com/buil/exoplanet2/51peg.htm

 

Pour l'optique, le LHIRES III est optimisé pour un f/d10 mais dans ton cas avec une lunette à f/d 8 cela fonctionnera tout de même (on aura juste un rendement moins bon). Reste que le capteur de l'ASI 224 MC est un peu  petit pour enregistrer la totalité de la largeur d'une raie comme H Alpha ou H Beta et qu'un capteur couleur n'est pas très approprié en spectro (peut sensible, perte de résolution à cause de la matrice de Bayer qui de plus ne vas enregistrer qu'une couleur monochromatique donc sur uniquement les pixels rouges si l'on prend un spectre sur H Alpha, donc que 25% des pixels de la matrice).

Edited by OlivierG
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, OlivierG a dit :

LHIRES III

En partant, pour me faire la main, avec un 200 lignes/mm je vais pouvoir faire quelques chose sur des doubles entre 0.5" et 1" avec soit ma lunette 152/1200 ou mon maksutov 200/2000, bien que je dédouble visuellement 0.9"?

Histoire de voir…..

Je vois que mon maksutov serait bien plus adapté que la lunette avec le LHIRES III / 2400 lignes/mm.

Edited by STF8LZOS6

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, OlivierG a dit :

décalage Doppler des raies des 2 composantes

Ok je comprends. C'est le doppler qui permet la résolution. Je pensais que c'était l'écart ….suis-je bête. Lui il reste lié au pouvoir séparateur de l'instrument. Exact?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, STF8LZOS6 a dit :

Ok je comprends. C'est le doppler qui permet la résolution. Je pensais que c'était l'écart ….suis-je bête. Lui il reste lié au pouvoir séparateur de l'instrument. Exact?

En spectro pour résoudre un système binaire, c'est la résolution du spectro qui compte pas celui de l'optique. L'optique sert ici uniquement à collecter un maximum de photon (une sorte d'entonnoir à photon). 

Dans le cas de binaires non résolues optiquement, on fait donc le spectre de la binaire dans sa globalité et c'est l'analyse du spectre qui permet de mettre en évidence les 2 composantes à condition d'avoir la résolution spectrale requise. On voit ainsi par effet Doppler le mouvement de la raie au cours du temps.

 

Ne pas confondre également la densité du réseau avec la résolution du spectro, ce sont 2 choses différentes. La résolution R d'un spectro est le pouvoir de résoudre 1/R de la longueur d'onde observée. Si par exemple on a une résolution de 1000, cela veut dire que l'on est capable avec ce spectro de voir  des détails de 1/1000 de la longueur d'onde observée. Sur H Alpha Lambda = 6562,8 Å, on pourra avoir des détails de l'ordre de 6,56 Å, avec un spectro R=10000, les détails seront 10x plus petit : 0,56Å. Avec un LHIRES III R=18000 environ, on aura donc des détails sur H Alpha de 0,36Å.

 

Avec un réseau de 200 tr/mm (je suppose que c'est un réseau à transmission ?), on est à des résolutions trop basses pour voir quelques choses de significatif, il faut au moins 5000 à 6000 de résolution pour voir le cas de Mizar. 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, OlivierG a dit :

(je suppose que c'est un réseau à transmission

oui c'est en transmission...et donc je ne peux espérer que faire des spectres et de détecter/identifier des raies. Je crois avoir pigé.

Pour Mizar, et les 5 à 6000 lignes, tu parlais de cette double ci, la double spectroscopique à 0.002 à 0.006" d'arc?

image.png.c15c3a63e20e2bdba6ec7d92db3def96.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui c'est bien Mizar. Là encore ce qui compte en spectro c'est pas la séparation angulaire mais plutôt la vitesse des 2 composantes et donc le décalage en longueur d'onde qu'il est facile de metre en évidence avec un spectro d'une résolution de 5000 à 6000.

 

Avec un spectro basse résolution, on peut par contre  mesurer la vitesse de rotation autour d'un trou noir (par exemple dans M87) car la vitesse est très importante et donc accessible à la résolution d'un spectro basse résolution du style ALPY 600 ou LISA. Ou encore la vitesse d'éloignement d'une galaxie ou d'un Quasar.

 

le facteur limitant pour un spectro donné et une optique, c'est la magnitude limite. Avec un LHIRES III et un télescope de 300mm par exemple, la magnitude limite va se situé autour de 7-8 selon le SNR que l'on compte avoir sur le spectre par contre avec un ALpy 600 ou un LISA on va pouvoir avec le même setup aller faire des magnitudes 14-15.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour toutes ces explications OlivierG. Finalement, plus la double est serrée et rapide, mieux on la voit double en spectro. C'est dingue ce truc...

Je vais réfléchir à tout cela, et rejoindre un groupe par la suite me semble la meilleure option.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Cpt_Igloo
      Bien le bonjour tout le monde.
      Une nouvelle prise datant du début du mois.
      Il s'agit de la "petite" galaxie spirale NGC2276 ou Arp25 pour les intimes (bon, tout de même plus de 70000 années-lumière de diamètre quand même).
      La base de données du CDS la situe à 36,96 Mpc, soit environ 120 millions d'années-lumière ! Un record de prise pour moi
      On retrouve aussi dans le champ la galaxie lenticulaire NGC2300 un peu au-dessus qui se situe un peu plus proche de nous, à "seulement" 84 millions d'années-lumière.
      D'autres petites galaxies sont visibles, mais j'ignore leur désignation (hormis IC455 à gauche).
       
      Paramètres de prise de vue :
      - Canon EOS40D non défiltré derrière C8 + réducteur de focale 6.3 (focale résultante d'environ 1400mm)
      - monture Az-EQ6 autoguidée avec caméra T7M derrière lunette Z66
      - logiciels : NINA + PHD2
      - Traitement : Siril + Photoshop CS2
      - 25 poses de 300s à 800ISO
       
      J'ai un peu galéré pour les prises de vue, il y avait un peu de vent, et surtout, je n'imaginais pas à quel point cela devenait compliqué d'autoguider proche du pôle céleste ... Malgré une calibration de PHD2 proche du méridien, il semblait avoir des difficultés; avec le recul, je me trouve bête, j'aurais sans doute dû augmenter l'agressivité pour compenser. De même, le dithering a fait des siennes : dans au moins 80% des cas, il échouait (timeout)

    • By Marc684
      Bonjour à tous,
       
      Je dispose actuellement depuis pas longtemps d'un Dobson Flextube 400 mm que j'utilise principalement en planétaire. A la suite d'un test de roddier et au vu des images planétaires obtenues je souhaiterais améliorer l'optique du primaire de mon tube par un artisan.
       
      Le test de roddier l'a estimé à L/2 en PTV (256,78 nm) et L/11 en RMS (49,20 nm)
       
      Pensez vous que cet investissement est utile ou inutile ? car le miroir est un miroir conique en verre industriel, le barillet n'est pas forcément ce qu'il se fait de mieux par la même occasion
       
      (Le but que je recherche est de pouvoir sortir de meilleur images planétaires sans pour autant investir énormément)
       
      Merci d'avance pour vos retours
       
      Marc






    • By banjo
      bonjour,
      comment utiliser ce logiciel (tuto bien venu ) ou équivalent pour la rotation d'image sur une longue séquence.
      mon problème: je fait des animations solaire avec une monture solarquest qui suit bien en automatique mais comme elle est azimutale (impossible de mettre sur une base à 43° , le logiciel bloque ,il considère que l'on est sous l'horizon).
      j'ai une rotation du disque entre le début et la fin de la vidéo assez importante .
      Paul
      j'arrive pas avec la solution Photoshop (j'ai pas compris la manip) , il arrive souvent que je vire pas mal d'images car trop floues , donc le retrait séquentiel de quelques dixièmes de degré fonctionne pas (Il faudrait comme avec IRIS simuler un équatorial mais j'ai pas d'étoiles  )
      premier petit flare de l'année + NEW mise en equatorial - Astronomie solaire - Astrosurf
    • By Jean-Paul OGER
      Voila je voulais la faire et je l'ai faite, bon j'ai pris seulement mes captures faites avec la GRS comme repère, bien entendu j'en ai beaucoup mais j'ai voulu essayé donc voici une petite rotation différentielle de cet été prise entre le 22 Juillet et le 07 Octobre 2021. 

    • By Mehdi
      Depuis notre setup dans l'Atlas
       
      Max a commis le délit galactique suivant : NGC 253 avec la complicité active de Thierry Demange 
       
      Cette image est une image de validation de notre process full auto . 
       

       
       
      la full : https://www.astrobin.com/full/qddldn/0/?mod=&real=
       
      Instruments de prise de vue: Takahashi FSQ85EDX FSQ 85EDX
      Caméras d'imagerie: QSI 6120wsg-8
      Montures: Sky-watcher HEQ5 PRO
      Instruments de guidage: QSI Off Axis Guiding
      Caméras de guidage: ZWO ASI178MM
      Réducteurs/correcteurs de focale: Takahashi Flattener 1.01X for FSQ-85ED
      Logiciels: Photoshop  ·  Alcor System Prism 10
      Filtres: Astrodon Bleu  ·  Astrodon Vert  ·  Astrodon Rouge  ·  Astrodon Luminance
      Dates:5 octobre 2021
      Images unitaires:
      Astrodon Blue: 10x120" (20') -15C bin 1x1
      Astrodon Luminance: 38x120" (1h 16') -15C bin 1x1
      Astrodon Rouge: 10x120" (20') -15C bin 1x1
      Astrodon Vert: 10x120" (20') -15C bin 1x1
      Intégration: 2h 16'
      Âge de la Lune (moyen): 28.46 jours
      Phase de la Lune (moyenne): 1.30%
      Echelle d'obscurité de Bortle: 1.00
  • Upcoming Events