yapo

Esotériques de fin d'hiver

Recommended Posts

…ou de début de printemps, comme vous préférez ! J'ai profité de quelques congés pour perfectionner les capacités de ski de ma progéniture et glaner quelques cibles de ciel profond en plein accord philosophique avec ma dernière intervention aux RCE. Enfin, quand je dis "quelques" je suis loin du compte puisque  ce séjour de 2 semaines fut largement rentable avec au final quasiment 9 nuits exploitées et 58 dessins.

Je vais vous mettre ça au fur et à mesure que je finis la remise au propre des croquis de terrain en DAAO, avec le dessin ici et la fiche d'observation accessible avec les détails juste en dessous.

 

Le premier objet visité est une belle interaction dans le Cancer : NGC 2623.

n2623_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.jpg

fiche d'observation

 

Si vous lisez la fiche, vous constaterez que je ne suis pas à 100% sûr de mon coup : j'avais lors de cette nuit inaugurale collimaté mon télescope aux forceps et mon barillet est tellement nul vieux fatigué que les tensions généraient un astigmatisme inhabituel. Mon Coulter est loin d'être une bête de compétition mais là c'était pire (j'ai arrangé la chose les nuits suivantes en tournant le support du miroir de 120°). Donc il faudra que je confirme cette observation ultérieurement dans des conditions si ce n'est météorologiques du moins techniques plus propices. Les faibles extensions, vues très limites donc sont sous réserve (à 10h et 16h par rapport au noyau principal, n'ajustez pas votre écran, utilisez la vision décalée ;)).

Maintenant, si vous avez des témoignages autour de 40-50cm de diamètre (je pense à Nicolas, Serge, Xavier ou d'autres), je suis preneur. Bertrand les a vu avec son T635 assez constamment, alors que je reste quand à moi sur 2-3 glimpses sur 30 minutes d'observation. Le petit globule au Sud du noyau était plus évident à voir, mais ne sautait pas aux yeux non plus.

 

Le suite dans pas longtemps...

  • Like 2
  • Love 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Hello :)

 

Là je vais suivre avec attention, je ressemble même quelques observations et dessins, le cheminement et la méthode m'intéresse ! 

Mon témoignage ne te seras pas d'une grande aide, je plafonne à 250mm 😊

 

A très vite ! 

 

fred 😊

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des vacances très studieuses donc :)

Et plein de dessins à venir ;)

Bonne journée,

AG

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, fredo38 a dit :

le cheminement et la méthode m'intéresse ! 

En fait (je m'en rends compte avec le recul), c'est que ça évolue sans cesse dans les détails même si les fondamentaux restent semblables : croquis de terrain avec prise de note, puis reprise de l'ensemble sur informatique et archivage. J'avais fait un post il y a 3-4 ans sur un défunt forum décrivant les étapes que je traversais pour obtenir le DAAO mais cela a évolué depuis : faudrait que je le remette au goût du jour (je vais y penser quand je re-fonderai le site Ciel Extrême).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yooooo-hoho !!!!

que voila une chose que l'on va suivre de trèèèèèèèèèèèèès près, impatient je suis.

Je pense à ton biniou, il semble donc perfectible >>>> et si tu refaisais la structure pour quelque chose de plus pratique et performant ?

 

amitiés

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, serge vieillard a dit :

Je pense à ton biniou, il semble donc perfectible >>>> et si tu refaisais la structure pour quelque chose de plus pratique et performant ?

J'ai déjà des pièces détachées (un nouveau barillet et quelques idées), mais je manque de pratique, de théorie, de temps, d'outils aussi, mais "je l'aurai un jour" comme dit l'autre. Si des diagnostiqueurs-constructeurs passent dans les Alpes du sud, j'y serai la 1ère quinzaine d'août... B|

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, yapo a dit :

ça évolue sans cesse dans les détails même si les fondamentaux restent semblables : croquis de terrain avec prise de note, puis reprise de l'ensemble sur informatique et archivage

 

Je me sens moins seul...

Il est loin le temps des discussions passionnées sur CE pour savoir si l'on devait dessiner en noir sur fond blanc, ou le contraire. Et passer par un croquis au lieu de dessiner en direct était considéré comme un crime de lèse dessinateur !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Bertrand13 a dit :

Et passer par un croquis au lieu de dessiner en direct était considéré comme un crime de lèse dessinateur !

Tu as bien raison : le bon vieux temps ! ;) Mais depuis, les forums et les 2 tomes d'Astro-dessin sont passés par là et ont contribués, je pense, à illustrer et légitimer les différentes approches que nous avons chacun. Et aussi -surtout- à ne pas les hiérarchiser, qu'elles soient anciennes, actuelles ou bien à venir.

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez, j'en ai accouché deux ce soir : encore des triplés ! :ph34r:

 

Une cible pas très courue d'abord : NGC 3154 et ses deux compagnons perdus dans les limbes du LEDA. L'avantage c'est l'étoile de m=8 juste à côté qui aide au repérage sans trop nuire à la perception.

 

n3154_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.jpg

fiche NGC 3154

fiche LEDA1522913

fiche LEDA1523259

 

Et ensuite, un trio plus célèbre celui dit du Lion (bien que le précédent s'y trouve aussi) : NGC 3187, 3190 et 3193.

 

n3187-3190-3913_daaoT445x271-0.300_YPrbd

fiche NGC 3187

fiche NGC 3190

fiche NGC 3193

 

La j'ai été un peu flemmard sur ce trio où il y avait un bande sombre à chercher sur la galaxie centrale et des faibles extensions spirales sur celle de droite partant à 90° par rapport à l'axe. Je les ai raté : la faute à la turbulence pas terrible (4/5) ou bien juste le confort d'obtenir 3 galaxies brillantes dans un champ esthétique ayant anesthésié toute velléité d'en chercher plus ? Il faudra que j'y retourne : il n'est pas dit que miroirs de bronze et lentilles non-traitées du XIXème siècle ayant permis de trouver NGC 3189 [la contrepartie faible de NGC 3190 de l'autre côté de la bande sombre] fasse la nique à un Dobson de 445mm moderne, si ? ;)

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un peu plus connue (et brillante) maintenant dans Orion : la nébuleuse NGC 1788. Je l'avais déjà survolée en 1994, dès l'obtention de mon T445, mais trop rapidement pour glaner des détails. C'est chose faite ici avec, outre les 2 renforcements principaux, un petit nodule poussiéreux et une partie annexe au Sud séparée de la zone principale.

 

n1788_daaoT445x182-0.458_YPrbdo.jpg

fiche NGC 1788

 

  • Like 2
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

que voilà de la grande besogne !

marrant, c'est cette 1788, que je prenais depuis des années pour le trou de serrure !!!! (voir post La Palma), je m'y suis esrimé un paquet de fois - mais sans jamais en avoir fait un dessin, ne voyant pas ledit trou de serrure qui ne risquait pas d'apparaitre........

Sinon j'ai aussi ce trio avec 3193 et consorts, même diamètre instrumental. C'est interessant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et encore un trio ! Finalement, trois galaxies, c'est l'idéal : pas aussi surpeuplé que dans un amas et moins binaire qu'un banal couple... A plus de 200 millions d'années-lumière, NGC 2274, 2275 et UGC 3537 trônent paresseusement dans le Lion.

 

n2274-2275-u3537_daaoT445x271-0.300_YPrb

fiche NGC 2274

fiche NGC 2275

fiche UGC 3537

 

J'ai manqué un bras spiral hypertrophié au Nord de NGC 2275, résultant de l'interaction à n'en pas douter, sans le chercher spécifiquement non plus.

 

Vous allez dire que cela tourne à l'obsession mais ce n'était pas voulu : NGC 3226 et NGC 3227 à proximité dans le Lion étaient trop tentants (avec NGC 3222 en embuscade à proximité).

 

n3226-3227-3222_daaoT445x271-0.300_YPrbd

fiche NGC 3226

fiche NGC 3227

fiche NGC 3222

 

Allez, ne vous lassez pas, il n'y aura pas de triplette avant 4 ou 5 dessins. :ph34r:

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/05/2019 à 23:54, yapo a dit :

si vous avez des témoignages autour de 40-50cm de diamètre

Désolé Yann, je n'ai jamais pointé ce duo, même avec plus petit

Share this post


Link to post
Share on other sites

alors celle là j'l'aime bien, ce duo 3225 et 3227, au point que je l'ai dessiné 2 fois coup sur coup sans y prendre garde, la cible étant trop bien tentante - et preuve que je ne prépare pas beaucoup.....

Tes champs étoilés généreux sont superbes. C'est du préétoilé ou du "tout fait à la paluche" ?.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Serge> C'est du post-étoilé ! ;) 

Sur mon croquis de terrain, je dessine tout le tamis stellaire jusqu'à 2-3 ø "d'objet" de l'objet B|, puis les principales du champ au delà (et parfois pas sur tout le champ); puis j'en identifie toujours une (ou plusieurs) parmi les plus faibles perceptibles pour avoir la limite max. Ensuite, quand je "daaoïse", j'ai une échelle de pinceaux aux diamètres étalonnées selon la magnitude et je contrôle l'éclat avec Aladin (+catalogues APASS et Tycho) et j'ai un calque sous-jacent à base d'image du DSS pour le positionnement. Mes canevas stellaires sur croquis ne sont pas exagérément décalés par rapport aux images, mais autant placer les étoiles là où elles étaient.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voila une comparaison croquis / daao sur NGC 2274/2275.

 

n2274-croquis.jpg

 

n2274-2275-u3537_daaoT445x271-0.300_YPrb

 

Après (c'est un choix), le champ représente vraiment celui de l'oculaire, ce qui impose parfois un cadrage contraint. Cela permet de comparer assez exactement la vision de différents objets dans la même configuration optique. Et, en connaissant le champ apparent donné par l'oculaire (ici 82°), cela autorise le spectateur à simuler quasi-réellement l'observation, en mettant son oeil à 17cm de l'écran dans ce cas précis (image à 100% et écran de résolution classique).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 5/14/2019 à 10:26, yapo a dit :

J'avais fait un post il y a 3-4 ans sur un défunt forum décrivant les étapes que je traversais pour obtenir le DAAO mais cela a évolué depuis : faudrait que je le remette au goût du jour (je vais y penser quand je re-fonderai le site Ciel Extrême).

 

Tu m'as donné envie de mettre à jour la différence entre dessin traditionnel et DAAO:

http://www.deepsky-drawings.com/moyensmoyens/techniques-de-dessin/dsdlang/fr

 

Bertrand

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez ce soir, une belle tranche de galaxie avec NGC 3279 toujours dans le Lion. J'apprécie toujours ces traits de lumière relativement contrastés dont il est cependant presque toujours difficile d'estimer les limites des faibles extensions.

 

n3279_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.jpg

fiche NGC 3279

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Yann pour ces précisions nécessaires. C'est vraiment très réussi.

Et - comme toujours - c’est marrant mais je préfère la version "brut" crayonné au cul du télescope, et ici avec ton montage papier /informatique ça prend une sacrée gueule, mais aussi je trouve, un autre attrait de la présentation de la besogne réalisée. Bref, j'adore !

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Yann,

 

Belle moisson d'objets rarement visités et bravo pour les jets ténus de NGC 2623 !

Pour NGC 2274-5 je n'ai pas vu le bras renforcé non plus dans le T381, ni la petite UGC 3537 voisine. Voilà mon dessin :

 

ngc2274-5-T381-md3.png

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 49 minutes, serge vieillard a dit :

Et - comme toujours - c’est marrant mais je préfère la version "brut" crayonné au cul du télescope, et ici avec ton montage papier /informatique ça prend une sacrée gueule, mais aussi je trouve, un autre attrait de la présentation de la besogne réalisée.

Donc, en fait, tu préfères la juxtaposition des deux résultats ?

Parce que si je présente systématiquement les 2 versions, il faut que j'explique les différences à chaque fois pour le lecteur qui trouverait ça étrange : sur le croquis, je ne m'applique pas à respecter forcément les différences d'éclat (étoiles ET objets), ni les exactes proportions (comme l'explique Bertrand sur sa page) -même si c'est mieux de le faire- car je complète, replace et ajuste à posteriori avec les notes et les moyens de contrôle (catalogue stellaire, images). D'ailleurs, vous remarquerez que le coeur d'UGC 3537 à droite est "stellaire" sur mon croquis et pas sur le DAAO : tout simplement parce qu'il devait s'agit d'un repère tracé en dessinant puisque je n'ai signalé aucun noyau stellaire dans mes notes, juste une nébulosité homogène…

 

Bon, Bertrand fait encore mieux puisque directement sur le terrain à l'écran de l'ordinateur mais il y passe une heure ou deux (le temps de recouvrement de sensibilité nocturne doit y être pour qqchose) alors que je dépasse rarement les 30 minutes sur un objet (et puis il est davantage à la retraite que moi ! B| ). Comme mon objectif est d'avoir un rendu aussi proche que possible de ma sensation visuelle, je passais par une version papier propre il y a quelques années (Bertrand également je me rappelle) avec canevas stellaire, estompes et tutti quanti. Maintenant, l'informatique me parait plus régulièrement contrôlable que mes doigts pour obtenir cette version finale.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 57 minutes, laurent13 a dit :

Pour NGC 2274-5 je n'ai pas vu le bras renforcé non plus dans le T381, ni la petite UGC 3537 voisine.

Eh eh, tu savais qu'elle était là ? Parce que savoir, c'est à moitié voir. L'illustration du phénomène dans le prochain dessin : NGC 3628, le complément inévitable du couple M65-M66 dans le Lion. J'avais visité la zone en 1994 en ne notant que la bande sombre centrale. Depuis, j'avais vu des dessins (Serge ou Nicolas ou Fabrice ou Frederic ou Laurent, je sais plus) contenant les extensions latérales bien plus faibles, très esthétiques en imagerie et ça me tentait d'essayer de les voir. Les voici au T445 à 125x (le grossissement pour lequel elles étaient le plus visible).

 

n3628_daaoT445x125-0.608_YPrbdo.jpg

fiche NGC 3628

 

 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now