yapo

Esotériques de fin d'hiver

Recommended Posts

Merci bcp Yann de nous faire profiter de tes observations si bien mises ici avec tes dessins.:)

Il est plaisant de suivre tes dessins que je compare avec mes observations passées (sous mon ciel de plaine et non l'excellent ciel du Queyras). J'en profite pour mettre un mot sur NGC 5248 qui mérite le détour au printemps.

Comme d'habitude, ce sont des notes écrites et non des dessins comme tu fais si bien.

Voilà mes notes avec 2 télescopes différents :

Avec un TN 400x150 à 250x : (Visibilité 2/4) Petit centre ovale avec les 2 bras assez contrastés avec nodosités dans chacun symétriquement par rapport au noyau. faible étoile au N dans ce disque.
Et une observation rapide avec un  TN 560 (12 janvier 2016) :
A 290x : Les 2 bras sont visibles, surtout celui à l'W.

 

Et allez, allons-y aussi avec Sextant B  :

Avec un TN 400x200 : (visibilité 0,5 mini/4) Tache mal définie à peu près ronde et peu contrastée, bordée par une faible étoile (mag 15 env.) au N.
Localisée à 8' NE de SAO 118040 (mag 7,7).

Sextant B, alias UGC 5373, est d'un tout autre niveau de difficulté par rapport à NGC 5248 ! C'est déjà bien de l'apercevoir. Sûr que le ciel du Queyras est bien plus favorable que mon ciel de plaine !

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Oui, merci Yann pour ce post à répétition !

 

L'autre soir j'étais sur NGC 5921 dans le Serpent qui m'a bien fait penser à ton dessin de NGC 5248 !

En effet, sans avoir révisé auparavant son aspect, j'y ai entrevu au 300 une légère ébauche en S, mais bien sûr à ce diamètre et avec un ciel fort moyennement transparent cela relevait de l'observation assez extrême.

Bref, cette 5921 de par sa douce lueur sinon assez facile et le contraste avec les nombreuses étoiles proches, m'a plus ravi que les ectoplasmes vus juste avant dans la basse Balance.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, etoilesdesecrins a dit :

L'autre soir j'étais sur NGC 5921 dans le Serpent

oui, celle là me tend également les bras mais j'arrive toujours trop tard l'été sur mon site pour qu'elle soit bien située dans le ciel...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

A défaut d'image (en attendant le printemps prochain le dessin de Yann), voilà le "son" avec mes notes sur NGC 5921, galaxie qui pour moi est bien moins "spectaculaire" que NGC 5248.

 

Notes avec TN 400x250 :

Petit centre stellaire bien visible entouré par un halo (= disque) ovale bien plus pâle. Dedans, orientée NNE/SSW, est visible une fine et longue barre traversant tout le disque et se terminant par le tout début des bras; mais ces détails sont bien peu contrastés et plutôt difficiles. 
Assez nombreuses étoiles de champ autour bien visibles dont un petit arc de 4 étoiles (mag 11 à 12,5) juste au S. Avec une cinquième étoile mieux visible (mag 10,3) à l'E, et cet arc, la galaxie complète le champ pour dessiner un "C".

Notes au TN 560 (16 juillet 2017) :
A 290 et 370x (visibilité 1,5 /4, c'est-à-dire assez bien visible dans mon échelle) : Noyau stellaire assez brillant. Centre un petit peu plus dense globalement rond. Barre très diffuse et peu contrastée donnant un ensemble 2 à 2,5/1. Bras soupçonnés très diffus et plus larges que ne le montre la photo du Deep Sky Survey. C'est plutôt le sens de rotation de la galaxie que les bras que l'on perçoit et le fait que ce n'est pas dans l'autre sens l'autre sens de rotation qu'ils tournent. Très légère nodosité au bout de la barre côté N.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Alexandre pour ce surplus d'info ! Et désolé pour le hors sujet concernant NGC 5921.

J'ai noté que la structure en S m'apparaissait en VI3 ou plus faible, c'est à dire moins de 50 % du temps.

Bien entendu, de prime abord rien d'autre n'est visible que la tâche floue, la structure ne se dévoile très difficilement qu'au bout d'un certain temps comme toujours au T300.

Et l'astérisme proche se prolonge par une sorte de queue donnant une forme de verre à cocktail, j'ai trouvé ! Bien pratique lors de cette soirée caniculaire où vers minuit les atlas ramassés sur la terrasse étaient encore presque brûlants !

Share this post


Link to post
Share on other sites

La suivante est un peu dans la même verve, plus inégale encore : NGC 3367 toujours la constellation du roi des animaux. Un bras spiral côté E émanant d'une barre centrale et à l'opposé une région HII détachée : tous ces éléments vus VI5 au mieux, c'est bien fugace et il faut du temps pour analyser l'objet à l'oculaire et repérer ces choses, pas toutes en même temps d'ailleurs...

 

n3367_daaoT445x364-0.283_YPrbdo.jpg

T445x364

 

fiche NGC 3367

fiche NGC 3367-[GFC96]7B

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas déçu de la suivante car il y avait de l'expectative au vu des autres dessins publiés ici et là : NGC 4725, vous savez, la galaxie de Goldorak ;). En effet, les "astéro-haches" ne sont pas trop difficiles à percevoir même s'il ne s'agit quand même pas de vision directe… La barre centrale est, elle, beaucoup plus discrète et très peu contrastée…

 

n4725_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.jpg

T445x271


fiche NGC 4725

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et puis un duo bien célèbre, NGC 4754 et NGC 4762 dans la Vierge. Le couple était déjà très sympa à mes petits yeux de jeunot il y a 28 ans dans un 115/900 et il prend de l'ampleur avec le diamètre, pas de doute. Et la galaxie vue par la tranche prend même des airs de NGC 3628 avec des petites échappées latérales (les boudougnes à Bertrand).

 

n4754-4762_daaoT445x182-0.458_YPrbdo.jpg

T445x182

 

fiche NGC 4754

fiche NGC 4762

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et pour finir la nuit, un couple intéractif à spirale : Arp 271 composé de NGC 5426 et 5427, toujours dans la Vierge. L'assemblage est un peu déséquilibré mais la principale vue de face donne des impressions de spiralité. Alors je vous en livre deux versions parce que là, on est à la frontière entre la perception et la vision claire. 

 

La première traduit plutôt ce que j'ai "ressenti" :

n5426-5427_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.jpg

T445x271

 

Et la seconde ce j'ai du "subir" comme stimulus (comprendre ce que j'aurais du voir):

n5426-5427bis_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.

T445x271

 

En fait, quand c'est "à la limite" l'oeil homogénéise les inégalités d'éclat et "comble les vides" inconsciemment. Il serait intéressant d'y retourner avec ce que je sais maintenant pour voir si l'illusion persiste ou bien si je parviens à individualiser les morceaux de bras…

 

fiche NGC 5426

fiche NGC 5427

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yo l'ami !

 

passionnant cette moisson galactique !

 

j'aime bien ce que tu dis :

Il y a 10 heures, yapo a dit :

En fait, quand c'est "à la limite" l'oeil homogénéise les inégalités d'éclat et "comble les vides" inconsciemment.

mais j'ai envie de dire OUI et NON......

OUI, dans un premier temps, un boulgui-boulga cotoneux, avec une forme générale plus ou moins affirmée,

mais NON car parfois (je dis bien parfois, c'est à dire quand les conditions d(observation galactiques tendent vers un optimum), par glimps, on a la sensation évidente qu'il y a du" détail dans le détail", cette perception de "texture". Et CONSCIEMMENT, je tente à rendre cette hétérogénéité. Ce qu'il y a de délicat, ce n'est pas la certitude de ces "micro-détails" (car  il y a cette sensation de "texture", mais aussi s'il sont perçus à maintes reprises, on peut supputer que le doute est levé), mais leur formes et leur positionnement exacts sur la perception générale. C'est ça qui me fait vibrer dans ces exercices.

Je prends un exemple sur "Goldorak" :

image.png.ff3088749650e2b6ecc9601f8a8fc732.png

Oui, nul doute, c'est une hache à double tranchant avec barre centrale.

Mais à bien y regarder, cette barre est-elle si homogène que ça ? est-elle si symétrique que ça de part et d'autre du noyau ? La perception attentive me fait dire que NON. Mantenant ce qui devient TRES délicat, c'est de dégoter ces particularités : un chouya plus accentué ici, plus fin là, plus affirmé de ce côté, moins ceci, plus cela, etc. Petit à petit, par micro-touches (certes bourrées de doutes), ces informations s'emplient et tendent vers quelque-chose qui semble converger vers une solution (toujours perfectible, il va de soit).

 

 

amitiés

 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut !

 

Dans le T381 mm à 171x  NGC 4725 moi j'ai bien la barre mais pas le halo diffus qui l'entoure et qui est visible sur ton dessin et celui de Serge. Par contre j'ai bien noté la région centrale de travers dans la barre et les deux haches qui tendent à se rejoindre (du moins sur un côté ...)  comme chez Serge. Sinon j'ai tenu à faire rentrer la petite voisine NGC 4712 sur le dessin :)

 

ngc4725-T381-md3.png

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez, puisque c'est la grande foire au "T-Fighter" :)

On squatte ton sujet, Yann !

 

Le mien, au T1m de Stellarzac (à 430X, pris en mars 2014).

Dans "ma vision des choses", là où les haches se rejoignent, il y a un décalage et les extrémités ne tombent pas dans le prolongement l'une de l'autre.

A gauche, dans le prolongement de la barre, la hache est un peu pointue, comme Yann.

Et le halo autour du noyau n'est pas symétrique dans sa luminosité.

 

5d284132f4021_NGC4725.jpg.5316c4d69201e0440cf44eef871ac6d2.jpg

 

Fred.

Edited by fred-burgeot
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ha, le diamètre compense-t-il le vieillissement des yeux Yann ?

:D

 

Sympas ces duos dans la Vierge !

Pour Goldorak, je me souviens avoir perçu au moins une ou deux anses, mais à près de 1D au 300 je crois, et pas facilement. Normal donc si même au 445 tu parles de vision décalée.

Oui, une difficulté en CP peu brillant dès qu'on a un peu de diamètre c'est effectivement de rendre moins incertains les détails que l'on perçoit ou devine, et les localiser avec certitude. Quelque fois sur des surfaces galactiques je perçois quelque chose comme du "grain", de l'irrégularité en m'arrachant les yeux, mais difficile de vraiment confirmer ou localiser la chose. C'est pour cela que je trouvais au début le gain avec la lunette moins important que prévu, je pensais que ces détails seraient plus "sûrs".

Je vais basculer bientôt un peu plus sur du dessin au 300, et l'exercice sera de comparer ensuite ce qui a été vu avec une photo. Nul doute que le surplus de temps et d'attention passés sur un dessin pourront montrer plus de choses que lors d'une description écrite plus rapide. Mais je pourrai avoir des surprises car à force d'attention pour capter les plus infimes lueurs et nuances, je parviens parfois à percevoir des halos qui n'existent pas sur photos, avec la fatigue !!

La faible turbulence est aussi un paramètre favorable pour extraire du magma cotonnneux les petits détails granuleux, type régions HII, condensations sur des planétaires, agglomérations stellaires sur des AG.

 

 

Edited by etoilesdesecrins
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors, je vous avouerais que je me suis plus intéressé aux bras spiraux qu'à la barre centrale et au halo. Comme quoi, il faut être attentif à tout ! Et il semblerait que je me relâche avec l'âge... ;)

 

Sinon, n'hésitez pas à squatter vous êtes les bienvenus.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, etoilesdesecrins a dit :

Je vais basculer bientôt un peu plus sur du dessin au 300, et l'exercice sera de comparer ensuite ce qui a été vu avec une photo. Nul doute que le surplus de temps et d'attention passés sur un dessin pourront montrer plus de choses que lors d'une description écrite plus rapide. Mais je pourrai avoir des surprises car à force d'attention pour capter les plus infimes lueurs et nuances, je parviens parfois à percevoir des halos qui n'existent pas sur photos, avec la fatigue !!

Excellent, mais gaffe à la comparaison dessin/photo quand même. Les halos peuvent exister (et pas sur "certaines" photos). Je suis pas exemple toujours un peu étonné que certains détails faibles style "boudougnes" qui apparaissent si faiblement en imagerie par rapport à d'autres détails plus internes, soient relativement faciles visuellement (d'autres exemples sont trouvables sur les halos de nébuleuses planétaires par exemple). Sans doute des histoires de contrastes et de seuils, mais une photo seule ne suffit pas à invalider un halo visuel, à mon avis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à Tous,

 

Mon post d'à côté sur M 27 rejoint celui ci par hasard, car le but de mon dessin n'était pas de détailler l'haltère, mais bien le halo externe. Ce dernier n’apparaît que faiblement sur les photos, alors qu'il est bien visible avec un bon filtre. Faiblement, certes, mais mieux que sur les photos.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 11 juillet 2019 à 21:17, yapo a dit :

un duo bien célèbre, NGC 4754 et NGC 4762 dans la Vierge

 

Joli celui-là, merci pour la découverte, j'irai le voir... l'an prochain probablement ! Les "échappées latérales" ou "boudougnes" ;) de la galaxie vue par la tranche sont intéressantes.

 

NGC 4725, superbe objet aussi apparemment, bravo pour vos jolis dessins ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Début d'une nouvelle nuit (l'avant dernière) avec quelques visites de classiques pour commencer. La tête de Cheval d'abord, où je n'avais jusqu'ici vu qu'une échancrure sombre assez informe et il était temps que je m'attache à la détailler. Alors, c'est mieux (une tête d'équidé se dessine), mais ce n'est pas glorieux tout de même : la fin d'hiver n'est peut-être pas la période la plus propice et j'ai sans doute abordé le sujet un peu tard au niveau horaire. Bien sûr, filtre Hbeta obligatoire!

 

b33-ic0434hbeta_daaoT445x83-0.788_YPrbdo

T445x83+Hß

 

fiche B33 / fiche IC 434

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ensuite, un Messier (oui, messieurs-dames, vous avez bien lu, un pète-rétine !) : M78. Au delà de la belle forme cométaire de cette brillante nébuleuse cométaire, je n'avais pas vu de structure flagrante auparavant. Bon, ça, c'était avant. Il y a bel et bien un écharpe sombre partant entre les deux étoiles centrales vers l'E. J'ai ajouté les nébuleuses adjacentes à partir d'un ancien dessin, mais du coup je ne les ai pas analysé plus avant (et il le faudra !).

 

m078_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.jpg

T445x271

 

fiche M78

 

Une petite visite par la nébuleuse MacNeil, juste un peu plus au Sud, pour constater qu'elle n'a pas reparu cet hiver en tout cas. J'y fais un pèlerinage quand je peux, à tout hasard…

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

De retour vers une intéraction tranchée avec NGC 2719 et PGC 25284 dans le Lynx : un joli petit couple, qui a concentré mon attention au point d'oublier de chercher NGC 2724 à 10' seulement…

 

n2719-p25284_daaoT445x271-0.300_YPrbdo.j

T445x271

 

fiche NGC 2719

PGC 25284

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et puis, un petit trio présentant de la variété de forme et d'orientation maintenant : NGC 2783, IC 2449 et PGC 26004. Lequel devient même un quintette avec deux galaxies supplémentaires apparaissant sous formes stellaires et extrêmement faibles à proximité…

 

n2783-ic2449-p26004-p26006-p26009_daaoT4

T445x271


fiche NGC 2783

fiche IC 2449

fiche PGC 26004

fiche PGC 26006

fiche PGC 26009

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now