Bidule

aide à l'observation

Recommended Posts

question

existe t'il une appli logiciel type architecture navigation pour donner un cadre/ champs de visibilité sur le ciel des observateurs plutot urbains( porte fenêtres, fenêtres etc). 

qui,donnerai donc un champs de visibilité precis pour un environement donné et éventuellement reportable sur une appli type stellarium ou skysafari ou autres ???

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Il doit y avoir moyen dans un logiciel de cartographie classique en déterminant son horizon visible  localement.... un horizon carré ou rectangulaire pour le coup.

Prism permet de le faire assez simplement mais la cartographie n'est pas sexy, les autres aussi je pense, à creuser....

C'est pour un projet immobilier non ?

Il faut quand même préciser qu'observer les étoiles de son canapé n'est pas considéré comme de l'astronomie... Pour faire de la vraie astronomie il faut au moins être à l'extérieur :P

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

vous etes gentil....

tout le monde n'a pas acces à un champs de ciel parfait

si ce système existait

cela permettrait au citadins de gerer correctement leurs programmes d'observations.

 

20190331_155801-01.jpeg

Edited by Bidule
mon observatoire est dans ma douche....motivé je suis

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah je comprends mieux là...

:P

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By xavierc
       Dobson Strock 254/1200
       Seine et Marne sur le terrain des ballots de foin.
       3 dessins : 8661 à 8663.
       
       Cette soirée se déroule en compagnie de Malik de mon ancien club de Thorigny sur Marne et du groupe Whatsapp Webastro.
       Il fera des photos en bande étroite de la nébuleuse de la Rosette avec sa lunette 130.
       
       Le pic de pollution qui sévit en IDF laisse sa trace, avec une transparence perfectible, des halos urbains plus marqués que d'ordinaire, dont un vertical à l'est qui apparaît juste cette nuit.
       
       Je commence par des amas ouverts de la Licorne.
       
       Observation 8661 : Tr5.
       Trumpler 5 est grossi 109x. Cet amas est assez éparse et ses étoiles sont faibles.
       
       
       A 23h j'ai mis le pull et la doudoune, la veste ne suffisait plus. Il est vrai qu'on est en hiver.
       
       Observation 8662 : NGC2236.
       109x. Il est concentré et partiellement résolu. Ses étoiles très faibles à faibles se détachent du voile nébuleux VI1 du fond irrésolu. Ca fourmille dans la zone la plus compacte.
       
       
       A 23h30 Malik, présent sur le site depuis 18h, va dormir un peu dans sa voiture.
       Est-ce contagieux? J'ai aussi un coup de barre.
       Je prends une pause casse-croûte et marche pour me réveiller. Et ça marche (c'est le cas de le dire)!
       
       Je reviens revigoré pour pointer une galaxie du Lynx.
       
       Observation 8663 : NGC2532.
       109x. Cette galaxie diffuse se révèle faible à très faible avec comme caractéristique notable son centre ponctuel vu qu'en vision décalée poussée (VI3 à 4 soit 25 à 50% du temps).
       
       
       Malik s'est relevé.
       
       J'ai mis les gants suite à la morsure du froid.
       A 0h10, je refatigue et me repose un quart d'heure dans la voiture avant de remballer, laissant Malik seul avec les chouettes et les lièvres.
       
       Les ballots de foin
       
       
       Matos de photographe
       
       
    • By Malik
      Bonjour à tous,
       
      Ce post pour vous raconter mon séjour Astro-Famille au Sénégal 😎
      Rentré il y’a déjà un bon mois, 
      Mais encore des souvenirs plein la tête ! 😆
       
      Bonne lecture !
       
      1/ Préparation et départ :
       
      Ce fut probablement l’étape la plus stressante... car plusieurs problèmes à appréhender. 
      Le premier (après celui où il fallait convaincre madame que je comptais emmener tout mon barda) était de trouver une destination répondant au cahier des charges suivant : 
          •    Un bon ciel 
          •    mais pas trop éloigné de la civilisation non plus 
          •    Météo au rdv et soleil avec 30 degrés en avril 
          •    location d’une maison avec piscine, pour une famille avec 3 filles (8 mois, 4ans, 6 ans...)
          •    pouvoir y emmener mon matoss Astro sans pbm de règlementation du pays
          •    avec une compagnie aérienne permettant d’emmener du poids sans se ruiner 
          •    Et enfin que tout ça ne coûte pas une blinde 
       
      A cette période j’avais donc le choix entre l’Asie (genre Thaïlande) que je connais déjà, le sud de l’Europe (mais il n y fait pas encore assez chaud), Maroc/Tunisie on connait deja, et l’Afrique subsaharienne que je ne connaissais pas du tout. J’ai exclu l’Amérique du Sud car trop loin et assez cher.
       
      J’avais le Sénégal dans mes cibles depuis un moment, et j’ai donc fait les simul de vol et de location de maison. Ca a très vite matché ! 
      Maison de ouf sur la cote à 1h au sud de Dakar, pas excessivement chère, avec piscine privée, 1ha de terrain magnifiquement arboré, et une dame de maison (à noter : le terme d’usage la bas c’est « Une Fatou » perso j’adhère pas trop donc je dis dame de maison ☺️) qui fait le ménage et la bouffe 6 jours sur 7 🤤🤤🤤
       
      Le cadre parfait pour convaincre Madame 😏.
       
      Pour le vol : Air Sénégal, vol direct env 5h, et tenez vous bien, 46kg de bagage par personnes ! 
       
      Ça commençait donc à bien se préciser... j’ai fait les dernières vérif, pour être sûr que tout irai bien pour la ptite famille, puis fait valider à Madame, et zou ! On réserve pour deux semaines, au programme Astro-Farniente en famille !
       
      Le probleme suivant : comment emmener tout mon matoss en avion ? 
      Pour rappel mon truc c’est la photo, j’ai donc une AZEQ6 complète avec trepied, rehausse, 10kg de contre-poids 😆, tous ce qui est alim queue d’aronde, et tout un tas de bricoles...
      Bon tout ça j’ai réussi à bien caser dans les valises enveloppées de t-shirts et de couches pour bébé 😁.
      Le vrai probleme c’est ma lunette 130/780. Evidement hors de question de la mettre en soute ! sauf qu’au plus court possible elle mesure 60cm de long. Et le bagage cabine c’est 55cm Max.. tanpis en tant que tête brûlée je le tenterai comme ca. 
      Reste à trouver un sac de voyage de 60cm de long, ça parait simple mais en fait pas du tout!  Après plusieurs commande/retours sur Amazon j’ai trouvé par hasard un truc pilpoil chez un marchand de bagages chinois dans une galerie de centre co. Parfait !👌🏻 J'ai bricolé deux socles a partir de mousses recupérées, enrobé de papier bulle et parée a voyager !
       

       

       
       
      Je vous passe le stress des préparatifs des bagages. Avec la hantise d’oublier LE mini câble qui fait qu’on peut rien faire, et qu’on a ramené touuuuuuuussa pour rien !
      Le Jour-J arrive, petite, nan, grande montée de stress à l’enregistrement des bagages, puis aux portiques ou sont scannés les bagages cabine. Les 5cm d’excédent passent comme sur des roulettes 😁.
       
       
      2/ L’arrivée :
       
      Comment dire.. déjà sur les photos la maison était tellement top qu’on avait peur de se faire arnaquer.
      Finalement tout était exactement comme ça devait être : une immense maison parfaitement décorée, un grand terrain arboré, une magnifique piscine parfaite et sans vis à vis pour la famille, une vue extra sur la lagune, sèche à cette période de l’année... le bonheur.
      Mais passons au sujet qui nous interesse, je monte mon premier instrument ! Une belle paire de jumelles 25x100 empruntée à un copain du club, sur un trépied photo. Héhé j’ai réussi à caler tout ça dans les bagages 😏. 
      Et je découvre rapidement les joies de l’observation diurne, les arbres au loin, plusieurs sortes d’oiseaux tous aussi colorés. Et quelques singes, dont on reparlera plus tard...
       

       

       
       
      3/ L’installation du setup :
       
      La première nuit je dois dire que j étais trop fatigué du voyage, autant je suis courageux et motivé, autant il me restait 15 nuits pour en profiter, donc bon j’ai remis au lendemain. J’ai quand même pris le soin de repérer ou éteindre toutes les loupiotes du jardin, j’ai dû fouiller pour débrancher des trucs alimentés par panneaux solaire.
      Puis j’ai jeté un œil au ciel, et franchement pas degeu, on va dire équivalent à un ciel à 45 min de Paris, avec Orion visible à l’œil nu.
      Étant surtout orienté photo, ça me paraissait tout a fait convenable ! Puis j’ai cherché la polaire... et la impossible à repérer, je savais qu’elle serai basse mais quand même 😥. 
       
      Le lendemain fin de journée je commence donc à installer la monture, j’attend que la nuit tombe et je cherche plus assidûment la polaire... surprise je la repère ! Elle est entre les branches d’un grand baobab !
      Et impossible de mettre ma monture beaucoup plus loin car je ne disposais pas de rallonge aussi grande... tanpis je fais avec
      J’ai donc galéré une heure voir deux, avant de trouver une position de monture parfaite pour avoir la polaire à travers les branches du baobab et dans le réticule. Heureusement à cette période de l’année Les baobabs ne sont pas feuillus ! 
      La vache je pensai ne jamais y arriver. 
      Je passe sur la suite de la mise en station qui s’est plutôt bien passé. Je n’ai pas commencé à shooter ce soir là car j’avais entre autres des réglages de backfocus à peaufiner.
       

       

       
       
      4/ Les plaisirs de l’Astro (ça fait un peu film de cuisses nan ? 😅)
       
      J’ai commencé Les choses sérieuses le lendemain en démarrant la première cible sur ma liste : Le Trio du Lion.
      Et comme d’hab en photo, une fois la session lancée on se sent très vite inutile 😅. Alors j’ai dégainé les jumelles et me suis régalé sur Orion. J’ai pu faire découvrir à ma plus grande sa première soirée d’observation.
      Elle a appris a repérer la grande ourse, le baudrier d’Orion et sa nébuleuse à l’œil nu. Puis elle s’est empressés d’aller raconter à sa maman qu’elle a vu la nébuleuse de Florian 😂.
       
      Et puis rebelotte Les jours suivant, après avoir absorbé suffisamment de photons du trio je suis passé sur la chaîne de Markarian, puis NGC4565. Des cibles très hautes et accessibles à partir de 20h30. 
      Les premières nuits j’avais le croissant de Lune en début de soirée pour m’éclater les rétines aux jumelles. Et top surprise ! j’ai eu droit au rapprochement Lune Jupiter. Un régal, les deux objets pil poil dans le champs des jumelles !
       
      Enfin j’avais prévu de consacrer les trois dernières nuit à M8 histoire d’avoir autre chose que des galaxies à traiter. Très basse mais encore accessible a partir de  2h30, à ses 20 degrés d’altitude.
      Malheureusement l’astrophoto ça ne se passe rarement comme on veut, deux nuit de suite j’ai lancé les poses et le soft a planté au bout de 40min.... je me levais à 6h pour parquer et retrouvait le setup tout bugué...
      Et la troisième et dernière nuit, j’étais prêt à faire nuit blanche pour surveiller, et ben ciel voilé par des nuages d’altitude 😕.
      Résultat j’ai que la couche Ha de cette belle nébuleuse.
       

       
      5/ Le retour 😓
       
      Ben y’a pas grand chose à raconter... on range on remballe, on reprend l’avion, on retrouve le froid, la vie parisienne grisonnante.. 
      Et on vient tout raconter ici histoire de garder encore un peu l’esprit la-bas... 
       
      Voilà pour ma petite aventure en famille dans ce beau pays...
      Merci d'avoir lu !!
       
      Malik
       
      PS : j'ai failli oublier de parler des singes !!!
      #Jumanji !
       

       

       
       
    • By xavierc
       Dobson Strock 254/1200
       Seine et Marne sur le terrain des ballots de foin.
       3 dessins : 8658 à 8660.
       
       La voiture sert de paravent contre la brise d'Est.
       
       Cette soirée sera orientée comète, 3 semblent à portée du télescope.
       Ca commence mal, j'essuie un échec dans le repérage de la comète Swift-Gehrels dans le Taureau.
       Par contre je vois la suivante dans le Cocher.
       
       Observation 8658 : comète Iwamoto C2018 Y1.
       Au chercheur 9x50, je la repère très faible et très floue, assez vaste.
       75x, 109x, 150x. Je la place sur le dessin à 22h46.
       Elle s'affiche faible à très faible, très diffuse, à noyau à peine plus accentué.
       Le noyau est ponctuel en vision indirecte, noté VI3 à 4.
       Je ne note pas d'autres détails hormis son déplacement sensible pendant le dessin.
       Un avion passe en plein dessus m'arrachant un cri de surprise.
       
       
       Le vent est éprouvant.
       
       Je dirige le tube vers un amas ouvert du Cocher pas loin de la comète et de M38.
       
       Observation 8659 : Do18.
       Dolidze 18. 109x. Cet amas ouvert lâche et faible est détaché.
       
       
       J'ai aussi jeté un oeil à M36 et M38 à proximité.
       
       Au risque de me provoquer un torticolis, je trouve la seconde comète de la soirée, 46P Wirtanen dans la Grande Ourse, quasi au zénith.
       
       Observation 8660 : comète 46P Wirtanen.
       109x. Elle se montre tellement diffuse et faible que j'ai failli la rater bien qu'étant à la position prévue.
       La vision indirecte confirme sa présence ténue.
       Très faible à VI1, elle ne révèle pas de signe de déplacement lors de l'observation.
       Son centre est un peu plus brillant.
       
       
       A 0h35 je remballe.
    • By xavierc
       Dobson Strock 254/1200
       Seine et Marne
       3 dessins : 8632 à 8634
       
       Suite au terrain boueux aux ballots de foin, je m'installe de nouveau sur le site de la ferme comme lors de l'unique soirée de décembre. Les soirées dégagées pour le ciel profond sont rares en ce moment.
       
       Je passe une bonne partie de la soirée sur des amas ouverts des Gémeaux.
       L'atmosphère est assez turbulente au départ.
       
       Observation 8632 : NGC2420.
       75x, 109x, 150x.
       Il est vu très faible, petit et flou au chercheur 9x50.
       Le Strock le résoud déjà bien à 75x. Cet amas condensé me montre ses étoiles assez faibles à perceptibles sur fond irrésolu laiteux très faible.
       
       
       Les chouettes sont bruyantes, notamment une au sud-est dans un arbre du pâturage.
       
       Observation 8633 : NGC2395.
       75x, 109x. Cet amas lâche n'est pas très remarquable, surtout en comparant avec le précédent.
       
       
       A minuit des nuages venus du Nord longent l'horizon ouest et vont un peu monter.
       Je constate d'ailleurs la présence de voiles par endroits après minuit, on sent que ça se dégrade par le nord.
       
       Le dernier objet est une nébuleuse planétaire des Gémeaux, moins connue que le Clown mais bien plus vaste.
       
       Observation 8634 : PK205+14.1.
       Cette grande nébuleuse dite de la Méduse est vue sans ambiguité très très faible à perceptible, très diffuse à 75x, mais qu'avec le filtre OIII. Je remarque aussi que son éclat est inégal. Et ce alors que des cirrus gênent par moments.
       
       
       Ce soir, le froid humide est dur à supporter et entraîne un peu de buée par moments.
       Les vaches s'agitent dans l'étable.
       Le givre au sol rend le remballage pénible, vu que j'enlève les gants pour accélérer le rangement du petit matériel.
       On dirait que les atlas sont passés au freezer!
    • By STF8LZOS6
      alula-australis-stf1523ab-hip-55203-mesures/
       
      PS: A compléter avec quelques GIF pour la turbulence….
  • Images