Recommended Posts

Bonjour à tous

 

le mardi 28 Mai , une belle occultation d'une étoile par le trans neptunien Quaoar va se produire sur une bonne partie de la France. C'est une occasion assez rare qu'elle se produise sans que 'l’on soit obligé de voyager à travers la planète.

 

Il faut des télescopes d'au moins 300 , une bonne caméra et surtout un bon système de datation des images (GPS , NTP avec le soft de Meinberg, DCF 77) .

Comme l’occultation , sur la centralité dure presque 50s , on peut poser deux ou trois secondes , car l'étoile cible est de presque magnitude 17.

 

Le lien vers la page d'info : http://lesia.obspm.fr/lucky-star/occobs.php?p=16503&lon=2.230067&lat=48.805004

 

la page d’accueil : http://lesia.obspm.fr/lucky-star/predictions.php

 

Arnaud

 

Edited by Arnaud T60
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Salut Arnaud ,

j'ai fais quelques essais la nuit dernière en pointant une zone dans le bouvier avec des étoiles de mag 16-18

une étoile de mag 16.7 comme celle qui sera occultée par Quaoar est bien visible avec une pose de 3s, mais la magnitude apparente va vite chuter quand le TNO va passer devant :(

c'est quand même juste 3s si on veut du signal, mais on peut pas faire plus étant donné que l'occultation dure 50s :(

sinon sur les brutes de 3s je voyais  sans soucis sur l'écran du PC des étoiles de mag 17.5

mais c'était haut dans le Bouvier, Quaoar sera a 21° de hauteur le 28 a 23h40 TU ....dans les couches basses de l'atmosphère

je tenterais quand même si la méteo est clémente

 

config : Ritchey Chrétien 400 mm F/6.3 et STL 1001e ( pixels de 24µ ) :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

 

ce n'est pas grave si l'étoile disparait pendant l'occultation. Combien de temps de lecture a la caméra ??  Quel logiciel d'acquisition est utilisé ?? Sinon pour mettre à jour l'heure du PC elle peut se faire avec NetTime avec un serveur de temps de l'observatoire de Paris  de classe 1.

 

En tout cas merci de participer. Sinon sans dire exactement ou tu es , dans quel secteur comptes tu observer ?

 

Arnaud

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Arnaud T60 a dit :

Sinon sans dire exactement ou tu es , dans quel secteur comptes tu observer ?

 

Normandie, Rouen Est :(

 

Il y a 4 heures, Arnaud T60 a dit :

Combien de temps de lecture a la caméra ??  Quel logiciel d'acquisition est utilisé ?

2 secondes environ pour lire le capteur de 1024 x 1024 - j'utilise Camera Addon de TheSkyX

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour 

 

Compustar , si ton temps de lecture est de 2s , alors il faudra poser sans doute 4 s . Après regarde les liens que j'ai envoyé pour les conseils.

 

Arnaud

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je peux faire un "crop" sur la zone à imager et choisir une zone de 500 pixels de coté, ça réduira bien le temps de pose


 

Il y a 23 heures, Arnaud T60 a dit :

ce n'est pas grave si l'étoile disparait pendant l'occultation

 

question : c'est quoi au juste le but de la manip ?

que doit on imager, mesurer exactement ??

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

le but de la manip est de mesurer le temps de la disparition de l'étoile , afin de d'avoir une corde qui nous donnera une mesure de la dimension de Quaoar . Typiquement sur les astéroides de la ceinture principale, avec une résolution temporelle mieux que 0.1 s on obtient la taille de la corde avec une précision kilométrique.

 

voir ce site pour plus d'infos : http://www.euraster.net/

 

Arnaud

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 24/05/2019 à 14:36, Arnaud T60 a dit :

croisons les doigts pour la  météo

vu les prévisions c'est loin d'être gagné :(

 

petits tests hier soir : j'ai réduit ma zone de capture CCD a un carré de 512x512 au lieu de 1024x1024

le temps de transfert est plus rapide : environ 1s au lieu de 2.5s théorique mais au final entre 2 poses de 4s j'ai 7.13s

tests fait sur 50 poses et consultation de l'entête fit des images...

Donc : 4s de pose + 1s environ de transfert... reste 2.13s de temps mort que je ne vois pas , je me demande ou ça passe ces 2.13s !!! :(

c'est pareil pour des poses de 3, 4 ou 5s j'ai toujours ces 2.13s de temps perdu...

pourtant les fichiers sont écrits sur un disque interne SSD en Sata

 

je pars pour des poses de 4s...

Edited by compustar

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Bruno

 

il y a peut être un temps qui est dans le soft d'acquisition entre deux poses. Sur Prism par exemple  de base il est de 1 s. Tu peux peut être faire les acquisitions utiliser un autre soft. Quel est le modelé de la caméra CCD.

 

Arnaud

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est une Sbig STL1001e

j'ai essayé aussi CCDSoft : résultats idem , pareil pour Maxim DL ( même pire )

c'est soit la caméra, soit les drivers mais je pense plutôt aux drivers Sbig utilisés pour les 3 logiciels :(

De toute façon je vais avoir une météo pourrie comme dab :(

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

hier soir au TJMS de Buthiers (Planetes Sciences) , on a pu observer et avoir une belle occultation de 30s . Il semblerait pour le moment que sur les 25 observateurs déclarés nous sommes les seuls à avoir une occultation positive. Il  y aussi une occultation négative sur le télescope de Puimichel et une autre en Allemagne.

 

Bien content

Arnaud

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Météo pourrie chez moi, les nuages sont arrivés 1h30 avant le debut de l'occultation et se sont collés sur l'horizon Sud

ça c'est dégagé un peu a 23h35 TU mais le ciel n'etait absolument pas transparent

donc j'ai fais environ 150 images "pas top"  entre 23h30 et 23h50 environ, je vais faire une petite animation pour voir ce que ça donne

mais pour moi.... c'est négatif :(:(

la Normandie et sa météo ne sont pas compatibles avec ce genre d'évènement, et la faible hauteur de l'objet au dessus de l'horizon n'arrangent rien.

A part ça la manip était sympa à faire. merci d'avoir prévenu

 

Pas content

Bruno

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Bruno

 

le phénomène a du se produire chez toi vers 23h42 ,23 h43 TU . Tu aurais une image pour voir .

 

En tout cas merci d'avoir essayé.

Arnaud

Share this post


Link to post
Share on other sites

Re,

j'ai passé la journée à éplucher mes 161 images une par une a la loupe :)

zoom a 200% et niveaux de visualisation bien ressérrés

 

en faisant une petite animation je vois l'étoile sur les poses 87-88-89

elle disparait sur la 90 et réapparait sur la 94 et les suivantes

pose 89 : 23h 42 ' 20.083s / pose 94 : 23h 42' 50.076s

 

Hasard ou pas ? , et vu les conditions météo...c'est limite de chez limite

on est dans les horaires et entre le l'image ou l'objet disparait et celle  ou il réapparait y a : 29.993s

je vérifie ça à tête reposée et je fais une petite page web avec les images dans la semaine

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Bruno

 

ça va intéresser l'équipe de recherche avec qui je collabore. Si tu le veux bien , donne moi ton adresse mail qu'ils prennent contact avec  toi. Je pense qu'ils souhaiteront analyser par eux même tes images. Tu peux m'envoyer un mail arnaudastro(@)yahoo.fr

 

Merci d'avoir épluché les images !!

 

A bientôt

Arnaud

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Bruno,

 

je viens d'avoir un des chercheurs au téléphone . Peux tu me dire si tu acceptes de partager tes données sur l'observation de Quaoar. Je ne te cache pas que tes données sont très utiles. Bien évidemment si tu acceptes de partager tes données tu seras cité comme co auteur de l'article professionnel qui va suivre.

 

Dans l'attente d'une réponse de ta part , bonne fin de journée

Arnaud

Share this post


Link to post
Share on other sites

Autre possibilité pour le repère temporel avec synchro du PC (et donc enregistrement des frames): la Timebox d'Airylab: http://airylab.fr/timebox/

 

En tout cas dès que ma future instrumentation est installée, c'est typiquement le genre de campagne de mesures auxquelles je participerai volontier, c'est très intéressant tout ça.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 25/06/2019 à 16:34, Arnaud T60 a dit :

Bonjour Bruno,

 

je viens d'avoir un des chercheurs au téléphone . Peux tu me dire si tu acceptes de partager tes données sur l'observation de Quaoar. Je ne te cache pas que tes données sont très utiles. Bien évidemment si tu acceptes de partager tes données tu seras cité comme co auteur de l'article professionnel qui va suivre.

 

Dans l'attente d'une réponse de ta part , bonne fin de journée

Arnaud

 

Bonjour,

j'ai été en contact ( le 6 Juin ) avec J.D de l'observatoire de Meudon, je lui ai envoyé mes données, je pense que cela lui a suffit car il ne m'a pas recontacté depuis , pas de soucis pour partager ces data  :)

Tiens moi au courant pour l'article, ça m'intéresse fortement de le lire

Bruno

Edited by compustar
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

J'ai eu Josselin Demars en mail , il me'a dit ne pas avoir reçu tes données.Peux  tu lui renvoyer et me mettre en copie stp . Si tu peux mettre les images fits sur un drive je veux bien - arnaudastro(@)yahoo.fr

 

Bonne soirée

Arnaud

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By COM423
      Bonsoir,
       
      Avec la disparition dans l'hémisphère Sud de la comète C/2021 A1 (Leonard), la plus belle comète du moment est sans doute 67P/Churymov-Gerasimenko qui nous fait cette année un très beau passage. On ne la présente plus depuis qu'elle a été explorée par la mission Rosetta avec acometerissage de Philae.
       
      Je vous en propose une image prise le 7 janvier au matin, dans des conditions malheureusement turbulentes mais avec un temps d'intégration conséquent. Une autre comète périodique, P/1997 B1 (Kobayashi) fait ce printemps son premier retour au périhélie depuis sa découverte il y a 25 ans. La position prévue la mettait dans le même champ que 67P, mais elle n'avait pas encore été redécouverte et je pensais qu'elle serait bien faible ou complètement ailleurs, ce qui fait que je n'ai pas regardé de près de suite.
       
      L'annonce de sa redécouverte est tombée 5j plus tard, le 12 janvier et la bonne nouvelle c'est qu'elle est bien dans le champ : elle a en fait été retrouvée au mois de novembre (magnitude 22 !) et confirmée au mois de janvier avec une magnitude de 19,5 à 20. Elle a reçu la désignation P/2021 W2, puis le numéro 440 désormais.
       
      Elle est bien sûr trop faible pour être détectable sur les poses de bases et il a donc fallu faire un compositage spécifique (calculé) rien que pour elle.
      Pour 67P, aucun souci : le compositage est beaucoup plus facile en cliquant directement sur la comète dans Siril.
       
      L'image ci-dessous est donc un assemblage de trois compositages distincts de la même série d'images :
      le compositage sur les étoiles, le compositage sur 67P, et le compositage sur 440P/2021 W2 = P/1997 B1 (Kobayashi).  

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,   30 poses de 05min à  -20°C  (gain 120), Nord à peu près en Haut
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
      Le 07 janvier 2022, de 01h50 à 04h33 UTC, temps d'intégration de 02 h 30 min
      Traitement Siril 1.0.0-rc2, Finition avec Gimp 2.10.28
      Zoom 100% (1,25"/pixel)
       
      Un troisième lascar s'est invité sur l'image, je l'ai remarqué de suite sur le compositage de 67P où curieusement il apparaît comme un point au milieu des traînées d'étoiles :

       
      Un petit tour sur le site de l'UAI a permis de le démasquer : c'est l'astéroïde 19419 (Pinkham) de magnitude prévue V=17,3
       
      Le fait qu'il apparaisse ponctuel vient juste du fait qu'il a par hasard un déplacement assez proche de celui de la comète 67P:
      67P : 0,56"/min vers PA=286,7° Astéroïde 19419 : 0,49"/min vers PA=283°  
      C'est amusant d'ailleurs, car sur le compositage de 440P/Kobayashi il apparaît aussi mais sous la forme d'une traînée (440P se déplace elle de 0,24"/min vers PA=238°).
       
      Il y a sans doute d'autres astéroïdes visibles dans l'image d'ailleurs, car l'UAI m'a sorti une liste très fournie :

       
      J'aime bien les conjonctions de comète avec les objets du ciel profond, mais les conjonctions de comètes c'est encore plus sympa je trouve
       
      Pour en revenir à l'objet le plus intéressant du champ, la comète 67P présentait une coma de près de 12' de diamètre, avec un beau halo bleutée et une queue de 1° vers PA=288° jusqu'en bordure de champ.
      Je ne l'avais pas décalée à gauche pour avoir plus de queue, car je ne savais pas si le dust trail du côté opposé serait encore visible (il l'était en décembre) ou non. On le devine peut-être en serrant les seuils mais je n'en suis pas certain.
       
      Bonne soirée et bon ciel.
    • By JPMasviel
      Dans le prochain Ciel et Espace (N° de février-mars 2022), il y a un article sur l'observation depuis le Sénégal de l'occultation de l'astéroïde ORUS, l'un des objectifs de la mission LUCY.
       
      Ca m'a donné l'idée de voir ce qui serait intéressant à faire depuis la France.
      Voici le site qui présente les occultations passées et futures:  http://lucy.swri.edu/occultations.html
      Pour la France en 2022 sont prévues deux occultations concernant les astéroïdes Polymele et Eurybates:
       
      La première est difficile, avec une étoile de magnitude 12,8 et une durée de seulement 0,9 s, mais c'est fin août, donc avec des chances de météo favorable.
      La seconde est plus simple, avec une étoile de magnitude 8,69 et une durée de 10 secondes, mais c'est fin octobre sur la moitié ouest de la France.
       

       
       
      Polymele Occultation 2022-08-26 (G* = 13.6)
      The interactive map below shows our current prediction for the stellar occultation by (15094) Polymele on 2022 August 26 UT. The prediction is based on a Gaia EDR3 position for the star, corrected for parallax and proper motion, and the v20211118185722 orbit estimate for Polymele, which has a 1-sigma cross-track uncertainty of 2.6 km.
      Geocentric mid-time of the event is 04:04:17 UT. Star position is RA 06:42:56.2, Dec +30:31:42 (J2000), and its magnitude is 12.80. Polymele is moving at 31 km/s with respect to the star and its diameter is estimated to be 29 km, so central chords are expected to last 0.9 seconds.
       
      Eurybates Occultation 2022-10-23 (G* = 6.9)
      The interactive map below shows our current prediction for the stellar occultation by (3548) Eurybates on 2022 October 23 UT. The prediction is based on a Gaia EDR3 position for the star, corrected for parallax and proper motion, and the v20220111165204 orbit estimate for Eurybates, which has a 1-sigma crosstrack uncertainty of 5.0 km and a 1-sigma downtrack uncertainty of 0.1 sec (these are placeholder values).
      Geocentric mid-time of the event is 02:07:24 UT. Star position is RA 06:59:12.9, Dec +29:16:24 (J2000), and its magnitude is 8.69. Eurybates is moving at 6.5 km/s with respect to the star and its diameter is estimated to be 66 km, so central chords are expected to last 10 seconds.
       
      Jean-Pierre
       
    • By dfremond
      Bonjour!
       
         Vous l'aurez compris, je ne suis pas, personnellement, pour la séparation du forum en sous forums "planeteux" d'un coté et "profondistes" de l'autre, sans parler des "lunatiques".. Et voila une experience qui peut expliquer pourquoi!  Le mélange, la mixité et le partage plutôt que la ségrégation, il n'y a que ça de vrai (surtout par les temps qui courent...)!
      Le ciel n'a pas été sympa en fin d'année, et ça a eu le bon coté de me pousser à fouiner dans mon disque dur. Je suis tombé sur le post de christophe BF
       
      Je me suis  rappelé mon experience et ma surprise de retrouver deux asteroides sur une de mes photos de galaxie,  ngc4535. La decouverte d'un petit trait que je pensais au depart etre un artefact, m'a permis de retrouver 2 asteroides dans le champ.
       
       
         Du coup, j'ai regardé de plus pres mes clichés et je suis à nouveau tombé sur une bonne surprise. Je vais en profiter pour montrer ma petite technique. Je trouve trés sympa de retrouver ces asteroides apres coup sur des clichés ancien (pourvu qu'on ait gardé les captures), et je souhaite vous en faire profiter. 
        D'abord, j'ai un "simple" dobson  goto, de construction chinoise, un flextube 305, et je dois donc me cantonner à de la pose courte, ou semi-courte, a cause de la rotation de champ. J'utilise une camera à base d'imx 294C refroidie, le gain toujours à fond d'ailleurs, qui a l'avantage d'avoir un grand champ et d'etre tres sensible, l'inconvenient étant un bruit de lecture légèrement plus important que d'autres camera, ce qui la rend intéressante surtout si on depasse une seconde de pose. La rotation de champ, et du reste la qualité de mon ciel, me limite à un maximum de 8 secondes de pose (16 exceptionnellement). J'aligne ensuite avec l'excellent soft SIRIL, et je traite avec le non moins excellent Astrosurface (et quelquefois photoshop). 
       
         Tout commence donc  par l'examen des images finales, avec la constatation de traces lineaires plus ou moins nettes. Elles font suspecter le deplacement d'un objet pendant le temps total. Ensuite, comme je capture avec Sharpcature, directement en SER, il me sufft  de lire le SER avec SER player. Ce soft a deux avantages, d'abord la lécture accelerée, mais aussi des effets en temps reel, en particulier  gain, gamma, et conversion noir et blanc, mais aussi recadrage et export sous forme de gif.
         Dans mon image de NGC 3664, réalisée avec 140 poses de 8 secondes le 4 avril 2021 a partir de 23h19 TU (temps total un peu moins de 19 minutes), j'avais remarqué au moins trois traces lineaires plus ou moins lumineuses. Je les montre ici dans une petite animation
       
      D'abord l'image finale
       
       

       

       
       
      Ici un petit gif qui montre ce qui a attiré mon attention
       

       
       
       
      Ensuite, en lisant le ser original, et en poussant le gain et le gamma, et en lisant a 100 images/sec, on voit tout de suite les asteroides! Il suffit ensuite de recadrer, d'exporter, et on obtient des gif.
       
      J'ai malheureusement été obligé de compresser les gif, et la qualité s'en ressent un peu, néanmoins ça reste visible.
       
      Je vous conseille de telecharger les images gif et de les lire sur votre ordi, ça devient tres parlant, sinon sur le site tout est ralenti et compressé..
       
      En haut a gauche, à la limite de la visibilité, on voit l'asteroide à l'origine du petit trait (cercle rouge central sur la photo)
       

       
       
      Maintenant, en bas a gauche de la photo, il y a du monde! Pas moins de trois asteroides qui naviguent ensemble! A moins que ça ne soit le traineau et les deux rennes? En tout cas, un starlink a failli lui bruler la priorité!
       
       

       
      Enfin, a droite sur la photo, un autre asteroide isolé cette fois ci (visible un peu en bas au centre sur le gif).
      En fait non, il y en a un autre au dessus du premier, un peu a droite, vraiment à la limite de la visibilté (mais je ne le vois que si je telecharge le gif et le lit sur mon ordi!) Du coup j'ai assemblées ces images par paquet de 10, je les ai empilées dans SIRL : le rapport signal bruit devient bien meilleur et le 6eme asteroide devient evident: il y en a meme un 7 eme un peu devant le plus brillant, mais c'est à nouveau à la limite.. Et de 6!

       

      Tres simple, mais tres grisant! Par contre, je suis incapable de les nommer. Il va falloir que je demande aux spécialistes, comme Matthieu Conjat! (si tu nous écoutes...)
      Voila, bonne chasse si ça vous interesse! Et bonnes fetes de fin d'années!
       
       
       
      Re-bonjour! Grace aux conseils de COM432, j'ai appris a utiliser le plate solving de SIRIL afin de connaitre tres précisement lés coordonnée de l'image et donc des asteroides. 
      Sur l derniere animation, a droite de l'image générale, l'asteroide bien visible est  (50639)2000 EV79 de magnigude18.6,  et celui au dessu s devenu mieux visible est  de magnitude 19.9 et est appelé (108197) 2001 HQ21.  Quant à celui que je commence à entrevoir juste devant le premier 5EV79), je ne l'ai pas identifie, mais je pense qu'il est au dela de la magnitude 20, et donc non indiqué dans la liste de COM 423.  
    • By Sonne
      Bonjour,
      Le vendredi 10 décembre, quelques secondes avant 20h00 (HL), un caillou est passé devant une étoile...
       
      Vu la mauvaise météo depuis plusieurs jours, j'ai eu de la chance d'avoir eu une éclaircie. Mais sur la route, en allant sur le site, j'ai eu une grosse averse. Sur place, le ciel se dégageait avec quelques passages nuageux dont un devant l'étoile environ 15 minutes avant l'occultation et qui a duré 5 minutes. Il y avait du vent mais j'étais partiellement abrité derrière un talus.
       
      C'est ma seconde occultation "positive". Et ma première avec un astéroide non visible sur les images.
       
      Les infos :
       
       
       
      Pour la prise de vue, j'ai utilisé la caméra Basler IMX265 derrière un objectif photo de 510 mm de focale et f/6,8.
      Exposition : 40 ms (avec le recul, c'était un peu juste pour l'exposition de l'étoile occultée (variation de luminosité lié à la turbulence)
       
      Sur l'extrait de la vidéo ci-dessous, on voit bien la "disparition" de l'étoile (celle du bas) pendant 3,8 secondes environ. D'ailleurs, en théorie, c'était 2,4 s !
      Anim-2323-20211210_pipp-pr.avi
       
      Et la courbe de lumière :
       

       
      J'ai trouvé sur le site de base de données de modèles 3D d'astéroides (DAMIT), "Zverev" dans sa position lors de l'occultation.


       
      Jérôme
       
       
       
       
       
       
    • By jfleouf
      Salut à tous,
       
      Dans la nuit de mardi à mercredi (9/10 Novembre 2021), l'astéroïde géocroiseur 2019 XS passait à environ 1.5 LD (LD = distance Terre-Lune moyenne). Le bestiau est donné pour ~60 mètres de diamètres et Stellarium prévoyais une magnitude autour de 14. Voguant entre l'Éridan et la Baleine,  le caillou était bien placé dans le ciel pour se faire tirer le portrait. Avec un déplacement apparent de ~1 seconde d'arc par seconde de temps, il ne fallait pas trainer. J'ai embarqué mon ami Tom Polakis dans l'aventure pour qu'il prenne des images depuis son observatoire de Tempe, Arizona, pendant que je prenais les miennes depuis Starkville, Mississippi (environ 2,000 Km à vol d'oiseau). L'idée étant bien sur de mettre en évidence la parallaxe.
       
      On commence avec l'image prise par Tom. Série de 20 secondes entre ~8:00 et ~8:45 UTC (2021-11-10)
       

       
      Lien vers la full: https://photos.smugmug.com/photos/i-QbNQLQz/0/e1362e6e/O/i-QbNQLQz.jpg
       
      Le champ couvre ~45'x30'. On remarquera le changement d'intensité des petits traits laissés par l'astéroïde, ce qui indique que le machin doit avoir une forme assez allongée et tourner sur lui même rapidement.
       
      Voici maintenant mon image, bien gâchée par des soucis de suivit avec ma monture et des passages de nuages. En plus, j'ai goré dans l'orientation de ma caméra ...
       

       
      Et maintenant, pour la version superposée (alignée sur les étoiles) :
       

       
      La full : https://photos.smugmug.com/photos/i-DXKPnfj/0/1e845072/O/i-DXKPnfj.jpg
       
      On distingue même une petite galaxie entre les deux trainées.
       
      En mesurant la distance entre les positions de l'astéroïde sur deux images prisent au même moment, je trouve un angle de 306". Il ne me reste plus qu'à utiliser le petit bout de code que j'avais écris pour calculer la distance (https://github.com/jfgout/parallax) et je trouve une distance de 1,248,755 km. La distance indiquée par JPL Horizon était de 1,222,182 km. Pas mal, non ?
       
      Bon, faut que je soigne ma monture pour éviter d'avoir un suivit aussi pourri à l'avenir ...
       
      jf
       
  • Upcoming Events