Michel Deconinck

Jupiter qu'arrive t'il à la Grande Tache Rouge ?

Recommended Posts

Oui la tache rouge sera visible cette nuit de 1h20 à 4h40 et à 3h pile au centre !

Daniel

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Vivement que je puisse refaire quelques images de Jupi car elle est bien basse maintenant et meme avec une APO he bien je ne suis plus avantagé comme auparavant :( En tout cas, j'espère pouvoir avoir une belle image au moins en 2019 car depuis très longtemps, je ne fais plus rien en planétaire à cause du temps et du mauvais seing et jetstream. :(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il semble que le phénomène en cours ne soit pas continu. Voici une citation d'A. Welsey reprise par spaceweather.com: 

“Each streamer appears to disconnect from the Great Red Spot and dissipate. Then, after about a week, a new streamer forms and the process repeats. You have to be lucky to catch it happening. [...] A joint effort between many amateurs is underway to get clear images of the process.”"

 

"Chaque plume (ma traduction...??) semble se déconnecter de la Grande Tache Rouge et se dissiper. Ensuite, après environ une semaine, une nouvelle plume se forme et le processus se répète. Vous devez être chanceux pour le voir arriver. [...]. Un effort conjoint de nombreux amateurs est en cours pour obtenir des images nettes du processus".

 

Alors bonne chance à tout le monde!

 

Daniel

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tous cas la nuit dernière la visibilité de la GTR au méridien quand Jupiter l'était aussi, et un seeing fort acceptable ;), m'ont permis de bien en profiter en visuel.

Le filet rouge n'était pas bien visible mais tout l'encerclement sombre autour de la GTR la renforçait bien et lui donnait un aspect plus large qu'habituel. La partie centrale de la GTR était d'un rouge-orangé bien éclatant.

C'était sans doute une belle occasion de voir Jupiter pour cette saison qui est pauvre en conditions favorables...

Nicolas

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un aspect rapide en ~17 poses (retenues sur 29) de 1/30e en afocal derrière le T407x135 dobson ce matin vers 3h23, avec un canon powershot de 12ans ^_^ (il est plus adapté que l'alpha 7s pour le planétaire...)

Sans ADC pour les photos, mais avec pour le visuel (bien que j'ai du mal à avoir des images bien piquées avec l'ADC - en photo cela reste plus convaincant en recalant ensuite les couches RGB)

Nicolas

 

jup230519-1h23-t407f11bas60mf3.jpg

Edited by biver
  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, 

Voici un travail pédagogique d'assemblage d'images chronologique du 12 au 17 mai, avec 5 contributeurs sur le thème de la GTR.

Trouvé sur ALPO Japan 

On comprend mieux le phénomène de plumes.  

Arnoj190522sp1.thumb.jpg.18494cf148d0792b86909152860f8f8b.jpg

Edited by Arno C
  • Like 6

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il me semble avoir lu dans un Ciel et Espace que la GTR allait disparaitre d'ici plusieurs centaines ou milliers d'année....

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, ALAING a dit :

on sera morts :)

et réincarnés en prof?  

:) 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

M'étant concentré sur la nouvelle étoile de la Grand'Ourse ainsi que la SN dans NGC 5353 je n'ai plus eu beaucoup de temps pour dessiner la GTR de Jupiter avant la couverture nuageuse annoncée vers 2h TL.  Après avoir observé le changement évident de la forme du tourbillon, j'ai vissé un premier filtre coloré à mon oculaire mais trop tard, les nuages étaient bien là.

Michel

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super intéressant, merci beaucoup ! :) 

 

Apparemment la GTR a fortement diminué en taille depuis 400 ans, de mémoire sa taille a été divisée par 4 depuis les premiers dessins réalisés au 17e siècle.

 

J'espère que la GTR ne va pas totalement disparaître, ça ferait bizarre... :/ 

 

Ce que je trouve vraiment fascinant, c'est qu'une telle structure puisse se maintenir aussi longtemps au milieu de la violence permanente des phénomènes dans l'atmosphère jovienne...

 

jb

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Jean-Baptiste_Paris a dit :

Ce que je trouve vraiment fascinant, c'est qu'une telle structure puisse se maintenir aussi longtemps au milieu de la violence permanente des phénomènes dans l'atmosphère jovienne...

 

C'est que c'est peut-être pas la même qu'on voit ;)

Les observations de la TR ne sont traçables sans interruptions que jusqu'aux années 1830. Après les obs du XVIIème elle n'a pas été vue pendant plusieurs décennies.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

CH4 c'est pas la raie 619nm ? c'est bien rouge ça

Attention à la fuite ça va faire boum.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, lyl a dit :

CH4 c'est pas la raie 619nm ? c'est bien rouge ça

Il y en a plusieurs. Celle à 619 est très faible sur Jupiter. En général on fait référence à celle de 890 nm, dans l'infrarouge.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vue par Juno ou . . . par l'artiste de service ? ;):):D

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est l'effet fisheye:

ph-sample_page03_big.jpg

 

Comme y'a Juno qui est tout proche de Jupiter, la grande tache rouge apparait énorme sur les photos de la sonde :D

 

M'enfin je dis pas que la photo n'a pas été un peu enjolivée ...

 

  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pauvre tache... Hier soir, je l'aurais facilement confondu avec une grosse barge si ce n'était sa couleur... On a vraiment l'impression qu'un jour, on ne la retrouvera plus...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By petitprost
      Article paru hier soir
       
      L’étoile géante Bételgeuse pâlit, elle pourrait exploser sous nos yeux
      L’étoile géante Bételgeuse, l’une des plus brillantes de notre ciel, a un coup de mou. Sa luminosité a chuté depuis quelques semaines. L’événement met les astronomes en effervescence : il pourrait annoncer son explosion en supernova, phénomène rarissime dans notre galaxie. Si c’est le cas, le spectacle sera extraordinaire.
       
      Située dans la constellation d’Orion, Bételgeuse est une « super géante rouge » presque mille fois plus grosse que le Soleil. Elle brille intensément dans le ciel d’hiver, où elle est visible à l’œil nu grâce à sa couleur orange. L’étoile figurait parmi les 10 les plus brillantes de la galaxie, mais depuis la mi-novembre, « sa luminosité a chuté de manière drastique, de l’ordre de 70 % », explique Pierre Kervalla, de l’Observatoire de Paris-PSL.
      Alertés par des observateurs amateurs, des astronomes ont déclenché en décembre une vaste campagne d’observation, mobilisant les plus grands télescopes de la planète, dont le Very large télescope au Chili. « C’est l’ébullition ! Nous avons monté un groupe de recherche à travers le monde pour utiliser tous les instruments capables d’imager la surface de Bételgeuse », témoigne Eric Lagadec, du laboratoire Lagrange de l’observatoire de la Côte d'Azur.
       

       
      Et des centaines d’astronomes amateurs sont mis à contribution, et « passent leurs nuits dans leurs jardins ou leurs sites d’observation favoris » afin d’apporter des mesures complémentaires, raconte ce chercheur CNRS. Plusieurs hypothèses sont avancées : il pourrait s’agir d’une éjection de gaz formant de la poussière et cachant le rayonnement ou… de la mort de Bételgeuse.
      Ce dernier scénario se solderait par une explosion en supernova. S’il semble peu probable dans un avenir proche, il fait rêver les astronomes : l’astre en fin de vie n’ayant plus de « carburant » (issu de la fusion nucléaire), son cœur s’effondrerait sur lui-même et formerait une étoile à neutrons, un objet très compact qui crée une onde de choc disloquant complètement l’étoile, le tout en quelques heures seulement.
      « Un spectacle inoubliable pour l’humanité »
      Depuis la Terre, on observerait alors à l’oeil nu un point aussi brillant que la Lune dans la voûte céleste diurne et nocturne. À cela s’ajouterait un joli spectacle, « celui d’un écho de lumière se propageant autour, comme des ronds dans l’eau », précise Pierre Kervalla. Au bout de plusieurs semaines, ce point disparaîtrait et formerait une nébuleuse, visible dans le ciel pendant des milliers d’années, à l’instar de celle du Crabe, résidu de la supernova survenue en 1054 (qui fut rapportée par des astronomes chinois).
      Bételgeuse se trouve dans la constellation d’Orion.
      « Ce serait un spectacle inoubliable pour l’humanité entière. J’espère pouvoir voir une supernova de mon vivant », confie Eric Lagadec. Car ce phénomène n’arrive qu’une fois par siècle dans la Voie lactée, et la dernière formation de supernova observée remonte à 1604.
      L’explosion de Bételgeuse est attendue puisque l’astre, âgé de « seulement » 10 millions d’années, est bel et bien en fin de vie. Mais il est difficile de prédire précisément quand elle mourra, car il n’existe aucune signe annonciateur : « c’est un peu comme un séisme ; la veille de l’explosion, l’étoile sera pareille », souligne Pierre Kervalla. Cela pourrait donc arriver dans les semaines qui viennent comme… dans 100 000 ans. « Nous n’avons aucun moyen de le savoir », reconnaît Andrea Chivassia.
      Quoi qu’il en soit, cela serait sans danger pour notre planète, dont Bételgeuse est distante de 600 années-lumière. « Si on la voit exploser d’ici, cela signifiera que l’explosion a eu lieu physiquement il y a 600 ans », rappelle Pierre Kervalla.
      Sur le plan scientifique, l’évènement permettrait aux astronomes de suivre directement, et pour la première fois de l’histoire, les différentes phases de l’explosion, une précieuse jauge pour mesurer l’expansion de l’Univers. « On comprendrait aussi ce qui va arriver à la future génération d’étoiles », selon Andrea Chivassia.
    • By Michel Deconinck
       

       
      Bonjour à tous,
       
      Découverte le 12 janvier à 17h20 TU par Koichi Itagaki, une supernova de type "Ia" est visible dans la galaxie NGC 4636.  Cette galaxie est située à 46 millions d'années-lumière d'ici.
       
      Sa dénomination SN 2020ue
      et sa position: RA: 12:42:46.780 / déclinaison : +02:39:34.20
       
      Il est probable que l'étoile sera visible durant quelques temps autour de la magnitude visuelle de +12.0, (plus ou moins car fonction de l'absorption lumineuse par des poussières de la galaxie hôte).
       
      Bonnes observations et bon ciel à vous tous !
      Michel
    • By Sauveur
      Bonjour les amis 
       
      Oui comme le souligna Bernard la Corse bénéficie d'un ensoleillement plus abondant que sur le continent d'où je continu un peu mes captures sur les gazeuse puis quelques test en mode touriste
       
       
      De chez moi Juju ca semble mort 
       
       
      Donc le 17 de chez moi que Saturne entre les voiles mais le seeing semblais sympa dommage vite bouclé et rangé 
       
      2019-10-13-1728_9-4 images-L_c8_l4_ap34
       

       
       
      Le lendemain comme c'etait prevu encore bon j'espérai que la stabilité installer allais m'offrir quelques bonnes images d'où j'ai demander a un amis la possibilité d'aller chez lui ( il 'a dit quand tu veux t'as pas besoin de demander (merci jd))
       
      La superbe vue plein Sud du golfe d'Ajaccio
       

       
       
      Bon j'avais en contrepartie deux sympathique petit lutin de 8 ans qui tournait autour et j'avais prevu pour les occuper le petit c5 en visuel ( je comptait même essayer de faire des images mais deux setup + lutins pas gérables =
       
      les photos puisque je m'etait déplacer je comptais tardé plus de 4 ser sur juju mais j'aurais du passé plus tot a la dame au chapeau car quelque ser gâché
       
       
      Le Gif 2019-10-14-1708_9-S-L_C8_l4_ap159_pipp
       
       
       
       
      2019-10-14-1711_9-5 images-L_C8_l4_ap159
       

       
       
      2019-10-14-1715_6-9 images-L_C8_l4_ap159
       

       
      Les Saturnes (plus de turbu quand même)
       
       2019-10-14-1843_3-7 images-L_C8_l4_ap58
       

       
       
      2019-10-14-1847_4-S-L_C8_l4_ap71
       
       

       
       
      tiens un essai du c5 en cp 20 minute avant nuages Sony a7s au foyer
       
      il y a du tilt mais c'est sympa quand même et je l'ai imprimé pour Charlotte qui l'aura Lundi surprise (sous mes lampadaire)
       
       

       
      Le 17 j'ai fais un peu de tous mais pas juju car a domicile avec mes beaux lampadaires merci la mairie (pas besoin de lampe frontale 
       
      C11 condition assez difficile 
       
      2019-10-17-1717_3-3 images-L
       

       
       
      puis j'ai mis mon newton et la 224 au foyer tiens j'ai essayer des script qu'on m'as filé lune + lampadaire 
       

       
       
      Puis j'ai finis par la lune avant d'aller faire dodo
       
       
      C8 barlow 1.8 224
       

       
       

       
       
      C8 barlow 1.8 290
       

       
       
      bon j'ai pas tous mis mais voila pour moi la production de ces quelques jour
       
       
      Bonne journée et bon ciel
    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Voilà mon récapitulatif de cette année avec les deux éclipses lunaires que j'ai réussi à (a)voir (exclusivité).
      - La seul est unique tâche AR  (importante) de l'année,au moment où un avion  passe dans l'axe (nouveauté).
      - La pleine lune projetée, en thermographie (nouveauté), en mosaïque de deux images AltairGP290C (nouveauté)
      - Des dessins lunaires, et un peu de ciel profond.
      - Jupiter et sa GTR, Saturne et ses petits (une première), , Vénus en demi-disque.
       
      Cette année s'est concrétisé par le plein de nouveauté 2019 en imagerie, dessins et visuel... voilà mon bilan
      Mais que deviendrais-je sans ma lunette AR de 90mm ?.
       
      VOTEZ LOUP LOUNAIRE
      https://vseverin77.wixsite.com/le-loup-lunaire
       
      Bonne fêtes à tous étoilé , planétaires & lunaire
       

       
       

       
    • By Michel Deconinck

       
      Bonjour à tous
       
      Le 11 novembre 2019 aura lieu le passage de Mercure devant le Soleil.   Bon, ok, ça tous les éphémérides en parlent, mais ce qui sera plus original c'est l’exercice que nous vous proposons de réaliser.
       
      En Europe, nous sommes en mesure de voir les premiers contacts et depuis l’Amérique Ouest, le "Far West", juste les derniers.
      C'est du Québec que les observateurs seront les mieux placés en ayant la possibilité d'observer l'ensemble du passage.
       
      Un de mes amis: Jean Bourgeois, nous demande d'essayer de déterminer la profondeur de la chromosphère solaire, chromosphère signifie la sphère de couleur. Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais nous ne connaissons pas encore avec précision la taille de cette chromosphère.
      Le prochain passage de Mercure devrait permettre aux observateurs de chronométrer le début et / ou la fin de cet événement dans deux longueurs d'onde différentes: en lumière blanche qui correspond à la photosphère, au rayon plus petit, et en Halpha, correspondant à la chromosphère qui entoure la photosphère. La différence entre ces deux temps donnerait une estimation de l'épaisseur de cette chromosphère aux latitudes solaires concernées. Nous ne prenons pas en compte les  "spikes" qui surplombent la chromosphère, mais uniquement la couche chromosphérique, ce qui correspond en fait à la différence du rayon du soleil dans ces deux longueurs d'onde.
       
      Ce type d'observation est rarement organisé. La littérature ne mentionne que trois observations, l’une de Russ Sampson en 1994 (Sky & Telescope, novembre 1994), l’autre de Jean Bourgeois lui-même en 1996 (IOTA / ES, symposium de 1997) et la dernière du mois d’avril 2003 via IOTA et l’association des observateurs solaires, également par Jean Bourgeois. Malheureusement, presque tous les efforts pour chronométrer les événements en H-alpha ont échoués, en raison de nuages, d'images de faible précision ou de problèmes techniques.
      Aujourd'hui nous avons à disposition un bon logiciel pour réduire les futures observations, ceci a été fait par un autre de nos bons amis: Jean Meeus.
       
      Donc, si vous voulez faire partie de ce nouveau défi, n'hésitez pas à me contacter directement via ce mail.
       
      En pièce jointe vous trouverez le document élaboré par Jean Bourgeois en 2003, il y a plus d'explications à propos de ce phénomène ainsi que la manière d'organiser l'observation. 
       
       
      NB : Toujours pour plus d’information à propos de ce type d’observation, n’hésitez pas à retourner lire l’excellent article toujours de Jean Bourgeois, dans le déjà très ancien n° 8 de votre AstroSurf Magazine.
      J'espère que vous serez nombreux à relever ce nouveau défi et en attendant le 11 novembre, je vous souhaite un beau ciel !
      Transit de Mercure.pdf
  • Images