zirkel 2

Space X un fabuleux spectacle cette nuit !

Recommended Posts

Posted (edited)

Hier soir un fabuleux spectacle avec les membres de mon club aux alentours de 0h50, nous avons vu une longue traînée d'une multitude de petits points suivie de quelques autres espacés à l'arrière et parfaitement alignés, direction SE/NO vitesse de déplacement proche de celle de l' ISS... Nous avons mis 10 minutes à essayer de comprendre ce que l'on voyait... Mais quel spectacle !

Cela ressemblait beaucoup à une très longue guirlande lumineuse....

 

Nous avons vu ça : https://lm.facebook.com/l.php?u=https%3A%2F%2Fm.youtube.com%2Fwatch%3Ffbclid%3DIwAR1fJ7jum1v7e6hYZWV2A9eYEZoeWnyTCnnTzT0hYTooUWwlYm6TcexjhDI%26v%3DD2XPjOs5qYQ&h=AT1FhGV-_D9iYPEwh4UFpUlRJnMhsSjXyAmtMc2guQkLCkD8gNwn2ucz9E4b_grCrzcCMG7_9gilvBpyL0QC0l3090maWxASg6ZinKJmAQRk3W1LoqgQyZeJWTCTHVqbowY

Edited by zirkel 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Bonjour,

Vu la même chose hier soir avec le club à Réaumur (85).

Très impressionnant, déroutant mais inquiétant. J'espère que cela ne va pas durer sinon, bonjour les observations et les photos...

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avoue ne pas avoir pensé aux conséquences sur le coup, c'était tellement inattendu et extraordinaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Déjà que je trouve que nos images sont trop souvent barrées par des trainées de satellites... >:(

Edited by Patrick Sogorb

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouaip :(... et de toute manière avec tous les éclairages extérieurs qui passent au LEDs XX fois plus puissantes (en luminosité) personne ne les remarque... Sinon, dèjà en photo si vous visez vers -7° de déclinaison, vous aurez du mal à éviter les géostationnaires, et maintenant tout le reste du ciel en plus brillant (mais/et plus rapide en défilement).

Sinon quelqu'un a les éphémérides/codes de ces satellites et leur passages? C'est pas encore dans heavens-above?

Merci,

Nicolas

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils sont bas (550km), ils disparaissent rapidement après le crépuscule astronomique.

et je ne vois pas le rapport avec l’ecologie 9_9

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme je disais sur l'autre post, 550km, c'est éclairé jusqu'au soleil à 23° sous l'horizon, au moins 1/2h de plus que le crépuscule astro, et toute la nuit (au zénith) du ~6 mai au 6 aout. Ils passent éclairés 4 à 5x par nuit en ce moment:

http://www.lesia.obspm.fr/perso/nicolas-biver/TEMP/starlink280519-1h45-70mmf4b.avi

fin du passage de ce matin à 3h45 en ville.

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai ré-essayé de les voir hier soir au passage vers 23h35, mais paradoxalement alors qu'on se plaint de la nuisance potentielle (et j'en suis coupable aussi), quand on cherche à les voir cela devient plus compliqué! En fait malgré un ciel urbain bien dégagé, l'augmentation de la nuisances des lampadaires boule à LED (changée récemment) de ma résidence rend l'observation plus difficile et j'ai juste réussi à voir quelques satellites de la queue (je pense) aux jumelles... on verra sous le ciel plus noir des NATs dans les jours qui viennent.

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Sur le même passage observé aux jumelles près de mizar vers 23h45, je n'en ai pas vu non plus à l'oeil nu dans mon ciel de ville.

J'ai estimé une mag de 5,6 après comparaison avec une étoile voisine. 

 

Tout ce petit monde, bien dispersé maintenant, produisait un très léger et rapide flare au passage près de eta draco, laissant supposer une orientation précise de certains éléments et cela pourrait par la suite laisser augurer de flares prévisibles.

Mon passage était très haut donc mal orienté pour avoir des flares conséquents, mais sur d'autre passages les membres de seesat reportent des flares de mag 0 durant le passage à l'opposé de la direction du soleil.

Tweet et photos de  Marco Langbroek : https://twitter.com/Marco_Langbroek/status/1133503226517573633

 

Edited by den b

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 29/05/2019 à 10:05, biver a dit :

on verra sous le ciel plus noir des NATs dans les jours qui viennent.

On en a vu certains (5-6) à l'oeil nu aux NAT (magnitude 6 environ à l'ouest de la Lyre)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

doublon

Edited by Alnilam

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui tout cela est très embêtant, et d'un point de vue plus large que l'astro, la question de l'envahissement du ciel par des sociétés privées pose une question très sérieuse....mais franchement, à par les astram et astrpro, qui ça gêne? Faut voir les choses en face, la majorité de l'humanité s'en tape totalement, comme elle s'en tape de la fonte de la banquise, des génocides, de la montée de l'autoritarisme, de l'ingérence internationale,...tant qu'Apple continue à sortir des smartphones qui lui permettront de se sentir exister via facebook et de consommer via amazon...

 

Les seuls opposants ayant potentiellement une crédibilité au niveau du public dans cette histoire sont les astro pro, mais là encore, ils pèsent quoi face à une/des compagnies qui va/vont permettre la génération de montagnes de pognon? probablement que dalle, rien du tout, peanuts...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Certes !

il y a 7 minutes, AlSvartr a dit :

face à une/des compagnies qui va/vont permettre la génération de montagnes de pognon? probablement que dalle, rien du tout, peanuts...

 

Mais faut voir aussi la montagne de pognon que coûtent tous les télescopes professionnels et si leurs photos doivent ressembler à ça, je pense qu'il va y avoir du rififi dans le landernau :

 

ann19035a.jpg.6713ede26b94fcf634e07925399281f9.jpg.8dfd038f6167ecd7c20f10f91e77a673.jpg

 

Une image du groupe de galaxies NGC 5353/4 réalisée avec un télescope à l'observatoire Lowell en l'Arizona, aux États-Unis, dans la nuit du samedi 25 mai 2019. Les lignes diagonales qui traversent l'image sont des traînées de lumière réfléchie laissées par plus de 25 des 60  satellites Starlink alors qu’ils passaient dans le champ de vision du télescope.

 

Par contre, c'est certain que les pauvres astro amateurs représentent peanuts :(

 

Bonne journée à vous,

AG

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, ALAING a dit :

Mais faut voir aussi la montagne de pognon que coûtent tous les télescopes professionnels et si leurs photos doivent ressembler à ça, je pense qu'il va y avoir du rififi dans le landernau :

 

Prenons un exemple: l'EELT qui coute un bon milliard. Le chiffre d'affaire du spatial, annuellement, tournent autour de...400 milliards d'euros. Imaginons une marge bénéficiaire de quelques pourcents, on en reste à plusieurs EELT par an. C'est pour ça que ça sent très mauvais pour le monde scientifique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, AlSvartr a dit :

Faut voir les choses en face, la majorité de l'humanité s'en tape totalement, comme elle s'en tape de la fonte de la banquise, des génocides, de la montée de l'autoritarisme, de l'ingérence internationale,

Je ne pense pas que la majorité s'en tape comme tu dis... je dirais plutôt qu'individuellement, on se sent impuissant face à tous ces drames. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 3 heures, RIGEL33 a dit :

Je ne pense pas que la majorité s'en tape comme tu dis... je dirais plutôt qu'individuellement, on se sent impuissant face à tous ces drames. 

 

Impuissant? Au contraire le consommateur est tout-puissant dans cette histoire. C'est lui qui décide d'acheter ou pas le dernier smartphone, d'élire ou pas un va-t-en-guerre qui va envahir un pays pour s'approvisionner en pétrole, métaux lourds,..., de rouler en SUV qui boit 15 litres au 100, qui décide ou pas d'acheter sur amazon 57 gadgets inutiles qui rajouteront de la merde dans les océans. Je caricature un peu évidemment, mais je suis convaincu que si les populations décidaient simplement de calmer le jeu côté consommation, les choses changeraient radicalement.

 

Bref on s'écarte du sujet :-) 

Edited by AlSvartr

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Pour les photos, c'est la mort des poses longues, :(

 

Quand je pense que l'utilité de ces satellites est de fournir de l'internet. Comment vont réagir les acteurs locaux ?... Quel est le type de smartphone  ?

 

Le futur de l'espace comme le voit Druillet (Delirius) et sûrement nos grands financiers :

image.png.cd450966480facde2bb770b0d53b1bf7.png

Edited by jmr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Space X prévoit d'en envoyer 30 000 ... On a pas fini ...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By xavierc
       Nuit du 29 au 30 mars 2019
       Dobson Strock 254/1200
       Seine et Marne sur le terrain des ballots de foin.
       5 dessins : 8695 à 8699.
       
       A cause de la météo instable, la sortie avec le groupe Whatsapp de Webastro et mon Dobson 508 est annulée.
       J'apprends néanmoins que l'un des membres, Thierry, est déjà sur place depuis 20h avec son Dobson 350.
       Je tente vers 22h car les voiles sont moindres.
       Le temps d'arriver et de m'installer, il est 23h.
       Le terrain est vide de ses ballots.
       
       Le ciel est malheureusement encore voilé, avec des zones plus épargnées.
       
       Je dirige le Strock vers une galaxie du Lion.
       
       Observation 8695 : NGC3521.
       75x, 109x, 150x. A centre marqué et considérablement faible, cette galaxie montre aussi son halo diffus faible à très faible et incurvé.
       Les voiles dégradent l'image.
       
       
       J'observe ensuite une galaxie du Petit Lion.
       
       Observation 8696 : NGC3344.
       75x, 109x. Je la vois faible à très faible, très diffuse.
       
       
       A 1h l'habituel coup de barre survient, 20 minutes de sieste sont nécessaires pour lui échapper.
       
       Je passe aux galaxies du Bouvier.
       
       Observation 8697 : NGC5660.
       Je la repère à 75x et la détaille à 150x, faible à très faible, assez large, diffuse, et son centre visible qu'en vision décalée.
       
       
       Ce froid humide est désagréable mais n'atteint pas les optiques. Mais mes pieds oui, 1 heure plus tard.
       A 2h, les chouettes chevèches s'expriment.
       A 2h20 Thierry est parti.
       
       Observation 8698 : NGC5676.
       A 109x, elle montre des détails en plus de son centre faible : forme allongée, des nodosités VI3 à 5 et une barre VI3.
       
       
       Le ciel s'améliore, il reste pourtant des voiles par endroits.
       
       A la frontière du printemps et de l'été, je cherche une galaxie du Serpent.
       
       Observation 8699 : NGC5990.
       Elle reste petite à 150x, faible et condensée, un petit flocon céleste.
       
       
       Pour faire ce dessin, j'ai perdu du temps à rechercher mon crayon tombé au sol, il faut dire dans une zone riche de brins de foin pouvant être confondus avec. Une variante de l'aiguille perdue dans une botte de foin!
       
       A 3h49 L'ISS passe dans le Cygne et la Lyre.
       
       Le retour de voiles dans le Serpent et ma fatigue revenue sonnent le glas de cette nuit.
       Je remballe et dors pas moins de 3 heures sur la banquette arrière de la voiture avant d'envisager de rentrer.
    • By xavierc
       Dobson Strock 254/1200
       Seine et Marne au sud des ballots de foin.
       4 dessins : 8691 à 8694.
       
       Je suis prêt à observer à 22h au son des chouettes.
       Les horizons diffusants augurent de conditions de transparence perfectibles.
       Toute la soirée est passée dans la constellation de la Girafe autour de la galaxie NGC2403 par laquelle je commence.
       
       Observation 8691 : NGC2403.
       La galaxie majeure de la Girafe est déjà visible au chercheur 9x50 très faible et floue.
       75x, 109x, 150x, 201x.
       Les spires sont optimales à 109x. La galaxie faible et très diffuse montre plusieurs régions HII à 109x et 150x.
       Un bras VI3 se déploie à l'est, l'autre limite (VI5) flou se devine à l'ouest.
       A 218x, c'est le pullulement de nodosités à la limite. Assurément un objet à explorer encore plus en profondeur au Dobson 508!
       
       
       Le vent est gênant.
       Je poursuis la soirée d'observation sur d'autres galaxies de la Girafe.
       
       Observation 8692 : NGC2366.
       Son noyau est soupçonné à 75x, confirmé à 109x, faible à très faible. C'est très dur de voir le reste de la galaxie, une partie reste à la limite VI5.
       
       
       Observation 8693 : UGC3580.
       Repérée à 75x, elle est collée contre une étoile et reste compacte, très faible et petite à 109x.
       
       
       Je ressens de la fatigue à 23h50.
       
       Observation 8694 : IC2179 et NGC2347.
       109x. La galaxie IC reste très faible, petite, condensée, tandis que la NGC apparaît faible, diffuse, allongée en vision indirecte notamment.
       
       
       A 0h30 les chiens aboient au Nord-Est.
       Il fait froid, notamment aux pieds, ayant omis de mettre les bottes fourrées, trompé par la température clémente de début de nuit.
       Je pars.
    • By xavierc
       Dobson Strock 254/1200
       Seine et Marne à l'entrée de la ferme
       6 dessins : 8669 à 8674.
       
       Toujours pendant les vacances, une éclaircie impromptue survient alors que je dîne sur Paris-Ouest avec 2 anciens collègues. Le beau temps tient contrairement aux prévisions, donc une fois la soirée terminée, vers 23h, je rentre dard-dard chercher le télescope rapide à installer, donc le 254mm.
       Je suis prêt à observer un peu avant 1h du matin, et choisis l'entrée de la ferme à cause du vent gênant d'Ouest.
       Je m'abrite en plus derrière la voiture.
       
       Je me focalise sur les galaxies du Lion.
       
       Observation 8669 : NGC3666.
       Vue dès 75x, elle se révèle très faible, diffuse. A 150x son centre stellaire est vu ainsi que son aspect allongé en vision indirecte.
       
       
       Il passe quelques nuages à 1h, poussés par un vent froid assez gênant.
       
       Observation 8670 : NGC3547.
       Je ne la vois pas à 75x, le repérage effectif se fait à 109x.
       Elle est faible à très faible, sa forme n'est pas évidente, allongée il me semble.
       
       
       A 1h45 je pars pour 25 minutes de repos dans l'auto.
       
       Je ré-embraye avec une galaxie du Lion.
       
       Observation 8671 : NGC3506.
       109x. Faible, elle est à la fois condensée au centre et à bords diffus.
       
       
       Je range les galaxies du Lion dans la boîte aux souvenirs pour cette nuit, direction une galaxie de la Vierge.
       
       Observation 8672 : NGC4124.
       109x. Je note son aspect diffus, ses limites floues, son centre faible et flou, et ses extensions très faibles à VI1.
       A 3h un passage nuageux descendu du Nord-Ouest contrarie l'observation.
       
       
       Ca se dégrade. Une heure de sieste s'écoule dans la Dacia à attendre le départ des nuages.
       Dans un ciel à nouveau dégagé, je rends visite aux galaxies de la Chevelure de Bérénice.
       
       Observation 8673 : NGC4293.
       75x, 109x. Elle est très faible, diffuse, et vue dès 75x.
       
       
       Observation 8674 : NGC4340 et 4350.
       Ces galaxies m'apparaissent à 75x puis 150x respectivement très faible et considérablement faible.
       
       
       Le vent a emporté vers la ferme l'une de mes cartes de la Revue des Constellations, .
       Je n'ai pas réalisé de suite que c'était ça le bruit de papier envolé. J'ai heureusement pu retrouver cette carte et pas tâchée par la terre humide sporadiquement éparse.
       
       Le camion de lait arrivé à 4h50 pendant ce dessin est reparti à 5h20.
       
       J'ai les pieds gelés.
       Les nuages reviennent fort alors que Jupiter apparaît dans Ophiucus.
       Il est 5h30, au vu des nuages arrivant à la limite de l'aube, je remballe et rentre directement.
    • By BlackMaple
      Pas tout à fait de saison... soit.. Mais s'il est est un objet que j'aime bien c’est celui-ci. Montrer ça aux curieux, aux débutants, à nos amis et familles, c'est ultra efficace à chaque fois.. 
      Découvert à mes tout débuts, je reste encore aujourd'hui très amoureux de cet objet si riche et dense. Deux amas pour le prix d'un, une telle intensité, c'est si beau.  
       
      L'été dernier j'achetais mon 1er "vrai" télescope (un dobson Meade Lightbridge 203/1219). En effet, avant ça j'observais encore avec un vieux coucou, un PERL JPM 115/900 hérité de mon père, à l'ancien coulant 24,5!!  Je vous laisse imaginer mon enthousiasme à re-découvrir ça au 200 !  Je me suis vite pris au jeu du dessin et j'ai lorgné sur le double amas de Persée un moment.. Au fil des nuits je le visitais.. Beaucoup de boulot, la tâche m'a parue immense!  Et puis ... un soir.. il fait bon, j'ai le temps? Je suis en forme ..?   Allez : Je dessine le double amas de Persée! Même pas peur d'abord ! De la patience, du temps, des crayons ultra affûtés, une gomme de précision et un moment plus tard, voila le résultat d'un dessin soigné. 
       
      Oculaire, feuille, feuille, oculaire, .. a y perdre son latin! On ne voit plus rien, j'ai du faire quelques pauses pour "reprendre mes esprits", tellement ça fourmille dans cet objet. On ne sait plus "qui est où", et il faut prendre le temps de bien se situer. Mais une fois terminé, vraiment il y a de quoi être fier de son dessin tellement c’était un effort mais à la fois un régal.
       
      Nous attendons le paradis après notre mort.. mais en réalité je crois qu'au cours de notre vie, dans ces instants, nous l'avons déjà sous les yeux.  Je me sens souvent privilégié de voir ce que nombre de gens n'auront même jamais vus de leur vie.. C'est pourtant si beau...
       
      L'astronomie c'est comme le pinard : ça devrait être obligatoire! #coluche 
      Vive notre ciel, vive nos nuits, vive notre passion ! A vos crayons ! 
       
      -Materiel/Méthode :
      Dobson Meade LightBrridge 203/1219
      Oculaire Meade 25mm WA
      Crayons graphite et gomme de précision
      Inversion numérique. 
       
      -Contexte :
      Ciel de campagne 
      PL importante (lampadaires oranges)
       

    • By xavierc
       Dobson Strock 254/1200
       Seine et Marne à l'entrée de la ferme.
       5 dessins : 8664 à 8668.
       
       Je suis en vacances, j'espérais sortir le Dobson 508 à ces occasions, ayant toute la nuit disponible.
       Malheureusement ce soir le ciel se dégage trop tard et de façon impromptue, défiant toutes les prévisions.
       Du coup je prends le Léger ou Strock 254 et arrive vers 23h sur place.
       
       Je me rends vite compte que le vent est fort, surtout pour un Strock.
       Du coup je me gare à l'entrée de la ferme et protège du vent d'ouest le télescope grâce à 2 étages de ballots de foin traînant par là.
       
       La nuit sera passée sur des galaxies du Lion.
       Je commence par les Siamoises NGC3226-27.
       
       Observation 8664 : NGC3226-27.
       109x, 150x. Elles sont vues faciles dès 75x et pas liées.
       NGC3227 montre un centre considérablement faible et un halo faible à très faible.
       Le centre de NGC3226 est un poil plus faible et moins détaché que celui de sa compagne, et son pourtour faible à perceptible est beaucoup plus diffus.
       
       
       J'ai des crampes de pieds que je chasse en marchant.
       J'entends les vaches remuer dans l'étable, peut-être ont-elles aussi des fourmis dans les jambes?
       
       Vers 0h15 un voile gêne passagèrement l'observation du Lion.
       
       Observation 8665 : NGC3098.
       75x, 150x. Je l'ai repérée petite à 75x. A 150x, son centre reste ponctuel, mais elle apparaît effilée et considérablement faible.
       
       
       Observation 8666 : NGC3088A/B.
       75x, 109x. La galaxie n'est pas vue à 75x, mais à 109x elle apparaît petite, condensée, pas double, à centre faible.
       
       
       Le vent gronde derrière les ballots, pas de quoi s'en faire un foin grâce à ces derniers!
       A 1h je suis fatigué.
       
       Observation 8667 : NGC3507.
       A 109x, cette faible galaxie est diffuse, son noyau faible se situe à côté d'une étoile assez faible à assez brillante.
       
       
       A 1h30 une lumière latérale s'est allumée dans l'étable dans mon dos puis vite éteinte. Son faisceau est heureusement perpendiculaire à ma ligne de vision.
       
       Un nouveau coup de fatigue est légèrement perturbé par le cri d'une chouette effraie au loin.
       
       Observation 8668 : NGC3501.
       Cette galaxie allongée, vue VI2-3 (75 à 50% du temps en vision décalée), n'est pas facile à détailler à 109x.
       
       
       A 2h je dors debout, toutes les chouettes effraie du monde n'y pourraient rien changer.
       Une mini-sieste de 20 minutes ne suffit en effet pas à récupérer.
       Je remballe et dors dans la voiture 3 heures.
  • Images