lyl

Danjon & Couder, les achromats en 1935

Recommended Posts

il y a 45 minutes, zirkel 2 a dit :

Poire à air + vieux chiffons en coton très usés + vapeur d'eau et rien d'autre.

Ok pour cette méthode que je valide, et qui ne coûte rien ;-)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Le 4/6/2019 à 14:58, YOYOASTRO a dit :

Par ex, durant le printemps, j'ai pu observer Mars en plein jours à 578x à la 135 Couder,

Tu es à G=4,3D !!!! Et moi, qui me pose des questions avec la TEC 180 Fluorite pour la pertinence d'un G=3D :-)

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, zirkel 2 a dit :

Poire à air + vieux chiffons en coton très usés + vapeur d'eau et rien d'autre.

Poire à air + pinceau optique + vieux chiffons en coton très usés + vapeur d'eau et rien d'autre.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Concernant l’utilisation de G = 4,3 D avec un ancien achromat, je peux temoigner. Ma 150 mm Clave F/15 repliee (premier miroir de repli en silice dia 4 pouces etalon a Lamba/20 de Edmund, second miroir de repli Antares 2,6 pouces controlle par mes soins au Zygo a Lambda/15 ) me donne les tres bons soirs des images de la lune bien haute dans le ciel, tres agreables a regarder a 640x , Delos 3,5 mm (plutot plus agreables avec un filtre jaune clair) et des images excellentes a 375x (Delos 6 mm, plutot mieux egalement avec le filtre jaune). Entre 640 x et 375x difficile de choisir quand la turbu est faible...

Bertrand

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça me rappelle un CROA de Charles ICHKANIAN à propos de la Perl-Vixen  102/920 Fluorite vendue au environs de 3000 euros !! NB : c'est ma lunette et MEDAS m'a déconseillé de la vendre en 2017 lors d'une visite-netyoyage !! Va comprendre charles ? Comme je ne suis pas trop con, je suis leurs conseils ;--) 

 

720X.png

Edited by jm-fluo
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lui il est à G=7D !!!

Edited by jm-fluo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui j'ai un pinceau optique aussi, il sert surtout pour mes oculaires.

 

C.Ichkanian de Loupien (Krys) à St Germain ? Je me demande ce qu'il est devenu.

 

Grossir plus de 1D n'apporte rien de plus en terme de résolution normalement...je me trompe?

Edited by zirkel 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, zirkel 2 a dit :

Grossir plus de 1D n'apporte rien de plus en terme de résolution normalement...je me trompe?

Oui  tu te trompes

 

Edited by jm-fluo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui c'est légèrement au dessus soit 1,2D à 1,4D !! On dirait que tu débutes en astronomie visuel ?? Une APO peut aller à G=1,7D ;-)

Edited by jm-fluo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le G peut apporter pas mal de choses, mais il faut conaître la base des lois de l'optique !!

Edited by jm-fluo

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Je débute en astronomie visuelle...😀😀😀

 

Le pouvoir de résolution théorique est égal au diamètre instrumental,  je suis assez d'accord pour 1.4D en pratique.

Au delà, je ne vois pas quelle information supplémentaire peuvent apporter des grossissements de 3,4,5,6,7D en terme de résolution.

 

Je parle bien de résolution et non pas de capacité à grossir....B|

Edited by zirkel 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, jm-fluo a dit :

Le G peut apporter pas mal de choses, mais il faut conaître la base les lois de l'optique !!

 

Il y a 14 heures, zirkel 2 a dit :

Lol je débute en astronomie visuelle...😀😀😀

Le pouvoir de résolution théorique est égal au diamètre instrumental,

 

Le grossissement possible n'a pas de dépendance directe avec les lois de la diffraction pour le visuel.

Elle dépend fortement de ... l’œil de l'observateur.

Pour le commun des mortels, en condition optimale de contraste, des tests ont été menés en laboratoire pour éliminer la plupart des phénomènes perturbants.

Danjon et Couder ont initié la notion de grossissement résolvant Gr = 1/2D ou équi-pupillaire.

Ils ont aussi initié la notion de grossissement utile 5 * Gr (avec des conditions draconiennes, très difficiles à obtenir, voir plus bas)

 

                                                                 Dans la pratique

 

Jean Dragesco (cf épinglé sur ce forum) a trouvé nécessaire d'écrire sur cette question qui revient régulièrement. (cf page 363 et 364)

image.png.cf77403e833d1e6e01ddec134296e98c.png

Dans les faits, des observateurs planétaires utilisent parfois des grossissements extrêmes.

jusqu'à 80x par pouces (3.2D) en particulier pour des longueurs d'ondes dans l'orange pour Mars.

 

Danjon et Couder s'accordait sur 2.5D pour la limite de D&C (l/12 PtV° pour le réfracteur type : verres parra-mantois°° et f/D=1.12D°°, soit approximativement un étalon moderne un Fraunhöfer de 90/1000 de qualité bien sûr.

De façon plus sûre un achromat type Scopetech 80/1000 à cause des marges de fabrication diverses et des variations technologiques.

 

Un PtV de lambda /12 sur un instrument moderne, c'est rarissime et uniquement chez une poignée de fabricants et pas pour tous leurs instruments.

En général on tape dans du l/4 ou l/6 mesuré à 633nm raie HeNe

 

Je pense que c'était valable jusqu'à 215mm dans certaines conditions. (Lunette planétaire, calée très jaune-orange à 581nm dédiée à Mars en f/14 de l'observatoire de la rue Serpente à Paris, document l'Astronomie de 1952)

 

Côté instrumental, j'ai pu constater que la limite "diffraction limited" ou strehl 0.8 permet difficilement de monter à 1.6D pour les petits instruments, j'irais même affirmer 1.3D. C'est un référentiel du pauvre. La difficulté en terme de qualité devient considérable pour monter à 2D voire 2.5D

Quand on sait que le grossissement utile sur le planètes plafonne vers x330 en rase campagne française, on comprend l'enjeu de pousser la qualité pour des instruments de 130-150mm

 

1969LAstr__83__355D-Dragesco.pdf

1952LAstr__66__413T.pdf

 

° : tautochronisme sur une longueur d'onde voir ici

http://www.astrosurf.com/altaz/qualitoptique.htm

http://www.astrosurf.com/tests/atelier/atelier.htm

°° : notion d'adaptation à l’œil pour le chromatisme

 

Attention, ces commentaires ne s'appliquent pas bien à l'observation de certains objets hyper-contrastés (nébuleuses planétaires, amas) qui sont très détachés sur le fond noir du ciel ou de leur propre structure.

Edited by lyl
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La notion de grossissement resolvant qui vient d’etre evoquee est bien sur tres importante. Le calcul de Danjon et Couderc cite ci-dessus et qui donne un grossissement de D/2 (D en mm) suppose un pouvoir resolvant de l’oeil de 60 secondes d’arc. Cette valeur me semble tres optimiste lorsque l’oeil observe avec un instrument. D’ou des grossissements « utiles » bien plus eleves que D/2. Apres des grossissements tres  eleves qui donnent une image « agreable » a observer ne permettent certainement pas de voir des details plus fins. Ca devient juste un probleme d’ergonomie. Et la l’equation personnelle devient preponderante, ainsi que la qualite de l.oeil de chaque observateur. Dans tous les cas, et avec d’excellentes conditions de turbulence, la qualite de l’optique est bien entendu fondamentale. D’ou l’interet selon moi des excellents achromat de haute qualite et a focale longue (bien entendu c’est vrai aussi pour les tres bonnes APO)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

et il y a observateurs et observateurs, l’humain, qui sait s'adapter et qui a appris à s'adapter à un certain niveau de turbulence avec un G élevé, et celui qui naturellement se freine, ne va pas au-delà,  en ne dépassant pas une certaine limite, parce qu'il ne se sent pas à l’aise, plus en "sécurité"...cela peut devenir un dialogue de sourds...à fuir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour toutes ces informations, je réagis surtout aux grossissements "exotiques" au delà de 3D.

En pratique, uniquement pour ce qui me concerne, je vais de 1.3D à 2D avec mes instruments, la vitesse de croisière étant autour de 1.5D (grossissements du "pauvre" qui fonctionnent très bien ma foi ..) et assez exceptionnellement 2.2D et +.

Ce n'est pas tant les instruments qui me "bride" mais plutôt les oculaires disponibles en courte focale (en dessous de 5 mm je n'ai pas) et d'autre part la qualité du ciel à un instant T.

Les petites PS me gène aussi avec les corps flottants.

Edited by zirkel 2
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, jm-fluo a dit :

Ça me rappelle un CROA de Charles ICHKANIAN à propos de la Perl-Vixen  102/920 Fluorite vendue au environs de 3000 euros !! 

 C'était un argument de vente dans ses publicités!

 En ce qui concerne des très forts grossissements sur la lune, pourquoi pas car elle est très contrastée mais je ne vois pas l'intérêt en terme de résolution.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce soir je fais Mars à la 80 ED de 1D (oculaire Baader Ortho 10 mm) et toujours le Baader + barlowX2 Ultima pour atteindre X120 soit 1.5 D, ça marche bien, calotte polaire visible et une formation qui semble être Sinus Sabeus... à confirmer...

Edited by zirkel 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

tout à l'heure j'ai sorti vite fait ma lulu 70/900 pour pointer jupiter, saturne et mars entre les nuages

donc un petit instrument mais de qualité optique correcte

j'ai utilisé comme oculaires un 25 pour centrer, un 10 et un 7 pour grossir

sur jupiter et saturne le 7 n'apporte rien par rapport au 10

par contre sur mars la calotte et les zones foncées se voient mieux au 7 qu'au 10

effectivement au 7 je suis à 1,84D

pas avec des images très stables comme vous vous en doutez

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By la louche du Nord
      duo de saison toujours très sympa, bien que bas dans le ciel.
      1h45, 35 poses de 180min, le 11 juin 2021
      T100q + asi2600mc  sur avalon Mzero
       
      traitement très léger :
      linéaire : réduc de bruit + couleur par astrométrie (j'ai pas réduit le green, ça semble suffisant avec l'astrométrie, non ?)
      non linéaire : réduction d'étoiles (un peu obligé vu que c'est en plein dans la voie lactée)
       

    • By toyof
      Bonjour à tous,
       
      J'ai profité de 2 nuits supplémentaires sur la nébuleuse de la tête de cheval bleue. J'ai conservé 4h30 et voilà le résultat. J'aurais aimé au moins doublé le temps mais là je crois que c'est fini, les nuits de plus en plus courtes, la Terre qui tourne autour du Soleil (quel idée!) et la Lune qui revient doucement mais sûrement... Satanée mécanique céleste!
       

      Filtre Optolong L-Pro
      54x300s (4h30) / 49 darks, 25 darks de flat et 25 flats.
      TS 76EDPH f/4.5 (f=342mm)
      ASI2600MC (CMOS couleur APS-C): gain=100 / T= -10°C
      Autoguidage DO / ASI290MM mini
      Traitement Siril et PS.
       
       
      Ma dernière version avec seulement 1h45 donnait ça:

    • By candrzej
      Salut à tous
       
      Comme promis, pour cette nouvelle image, je vous propose un classique de ce début de saison estivale à savoir la nébuleuse de la Lyre.
      J'ai fait pour une fois un mix de brutes avec des temps de poses différents pour capter à la fois au mieux le centre de l'anneau (poses unitaires de 120 secondes) et ses extensions (poses unitaires de 300 secondes)
      J'ai pas mas de soucis en ce moment avec mon axe de déclinaison (une révision s'impose) qui me donne pas mal de déchets... mais dans l'ensemble c'est plutôt correct sans être l'image de l'année pour cet objet
      J'ai été surpris de pouvoir faire ressortir légerement la corolle sans filtrage Ha.
       
      Les données techniques
      CTA 320 f/d 4 (correcteur Wynne Keller)
      Caméra ZWO ASI2600MC
      104 poses de 120 secondes à -10°c (1x1)
      79 poses de 300 secondes à -10°C (1x1)
       

       
      @+
      Christian
       
    • By FranckiM06
      Bonjour à tous,
      Bon, pour moi ça fait deux nuits que je loupe mes images  dont la 1ère que j'avais faite sur m51 avec 80 poses de 180s et des flats qui n'ont pas marchés ainsi que les Dark-Flats que j'avais en cas ou les flats n'étaient pas bons et ça m'a donné un résultat vraiment dégueu, donc c'est tout parti à la poubelle. 
      Bref je recommence cette nuit sur M27 et là, non seulement je n'ai pas installé ma caméra correctement et donc j'ai eu du tilt et en plus j'ai perdu la moitié de mes poses à cause que ma monture a eu des blocages (chose que je n'avais jamais vu auparavant) . Bref, je ne sais pas à quel moment la scoumoune va me lâcher. 
      Bref, voici une petite misérable Dumbell avec 20x180s. 
       

    • By Colmic
      Bonjour tout le monde
       
      Ces 2 dernières nuits étaient très belles malgré le manque de nuit astronomique.
      J'en ai profité pour tester la nouvelle version béta de la MAJ ASiair (et la modif de l'antenne Wi-Fi)
      Autofocus en automatique (il a refait 2 autofocus auto dans la nuit ce qui m'a permis de voir que la FSQ perd exactement 10 pas EAF pour 1°C d'écart, soit environ 56 microns par degré), retournement au méridien en automatique, autoguidage multistars.
      En fin de séance, parking automatique de la monture et extinction de l'ASiair Bref que du bonheur !! Et à 5 heures du matin je me suis relevé pour rentrer la lunette
       
      Voici donc NGC7000 et son copain le Pélican. 
      FSQ106 à F/5 sur EM200 Temma2 filtre Optolong L-Extrême ASI6200MC à gain 100 et Peltier à -10°C MAP auto avec EAF Autoguidage avec OAG ZWO M68 + ASI290 mini le tout piloté avec l'ASiair pro + modif antenne et alim Boîte Accus-Contrepoids ! 56 poses de 180s conservées Le tout traité avec la toute nouvelle version 0.99.10 de SiriL et le nouveau mode d'empilement Student + pondération  
      Je n'ai conservé que la couche Halpha car la couche OIII avait un gradient énorme, faut pas trop en demander, on est pas loin du solstice et j'ai Paris au Sud à 3kms
      Néanmoins la Ha est plutôt correcte...
       
      EDIT : reprise du traitement qui avait laissé quelques artefacts bizarres. Voici une version sans aucun crop. Clic dans l'image pour obtenir la full :

       
      EDIT2 : version HHO couleur à la demande de @ALAING malgré le fort gradient...

       
      EDIT3 : je rajoute une image réalisée cette nuit avec cette fois le réducteur de focale 0.72x. Même temps de pose total. C'est Deneb en haut à droite

  • Upcoming Events