lyl

Danjon & Couder, les achromats en 1935

Recommended Posts

il y a 45 minutes, zirkel 2 a dit :

Poire à air + vieux chiffons en coton très usés + vapeur d'eau et rien d'autre.

Ok pour cette méthode que je valide, et qui ne coûte rien ;-)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Le 4/6/2019 à 14:58, YOYOASTRO a dit :

Par ex, durant le printemps, j'ai pu observer Mars en plein jours à 578x à la 135 Couder,

Tu es à G=4,3D !!!! Et moi, qui me pose des questions avec la TEC 180 Fluorite pour la pertinence d'un G=3D :-)

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, zirkel 2 a dit :

Poire à air + vieux chiffons en coton très usés + vapeur d'eau et rien d'autre.

Poire à air + pinceau optique + vieux chiffons en coton très usés + vapeur d'eau et rien d'autre.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Concernant l’utilisation de G = 4,3 D avec un ancien achromat, je peux temoigner. Ma 150 mm Clave F/15 repliee (premier miroir de repli en silice dia 4 pouces etalon a Lamba/20 de Edmund, second miroir de repli Antares 2,6 pouces controlle par mes soins au Zygo a Lambda/15 ) me donne les tres bons soirs des images de la lune bien haute dans le ciel, tres agreables a regarder a 640x , Delos 3,5 mm (plutot plus agreables avec un filtre jaune clair) et des images excellentes a 375x (Delos 6 mm, plutot mieux egalement avec le filtre jaune). Entre 640 x et 375x difficile de choisir quand la turbu est faible...

Bertrand

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça me rappelle un CROA de Charles ICHKANIAN à propos de la Perl-Vixen  102/920 Fluorite vendue au environs de 3000 euros !! NB : c'est ma lunette et MEDAS m'a déconseillé de la vendre en 2017 lors d'une visite-netyoyage !! Va comprendre charles ? Comme je ne suis pas trop con, je suis leurs conseils ;--) 

 

720X.png

Edited by jm-fluo
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lui il est à G=7D !!!

Edited by jm-fluo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui j'ai un pinceau optique aussi, il sert surtout pour mes oculaires.

 

C.Ichkanian de Loupien (Krys) à St Germain ? Je me demande ce qu'il est devenu.

 

Grossir plus de 1D n'apporte rien de plus en terme de résolution normalement...je me trompe?

Edited by zirkel 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, zirkel 2 a dit :

Grossir plus de 1D n'apporte rien de plus en terme de résolution normalement...je me trompe?

Oui  tu te trompes

 

Edited by jm-fluo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui c'est légèrement au dessus soit 1,2D à 1,4D !! On dirait que tu débutes en astronomie visuel ?? Une APO peut aller à G=1,7D ;-)

Edited by jm-fluo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le G peut apporter pas mal de choses, mais il faut conaître la base des lois de l'optique !!

Edited by jm-fluo

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Je débute en astronomie visuelle...😀😀😀

 

Le pouvoir de résolution théorique est égal au diamètre instrumental,  je suis assez d'accord pour 1.4D en pratique.

Au delà, je ne vois pas quelle information supplémentaire peuvent apporter des grossissements de 3,4,5,6,7D en terme de résolution.

 

Je parle bien de résolution et non pas de capacité à grossir....B|

Edited by zirkel 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, jm-fluo a dit :

Le G peut apporter pas mal de choses, mais il faut conaître la base les lois de l'optique !!

 

Il y a 14 heures, zirkel 2 a dit :

Lol je débute en astronomie visuelle...😀😀😀

Le pouvoir de résolution théorique est égal au diamètre instrumental,

 

Le grossissement possible n'a pas de dépendance directe avec les lois de la diffraction pour le visuel.

Elle dépend fortement de ... l’œil de l'observateur.

Pour le commun des mortels, en condition optimale de contraste, des tests ont été menés en laboratoire pour éliminer la plupart des phénomènes perturbants.

Danjon et Couder ont initié la notion de grossissement résolvant Gr = 1/2D ou équi-pupillaire.

Ils ont aussi initié la notion de grossissement utile 5 * Gr (avec des conditions draconiennes, très difficiles à obtenir, voir plus bas)

 

                                                                 Dans la pratique

 

Jean Dragesco (cf épinglé sur ce forum) a trouvé nécessaire d'écrire sur cette question qui revient régulièrement. (cf page 363 et 364)

image.png.cf77403e833d1e6e01ddec134296e98c.png

Dans les faits, des observateurs planétaires utilisent parfois des grossissements extrêmes.

jusqu'à 80x par pouces (3.2D) en particulier pour des longueurs d'ondes dans l'orange pour Mars.

 

Danjon et Couder s'accordait sur 2.5D pour la limite de D&C (l/12 PtV° pour le réfracteur type : verres parra-mantois°° et f/D=1.12D°°, soit approximativement un étalon moderne un Fraunhöfer de 90/1000 de qualité bien sûr.

De façon plus sûre un achromat type Scopetech 80/1000 à cause des marges de fabrication diverses et des variations technologiques.

 

Un PtV de lambda /12 sur un instrument moderne, c'est rarissime et uniquement chez une poignée de fabricants et pas pour tous leurs instruments.

En général on tape dans du l/4 ou l/6 mesuré à 633nm raie HeNe

 

Je pense que c'était valable jusqu'à 215mm dans certaines conditions. (Lunette planétaire, calée très jaune-orange à 581nm dédiée à Mars en f/14 de l'observatoire de la rue Serpente à Paris, document l'Astronomie de 1952)

 

Côté instrumental, j'ai pu constater que la limite "diffraction limited" ou strehl 0.8 permet difficilement de monter à 1.6D pour les petits instruments, j'irais même affirmer 1.3D. C'est un référentiel du pauvre. La difficulté en terme de qualité devient considérable pour monter à 2D voire 2.5D

Quand on sait que le grossissement utile sur le planètes plafonne vers x330 en rase campagne française, on comprend l'enjeu de pousser la qualité pour des instruments de 130-150mm

 

1969LAstr__83__355D-Dragesco.pdf

1952LAstr__66__413T.pdf

 

° : tautochronisme sur une longueur d'onde voir ici

http://www.astrosurf.com/altaz/qualitoptique.htm

http://www.astrosurf.com/tests/atelier/atelier.htm

°° : notion d'adaptation à l’œil pour le chromatisme

 

Attention, ces commentaires ne s'appliquent pas bien à l'observation de certains objets hyper-contrastés (nébuleuses planétaires, amas) qui sont très détachés sur le fond noir du ciel ou de leur propre structure.

Edited by lyl
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La notion de grossissement resolvant qui vient d’etre evoquee est bien sur tres importante. Le calcul de Danjon et Couderc cite ci-dessus et qui donne un grossissement de D/2 (D en mm) suppose un pouvoir resolvant de l’oeil de 60 secondes d’arc. Cette valeur me semble tres optimiste lorsque l’oeil observe avec un instrument. D’ou des grossissements « utiles » bien plus eleves que D/2. Apres des grossissements tres  eleves qui donnent une image « agreable » a observer ne permettent certainement pas de voir des details plus fins. Ca devient juste un probleme d’ergonomie. Et la l’equation personnelle devient preponderante, ainsi que la qualite de l.oeil de chaque observateur. Dans tous les cas, et avec d’excellentes conditions de turbulence, la qualite de l’optique est bien entendu fondamentale. D’ou l’interet selon moi des excellents achromat de haute qualite et a focale longue (bien entendu c’est vrai aussi pour les tres bonnes APO)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

et il y a observateurs et observateurs, l’humain, qui sait s'adapter et qui a appris à s'adapter à un certain niveau de turbulence avec un G élevé, et celui qui naturellement se freine, ne va pas au-delà,  en ne dépassant pas une certaine limite, parce qu'il ne se sent pas à l’aise, plus en "sécurité"...cela peut devenir un dialogue de sourds...à fuir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour toutes ces informations, je réagis surtout aux grossissements "exotiques" au delà de 3D.

En pratique, uniquement pour ce qui me concerne, je vais de 1.3D à 2D avec mes instruments, la vitesse de croisière étant autour de 1.5D (grossissements du "pauvre" qui fonctionnent très bien ma foi ..) et assez exceptionnellement 2.2D et +.

Ce n'est pas tant les instruments qui me "bride" mais plutôt les oculaires disponibles en courte focale (en dessous de 5 mm je n'ai pas) et d'autre part la qualité du ciel à un instant T.

Les petites PS me gène aussi avec les corps flottants.

Edited by zirkel 2
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, jm-fluo a dit :

Ça me rappelle un CROA de Charles ICHKANIAN à propos de la Perl-Vixen  102/920 Fluorite vendue au environs de 3000 euros !! 

 C'était un argument de vente dans ses publicités!

 En ce qui concerne des très forts grossissements sur la lune, pourquoi pas car elle est très contrastée mais je ne vois pas l'intérêt en terme de résolution.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce soir je fais Mars à la 80 ED de 1D (oculaire Baader Ortho 10 mm) et toujours le Baader + barlowX2 Ultima pour atteindre X120 soit 1.5 D, ça marche bien, calotte polaire visible et une formation qui semble être Sinus Sabeus... à confirmer...

Edited by zirkel 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

tout à l'heure j'ai sorti vite fait ma lulu 70/900 pour pointer jupiter, saturne et mars entre les nuages

donc un petit instrument mais de qualité optique correcte

j'ai utilisé comme oculaires un 25 pour centrer, un 10 et un 7 pour grossir

sur jupiter et saturne le 7 n'apporte rien par rapport au 10

par contre sur mars la calotte et les zones foncées se voient mieux au 7 qu'au 10

effectivement au 7 je suis à 1,84D

pas avec des images très stables comme vous vous en doutez

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Bohns
      Bonsoir à toutes et à tous 
       
      Voler  le chapeau de Yensid, faire danser des balais, puis perdre le contrôle.
      L'Homme est un apprenti sorcier. L'actualité le démontre sans cesse...
       
      Je commence doucement à traiter mes photos de ciel profond du mois de septembre 
      Voici donc une version de la nébuleuse du Sorcier, NGC7380, captée sur 2 nuits les 18 et 19 septembre, et traitée en HOO avec un vert synthétique composé de 40% de Ha et 60% de OIII, puis une légère réduction d'étoiles.
       
      Config : lunette APO 130 f/7 (correcteur de champ 1x), caméra ZWO ASI533MC Pro à -10°C, filtre L-eXtreme, guidage OAG + mini ASI290MM, monture EQ6-R Pro.
      Acquisition : ZWO ASIAIR Pro, 112 x 300s, 45 darks, 60 offsets, 60 flats.
      Traitement : SIRIL (HOO avec vert synthétique, sorti tif 16 bit), Starnet++, Photoshop puis Lightroom Classic (Jpeg en traitement final).
       

       
      Cordialement,
      Stef.
       
    • By Maurice Briend
      Bonjour à tous, Après avoir retravaillé cette image je me décide à la poster, cette énorme Nébuleuse  est intéressante à tous points de vue ;sa taille gigantesque devrait suffire à créer quelques milliers d'étoiles ,elle est accompagnée de la célèbre Trifide éclatante de beauté.
      3heures trente  de pose pour l'immortaliser, Optique Rasa11'' et Asi094mc , filtre Idas nbz beaucoup d'étoiles cernent ces Nébuleuse nous sommes en  pleine voie Lactée. Merci à vous

    • By Bohns
      Bonjour à toutes et à tous 
       
      Je n'ai aucunement la prétention d'être à la hauteur du Grand Hubert, mais... Je suis très en retard sur mes traitements du ciel profond, à cause de mon intérêt aussi pour le planétaire en plus du lunaire sur ces 2 derniers mois, à cause de la météo plutôt favorable, mais surtout parce-que j'ai fait beaucoup de prises. Le traitement en a un peu pâti.
       
      Voici donc un "pêle-mêle" de ce qui reste de mes photos en CP de juillet et août, le début de ce dernier ayant été consacré aux vacances en famille 
       
      Config : lunette APO 130 f/7 (réduite à f/5.5), caméra ZWO ASI533MC Pro à -10°C, filtre L-Pro ou L-eXtreme, guidage OAG + mini ASI290MM, monture EQ6-R Pro.
      Acquisition : ZWO ASIAIR Pro.
      Traitement : SIRIL (sorti tif 16 bit) puis Lightroom Classic (Jpeg en traitement final).
       

      Le Cocon (IC5146).
      Filtre L-eXtreme. 53x300s, 45 darks, 60 flats, 60 biais. 7 juillet.
       

      Galaxie du Feu d'Artifice (NGC6946) et amas NGC6939 - Un peu surex sur les étoiles... J'aime beaucoup ce champ !
      Filtre L-Pro - 80x180s, 30 darks, 60 flats, 60 biais - 22 juillet
       

      La tête du Pélican (IC5070)
      Filtre L-eXtreme - 60x300s, 45 dark, 60 flats, 60 biais. 23 juillet.
       

      L'Iris (NGC7023).  Je crois l'avoir bien mieux réussi que l'an dernier, avec notamment la vue des nébuleuses sombres et de certaines IFM. Je ne pense pas être complètement au bout de celle-ci 
      Filtre L-Pro - 67x180s, 30 darks, 60 flats, 60 biais. 25 juillet.
       

      NGC7331 et la Quintette de Stéphan - J'ADORE ce champ !!! Et j'avoue que le JWST m'a aussi inspiré 
      Filtre L-Pro - 100x180s, 30 darks, 60 flats, 60 biais, légère réduction d'étoiles avec Starnet++ (première perfectible) pour mieux faire ressortir les galaxies et compenser ma faible focale (720 mm). 29 août.
       
      A suivre avec un autre pot-pourri pour le CP de septembre, et quelques humbles prestations lunaires et planétaires.
       
      Cordialement,
      Stef.
    • By Nicolobrica
      Il y a quelques temps, j'ai troqué ma QHY290MM pour une QHY533MM. Je suis absolument ravi de cette nouvelle caméra, pour moi elle n'a qu'un seul inconvénient, c'est son gabarit imposant et son poids conséquent ( plus de 800gr).
       
      Pour tout le reste c'est une camera qui coche toute les cases! En ce qui me concerne le champ je m'en fiche royalement, je ne vais pas l'utiliser pour faire de grands objets avec une petite lunette, ce n'est pas mon truc, et pour les galaxies, mis a part M31, c'est largement suffisant, sauf si on aime avoir un truc minuscule perdu au milieu d'un champ d’étoiles.
       
      Voici quelques images réalisée avec cette camera, avec un 150PDS modifié (il ne reste que le tube en alu et le barillet qui sont d'origine), pas de gros cumuls mais la sensibilité de cette caméra fait des merveilles.
       

      NGC 7023 Cep - gain 64/offset 35 LRVB 40/20/20/20 X30s - QHY533MM/RAF - 150PDS@F/d 3.78 - G11 guidée - Siril/PS
       
       
       

      M33 Tri - LRVB+ha 40/30/30/30/30 x30s - gain 64/offset 35 - darks/flats - QHY533MM/RAF - 150PDS@F/d 3.78 - G11 guidée - Siril/PS
       
       

      NGC 6979 Cyg - Ha/Olll 230/170 x30s - gain 64/offset 35 - darks/flats - QHY533MM/RAF - 150PDS@F/d 3.78 - G11 guidée - Siril/PS
       
       

      NGC 7635 / 7538 /SH2-159 / DOBASHI 3484 Cas - Ha/Olll 200/120 x30s - gain 64/offset 35 - darks/flats - QHY533MM/RAF - 150PDS@F/d 3.78 - G11 guidée - Siril/PS
       
       

      NGC 6992 Cyg - Ha/Olll 100/100X30s - gain 64/offset 35 - darks/flats - QHY533MM/RAF - 150PDS@F/d 3.78 - G11 guidée - Siril/PS
       
       

      NGC 7380 Cep - Ha/Olll 200/120 x30s - gain 64/offset 35 - darks/flats - QHY533MM/RAF - 150PDS@F/d 3.78 - G11 guidée - Siril/PS
       
       

      NGC 224 And - LRVB 80/17/15/19 x 30s +Ha 20x30s - gain 64/offset 35 - darks/flats - QHY533MM/RAF - 150PDS@F/d 3.78 - G11 guidée - Siril/PS
       
       
      Un peu de tilt dans un coin des images, pas pris le temps de corriger ça...
    • By Ajax795
      Bonjour à tous,
       
      après plusieurs années d'absence, je me remet à l'astrophoto avec une sacré envie, ça m'avait vraiment manqué 😀!
      J'étais habitué à faire de la photo au newton et a l'APN mais je change d'orientation à cause de l'encombrement et j'aurai besoin de vos avis.
      Je pensais partir sur :
      - la nouvelle monture AM5 de ZWO qui allie compacité et capacité de charge et pouvant porter jusqu'à 13 kg sans contrepoids.
      - une skywatcher esprit 80ED à f5
      - une asi 294 mm pro avec à une roue à filtres EFW 7x36 + filtres ZWO LRGBSHO
      - l'asiair pour piloter le tout
      J'ai une petite lunette de 60mm que je rajouterai plus tard pour faire l'autoguidage.
      Il me semble que c'est une configuration assez courante mais je voulais avoir votre avis pour être sur de ne pas faire de bêtises.
      J'ai notamment quelques doutes sur la taille des filtres. Du 31.75 mm est-il suffisant ou vaut-il mieux prendre du 36 mm ? 
      Et si on prend du 36 mm, toute la chaine optique doit donc être en 50.8 mm j'imagine ?
       
      Merci d'avance pour vos éclaircissements 😊.
  • Upcoming Events