lyl

Danjon & Couder, les achromats en 1935

Recommended Posts

Posted (edited)

C'est vrai que ce serait un long mais beau projet à faire, avec de la masse donc on peut retoucher, de plus quand j'ajuste le design ça donne de bonnes marges de mesure.

Normalement faire du sphérique à la main en 150mm, je pense que la précision peut monter haut. J'ai vu des spots bien concentré de l'ordre de la 1/2 onde pour la lentille crown quand on fait la première étape plan-convexe.

Ca doit bien passer en Schaer, surtout à f/20, les angles sont encore plus petits.

-------------------------

Pour faire r1 et la contrôler, le spot à 12mm devant est le plus concentré. Il faut une bonne distance pour mesurer : plus de 10m et mettre le côté plat vers la lampe sodium. Réussir à faire un spot petit comme ça c'est bon signe. en étant près de 2/3 PtV d'aberration sphérique à ce stade c'est pas mal. On est une sphère, mieux ça tendrait vers la parabole/hyperbole à éviter à cette étape. Dans l'autre sens, c'est plutôt ellipse, bof, ça doit rester en dessous de 3/4 PtV je pense sinon ça va trop modifier l'entreverre ensuite si on veut tout annuler avec le flint que l'on va creuser.

C'est plus long mais il faut se rassurer par le fait qu'un modif sur le verre est beaucoup moins impactant en réfraction qu'en réflection (miroir)

150f20-r1-r2flat.jpg.8bffb5661119cdc777b6c0754bae0842.jpg

 

Pour la qualité de l'entreverre à la fin, on peu se servir de l'interférence en anneaux de Newton avec la rotation d'une lentille sur l'autre pour vérifier qu'on a pas cradé et décentré la surface intérieure. Des cales en papier à cigarettes devrait faire apparaître une quinzaine d'anneaux/franges.

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Avec un entreverre de plus de 4 mm, tu devras mettre un anneau et non des cales pour effectuer le montage dans le barillet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui mais il reste à utiliser la bonne méthode pour régler les verres, l'espacement exact et pas que théorique, puis le balancement exact de parallélisme des deux verres.

Je doute que la petite lampe néon soit efficace.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour l'étape 1, c'est pour mesurer la focale en liaison avec la courbure r1, certainement pas pour vérifier l'aberration sphérique à la fin.

Seul comme tu fais, un test étoile est pertinent.

Avec des focales pareilles et le niveau recherché, il n'y a pas beaucoup de solutions, étoiles ou banc adapté pour annuler la sphéricité.

Une étoile artificielle, il en faudrait des mètres de distance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Franchement je ne sais pas comment on peut régler un tel doublet, sauf à vérifier sur une étoile au final sur le ciel.

Cela peut faire beaucoup de démontages.

Je sais que le clark du lowell a été l'an passé démonté, nettoyé et réglé au labo chez ex-clark optics (qui existe encore). Peut-être que quelqu'un pourrait intervenir pour montrer comment faire avec les moyens du bord, si c'est possible.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Une dernière explication sur les modes de vision en planétaire : la compression de la sensation couleur par le cerveau !

A peine croyable l'explication du pourquoi j'ai perçu le H-alpha comme un rouge chaud et non sombre sur la tête de cheval.

Le violet également : la perception du violet régresse en longueur d'onde alors qu'en pleine journée on verrait du bleu profond.

En visuel, on a donc raison de contrôler le "bleu pacifique 460nm" car sa sensibilité correspond à une limite réaliste. Par contre, il apparait à l’œil en couleur décalée, peut-être le fameux violet. A noter que 100 trolands, c'est élevé, c'est la limite supérieure du mésopique.

Le vert 510-540 est donc une plage qui s'apauvrit en intérêt à faible illumination, les bleus (486-500, raies nébuleuses bleu et cyan) par contre, malgré le peu de piqué de l’œil à cette fréquence est détaillé en nuances.

bezold-brucke-Hurvich1997.JPG.05ae63bc380b6f6ce83d905f19126600.JPG

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste pour le partage voici une photo qui illustre bien la maîtrise du chromatisme d'une vielle lunette formule Littrow à F15 . Photo prise avant hier, avec la 135 Couder  et un simple smartphone apposé sur un oculaire Clavé 40mm... je sais, la résolution n'est pas optimum, mais je précise que la turbulence était présente...

Bon été, Yohan

lune 11juillet_enc.jpg

Edited by YOYOASTRO
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec un smartphone ? huhu...

Faut chercher le chromatisme.

Edited by lyl
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui avec un simple S3... Faut vraiment que j'investisse dans une ZWO...  Pour le chroma, en effet faut le chercher ;) 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By exaxe17
      Salut,
      NGC 6572, une petite nébuleuse planétaire (12,48''x4,8'') mais bien brillante (mg surface: 6,1) qui a la particularité de posséder plusieurs noms avec autant de couleur.
      De la nébuleuse Verte ou la nébuleuse de l’émeraude ou la Raquette Bleue voir l'Orbe Violet, selon le diamètre/l'observateur/les conditions elle change de couleur!
      En tout cas avec mon 300mm je l'ai vu bien Émeraude.
      Elle se trouve du Serpentaire, repérable assez facilement avec sa couleur pétante à faible grossissement.
      Malgré qu'elle soit la plus brillante dans notre ciel, elle est rarement photographiée, trop petite je pense!
       
      J'ai profité de plusieurs nuits avec différentes focales pour étoffer le fond tout en gardant une cohérence entre la résolution de l'objet et celle de l’arrière plan.
      Du boulot de compositing mais elle le vaut bien.
       
      Materiels utilisés:
      TN newton 300mmF4
      Powermate 5x , expo:200msx72000 pour le coeur de la nebuleuse
      barlow 2.5x, expo:200msx40000 pour les extensions et les fins détails de la nebuleuse+expo:500msx12000 pour l'arriere plan
      QHYIII 290MM pour la luminance
      ASI224mc pour la couleur
      Monture Atlas (EQ6)
       
      Logiciels utilisés:
      Pipp
      Siril
      AS!3
      Photocs
       
       
       
       

       
      un crop sur la cible avec une comparaison avec le HST, on valide certains details:

       
      une autre comparaison avec Saturne pour mieux se rendre compte de la taille de la cible:
       

       
       
       
       
       
      un lien sur le groupe pose rapide pour avoir plus de details sur la capture:
       
      et un petit timelapse avec le 300mm sur la cible en question:
       
       
       
      Stephane
    • By b2
      Bonjour à tous.
      A quelques encablures du croissant, dans le cygne. ic1310, l'amas ngc6871 (au centre) et une petite tulipe à tribord (qui me rappelle + un coquelicot d'ailleurs). Concernant ic1310, je pensais que c'était cette grosse nébuleuse en plein centre, mais il semblerai que ce soit un petit amas (en bas à gauche). Si certains savent ce qu'il en est, je suis preneur...
      16x20mn en Ha avec la FSQ85 x0,73 (FD=3,8), capteur Kaf8300. En Bourgogne les 11 et 13 juillet.

    • By fljb67
       
      Bonjour,
       
      Optique : téléobjectif Sigma de 400 mm de focale ouvert à 5.6 ( = ouverture maximale ).
       
       
      Je croyais - à tort donc - que le phénomène d'aigrettes était réservé aux télescopes muni d'une "araignée".
       
      Ci dessous, un crop d'Arcturus  ( pose unique, sans DOF ) :
       

       
       
      Donc, question : à quoi est dû le phénomène révélé sur cette prise de vue ?
       
      ... sachant que l'ouverture à 5.6 est la valeur maximale  et donc que le diaphragme mécanique ne peut pas intervenir à ce niveau.
       
       
       
      PS : J'ai une hypothèse genre lentille(s) déformées de part leur montage trop "serré".
       
      ¨¨
    • By APO_Team
      Bonjour à tous,
       
      Après une séries de nébuleuses à émission du catalogue RCW, on revient vous présenter des nébuleuses par réflexion et nébuleuses sombres  
      Il s'agit d'une "petite" image de 77 millions de pixels  qui ne nous a demandé que 2 Nouvelle Lune, vive le Chili  
      Il s'agit d'IC4592 dans le sagittaire appelée aussi la Tête de Cheval bleue (il faut retourner l'écran pour mieux la voir  ) même avec un grand capteur il a fallu 6 champs pour l'avoir en intégralité, c'est fou quand même !!
       
      Pour la technique:
      Observatoire remote APO - Chez Alain Maury - Chili
      TOA150 + Flattener 67: focale 1100mm, échantillonage 1.68" par pixel, champ 1°55' x 1°55' 
      Alta U16M ( KAF16803) à -20°
      Filtre HaLRVB Gen2. Astrodon
      Pour l'image :
      L= 6 x 24 x 20min 
      R=V=B= 6 x 6 x 20min par couche
      Monture Mini-OHP et MCMT
      Guidage par Atik 314L+ en bin2, acquisition 1 sec
      25 Darks
      25 Bias
      9 Flats 
      Chef d'orchestre pour l'acquiz, autoguidage et prétraitement: Prism v9
      Traitement: Prism, Iris et CS6.
      Les vignettes sont cliquables vers les full:

       
      J'espère qu'elle vous plaira autant qu'à nous
      Bon ciel
       
      @+, Thierry
      APO_Team
      Thierry Demange, Richard Galli, Thomas Petit
      http://www.atacama-photographic-observatory.com
       
    • By Achaim
      salut ......;bon il y a la lune ok , donc repos
      j ai repotassé deux clichers que j ai pris avant cette lunaison ,donc il y a 15 jours  c est pas le perou , mais  du coup après avoir traité au départ et voulu tout mettre a la poubelle , je m y suis remis
      avec la 7000 j avais un soucis de carré bizarre au centre au traitement , d après la fée siril c est du au fujis qui ont ce carré sur le master dark , donc j ai fait pas mal d essais en faisant en manuel et pour éliminer le carré , décocher la correction cosmétique du master  (conseil de siril), et effectivement la carré s en est enfui , mais du coup plus de couleurs , fade presque en n et b , je ne sais pourquoi ceci dit
      du coup , j ai rajouté des poses d une autre soirée et refait en script auto , donc avec la correction cosmétique du master , et suis enfin arrivé à presque ne plus voir ce carré , donc sa voudrait dire avec le fuji , une centaine de poses au mini
       
      donc lulu TS de 80 a F7 , apn fuji xt2 , sans suivi ,  ngc 7000 et M51 recadrés
      ngc 7000: 97 poses de 30 s a 3200 isos  et 15 DOF , pas de filtre  (elle est bleue lol ça change  ) recadrée
       
       

       
       
  • Images