beaudoin

Avis de connaisseurs de lunettes un peu anciennes ?

Recommended Posts

Posted (edited)

Bonjour,

J'espère être dans la bonne rubrique...

J'ai eu la chance de récupérer grâce à son fils la lunette d'un ancien fondu d'astronomie - Mr Doucet - qui ne voyait que par les belles optiques, surtout françaises. Il taillait ses miroirs (à lambda sur... beaucoup), mais pas les objectifs, et il faisait de la mécanique de façon extraordinaire (et pas que : ses dessins de planètes étaient incroyables !). Cette lunette mérite une seconde vie... Je l'ai testée sur le ciel, la figure de diffraction est très belle, le chromatisme bien contenu. Le doublet fait 110mm (115mm sans sa bague de serrage), pour une focale d'environ 1650mm. Je n'ai pas pesé le tube, mais ouch... ce n'est pas de l'alu vu le poids !!! Le chercheur et l'aspect massif font éventuellement penser à Secretan, mais aucune inscription nulle part, ni sur la tranche du doublet ni ailleurs. Afin de mieux la connaître, j'aurais bien aimé qu'un connaisseur me dise si cette lunette serait plutôt commerciale ou artisanale, au moins d'où pourrait venir son objectif. Il avait un oculaire Secretan par ailleurs, et même une crémaillère amusante avec tourelle (pour télescope)... Mais bon, ce n'est bien entendu pas une preuve de l'origine de la lunette ! Qu'en penseraient les connaisseurs ?

Merci beaucoup de vos lumières !

Emmanuel

lunette-web-small.jpg.a79e602c911c89dd6add3b2ccb608acc.jpglunette-monture-web-small.jpg.95559c9a263f7dc16f568203d105e770.jpgaccessoires-web-small.jpg.a3898810b6912a282c9b2a85cfb34f3f.jpg

 

Edited by beaudoin
  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Je pense que cette lunette astronomique date des années 1950-1960.Les lunettes plus anciennes sont généralement en cuivre/laiton.

Peut-être une lunette d'André Couder ou alors c'est son ancien propriétaire qui l'a réalisée avec des éléments de différentes provenances.

 

L'objectif est-il traité anti-reflet? Des bulles sont visibles dans les lentilles de cet objectif? 

Quel est le coulant du porte-oculaire?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci de vos réponses ! 

Pas de bulle dans le verre, ni de traitement AR a priori. Le coulant est 27mm. Les deux hypothèses artisanale/commerciale restent donc sur la table ? 

Oui en AZ ça au moins c'est sûr.

Amicalement,

Emmanuel

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Belle Lunette ! Tu peux faire une photo de face du barillet ? C'est pour comparer avec ma 135 Couder... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Yohan ! En voici une à l'arrivée de la lunette, avant démontage et nettoyage. Rien n'est indiqué sur ou dans le barillet. Le serrage de l'objectif se fait avec une bague filetée qui appuie sur une bague intermédiaire. 

objectif-lunette-small.jpg.b0bcadb7f8665f1cba449af611c400b2.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour moi l'objectif et le tube sont indépendants du porte oculaire de la tourelle et de l'oculaire

la forme et l'aspect du barillet ressemblent à l'époque Clavé

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

De rien Emmanuel

En effet il y a du Clavé dans l'air, mais pas que ...  et le nom Doucet  me dit qq chose... 

Il n'y a pas moyen d'avoir accès à ses archives, ses dessins, peut être qu'il y a une trace sur l'origine de la lunette ? 

Tiens nous au courant ! 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Pour mémoire, la vieille Z d'astroneef qui est en fait si vieille que c'est un littrow à f/14.91, même pas un FH ou un Steinheil de la grande série.

Elle est donc forcément ajustée à l'unité sur le flint et à la mano suivant les images en interférométrie (d'où la variation de focale par rapport à la cible), je pense raie sodium ou mercure. C'est un planétaire pur à l'origine je pense, pas comme les Zeiss E de la série grand production.

On l'ouvre et peu importe le sens du biconvexe quand on la remet dedans une fois nettoyée.

C'est aussi un filetage pour sortir le capot, il était juste figé par les vis.

Une belle rondelle large à lame élastique (une fente creusée) pour le maintien et le petit bout de liège sur les 3 points centraux de la partie lame.

IMG_20171003_213810s.jpg3.jpg

 

Vu le niveau de qualité des images de cette mémé, il y a de quoi rêver sur ta 110. Le barillet ressemble au standard des années 50-70, celui de ma petite AK est similaire.

 

Le résidu chromatique est très faible car la f/D est très long, donc pareil probablement pour la tienne (130 ça passe encore d'après Danjon et Couder) et la Zeiss monte à x273 avec l'ortho 6mm

soit .. bien plus que mon newton 152mm qui plafonnait vers x215

Très belle image lunaire à découvrir et sans doute Jupi, Saturne et Mars aussi belles que sur mon MN68.

Edited by lyl
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à vous ! Il est superbe Myriam cet objectif que tu nous montres là ! Et au moins son barillet est identifiable ;) Tu penses qu'il pourrait s'agir du même doublet ? Comment en être sûr ? Je peux redemander ses archives à son père, il m'a dit n'avoir vu aucune info sur cette lunette, pour moi cela peut laisser dire que c'est un instrument qu'il aurait acheté, dans la mesure où il consignait surtout les plans de ce qu'il concevait et fabriquait... Mais bon va savoir !

Ah oui, un indice peut-être : là il y a bien des marques, en triangle, sur la tranche du doublet, pour recaler l'orientation des deux lentilles... Je ne sais pas si elles sont indispensables mais elles sont là !

Effectivement l'image de diffraction est vraiment superbe à 170x (Clavé 10mm, je n'ai essayé que ce grossissement) : ça pique les yeux autant que dans mon EDT 105mm (qui est un plus compacte et légère cependant ^^)... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Cet instrument correspond assez bien à la description de la lunette type d’amateur faite par J.Texereau dans les ‘’Notes pratiques pour observateurs débutants’’ page 23 (SAF 1959). C’était également l’époque de lancement des oculaires astronomiques Clavé, ce qui expliquerait le coulant de 27 mm.

Quant à l’objectif, il est possible qu’il vienne de chez Coutard, un artisan opticien installé à Gentilly et qui fournissait Manent. Il faisait entre autres un doublet diamètre 113 mm (100 mm utile)/1650mm. Quelque temps après que la maison Manent ait cessé son activité (1961), l’information est venue à la Commission des instruments de la SAF (présidée à l’époque par Texereau) que Coutard allait lancer la fabrication d’une dernière série de 10 objectifs 110/1650. Quelques membres de la commission en ont alors réservé un exemplaire.  Il est possible que cette lunette ait quelque chose à voir avec cet épisode.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai également 2 repaires triangulaires sur l'objectif de ma 135 Couder ;) ... 

L'épisode Coutard, semble être une sérieuse piste , merci pour ses infos ! 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah ben en effet cela pourrait aussi très bien coller ! Mr Doucet était à la SAF à cette époque et habitait Antony. Ce Monsieur avait manifestement une exigence et un savoir faire assez incroyables. Du coup, y aurait-il un signe distinctif à chercher pour en avoir le coeur net ? J'imagine que c'est de la très bonne qualité également ? Bon,  peut-être pas autant côté que du Zeiss quand même ^^

Eh bien on avance grâce à vos connaissances, c'est vraiment sympa ! 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors Coutard ? Couder ? Cou... autre chose ?  ;)

On brûle non ??!!

J'ai vu une photo d'une Manent de 110mm qui ressemble beaucoup à la "mémé" que j'ai récupérée comme dit Myriam... Cela ne m'étonnerait pas que l'objectif soit français, j'y crois plus que du Zeiss (même si ce serait bien ^^).

(lien ici : http://www.astrosurf.com/harounastro/autres_manent.htm)

Par ailleurs j'ai aussi un doublet très très similaire en objectif d'un ancien coronographe, diamètre utile environ 3mm de plus (il faudrait que je remesure exactement), là encore sans conteste d'excellente facture, mais l'instrument est à remettre en état (l'objectif est impeccable en tout cas). 113mm d'ouverture, ce pourrait être la même provenance ?

C'est passionnant tout cela...

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très intéressant de pouvoir remonter comme ça dans le temps

 

Merci pour le partage

 

:-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 1 heure, beaudoin a dit :

Ah oui, un indice peut-être : là il y a bien des marques, en triangle, sur la tranche du doublet, pour recaler l'orientation des deux lentilles... Je ne sais pas si elles sont indispensables mais elles sont là !

C'est indispensable sur de la lentille prédécoupée puis mise en forme et polie. Ça règle quelques écarts de centrage de la forme.

fig-1-uos.gif En industriel, tu fabriques plus gros et tu passes dans un re-centreur qui rogne à nouveau le bord. Ca rentre en cellule direct sans réglage.

Donc ça c'est ancien et pas totalement industriel.

 

Et à part ça non à priori, ta lulu semble plus récente donc c'est probablement un fraunhöfer.

 

La Zeiss d'astroneef c'est un littrow, forme optique à l'ancienne. On fait la biconvexe sur une "test plate", c'est très précis et la qualité se vérifie au sol par la symétrie lumière à 2f et point focal à 2f de l'autre côté (Ronchi, Foucault, Hartmann). Puis on ajuste le deuxième verre pour le chromatisme et l'aberration sphérique en rognant extérieur et intérieur. Rebelote teste plate pour approcher, et interférométrie/mesure finale doublet monté sur le ciel ou un Michelson/Bath etc.

 

Le littrow en trait plein : contrairement au diagramme, le littrow est très fin. L'équiconvexité permet une épaisseur minimale avec un bord plat : luminosité sur les gros diamètres.

 

r1=r2, r3 et r4 (arrière)

r4 ajuste la focale et le calage chromatique, r3 l'aberration sphérique. C'est "simple" à ajuster mais la focale varie un peu suivant les caractéristiques des verres.

 

La coma résiduelle n'est pas corrigée : la qualité/quantité de coma vient de la combinaison des verres. On s'en fout un peu en planétaire et en littrow, ça passe bien : pas important en quantité. Les FH et les steinheil c'est pour le grand champ et la photo.

littrow-vs-FH.JPG.c7e882847e902d945cbc9d0b74300548.JPG

Belle méthode de construction qui a vécu longtemps. Du coup, le biconvexe est déjà bien centré sur un littrow. Il faut juste le poser sur 3 points de même épaisseur et caler latéral. Les FH ont été longtemps compliqués à fabriquer et à caler du coup. Seul des opticiens expérimentés arrivent à de bons résultats au façonnage.

Edited by lyl
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Eh bien Myriam quel savoir ! Tu es opticienne de métier n'est-ce pas ?

Ancien, pas totalement industriel, pas littrow... nous convergeons vers un objectif Coutard comme suggéré par Astrocapel, avec un objectif à 10 exemplaires que Mr Doucet aurait monté dans un tube fait lui-même (dans de l'acier, c'est ça aussi que je trouve étonnant, pourquoi pas de l'alu alors que son coronographe est en alu) ? Reste-t-il une possibilité que ce soit quand même un objectif Couder du coup ? 

Et le chercheur serait de Manent ? 

Edited by beaudoin

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Ah oui Myriam les lentilles sont fines, surtout la biconvexe, j'ai été étonné (peut-être 5-6mm sur le bord, de mémoire et à vue de nez seulement). Je peux mesurer si cela peut permettre de trancher. Question luminosité, ce doublet 110mm est effectivement franchement devant mon EDT 105, qui est au contraire un gros triplet. J'ai été surpris à diamètre quasiment identique... En revanche la mémé est un peu moins bien corrigé des aberrations de sphéricité (bon en même temps l'EDT a été contrôlée à lambda/41 RMS par Optique et Vision... ça place la barre assez haut)

Edited by beaudoin

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 14 minutes, beaudoin a dit :

Tu es opticienne de métier n'est-ce pas

Pas du tout, mais mon métier initial est très proche pour les besoins techniques de l'optique.

 

il y a 6 minutes, beaudoin a dit :

les lentilles sont fines, surtout la biconvexe, j'ai été étonné (peut-être 5-6mm sur le bord, de mémoire et à vue de nez seulement).

Oh,  c'est à réfléchir alors. Sur une 110 la convexité frontale est faible en fraunhöfer (~1m de courbure) . Si tu vois un net bombé ou si ton reflet est clairement de petite taille, on peut penser à un littrow ou un steinheil.

J'avais confondu au début sur la Z, pensant à un steinheil mais l'épaisseur du bord des deux lentilles m'a donné la raison inverse.

Mince en frontal au bord : littrow. Epais c'est steinheil.

Edited by lyl
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, beaudoin a dit :

Question luminosité, ce doublet 110mm est effectivement franchement devant mon EDT 105, qui est au contraire un gros triplet. J'ai été surpris à diamètre quasiment identique...

Attention les gars. le "c'était mieux avant" n'a pas bonne presse. Que du concret et factuel,  pas de l'impression SVP...:D

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très bien Myriam... tu m'épates en tout cas !!! Je redémonte ce soir du coup  et je regarde...

STF8, justement, tu as retiré la fin de la phrase, ce n'est pas bien : lambda/41 pour la Traveler, c'est très factuel ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

C'était mieux avant : les verres contenant plus de plomb et le taux de transmission était plus élevé par centimètres.

http://atom.lylver.org/AstroSurf/OHARA-TRIOPTIC/PBM2Y.pdf

A 500nm dans le cyan/bleu

PBM2Y = l'ancien F2 => 99,9% / cm

http://atom.lylver.org/AstroSurf/OHARA-TRIOPTIC/S-TIM2_English_.pdf

F2 = 99,4%/cm et ça chute vite pour les couleurs bleu en CP.

 

presque idem pour BK7 vs N-BK7, ça donne à peu près 1% pour 2cm.

 

Pas bezef mais c'est pour faire un bon mot.

Edited by lyl
  • Thanks 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

beaudoin a écrit : « Ah oui, un indice peut-être : là il y a bien des marques, en triangle, sur la tranche du doublet, pour recaler l'orientation des deux lentilles... Je ne sais pas si elles sont indispensables mais elles sont là ! ».

Pour info, sur la tranche de l’objectif Coutard de 110/1650 que j’ai toujours en ma possession , il y a bien un V (très ouvert) au crayon à papier, pour les positionnement angulaire des 2 éléments.

Quant à Doucet, il semble bien qu'il avait des contacts avec la Commission des Instruments de la SAF (mentionné dans des CR fin des années 50).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le nombre de petites cales dans l'entreverre de l'objectif et leur matière sont peut-être aussi un indice à suivre.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 55 minutes, lyl a dit :

A 500nm dans le cyan/bleu

PBM2Y = l'ancien F2 => 99,9% / cm

http://atom.lylver.org/AstroSurf/OHARA-TRIOPTIC/S-TIM2_English_.pdf

F2 = 99,4%/cm et ça chute vite pour les couleurs bleu en CP.

Avec les yeux de la foi ma foi, on voit peut-être une différence. Clair comme le cristal: https://fr.wikipedia.org/wiki/Cristal_(verre) alors?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now