Recommended Posts

Bonjour à toutes et tous,

 

Je suis assez mitigé sur l'utilisation de l'ADC. En effet, j'ai noté que l'ADC, quand il est réglé à zéro, n'a aucune espèce d'influence sur l'image ... qualitativement parlant je veux dire.

A priori l'ADC est bon, j'avais des mesures de mon modèle à l'époque qui donnaient pour différentes tailles sur l'ADC.

 

Sur 8mm, prismes non montés, mon ADC est mesuré à 38nm ... PtV et 5nm RMS. Rien à dire c''est tout simplement excellent.

Sur 12mm, prismes montés, l'ADC fait un peu moins bien avec 117nm PtV (L/4.7) et 19nm RMS (L/29). C'est toujours très bon, certainement meilleur que la majorité des instruments de toute façon.

En full size monté, une contrainte sur le bord extrême fait chuter le PtV (524nm !!!) mais le RMS reste correct (69nm) alors que la surface totale non montée reste correcte (164nm/32nm). Mais c'est vraiment une contrainte de serrage (je n'ai plus l'image de l'interféro, il faut que je la retrouve) donc cela importe peu (le prisme a été dé-contraint depuis).

 

L'usage planétaire sur une cible comme Jupiter n'utilise certainement pas toute la surface donc pour notre usage je ne considère que les deux premières mesures (8 et 12mm).

 

Par contre je n'ai aucune mesure dès lors que les prismes ne sont pas "à zéro".

Car, dès que je quitte cette position 0°, l'image glisse verticalement (normal) mais elle devient aussi tout à fait immonde et la mise au point quasi impossible. Pour tout dire, même sur Jupiter à 15° de hauteur, l'image était bien meilleure sans ADC qu'avec (c'est tout dire). J'ai noté cela avec un filtre R Astronomik, pourtant bien adapté.

 

Est-ce que l'un de vous à étudié la chose pour différentes positions des prismes ?

Peut être que j'introduis que mon modèle introduit du tilt en tournant les prismes ? Quoi qu'il en soit, c'est peu utilisable en l'état et je n'arrive pas à investiguer la cause de ce problème.

 

 

Marc

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
il y a 39 minutes, patry a dit :

st-ce que l'un de vous à étudié la chose pour différentes positions des prismes ?

Peut être que j'introduis que mon modèle introduit du tilt en tournant les prismes ? Quoi qu'il en soit, c'est peu utilisable en l'état et je n'arrive pas à investiguer la cause de ce problème.

Tous les ADC ne se valent pas forcément. J'en connais qui ont des doutes sur la qualité de celui qu'ils utilisent. 
Mais le plus simple c'est de faire un star test caméra en moyennant 30s de prise en intra et en extra et là tu seras fixé. Tu dois bien le voir aussi quand tu fais ta collimation (car oui si on tire les manettes il faut refaire la collimation, dans la mesure où il n'y a pas de rotule en sortie de train optique pour décaler la caméra). 
Sur le mien je rentre à f/24, j'ai un peu de tirage derrière (RAF) et je n'ai pas de dégradation notable de l'image. C'est le modèle de ZWO. 
Je n'ai pas trouvé tout de suite le meilleur montage possible, au départ j'avais mis la Barlow après pensant que f/12 à l'entrée c'est bien déjà, mais en fait avec des planètes aussi basses il y a de l'astig. 

Sur un montage bien fait tu dois clairement être à moins de 12 mm utilisé au niveau de l'ADC.

Dans tous les cas c'est ça ou se cogner 4" de réfraction, c'est vite vu. ADC sinon rien (ou que de l'IR et/ou des bandes étroites). 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, patry a dit :

Pour tout dire, même sur Jupiter à 15° de hauteur, l'image était bien meilleure sans ADC qu'avec (c'est tout dire). J'ai noté cela avec un filtre R Astronomik, pourtant bien adapté.

Si tu n'as pas refait la collimation c'est normal. Mon réglage qui va bien à 18° n'est pas bon à 11°. On le voit sur cette photo. 
On le voit assez bien sur cette image à l'aspect de l'ombre du satellite. 
2019-05-31-2211_4-L-Jupiter_ALTAIRGP224C_lapl6_ap111.jpg.65ce1a382b4bf1f58c5c09d38cd018a8.jpg

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Déjà si j'avais ça en visuel...!

Juste en visuel, j'ai aussi un peu cette impression de qualité optique un peu dégradée à se demander si l'ADC vaut le coup.. c'est un PierroAstro de première génération, et en visuel défilant je n'utilise pas que les 8mm du centre...:|

Pour l'instant j'ai surtout tenté l'ADC derrière la powermate de 2x (F/D 8.6) ou 4x (F/D 17.2) sans voir une différence nette, mais n'ayant pas toujours recollimaté (sur une étoile...?) - donc à re-vérifier...

Nicolas

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, biver a dit :

Juste en visuel, j'ai aussi un peu cette impression de qualité optique un peu dégradée à se demander si l'ADC vaut le coup.. c'est un PierroAstro de première génération, et en visuel défilant je n'utilise pas que les 8mm du centre...:|

Pour l'instant j'ai surtout tenté l'ADC derrière la powermate de 2x (F/D 8.6) ou 4x (F/D 17.2) sans voir une différence nette, mais n'ayant pas toujours recollimaté (sur une étoile...?) - donc à re-vérifier...

Chez moi ne visuel c'est nettement mieux avec, là dessus aucun doute. 

Tu dois simplement pouvoir décaler l'image dans le champ en observation visuelle. En imagerie on a moins de mou, sauf à utiliser l'IMX174. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à vous. Je vais revérifier avec une (re) collimation précise après réglage de l'ADC, mais la fenêtre chez moi est très étroite (cause arbres tout autour à cette altitude) et pas au méridien (a cause d'une paire de bouleaux que je ne peux pas étêter).

Il faudrait, comme tu dis, d'avoir la possibilité de décaler la caméra ! Ca n'existe pas déjà ça ? J'ai trouvé du tilt mais pas du tip !!! Ca se fait bien en photo ça ...

Avec de petits décalages, la taille du capteur peut éventuellement compenser, mais là c'est hors champ d'une ASI178 !

 

Marc

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, patry a dit :

Merci à vous. Je vais revérifier avec une (re) collimation précise après réglage de l'ADC, mais la fenêtre chez moi est très étroite (cause arbres tout autour à cette altitude) et pas au méridien (a cause d'une paire de bouleaux que je ne peux pas étêter).

Il faudrait, comme tu dis, d'avoir la possibilité de décaler la caméra ! Ca n'existe pas déjà ça ? J'ai trouvé du tilt mais pas du tip !!! Ca se fait bien en photo ça ...

Avec de petits décalages, la taille du capteur peut éventuellement compenser, mais là c'est hors champ d'une ASI178 !

Tu peux collimater à 5° plus haut si besoin et jouer le reste sur la taille du capteur. 

On en causait avec @Sauveur il y a quelques jours à propos de son C11 capricieux, ce qu'il faut faire c'est envoyer une première vidéo, la passer vite vite dans AS3 et Registax et là tu vois où tu ne es en forçant le contraste.
Le rebond lié à la diffraction autour de Jupiter doit être symétrique. Sinon il faut la décaler du côté obscure (car la force est puissante, c'est bien connu). 
Ca me permet de na pas toucher à la collim sur le 250, je joue juste là dessus. 
Soit dit en passant si vous avez du trefoil ou de l'astig ce rebond le montre aussi. On voit un soupçon de trefoil dans mon cas (pas méchant). 
Vous pouvez faire ça sur vos archives, vous aurez peut être des surprises :)

2019-05-31-2349_6-L-Jupiter_ZWO ASI290MM Mini_lapl5_ap204.jpg

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

il faut que tu fasse l'essai sur une etoile simple à l'horizon,  et si possible une etoile blanche, pour avoir touts les composantes.  Tu auras, de base manettes à zero, meme au point, une diffraction importante avec un aspect de spectre rouge en haut bleu en bas (ou l'inverse). Maintenant, mets les manettes à 90° puis a l'opposé l'une de l'autre: Si la diffraction s'améliore, c'est que c'est bon: si elle s'aggrave, c'est que tes lentilles sont mal montées. Essaie dans ce cas de mettre l'adc dans l'autre sens: devisse les deux raccords et inverse-les, retourne l'adc et renfile le et verifie si le probleme est reglé.

Edited by dfremond
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, dfremond a dit :

Si la diffraction s'améliore, c'est que c'est bon: si elle s'aggrave, c'est que tes lentilles sont mal montées.

ce sont des prismes pas des lentilles. Et si tu tourne tout de 180° c'est plus rapide et ça fait la même chose

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, possible, je dis ça parceque j'ai eu ce probleme quand j'ai acheté mon adc zwo: ecarter les manettes aggravait la diffraction: j'ai tout essayé, j'ai retouné le dispositif et ça s'est mis a marcher: mais ton truc doit fonctionner aussi , sans doute. A vrai dire, je l'ai demonté completement, j'ai vu que ce sont deux prismes qui s'annulent mutellement en position zero: En tout cas, c'etait insupportable, et ça a changé du tout au tout. je pense que c'est le probleme de Patry.

 

Edited by dfremond
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

JLD> Bonne idée, je vais essayer cela. Collimater un peu plus haut (ce sera plus facile => moins de turbulence et la cible sera plus certainement loin de mes arbres) et compenser par un offset sur le capteur.

Sinon j'ai un modèle Pierro Astro, du second batch il me semble.

 

dfremond> Calé sur zéro (de l'arrière du C11, les deux index sont superposés à droite), l'ADC est "transparent" ; c'est à dire qu'il se fait oublier "qualitativement". Normal vu les mesures d'ailleurs. Ensuite simplement à l'oculaire je vois disparaître les franges colorées (je mémorise la position) pour les voir re-apparaître inversée ... seconde position. Je positionne les index entres ces deux positions car il est délicat de trouver le parfait emplacement avec la turbulence. Comme je suis en monochrome, et que je fais pratiquement jamais de RGB, la correction est en général suffisante pour le R+IR ou le R (IR ou le vert de temps en temps, j'ai pas plus de place dans ma RàF).

Sinon, en effet, au début de l'ADC Pierro Astro, on affirmait qu'il fallait mettre les index à gauche ... sur un historique d'un ADC de chez ASH. Mais pour le mien c'est bien à droite que le montage est correct. En T2/T2 il suffit de le visser tête bêche de toute façon. C'est plus simple (et moins risqué que de le démonter).

 

 

En fait je me demandais surtout si avec 30° (ou 60°) d'ouverture, on n'introduisait pas (pas même un petit peu ?) d'aberrations diverses. Les prismes sont faiblement ouverts (15° il me semble avoir lu) mais quand même.

 

Marc

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, patry a dit :

En fait je me demandais surtout si avec 30° (ou 60°) d'ouverture, on n'introduisait pas (pas même un petit peu ?) d'aberrations diverses. Les prismes sont faiblement ouverts (15° il me semble avoir lu) mais quand même.

15° c'est au maxi je pense, chaque prisme doit être sur 7° il me semble 
On induit surtout de l'astig d'où la nécessité de rentrer à f/d élevé pour que l'épaisseur de verre traversée soit sensiblement la même sur tout le faisceau. F/20 est le minimum syndical très clairement. Je ne suis pas certain mais j'ai l'impression en réfléchissant avec les mains que d'avoir du tirage derrière l'adc est profitable pour justement ne pas trop tirer sur les manettes. Dans mon montage je parviens à corriger jusqu'à 10° environ. A 18° je dois avoir 30° d'ouverture  à la grosse louche. 

 

Autre point important, le réglage de l'ADC doit se faire avec la même mise au point que pour la caméra. Perso je le fait avec la 224. En forçant la luminosité on voit très bien quelle dominante de couleur on a au bord de la planète même par seeing moyen. Dans le mode d'emploi de l'ADC on peut lire aussi que "si seeing moins bon que moyen => appuyer sur le bouton GOTO sleep" :)
En tout cas il faut être pointu sur le réglage, c'est un point que je néglige de moins en moins, on a déjà assez de soucis avec l'alignement optique, la mise au point et le seeing, ce n'est pas la peine de dégrader l'image un peu plus avec un ADC réglé à la louche. 

Edited by jldauvergne

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, jldauvergne a dit :

Je ne suis pas certain mais j'ai l'impression en réfléchissant avec les mains que d'avoir du tirage derrière l'adc est profitable pour justement ne pas trop tirer sur les manettes.

Je confirme a 100%, Et je le pratique régulièrement depuis un an: en mettant une bague allonge apres l'adc, cela permet d'avoir une correction entière alors que sans , bien souvent,ce n'est pas possible (avec mon zwo dont les prismes sont a 2°). Ou alors, meme avec une correction possible sans allonge, la rallonge permet d'avoir cette correction avec un ecartement deux fois moindre que sans: En fait, c'est comprehensible géométriquement: c'est la meme raison qui fait que pour utiliser un star analyser, selon la distance au capteur, il faut utiliser le 100, ou le 200, au pouvoir diffracteur plus important. Fais l'experience, et tu verras.

Edited by dfremond

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention à l'impact d'un défaut optique de l'ADC sur l'image finale. Même si le RMS est fort, cela n'est en rien comparable à un défaut RMS d'une optique principale. L'ADC est situé très proche de foyer final, et l'impact d'un éventuel défaut optique en est très grandement atténué.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

JLD> Pourquoi l'identité des focus car en pratique le chromatisme est une cause extérieure à l'instrument qui est corrigé par l'ADC. Du coup le fait que l'image soit (ou pas) au même point lors du réglage de l'ADC importe peu non ?

Sur un réfracteur (a)chromatique pourquoi pas (et encore) mais pourquoi sur un SC muni d'un crayford (je ne change pas la distance M1-M2).

 

dfremond> moi aussi j'ai noté que le réglage est "plus large" quand il y a un tube allonge. Mais du coup le moindre changement d'angle apporte une correction supérieure. C'est logique car la focalisation se faisant "plus loin" on profite d'une correction plus précise. C'est un peu comme de mettre la barlow AVANT (faisceau à F/20, chromatisme à corriger plus net, l'ADC travaille mieux mais a une "latitude" plus réduite), ou APRES (faisceau à F10, chromatisme à corriger plus subtil, l'ADC nécessite une correction plus fine mais une latitude plus grande).

 

Patrick> Oui, intuitivement un défaut de surface de X nm qui a 200 cm à parcourir avant le foyer et un autre de Y nm qui n'a que 10 cm  à parcourir, moi je dirais qu'il y a un rapport 20. Même si c'est probablement un peu plus complexe que cela.

Du coup, le RMS de l'ADC reste globalement presque 3,5x meilleur que l'instrument utilisé ... j'ai de la marge.

 

Marc

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 20 minutes, patry a dit :

Du coup le fait que l'image soit (ou pas) au même point lors du réglage de l'ADC importe peu non ?

il faut être au même point entre la caméra couleur et l'oculaire utilisé pour régler l'adc et la caméra n&b utilisée pour faire les images car le tirage influe sur la puissance de la correction. 

 

 

il y a 21 minutes, patry a dit :

C'est un peu comme de mettre la barlow AVANT (faisceau à F/20, chromatisme à corriger plus net, l'ADC travaille mieux mais a une "latitude" plus réduite), ou APRES (faisceau à F10, chromatisme à corriger plus subtil, l'ADC nécessite une correction plus fine mais une latitude plus grande).

C'est le tirage entre ADC et capteur qui détermine la latitude de correction. La latitude à f/20 est bien suffisante si on a mis le tirage qu'il faut, ce qui va très vite dès lors que l'on intercale une RAF. On est plus à lutter contre l'augmentation du tirage qu'autre chose. Dans mon cas j'ai choisi une 290 mini pour limiter le tirage justement. Idem avec l'Altair 224. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, patry a dit :

dfremond> moi aussi j'ai noté que le réglage est "plus large" quand il y a un tube allonge. Mais du coup le moindre changement d'angle apporte une correction supérieure

Oui, tout a fait, le reglage est à la fois plus sensible et  l'effet plus puissant, car le "developpement" du geste est décuplé, car se fait a distance: un  meme mouvement angulaire produira un deplacement lineaire deux fois plus grand deux fois plus loin: en fait c'est la matérialisation du théorème de Thalés, tout bêtement.

Edited by dfremond

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, jldauvergne a dit :

On en causait avec @Sauveur il y a quelques jours à propos de son C11 capricieux, ce qu'il faut faire c'est envoyer une première vidéo, la passer vite vite dans AS3 et Registax et là tu vois où tu ne es en forçant le contraste.

 

A Super je vois mieux que sur Fb du coup hi hi hi me suis fais un petit Wordpad

 

Et hop c'est dans mon on drive pour memoire

 

Merci

Edited by Sauveur
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jean luc, sur le SC, la mise au point interne en faisant varier la distance M1-M2 provoque un changement de la focale et donc de la puissance de la correction de l'ADC mais pas avec un crayford qui ne joue que sur le positionnement des éléments "longitudinalement". A mon avis, comme il n'y a pas de variation de tirage entre l'ADC et la caméra quand on fait la mise au point avec un crayford on ne change pas la correction ?

 

Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, patry a dit :

A mon avis, comme il n'y a pas de variation de tirage entre l'ADC et la caméra quand on fait la mise au point avec un crayford on ne change pas la correction ?

tu n'as pas compris ce que j'explique. Ce que je formule n'est pas une supposition mais une affirmation.
Je parle de la situation où tu règles avec un oculaire et que tu montes ensuite la caméra. La mise au point pour l'un et pour l'autre n'est à priori pas la même car la distance ADC-oculaire n'est pas la même que la distance ADC-caméra (sauf à se démerder à mettre un offset de tirage sur l'oculaire ou la caméra). Si la distance entre l'ADC et le foyer varie, sa puissance varie, et donc le réglage fait à l'oculaire n'est pas tout à fait valable pour la caméra. 
Du coup je fait le réglage avec une Altair 224 donc le fût rentre dans le PO, et je prend ma luminance à la zwo mini qui rentre dans le PO aussi, par contre le capteur n'est pas tout à fait à la même position que sur l'Altair donc je ne l'enfonce pas complètement. La mise au point n'est que dégrossie ainsi, je finalise avec la mise au point du télescope, mais c'est un décalage de 1 ou 2 mm à tout casser, ça je joue pas trop pour l'ADC.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok, caméra et oculaire ne sont pas parafocaux ... j'ai compris !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By ZeMrHyde
      Bonjour,
       
      Bien qu'il y ait moults topics sur les forums US/UK, est ce qu'il y aurait des utilisateurs FR qui auraient tenté l'aventure, notamment en imagerie planétaire "HR", avec ces tubes Cassegrain en 6" ou 8" ? 
      J'ai joué de la fonction recherche mais je n'ai rien trouvé de probant ici  
      J'ai compris qu'ils étaient fabriqués par GSO et redistribués sous diverses marques comme Kepler, TS-Optics, Orion, Omegon, etc...
      Pourquoi on en voit pas tant que ça ? tubes trop récents encore ? la mécanique perfectible et la collimation ardue ? l'optique bof bof ? 
      Ils se placent comment face à la concurrence ? Je pense pour le 6", les mak150, C6, et pour le 8", les C8, Vixen VMC, voire mak180
      Oui un mewlon180 (ou +) fera toujours mieux, mais c'est pas le même budget  
       
      Je vous avouerai que dans un coin de ma tête, ils me semblent être une option intéressante d'upgrade pour remplacer mon petit mak127 en ayant un budget "serré"  
       
      Des avis et/ou retours sur ces Cassegrains ? 
    • By COM423
      Bonjour,
       
      Je fais encore appels à vos retours d'expérience sur le terrain.
       
      Pour un Newton à F/4 (200 mm ou peut-être 250 mm), quel correcteur de coma est le meilleur :
      Correcteur de coma GPU pour Newton F/4 coulant 50,80mm (M48) - Sky-Watcher ? ou Correcteur de coma 0,95x MaxField pour Newton - TS ? autre ?  
      Merci
    • By Chris20
      salut à tous,
       
      je commence par ma session du 22 entre deux orages,j'ai profité d'une éclaircie en croisant les doigts pur le matériel,heureusement le ciel est resté clair juste au dessus d'AFA,il y avait des éclairs tout autour pendant que je shootais.
       
      donc le C9 tente de se défendre,il gonfle le torse,me montre des étoiles parfaites(la veille je vérifiais la collim et je voyais parfaitement le 1er anneaux autour de l’étoile focalisée .....en filmant ) mais la concurrence est vachement rude ces derniers jours,c'est une avalanche de magnifiques images que nous voyons en ce moments.
       
      j'ai gardé deux versions,toutes deux présentées en taille réelle et resize plus petit pour un rendu plus joli,et oui les gros diamètres je les laisse au 300 et 350 .
       
      voici une version suivie de son resize 


       
      puis l'autre 
       
       
       
       
       

       
      petite précision sur le voile polaire,il devient bleu dès qu'on touche légèrement à la saturation donc ce n'est pas volontaire.
       
       
      Pour en revenir au titre regardez ce que j'ai reçu hier 

      oups désolé elle est grosse la photo!
       
       
      en fait l'autre jour Sauveur au détour d'une discussion me dit "tu as vu Damian Peach vend son mewlon ?dommage il est un peu cher."
       
      il m'a envoyé l'annonce ,j'ai réfléchis une petit heure et me suis dit que même à ce prix ça restait moins cher que d'acheter un autre téléscope et la monture qui va avec  et j'ai envoyé un message à Damian.
      très sympa d'ailleurs.
      on a essayé de noyer le poisson avec Sauveur pour faire la surprise mais j'avoue que c’était tentant de le dire avant.
       
      prochaine étape collimation du nouveau tube (j'ai vérifié hier soir ,pas bon).
       
      on a encore de belles soirées astro en perspective avec Sauveur 
       
      Bonne journée.
       
      bon ciel!
       
      Christophe 
       
       
       
       
       
       
       
       
       
    • By COM423
      Bonjour,
       
      Je sais que ce sujet a déjà été abordé et j'ai bien sûr auparavant  fouiné sur le forum et au-delà.
      J'ai eu un Newton comme premier instrument (76/700) il y a fort longtemps à une époque où je ne savais même pas ce qu'était une collimation.
      Puis je suis passé sur des Schmidt-Cassegrain et j'ai fini par franchir le pas, non  sans appréhension et au bout de longues années. Pas si compliqué finalement sur ce type d'instrument, où on intervient juste sur les 3 vis du secondaire et une simple clef Allen suffit !
       
      Si je pense avoir compris les principes de la collimation des Newton, la mise en pratique me semble nettement plus complexe.
      Désolé de mes questions qui paraîtront sans doute naîves pour ceux qui maîtrisent le sujet, mais en matière de collimation de Newton je suis donc un débutant complet...
       
      J'ai du mal à comprendre deux choses :
       
      1/ Dans quel ordre on doit faire les règlages :
      d'abord le primaire ? d'abord le secondaire ? un va-et-vient entre les deux ?  
      2/ Et je suis complètement perdu dans le choix des outils de collimation, il y en a tellement...
      Est_ce juste une affaire de goût personnel, ou bien sont-ils vraiment complémentaires et il les faut tous ?
      Je pense en pratique à ces accesoires :
      collimateur concentrique (https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-astronomie/collimation/collimateur-concentrique-coulant-50,80mm_detail) collimateur laser (https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-astronomie/collimation/collimateur-laser-hotech-1,25-sca-avec-centrage-parfait-faisceau-en-croix_detail) collimateur Chesshire (https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-astronomie/collimation/collimateur-cheshire-pour-télescope-newton-sky-watcher_detail) et je ne vais  pas jusqu'aux des étoiles artificielles plus dédiées je suppose à la collimation pour la HR planétaire (?)
       
      S'équiper de tous ces accessoires représente un budget conséquent, je cherche donc à comprendre l'intérêt de chacun, mais j'ai du mal.
       
      Un grand merci d'avance à ceux qui maîtrisent le sujet s'ils peuvent m'aider en termes simples à éclaircir tout çà.
      Bon ciel à tous,
    • By Jamededij
      Bonjour a tous,
      Il y a quelques temps je me suis lancé dans la collimation de mon C9 Evolution.
      au début tout se passait plutôt bien puis petit a petit en observant les empilages réalises pendant une séance , j'ai observé un drôle de défaut reliant l'ombre du secondaire au bord supérieur des anneaux.
      Puis j'ai remarqué que ce défaut avait son inverse en bas mais qui se présente différemment , plus sombre , plus évasé  (plus diffus aussi ?).
      Après quelques recherches , j'ai pensé a une veine de chaleur émanant du baffle interne qui dissiperais soit sa chaleur , soit celle du primaire ! 
      Mais le lendemain , pareil , même défaut et ce malgré une mise en température de 4 heures !
      Je ne suis resté dé-focalisé que d'un tiers ( extra et intra ) car la turbu m’empêchais de tater a la phase 2 de la colim selon Thierry L. , pape es collimation et astrophoto lol !
      Ce défaut apparais dans la verticale de l'instrument et ne bouge pas pendant une rotation de l'oculaire.
      Sur une compo Photoshop on peut voir que j'ai placé les anneaux aux 4 coins du capteur et au centre ; on voit le defaut mais pour le reste ..... la turbu et l'empilage des séquences ( a l'arrache) font qu'a part le défaut , le reste n'est pas très parlant.
      Je suis donc perplexe voir inquiet  car je me met a penser a un décentrement de l'ensemble Lame de shmidt / secondaire , ou autre connerie ....
      J'en appel donc aux  grands manitous de la collimation sur les cassegrains ( ou autre d'ailleurs) , pour avoir des avis , des pistes de recherche , des méthodes pour identifier le problème !
      Bref , a l'aide ! lol






  • Upcoming Events