xavierc

Matin du 8 mars 2019 dans le 77

Recommended Posts

 Dobson Strock 254/1200
 Seine et Marne à l'entrée de la ferme
 6 dessins : 8669 à 8674.
 
 Toujours pendant les vacances, une éclaircie impromptue survient alors que je dîne sur Paris-Ouest avec 2 anciens collègues. Le beau temps tient contrairement aux prévisions, donc une fois la soirée terminée, vers 23h, je rentre dard-dard chercher le télescope rapide à installer, donc le 254mm.
 Je suis prêt à observer un peu avant 1h du matin, et choisis l'entrée de la ferme à cause du vent gênant d'Ouest.
 Je m'abrite en plus derrière la voiture.
 
 Je me focalise sur les galaxies du Lion.
 
 Observation 8669 : NGC3666.
 Vue dès 75x, elle se révèle très faible, diffuse. A 150x son centre stellaire est vu ainsi que son aspect allongé en vision indirecte.
 NGC3666obs8669.jpg
 
 Il passe quelques nuages à 1h, poussés par un vent froid assez gênant.
 
 Observation 8670 : NGC3547.
 Je ne la vois pas à 75x, le repérage effectif se fait à 109x.
 Elle est faible à très faible, sa forme n'est pas évidente, allongée il me semble.
 NGC3547obs8670.jpg
 
 A 1h45 je pars pour 25 minutes de repos dans l'auto.
 
 Je ré-embraye avec une galaxie du Lion.
 
 Observation 8671 : NGC3506.
 109x. Faible, elle est à la fois condensée au centre et à bords diffus.
 NGC3506obs8671.jpg
 
 Je range les galaxies du Lion dans la boîte aux souvenirs pour cette nuit, direction une galaxie de la Vierge.
 
 Observation 8672 : NGC4124.
 109x. Je note son aspect diffus, ses limites floues, son centre faible et flou, et ses extensions très faibles à VI1.
 A 3h un passage nuageux descendu du Nord-Ouest contrarie l'observation.
 NGC4124obs8672.jpg
 
 Ca se dégrade. Une heure de sieste s'écoule dans la Dacia à attendre le départ des nuages.
 Dans un ciel à nouveau dégagé, je rends visite aux galaxies de la Chevelure de Bérénice.
 
 Observation 8673 : NGC4293.
 75x, 109x. Elle est très faible, diffuse, et vue dès 75x.
 NGC4293obs8673.jpg
 
 Observation 8674 : NGC4340 et 4350.
 Ces galaxies m'apparaissent à 75x puis 150x respectivement très faible et considérablement faible.
 NGC4340_50obs8674.jpg
 
 Le vent a emporté vers la ferme l'une de mes cartes de la Revue des Constellations, .
 Je n'ai pas réalisé de suite que c'était ça le bruit de papier envolé. J'ai heureusement pu retrouver cette carte et pas tâchée par la terre humide sporadiquement éparse.
 
 Le camion de lait arrivé à 4h50 pendant ce dessin est reparti à 5h20.
 
 J'ai les pieds gelés.
 Les nuages reviennent fort alors que Jupiter apparaît dans Ophiucus.
 Il est 5h30, au vu des nuages arrivant à la limite de l'aube, je remballe et rentre directement.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Joli !

Belle région céleste effectivement !

Tiens tu travailles avec les cartes de la RC ? Elles sont superbes avec leur aspect fait main, mais maintenant je préfère des trucs un peu plus lisibles comme le PSA ou plus détaillées comme les cartes des Splendeurs du Ciel profond ou l'Interstellarium Deep Sky Atlas

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore une magnifique moisson

 

Avec à peine un dessin par mois, j'admire ta productivité

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, etoilesdesecrins a dit :

Tiens tu travailles avec les cartes de la RC

Juste pour repérer où ça se situe dans la constellation avant de passer à l'Uranométria.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Tu lâches vraiment rien Xavier :)

Une éclaircie s'annonce et hop hop hop le strock et goto la ferme ;)

Et encore une belle nuit avec de beaux dessins ;)

Bonne soirée,

AG

Edited by ALAING

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By xavierc
       Dobson 508/1920
       Seine et Marne sur le terrain des ballots de foin.
       17 dessins : 8700 à 8716.
       
       Nous aurons droit au passage à l'heure d'été cette nuit, le CROA en heures locales en tient compte.
       
       Arrivé à 19h, je monte de jour puis au crépuscule le Dobson 508 qui n'était pas sorti après octobre 2018, meteo culpa.
       J'ai pensé à faire quelques photos lors du montage :
       
       
       
       
       
       
       
       
       Je suis prêt à 20h07 précisément, discutant par moments avec Thierry du Whatsapp Webastro arrivé vers 19h30 et déjà là hier avec son télescope 350.

       
      Puis Anthony arrive avec une lunette 80 pour la photo. Il était déjà venu observer avec moi une fois ici l'automne dernier en plus quand j'avais sorti le 508.
       En attendant la nuit totale, Thierry et moi pique-niquons.
       
       Cette nuit, je montre par moments des gros objets célèbres au 508 et alterne avec des dessins d'objets plus confidentiels.
       Je pointe d'abord M42, on devise sur les couleurs perçues, du bleu cyan, du vert, et un peu de rouge dans la structure dite de l'arc en ciel pour moi.
       
       La nuit sera sèche.
       
       En cherchant dans les Gémeaux une nébuleuse planétaire que je ne trouverai pas (syndrome David Vincent) (trop ponctuelle, et le passe-filtre ne facilite pas le blinking du filtre OIII pour aider à la repérer), je tombe sur un ANR, amas non répertorié, découvert par Yann Pothier.
       
       Observation 8700 : Y1.
       Yann 1 ou Pothier 1. A 138x, c'est une ligne d'étoiles assez faibles à considérablement faibles.
       
       
       Puis je tente à quelques encâblures une nébuleuse diffuse pas prévue au programme mais bien là.
       
       Observation 8701 : IC444.
       85x, 138x. Elle m'apparait très faible, très diffuse. Le halo de cette nébuleuse est assez évident et absent des étoiles de même brillance alentours.
       Le bord Est est plus net.
       
       
       Antoine, vu au bois de Vincennes lors d'une sortie Lune-étoiles doubles de cet hiver, est arrivé avec un de ses amis, Ludovic, et un Dobson 200.
       
       Je dessine une galaxie des Gémeaux.
       
       Observation 8702 : NGC2365.
       201x, 276x, 85x. Je la repère à 85x. Elle est faible, assez diffuse, son centre est flou. La turbulence est forte.
       
       
       Tant que je suis dans les Gémeaux, je montre M35 et NGC2392 l'Eskimo dit aussi le Clown, mais la turbulence est forte. Le premier montre une variété de couleurs importante et des dizaines d'étoiles, le second sa couleur verte, sa centrale et son premier anneau autour, plus quelques irrégularités de brillance, mais on est loin du potentiel de l'instrument.
       
       Je quitte les constellations hivernales et continue avec des galaxies de la Grande Ourse.
       
       Observation 8703 : NGC2959/61.
       Ce couple facile à 201x se compose de la très faible NGC2961 et de la faible et diffuse NGC2959 à centre plus brillant considérablement faible.
       
       
       J'en profite pour montrer le couple M81/M82, d'abord en vue large où ils sont de justesse dans le même champ, puis à 201x sur chacun.
       Je vois plein de nodosités sur M82 mais les spires de M81 ne sont pas identifiées lors de cette vue furtive.
       En tous cas, les observateurs sont scotchés.
       
       J'irai aussi détecter les spires de M51 dans le Dobson 200 à un faible grossissement de 40x faute d'oculaire de focale intermédiaire entre le 25 et le 6mm.
       Il me semble aussi que c'était cette nuit que je la pointerai tard pour Thierry qui restera collé à l'oculaire quelques minutes.
       Il pense ne pas la revoir de si tôt comme ça.
       
       Observation 8704 : NGC2976.
       85x, 201x. Assez faible à 85x, cette galaxie bleue-verte d'éclat hétérogène est une belle surprise, avec des régions HII vues VI1 à 4.
       
       
       Je rends visite aux galaxies du Lion vers Gamma.
       
       Observation 8705 : NGC3213.
       Elle est très faible et diffuse à 201x.
       
       
       La turbulence diminue.
       
       Observation 8706 : NGC3226/27.
       85x, 201x. Les Siamoises sont observées au 508 après avoir été dessinées au Strock 254 le 4 mars.
       Elles sont évidentes dès 85x.
       NGC3226 révèle son centre considérablement faible, un peu flou, et le reste faible à très faible.
       Le centre de NGC3227 est assez faible, le pourtour étant de brillance identique à celui de sa voisine.
       Elles sont très diffuses, au point qu'il est difficile de voir où elles s'arrêtent ou si elles se touchent.
       
       
       A 1h10 le phare de la Tour Eiffel est enfin éteint.
       Une vague de départ survient, ne laissant que Thierry et moi sur le terrain, ou plus exactement dormant dans sa voiture pour le premier.
       
       Observation 8707 : NGC3222.
       Glânée à 201x près des Siamoises, elle est confondable avec une étoile floue car petite, un peu faible.
       
       
       Observation 8708 : NGC3190/93.
       201x, 402x. Ce beau couple brillant dans Hickson 44 est bleuté! Les 2 galaxies sont notées assez faibles.
       La troisième du lot sortait du champ pour le dessin, je l'ai donc dessinée à part.
       
       
       Le changement d'heure survient à 2h, il est du coup 3h du matin.
       10 minutes plus tard, j'ai un peu mal aux pieds à force d'être perché sur l'escabeau.
       Un peu de marche permet de les masser et de soulager la petite douleur.
       
       Observation 8709 : NGC3187.
       201x. La plus difficile du groupe Hickson 44 n'est vue qu'en vision décalée, VI2 à 3.
       
       
       Observation 8710 : NGC3185.
       La dernière du groupe Hickson 44 est un peu à l'écart et parfois oubliée, mais pas cette fois.
       A 201x, elle m'apparait diffuse, avec un centre très faible et un pourtour VI1.
       
       
       Je m'offre une tranche de galaxies de la Vierge.
       
       Observation 8711 : NGC4224.
       85x, 201x. Faible, diffuse, elle est vue dès 85x.
       
       
       A 4h Thierry est relevé, il ne fait pas semblant quand il dort.
       
       Observation 8712 : NGC4233.
       201x. Celle-là est petite, condensée et faible.
       
       
       Les chiens de la ferme s'excitent.
       
       A 5h, le Dobson est dirigé à cheval entre printemps et été, vers les galaxies du Serpent.
       
       Observation 8713 : NGC6027-6027a/d.
       C'est le Sextet de Seyfert, observé à 201x et 276x.
       Il est exigeant en qualité de ciel. Quelques membres (NGC6027, 6027a et 6027b) sont séparés à 201x, très faibles à VI3 selon les composants.
       Il est déjà sombre à 276x.
       L'ensemble est petit. A refaire sous un meilleur ciel ou une meilleure nuit, j'espérais attraper 5 membres.
       
       
       Je remarque un passage de légers voiles pas gênants.
       
       Observation 8714 : NGC6004.
       201x et 85x. Cette galaxie vue à 85x est diffuse, faible à très faible.
       
       
       Thierry observe Jupiter.
       
       Observation 8715 : NGC6003.
       Cette galaxie précédente dans le catalogue NGC ressemble à une faible étoile floue qu'il faut grossir 201x pour reconnaître sa vraie nature.
       
       
       A 5h50 je suis fatigué pour la première fois de la nuit, je ne pensais pas tenir aussi longtemps suite à la nuit d'astro presque complète d'hier.
       Thierry part peu après.
       
       Observation 8716 : NGC5994/96.
       A 201x, ce duo de galaxies du Serpent montre la faible et diffuse NGC5996 de forme irrégulière, accompagnée de NGC5994 vue qu'en vision indirecte VI3 (50% du temps), mais l'aube commence aussi à se manifester.
       
       
       A 6h15, l'aube est bien présente, la Lune en croissant est levée depuis peu.
       Je trouve la force de remballer (45 minutes tout de même) avant d'aller dormir 2h dans la voiture.
       
       Je suis étonné d'avoir pu dérouler autant d'objets, même s'il y en avait des moins détaillés, tout en présentant dans un gros télescope quelques grosses stars célestes au groupe. Bref une nuit prolifique!
    • By Maxime Tessier
      Bonjour à tous,
       
      Désolé je ne suis pas dans la bonne catégorie mais je ne sais pas trop ou mettre ça.  
       
      Astro N' Homme revient pour ceux qui ne connaissent pas, le principe de la chaîne est de présenter un astronome amateur ou professionnel au travers de son histoire, et de sa façon de pratiquer l'astronomie.
      N'hésitez pas à vous abonner et à partager (La page et la chaine You Tube) pour nous soutenir sur ce projet que nous allons soigner de plus en plus, et être au courant quand l'épisode sortira ! 
      Un concept inspiré par nos ami Franck Jobard et Cédric Thomas. Nous nous déplacerons dans toute la France !
       
      Le teaser de l'épisode 3 Astro N Homme est là à mettre en full HD avec le son ! Une nouvelle saison démarre, Nous allons nous préparer pour le prochain tournage. Réalisation : Fabien Rosso, Killian Beaudoin, Séraphin Boiron, Maxime Tessier. Montage : Maxime Tessier #astronhomme #teaser
       
       
    • By BlackMaple
      Contexte :
      -Ciel de campagne, pollué par deux lampadaires oranges
      -Début de voie lactée
      -Ciel dégagé, 15 degrés et une humidité légère
       
      Matériel de dessin :
      -Crayons Mars Lumograph
      -Estompes #1
      -Papier Canson 1557, 120g
      -Inversion numérique
       
      Du ciel hier soir dans ce superbe mois de juin très dégagé.. #ironietotale 
      Le célèbre duo  M81/M82 à l'oculaire de mon Dobson 203 dans ce contexte donné. Très plaisant à dessiner, simple et rapide, du dessin astro efficace et très parlant. Je suis bien content du rendu je trouve ça très réaliste! Enfin à mon humble et modeste avis.  
       
      Retrouvez le sur ma galerie de dessins : https://marty62100.wixsite.com/monsite
       
       

    • By xavierc
       Nuit du 29 au 30 mars 2019
       Dobson Strock 254/1200
       Seine et Marne sur le terrain des ballots de foin.
       5 dessins : 8695 à 8699.
       
       A cause de la météo instable, la sortie avec le groupe Whatsapp de Webastro et mon Dobson 508 est annulée.
       J'apprends néanmoins que l'un des membres, Thierry, est déjà sur place depuis 20h avec son Dobson 350.
       Je tente vers 22h car les voiles sont moindres.
       Le temps d'arriver et de m'installer, il est 23h.
       Le terrain est vide de ses ballots.
       
       Le ciel est malheureusement encore voilé, avec des zones plus épargnées.
       
       Je dirige le Strock vers une galaxie du Lion.
       
       Observation 8695 : NGC3521.
       75x, 109x, 150x. A centre marqué et considérablement faible, cette galaxie montre aussi son halo diffus faible à très faible et incurvé.
       Les voiles dégradent l'image.
       
       
       J'observe ensuite une galaxie du Petit Lion.
       
       Observation 8696 : NGC3344.
       75x, 109x. Je la vois faible à très faible, très diffuse.
       
       
       A 1h l'habituel coup de barre survient, 20 minutes de sieste sont nécessaires pour lui échapper.
       
       Je passe aux galaxies du Bouvier.
       
       Observation 8697 : NGC5660.
       Je la repère à 75x et la détaille à 150x, faible à très faible, assez large, diffuse, et son centre visible qu'en vision décalée.
       
       
       Ce froid humide est désagréable mais n'atteint pas les optiques. Mais mes pieds oui, 1 heure plus tard.
       A 2h, les chouettes chevèches s'expriment.
       A 2h20 Thierry est parti.
       
       Observation 8698 : NGC5676.
       A 109x, elle montre des détails en plus de son centre faible : forme allongée, des nodosités VI3 à 5 et une barre VI3.
       
       
       Le ciel s'améliore, il reste pourtant des voiles par endroits.
       
       A la frontière du printemps et de l'été, je cherche une galaxie du Serpent.
       
       Observation 8699 : NGC5990.
       Elle reste petite à 150x, faible et condensée, un petit flocon céleste.
       
       
       Pour faire ce dessin, j'ai perdu du temps à rechercher mon crayon tombé au sol, il faut dire dans une zone riche de brins de foin pouvant être confondus avec. Une variante de l'aiguille perdue dans une botte de foin!
       
       A 3h49 L'ISS passe dans le Cygne et la Lyre.
       
       Le retour de voiles dans le Serpent et ma fatigue revenue sonnent le glas de cette nuit.
       Je remballe et dors pas moins de 3 heures sur la banquette arrière de la voiture avant d'envisager de rentrer.
  • Images