Bernard_Bayle

Des questions sur les Tests Optique Amateur sur les S-C , là il s'agit de mon C11

Recommended Posts

Ce post commence à être long, mais intéressant.

Il est clair qu' il faut intégrer la turbul suffisamment pour un grand diamètre, Temps de pose suffisamment long et nombre d'images suffisant

Soigner le centrage de l'étoile pas par rapport au champ de la caméra, mais par rapport aux images défocalisées

Soigner le DF pas par rapport au best focus mais par rapport au rayon mesuré du disque image dans WR (un écart de quelques pixels fausse tout)

Faire plusieurs séries avec des DF différents (15-20 ondes jusqu'à 50 ondes)

Et pour chaque série, en faire une seconde après avoir pivoter la caméra de 90° pour pouvoir vérifier l'astigmatisme et son post-traitement

Rentrer les résultats WR dans DFTFringe ou OpenFringe pour une meilleure vision 3D du front d'onde

Et enfin comme tout résultat dépend essentiellement du paramètre d'entrée de la longueur d'onde, utiliser un filtre réducteur de spectre

 

Voir aussi pour info le manuel New_WinRoddier_User_Manual.pdf

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Il y a 8 heures, jldauvergne a dit :

Il y a un truc qui m'étonne en passant. Comment se fait il que les valeurs des polynomes varient autant ? 

 

Quand les valeurs sont faibles, les variations peuvent être importantes car on peut se trouver dans le bruit de mesure. Et pour peu qu'une veine d'air persistante et lente traine dans le tube...

Share this post


Link to post
Share on other sites

On ne peut pas dire que  "LES  valeurs varient autant"   quand UNE seule valeur n'est pas dans la moyenne .......

 

synthese.jpg.e0b3ac8d0c65c572371e23f42c74cdb7.jpg

 

Sinon, je suis bien content qu'en 6 Runs , je retrouve des résultats cohérents et homogènes  .

 

Bernard_Bayle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, DVernet a dit :

Et pour peu qu'une veine d'air persistante et lente traine dans le tube...

Oui mais non. On parle du second plus gros défaut par ordre d'apparition et on ne peux pas dire qu'il soit en quantité négligeable même si modéré.. Et ça fait deux fois que tu invoques de possibles éventuels effets thermiques pour expliquer un résultat qui ne va pas dans le sens de ce que l'on attend. 
Quand on ne trouve pas la température que l'on attend, on peut questionner le temps qu'il fait vraiment, mais on peut aussi questionner le thermomètre. Le plus rigoureux est de questionner les deux et pas seulement le temps qu'il fait vraiment.
Il serait logique que Bernard ait mis son tube à température avant d'aller chercher les poils de lambda. Car si ce n'est pas à température alors les mesures n'ont pas beaucoup de sens, à Bernard de nous préciser. Sur ces plages publiées je ne vois néanmoins pas de veine d'air évidente. Par contre pas mal de poussières, et ça ça peut clairement être une source de variation sur des défauts de non révolution. 

 

il y a 16 minutes, Bernard_Bayle a dit :

On ne peut pas dire que  "LES  valeurs varient autant"   quand UNE seule valeur n'est pas dans la moyenne .......

Oui si toutes les autres étaient identiques, mais on voit bien que ça fluctue au contraire. 3,08 et 7,6 ça te fait plus de 100% de variation si on exclue ce point à 0,83 qui pourrait en effet être une valeur à rejeter en raison d'une erreur dans le protocole. 
Tu n'as que ton aberration de sphéricité qui est très stable, tout le reste fait du yoyo plus ou moins fort, j'ai juste pointé le polynôme qui bouge le plus fort mais tu as aussi plus de 100% de variation en trefoil, près de 60% sur la coma. Ca donne l'impression que le global est stable par coup de chance, ou bien que quelque chose fluctue et ce serait intéressant d'identifier quoi (poussières devant capteur, seeing, mise à température, etc). 
Ca questionne sur le barre d'erreur de la mesure aussi.
Tu ne m'as pas répondu à la question de savoir pourquoi tes premiers runs divergent et celui ci semble mieux converger ? Tu as compris ce qui a changé entre temps ? Uniquement le seeing ou bien autre chose dans la méthodologie ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Surtout lorsque l'on voit le ptv, le rms et le strehl, 3 valeurs cohérentes.

Avec ptv 5, on escompte un rms de 20 et un strehl de 91%, quand les petites aberrations sont réparties de façon homogène sur la surface.

Avec le diffraction limited, ptv 4, il y a le rms 14 et le strehl de 82% théorique.

Les 6 séries sont assez bien cohérentes sur ce point.

Il y a des relations simples entre

ptv et rms, ratio de 3.5,

rms et strehl induit (voir le site telescop-optics.net), une approximation,

pour des défauts répartis de façon homogène sur la surface.

Obtenir un ptv de 5 avec rms 40 et strehl 97% ou 67% n'a aucun sens réel.

C'est pourquoi il faut réaliser beaucoup de séries d'acquisitions avec bonnes images, même étoile, filtre passe bande, même instant. Et la qualité du ciel peut évoluer pendant le dit instant.

Faites ces tests avec le filtre bleu trichro et vous aurez une image précise de votre scope.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Oui si toutes les autres étaient identiques, mais on voit bien que ça fluctue au contraire. 3,08 et 7,6 ça te fait plus de 100% de variation si on exclue ce point à 0,83 qui pourrait en effet être une valeur à rejeter en raison d'une erreur dans le protocole. 
Tu n'as que ton aberration de sphéricité qui est très stable, tout le reste fait du yoyo plus ou moins fort, j'ai juste pointé le polynôme qui bouge le plus fort mais tu as aussi plus de 100% de variation en trefoil, près de 60% sur la coma. Ca donne l'impression que le global est stable par coup de chance, ou bien que quelque chose fluctue et ce serait intéressant d'identifier quoi (poussières devant capteur, seeing, mise à température, etc). 
Ca questionne sur le barre d'erreur de la mesure aussi.
Tu ne m'as pas répondu à la question de savoir pourquoi tes premiers runs divergent et celui ci semble mieux converger ? Tu as compris ce qui a changé entre temps ? Uniquement le seeing ou bien autre chose dans la méthodologie ?"

 

Ces valeurs en nm au stade où elles sont (pas niveau) n'ont plus de signification.

Le roddier est en limite de capacité ou bien comme cité par David cela se situe dans le bruit de lecture.

Ou pour faire imagé, couper des cheveux en quatre.

Par contre y trouver des valeurs de 40-50 avec d'autres de 5-10 signifierait que la cohérence est perdue et que les acquisitions ne convergent pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, jldauvergne a dit :

Ca donne l'impression que le global est stable par coup de chance,

Coup de chance ???  , 6 runs, c'est pas vraiment de la chance . C'est vrai que quand tu parles de Winroddier  et pas mal de fois

sur Astrosurf ,  tu dis " il faudrait au moins 2/3 tests cohérents "  , mais plus généralement tu en parles pour le démonter ...

Là il y en a 6 de tests cohérents !

 

Ce qui a changé sur ces 6 tests , comme dit c'est un seeing très bon  et stable sur les 15 minutes des tests 7-8/10

il n'y a qu'à regarder la figure d'Airy .

 

il y a 25 minutes, jldauvergne a dit :

Sur ces plages publiées je ne vois néanmoins pas de veine d'air évidente

 

sur un des runs parmi d'autres

5d23112d4b32d_Sanstitre-1.jpg.849f93bb8b038f13a069e67b461e7fec.jpg

 

Bernard_Bayle

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 45 minutes, Bernard_Bayle a dit :

Coup de chance ???  , 6 runs, c'est pas vraiment de la chance . C'est vrai que quand tu parles de Winroddier  et pas mal de fois

sur Astrosurf ,  tu dis " il faudrait au moins 2/3 tests cohérents "  , mais plus généralement tu en parles pour le démonter ...


Sur ton aberration de sphéricité je suis d'accord que ce n'est pas de la chance. Ca converge et c'est un résultat très intéressant, sans doute le plus intéressant que l'on ai vu ici à propos de cette méthode.
Mais tu ne précises pas ce qui a changé par rapport à tes premières mesures. On a vu passer du L/17 et du L/36 dans ce fil. Est ce que tu as compris ce qui n'allait pas sur ces mesures là (ce serait utile pour ne pas risquer de refaire pareil).

Tu as ouvert ce fil en posant des questions sur ton test avec Roddier. C'est un brin raide de venir me reprocher d'apporter une réponse à la question que tu as posé ;) 
De plus, mon propos n'est pas de démonter Winroddier. Ca c'est le procès d'intention d'un Vernet venu ici uniquement pour polémiquer (quand tu ne participes pas à la vie d'un forum pendant des mois et que tu te réveilles juste pour "férailler" -selon ses propres termes-, ça ne dénote pas d'une grosse intention d'être constructif. Dans le même temps j'ai partagé des infos avec pas mal de monde ici. Fin de la parenthèse).  

Pour remettre les points sur les I, je l'ai déjà dit plusieurs fois, c'est formidable que F Lequèvre ait développé cet outil et l'ait mis à disposition. Mon propos, c'est de constater que dans la pratique les résultats sont souvent bancals et ne convergent pas forcément avec des moyens de métrologie éprouvés. Je n'ai jamais trouvé d'explication claire pour expliquer ça. Ce n'est pas forcément l'outil qui est en cause, mais peut être simplement l’extrême sensibilité du test au protocole de mesure. A une époque il y avait quand même eu un bug de développement d'identifié il me semble, mais il est corrigé je pense. A ce stade, on manque encore d'éléments pour trancher définitivement entre un problème du soft et la forte sensibilité au protocole de mesure, mais on semble quand même pencher plutôt du côté forte sensibilité. C'est en ça que tes essais sont intéressants puisque tu as multiplié les mesures (et c'est pour ça que comme d'autres je suis ton fil). 
 

il y a 45 minutes, Bernard_Bayle a dit :

sur un des runs parmi d'autres

5d23112d4b32d_Sanstitre-1.jpg.849f93bb8b038f13a069e67b461e7fec.jpg

Non, ce que tu vois là ce n'est pas une veine d'air, ce se sont de poussières. Le logiciel a déjà tourné une des images de 180° pour que les fronts d'onde soient correctement orientés. 

Il se trouve qu'elles sont sur le même axe, tu as de fortes chances que ça ait un impact même sur une reconstruction Zerinik, car elles sont très présentes. On ne peut pas d'un côté dire que c'est de la photométrie très sensible et de l'autre que l'on se fout des poussières.
Si tu as le courage, ce qui serait intéressant c'est  reprendre la même méthode sans ces poussières voir si les polynômes de non  révolution continuent à faire du yoyo ou pas. 
Si tu trouves un protocole qui fonctionne, je serai vraiment le premier content, et surtout je me précipiterai pour le reproduire sur mon 250 voir si je retrouve ce que le SH a vu sur banc.
Tu es peut être très proche du but, je suis preneur de savoir quelle méthode tu as suivi (étoiles, temps de pose, durée de vidéo, et méthode de traitement). 

Edited by jldauvergne

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, jldauvergne a dit :

De plus, mon propos n'est pas de démonter Winroddier. Ca c'est le procès d'intention d'un Vernet venu ici uniquement pour polémiquer (quand tu ne participes pas à la vie d'un forum pendant des mois et que tu te réveilles juste pour "férailler" -selon ses propres termes-, ça ne dénote pas d'une grosse intention d'être constructif. Dans le même temps j'ai partagé des infos avec pas mal de monde ici. Fin de la parenthèse).  

 

Tiens toi aussi tu fais dans le procès d'intention finalement?

Effectivement je n'interviens plus beaucoup, mais ça fait pas mal de fils que je te vois a peu près systématiquement et injustement démonter Winroddier sous de faux airs de faire semblant d’être "constructif"...

Au bout d'un certain temps, il m'as justement semblé utile d'intervenir pour redonner les précautions d'utilisations de ce test autre que " ca ne marche pas, passez votre chemin".

Et "ferrailler" avec toi sur un forum, n'est en aucun cas un plaisir, crois moi, vraiment mieux à faire, mais quand tes opinions sectaires sur certains tests ( ca a été longtemps le cas par le passé à propos du Foucault ) ça l'est aussi sur le Roddier, finissent par imprégner tout le monde, je me sens un peu obligé de venir contredire tant de bêtises et d'idées reçues proférés en public, désolé...

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

LOL, toujours cette mesure et cette retenue dans les propos. Au moins c'est divertissant : la bien connue secte des anti-foucault :)
Je suis écroulé :)
mandarom_3-3933462.jpg?itok=2juBRVbo
Heureusement que tu es là, vraiment merci. Tout part à vau-l'eau sinon ici bas, faut vraiment faire gaffe. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Marrant, une simple recherche google. Voilà ce que je disais à propos de ce test en 2008. 

Hyper sectaire quoi :) Chacun apprécia et peut faire d'autre  recherche google, j'assume tout ce que j'ai dit à ce sujet sans pb :)

 

Le 23/09/2008 à 14:03, jldauvergne a dit :

autant que possible ces plages doivent être équidistantes oui, mais tu as une tolérance tout de même. Fais de ton mieux, répète le teste au moins 3 fois dans 3 directions différentes, si les résultats se recoupent tu as toutes les chances d'avoir une mesure fiable. Je te suggère de poster ici ce que tu obtiens, plus les images intra et extrafoc qui permetront de voir si tu as un résultat cohérent ou non.
Il est important que tu soignes ta collimation du mieux que tu peux également.
Enfin, si ce n'est déjà fait, télécharges l'aide en ligne faite par Frederic, elle est très bien faite : http://astrosurf.com/tests/roddier/Aide%20WinRoddier2.2.rar
JLuc Dauvergne http://www.astrophotography.fr/

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens marrant t'étais finalement un peu plus constructif en 2008, mais c'était il y a longtemps ;)

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui est bien c'est qu'entre JL et DV ce qu'écrivent les autres personnes sur ce sujet semble ne servir à rien

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, DVernet a dit :

Tiens marrant t'étais finalement un peu plus constructif en 2008, mais c'était il y a longtemps ;)

ben voyons, .... 

Je laisse chacun libre de faire des recherches plus récentes pour constater que mon propos a toujours été nuancé à ce sujet et bien loin de tes souvenirs fantasmés.


2009

Le 26/08/2009 à 19:53, jldauvergne a dit :

à quel point le résultat du Roddier est il dépendant de la rigueur du protocole expérimental (en particulier sur le PTV) ?
Les tests de croisement Roddier / interféro que j'ai pu faire m'ont montré qu'en ordre de grandeur le résultat rms est significatif sur une optique de qualité standard à bonne, et tend à être moins fiable sur une très bonne optique (dans le sens que le résultat sera bon mais peut s'avérer assez différent de ce que l'on aurait avec un autre moyen de test). Quant au PTV, les résultats que j'ai eu n'étaient pas très fiables dans tous les cas, je ne sais pas si pour autant on peut donner un facteur de conversion, je ne pense pas, c'est à mon avis très dépendant du type de défaut prépondérant sur le ptv.
Ceci étant posé, demande toi si ça change quelque chose d'avoir une optique à L/50 RMS plutôt que L/100 ? Le test de Roddier demande peu de moyens pour être mis en œuvre c'est tout son intérêt. Si tu répètes la mesure plusieurs fois, et que plusieurs fois, tu trouves un résultat autour de L/80 RMS par exemple, peut être qu'en réalité ton optique est un peu moins bonne que ça


2009 encore 


2010

Le 29/10/2010 à 20:12, jldauvergne a dit :

J'ai lu vite je n'avais pas vu que le contrôle sort de O&V. Donc c'est fait par des gens qui ont l'habitude. Le PTV tu te le mets de côté, mais le RMS est un bon indicateur, même si il était optimiste de quelque points (ça peut arriver au Roddier) ça te fait un bon tube.

 

2015

Le 04/05/2015 à 16:07, jldauvergne a dit :

Un Roddier propre est difficile à faire. Pour moi il ne faut lui accorder du crédit que si on est capable de reproduire la mesure 2 fois minimum, idéalement 3 fois.

 

 

2017

dans un fil où il est question d'un miroir contrôlé à L/30 PTV et L/87 RMS par un certain DV (hélas non confirmé ni à la Reosc ni au Roddier).


 2019
Là j'en suis même à conseiller d'utiliser cette méthode. 
 

Le 07/02/2019 à 22:20, jldauvergne a dit :

faut penser au cas plus compliqué des Cassegrain, au problème de coma s'ajoute l'astig et là, j'ai bien peur qu'il faille faire du Roddier pour l'analyser le minimiser et le corriger.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 57 minutes, CPI-Z a dit :

Ce qui est bien c'est qu'entre JL et DV ce qu'écrivent les autres personnes sur ce sujet semble ne servir à rien

Bé oui c'est ça !! 

 

Il y a 2 heures, jldauvergne a dit :

Mais tu ne précises pas ce qui a changé par rapport à tes premières mesures

 

Comme dit au dessus de ta question ,  ce qui a changé c'est essentiellement ,  le très bon seeing  !!

et sans doute une meilleure mises en température .

 

Donc :

- 3h de mise en T°c ,  2 ventilos souffl/aspir  , delta T au moment des Runs, 0.3 °c

- Etoile Véga à 78°

- Seeing constant  7-8/10  voir ifigure d'Airy

- temps total des prise de vue sdes couples intra/extra = 15mn

- dé focalisation  intra/extra au focuser pas au bouton de map pour ne pas bouger le primaire

- exactitude au plus près des tailles de donnuts avec  superposition de mires circulaires

- durée de pose  60s

- empilage de Toutes les frames  (autostakkert)

-aucun traitement

 

- 3 itérations dans le soft WinRoddier

 

 

Il y a 2 heures, jldauvergne a dit :

Non, ce que tu vois là ce n'est pas une veine d'air

Ma foi, ....j'étais sur place :-)) , je voyais bien des petits flux mouvants pendant les acquisitions ...

Des poussières également je  ne dis pas non, mais où se situent elles dans la chaine ..?

 

Bernard_Bayle

 

Edited by Bernard_Bayle
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Bernard_Bayle a dit :

Ma foi, ....j'étais sur place :-)) , je voyais bien des petits flux mouvants pendant les acquisitions ...

Des poussières également je  ne dis pas non, mais où se situent elles dans la chaine ..?

J'ai forcé le contraste pour mieux voir. 
Sans-titre-2.gif.aec81d139b4774138312b03c217879d7.gif

 

On voit vers 14h et 17h 2 zones légères qui peuvent être thermiques en effet en rouge. Mais cet effet sembles coïncider aussi avec des zone où on voit des assombrissements qui n'ont pas de réciproque de l'autre côté du foyer (en vert), et ça pour moi ce sont des poussières, ou alors ton effet thermique varie beaucoup dans le temps. 
5d233ae051d5d_Sanstitre-2.jpg.8d8c69e2135258245eb59f5d6fb161f5.jpg

Mais du coup, si tu as effectivement un peu de thermique, ça peut clairement expliquer les oscillations de tes polynômes. 
S'ils oscillent ça montre aussi que tu ne peux pas déduire grand chose sur ces aberrations là.


Ce qui est intéressant en passant c'est que là on a une possible explication et une illustration de la forte sensibilité au protocole.

Tu n'as pas moyen d'abriter le télescope ? Sur nos balcons une des raisons qui facilite l'observation je pense c'est la limitation du rayonnement vers le ciel par la présence d'un autre balcon au dessus. 

 

Est ce que 15 minutes ce n'est pas trop long pour le coup ? Le comportement du tube ne risque-t-il pas de trop changer si il y a des effets thermiques ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Effectivement les inhomogénéités sont bien des poussières, avec un plan de focalisation différent forcément, elles sont donc en amont du capteur. Sur un filtre probablement.

Et ce qui est embêtant, c'est que cela correspond au pic d'aberration à 5h30 sur les WFE, et c'est visible sur le foucaultgramme synthétique.

 

Pour moi c'est clairement un artefact photométrique, mais cette méthode repose sur une photométrie, donc c'est tout à fait normal.

 

C'est bien ce souci de sensibilité qui fait que cette méthode n'a jamais percé en métrologie, bien qu'il y ai eu des tentatives à la fin des années 2000.

 

 

Edited by chonum
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 38 minutes, Bernard_Bayle a dit :

Donc :

- 3h de mise en T°c ,  2 ventilos souffl/aspir  , delta T au moment des Runs, 0.3 °c

- Etoile Véga à 78°

- Seeing constant  7-8/10  voir ifigure d'Airy

- temps total des prise de vue sdes couples intra/extra = 15mn

- dé focalisation  intra/extra au focuser pas au bouton de map pour ne pas bouger le primaire

- exactitude au plus près des tailles de donnuts avec  superposition de mires circulaires

- durée de pose  60s

- empilage de Toutes les frames  (autostakkert)

-aucun traitement

Bonjour Bernard,

 

Pourrais-tu faire un gif de l'acquisition de Véga? Je n'ai pas encore beaucoup d’expérience en acquisition de doubles serrées, et donc je suis un peu neuneu dans le domaine, mais je n'empile que 5 à 10% des images...

Je serai donc tenter de dire que je n’empilerai que 5 à 10% des images dé-focalisées, mais il va en falloir en faire pas mal en fin de compte pour avoir la même image que ci-dessus. Pas simple cette affaire, surtout avec la chaleur en ce moment.

Edited by STF8LZOS6
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
30 minutes ago, Bernard_Bayle said:

Ce qui est bien c'est qu'entre JL et DV ce qu'écrivent les autres personnes sur ce sujet semble ne servir à rien

 

Je confirme, j'ai pas eu de réponse à ma question o.O

Bon c'était pas innocent .....

 

30 minutes ago, Bernard_Bayle said:

Seeing constant  7-8/10  voir ifigure d'Airy

 

Désolé mais ça m'écorche un peu les yeux. Si c'est en échelle de Pickering, 7-8/10 n'est pas une mesure du seeing, mais une mesure arbitraire de la déformation de la tache d'Airy, or la tache d'Airy est dépendante du diamètre de l'instrument. Donc ce n'est pas une mesure objective et absolue de la déformation de front d'onde.....

La turbulence, ça se moyenne très bien en pose courte si le nombre d'images est grand. C'est le propre des variables aléatoires.... J'avais fait un Roddier sur le T60 du pic du midi, corrélé avec un Ronchi avec une EMCCD (plusieurs milliers ou dizaines de milliers d'images). 

Dans ce cadre d'ailleurs, le max d'abbération ne venait pas du primaire mais de la qualité du secondaire de l'époque (changé depuis).....

 

En dernier lieu, quand on commence a titiller la dizaine de nanomètres sur le front d'onde, avec une lame de fermeture tenue par les bords, on doit commencer à voir la déformation due au champs de pesanteur en fonction de la direction de pointage. 

 

 

Edited by brizhell
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, brizhell a dit :

Désolé mais ça m'écorche un peu les yeux. Si c'est en échelle de Pickering, 7-8/10 n'est pas une mesure du seeing, mais une mesure arbitraire de la déformation de la tache d'Airy, or la tache d'Airy est dépendante du diamètre de l'instrument. Donc ce n'est pas une mesure objective et absolue de la déformation de front d'onde.....

La turbulence, ça se moyenne très bien en pose courte si le nombre d'images est grand.

Je suis désolé pour tes yeux écorchés :-))

Sans doute mal exprimé , je ne fais que du Planétaire , j'arrive assez bien à évaluer le seeing en live sur mon écran

quand je dis 7-8/10 je parle de l'appréciation du seeing  un peu comme une note de qualité  sur 10 , par ex. 7.5 /10

ce qui pour moi est une très bonne notation, pas excellent mais très bonne .

 

Concernant l'image de la Tache d'Airy , c'est une intégration sur des milliers d'images  ( je pense que j'étais autour de 250im/s )

 

Bernard_Bayle

il y a 17 minutes, brizhell a dit :

avec une lame de fermeture tenue par les bords, on doit commencer à voir la déformation

Tu penses vraiment possible ? , sur un C11 lame de schmidt + secondaire ça me parait léger non ?

 

Bernard_Bayle

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 44 minutes, chonum a dit :

sont bien des poussières, avec un plan de focalisation différent forcément, elles sont donc en amont du capteur. Sur un filtre probablement.

Ok je vais voir ça pour des prochains tests !

 

Bernard_Bayle

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le pickering n'est pas une mesure!

Ben voyons, je dirais une évaluation de situation sur l'instant, tout comme ce roddier qui fournit des valeurs à lire.

A lire et pas à prendre brutes pour causer de ceci ou cela.

J'en reste encore aux bonnes vielles soupes, et ici une question avait été posée, concernant l'équivalence step du pickering et la valeur rms de la turbu en correspondance.

Quand même étonnant que personne n'y répond.

Bernard a réalisé un 1er jet d'acquisitions non convergentes, images 5-6/10, rms statistique similaire 0.15 lambda (le seeing)

un 2eme jet d'acquisition convergentes, images 7-8/10, rms correspondant entre 0.O5 et .075 lamda (le seeing)

Comment peut-on viser une mesure exacte avec une optique rms 0.04 lambda (le c11 évalué) avec de tels rms seeing?

1000 shots, 10 000 etc?

Mathématiquement en moyennant c'est impossible avec du seeing dont on a évalué l'amplitude du perturbateur, qui est variable en plus ou en moins. On aura une valeur assez écartée du réel.

Aussi interressant de savoir comment ces logiciels d'acquisition font cette moyenne pondérée (peut être des surprises à attendre).

On pourrait imager la figure d'airy pour améliorer la confiance que l'on peut porter à une acquisition cependant le ccd est bloqué sur in et out, les donuts.

Le pickering ou le danjon, passéiste pour certains, reste bien top pour évaluer une situation.

Conclusion faut des bonnes images, mini 7-8/10.

Si pas convaincu se référer au de Suiter, "star testing astronomical telescope".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans ce C11 un seeing de 2 arc-seconde correspond à 7,2 pixels donc il faudra un bon binning fonction du défocus

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faire les tests en panchromatique n'a pas de sens sur un SCT, il faut les faire avec un filtre vert. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By mazet69
      Bonjour. Je suis Fred je reprend l astronomie abandonnée depuis quelques années. 
      J ai acheté le téléscope Perl Bellatrix 130 /1000 et je souhaiterai avoir l avis de connaisseur. 
      Je l ai acheté au magasin Equinoxe de Lyon. 
      Merci pour vos réponses 
    • By lambda
      Bonjour à vous,
       
      J'ai récupéré en brocante un zoom de marque "Supra" (?) 28-85 mm, f:3.5-4.5, montage baillonette, que je veux utiliser dans un bricolage optique....
       
      Mais j'aimerais savoir quel est le modèle de monture baillonette present sur ce zoom... j'ai un peu potassé, et c'est une vraie jungle là dedans, suivant les constructeurs... et vu que je ne connais pas la marque de ce zoom ("Supra")...
       
      En fait, j'ai besoin de connaître le standard/modèle de baillonette utilisé ici pour retrouver le tirage mécanique de cet objectif...
       
      Par avance, merci à vous pour votre expertise là dessus...
       
      à+,
      Lambda
       
       




    • By slyv
      Bonjour,
      Je cherche un heureux possesseur d'un Dobson compact 500 F/D 3.3 pour partager une nuit d'observation sur septembre 2019.
      Je me déplacerais sur l'ensemble du territoire français.
      Merci.
      Astronomicalement,
      Sylvain RICHARD
    • By Kaptain
      ...sauf que sur mon mak à F/15, quand je ne met pas la barlow, je suis obligé de bien bouger l'endroit de la mise au point, ce qui entraîne un grossissement effectif quand je compare avec mon newton à côté avec le même oculaire.
      Ca grossit bien en fait dans ce cas, mais de combien au juste ? Ca se calcule ?
      [précision : je ne comprends absolument rien aux histoires de backfocus et Cie...]
    • By Phil49
      Bonjour à toutes et à tous,
       
      Je viens de remettre le pied à l'étrier de l'astronomie après une première tentative avortée il y a 3 ans.
       
      J'avais gardé l'équipement (Sky-Watcher NEQ 5 et 200/1000), je viens d'ailleurs d'acheter chez Pierro Astro une AZ EQ6 GT Pro, mais pas encore pu la tester faute d'une météo clémente depuis une semaine...
       
      Cependant, je souhaiterais m'acheter quelques éléments indispensables pour l'observation mais surtout l'astrophoto qui reste mon objectif final.
       
      Il me semble cohérent de changer le porte-oculaire et ajouter un correcteur de coma dans un premier temps.
       
      Côté photo, je fais de la photographie depuis 40 ans et dispose de boitiers pro et semi pro... Nikon et pas mal d'optiques de qualité.
       
      Mauvaise pioche si j'ai bien compris côté astrophoto où Canon semble historiquement régner...
       
      Je ne suis pas chaud  pour défiltrer un de mes boitiers et ferait probablement l'achat d'occasion d'un E350, 400 ou autre dans un budget raisonnable d'autant plus que je viens de découvrir les tarifs "musclés" du défiltrage partiel et surtout total! :-(
       
      Mais revenons à la première étape, le correcteur de coma et le porte-oculaire : j'ai vu sur le site de Pierro Astro (et d'autres, je ne suis pas sectaire) des porte-oculaires Baader et un Sky-Watcher, pour mon usage futur, y a t'il une grosse différence pour quelqu'un qui débute ou faut il absolument passer d'emblée aux modèles les plus chers ?
      Idem pour le correcteur de coma, j'ai vu des Kepler, Baader, bref que me conseillez vous pour un budget médian ?
       
      Merci d'avance pour vos conseils
       
      Philippe
  • Images