Bernard_Bayle

Des questions sur les Tests Optique Amateur sur les S-C , là il s'agit de mon C11

Recommended Posts

Désolé Bernard, je ne voulais froisser personne. Mais cela faisait longtemps que ces doc étaient postés sur Astrosurf, et il est toujours bien de les reposter pour les astro-amat utilisateur de WR.

Tous les softs d'analyse de front d'onde sont bons sur le plan calcul. Mais les conditions de mesure sont toujours aussi délicates et bon nombres de facteurs rentrent en compte. Même en condition labo la répétabilité est très difficile dès que l'on cherche les fractions d'ondes , d'où la prudence dans la lecture des résultats.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Le 11/07/2019 à 18:05, patry a dit :

William, si tu nous lis, n'hésite pas à repasser à Toulouse pour que j'y jette un œil comme la dernière fois.

Salut Marc ! Malheureusement ça fait un bon moment que je n'ai pas mis les pieds à Toulouse, c'est trop court pour aller voir la belle-famille. Bon dans quelques années j'y serai définitivement mais peut être aurais-je changé de tube ;)

 

Le 11/07/2019 à 18:48, Bernard_Bayle a dit :

C'est surprenant en effet, en 2015 il  n'avait pas de trefoil connu ni autres choses d'ailleurs

Salut Bernard, sympa ton post :  En fait j'en avait un peu, Fred l'avait remarqué mais vraiment très peu. Ce qui est  bizarre, c'est qu'un jour j'ai eu un magnifique disque d'Airy complet et je n'ai rien fait de particulier puis le lendemain le tréfoil est revenu. Je précise, ça tu le sais déjà, que je ne serre jamais le flasque de retenu de la lame, les vis de collimation et la vis principale du système Fastar. L'inclinaison du tube semble y être également pour quelque chose... Bref il peut y avoir tellement de paramètres...

Le Zénith chez moi c'est une chimère, c'est le plafond, après je ne suis pas équipé en nomade et il faudrait trouver un terrain, pas simple dans la capitale.

Une chose est sûre, c'est que j'arrive rarement a un très bon équilibre thermique, il y a toujours ces courants d'air chauds malgré les 2 ventilos soufflants et un troisième qui extrait l'air chaud, de plus le tube est dehors. Pourtant les sondes qui sont sur le baffle, le miroir et l'intérieur du tube donnent des températures très proches, mystérieux tout cela :D

Je trouve que tu as fortement diminué ton tréfoil, c'est presque un disque normal que je vois maintenant, bravo d'y être arrivé !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me demande un truc en passant @wilexpel est ce qu'avec  un ventilateur en 3 points il n'y a pas un risque de refroidir le miroir plus fortement en 3 points (ou même 2 à 120° ça peut faire du trèfle). Ça pourrait expliquer la variabilité du truc et le fait que ça ne se soit pas manifesté aussi fort sur banc. Ce serait intéressant de mettre une couverture de survie sur le tube et ventiler que par le centre voir ce qui se passe. L'enjeu est vraiment d'avoir une température homogène dedans car courir derrière le delta T avec l'extérieur c est vain avec un SCT.

Juste comme ça en passant avec le C11 je n'avais aucun soucis sans rien faire.

Edited by jldauvergne

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour les copains,

 

Juste une petite réponse en passant, 

 

Sur mon C14 pas de ventilateur ni de vis de blocage du primaire s (j’ai pas eu le courage de le démonter entièrement pour percer les trous)

Lors des séances photo, je ne bascule jamais le tube lors du  passage au méridien (sinon colim à refaire obligatoirement)

Par contre les vis de colim sont relativement serrées (c’est une habitude que j’avais prise avec le C8 et le 254 MEADE)

Le tube tient bien la colim, si l’on ne s’écarte pas trop de la position ayant servie au réglage.

Je n’ai fait que quelques essais cette année sur Jupiter (en fait seulement 3 séances )  avec beaucoup de mal pour faire la colim avec l’ADC à seulement 20° ( j’ai deux points centraux sur ma figure d’Airy) par contre si je monte (disons à plus de 45° cela fonctionne) sans doute cela provient il de mon ADC (Pierro Astro modèle 1 avec 2 molettes de réglage) 

 

Le refroidissement du tube se fait par un lymax (ventilateur dans le porte oculaire) pendant une demi heure environ (ce qui n’est pas assez je pense car il me faut ensuite environ une autre demi-heure pour que le tube soit ok coté température)

Le tube est stocké sur la terrasse dans une armoire sous abris (donc pas de soleil et d’humidité), je précise que le tube est protégé (pour le transport, mais je le laisse généralement en place lors des observations) par un tapis de sol enroulé autour et fixé par des scratchs, cela doit sans doute avoir une certaine influence sur la mise en température. le tube est stocké de façon à ce que le miroir soit en position horizontale (posé sur un tapis de sol lame vers le bas)

J’ai du tréfoil  mais il me semble que cela varie en fonction des conditions

Voilà j’espère avoir pu apporter un petit quelque chose dans cette intéressante discussion avec mon expérience perso.

 

Désolé pour mon absence sur le forum … mais beaucoup de problèmes depuis quelques temps … nous espérons sortir de l’hôpital la semaine prochaine ….

 

 

 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, jldauvergne a dit :

Je me demande un truc en passant @wilexpel est ce qu'avec  un ventilateur en 3 points il n'y a pas un risque de refroidir le miroir plus fortement en 3 points (ou même 2 à 120° ça peut faire du trèfle). Ça pourrait expliquer la variabilité du truc et le fait que ça ne se soit pas manifesté aussi fort sur banc. Ce serait intéressant de mettre une couverture de survie sur le tube et ventiler que par le centre voir ce qui se passe. L'enjeu est vraiment d'avoir une température homogène dedans car courir derrière le delta T avec l'extérieur c est vain avec un SCT.

Juste comme ça en passant avec le C11 je n'avais aucun soucis sans rien faire.

 

 

C'est une idée :)

 

étant frigoriste :)

 

Pour une reel mesure dans les chambre froide on plaçait des sondes dans des recipient d'huiles pour avoir une temperature a cœur :) d'où certainement une différence entre les sonde en surface et le cœur du miroir :)

 

Perso @wilexpel je le rentrerai et je stabiliserai la temperature de la piece ou il est stocker avec celle prévu pour la nuit comme cela il n'y aurai que peu de dégrées a rattrapé et tu gagnerai en mise en temperature :) 

 

 

@Elie Rousset 2  Salut Elie :) courage, nos pensées sont avec vous

 

 

Bon ciel

Edited by Sauveur

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, wilexpel a dit :

Je trouve que tu as fortement diminué ton tréfoil, c'est presque un disque normal que je vois

Dans les modifs récentes apportées au C11, rien qui puisse expliquer vraiment les raisons de + ou - de Trefoil,

installation d'un ventilo soufflant  et un aspirant ,  comme tu le sais après nos échanges et ta manip , mise en place

de 2 joints liège serrant la Lame de Schmidt très efficace dans la tenue avec un serrage modéré  ,

j'ai mis 3 morceaux de liège à 120° pour le centrage axial de la Lame  sur le baffle .

J'ai libéré un peu le serrage du Primaire / à l'origine  ,

Bon de ton coté, c'est pas tous les jours que tu images Uranus ou Neptune ....

 

il y a 45 minutes, Elie Rousset 2 a dit :

Le refroidissement du tube se fait par un lymax (ventilateur dans le porte oculaire)

Ce système m'a fait gamberger ..... il semble donner de très bons résultats sur ton Tube

au niveau de la rapidité de mise en T°c .

coté C11 même avec les 2 ventilos, il me faut 3h0 pour un delta de 0 à 0.2°c  et comme dit

J-L.D , comme la sonde  est sur le verre du Primaire , ça ne veut pas dire la même chose

sur/dans le baffle et  l'air dans le  Tube

Désolé  Elie de comprendre  ...les problèmes, j'espère que tout va rentrer dans l'ordre

....où est notre insouciance  d'il y a 20 ans à Sillans ...:-))

 

Bernard_Bayle

Edited by Bernard_Bayle
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Elie Rousset 2 a dit :

par un tapis de sol enroulé autour et fixé par des scratchs, cela doit sans doute avoir une certaine influence sur la mise en température.

ça c'est une info intéressante ! Ca va dans le sens de ce que je disais plus haut. 
On pense bien à vous aussi. J'espère qu'il y a du mieux !

Edited by jldauvergne
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En combinaison avec les ventilos, j'ai un bon moment mis une couverture chauffante, difficile de savoir quelle température était idéale, ou alors comme le faisait  JP Prost, enrouler le tube dans de l'isolant avec une couche alu, j'ai ça en stock, je vais essayer !

Salut Elie, on ne t'a pas oublié, je te passerai bientôt un petit coup de fil si tu es dispo !

Il y a 8 heures, Bernard_Bayle a dit :

Le refroidissement du tube se fait par un lymax

J'avais ce système mais le gros inconvénient, c'est que c'est plus salissant que des ventilateurs au cul du tube et cela faisait entrer pas mal d'humidité quand l'atmosphère s'y prête !

Il y a 8 heures, Bernard_Bayle a dit :

comme la sonde  est sur le verre du Primaire , ça ne veut pas dire la même chose

sur/dans le baffle et  l'air dans le  Tube

Pas faux, parce que moi le couple baffle-miroir est toujours très très proche en température et pourtant j'ai des veines d'air !

Il y a 9 heures, Sauveur a dit :

Je me demande un truc en passant @wilexpel est ce qu'avec  un ventilateur en 3 points il n'y a pas un risque de refroidir le miroir plus fortement en 3 points

La prochaine fois je bouche tout, on verra si cela peut en être la cause !

Edited by wilexpel
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By fljb67
       
      Bonjour,
       
      Optique : téléobjectif Sigma de 400 mm de focale ouvert à 5.6 ( = ouverture maximale ).
       
       
      Je croyais - à tort donc - que le phénomène d'aigrettes était réservé aux télescopes muni d'une "araignée".
       
      Ci dessous, un crop d'Arcturus  ( pose unique, sans DOF ) :
       

       
       
      Donc, question : à quoi est dû le phénomène révélé sur cette prise de vue ?
       
      ... sachant que l'ouverture à 5.6 est la valeur maximale  et donc que le diaphragme mécanique ne peut pas intervenir à ce niveau.
       
       
       
      PS : J'ai une hypothèse genre lentille(s) déformées de part leur montage trop "serré".
       
      ¨¨
    • By tom
      Meilleurs voeux à tous les astronomes !

      20 années d'astronomie derrière moi et voilà venu le moment de lancer un nouveau projet pour s'amuser pendant les 20 prochaines années.
      J'ouvre ce post en toute modestie pour partager mes expériences et  quelques réponses sur les questions que l'on peut se poser sur ce genre de sujet sans fin à savoir : et si je refaisais mon set up ?!
      Je partage ici parce que j'ai appris énormément de choses sur ce forum en tant d'années et que ça me paraît être un juste retour des choses d'y participer à mon tour.
       
      Pour gagner un peu de temps dans ce feuilleton, ce projet a été lancé il y a déjà 3 ou 4 mois... et promet de se poursuivre pour encore au moins la même chose. Il se finira le jour de la première lumière. C'est à dire après les réglages, la/les collimations, les corrections de tilt, la mise au point électronique...etc. Je m'engage officiellement à ce que toute image non optimisée ne soit pas considérée comme première "vraie" lumière... ça promet de durer un moment.. donc. Installez vous bien et c'est parti.
       
      EPISODE 1 - Cahier des charges
      Pour entrer directement dans le vif du sujet, le setup que j'utilisais jusqu'alors avec grand plaisir était le suivant :
      Lunette : Televue 85 + réducteur televue : focale de 480mm ccd : atik 16HR - échantillonnage de 2,7'' (donc sous-échantillonné) monture : Taka EM200 temma2jr + guidage diviseur optique (marque ZWO) et Atik Titan Logiciels : prism V10 (acquisition et prétraitement) L'ensemble était relié au pc en ethernet via un silex 4000U2 avec une stabilité logicielle de l'ensemble exceptionnelle depuis 4 ou 5 ans et de bons résultats en imagerie (cf. images ci-dessous)  
      Alors pourquoi en changer si ce setup fonctionne bien ???
      je le connais par coeur et l'astronomie c'est beaucoup moins amusant quand tout fonctionne du premier coup. je sous-échantillonne depuis des années c'est un set-up pour faire du grand-champs, avec un capteur principal qui fonctionne très bien, mais qui n'est pas adapté au grand champs (petite taille, gros pixels), donc il me faut plus de focale. l'évolution des capteurs me donne envie d'essayer les CMOS en pose rapide et pourquoi pas de combiner ces poses avec des poses longues en ccd. et puis le diamètre évidemment : j'en veux plus.  
      Il a donc bien fallut se lancer et écrire un cahier des charges pour commencer à réfléchir un peu plus précisément. Voici donc mes contraintes :
      La contrainte principale et absolue est que je veux rester sur un setup mobile pour voir du pays et des amis . Cette contrainte conditionne énormément de choses à commencer par l'encombrement et le poids d'autant plus que je fais de l'imagerie et non du visuel. Deuxième chose : je conserve l'atik16HR... fidèle, efficace, très peu bruitée. Elle peut être diablement efficace en longue pose sur des nébuleuses planétaires en ciel profond et elle n'a pas dit son dernier mot.
       
      Le cahier des charges de départ du projet est donc :
      - Tube léger : maximum 12kg (hors train optique mais y compris les anneaux) - Diamètre : le maximum tout en respectant la contrainte numéro 1 - Modulable : pose rapide / Nébuleuses planétaires / Galaxies - Evolutif : correcteur/réducteur/barlow...etc - Assez rapide pour l'imagerie (F/D<5) mais avec une collimation stable… très très stable - Backfocus mini : 60-65mm pour pouvoir placer un diviseur en cas de besoin - Mise en température rapide et stabilité thermique du tube  
      La suite au prochain épisode.



    • By Jean-Baptiste_Paris
      Salut à tous, 
       
      J'ai enfin eu la chance le we dernier de réaliser la première lumière de la 16200 !  
       

       
       
      Montée sur la TSA 102 avec le montage suivant : réducteur - bague CA-35 - bague M54 - DO - RAF - CCD
       
       
      Le tirage est un peu supérieur à celui optimal du réducteur (90,5mm au lieu de 83,5mm) mais le réducteur est assez tolérant... OU m'a conseillé de tester avec la bague allonge 19 et sans, pour voir ce qui est optimal. Je n'ai pas eu encore l'occasion de faire le test sans la bague allonge. 
       
       
      Le guidage s'est fait au DO avec la AtikGP. Pas des conditions exceptionnelles niveau ciel, mais suivi correct malgré tout. 
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
      Voici l'image que j'obtiens (en empilant 18 poses de 900s en bin1, Ha 3,5nm - pas de DOF - juste un STF sous Pix pour visualiser) : 
      Clic sur l'image pour la full (jpeg). 
       

       
      Je constate que l'aspect des étoiles n'est pas parfait sur les bords : 
       

       
      Du coup, j'ai passé l'image dans CCDInspector, mais j'aurais besoin de votre aide pour analyser ces images : 
       
      Sur une série de 18 brutes non calibrées : 
       

       

       
      Sur l'image empilée : 
       

       

       
      Je vous avoue que j'ai un peu de mal à me faire une idée... c'est pas moche, mais pas optimal non plus ! 
       
      Pour moi ce n'est pas du tilt car les étoiles ne sont pas déformées dans la même direction... donc c'est sans doute lié à la distance entre le réducteur et le capteur (?). 
       
      Est-ce que ça vous semble acceptable ou est-ce qu'il est possible d'améliorer les choses ?
       
      En sachant qu'à moins de changer de DO, je ne vais pas avoir beaucoup de latitude sur le tirage mécanique derrière le réducteur. 
      Tout est vissé, donc normalement il doit y avoir très peu de tilt. 
       
      La bague CA-35 fait 30mm, peut-être qu'une bague plus courte sur mesure chez Skyméca me permettrait de diminuer un peu le tirage... 
       
      Merci beaucoup pour vos lumières !!!  
       
      jb
    • By MEDION42
      Bonjour, 
       
      Je voudrais savoir si certains d'entre vous ont pu comparer la Synguider 2 par rapport à la première version. La Synguider 2 est elle plus performante ?
       
      Personnellement, j'ai testé la version 1 avec un bilan mitigé. 
       
      Je l'utilise d'un balcon orienté au sud. Je n'ai donc pas la possibilité de mettre en station avec l'étoile polaire. ma lunette est une TEC 140 sur une monture CGEM. J'utilise la Synguider 1 sur une lunette guide de 80/400.
       
      J'ai pu obtenir des autoguidages corrects mais ces derniers temps je n'y arrive plus sans que je comprenne pourquoi.
       
      Merci d'avance pour votre retour d'expérience.
       
      Bon ciel. 
       
      Patrick  
    • By Dav78
      Salut,
       
      J'ai depuis quelques semaines une lunette TS Optics Imaging Star 71 que j'ai commandée chez Pierro.
      La lulu est nickel, et les résultats me conviennent.
      J'ai cependant un petit souci de tilt que je n'arrive pas à régler, et c'est là que j'ai besoin de votre aide ou de vos conseils 
       
      Le PO est en 2,5 pouces, il y a un correcteur intégré, et le FF est bien corrigé.
      Il y a un système de correction de tilt au bout du PO, avec la bague rotative à 360. Il me semble que cette ensemble est fixé au PO par une connexion de type M63.
       
      Il y a donc 3 séries de vis pour régler le tilt, avec pour chaque série, deux tirantes et une poussante, enfin je crois.
      Je vous ai mis une petite photo, ainsi qu'un schéma du système de réglage de tilt et du capteur de l'APN (A7S). Le point de vue est depuis la lunette vers le capteur, comme sur la photo.
      Je vous ai également mis une image correspondant à deux photos : une orientée à 0°, et l'autre à 90 (à peu près).
      Sur cette image, que j'ai réorientée (flip vertical) pour matcher avec le schéma et le capteur, on voit bien qu'en bas à gauche les étoiles sont un peu allongées, et celles en haut à droite sont hors focus, ce qui semble en gros correspondre à l'axe de tilt à corriger.
      Le pbm c'est que je n'arrive pas à tout bien corriger, ce qui semble être lié à la position des vis de réglages : quand je dévisse les deux séries en bas à gauche, ça corrige bien les étoiles allongées, mais ça empire la perte de focus en haut à droite.
      Il faudrait qu'une série de vis soit localisée pile poil en bas à gauche. 
      J'ai bien pensé à mettre des spacers en M63 entre le PO et le système de réglage de tilt pour essayer de bien positionner les vis, mais je n'en trouve pas...
       
      J'espère que j'ai été clair dans mon explication.
       
      Des idées les copains ?
      Merci!
       
      La photo du système et le schéma avec photo en fond.
       


       
      La photo à 100% pour voir où sont les défauts.

       
       
  • Images