Recommended Posts

Bonsoir,

 

Un copain de la fête du Soleil chez P.Bourge a dégoté dans une brocante voisine une boîte complète d'oculaires Zeiss (CZJ) orthoscopiques. 😀

Si ça vous parle...

IMG_20190623_113306.jpg

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Sous 6mm c'est extrêmement rare : jamais vu

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bonsoir Myriam,

 

Je ne connaissais pas du tout, ils sont fournis avec un tas de bagues en laiton à la fonction inconnue...

Le précédent propriétaire utilisait ces oculaires sur 3 instruments aux focales différentes...

2 Lunettes : 48mm et 86mm

1 télescope : 203mm

Edited by zirkel 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, zirkel 2 a dit :

Bonsoir Myriam,

 

moi c'est GG ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

et çà donne quoi en observant dedans?

parce que c'est le but tout de même!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir

 

C'est moi l'heureux nouveau propriétaire. Pour les observations avec ces oculaires, il faut d'abord que je me dégote une bague de conversion 24,5/31,75 (c'est en cours). Mais une chose est sure : le relief d’œil est rikiki sur les courtes focales.

 

Il y a deux séries d'oculaires. La premières est effectivement une série d'oculaires Carl Zeiss Jena  "Orthskop Okular" focales 25, 9, 7, 5, 4 et 3 mm et "Huyghens'sches Okular" 18mm. Ces 7 oculaires sont en coulant 24,5 mm.

 

L'autre série comporte 5 oculaires en laitons de formule Huygens. Ces oculaires ne portent pas de marques excepté les nombres 165, 225, 335, 500  et 750. Ils sont au coulant 35mm (je ne connaissais pas) et il y a une bonnette en verre fumé qui se visse dessus pour l'observation solaire (à éviter).

 

Enfin parmi les bagues se trouve un adaptateur 24,5/35 mm et un œilleton au coulant 27mm.

 

Dernière chose, au fond de la boite, j'ai trouvé une lentille cylindrique qui s'ajuste dans l’œilleton. Est-ce une tentative de correction de l'astigmatisme de l'ancien utilisateur ?

 

Si vous avez des infos sur l'origine des oculaires en 35mm, je suis preneur.

 

A bientôt

Jean-Christophe  

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une petite photo de la série en 35mm dans leur état d'origine.

IMA_5947.thumb.JPG.454fe57f6b917445ca62fcabcd47ce53.JPG

 

Et après un bon nettoyage (qui viens de m'occuper toute l'après midi), une photo de toute la boite.

IMA_5960.thumb.JPG.b826b3abd2ade95598ee37b544612c41.JPG

 

A bientôt

Jean-Christophe

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce serait beau dans une vitrine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posté(e) il y a 7 minutes

Ce serait beau dans une vitrine.

 

Ou plutôt dans le porte oculaire d'une belle lunette ancienne toute en laiton. Un jour peut être ...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu veux dire à mettre comme pièce d'exposition (la lunette):D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Posté(e) il y a 44 minutes

Tu veux dire à mettre comme pièce d'exposition (la lunette)

 

C'est clair que si j'avais un tel instrument, il trônerai en expo dans le salon. Maintenant le but est aussi de faire revivre ces instruments anciens. Comme les collectionneurs de voitures, si elles sont la plupart du temps bien alignées dans un garage ou un showroom, il leur arrive de temps en temps de reprendre la route ou de faire quelques tours de pistes (cf "Le Mans Classique").

 

Par exemple, je possède une lunette Unitron 100mm F/15. Ce n'est pas l'instrument que j'utilise le plus (J'ai une Skywatcher 100ED plus performante), par contre c'est l'instrument qui me suit lors des rassemblements astro.

 

Bon arrêtons le hors sujet, je relance l'appel aux infos sur les oculaires en 35mm.

 

A bientôt

Jean-Christophe

Edited by J-Christophe
orthographe

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bonsoir

 

Un petit compte rendu à chaud d'une séance de test des ces oculaires orthoscopiques Zeiss.

 

Instrument : lunette skywatcher ED100

cible : Jupiter

Oculaires de référence : Clavé 10 ; 8 ; 6 et 4 mm

 

Ce soir le vent c'est calmé et les images sont plus stables qu'hier. La NEB est bien visible avec quelques beaux festons. La SEB est moins évidente surtout à proximité de la GTR proche du limbe. 

Un satellite est collé au disque de Jupiter. Il s'agit de Io qui va passer derrière la planète géante.

Voici une image vite faite, vite traitée pour illustrer.

 

5d16a079098ee_2019-06-28ED100btqhyIIm.jpg.4d7a5b999f6ef630b6222103d9dcec46.jpg

 

Les oculaires testés sont les 9 ; 7 ; 5 ; 4 et 3 mm

 

Tout d'abord, réglons tout de suite le cas du 3 mm. C'est un oculaire difficile d'utilisation, son champ apparent est réduit et son relief d’œil minuscule. On est littéralement collé à la lentille. De plus avec un grossissement de 300x (3X le diamètre de ma lunette) l'image est très empattée et peu exploitable.

 

Les 4 mm sont les seuls pour lesquels je pouvais comparer deux oculaires aux focales identiques. Mais là encore à plus de 2X le diamètre, ma lunette est dans ses retranchements. Peut être qu'avec un ciel meilleur cela aurait était plus parlant. Néanmoins, les différences les plus marquantes sont un champ plus réduit chez le zeiss (formule orthoscopique oblige) ainsi que plus de reflets internes.

 

Les meilleurs observations de la soirée ont été faites avec les Clavé 8mm et Zeiss 7mm. Si les détails m'ont semblé mieux visible dans le Clavé, c'est peut être parce que c'est mon oculaire fétiche et que je ne suis pas totalement objectif. On retrouve chez les Zeiss les problèmes de réflexions internes évoquées précédemment alors qu'il sont absent chez Clavé. Par contre, l'image est plus blanche dans les oculaires Zeiss.

 

En conclusion, je dirai que mis à part les reflets, ces oculaires sont difficiles à départager et les petites différences de perception peuvent être dues aux légères différences de grossissement d'un oculaire à l'autre.

 

Bon maintenant Saturne à du s'extraire de l'horizon, j'y retourne.

 

A bientôt

Jean-Christophe

 

 

 

 

Edited by J-Christophe
insertion de l'image

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bonjour Jean Christophe,

 

Merci pour ce compte rendu intéressant, j'aimerai bien tester tes Orthos Zeiss cet été pour me faire une idée... pour les reflets je pense que le bord des lentilles n'est pas noirci et je ne suis pas sûr de la présence d'un quelconque traitement anti-reflets vu l'age vénérable de tes oculaires ;-)

 

@lyl si tu passe par ici : à ton avis, verres Schott? Parra-Mantois comme certains Clavé?

Edited by zirkel 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

@zirkel 2

Salut Stéphane

Pas de problème si tu passe en vendée cet été. De toute façon, j'y emmène ma 80ED, je prendrai donc aussi les Zeiss. 

 

A bientôt

Jean-Christophe

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By fljb67
       
      Bonjour,
       
      Optique : téléobjectif Sigma de 400 mm de focale ouvert à 5.6 ( = ouverture maximale ).
       
       
      Je croyais - à tort donc - que le phénomène d'aigrettes était réservé aux télescopes muni d'une "araignée".
       
      Ci dessous, un crop d'Arcturus  ( pose unique, sans DOF ) :
       

       
       
      Donc, question : à quoi est dû le phénomène révélé sur cette prise de vue ?
       
      ... sachant que l'ouverture à 5.6 est la valeur maximale  et donc que le diaphragme mécanique ne peut pas intervenir à ce niveau.
       
       
       
      PS : J'ai une hypothèse genre lentille(s) déformées de part leur montage trop "serré".
       
      ¨¨
    • By tom
      Meilleurs voeux à tous les astronomes !

      20 années d'astronomie derrière moi et voilà venu le moment de lancer un nouveau projet pour s'amuser pendant les 20 prochaines années.
      J'ouvre ce post en toute modestie pour partager mes expériences et  quelques réponses sur les questions que l'on peut se poser sur ce genre de sujet sans fin à savoir : et si je refaisais mon set up ?!
      Je partage ici parce que j'ai appris énormément de choses sur ce forum en tant d'années et que ça me paraît être un juste retour des choses d'y participer à mon tour.
       
      Pour gagner un peu de temps dans ce feuilleton, ce projet a été lancé il y a déjà 3 ou 4 mois... et promet de se poursuivre pour encore au moins la même chose. Il se finira le jour de la première lumière. C'est à dire après les réglages, la/les collimations, les corrections de tilt, la mise au point électronique...etc. Je m'engage officiellement à ce que toute image non optimisée ne soit pas considérée comme première "vraie" lumière... ça promet de durer un moment.. donc. Installez vous bien et c'est parti.
       
      EPISODE 1 - Cahier des charges
      Pour entrer directement dans le vif du sujet, le setup que j'utilisais jusqu'alors avec grand plaisir était le suivant :
      Lunette : Televue 85 + réducteur televue : focale de 480mm ccd : atik 16HR - échantillonnage de 2,7'' (donc sous-échantillonné) monture : Taka EM200 temma2jr + guidage diviseur optique (marque ZWO) et Atik Titan Logiciels : prism V10 (acquisition et prétraitement) L'ensemble était relié au pc en ethernet via un silex 4000U2 avec une stabilité logicielle de l'ensemble exceptionnelle depuis 4 ou 5 ans et de bons résultats en imagerie (cf. images ci-dessous)  
      Alors pourquoi en changer si ce setup fonctionne bien ???
      je le connais par coeur et l'astronomie c'est beaucoup moins amusant quand tout fonctionne du premier coup. je sous-échantillonne depuis des années c'est un set-up pour faire du grand-champs, avec un capteur principal qui fonctionne très bien, mais qui n'est pas adapté au grand champs (petite taille, gros pixels), donc il me faut plus de focale. l'évolution des capteurs me donne envie d'essayer les CMOS en pose rapide et pourquoi pas de combiner ces poses avec des poses longues en ccd. et puis le diamètre évidemment : j'en veux plus.  
      Il a donc bien fallut se lancer et écrire un cahier des charges pour commencer à réfléchir un peu plus précisément. Voici donc mes contraintes :
      La contrainte principale et absolue est que je veux rester sur un setup mobile pour voir du pays et des amis . Cette contrainte conditionne énormément de choses à commencer par l'encombrement et le poids d'autant plus que je fais de l'imagerie et non du visuel. Deuxième chose : je conserve l'atik16HR... fidèle, efficace, très peu bruitée. Elle peut être diablement efficace en longue pose sur des nébuleuses planétaires en ciel profond et elle n'a pas dit son dernier mot.
       
      Le cahier des charges de départ du projet est donc :
      - Tube léger : maximum 12kg (hors train optique mais y compris les anneaux) - Diamètre : le maximum tout en respectant la contrainte numéro 1 - Modulable : pose rapide / Nébuleuses planétaires / Galaxies - Evolutif : correcteur/réducteur/barlow...etc - Assez rapide pour l'imagerie (F/D<5) mais avec une collimation stable… très très stable - Backfocus mini : 60-65mm pour pouvoir placer un diviseur en cas de besoin - Mise en température rapide et stabilité thermique du tube  
      La suite au prochain épisode.



    • By astrocg
      bonjour
      je viens d'acquérir un oculaire antarès erfle 40mm et il y a quelque chose à l'intérieur
      on dirait une pastille translucide de centrage collée sur la face arrière du doublet de lentille d'oeil
      car quand on observe avec une loupe X6 on voit une légère surépaisseur
      tout çà pour dire que ce n'est pas un problème de traitement
      qu'est ce donc et que fais je avec?
      sur la deuxième photo en mettant plein écran on perçoit un tout petit cercle plus foncé; c'est çà
      au porte oculaire pas de problème de mise au point à part la zone circulaire centralevu comme à travers une vitre de salle de bains
      merci de vos éclaircissements
    • By Infini
      Équipé de mon dobson 152/1200, mon grossissement optimal est de 228, ainsi il me faut un oculaire de 5mm à 5.5mm. Alors lequel me conseillerez vous ? 
    • By Jean-Baptiste_Paris
      Salut à tous, 
       
      J'ai enfin eu la chance le we dernier de réaliser la première lumière de la 16200 !  
       

       
       
      Montée sur la TSA 102 avec le montage suivant : réducteur - bague CA-35 - bague M54 - DO - RAF - CCD
       
       
      Le tirage est un peu supérieur à celui optimal du réducteur (90,5mm au lieu de 83,5mm) mais le réducteur est assez tolérant... OU m'a conseillé de tester avec la bague allonge 19 et sans, pour voir ce qui est optimal. Je n'ai pas eu encore l'occasion de faire le test sans la bague allonge. 
       
       
      Le guidage s'est fait au DO avec la AtikGP. Pas des conditions exceptionnelles niveau ciel, mais suivi correct malgré tout. 
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
      Voici l'image que j'obtiens (en empilant 18 poses de 900s en bin1, Ha 3,5nm - pas de DOF - juste un STF sous Pix pour visualiser) : 
      Clic sur l'image pour la full (jpeg). 
       

       
      Je constate que l'aspect des étoiles n'est pas parfait sur les bords : 
       

       
      Du coup, j'ai passé l'image dans CCDInspector, mais j'aurais besoin de votre aide pour analyser ces images : 
       
      Sur une série de 18 brutes non calibrées : 
       

       

       
      Sur l'image empilée : 
       

       

       
      Je vous avoue que j'ai un peu de mal à me faire une idée... c'est pas moche, mais pas optimal non plus ! 
       
      Pour moi ce n'est pas du tilt car les étoiles ne sont pas déformées dans la même direction... donc c'est sans doute lié à la distance entre le réducteur et le capteur (?). 
       
      Est-ce que ça vous semble acceptable ou est-ce qu'il est possible d'améliorer les choses ?
       
      En sachant qu'à moins de changer de DO, je ne vais pas avoir beaucoup de latitude sur le tirage mécanique derrière le réducteur. 
      Tout est vissé, donc normalement il doit y avoir très peu de tilt. 
       
      La bague CA-35 fait 30mm, peut-être qu'une bague plus courte sur mesure chez Skyméca me permettrait de diminuer un peu le tirage... 
       
      Merci beaucoup pour vos lumières !!!  
       
      jb
  • Images