Recommended Posts

Posted (edited)

Bonjour,

Je lis sur de nombreux comptes-rendus de photos de Jupiter, des "CM I II et III". en furetant un peu je crois comprendre qu'il s'agit d'un système de coordonnées sphériques (Jupiter system III), et qu'il existe des calculateurs de conversion à partir du temps UTC.

Sachant que la planète est gazeuse, que les vitesses de rotations sont variables d'une latitude à l'autre, je ne comprends pas à quoi servent ces références ni comment les exploiter ?

Y a-t-il une date de référence ? des objets de référence (GTR) ? une vitesse de référence ?

Le méridien central (donc mouvant) correspond-il à la longitude centrale de la planète vue de la terre ?

bref beaucoup de questions dont je n'ai pas trouvé de réponses précises ou pédagogiques dans une documentation.

Si vous avez des liens ou une explication rapide,  je suis preneur.

Merci

Marc

Edited by marco polo
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Il n'y a effectivement pas de moyen simple de repérer la rotation des géantes gazeuses. On considère que la rotation de ces planètes est solide en profondeur, et que cette dernière entraîne avec elle le champ magnétique. Donc l'un de ces systèmes de référence se base sur la magnétosphère... que malheureusement on ne voit pas. S'il y a d'autres systèmes, j'imagine que ceux-ci se basent sur une vitesse de rotation moyenne de telle ou telle zone de latitude (comme pour le Soleil). Je ne serais pas surpris par exemple qu'on connaisse au quart de millipoil la vitesse angulaire de rotation de la GTR, qui doit être observée en continu depuis au moins 150 ans. (soit dans les 130000 rotations), et dont la période moyenne doit être connue à, disons, 1h/130000, soit... 250 ms (à vérifier, je part de l'idée qu'une observation de la position de la GTR il y a 150 ans est donnée avec une précision d'une heure, ce qui est potentiellement assez conservatif, d'ailleurs).

 

A noter que pour Saturne, la méthode de la magnétosphère ne marche pas pour déterminer sa rotation interne, car l'axe magnétique est aligné avec l'axe de rotation, aussi le champ magnétique est-il constant lors de la rotation de la planète. C'est la raison pour laquelle on trouve dans la littérature plusieurs valeurs de cette période, celles-ci étant déterminée par un moyennage sur les bandes visibles (à vérifier aussi).

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Merci dg2, tu réponds bien à mes interrogations.

J'ai trouvé ceci, que je n'ai pas encore complètement analysé :

https://www.projectpluto.com/grs_form.htm

Donc, sauf erreur d'interprétation, il s'agit de 3 longitudes du méridien central (droite passant par les poles vue de l'observateur terrestre) dans 3 systèmes de mesures liés à 3 rotations de référence.

CM I : équateur

CM II : zone "tempérée" où se trouve la GTR

CM III : rotation interne liée à des emissions radios et qui doit correspondre à ce que tu décris.

Il y a les formules qui prennent en compte les références temporelles, le julian day et les vitesses de rotation, puis les corrections imposées par la rotation des planètes terre et jupiter qui modifie l'angle de visée.

 

Je commence à y trouver un intérêt pratique, hormis le calcul de passage de la GTR au méridien central qui devrait donner quasi la même valeur en degré dans le CM II:

si une observation  d'une forme visible (dauphin, cygne, nouvelle tache...) est faite sur la face "indifférenciée" (GTR non visible). En fonction de sa latitude (référence CM I ou CM II), il est "simple" de calculer son prochain passage nocturne au méridien central pour suivre son évolution dans le temps.

Edited by marco polo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 28/06/2019 à 08:15, marco polo a dit :

En fonction de sa latitude (référence CM I ou CM II), il est "simple" de calculer son prochain passage nocturne au méridien central pour suivre son évolution dans le temps.

A court terme oui, mais à l'échelle de quelques semaines, ce type de calcul nécessite de prendre en compte la dérive propre au courant dans lequel la formation se situe, et in fine, la dérive propre à la structure elle-même.

Le système II est à l'origine basé sur la GTR, mais elle-même a une vitesse variable, donc le seul système vraiment objectif c'est le numéro III.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui Christophe, tu as raison, pour le CM II et la GTR, il y a une dérive irrégulière, pour laquelle je n'ai pas trouvée de formule.

L'utilité,  comme tu le dis, ne peut ėtre que de courte durée, et pour des phénomènes naissants.

Pourla CM III, je comprends bien le concept, mais pas son utilisation, puisque tout bouge 🤔. Pour la navigation astronautique ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Marco Polo,

 

Effectivement pour la dérive "irrégulière " de la Tache rouge il n'existe pas de formule  mais il existe une solution pour programmer ses passages . 

Il suffit de se connecter à Jupos.org. Une fois connecté  un clic dans le menu déroulant à gauche  de l'écran sur la  ligne  GRS longitude (GRS pour Great Red Spot)  affiche alors un diagramme qui donne la longitude observée de la Tache rouge  pour des périodes  récentes. Il suffit d'extrapoler alors la tendance sur les mois à venir. La longitude ainsi extrapolée est ensuite paramétrée dans un logiciel d'éphémérides C2A par exemple qui est gratuit. Et l'on a alors les heures de passages de la TR. C2A a aussi l'avantage dans l'option visibilité des planètes, en sélectionnant Jupiter, de proposer une visualisation de la visibilité de Jupiter pour chaque jour avec les marques du début et de la fin de la Tache rouge (une utilisation de cette possibilité figure dans les éphémérides en ligne d'Astrosurf)

 

A l'attention de dg2 :

- en 150 ans on observe moins de 130 000 passages de la Tache rouge, Jupiter n'est  pas "open bar" toute l'année,  il récupère lors de sa conjonction avec le Soleil (grosso modo un mois d'absence);

- côté précision de la durée de rotation de la zone II (celle  où circule la Tache rouge) l"algorithme de calcul donné dans le lien vers le project pluto indique  que la zone a tourné en 24 heures de 870,1869147 °.

 

 

 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, marco polo a dit :

Pourla CM III, je comprends bien le concept, mais pas son utilisation, puisque tout bouge 🤔. Pour la navigation astronautique ?

Non pour le suivi de toutes les formations ! Puisque c'est le seul régulier. Les pros se servent uniquement de celui-là.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

merci à vous pour vos réponses qui obligent à toujours plus de lectures.

très intéressant jupos.org.

Christophe, j'avais compris pour le côté pro de CM III (liée à la magnétosphère), mais les autres systèmes CM I et CM II sont semblent-il aussi réguliers que le III puisque les formules linéaires sont figées. C'est seulement une question de référence (origine et vitesse de rotation)

Mais tu as raison, je viens de comprendre, ils sont effectivement moins concrets physiquement parlant, car ils s'appuient sur des vitesses non tangibles; contrairement à la CM III qui elle est liée à une vitesse de rotation stable.

 

Edited by marco polo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui c'est ça. Ils sont stables si tu veux, et tu peux tout à faire des prévis avec, c'est juste que la façon dont ils ont été calculés au départ reposait sur un objet dont on pensait qu'il était stable (la TR) alors qu'en fait non. Donc des systèmes arbitraires, mais qui fonctionnent...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By martial figenwald
      Bonjour à tous,
      Les belles et sympas images duo-narrowband vu sur ce forum m'ont incité à franchir le pas et à acquérir ce filtre intriguant auprès de Cyclosptics à Hong-Kong !  Commandé le dimanche soir dans un moment d'égarement, le voilà déjà  dans la boite aux lettres le vendredi suivant à midi ... trop fort ces japo... euh nan, ces néo-chinois  
      J'ai donc profité du passage de la pleine lune la semaine dernière pour inaugurer ce filtre sur mon Nikon D810A depuis mon domicile en ville, SQM 18.5,  avec le BRC 250/1268mm, histoire de voir, de tester ce montage ...  
      Le guidage a été fait avec la petite lunette Taka GT 40/240mm et une Sbig STi, soit un rapport de 5 entre les focales de l'imageur et la lunette guide ....
      Voici le résultat sur ngc 6888, la nébuleuse du croissant, en 2nuits et 31x600s, temp 15°c, image recadrée cliquable vers la taille 66%
      Pour rappel, filtre O3 et Ha, bande passante de 10nm.
       

       
      Voili, assez content du résultat, j'ai encore à améliorer le prise des flats, mais c'est pas mal pour une prise dans ces conditions extrêmes. J'attend avec impatience la nouvelle lune pour faire mieux et pourquoi pas avec un ciel de montagne ...  
       
      Bon ciel à tous, Martial
    • By Astreau
      Bonjour à tous,
      Représentant d'une association d'astronomie au sein de ma société et de mon comité d'entreprise, j'ai participé à une initiation à l'astrophotographie avec nos confrères de la SAML à Lure. Depuis, j'ai pris un peu le virus et essaye de m'initier à ces techniques.
      Le set-up : Dobson 355/1650 avec barlow 2X. Capture du 24/07 avec une ASI120MC. entre 70 et 80 images empilées sous AS et retraitées sous Iris (Masque flou, ondelettes et gaussien). Pas de dark, flat et/ou de filtres car je n'ai pas encore réussi à les faire. Je ne suis pas sûr que ma collimation soit très bonne. Je vous remercie par avance de vos remarques et conseils .
      Je joins également les brutes . J'ai encore un peu de mal à gérer les différents formats dans le logiciel de capture (ASICAP)
      Bien à vous
      Jupiter.bmp
      jupiter-brute.tif
      saturne brute.tif
      saturne.bmp
    • By hamilton
      Allez , le temps de la rentrée sonne déjà et la nostalgie , cette" délicieuse douleur",  nous étreint , nous tous dont les cieux furent globalement cléments.
      J'en veux pour preuve vos plongées photographiques dans les vertiges du ciel profond en forme de spirales , bulles ,  nébuleuses en dentelle...., les nuances colorées et mouvantes des géantes gazeuses...., Dame Lune, toujours en phase avec des tableaux magiques..., des voies qui lactées montrent le chemin d'un Univers pourtant sans limites ! 
       
      De pures merveilles , qu'elles soient imagées à chaud , ou à froid  (Alain si tu m'écoutes  ) , en une fraction de seconde ou au termes d'heures d'acquisition et la patience de traitements savants
       
      Mon premier petit souvenir de vacances , mon intervalle habituel , mon autre regard dans ce forum d'experts.
      Comme je ne voulais pas me charger de mon encombrant Pentax avé le 300 mm , pas pratique pour nager , traîner la savate , s'installer pour déguster un Moji....une eau gazeuse bien fraîche  , j'ai chargé mon p'tit gars de prendre quand même avec son "I-phone" , quelques instantanées. J'avais quand même le nez en l'air avec Dame Lune et un fort joli ciel.
       
      J'étais donc le réalisateur pour décider du cadrage et lui le chef opérateur ( il fallait faire vite et diplomatiquement , car j'étais coupable de ne pas avoir voulu me charger de mon Pentax ! )
       
      Je vous livre cette image à l'atmosphère étrange , comme tirée d'un film , une sorte de "nuit américaine"  ( je dirais "Ben-Hur" pour ceux qui connaissent ce véritable chef-d'oeuvre ) .
      Aucun trucage , juste dans le coin inférieur gauche , le" gommage" d'un bout de touriste avec son portable photographiant aussi ce tableau...et quelques bouts de câbles pendouillant d'un palmier .
      Espagne , juillet 2019 , sur la route de Valence....
       
      Amitiés
                                                                                       
                                                                                                                                               
       ********************************
       
       
       
      Jupiter joue à l'étoile guide sous les yeux de touristes devenus le temps d'un regard, et par la magie d'un instantané, des bergers émerveillés par la beauté et la promesse du ciel...
       

       
       
       
       
    • By Sauveur
      bonjour les amis
       
      Bon voila des session plutot courte il me sera difficile de faire des animation maintenant surtout avec Juju qui passe tôt derrière la maison sinon va falloir que je bouge c'est envisagé mais pas encore en place puis Christophe a un spot pas mal apparemment a 800 mètres d'altitudes,  j'attend ces images qu'il a capturer hier, alors que moi j'avais déjà tous plier car cela se dégradait, lui c'etait encore bon 
       
       
      Donc le 17 j'avais mon témoin de mariage a la maison avec ces petit Jules et Theo 10 ans et tous le monde est passé devant l'oculaire et la vision les as régaler puis il sont vite retourné a regardé un Fort boyard avec mon fils ce qui ma permit de faire quelques ser entre les réglage de l'adc pour le visuel 
       
       
      C8 224 mc 
       
      2019-08-17-1933_1-10 images-L_C8_25_224_l4_ap247
       

       
       
      Puis la Saturne
       
      C8 224 mc
       
      2019-08-17-2007_2-4_images-L_C8_25_224_l4_ap116
       

       
       
      voila pour celle ci que j'ai traiter avec mon ami pour lui montrer comment je procédais avec les different logiciel et la ou il a été agréablement surpris c'est justement ces logiciels mis gratuitement a notre disposition pour les réalisé
       
       
       
      Hier  aie aie aie moi qui comptais shooter tranquillement, j'avais oublier que j'etait invité a diné et Christophe (Chris20) m'avais invité sur le spot a 800 mètres mais cela m'etait impossible vu que je ne s'avais pas a quel heure je serais libérer et donc aussi impossible de prévoir un truc avec Emilio aussi 
       
       
      Du coup a peine de dessert gobé je me suis éclipsé les laissant tranquilles pour leur discussion et vite zou C11 en place et shoot directe
       
      c'etait bon je l'ai vu a l'écran pendant 6 a 7 Ser puis j'ai essaye la 290 mais j'ai oublier d'initialisé la roue a filtre du coup j'ai qu'une couche L 
       
      224 mc C11
       
      2019-08-18-1859_5-6 images-L_C11 224_l4_ap206
       

       
       
      224 mc C11
       
      2019-08-18-1859_5-6 images-L_C11 224_l4_ap206-v1
       
       

       
      224 mc C11
       
       
      2019-08-18-1900_1-7 images-L_C11 224_l4_ap206
       
       

       
      224 mc C11
       
      2019-08-18-1859_5-6 images-L_C11 224_l4_ap206_resize As 1.5
       

       
      224 mc C11
       
      La drizzle pour essaye le traitement sur un image plus grande pour voir ( c'est plus doux pourtant j'ai tapé plus fort )
       

       
       
       
       
      Saturne vite un petit coucou car plus turbulent 
       
       
      La couche l 290 mais cela c'etait assez dégradé puis forcement la roue non initialisé tournais pas je comprend pourquoi je trouvais pas mal la couche bleu le soir 
       
      290 mm C11
       
      2019-08-18-1930_8-4 images-L_C11 290_l4_ap77
       
       

       
       
      une bio même pas de dérotation la seconde du deuxième Ser est bien en retrait 
       
       
      224 mc C11
       
      2019-08-18-1944_6-S-L_C11 224_l4_ap69_bio
       

       
       
      bein ca ma permit de passer un petit moment dehors puis devant la tele avec ma femme quand elle est rentré car vite plié 
       
      Et Chris20 au même moment paraissait content du seeing alors que moi j'avais déjà tous ranger donc j'attend avec impatience ces résultats pour voir si on pourra prolongé la saison sur son spot 
       
       
      Bonne journée et bon ciel
       
       
      Sauveur
  • Images