Astremix

Planétaire décevant avec l'ASI 183MM

Recommended Posts

Bonjour,

je m'interroge sur la capacité et la qualité de ma nouvelle caméra ASI183MM que j'ai déjà utilisée de manière satisfaisante en ciel profond mais qui m'a beaucoup déçue le WE dernier sur Jupiter et Saturne.

Le même soir, par bonnes conditions, j'ai shooté les 2 planètes avec l'ASI183MM puis avec mon ancien PLAmx et la différence entre les 2 caméras est énorme ... à l'avantage de la PLAmx.

 

Les experts CMOS ont ils déjà fait du planétaire de qualité avec l'ASI183MM (monochrome donc) ?

Les images sont peu contrastées (semblent manquer de dynamique) et très vite bruitées dès que j’applique des ondelettes.

D’après vous quels réglages faut il utiliser sur le planétaire ?

Pour ma part j'ai utilisé les réglages suivants sur Jupiter :

- Format SER
- Binning 1
- ROI 1280x1024
- MONO  8bits

- Gain 200

- Exposition 25 ms

- Brightness 10.

Tous les essais ont été fait sur un C8 avec un barlow x3.

 

Comme j'ai vu assez peu de captures planétaires avec cette caméra, je m'interroge et serais donc très preneur de vos avis et lumières.

Avec tous mes remerciements par avance.

Edited by Astremix

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Il faudrait les images pour comparer

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai un IMX178, pas le même capteur mais sans doute pas éloigné, pixels de 2.4µm et je suis content des images que j'ai fait (je ne suis pas expert..)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Astremix a dit :

- Exposition 25 ms

 

c'est trop pour une cmos. Il faut faire plus court, beaucoup plus court. et monter le gain.

Plus le gain est élevé, plus le bruit de lecture est faible et plus tu peux poser court.

 

Il y a 6 heures, Astremix a dit :

Tous les essais ont été fait sur un C8 avec un barlow x3.

aïe aïe aïe  F/D 30 avec des pixels de 2,4u c'est beaucoup beaucoup trop. il faudrait plutôt F/D 12. c'est de la que vient le problème.

Conséquence de l'énorme sur-échantillonnage : pose trop longue, (=impact turbu), lumière trop dispersée (=manque de flux par pixel). Les pixel de 2.4u de la 183 reçoivent 6 fois moins de photons que ceux de 5.6u de la plamx

 

En prenant le bon échantillonnage, tu pourras réduire le temps de pose x10, puis faire un ROI plus petit donc augmenter le débit d'images et enterrer la plamx.

 

 

Edited by olivdeso
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je dis ça je dis rien, mais un C8 + Barlow 3x, ça fait 6 mètres de focale.

F = 6000

P = 2.4

E = 206 x P / F

Echantillonnage = 0.08 seconde d'arc.

Résolution d'un C8 = 0.6 seconde d'arc

 

Ya comme un blème :)

 

EDIT : grillé par Oliv :)

  • Like 2
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui, pour avoir une idée du F/D qui'il faut pour avoir une échantillonnage correct, il faut multiplier la taille des pixel (en u) par 5 pour Saturne et Jupiter.

Donc 2.4 x 5 = 12. Il faut F/D 12 environ, pas beaucoup plus.

 

Ensuite tu adaptates le temps de pose à la turbulence (autour de 5 à 10ms pour Saturne et Jupiter, 7ms pour Jupiter quand pas trop de turbu par ex. Si plus de turbu, tu peux réduire à 5 voir moins. jusqu'à 2.5ms sur Mars) puis tu augmente le gain jusqu'à remplir l'histogramme à 80% (i.e. bien rempli mais sans saturer) donc plutôt autour de 300 ou un.peu plus. Puis il faut faire un ROI le plus petit possible pour avoir un max de débit et donc d'images.

Edited by olivdeso
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'affirme que les amis ont déjà dit.....F/12 serait idéal...donc la camera devrait être mis au foyer.

 

Plus, il faut utiliser une ROI (disons 600 x 800) et augmenter le gain (~60-80%) pour shooter un maximum d'images dans 75-90 secondes

 

Ton gain en signal sera plus important que l'augmentation en bruit....tout en limitant les effets de la turbulence atmosphérique...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Astremix.

Tout pareil comme les copains du forum. L'échantillonnage avant tout...

Il faut diminuer ton F/D = 12 ou 15 si tu as une barlow de X1.5 Grand MAX ? Sinon au foyer

ROI à 600*800 gain à 320 ....

Et ça devrait mieux se passer...

Cette caméra permet d'obtenir un très grand champs ...

Pour exemple cette vue prise au C8 par nuit de très faible turbulence , j'avais fais la même erreur que toi avec une barlow de 1.5 d'ou un échantillonnage à 0.16 !! Aie,aie

et une expo à 30 ms .....ouïe... ouïe 

Voilà, Voilà

Bruno

Théophile,Cyrille et Catherine.jpg

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai un Intes 180 F/10, donc 1800mm de focale, et j'image au foyer avec ma 183, et ça fonctionne très bien :)

Sauf à bénéficier d'une nuit vraiment exceptionnelle, pour moi pas d'intérêt de monter une Barlow.

Mais je n'image que la Lune et le Soleil en halpha. La 183 est surtout intéressante pour son grand champ, je suis pas certain qu'elle soit mieux qu'une 178 pour Jupiter et Saturne.

Surtout que la 178 est en 14 bits alors que la 183 n'est qu'en 12 bits. Je sais pas si ça joue sur Jupiter/Saturne ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Colmic a dit :

Je dis ça je dis rien, mais un C8 + Barlow 3x, ça fait 6 mètres de focale.

F = 6000

P = 2.4

E = 206 x P / F

Echantillonnage = 0.08 seconde d'arc.

Résolution d'un C8 = 0.6 seconde d'arc

 

Ya comme un blème :)

 

Je me permets de m' insérer dans cette discussion, non pas pour amener ma science ( encore faudrait-il que j' en ai ! ) , mais pour profiter de la vôtre. :)

Si je comprends bien Colmic, avec mon C8, ma barlow x2 et mes pixels de 3,75  :

F = 4000.

P = 3,75.

E = 0,193125

Donc, c'est théoriquement pas terrible non plus ? :/

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Great gig in the sky a dit :

Donc, c'est théoriquement pas terrible non plus ? :/

 

Faut pas oublier la règle de Shannon/Nyquist : on échantillonne généralement entre la moitié et le tiers de la résolution de l'instrument, mais certains, par turbu faible descendent encore plus bas que ça.

0.6/3 ça tourne autour de 0.2" d'arc. Donc t'es plutôt pas mal.

Perso en solaire je dépasse rarement la moitié, mais le solaire est plus contraignant.

 

Garde la règle d'Oliv, 5x la taille des pixels pour le F/D sur Juju et Tuturne.

Ca te fait un F/D à 18.75, donc Barlow 2x c'est pas mal.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Colmic a dit :

Faut pas oublier la règle de Shannon/Nyquist : on échantillonne généralement entre la moitié et le tiers de la résolution de l'instrument, mais certains, par turbu faible descendent encore plus bas que ça.

0.6/3 ça tourne autour de 0.2" d'arc. Donc t'es plutôt pas mal.

Perso en solaire je dépasse rarement la moitié, mais le solaire est plus contraignant.

 

Garde la règle d'Oliv, 5x la taille des pixels pour le F/D sur Juju et Tuturne.

Ca te fait un F/D à 18.75, donc Barlow 2x c'est pas mal.

Bon, merci, ça me rassure un peu parce que, autant sans barlow, mes résultats ( pour le lunaire ) sont plutôt honorables, autant avec, je suis très rarement satisfait. 

Donc, faut voir ailleurs. Mais peut-être suis-je trop exigeant sur les images avec la barlow.

Pour moi dans ma petite tête, ça devait être comme sans, mais deux fois plus grand ! xD

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faut pas oublier plusieurs choses :

- plus tu échantillonnes fort, plus tu poses longtemps car t'as forcément moins de lumière

- plus tu poses longtemps, plus tu réduis tes chances de passer dans les trous de turbu

- Si tu as une déformation permanente de l'image due à la turbu, tu vas amplifier la déformation

Share this post


Link to post
Share on other sites

Difficile d'imaginer une réponse plus claire et documentée à ma question.

Je suis ravis et vous remercie tous ... un peu penaud après coup, d'avoir zappé ce calcul d'échantillonnage avec mes nouveaux pixels beaucoup plus petits.

Je me languis à présent de confirmer tout ca sur le terrain.

MERCI encore.

Bon ciel à tous

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai dans mes archives un fichier qui calcule l'échantillonnage en prenant également en compte le type de filtre utilisé (les résultats varient en fonction du filtre). Malheureusement je ne sais plus qui en est l'auteur (c'était sur un forum d'Astrosurf).

Claude

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un formule très simple facile à se rappeller pour l'échantillonnage :

 

 

e = lambda / 10D

 

 

D diamètre en mm, e en arcsec

lambda en nm : longueur d'onde la plus courte qui passe à travers le filtre, 400nm pour une caméra couleur équipée d'un filtre de luminance. Un filtre est indispensable pour couper l'UV, sans filtre ça monterait à 350nm voir plus. On coupe aussi l'ir sinon c'est môche et défocalisé dès qu'on a du verre dans le trajet.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui,

 

Déjà le pouvoir séparateur ne tient pas compte de la longueur d'onde.

 

120/D c'est quoi? quel critère ? Rayleigh? Dawes? quelle longueur d'onde?

 

Aussi Shannon / Nyquistdit que l'échantillonnage  doit être strictement inférieur à 2 fois la longueur la plus courte qui passe dans le filtre.

 

Aussi la pente des filtres n'est pas complètement verticale il faut prendre un peut de marge, donc 5% minimum par rapport à Shannon/Nyquist voir 10  à 15%.

 

Le pouvoir résolvant (angle solide en radians)  à la limite de diffraction est

 

Lambda/D   

 

 

avec les unités internationales : radian, mètres...

 

si on convertit en arcsec et mm pour le diamètre ça donne 

 

Lambda / 4,85 D

 

 

Donc en prennant un échantillonnage strictement inférieur à la moitié: 

 

e < lambda / 9,7 D

 

d'où ma formule vachement pratique pour pas se gourer sur le terrain quand on réfléchit moins bien dans le noir et le froid et le manque de sommeil  (avec lambda en nm et D en mm, e en arcsec) :

 

e = lambda / 10 D

 

 

 

 

 

 

Edited by olivdeso

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, olivdeso a dit :

Lambda / 4,85

 

 

Donc en prennant un échantillonnage strictement inférieur à la moitié: 

 

e < lambda / 9,7

 

d'où ma formule vachement pratique pour pas se gourer sur le terrain quand on réfléchit moins bien dans le noir et le froid et le manque de sommeil :

 

e = lambda / 10

remets les D en mm. Sinon, c'est très utile même si je descend plus bas pour les doubles mais le contraste aide beaucoup. Merci pour cette règle assez simple.

claude

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, olivdeso a dit :

e = lambda / 10 D

 

Si je te suis bien Oliv, pour du halpha par exemple sur ma FSQ106, je devrais échantillonner à :

656.3 / 1060 = 0.62" seconde d'arc ?

 

Si je prends maintenant un filtre L, donc centré sur 550nm par exemple :

550/1060 = 0.52" d'arc.

 

C'est pas un peu fort comme échantillonnage ?

Ou alors c'est uniquement valable en planétaire ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Colmic a dit :

 

Si je te suis bien Oliv, pour du halpha par exemple sur ma FSQ106, je devrais échantillonner à :

656.3 / 1060 = 0.62" seconde d'arc ?

 

absolument.

ou un peu serré si tu préfères, mais pas moins.

 

 

Il y a 6 heures, Colmic a dit :

Si je prends maintenant un filtre L, donc centré sur 550nm par exemple :

550/1060 = 0.52" d'arc.

 

Ah non, la par contre c'est pas bon :

il faut faire le calcul pour la plus petite longueur d'onde qui passe à travers le filtre, donc 400nm en général pour un filtre L.

 

Donc   400/1060 = 0,378" d'arc.

 

c'est plutôt pour du planétaire et en tout cas de la pose courte, quelques ms, pas des secondes.

 

 

Edit : précision importante concernant le sous échantillonnage par rapport au filtre d'entrée.

On pourrait se dire, c'est pas grave, on perd juste en détail...

Mais c'est bien pire que ça : en cas de sous échantillonnage on va avoir un phénomène de repliement de spectre qui va créer des artefacts

 

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Repliement_de_spectre

 

Bref, quand ça turbule il vaut mieux changer de filtre et prendre une longueur d'onde plus grande, vert, rouge voir Ir pass, ce qui permet d'adapter l'échantillonnage en conséquence.

Edited by olivdeso

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now