serge vieillard

l'éclipse d'Argentine, la coquine !

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Merci beaucoup pour ce retour d'observation ;)

 

Les dessins sont magnifiques. Bravo :)

 

XaVs

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe compte-rendu ! On peut vivre l'ambiance de l'éclipse en lisant ton récit. Je ne pouvais pas demander mieux pour m'occuper en attendant mon vol à l’aéroport de Santiago :) Et bien sur, le dessin de la totalité est sublime, ça rend vraiment bien ce que je voyais dans les jumelles.

 

J’étais à quelques kilomètres au Sud de vous, et je n'ai pas remarqué les nuages sur les sommets au moment du coucher de soleil, seulement la neige soufflée par le vent. En revanche, le coucher de soleil c’était avec le filtres pour nous, trop brillant pour mes yeux.

 

J'imagine qu'il y a des dessins de ciel profond / voie lactée qui vont suivre :)

 

jf

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Très bien !

Pour situer l'action, nous étions là:

Eclipse__2019.07.02__20:41:05TU__Argentine__Bella-Vista__Ensemble__P.Strock__A2.JPG

30,45706 S - 69,28631 O       21:41:05TU   (Jpeg vite fait...)

Pierre

Edited by Strock Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe, mais combien de C02 tout ça...? :(

  • Thanks 3
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Majestueux...

 

Il y a 6 heures, Toutiet a dit :

Superbe, mais combien de C02 tout ça...? :(

 

Pas faux, mais à choisir  je préfère 100x voir quelques dizaines d'astrams prendre l'avion pour aller voir une éclipse, la documenter, éventuellement diffuser au plus grand nombre ce qui a été vu, que voir des millions de touristes prendre également des centaines d'avions pour aller s'échouer à la Costa Blanca dans l'unique but de revenir couleur homard cuit, de bouffer et picoler en mode all-inclusive. L'excès il est là à mon humble avis.

  • Like 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

merci  à tous !

 

quand au CO2..................... mea culpa:(

mais, sauf à aller chercher des éclipses totales en bateau en bois et voiles de coton cachoutées, puis sur terre de monter une caravane de yaks, de lamas ou de mules; j'sais pas trop comment faire. Peut-être qu'il ne faut pas aller voir les éclipses - comme beaucoup d'autres choses par ailleurs - ou mieux encore, de ne pas exister pour tendre vers un bilan nul.... 

 

Edited by serge vieillard
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vraiment magique Serge, merci de nous faire rêver !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Serge,

 

un dessin avec moins "d'irrégularités" que pour les précédents (ce que tu confirmes dans ton texte), mais peut-être davantage de nuances.

Coup de coeur pour le dessin avec le bout de montagne et ses plumets de neige !

 

Fred.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben ça alors. Je ne sais pas comment tu fais mais c'est magnifique. C'est assez différent de ce que j'ai vu aux jumelles en terme de dynamique, mais je suppose que c'est volontaire. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, serge vieillard a dit :

mais, sauf à aller chercher des éclipses totales en bateau en bois et voiles de coton cachoutées, puis sur terre de monter une caravane de yaks, de lamas ou de mules; j'sais pas trop comment faire. Peut-être qu'il ne faut pas aller voir les éclipses - comme beaucoup d'autres choses par ailleurs - ou mieux encore, de ne pas exister pour tendre vers un bilan nul....

Je crois me souvenir d'un professionnel qui avait fait ça (pour des transits de Vénus), au XVIIIe siècle, Legentil de la Galaisière qu'il s'appelait : c'était plutôt "de la galère" qu'il aurait dû s'appeler ! ;) Je suppose que Serge n'a pas souhaité réitérer cet exploit (et je peux le comprendre). En tout cas, ces dessins valent bien leur équivalent en CO2, et il ne reste plus qu'à planter quelques arbres pour se racheter... :ph34r:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci

 

oui Fred,

celle-ci était franchement moins explosive que les précédentes, bien plus douce, quasi "discrète", moins exubérante, ce que corobore l'avis de Jean-Luc. Oui,  les contrastes sont réhaussés pour mettre en évidence cette texture ténue - mais toutefois bien perceptibles. A noter qu'à ce jour, il n'y a pas beaucoup d'images montrant des structures étendues complexes et tourmentées (on attend les oeuvres de Druckmuller et autres artistes du genre...)

 

Jean-Luc,

il me semble intéressant de répondre à "comment c'est fait", car en effet, cet exercice chronométré ne s'improvise pas.

Ben c'est assez simple : j'm'entraine ! un mois avant l'évènement, je dessine et redessine plein d'éclipses d'après des photos détaillées et pas cramées. J'essaye de "comprendre" comment c'est foutu, d'analyser les formes, les nuances que peuvent prendre panaches et plumets, Ce faisant, je gagne en précision de trait mais aussi en rapidité d'exécution. Quand cette première étape est "maitrisée" (plus ou moins, elle ne l'est jamais !!!), je passe au même genre d'exercice mais dans le delai imparti par le phénomène à venir, ici 2 minutes et demie. et celà avec un réel souci de passer plus de temps à observer et analyser l'image qu'à avoir le nez collé sur le papier, ce qui demande un certain "effort". Les traits sont donc jetés de façon schématique, quasi en aveugle, en les positionant le plus précisément possible et en notant leurs particularités propres (les angles, les inflexions, les concavités, etc) , avec le maximum d'informations retenues en mémoire. Dès le 3° contact, je place tous les détails mémorisés sur cette esquisse, , ce qui dure environ une dizaine de minutes (après, ça se dilue dans l'esprit et on n'apporte plus rien de représenatif). Reste ensuite en prenant le temps les travaux de finition, mais toujours en respectant ce tracé préalable (il n'y a rien de plus, seul le crayonage est peaufiné en prenant le temps nécessaire).

Cela étant, l'observation à la Swaro, c'est franchement pas mal, infiniment mieux qu'aux jumelles (à mon avis trop conseillées pour cela). Et que dire de la vision au télescope !!! J'ai convaincu le Jean-Françoué à monter son T250 pour l'occasion et ce fut pour lui une  vraie révélation, une toute autre vision.

  • Like 2
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, yapo a dit :

Je crois me souvenir d'un professionnel qui avait fait ça (pour des transits de Vénus), au XVIIIe siècle, Legentil de la Galaisière qu'il s'appelait

 

 

Un certain Mr Cook l'a fait aussi ....

 

5d25e62261742_NorfolkTransitdeVnus.jpg.230eacc46a3e07b504813a598b853644.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Par les balloches du cornu !  vindiou quelle belle aventure ! Et superbe reportage. 

Cela valait la peine de faire ce long périple entre experts.

Je jalouse ta patience pédagogique face à la pollution... Celles récurrentes de posts de prêcheurs  d'estaminets carboxylophobes. :-) 

Edited by marco polo
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il était là plus précisément... :D

argentine-020719-19h13b.jpg.b7d63edcf28f302ef3f5837ba0f7bcc0.jpg

... à 8min du premier contact.

 

Sinon c'est vrai que la couronne et même les protus m'ont parru pas très contrastées en comparaison avec l'éclipse d'aout 2017: structure pas très renforcées et protus un peu perdue(s) dans le fond jaunâtre de la basse couronne.

eclipse-020719-278mmf3b-8085.jpg.494745d68ead2d9a8e31b7f69867c8e2.jpg

Nicolas

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Extraordinaire :) magique :) féérique :)

Merci Serge ;) j'ai l'impression d'avoir vécu cette éclipse avec vous :)

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nicolas, dis que c'est photographié en afocal sur un Dob-Newt 200 ! C'est déjà extraordinaire de faire ça !

Pierre

PS: Mais "Jaunâtre", je suis pas trop d'accord. Blanc, ,oui!

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui... c'est fait avec un powershot juste placé derrière l'oculaire du télescope montré juste au-dessus... qui a survécu à quelques toles ondulées des 4500km de routes et surtout pistes jusqu'à 5000m d'altitude...

(on dira sinon blanc-crême plutôt que jaunâtre, d'accord?)

Nicolas

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 17 heures, biver a dit :

Sinon c'est vrai que la couronne et même les protus m'ont parru pas très contrastées en comparaison avec l'éclipse d'aout 2017: structure pas très renforcées et protus un peu perdue(s) dans le fond jaunâtre de la basse couronne.

C'est exactement l'impression que j'ai eu. Au jumelles les protus me sont apparues quasi blanches à cause de la luminosité de la couronne. La vision dot être différente au télescope.

Sur ta photo par contre la couronne est moins contrastées que ce que j'ai vu aux jumelles. Il doit y avoir une explication physiologique à ça je suppose. 
Ta photo est proche de ce que j'ai vu dans la basses couronne, mais le dessin de Serge est plus proche de ce que j'ai vu au delà de 0,2R solaire. 

Edited by jldauvergne

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 44 minutes, biver a dit :

(on dira sinon blanc-crême plutôt que jaunâtre, d'accord?)

pareil, j'ai eu une sensation assez neutre en couleur, mais j'avoue sans me poser cette question là spécifiquement en observant. Je me suis mis en mode 100% contemplatif. 
Mais j'imagine que ça dépend de l’œil de chacun et que le fond de ciel bleu doit avoir une forte influence sur la perception.
Des photos doivent pouvoir donner une indication de la couleur objectif en partant des raw. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Super !!

 

pour le CO2 effectivement on ne peut plus dire que ça ne mérite pas réflexion, mais, loin de vouloir donner des leçons, idem pour moi : je ne peux pas me passer d'aller vadrouiller en montagne l'été !

Ca me mortifie de balancer pollution et CO2 pour mon simple plaisir égoïste, mais j'essaie de réduire tout le reste dont je peux me passer.

Edited by etoilesdesecrins

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, oui, et encore oui !

 

C'est bien simple : si je veux montrer à quelqu'un l'aspect qu'avait l'éclipse, je lui montre le dessin de Serge. C'était déjà le cas il y a 2 ans pour l'éclipse aux États-Unis, ça l'est encore ici. Aucune photo n'est aussi fidèle que ça.

 

Tout à fait d'accord avec l'aspect de celle-ci et sa comparaison avec celle des USA : elle a eu un côté plus doux, sous un ciel moins noir. Pour ma part je l'ai observée depuis le Chili, mais je retrouve exactement son aspect.

 

Merci infiniment Serge pour ce témoignage d'une précision chirurgicale !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By banjo
       
      bonjour,
      une petite animation (longue à charger)
      conditions brumeuses avec passage nuageux , mais bon on va pas quand même mettre que des archives 
      ~50mn , 10images gardées sur 200 , gain =219 , 10ms , gamma 65 ,ASI174 + barlowX2.
      voili-voilà bien granuleux comme on aime pas .
      Paul
       
       

    • By Alexandre Cucculelli
      Salut a tous 
       
      Voila deux petites images d'ambiance faite au smartphone ... et oui pas encore de monture pour la fsq donc j'utilise le telephone ... 
       


       
      a+
      alex.
    • By banjo
      bonjour à tous,
       
      suite à l'excellent conseil de C.Villadrich , j'ai modifié dans AS! le nombre d'AP pour ne plus avoir " d'escaliers " dans le fond de mes images .
      d'abord  avec 1 seule AP couvrant presque la totalité de l'image .et la deuxième avec des AP de 200 
      Résultat flagrant , merci Christian
      Paul
       
       


    • By serge vieillard
      Yo !
       
      en transit dans le grand pacifique sud, les observations astronomiques se résument à la contemplation béate à l’œil nu du ciel tropical, comme par exemple le formidable alignement planétaire avec la Lune en fine griffe il y a quelques jours (Vénus, Jupiter, Lune, Saturne), avec la particularité de l'écliptique tombant vertical sur l'horizon - alors c"est encore plus beau, surtout avec la découpe en ombre chinoise des cocotiers au loin.
      Ici, un formidable halo solaire, levant les yeux quasi au zénith, avec le passage de deux majestueuses frégates. Nous étions alors à Bora-Bora...
       

    • By Michel Deconinck

       
      Bonjour à tous
       
      Le 11 novembre 2019 aura lieu le passage de Mercure devant le Soleil.   Bon, ok, ça tous les éphémérides en parlent, mais ce qui sera plus original c'est l’exercice que nous vous proposons de réaliser.
       
      En Europe, nous sommes en mesure de voir les premiers contacts et depuis l’Amérique Ouest, le "Far West", juste les derniers.
      C'est du Québec que les observateurs seront les mieux placés en ayant la possibilité d'observer l'ensemble du passage.
       
      Un de mes amis: Jean Bourgeois, nous demande d'essayer de déterminer la profondeur de la chromosphère solaire, chromosphère signifie la sphère de couleur. Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais nous ne connaissons pas encore avec précision la taille de cette chromosphère.
      Le prochain passage de Mercure devrait permettre aux observateurs de chronométrer le début et / ou la fin de cet événement dans deux longueurs d'onde différentes: en lumière blanche qui correspond à la photosphère, au rayon plus petit, et en Halpha, correspondant à la chromosphère qui entoure la photosphère. La différence entre ces deux temps donnerait une estimation de l'épaisseur de cette chromosphère aux latitudes solaires concernées. Nous ne prenons pas en compte les  "spikes" qui surplombent la chromosphère, mais uniquement la couche chromosphérique, ce qui correspond en fait à la différence du rayon du soleil dans ces deux longueurs d'onde.
       
      Ce type d'observation est rarement organisé. La littérature ne mentionne que trois observations, l’une de Russ Sampson en 1994 (Sky & Telescope, novembre 1994), l’autre de Jean Bourgeois lui-même en 1996 (IOTA / ES, symposium de 1997) et la dernière du mois d’avril 2003 via IOTA et l’association des observateurs solaires, également par Jean Bourgeois. Malheureusement, presque tous les efforts pour chronométrer les événements en H-alpha ont échoués, en raison de nuages, d'images de faible précision ou de problèmes techniques.
      Aujourd'hui nous avons à disposition un bon logiciel pour réduire les futures observations, ceci a été fait par un autre de nos bons amis: Jean Meeus.
       
      Donc, si vous voulez faire partie de ce nouveau défi, n'hésitez pas à me contacter directement via ce mail.
       
      En pièce jointe vous trouverez le document élaboré par Jean Bourgeois en 2003, il y a plus d'explications à propos de ce phénomène ainsi que la manière d'organiser l'observation. 
       
       
      NB : Toujours pour plus d’information à propos de ce type d’observation, n’hésitez pas à retourner lire l’excellent article toujours de Jean Bourgeois, dans le déjà très ancien n° 8 de votre AstroSurf Magazine.
      J'espère que vous serez nombreux à relever ce nouveau défi et en attendant le 11 novembre, je vous souhaite un beau ciel !
      Transit de Mercure.pdf
  • Images