Sign in to follow this  
lionello

NP Mul 5 avec étoile centrale [WR]

Recommended Posts

Bonjour,

 

Voici le spectre d'une petite NP, baptisée Mul 5 que j'ai découverte en 2015 sur une de mes images (voir ci-dessous).

Elle était nichée en bordure de champ, l'objet principal photographié était la nébuleuse générée par l'étoile WR128 (arc bleu).

 

image.png.790d2a9b95b3075a72d3703be27bbc3a.png

 

 

Voici une image de la nébuleuse issue du survey Ha IPHAS avec la position de la fente du spectro :

 

image.png.032f2fc0fa91031f801a6e1ba66d00a3.png

 

Voici le spectre 2D de la nébuleuse et de son étoile centrale.

Le spectre n'est pas commun, on note plusieurs raies en émission de forte intensité.

image.png.678a22c918ceab9a72b7667d1324b151.png

 

 

Le doublet [O III] qui s'étire sur l'axe vertical sont des raies nébulaires.

Les autres raies en émission sont stellaires. Elles sont larges et intenses, ce qui indique que l'étoile est entrain d'éjecter sa matière à une vitesse folle (~2000 km/s).

Il s'agit en fait d'une étoile de type Wolf-Rayet (WR de faible masse) ce qui est plutôt rare pour une étoile centrale de NP.

 

On en connait seulement une petite centaine. C'est donc une découverte fort sympathique, confirmée spectralement pour la première fois par C. Buil en 2015.

On ne sait toujours pas pourquoi ces étoiles de quelques masses solaires passent parfois par une phase WR avant de finir en naine blanche.

 

Analysons un peu plus ce spectre :

 

image.png.225b5aff4fe0d2619862d1b2797e5092.png

 

 

On retrouve les raies nébulaires du doublet [O III] à 4959 et 5007 A.

Après analyse des raies stellaires, A. Acker a classé cette étoile dans la sous classe [WO 4], avec une température de 70 000 K.

Il s'agit d'un stade avancé de la phase [WR] précurseur de sa transition vers le stade de naine blanche.

 

Les étoiles [WO 4] sont caractérisées par :

- la présence de raies de l'oxygène nécessitant des énergies d'excitation importantes (raies O V, O VI...),

- une raie large et intense du carbone C IV à 5801-12 A,

- une absence de la raie du carbone C III à 5696 A (son intensité devient comparable voire supérieure à celle du C IV 5801-12 pour les [WR] "froide" de type [WC 9-11]).

 

Attention au pic vers 6562 A qui pourrait être un mélange entre du H I nébulaire et du He II stellaire. Les [WR] ont la particularité d'être déficientes en hydrogène.

 

Référence pour l'identification des raies : Etude spectroscopique de 42 étoiles [WR] par A. Acker et C. Neiner en 2003

 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Salut Lionel !

 

Magnifique ton travail spectroscopique sur toutes ces candidates ! Mul 5 a l'air d'être une belle annulaire.

 

Sinon il faudra que tu nous éclaircisse la nature véritable de la mystérieuse  FeMul 1 :)

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Laurent,

 

Merci pour ton message.

La spectro me motive bien, j'apprends énormément.

 

Femul 1 est classé region H II dans la base HASH, je ne sais pas pourquoi.

Je vais probablement tenter de faire un spectre de cet objet cet été.

Mais je crois bien que c'est une galaxie.

 

 

 

 

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this