deome

NGC6888, un croissant du Cygne

Recommended Posts

Je termine ma balade dans la constellation du cygne par la nébuleuse du Croissant, de son petit nom NGC6888


Le shoot c'est étalé sur 3 nuits (du 15 au 17 Juillet) et dès la deuxième j'ai tourné le tube sur son support pour amélioré l’équilibrage, j'ai eu presque 50% de déchet la 1ere nuit

Je vous soumet donc 2 photos, la première totalise 315 poses de 50" à 800iso et la seconde 227 poses, 
Le tube ayant été tourné la 2de nuit, le champ n’était plus le même et j'ai du cropé un gros coup pour avoir un FDC homogène, j'ai donc aussi fait un traitement en retirant les shoot de la 1ere nuit


Le matos reste le même, Nikon D5500 non defiltré, correcteur Baader RCCI, filtre Explore Scientific UHC, au foyer d'un Newton 254 f/d4 sur une NEQ6 Goto sans autoguidage.

 

NGC6888_crop.thumb.jpg.a72b3d862be8645e7b8e394132efb475.jpg

 

NGC6888_full.thumb.jpg.47478be538fe4715ce098f8797430839.jpg

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Magnifique ce Croissant :)

Préférence pour la deuxième avec un fdc plus homogène ;)

Bonne soirée,

AG

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci, 
Je préfère aussi le 2d, le bruit y est moins visible

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By petitprost
      Bonjour ,
      Cette nuit j'ai pu imager IC-5146 dans le cygne seule zone où le ciel ne commençait pas à se voiler et ce jusqu'au levé de la lune .
      Asi294 / TS 580_100 / 42 brutes UG 180 sec
       
      Eric
       

    • By ALAING
      Bonsoir les noctambules,
       
      Que de belles images ces jours-ci sur le forum
      Hier soir, ciel sympa par chez moi, je suis ressorti prendre le frais en attendant que la Lune se lève.
      Et quitte à faire des poses longues, je les trouve meilleures à la CCD qu'avec l'ASI 224MC
       
      Donc je suis retourné voir cette petite nébuleuse bleue NGC 6905.
      Au foyer du M809 ( 200mm à F10 ) avec la caméra Starlight SXV-H9 et roue à filtres.
      J'ai mitraillé jusqu'au lever de la Lune avec les filtres LRGB en poses de 60 secondes.
      87 poses de lum ( sur plus d'une centaine ) conservées et 3 fois 15 poses en R G B.
      Prétraitement, addition de tout ça sous AstroArt, un poil de Roundstar, et compositage LRGB.
      Fignolage sous PSP pour les niveaux, contraste et colorimétrie.
       

       
      Le fond de ciel m'a donné un peu de mal, mais la nébuleuse est assez sympa
      Je vous souhaite une excellente soirée,
      AG
       
       
       
    • By fljb67
      Bonjour,
       
      Objet : NGC 6781 dans la constellation de l'aigle.
       
       
      Caractéristiques du matériel / prises de vues :
       
      - Monture : Takahashi EM10
       
      - Optique photo : Téléobjectif Sigma { f = 400 mm ; D ~ 70 mm ; f/D = 5.6 }.
       
      - Caméra photo : ZWO ASI 294MC Pro  ( Couleur ; 4144 x 2822 ; 4.63 x 4.63 µm ;  ~ 19.2 x 13.1 mm ; refroidie ).
      - Acquisition : Avec le logiciel ZWO ASICAP.
       
      - Suivi : automatique.
       
      - Optique de guidage : Takahashi GT-40 { f = 240 mm ; D = 40 mm ; f/D = 6 }.
      - Caméra de guidage : ZWO ASI 290MM mini  ( N&B ; 1936 x 1096 ; 2.9 x 2.9 µm ; ~ 5.6 x 3.2 mm ; non refroidie ).
      - Logiciel d'autoguidage : PHD2  ( v2.6.6 ).
      - Réglages caméra de guidage  : Gain 90% ; temps de pose unitaire : 1 s.
       
      - Pointage : manuel avec un chercheur de type "lunette de chasse" ( grossissement 1x-->3.5x ) et le logiciel "Cartes du Ciel".
       
      ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
       
      I°) Date : 10/08/2019.
       
      - Lieu : Depuis mon balcon.
       
      - Mise en station  ( l'étoile polaire n'étant pas visible ) :
      Avec marquage au sol du méridien ( pour l'azimut ) + { rapporteur fixé à la barre du contrepoids + fil à plomb } ( pour la "hauteur" ).
       
      - Réglages communs de la caméra :  T° :  - 10°C ; Rouge 52 ; Bleu 95 ( valeurs par défaut ) ; Saturation : valeur par défaut.
       
      - Post-traitement : GIMP + PSE8
       
      Pour la "petite histoire", mon but était initialement de photographier NGC 6888 ( Le croissant ) ... mais la météo en a décidé autrement plus tard dans la soirée ( cause venue de méchants nuages ).
       
      Bref : heureusement que j'avais testé le matériel sur NGC 6781. ^^ ( malgré la présence non négligeable de a Lune ).
       
       
       
       
      ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
       
      a) Sans filtre : RAW16 ; durée d'exposition unitaire : 60 s - Gain 400.
       
      - Une brute plein champ sortie de DSS, sans aucun post-traitement :
       

       
      Données DSS :
       
      - FWHM : 5,88
      - Fond du ciel : ~ 63,5 %
      - Nombre d'étoiles détectées : 3629
       
       
      - Empilement DSS  16 x 60s - Gain 400,  plein champ , sans DOF :
       

       
      ( L'absence de Flats montre clairement l'effet de vignettage ).
       
       
      - Crop "100%" ( 1 pixel écran = 1 pixel caméra ) :
       
       

       
      Il y a de méchants pixels chauds qui trainent malgré l'empilement - certes sans DOF - de 16 prises de vues ... phénomène qui n'apparait pas en RAW8, même sur les brutes.
       
       
      - Edit du 12/08/2019 : Une version améliorée après avoir pris plus de temps ( euphémisme ) pour le post-traitement :
       

       
       
       
      ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
       
      b) Avec filtre  L-PRO Optolong coulant 50,8 mm : RAW8 ( suite à une erreur de ma part ) ; durée d'exposition unitaire : 100 s - Gain 400.
       
      - Une brute plein champ sortie de DSS , sans aucun post-traitement :
       

       
      Avec le filtre, le fond du ciel ressort beaucoup moins, et ce, malgré un temps de pose supérieur ... et en prime :
       
      - la nébuleuse est bien plus visible. ^^
      - les étoiles sont bien plus ponctuelles et plus colorées. ^^
       
      Données DSS :
       
      - FWHM : 5,40
      - Fond du ciel : ~ 41,2 % ( largement inférieur aux précédents ~ 63,5 % )
      - Nombre d'étoiles détectées : 3528
       
       
      - Empilement DSS 16 x 100 s  - Gain 400, plein champ avec Dark + Flats :
       

       
       
      - Crop "100%" ( 1 pixel écran = 1 pixel caméra ) :
       

       
       
      Voilà : je suis satisfait de ce filtre.
       
       
       
      PS : Les étoiles tirent un peu la tronche quand même.
       
      Il va falloir que je fasse d'autres tests :
       
      - Légère modification du "Back Focus".
      - Meilleur vissage du filtre et/ou vissage de la caméra ( problème de planéité ? )
      - Meilleure mise au point ( aucune étoile dans la nébuleuse n'apparaissent de manière flagrante ... même en se cassant les yeux avec une loupe  )
      - Prises de vue en Raw 16. ( ca m'énerve de m' être bêtement planté à ce niveau ).
       
    • By petitprost
      Bonjour ,
      Je continu mon voyage au sein du Cygne avec une halte vers la petite  dentelle qui est une extension faible parmi les grandes dentelles  du cygne
      Asi 294 / 36 brutes UG -180sec / 42 darks / 42 offset / 12 flats  sur TS 580/100
       
      Ce soir je compte rendre une visite à la nébuleuse du cocon
       

    • By Christophe H
      Bonjour à tous,
       
      Je commence par la fin avec cette mosaïque de la lune de 8 tuiles faites avec des vidéos de 1000 images avec l'ASI 120 mm-s. Elle est derrière un filtre vert sur le SW254/1200. Il est 4 h du matin et il fait 13°C. La surface de la lune se déforme lentement avec une large amplitude. La mosaïque n'est pas parfaite, certains raccords sont visibles.
       

       
      Avant de faire cette mosaïque, je pointe le SW sur une petite nébuleuse planétaire que j'avais faite en octobre 2008 avec une SPC900 modifiée pose longue. Cette fois si, ce sont des poses de 2 minutes avec une caméra Starlight Xpress trius sx 9 que j'ai refroidi à -20°C. Ces derniers temps je me mettais à -10°C. J'ai fait 5 images en luminance et seulement 1 par filtre coloré. JE le reconnais, j'abuse mais j'avais froid.
       
      Donc voici NGC 7048 :
       

       
      La caméra commençait à déconner, j'avais des petits bouts de traits noirs horizontaux, un peu comme une anomalie de lecture. Elle m'a déjà fait ça dans le passé, je me demande si c'est pas à cause du froid et de l'humidité. Enfin aujourd'hui, le problème a disparu.
       
      On arrive à la nébuleuse que je voulais vraiment photographier. C'est  une nébuleuse planétaire dans la constellation de l'aigle. J'ai fait 12 luminances de 300 secondes et 4 poses de 300 s pour la couleur.
       
      Voici PK36-1.1, je ne lui ai pas trouvé d'autre nom. On dirait une tête de chat.
       

       
      On arrive à la catastrophe, le début de soirée. J'ai tenté M20, avec des poses de 300 s en luminances (12 images) et 4 poses de 300 s pour la chaque filtre coloré. Il faut savoir que je n'ai pas retouché la MAP entre M20 et PK36-1.1. Je l'ai quand même vérifiée tant je trouvais les bruts empâtées mais c'était bon. Le problème se aussi sur le guidage par PHD2, la dispersion rms était presque le double pour M20. On comprendra à la fin à quoi ressemblait l'atmosphère dans ce coin du ciel en début de soirée.
       
      Donc M20 :
       

       
      Et pour finir, Jupiter. Il parait que le jet stream était retombé à à peine plus de 10 m/s et MB prévoyait un seing excellent. Ben non, tout pourrit. A ce moment de la soirée, la turbulence faisait des vaguelettes très rapides, comme si on regardait Jupiter se réfléchissant à la surface de l'eau. Donc la turbulence était assez différente du moment où j'ai pris la lune.
       
      En RVB : 
       

       
      Et une petite animation IR 742 nm.
       

       
      Bonne soirée.
       
      Christophe
       
       
       
       
       
  • Images