• 0
Odys

Hésitations entre deux Dobsons

Question

Bonjour à tous !

 

Voilà ma situation pour commencer :

 

Passionné d'astronomie et d'astrophysique depuis longtemps, j'ai de bonnes connaissances théoriques mais très peu d'heures d'observation à mon actif.

Il y a peu j'ai participé à une grosse star party et autant vous dire que ça m'a profondément marqué, et convaincu : il faut que je m'équipe !

 

J'ai été conquis par les Dobsons pour leur simplicité et intuitivité, et c'est ainsi qu'après quelques jours de recherche et de questionnement, je me retrouve à hésiter entre deux modèles sensiblement similaires :

 

1) Le Skywatcher 254/1200 Skyliner

 

Les + (d'après moi) :

- Évidemment quelques mm de plus d'ouverture

- Livré avec deux oculaires : super 10mm et super 25mm, en 2"

- Livré avec un chercheur 9x50

 

Les - :

- Un f/D un peu plus petit : 4,7

- Un grossissement max un peu moindre : 300x

 

2) Le Bresser N200/1200 Messier Hexafoc.

 

Les + : 

- Un f/D plus grand : 6

- Un grossissement max de 400x

- Un peu moins cher donc du budget en plus des accessoires.

 

Les - : 

- Un viseur point rouge, je préfère les chercheurs optiques.

- Livré avec un seul oculaire SP 25mm, mais comme je disais le prix total me permet d'envisager d'en acheter un sympa.

- Un diamètre un peu moindre, 200mm

 

Voilà pour les caractéristiques mais une autre question me taraude, la qualité ! C'est là que je m'en remets à vos avis, peut être certains d'entre vous connaissent ses modèles ? Je préfère prendre le plus petit si il est de meilleur facture.

 

Pour finir je vous donnes quelques précisions contextuelles : j'ai un budget éventuel bien supérieur (de l'ordre de 2000€) mais je préfère éviter l'achat compulsif, commencer petit et si dans quelques années je suis toujours autant dedans, je pense me fabriquer un 400mm. D'ici là je vais m'équiper petit à petit en accessoires que je veux de très bonne qualité.

J'habite en campagne et dispose de bons spots en altitude et loin de toutes pollutions lumineuse.

 

Merci de me donner vos remarques, conseil et avis, ou toute questions !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

23 answers to this question

Recommended Posts

  • 1

Salut!

 

Je vais partager avec toi mon expérience de dobsoneux car comme toi c'est vers cet instrument que je me suis tourné à mes débuts. Je me suis équipé directement d'un 300mm Skywatcher Flextube sans avoir possédé d'autres instruments auparavant. Le moins que je puisse dire est qu'il ne faut pas hésiter à directement prendre un instrument du diamètre le plus important remplissant tes critères de poids/mobilité et ne pas tomber dans le piège consistant à se dire je vais commencer avec un petit instrument bien que je puisse me permettre un 300 (poids, encombrement et budget) parce que ce sera plus simple à gérer... Tsss tsss que nenni! Un gros diamètre t'en montrera plus, tu prendras plus de plaisir à observer, tu le sortiras plus souvent etc.... et surtout! ce n'est pas plus compliquer à régler qu'un petit dobson une fois qu'on a compris comment faire une collimation aux petits oignons.

 

Dans tes Avantages/inconvénients sur les 2 scopes que tu proposes, des choses me chagrinent. Déjà le F/D tu t'en moques pour du visuel. Aucune importance. Ensuite méfie toi des grossissement max annoncés et ne te fie qu'à une seule règle générique consistant à dire que le grossissement max exploitable d'un instrument est de 2X son diamètre autrement dit 500X pour un 250mm et 400X pour un 200mm. Il faut déjà de bonnes conditions de turbulence pour exploiter ce type de grossissement (voire même au delà) mais je n'oublierais pas de sitot la vision de la nébuleuse du clown à X750 dans mon instrument un soir de folie!

 

Prévois dans ton budget un bon montant pour des oculaires et filtres. C'est aussi important que le scope. J'ai tenu 2 semaines avec les trous de serrure fournis avec le scope (un 10mm et un, 25mm) comme toi avant d'acheter 3 oculaires Explore Scientifique en 82° et une bonne Barlow (Télévue PM2.5). C'est les seuls éléments que j'ai acheté neuf, en surveillant les PA tu trouves de très bonnes occasion d'étoffer ta gamme pour un budget raisonnable. Je ne tourne qu'avec des Nager, Ethos et Delos maintenant et c'est vraiment autre chose.

 

Fais toi plaisir, surtout si tu as le budget, mais ne sous estimes pas le marché de l'occasion pour les accessoires, mais budgète quelques accessoires au bon rapport Q/P pour commencer. Tu les revendra hyper facilement (mes 3 Explore ont du partir en 2H max chacun sur ce forum). Un oculaire c'est quasi indestructible. Poses toi la question de ce que tu es prêt à déplacer (poids/taille) et prend le plus gros. Perso, je trouve que 300mm non goto (ca sert à rien d'ailleurs à part peser un âne mort, point de vue perso...) c'est le max acceptable pour le trimbaler dans son jardin( dans les scopes industriels j'entend, les scopes artisans  ou DIY c'est autre choses)

 

Bon je te laisse mon dobson est dehors en température et Jupiter va pointer le bout de son nez!

 

 

 

Edited by Nico S

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

  • 1
Il y a 4 heures, Odys a dit :

Les - : 

- Un viseur point rouge, je préfère les chercheurs optiques.

Koiiii !!! T'y'es fou xD Va-t-en chercher un objet Messier ou NGC au 9X50, je te paye des frites comme dirait ma femme… Tu le chopes au point rouge ou au telrad, et après tu affines au chercheur optique (ou pas d'ailleurs, un telrad suffit, tu affines à l'occulaire) !

 

Il y a 3 heures, Nico S a dit :

Déjà le F/D tu t'en moques pour du visuel

Tiens, j'ai déjà entendu ça, c'est parfaitement vrai, le visuel c'est l'ouverture, le f/d c'est la photo pour diverses raisons qu'il serait bien trop long d'expliquer à cette heure tardive O.o… Ca me fait dire que depuis un petit moment nous n'avons plus de nouvelles de Xavier2 ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Merci pour vos réponses ! 

J'avais oublié que le f/D était utile uniquement pour la photo donc effectivement je m'en moque... 

J'ai trouvé un bon guide et je pense avoir compris le pourquoi du comment.

 

Pour le chercheur, lors de mon premier soir d'observation sur un Dobson 400mm équipé uniquement d'un chercheur, je suis arrivé à trouver les classiques M31 et M33 mais aussi des objets plus petits comme M57 (nébuleuse annulaire) et plusieurs amas globulaires, sans problèmes. Après je ne me souviens plus des caractéristiques de son chercheur...

 

Je note aussi le conseil de prendre tout de suite des oculaires, effectivement les explore scientifique ont l'air sympas !

 

Pour les filtres je prendrais un OIII pour commencer, pensez vous que d'autres sont indispensables ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 6 heures, Franck_77 a dit :

Ca me fait dire que depuis un petit moment nous n'avons plus de nouvelles de Xavier2 ?

 

désolé .... je n'ai que très peu de temps en ce moment ;)
en pleine saison, ce moment magique dans l'année ou pendant 3 mois les journées de 24h sont trop courtes ! 

en effet en visuel...du diametre!!!! 
fd5 ou 6 ça joue peu.... un peu moins d'obstruction a f6 qu'a f5, donc un chouilla plus de contraste. 
Mais inversement un 250 en montrera plus qu'un 200! 

 

donc si le ciel est bon ou que le transport n'est pas un probleme...le 250 sans hésitation! 
meme sous un ciel moyen,en planétaire un 250 en montrera plus qu'un 200...


N'oublis pas que pour obtenir lemeilleur de ton tube c'est un ensemble a prendre en compte. 

le ciel, la collimation,l'experience et de bons oculaires.... 
je vous abandonne, prépa nuit des étoiles aujourd'hui, comme d'hab entre 1300 et 1500 personnes a occuper :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 2 heures, Odys a dit :

Ah et un filtre lunaire bien sûr !

 

Totalement, absolument et définitivement inutile... Quant au x400, sous nos cieux de plaine et avec des miroirs chinois, tu oublies sauf une nuit miraculeuse par an. A moins que tu puisses monter un peu en altitude.

Pour finir, le F/D commande l'obstruction, et en visuel planétaire, c'est important. Moins en ciel profond.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bonjour et bienvenue, comme Kaptain je te dirai que le filtre lunaire n'est d'aucune utilité, tu ne te brûleras pas la rétine même avec la lune. Pense plutôt à grossir d'avantage !
Le F/D en visuel n'a aucune importance, si ce n'est que la tolérance de collimation et de mise au point est plus grande quand le F/D est long, mais entre 5 et 6, la différence n'est pas si grande. La coma est un peu plus importante à f/D 5 donc plutôt qu'un filtre lunaire, je prendrais un correcteur de coma.
Le filtre OIII ne laisse passer qu'un petite bande spectrale et coupe les autres longueurs d'onde. Ça éteint pas mal les étoiles, il peut être préférable de prendre un UHC qui laisse passer aussi la bande H bêta et de ce fait pourra révéler aussi d'autres nébulosités.  Mais ça ne s'utilise que sur les nébuleuses à émission et pas sur les galaxies ou les amas pour lesquels les filtres n’apportent rien, les étoiles les constituant émettant dans toutes les longueurs d'onde.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

@Kaptain quand tu dis "un peu en altitude" c'est de l'ordre de combien ? J'ai plusieurs spots éventuels situés entre 1000 et 1600m

 

@xavier2 merci pour les infos ! Je penche de plus en plus pour le 250, avec deux voire trois oculaires pour commencer

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

@Maïcé Merci pour les petites précisions sur le f/D. Pour le filtre j'étais bien conscient que ça ne sert que pour les nébuleuses. Je vais me renseigner sur les différences entre O3 et UHC ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Pour les filtres entre OIII et UHC, les 2 se complètent, certaines cibles sortiront mieux avec l'un que l'autre, c'est une histoire de sélectivité au niveau du spectre. 

Mais avec le recul si je ne devais en garder qu'un ça serait le OIII sans hesitation. Encore une fois prendre de la qualité, un filtre on n'en change  pas comme de chemise. Lumicon, Astronomik sont bonnes marques.

 

Et oui bien sûr comme conseille plus haut un viseur type Telrad ou Quick Finder est indispensable. Je dirais même plus soit moderne et geek jusqu'au bout et prend un Smartphone avec SkySafari 6 et Screendim pour la luminosité. Tu auras le motif du Telrad sur l'appli et cela te permettra de pointer n'importe quelle cible aussi vite que Lucky Luke. Bien plus pratique et complet que d'essayer de déchiffrer un atlas dans le noir.

Edited by Nico S

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 2 heures, Nico S a dit :

Je dirais même plus soit moderne et geek jusqu'au bout et prend un Smartphone avec SkySafari 6 et Screendim pour la luminosité. Tu auras le motif du Telrad sur l'appli et cela te permettra de pointer n'importe quelle cible aussi vite que Lucky Luke.

Si je suis une fan de Skysafari, je trouve que sur le terrain à part en planétaire, même en utilisant un atténuateur de luminosité, pour le ciel profond, ça ruine la vision nocturne parce que la trop faible luminosité empêche de lire les informations. Je l'utilise en préparation de session d'observation ou en confirmation de ce que j'ai observé au retour à la lumière ambiante. Certains disent que les écrans amoled sont moins problématiques (meilleur contraste et noir totalement sans rétroéclairage, contrairement aux dalles IPS) Je n'ai jamais fait l'expérience, j'ai une tablette à une centaine d'euros, donc un écran moyen.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Je l'utilise sur smartphone et pas sur tablette. Il est en effet possible que la diagonale d'écran d'une tablette beaucoup plus grande génère plus de lumière et donc peut être potentiellement plus gênante. Une fois le bon réglage trouvé je n'ai jamais eu à me plaindre de l'impact sur la VN. Et oui je l'utilise aussi pour préparer les soirées notamment à travers sa base de données et ses filtres disponibles.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 7 heures, Odys a dit :

Je penche de plus en plus pour le 250, avec deux voire trois oculaires pour commencer

 

Largement de quoi se faire bien plaisir , si tu accroches , de quoi passer des nuits et des nuits d'autant plus si tu as accès à un joli ciel

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Merci encore pour vos réponses je pense savoir ce que je vais prendre :

- Sans surprise le 254, pour le diamètre.

- Un telerad, un filtre O3, éventuellement une Barlow X2.

- En oculaires je pars sur un 3mm 52°; un 4,5mm 82°; et un 14mm 82°; le tout chez Explore Scientific. Si j'ai tout compris ça me fait respectivement des grossissements de 400 (G=Dx1,5), 266 (G=D), et 86 (G=D/3).

Avec le 10 (G=120=D/2) et le 25 (G=48=D/5) fournis (même si ils sont, au mieux, de qualité moyenne), ça me fait 5 oculaires qui couvrent une bonne variété de grossissements.

 

Des objections ? :)

Edited by Odys
Oubli

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Le 3mm à 52° est peu judicieux.

A 400x de grossissement la cible commence à défiler rapidement a travers le champ et il est intéressant d'avoir plus de champ sur ces forts grossissements pour avoir le temps de détailler un peu. les 82 ° seront  utiles sur les courtes focales.

Le 14 mm prendra vite le pas sur le 10mm qui finira inutilisé. Je trouverais donc plutôt quelque chose  vers 7 ou 8 mm.

Dans ma gamme par exemple, j'ai  24, 14, 7, 4, et 2,5.  Doubler le grossissement à chaque changement d'oculaire peut être une bonne règle et resserrer plutôt vers les courtes focales, car en cas de turbulences on peut parfois trouver plus facilement le grossissement qui va bien. 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Mmh c'est bien ce que je craignais pour le 3mm.

Effectivement le 10 est peu utile mais il est fourni avec le télescope.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 36 minutes, Odys a dit :

Effectivement le 10 est peu utile mais il est fourni avec le télescope.

Tu dis au marchand que tu lui laisses le 10mm et qu'à la place, il t'échange le chercheur droit par un coudé redressé  9_9

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

@den b 

Yes je vais faire ça ! Ça devrait le brancher ! :P

Sinon je trouve pas d'oculaires à petite focale et à plus de 55°. Je cherche mal ?

Mais je pense que je vais suivre ton conseil : un au alentour de 7mm ira bien dans ma collection.

Edited by Odys

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 1 heure, den b a dit :

Le 14 mm prendra vite le pas sur le 10mm qui finira inutilisé.

Oh p... que du vécu :D

 

il y a 56 minutes, den b a dit :

Tu dis au marchand que tu lui laisses le 10mm et qu'à la place, il t'échange le chercheur droit par un coudé redressé 

Mouais, pas sûr qu'il soit d'accord >:(

 

Il y a 16 heures, xavier2 a dit :

désolé .... je n'ai que très peu de temps en ce moment ;)

Ahhh, je m'inquiétais (véridique…)

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

nan tout va bien...j'ai juste commencé à 10h du mat et je rentre juste ( il est 2h43) ....
J'adore AS....mais en ce moment c'est juste en "survol" ;) 

Et puis je vois d'excellents conseils donnés....je ne peux qu'etre d'accord! ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 3 minutes, xavier2 a dit :

Et puis je vois d'excellents conseils donnés....je ne peux qu'etre d'accord!

Ouahhhh, merciiiiii !!!! :D J'ai eu quelques conseils au préalable….

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 9 heures, Franck_77 a dit :
Il y a 10 heures, den b a dit :

Tu dis au marchand que tu lui laisses le 10mm et qu'à la place, il t'échange le chercheur droit par un coudé redressé 

Mouais, pas sûr qu'il soit d'accord >:(

Je pense aussi, mais  lors de mon dernier achat d'un télescope complet, quand j'ai demandé si un échange entre chercheur droit et coudé redressé était possible et à quel prix, on m'a dit bien sûr, et sans supplément de prix (c'était quand même une autre gamme qu'un skywatcher ).

Et j'ai depuis toujours eu d'excellent rapport avec ce marchand.  Ca lur a permis de  fidéliser un client à peu de frais quand même.

Autres temps, autre moeurs...

 

En 7 et 4, j'ai ceux là en moyenne gamme et qui me donnent toute satisfaction(et en plus ils sont soldés)  : https://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php/info/p8989_TS-Optics-Optics-1-25--Ultra-Wide-Angle-Eyepiece-UWAN-4mm---82--field-of-view.html

 

C'est vrai qu'en dessous de 4 mm, le choix n'est pas énorme, à part le 2,5 nagler.... Mais ce n'est plus le même tarif   9_9

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By FroggySeven
      Je n'arrive pas à comprendre le schéma. Comment peut-on séparer l'image en deux en utilisant un prisme comme deux miroirs très rapprochés, alors que le faisceau ne semble pas collimaté à l'infini à ce niveau.
      Ou alors, si, il est bien collimaté à l'infini ?
      C'est moi qui comprend mal le schéma ?
       
      Question subsidiaire : ça fonctionne toujours comme cela les binos;
      avec un prisme qui "coupe" le faisceau image ?
       
      D'avance merci pour votre aide
       
       

    • By Alexandre_Itic
      Bonjour à tous,
       
      J'ai un RC GSO 8" que j'ai acheté d'occasion il y a plusieurs années mais dont je ne me sers pas parce que je n'ai jamais réussi à le collimater .
      Ce n'est pas faute d'avoir essayer mais sans succès et au final je pense avoir fait beaucoup plus de mal que de bien.
      A force de toucher à toutes les vis sans vraiment savoir ce que je faisais j'ai fini par complétement dérégler la bazar
       
      Comme je n'aime pas rester sur un échec j'y reviens périodiquement, en espérant finir par y arriver.
      Je m'y suis donc collé hier, en me disant qu'avec l’expérience acquise avec le newton, j'y arriverais peut-être mieux
       
      J'ai commencé par utiliser un laser de collimation Howie Glatter. Je suis parvenu à ce que le laser tape au centre de l’œillet  de collimation du secondaire et revienne sur lui même.
      A ce stade, je me suis dit que ça devait être bon et j'ai attendu le soir pour vérifier sur le ciel... Et là, catastrophe !!! La collimation est complétement aux fraises... J'ai donc tout replié et j'ai recommencé aujourd'hui.
       
      Cette fois je ne me suis pas servi du laser mais du microscope de collimation Taka.
      Avant de commencer j'ai regardé avec une étoile artificielle et un occulaire HR planetary de 4mm et j'avais la même image que sur le ciel.
      Après pas mal d'itérations entre le primaire et le secondaire, il me semble avoir obtenu un résultat correct, avec la marque du microscope au centre de l’œillet du secondaire et les différents reflets centrés.
       
      J'ai vérifié avec l'étoile artificielle et ça me semble pas trop mal (surement à affiner sur le ciel), en tout cas nettement mieux que ce que j'ai obtenu avec le laser.
       
      J'ai quand même voulu vérifier avec le laser, et là je vois qu'il arrive bien sur l'oeillet du secondaire, en revanche il ne se replie pas sur lui même ???
       
      Je n'ai rien touché de plus j'attends de voir sur le ciel ce que ça donne. 
       
      A votre avis est-ce que c'est normal que j'ai cette différence entre le laser et le microscope (j'ai vérifié, le laser est bien collimaté) ?
       
      Merci pour votre aide et bon ciel.
       
      Alexandre
    • By Astreau
      Bonjour à tous
      Le porte oculaire de mon Dobson flextube 355 skywatcher fait des siennes. Depuis hier soir la molette génère de la résistance à la rotation et surtout le porte oculaire ne tient plus et à tendance à tomber ou coulisser librement dans son support.
      A votre avis c'est réparable ou il vaut mieux commander un nouveau PO ? Je n'ai pas trouvé sur le site de SW une notice ou manuel indiquant le mode de démontage ou nettoyage donc je n'ose pas intervenir sur les vis pour voir si le pb peut être résolu.
      Merci d'avance de votre retour éclairé.
      une photo ci jointe du modèle 
       

    • By airbus340
      Bonjour à tous ,
       
      Depuis ce soir j'ai un pb de conversion des fichiers .fit issue de ma 294 MC pro , sous SIRIL 
      Je décoche "liens symboliques " comme toujours ( je ne sais d'ailleurs pas ce que c'est ) je coche "dématricage " puis je lance ...et là : 
       
       
       

       
       
      De quoi cela peut il bien venir ? help...
       
      Ph
    • By Theta Coxa
      Bonjour tout le monde,
       
      J'ai récemment sollicité l'aide du forum pour établir une gamme d'oculaires.
      Puisque le post que j'avais créé a été l'occasion de récupérer des avis d'une grande aide, et qu'il était dans la section "astronomie pratique", j'ai décidé d'en faire un petit retour sans prétention ici.
      De cette façon, ceux qui se poseraient les mêmes questions que moi pourront avoir un petit bilan détaillé des enseignements que je tire de cette recherche, et profiter des différents retours des membres.
       
       
       
      I. Mon setup
       
            > Télescope : Sky-Watcher Dobson 305/1500
            > Lieu d'observation principal : Sud-Est de la France, zone urbaine, bord de mer
            > Utilisation : usage perso, animation avec du public, initiations
            > Cibles : planétaire, CP (hors nébuleuses non planétaires), Lune
       
       
       
      II. Les limites du choix
       
                a) limites personnelles
       
      Je suis parti sur un budget d'environ 500€. Vous allez le voir, je me suis "un peu" lâché, à l'occasion de bonnes affaires dans les petites annonces. En effet, les oculaires se revendent d'occasion sans perdre trop de leur valeur pour peu qu'ils soient bien entretenus.
      J'ai donc préféré retarder la commande du scope lui-même pour pouvoir commencer avec un bon matériel.
       
      J'ai préféré également ne pas opter pour une solution à base de Barlow. La principale raison, c'est que je ne voulais pas ajouter une inconnue à l'équation de l'optique. En effet, selon les marques, modèles, utilisateurs, etc... la qualité d'observation peut être altérée. De plus, je n'ai pas encore l'habitude d'utiliser ces instruments, et préfère me faire la main, en tester quelques unes, avant de me décider.
      La solution alternative pour atteindre une plage de grossissement qui couvre les différents objets accessibles à l'instrument, c'est d'investir un peu plus d'argent pour acheter des oculaires de courte focale.
       
                b) limites techniques et théoriques
       
      Il y a ici deux facteurs importants à noter, qui pourront vous aider dans le choix de votre gamme d'oculaires :
            > Le grossissement maximum (Gmax) : en théorie, il ne doit pas dépasser 2 fois le diamètre de l'ouverture de votre instrument (ici, 2x305 soit 610). Cependant, pour dépasser 300x, il faut réunir un certain nombre de conditions (turbulence atmosphérique clémente, instrument bien collimaté, miroir en température, oculaires de qualité). C'est à chacun de définir donc l'utilité qu'il pourra avoir d'oculaires permettant de dépasser cette limite.
            > La pupille de sortie (PPS) : c'est la taille du faisceau lumineux qui vient frapper votre oeil. Si le faisceau est plus grand que la pupille de l'oeil de l'observateur, celui-ci ne pourra obtenir une image satisfaisante. Plus le grossissement est faible, plus elle grandit. Elle contraint le grossissement minimum utilisable par le télescope. Un jeune observateur pourra accéder à des PPS allant jusqu'à 7mm. En revanche, un observateur plus âgé (aux alentours de 60 ans) ne pourra profiter que jusqu'à une PPS de 5mm environ (la décroissance de la taille de la pupille au cours de l'âge étant différente pour chacun). A noter que si la PPS est élevée, l'image sera plus lumineuse. Il s'agit donc de trouver un compromis selon qui va observer quel objet.
           > Le Champ Apparent (Ca) : Il est lié à l'oculaire. Il détermine la taille des objets qui vont pouvoir rentrer (ou non) dans l'oculaire, mais aussi, pour les Dobson sans suivi, de garder en vue l'objet plus ou moins longtemps sans devoir recentrer l'image.
           >  Le Champ Réel (Cr) : Il est la portion de ciel que vous verrez à travers l'oculaire dans votre instrument. Il dépend donc de l'association d'un oculaire avec un instrument.
       
      On a donc ici :
      Gmax (théorique) = 610x, bien qu'on notera encore que ce G n'est accessible que grâce à des occasions particulières
      Gmin contraint par une PPS max aux alentours de 5-6mm
       
       
       
      III. Le vif du sujet
       
      Les autres critères permettant de faire un choix sur les oculaires seront abordés dans cette partie.
       
               a) le choix du fabricant : sur cette partie, j'aimerais compiler plus d'avis différents pour en faire une synthèse pertinente. Pour le moment, j'ai lu tout et son contraire. En revanche, il apparaît que la gamme Explore Scientific à 82° de Ca semble un bon rapport qualité-prix.
      Si vous avez un retour à faire, ou bien si vous connaissez un fil où la discussion amène des points notables et le plus objectif possible, merci de me les transmettre (en réponse ici ou par MP).
       
               b ) mes choix
       
      Ce premier tableau présente les achats que j'ai effectués dans la première salve :

       
      On peut remarquer qu'il me manque clairement un (ou deux ) oculaire pour atteindre un grossissement fort.
      Également, on remarque que le 18mm ressemble beaucoup (trop ?) au 24mm. Seulement, le vendeur m'a paru fort sympathique, et a convenu d'une petite réduction sur un lot, j'ai donc pas hésité, quitte à avoir plus de matériel que nécessaire (vive le confort).
       
       
      Pour étoffer la gamme et atteindre enfin quelque chose de complet, j'ai préparé un second tableau.

      Ici, rien de définitif, seulement des calculs pour y voir plus clair. On remarque que si le 30mm rejoint la famille, l'écart entre lui et le 18mm seront significatifs, et donc en ajoutant un oculaire, on enlève un quasi-doublon (quel heureux hasard).
       
       
       
      IV. Bilan
       
      J'étais parti sur un budget d'environ 500€. J'ai choisi la gamme ES en 82°. Le lot de trois oculaires (8,8mm, 14mm, 18mm) m'est revenu 375€. Le 24mm neuf, lui, 260€. J'ai donc dépassé de 135€, et ce, sans avoir de courte focale.
      Pour optimiser le budget en gardant mes choix et contraintes, je pense que remplacer le 18mm par un 4.7mm ou 6.7mm serait bien plus utile. Cependant on resterait aux environs de 650€ pour 4 oculaires. C'est un budget important à prévoir quand on considère un investissement dans un setup astro. J'ai eu la chance de pouvoir coller mon oeil dans un assez grand nombre de combinaisons d'oculaires+scope différents, et je ne regrette pas d'avoir mis le paquet. Ça fait vraiment la différence sur la qualité de ce qu'on observe. Il ne faut en effet pas oublier que, si le télescope concentre les rayons lumineux d'une grande surface, c'est véritablement l'oculaire qui capture (et définit donc) l'image.
      En envisageant de prendre les trois oculaires complémentaires pour avoir une gamme de 7 donc, on ajoute 585€ au budget initial (le 30mm seul coûte 319€). Ça fait au total l'équivalent du prix d'un instrument. Bon, par contre, je pense qu'avec ça vous seriez vraiment imparables niveau équipement.
       
      Comme toujours en astro, il n'y a pas de "recette miracle" qui vous permettrait d'avoir la solution parfaite. Et comme toujours, c'est le budget qui définit souvent la contrainte principale. Pour environ 600€, vous pouvez vous constituer une gamme d'oculaires vraiment pertinente.
       
      J'apporterais à ce post un complément dès lors que je pourrais tester en conditions réelles la combinaison des oculaires avec mon instrument. Rendez-vous pour cela fin janvier (si tout va bien).
      Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas, si j'ai manqué de clarté, n'hésitez pas, si vous avez des informations complémentaires à ajouter, n'hé-si-tez pas !
       
       
       
       
       
      V. Annexes / Bonus
       
      Voici les quelques formules que vous pourrez utiliser pour faire les différents calculs liés au choix de vos oculaires :
      G = F/f      Cr = Ca/G      PPS = D/G
      Les limites à garder en tête :
      G < 2D      1 < PPS < 5-6-7 (selon l'observateur)
       
      Le mot "oculaire" a été utilisé 22 fois dans ce message.
  • Upcoming Events