• 0
Phil49

Mise en station sans raquette

Question

Posted (edited)

Bonjour à tous,

 

Encore merci pour la solution apportée collectivement afin de régler la monture NEQ5 en azimut !

 

Fort de ce point résolu, je souhaiterais m'atteler à mon second problème lié à une mise en station aux petits onions !

 

J'ai suivi là encore les tutos, du moins sans l'azimut avant, maintenant je pourrai le faire.

 

Ceci dit, cela n'était pas mon point d'incompréhension principal.

 

Je m'explique.

 

La plupart des tutos détaillent plus ou moins en étapes similaires (encore heureux !) la façon de procéder, mais c'est l'enchainement qui me pose question notamment vis à vis du comportement des couronnes de réglage de l'heure et de la date ainsi que de la longitude pour être plus précis.

 

Reprenons le déroulé théorique de ce tuto le plus complet et clair que j'ai pu trouver jusqu'ici nonobstant les quelques points évoqués ci-dessous :

 

 - http://www.astronomes-auvergne.fr/dossiers/index.php?p=obj-download,/Mise+en+station+-+viseur+polaire.pdf .

 

J'ai orienté ma monture au Nord, j'ai mis à niveau celle-ci, j'ai réglé la latitude à 47° (j'habite près d'Angers, 49), et on en arrive aux fameuses couronnes !

 

Certains tutos parlent de date avec une heure "remarquable", notamment le 20 Octobre 2016 à 1H00 UTC dans celui cité supra.

 

Est-ce qu'il y en a une plus proche de nous aujourd'hui, et si oui, laquelle ?

 

Le tuto explique qu'en prenant cette date, on peut procéder ainsi :

 

1 - Verrouiller le cercle horaire sur le point 0 en déverrouillant avec la vis moletée, puis on revérrouille une fois cela fait : là ok.

2 - Desserrer le frein d'ascension droite, le cercle horaire ne tourne pas : là aussi ok, par contre le cercle des dates tourne, lui.

3 - On fait pivoter l'axe avec les contrepoids jusqu'à positionner le rond de Polaris du viseur polaire en position à 6h00, puis on verrouille l'AD: là aussi ok.

 

Et c'est à partir de l'étape suivante que je ne comprends plus le comportement attendu de ce cercle :

 

4 - Ajuster le cercle du viseur polaire pour qu'il corresponde à cette fameuse date et heure :

    4A - Je fais pivoter l'axe pour positionner l'heure (du haut bien sûr) à 1H00 : ok

    4B - J'ajuste le cercle de la date au 20 Octobre : mais là je ne saisis plus entre ce que cela doit faire et ce que je constate !

 

Mon cercle des dates "flotte" librement, rien ne change dans le viseur polaire ni dans le reste d'ailleurs, je pourrais dont tout aussi bien mettre le 16, le 24 cela n'aurait pour moi aucune incidence "physique" sur la monture !

Qu'ai je loupé dans les explications ?

Enfin, si, si je tourne l'axe d'AD, le cercle est entrainé mais parfois se bloque un peu et ne suit pas de façon fluide la rotation, pour être exact !

 

Je poursuis.

 

5 - Ajuster la bague de marquage de repère du méridien local en dévissant la bague de repère : ok je veux bien...

6 -  Tourner manuellement la bague afin que le repère coïncide exactement avec la graduation de longitude => 0° (Greenwich) : euh là je ne suis plus !

 

En effet, comme ma bague des dates "flotte/tourne " plus ou mois librement, le fait de la mettre en face du "0" n'a pour mois aucun effet physique, je pourrais tout aussi bien le régler sur 1, 6 ou 12 !!

 

7 - Revérrouiller la bague de repère avec le tournevis en face du "0" de la bague des dates : ok, mais idem ci-dessus, le disque "flotte" ?

Et Est-ce qu'i faut aussi tenir compte de la position de l'anneau des heures et tout aligner ?

 

Voilà, normalement d'après ce tuto, on doit avoir une MES correcte pour la date et l'heure indiqués !

 

Maintenant, question subsidiaire, si par exemple je souhaite observer ce soir le ciel, j'utilise entre autres applis, sur Android, Polar Align.

 

Elle m'indique l'heure et un rond sur la couronne qui correspond manifestement au positionnement de cette heure sur une horloge et l'orientation au nord.

Imaginons que je fais ma MES à 23h00 heure locale, que dois-je faire ?

 

Voilà, c'est vraiment là mon seul problème restant vis à vis de la MES afin d'être le plus précis possible pour un futur passage en astrophoto et histoire de bien comprendre les dessous de cette étape cruciale !

 

D'avance merci pour le temps que vous pourrez me consacrer afin que je puisse devenir autonome sur ce point !

 

Bien amicalement,

 

Philippe

 

 

 

 

Edited by Phil49

Share this post


Link to post
Share on other sites

44 answers to this question

Recommended Posts

  • 0

Merci de votre réponse, j'avais vaguement entendu parler de cela  mais sans plus de détails. Je m'intèresse à l'astro  grace à un ami de jeunesse qui m'avait montré Saturne , je devais avour aux alentours de 10 / 12 ans et j'avais été fasciné. À la retraite mes enfants m'ont offert un téléscope Sky Watcher 150/750 non motorisé, et j'aime bien regarder les planètes, mais je ne suis qu'un tout petit amateur .Et cet ami m'a dit il y a pas mal de temps déjà , que l'on ne visait plus l'étoile polaire comme autrefois , avec un motorisé bien sûr , mais légèrement à côté d'où ma question que je vous ai posé. Donc c'est bien le PNC qui se déplace. Je vous remercie de m'avoir éclairé à cette simple question.  Bonne soirée.;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
  • 0

Cela dépend de la précision de pointage souhaitée. Pour du visuel, on pourra largement se contenter d'une mise en station sur la Polaire, voire approximativement dans la direction de la Polaire. Pour de la photographie à plus ou moins longue pose, on est plus exigeant, d'autant plus que la distance focale de l'instrument est élevée et que le temps de pose est grand.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 6 heures, Toutiet a dit :

C'est le phénomène bien connu de la précession des équinoxes dû au fait que l'axe de rotation terrestre décrit un cône, sur une période de 26000 ans environ

Boooooon, ben j'va retourner à l'EQMOD moi, coucouche panier !!! :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Posted (edited)

Bien entendu, tout le dialogue ci-dessus ne concernait que la mise en station d'un instrument et l'utilisation des deux couronnes date et heure.

 

Attention, il existe un autre usage totalement indépendant de la couronne des heures. C'est son utilisation comme échelle des Ascensions Droites (AD) pour des repérages sur le ciel, la plupart du temps par écart différentiel par rapport à un astre observé et d'AD connue.

Dans cette utilisation, il est nécessaire de débloquer la couronne des heures qui pourra maintenant être entraînée en rotation par la monture. Au préalable, on la tourne à la main (frottement gras) pour afficher, en face du zéro de la petite échelle, en haut à gauche, la valeur supposée connue de l'astre en cours d'observation. Le vernier permet un affichage à la minute près.

A partir de cette position, il suffit de tourner la monture (qui entraînera donc le cadran d'AD) jusqu'à afficher, en face du zéro, la valeur de l'AD du nouvel astre à observer qui devrait maintenant être visible dans l'oculaire (A supposer que sa déclinaison ait bien été également prise en compte).

Edited by Toutiet

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bonsoir Toutiet,

 

Merci pour ces précisions !

 

J'ai pu enfin observer (de jour, hélas, car météo toujours couverte depuis plusieurs jours) le "flottement gras" de la couronne des jours, enfin !

 

En tournant l'axe, ce qui revient à ce que tu expliques au dessus, mais pour un autre usage certes !

 

Je suis content car je crois tenir le bon bout avec les heures et la date !

 

Reste à avoir une trouée dans le ciel pour confirmer que l'étoile polaire va enfin apparaitre proche de son rond où je dois la "nicher" avec tous ces éléments qui sont supposés coller ! ;-)

 

Sinon, juste une question posée dans mon dernier post : quelle heure dois je afficher sur la couronne : heure locale ou heure +2 ?

 

Bien amicalement,

 

Philippe

 

P.S : mon AZEQ6 est arrivée hier, mais pas encore montée, juste déballée et vérifié les composants, j'attends d'avoir validé mon observation avec la NEQ5 et hop j'attaquerai avec ZE monture !

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Posted (edited)

Bonjour,

 

Enfin, hier soir le ciel était dégagé, j'ai pu tester mes compétences théoriques dans la pratique !

 

J'avais refait ma MES pour vérifier le calibrage de mon viseur polaire et donc hier soir c'était l'occasion de tester.

 

J'ai réglé mes couronnes à 21h00 (pour 23h00 heure locale), ma longitude, 0,36° W, mon jour (le 18 hier) et j'ai regardé sur l'appli Polar Align et Synscaninit 2 qui indiquaient environ 9heures sur la position théorique d'une horloge.

 

J'ai scruté dans mon viseur polaire en l'éclairant de biais avec ma lampe frontale rouge, et pas une seule étoile visible à proximité immédiate de la couronne de trajectoire de l'étoile polaire !

En plus j'avais mon renvoi coudé acheté il y a peu qui grossit la mire, donc pas de doutes sur ce point...

 

Enfin, si, une, et forcément l'Etoile polaire car je l'avais centrée dans mon chercheur et dans l'oculaire elle était bien centrée.

 

Elle était dans l'axe, mais  beaucoup plus bas, rien d'aussi visible autour d'elle, presque au niveau de Dubhe sur la représentation de la Grande Ourse !!!

 

j'ai donc remonté avec les vis pour la mettre au niveau de 0H00 et non 9H00  en ajustant avec les vis d'azimut, j'ai pu la centrer parfaitement.

 

J'avoue être dubitatif car la correction pour la placer sur 9h00 aurait vraiment été importante, en azimut, à mon sens !

 

De deux choses l'une ou j'ai un problème avec ma boussole manuelle (bien éloignée du trépied quand je positionne au Nord le plus proche possible de ce qu'elle indique) et je ne suis pas vraiment au Nord pile poil, soit c'est réellement le mouvement que j'aurais dû faire !?

 

Quand j'ai corrigé l'AD, j'ai éclairé et regardé la latitude et finalement c'était cohérent, donc bien 47°.

La flèche de repère étant assez éloignée des graduations ce n'est vraiment pas évident de distinguer 46 ou 47 ou 48° !

 

Donc pour moi c'est en azimut que la plus grosse correction devait s'effectuer si c'était bien à 9h00 que je devais positionner l'étoile polaire, et il n'y a pas à douter des deux applis !

 

Un avis ?

 

Merci d'avance pour votre aide,

 

Bien amicalement,

 

Philippe

Edited by Phil49

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Posted (edited)

Je ne comprends pas :

1) Au 18 août, à 23 heures locales (21 h TU), Stellarium montre que la Polaire se situe, sur le ciel, à 4 h (et non à 9 ou à 0) sur une horloge dont le PNC serait le centre. (Soit à 10 h vue au travers de viseur polaire).

2) Le champ du viseur polaire est d'environ une dizaine de degrés. La Polaire devrait s"y trouver même avec un positionnement relativement grossier de la monture.

3) Quel est le rapport avec Dubhe...? (très loin du PNC)

4) Es-tu sûr que ton viseur polaire a été correctement initialisé, c'est à dire as-tu vérifié que son axe optique est bien parallèle (colinéaire) avec l'axe mécanique de rotation en AD de la monture...? Cela se vérifie et se règle sur une cible lointaine terrestre. J'ai l'impression que c'est par là qu'il faut rechercher l'incohérence que tu observes...

 

Edited by Toutiet

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bonjour Toutiet,

 

Oui, je l'avais vérifié avant hier, c'est pour cela que j'ai dû refaire la MES comme je l'expliquais dans mon précédent post, sans expliquer pourquoi je l'avais fait ! ;-)

 

L'erreur était juste d'un millimètre ou deux à vue de nez, et encore, les légères oscillations du tube pouvaient à mon sens expliquer partiellement le léger décalage...

 

J'y avais pensé aussi car pour tout le reste, je suis quasiment sûr (Nord, boussole, latitude, longitude).

 

Hier après-midi, j'ai refait l'étalonnage du repère du méridien comme expliqué dans le tuto que je cite depuis le début.

 

Hier soir, ciel dégagé, j'ai pu de nouveau observer, et là, alléluia, sans rien changer dans le positionnement de la monture, l'Etoile polaire était cette fois-ci... au dessus du cercle de rotation théorique vers 12h30/1h00 !

 

D'après les applis, je devais positionner vers 9h15 pour une observation vers 23h15.

 

En bougeant avec les molettes AD et azimut, j'ai pu positionner la polaire dans le cercle à l'endroit prévu.

 

Maintenant, la question, est : est-ce que l'étoile polaire doit être aussi éloignée de ce cercle symbolisant sa trajectoire ?

 

J'étais content, car en m'habituant à repérer les constellations, j'ai fouiné du côté d'Hercule et je suis tombé sur une galaxie ou un amas !

Pas eu cette chance depuis que j'ai repris !

Malgré l'oculaire très lumineux, un Omegon Ploëssel 32mm, idem, avec un autre oculaire zoom, je n'ai pas pu distinguer clairement les détails, peut-être était-ce M13 !?

La nuit n'est pas noire noire, car j'observe depuis chez moi, ceci peut expliquer cela...

 

J'ai bien compris maintenant l'usage des disques, la logique est bien claire dans mon esprit, d'ailleurs, la position à laquelle je suis arrivé dans le viseur polaire en faisant pivoter l'AD après avoir positionné les couronnes est approximativement celle indiquée par les deux applis !

 

Je pense que maintenant je peux déballer et mettre en station mon AZ EQ6 et faire connaissance avec la "bête" tout d'abord avec le Goto, ensuite on erra avec l'ASCOM !

 

Comme tout a été étalonné chez Pierro Astro, je serai vite fixé, même si le viseur polaire est du type nouveau modèle !

 

Bien amicalement,

 

Philippe

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Content pour toi que les choses s'arrangent.

 

Par ailleurs, tu dis : "Maintenant, la question, est : est-ce que l'étoile polaire doit être aussi éloignée de ce cercle symbolisant sa trajectoire ?"

Je ne comprends pas la question puisque l'étoile Polaire doit, au final, être positionnée dans le petit cercle qui se trouve sur le cercle symbolisant sa trajectoire autour du PNC. Donc elle n'en est pas éloignée puisqu'elle est dessus...

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Re,

 

En fait, ma question est : lorsque tous les réglages sont effectués correctement pour la MES, est-ce que l'Etoile polaire doit se situer très près du cercle de la trajectoire ou bien elle peut être située bien au dessus en dessous ou à droite et à gauche ?

C'est difficile de parler d'échelle pour une image vue à travers un viseur, mais en gros, doit elle être à quelques millimètres ou bien il est normal qu'on la trouve à 1 ou 2 cm ?

Les chiffres sont justes des ordres de grandeur pour la compréhension ! ;-)

 

D'accord avec toi sinon, là pour moi c'est bien clair et j'ai validé l'étape mise en station manuelle sans raquette ! ;-)

 

Bien amicalement,

 

Philippe

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Ben non, le principe du réticule c'est bien de faire en sorte qu'au final, après le réglage de l'orientation du réticule - en fonction de l'heure et de la date - et l'ajustement en azimut et en latitude de la monture, la Polaire soit exactement dans le petit rond qui lui est réservé. C'est la condition nécessaire pour que l'axe d'AD de la monture pointe le PNC. 

Après, c'est une question de précision globale souhaitée pour un objectif visuel ou photographique souhaité.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Posted (edited)
Il y a 17 heures, Phil49 a dit :

Je pense que maintenant je peux déballer et mettre en station mon AZ EQ6 et faire connaissance avec la "bête" tout d'abord avec le Goto, ensuite on erra avec l'ASCOM !

Attention Phil, il faut te préparer au moment fatidique où quand tu auras ta monture "very balaize" sans disque ni vernier hormis celui de la latitude...:D

Edited by Franck_77

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Posted (edited)

Bonjour,

 

Toutiet : bah vi, je viens de faire un autre test hier soir, en constatant que l'étoile polaire était un peu plus proche du cercle de trajectoire, mais pas dessus.

 

Si je reprends :

 

-Nord : boussole manuelle et de mon smartphone sont d'accord pour dire que je pointe vraiment vers le nord, mais bon, là aussi, rien d'absolu, pas de repère rigoureux, cela peut se jouer à quelques millimètres ou 1 cm...

Dans le jardin, sur le gazon bien difficile de préciser plus, d'autant plus que la boussole manuelle est perturbée par le  métal de la monture donc obligé de l'éloigner.

Quant à celle de mon smartphone, elle a tendance à beaucoup bouger et à indiquer des Nord qui peuvent ressembler à des nord-ouest ou autres directions bien prononcées...

- Niveau : bon, niveau posé dans les 3 directions entre les hauts des pieds pour être bien à plat, la bulle la plus au centre possible, là je pense que c'est ok.

- Latitude : on en revient à ce que je disais dans un post précédent, difficile d'évaluer vue la position de la flèche et sa distance de la couronne des degrés :47, 47,5 48...Cela dit, cette fois-ci, l'ajustement a été très léger !

-Longiitude : 0,36°  c'est quasiment le jeu de la couronne des jours ! Ca se maintien, mais c'est pas énorme...

-Calibrage du viseur polaire : bah il va falloir refaire un test : chez moi c'est compliqué, entouré d'arbres, dans un quartier résidentiel, j'ai juste un pylône électrique de THT à 100m  peut-être à vue de nez,  qui m'oblige à avoir un angle vers le haut puisqu'il est haut de façon à viser son sommet en triangle qui permet d'avoir un repère à peu près facile à viser !

 

Quoi qu'il en soit, hier soir, j'ai fait un test : j'ai calé l'étoile polaire qui était beaucoup plus proche que la nuit d'avant du cercle, j'ai utilisé le renvoi coudé qui incorpore une sorte de zoom 2x bien pratique et j'ai positionné pile poil sur le prolongement théorique du cercle dans la bulle.

 

J'ai effectué mes observations vers Andromède, et autres, et 1h30/2h00 après, j'ai de nouveau regardé dans le viseur, l'étoile était au dessus du cercle, disons au nord de la petite bulle, mais pas sur le cercle de la trajectoire, donc il y a bien un os...

 

Bon, je vais déballer mon AZ EQ6 aujourd'hui, la prendre en main pour le maniement de base, et commencer mes premières manips ce soir avec la raquette.

 

Comme je le disais la dernière fois, Pierro Astro à tout calibré dans les règles de l'art, je serai bien fixé en faisant déjà la MES correspondant à l'AZ EQ6 (nonobstant les cercles) et on verra bien !

Je vais les mettre cote à cote, bien évidemment, je vais enlever juste le tube ! ;-)

 

Ah au fait, je relisais pour la énième fois les docs de la monture et de Pierro Astro qui accompagnaient celle-ci, on parle du réglage avec les grosses vis moletées de la position azimutale ou équatoriale de l' AZ-EQ6.

 

Désolé, cela va peut-être paraitre bête, j'ai cherché mais pas trouvé l'explication : quand doit-on choisir l'une et l'autre ?

 

Pour le manuel et le suivi auto, pour l'observation ou l'astrophoto, j'avoue ne pas savoir et les docs n'apportent (et le Net) à priori aucune réponse sur ce point ! :-(

 

Franck : oui, du coup, ce sera un pas important, j'espère pouvoir enfin observer plus d'objets ! ;-)

 

Encore merci pour vos conseils, là, j'en suis plus à vouloir obtenir la satisfaction de maîtriser "correctement" la MES manuelle, c'est plus un plaisir intellectuel qu'une obligation, avec l'AZ EQ6 qui devrait dorénavant devenir ma compagne....nocturne  ! ;-)

 

Bien amicalement

 

Philippe

 

 

Edited by Phil49

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Posted (edited)

Je pense maintenant vraiment que ton viseur polaire n'est pas réglé (je parle du réglage interne de son réticule). Cela se fait sur un objet lointain, et le sommet de ton pylône devrait faire l'affaire. 

Avec ton viseur polaire, tu vises le sommet du pylône . Tu ajustes la visée en bougeant mécaniquement la monture pour mettre la croix du viseur dessus..  Ensuite, tu fais tourner la monture en AD. Si le réticule est bien réglé, la croix du viseur doit rester sur le point du pylône visé initialement. Sinon, il faut procéder au réglage interne (petites vis de réglage) par itération de visées à 180° autour de l'axe d'AD.

Au final, quand tout sera bon, l'axe optique du viseur et l'axe mécanique de rotation en AD seront bien parallèles. C'est le but recherché.

 

Ensuite, sur le plan opérationnel, deux cas sont possibles :

1) Ou tu as un moteur d'AD et l'étoile Polaire reste dans son petit rond tout au long de la nuit

2) Ou tu n'en as pas, et l'étoile Polaire sort petit à petit de son petit rond initial pour parcourir le cercle du réticule au fil des heures (cercle sur lequel se trouve le petit rond).

 

Edited by Toutiet

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Re,

 

Oui, pour le viseur polaire, c'est hélas là que cela pèche...

 

J'avais vu sur le tuto du début comment faire pour étalonner celui-ci.

 

J'ai tenté de le faire pendant une heure, mais je viens de jeter l'éponge !

 

Sur les 3 vis, deux ont un effet, la 3ème, celle du centre, visser/dévisser ne semble pas avoir énormément d'effet...

 

J'ai tenté en vain de resserrer ou desserrer les deux opposées, mais le résultat est pitoyable, pire qu'au début...

 

Télescope à droite, jusqu'au milieu de l'arc de rotation anti-horaire, cela ne bouge pas trop, mais en allant vers les 90° suivant, donc vers la gauche, la croix entame une sorte de révolution autour d'un mini quart de cercle qui finit vers le bas vers 8h00 grosso modo en dessous du repère...

Même en y allant par itération, cela semble amplifier à chaque fois d'un côté ou de l'autre...

Pire, le simple fait d'insérer délicatement la clef à 6 pans fait parfois bondir vers la droite ou la gauche le viseur et il faut réajuster ! :-(

 

Pour quelqu'un  qui à l'habitude cela doit être aisé, mais là j'avoue que le fait de ne pas parvenir à stabiliser l'écart à droite et à gauche, et par itération se rapprocher du centre, me laisse perplexe...

 

Bref, on verra plus tard !

 

Du coup j'ai passé deux autres heures à monter l"AZEQ6, je préférais me familiariser de jour et j'ai bien fait !

 

Est-ce que tu peux me dire quand est-ce que l'on choisit la position équatoriale ou azimutale ?

 

J'ai effectué la MES, j'ai démarré la monture et commencé toutes les étapes jusqu'à l'écran "Polaris position in P.Scope" pour voir si tout était ok, mais la question était posée au début : équatorial ou azimutal !

 

Merci d'avance pour cette précision ! ;-)

 

Pour la suite, verdict ce soir si le ciel est dégagé pour le début de l'aventure avec l'AZ EQ6 !

 

Bien amicalement,

 

Philippe

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Je n'ai pas d'EQ6 et ne connais rien de cette monture. Si j'interprète bien , on doit pouvoir l'utiliser de deux façons différentes : soit en azimutale, soit en équatoriale. C'est un choix personnel selon l'objectif recherché.

Le mode "équatorial" permet de s'affranchir de la rotation terrestre pour des besoins photographiques à longue poses, ou du visuel à fort grossissement. Le mode azimutal implique une action sur les deux axes pour suivre ou maintenir un objet dans le champ de l'oculaire. Et ça complique énormément la prise de vue photographique.

 

Quant au viseur, tu dois absolument faire le nécessaire pour corriger cela. Après, tu seras tranquille.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Posted (edited)

Bonjour Toutiet,

 

je vais retenter aujourd'hui de calibrer le viseur polaire de la NEQ 5.

 

En relisant les docs je suis tombé là-dessus sur celle de la AZ EQ6 qui vaut pour la NEQ5 puisqu'il s'agit du viseur polaire ancienne génération :

 

. Lorsque vous agissez sur les vis à tête à six pans creux, desserrez une vis d’un quart de

tour avant de visser les 2 autres.

. Ne serrez pas trop les vis à tête à six pans creux, vous risquez d’endommager la bague

retenant le verre réticulé.

. Ne desserrez pas totalement une vis ou plus d’une vis à la fois car cela risque de désengager

la bague du verre réticulé, rendant tout nouveau réglage impossible par la suite.

. Si la bague retenant le verre réticulé venait à se déplacer, dévissez complètement

l’oculaire du viseur polaire puis remettez la bague en place, entre les 3 vis à tête à six pans

creux.

 

J'espère que je ne suis pas dans le cas du 3ème point...

 

Hier soir, première prise en main de l'AZ EQ6, une vraie...catastrophe !

 

J'avoue que ne m'attendais pas à cela, la douche froide !

 

Plus de 30mn pour trouver l'étoile polaire malgré une MES aux petits onions, le viseur éclairé ne me permettait pas de distinguer quoi que ce soit, j'avais plein de corps flottants qui bougeaient dans l'oculaire du viseur polaire, pire le renvoi coudé si limpide et pratique sur la NEQ 5 amplifiait le phénomène, au point que j'ai dû le retirer, me casser le cou pour parvenir à distinguer quoi que ce soit ! :-(

 

En descendant au jugé la vis d'ajustage fin de la latitude j'ai fini par trouver l'Etoile polaire que j'ai pu positionner sur l'heure indiquée par Polar Align, les vis azimutales super agréables m'ont permis de finir le travail.

 

J'ai ensuite poursuivi les étapes de la raquette goto, jusqu'au moment d'arriver sur l'étalonnage à deux étoiles.

J'ai choisi Altaïr je crois et la monture s'est mise en branle, et alors là, je n'ai rien compris, elle a fait pivoter l'avant du télescope tout en effectuant sa rotation et a pointé vers le sol !!!

 

J'ai remis le télescope manuellement en avant, j'ai choisi une autre étoile, Vega cette fois-ci, et cela s'est mieux passé, j'ai ajusté avec la raquette, mais là aussi, galère, j'appuyais sur les boutons mais aucun mouvement apparent et aucun bruit, j'ai essayé plusieurs minutes, et en regardant dans l'oculaire j'ai compris que les déplacements étaient ultra silencieux mais très lents, j'ai ensuite joué sur la vitesse de déplacement et cela a marché !

J'ai ajusté, j'ai choisi une 2ème étoile, je crois que c'était Kochab de mémoire, là aussi, j'ai ajusté et au final elle m'a mis un message "Caution..." et les valeurs de correction.

 

J'étais super content, j'ai choisi un objet, Andromède, et alors là, délire, elle se met en mouvement et pointe directement en positionnant le tube en finissant à... 90° !!!!

 

J'étais écœuré...

 

J'ai forcément fait un truc de travers, c'et pas possible !

 

Comme elle sort de chez Pierro Astro, je ne peux pas concevoir une défaillance...

 

D'où ma question sur la position équatoriale ou azimutale !

Je crois qu'elle est bien en position équatoriale car je peux agir sur le réglage de la vis de latitude et la vis engagée est la plus courte si j'ai bien compris la doc de 'AZ EQ.6..

 

Je reprends ce soir pour comprendre ce qui s'est passé et voir si j'ai un peu plus de chance avec le viseur polaire et le pointage des objets...

 

je vais créer un sujet à part si cela persiste

 

Bien amicalement,

 

Philippe

 

Edited by Phil49

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Navré, mais je ne peux pas te répondre sur l'éventuelle fausse manip que tu as faite avec ta monture et sa procédure automatique. Je n'ai jamais eu en main un tel engin. Ma seule monture équatoriale est une monture GP (Great Polaris) tout à fait classique.

 

Par contre, je ne peux que t'inciter à retoucher ton viseur polaire. Je suis quasiment sûr que ton réticule est sorti de son logement, comme te le suggère ta notice (il doit pouvoir être maintenu et déplacé par les trois vis pour pouvoir être ensuite correctement centré) . C'est ce qui peut arriver si on dévisse trop une ou plusieurs de ces trois vis de centrage, qui deviennent alors inopérantes. Une fois ceci corrigé, tout devrait rentrer dans l'ordre et tu maîtriseras parfaitement la mise en station :).

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bonjour,

 

Je profite de la chaleur pour faire mon retour de ce matin, dernier jour avant la reprise du travail lundi ! :-(

 

J'ai repris ma tentative de corriger le viseur polaire, sauf qu'après 15 mn à patiemment visser/devisser  les 3 vis, devait arriver ce qui devait arriver, mais je ne m'y attendais pas, une des vis est passée au delà du pas et est tombé à l'intérieur du viseur !

Grosse panique, puis je me suis dit : bon, t'as vu un tuto pour démonter le viseur et régler d'autres aspects, elle n'est pas tombée par terre, elle est encore dedans et on doit avoir prévu de pouvoir la récupérer !

 

J'ai donc dévissé délicatement le viseur de la monture, j'ai ensuite dévissé manuellement la "tête", puis les 3 vis de réglage mais sans aller à fond, et là j'ai vu la vis tombée, ouf !

Pas grosse, je faisais cela sur un plan de travail propre.

Du coup cela m'a permis de voir comment tout cela était assemblé.

Le fut vissant et au-dessus, maintenu par une fine couche de graisse, le réticule.

 

J'ai fait attention à ne pas trop "tripoter" les deux, j'ai juste essayé de recentrer un peu le réticule,  j'ai tout remonté, mais en voulant de nouveau régler, pof, la vis est encore tombée !

 

J'ai re-démonté, du coup, j'ai dévissé la tête, mais je n'ai pas dévissé les 3 vis de réglage, si bien que le réticule est restée solidaire et j'ai tout remonté en vérifiant bien que les 3 vis venaient en butée du réticule.

 

Nouvelle tentative, mais pas concluante, je re-dévisse le tout, et là je voulais avoir accès au réticule qui s'était un peu couvert je ne sais comment de quelques petites tâches de graisse, j'ai donc utilisé un tissu spécial pour nettoyer les lunettes de vue, j'ai nettoyé délicatement, et cela a fait le job.

 

Malheureusement, en enlevant le réticule du fut où il était posé sur une fine couche de graisse, j'ai probablement perdu la position qui permet de positionner la croix orthogonalement, 6H00 en bas etc !! :-(

 

Je re-démonte, et là bah à force j'avais l’habitude, je savais comment procéder, j'ai donc laissé de nouveau les 3 vis, j'ai dévissé le fut, le réticule est resté coincé sur la partie haute, normal, et là j'ai légèrement dévissé les 3 vis de maintien/réglage, et grâce à deux encoches sur le cercle du réticule, j'ai pu délicatement repositionner celui-ci approximativement tel qu'il doit être par une légère rotation, car je n'ai vu hélas aucun repère permettant de faire cette opération précisément...

J'ai remonté, j'ai regardé, il manquait un chouia, j'ai refait toute l’opération d’avant, et là je suis quasiment "d'équerre" !

Après deux heures de boulot, une dernière tentative de régler le viseur peu concluante mais sans faire tomber la vis, j'ai dit stop, le soleil touchait ma monture, et puis il faut savoir faire une pause !

 

Je reprendrai plus tard, mais ce que j'en conclu, c'est qu'il faut impérativement que les 3 vis soient parfaitement en butée, le quart de tour n'est vraiment pas évident, faut il toutes les dévisser d'un quart de tour et ensuite resserrer d'une certaine manière, je ne suis pas parvenu à trouver la bonne combinaison, même en essayant de faire la moitié du chemin comme expliqué dans un tuto...

 

Si quelqu'un maîtrise parfaitement cette opération, je suis preneur, mais je vais surtout me concentrer sur l'AZ EQ6 qui n'est pas simple non plus mais pour d'autres raisons ! ;-)

 

Bien amicalement,

 

Philippe

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Phil49
      Bonjour à toutes et à tous,
       
      Les réponses apportées à ma dernière question sur alimentation m'ont permis de commander le matériel nécessaire (en cours de livraison) pour aborder sereinement les futures séances après le déluge continuel ! ;-)
       
      Je réfléchissais (certains vont dire que je continue de me prendre la tête, mais non cette fois-ci ! ;-) ) à la façon d'aligner ma monture.
       
      Je m'explique : comme vous le savez, ou pour mémoire, pour ceux qui ne sont pas intervenus dans mes précédents posts, je suis équipé d’une AZ-EQ6 GT, d'un SkyWatcher 200/1000 sur lequel j'avis ajouté en lieu et place de celui d'origine, un chercheur TS 1060B Vario rétroéclairé et avec renvoi coudé.
       
      N'ayant pas réussi à trouver mes réponses pour les jeux de bagues pour l'ajout d’une camera d'autoguidage, je me suis hélas résolu à abandonner son usage dans ce rôle.
       
      J'ai fait l’acquisition du matériel suivant (non encore livré):
       
      - Chercheur SkyWatcher 80/400
      - Camera autoguidage Zwo ASI 120Mini
      - Camera imagerie Zwo ASI 294MC Pro
      - Boitier ASIair
       
      Je vais positionner le chercheur et la camera sur le dessus du téléscope.
       
      J'ai pour cela commandé , sur les conseils de la société où j'ai commandé toute le matériel, une nouvelle queue d'aronde plus courte afin de rapprocher les anneaux et de permettre la fixation du chercheur au-dessus.
       
      Ma question est, comme vous le devinez maintenant : quelle est la meilleure et la plus simple façon d'aligner la vision du chercheur et incidemment de la camera guide et celle du P.O qui portera la camera d'imagerie !?
       
      Vu comme je galère déjà avec "l'ancien chercheur" et ses deux anneaux pour arriver à visser correctement toutes les vis de ce dernier afin d'avoir un cible en plein milieu du réticule des deux cotés, je me dis que cela ne va pas être simple mais c'est indispensable si je veux des résultats cohérents !
       
      La condition sine qua non est un référentiel immobile : de jour est-ce conseillé, mais on n'aura rien à l'infini !
       
      De nuit, j'ai lu quelque part "l'étoile polaire", mais est-ce la meilleure solution ?
       
      La société m'a parlé de faire cela avec la Lune, mais vu le mouvement extrêmement rapide dans un chercheur de 300, je me dis que dans un 400 ça va être pire pour coordonner avec un oculaire réticulé de 12,5 !!
       
      Merci d'avance pour vos conseils éclairés !
       
      Bien amicalement,
       
      Philippe
    • By Phil49
      Bonjour à toutes et à tous,
       
      Vos diverses réponses à mes questions ont pratiquement résolu mes problèmes, mais il en reste un qui n'a pas trouvé de solution et qui me "pollue" la vie, c'est l'alimentation !
       
      Et sans alimentation, tout l’édifice s'effondre...
       
      Le challenge, banal en astrophoto est le suivant : comment alimenter 3 sources :
       
      - Le boitier Zwo ASIair
      - La camera Zwo ASi 294 MC pro (la camera ASI 120 Mini ne nécessitant pas d'alim, si je en me suis pas trompé, c'est déjà cela)
      - La monture AZ-EQ6 Pro Gt
       
      Nous avons d'un côté deux boîtiers alimentation avec prise normale et un autre avec l'adaptateur 5,5/2,1mm femelle avec son pendant mâle se terminant avec une prise allume cigare pour la monture AZ-EQ6 GT.
       
      Aujourd'hui, j'utilise un vieux booster Norauto pour alimenter uniquement la monture, mais bien évidemment avec les deux autres on change la donne et j'ai cru comprendre que les caméras refroidies étaient assez sensibles côté qualité courant fourni...
       
      J'ai pu lire plein de conversations sur les batteries voitures, au gel, les Powerbank LiPo etc, mais j'avoue que les branchements artisanaux me "branchent" moyennement et les prix qui s'envolent au delà de 200 euros encore moins...
       
      J'ai bien vu ce powerbank Bresser sur le site de Pierro Astro qui dispose d'une prise standard et de 3 prises 5,5/2,1mm.
       
      Deux possibilités à mon sens (ou 3 dans l’absolu) :
       
      - on exploite la prise alim standard et deux prises 5,5/2,1mm : 1 adaptateur secteur sur standard pour la 294, la monture et le boitier ASIair en 5,5/2,1mm, mais dans ce cas à il faut repasser en 5,5/2,1mm du boitier d'alim vers le powerbank et changer la partie mâle du câble de la monture : en mâle 5,5/2,1mm pour se connecter au câble femelle de la monture vendu par Pierro Astro avec l'AZ EQ6 GT vers mâle en 5,5/2,1mm pour se connecter au powerbank je suppose ?
      - on exploite la prise standard et une prise 5,5/2,1mm : mais il faut ajouter un boitier transfo de ce genre pour disposer de deux prises standards et brancher la monture sur une 5,5/2,1mm et utiliser un des adaptateurs fournis avec le powerbank celui qui fait allume cigare femelle vers 5,5/,1mm.
       
      Voilà, je cherche une solution, mais je commence à avoir mal au crâne !
       
      Est-ce que vous avez une meilleure idée, il y a tellement de possibilités au niveau connectique...
       
      Merci d'avance,
       
      Bien amicalement
       
      Philippe
    • By Arnaud17
      Bonjour à toutes et à tous,
       
      J'écris ce post pour vous donner mon retour d'expérience avec la monture iOptron CEM120. C'est une monture annoncée pour pouvoir emporter environ 50kg d'instrument (hors contre-poids). Elle est basée sur une variation du design standard de la monture équatoriale allemande qui permet d'avoir un soutien double de l'axe d'ascension droite. Elle offre aussi une compacité qui me paraissait intéressante. En outre, plusieurs versions sont disponibles avec ou sans encodeurs absolus sur les 2 axes. Étant à la recherche d'une monture pour un tube C14 (environ 25kg sans les accesssoires + 5kg de train optique et chercheur), et après consultation de forums d'utilisateurs, j'ai décidé d'acheter cette monture dans la version avec encodeurs sur les 2 axes. Dans cette configuration, le coût est d'environ 7 000 € en incluant un pied colonne et 30kg de contre-poids.
       
      J'ai reçu la monture en avril. A première vue, il s'agit d'une belle bête, compacte et avec un bon système de gestion des cables. Je l'ai donc installée sur le pied colonne et ai attendu patiemment la première nuit claire....
       
      Premier essai, première déconvenue : impossible de faire un alignement sur étoile, même en essayant les 2 méthodes proposés. Après consultation du service technique du distributeur, j'ai procédé à la mise à jour du firmware de la raquette et de la monture : il semblait en effet que les versions de ces 2 softs n'étaient d'entrée de jeu pas compatibles l'une avec l'autre ! La mise à jour est relativement simple mais nécessite l'achat de cables spécifiques.
       
      Deuxième essai, deuxième déconvenue : la mise à jour des firmware a permis de résoudre le problème d'alignement. J'ai donc décidé de regarder la qualité du suivi dont j'attendais de bon résultats au vu de la présence de l'encodeur en RA sensé éliminer l'erreur périodique. Première catastrophe !!!! La monture montre une oscillation permanente d'environ 5 secondes d'arc avec une fréquence de 2 à 3 Hz : autant dire qu'aucune observation n'est faisable dans ces conditions, même en visuel. J'ai testé des changements d'équilibrage de l'ensemble pour essayer de sortir d'une éventuelle résonance malencontreuse, rien n'y a fait.
       
      En accord avec le distributeur, nous avons donc décidé de renvoyer la monture chez iOptron et demander un échange standard. Pendant la préparation de ce retour, j'ai remplacé le tube du C14 par un tube de C11. J'ai pu constater que la monture se comportait normalement, sans oscillation et avec une qualité de suivi qui m'a permis de réaliser des poses de 250 secondes sans guidage avec une focale de 2,3m. On était bien dans les performances attendues ce qui m'a redonné un peu de confiance dans la CEM120. Je restait quand même perplexe quant à la raison de l'oscillation avec le C14.
       
      Le remplacement de la monture par iOptron a tardé 2 bons mois et une nouvelle monture est enfin arrivée en été. Entre temps, j'avais décidé de changer la queue d'aronde d'origine du C14 pour un modèle qui semble être plus rigide, juste pour enlever une source possible de faiblesse de l'ensemble.
       
      La seconde monture n'a pas eu de problème de firmware... dès la première nuit, j'ai pu commencer mes tests.... Catastrophe encore : le même problème d'oscillation est apparu immédiatement. Après d'autres tests, je me suis rendu compte que le problème vient sans doute de la conception même de la monture : un petite claque sur le tube provoque un mouvement du tube visible à l'oeil nu... je vous laisse imaginer ce que ça peut donner au travers d'un occulaire monté sur un tube de 4 m de focale !!! Il faut bien compter 4 ou 5 secondes pour que le mouvement d'une amplitude d'au moins 1 minute d'arc s'amortisse ! On jurerait que le C14 est monté sur une monture de lunette de grand magasin. Bref, ça plus l'oscillation de suivi font que la monture est complètement impropre à l'usage avec ce tube optique.
       
      A ce stade, inutile de vous dire que j'en avais plus qu'assez de la CEM120 et j'ai entrepris de la retourner définitivement. Je dois dire que le distributeur (astroshop) a été nickel : ils ont fait tout ce qu'on pouvait espérer d'un bon distributeur responsable dans un cas pareil. Exit donc la 2ème monture. J'ai cassé une seconde tirelire et je suis maintenant en attente d'une 10microns GM2000HPS... et je croise les doigts pour que cette fois soit la bonne.
       
      Si vous avez eu une expérience similaire ou différente de la mienne avec la CEM120, j'aimerais avoir votre témoignage.
       
      Bon ciel à toutes et à tous.
       
       
      Arnaud
       
       
       
    • By Onhenriquanne
      Bonjour,
      Je suis en voie d'acheter un telescope 150/750 sur monture EQ5 ou EQ3-2,
      Et je me demandais si on pouvait juste monter un appareil sur la monture (pour faire de la voie lactée par exemple) sans qu'il y ait le télescope.
      Pourrait-on me l'indiquer ?
      Merci d'avance,
      Bonne journée/Soirée,
      Onhenriquanne..
    • By Onhenriquanne
      Bonjour,
      En quête d'un télescope, je désire donc aussi obtenir une monture équatoriale motorisée pour y faire de la photo. Les deux montures entre lesquelles j'hésite sont la EQ3-2 et les NEQ5 (même si on m'a dit que la NEQ5 est meilleur mais n'est pas là le sujet.
      Je désirerait faire mes observation dans mon jardin mais qui est penché, donc avec mon père nous allons creuser une plateforme de la taille de l'écartement des deux montures.
      D'où ma question (qui peut paraître bizarre aux premiers abords) : Pourriez vous m'indiquer la prise au sol des EQ3-2 et/ou NEQ5 (en taille maximale) ? Car j'ai cherché sur internet mais je n'ai rien trouvé....
      Bonne journée/Soirée,
      Onhenriquanne.
  • Images