Michel Deconinck

Occultation le 6 août 2019

Recommended Posts

En vous espérant remis des nuits des étoiles, ce soir le ciel offre un spectacle rare.

Le 6 août 2019 à 21h33 TU (23h33 Temps Local), une étoile visible à l’œil nu va se faire occulter par un astéroïde, et malheureusement peut-être également chez vous par des nuages.

L’étoile de magnitude, plus ou moins, +4.7 située devant le nez du Dauphin a pour dénominations :

HR 8044 et SAO 106747 et aussi HIP 103675. 

Il s’agit d’une étoile supergéante rouge, double et variable située à 520 années-lumière de nos télescopes.  La zone idéale pour l’observation à partir de la métropole va de Thionville à Quimper en passant par Reims et Paris.  Mais même depuis la Provence, loin de la zone d'ombre théorique, j’aime observer ce type d’occultation à la recherche d’un éventuel satellite de l’astéroïde.

 

map.png.1eb607b433060368d3de6d08e6f76876.png

 

Voici les différentes informations issues du logiciel OccultWatcher

star.png.b8004a18afcc3b8dc5dfa110d20cb2cf.png5d4928287bd8d_2010BK14.png.e92a6a915782fcf64d8fc1846766c329.png

 

 

Pour être certain de l'occultation, une paire de jumelles sera évidement utile.

Voici la carte :

map.pdf

C'est une observation vraiment sympa a faire et votre participation peut même être utile !

 

NB : Pour plus d’information à propos de ce type d’observation, n’hésitez pas à retourner lire l’excellent article de Patrick Sogorb dans le n° 96 de votre AstroSurf Magazine.

 

Michel

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By petitprost
      Article paru hier soir
       
      L’étoile géante Bételgeuse pâlit, elle pourrait exploser sous nos yeux
      L’étoile géante Bételgeuse, l’une des plus brillantes de notre ciel, a un coup de mou. Sa luminosité a chuté depuis quelques semaines. L’événement met les astronomes en effervescence : il pourrait annoncer son explosion en supernova, phénomène rarissime dans notre galaxie. Si c’est le cas, le spectacle sera extraordinaire.
       
      Située dans la constellation d’Orion, Bételgeuse est une « super géante rouge » presque mille fois plus grosse que le Soleil. Elle brille intensément dans le ciel d’hiver, où elle est visible à l’œil nu grâce à sa couleur orange. L’étoile figurait parmi les 10 les plus brillantes de la galaxie, mais depuis la mi-novembre, « sa luminosité a chuté de manière drastique, de l’ordre de 70 % », explique Pierre Kervalla, de l’Observatoire de Paris-PSL.
      Alertés par des observateurs amateurs, des astronomes ont déclenché en décembre une vaste campagne d’observation, mobilisant les plus grands télescopes de la planète, dont le Very large télescope au Chili. « C’est l’ébullition ! Nous avons monté un groupe de recherche à travers le monde pour utiliser tous les instruments capables d’imager la surface de Bételgeuse », témoigne Eric Lagadec, du laboratoire Lagrange de l’observatoire de la Côte d'Azur.
       

       
      Et des centaines d’astronomes amateurs sont mis à contribution, et « passent leurs nuits dans leurs jardins ou leurs sites d’observation favoris » afin d’apporter des mesures complémentaires, raconte ce chercheur CNRS. Plusieurs hypothèses sont avancées : il pourrait s’agir d’une éjection de gaz formant de la poussière et cachant le rayonnement ou… de la mort de Bételgeuse.
      Ce dernier scénario se solderait par une explosion en supernova. S’il semble peu probable dans un avenir proche, il fait rêver les astronomes : l’astre en fin de vie n’ayant plus de « carburant » (issu de la fusion nucléaire), son cœur s’effondrerait sur lui-même et formerait une étoile à neutrons, un objet très compact qui crée une onde de choc disloquant complètement l’étoile, le tout en quelques heures seulement.
      « Un spectacle inoubliable pour l’humanité »
      Depuis la Terre, on observerait alors à l’oeil nu un point aussi brillant que la Lune dans la voûte céleste diurne et nocturne. À cela s’ajouterait un joli spectacle, « celui d’un écho de lumière se propageant autour, comme des ronds dans l’eau », précise Pierre Kervalla. Au bout de plusieurs semaines, ce point disparaîtrait et formerait une nébuleuse, visible dans le ciel pendant des milliers d’années, à l’instar de celle du Crabe, résidu de la supernova survenue en 1054 (qui fut rapportée par des astronomes chinois).
      Bételgeuse se trouve dans la constellation d’Orion.
      « Ce serait un spectacle inoubliable pour l’humanité entière. J’espère pouvoir voir une supernova de mon vivant », confie Eric Lagadec. Car ce phénomène n’arrive qu’une fois par siècle dans la Voie lactée, et la dernière formation de supernova observée remonte à 1604.
      L’explosion de Bételgeuse est attendue puisque l’astre, âgé de « seulement » 10 millions d’années, est bel et bien en fin de vie. Mais il est difficile de prédire précisément quand elle mourra, car il n’existe aucune signe annonciateur : « c’est un peu comme un séisme ; la veille de l’explosion, l’étoile sera pareille », souligne Pierre Kervalla. Cela pourrait donc arriver dans les semaines qui viennent comme… dans 100 000 ans. « Nous n’avons aucun moyen de le savoir », reconnaît Andrea Chivassia.
      Quoi qu’il en soit, cela serait sans danger pour notre planète, dont Bételgeuse est distante de 600 années-lumière. « Si on la voit exploser d’ici, cela signifiera que l’explosion a eu lieu physiquement il y a 600 ans », rappelle Pierre Kervalla.
      Sur le plan scientifique, l’évènement permettrait aux astronomes de suivre directement, et pour la première fois de l’histoire, les différentes phases de l’explosion, une précieuse jauge pour mesurer l’expansion de l’Univers. « On comprendrait aussi ce qui va arriver à la future génération d’étoiles », selon Andrea Chivassia.
    • By Michel Deconinck
       

       
      Bonjour à tous,
       
      Découverte le 12 janvier à 17h20 TU par Koichi Itagaki, une supernova de type "Ia" est visible dans la galaxie NGC 4636.  Cette galaxie est située à 46 millions d'années-lumière d'ici.
       
      Sa dénomination SN 2020ue
      et sa position: RA: 12:42:46.780 / déclinaison : +02:39:34.20
       
      Il est probable que l'étoile sera visible durant quelques temps autour de la magnitude visuelle de +12.0, (plus ou moins car fonction de l'absorption lumineuse par des poussières de la galaxie hôte).
       
      Bonnes observations et bon ciel à vous tous !
      Michel
    • By damien7400
      Bonjour à tous,
       
      le 26 j'étais pointé au zénith sur sh2-229, au passage j'ai chopé un artefact près de l'étoile flamboyante, belle luminosité mais assez lent,
      5h16m58s
      34°20'03s
      J2000
      26/12/2019
      21:36:40.148 + 60s de pose
       
      le MPC donne (pour le 27 à minuit):
      The following objects, brighter than V = 24.0, were found in the 5.0-arcminute region around R.A. = 05 16 58, Decl. = +34 20 03 (J2000.0) on 2019 12 27.00 UT:
      Object designation R.A.                Decl.             V         Offsets          Motion/hr  Orbit          Further observations? h m s ° ' " R.A. Decl. R.A. Decl. Comment (Elong/Decl/V at date 1)
      2017 BE117             05 16 54.4   +34 23 49    20.9     0.7W 3.8N      36- 0+         2o            Desirable between 2019 Dec. 28-2020 Jan. 27. (160.7,+34.4,21.0)
       
      avant je faisais ça avec les solvers habituels ou iris, mais je n'ai plus de windows
      Quelqu'un aurait-il une idée d'un package pour réduire des objets à partir des fits sous linux ?
       
      P1 et P2 sont des crops espacés de 42 minutes, respectivement: 21:36:40.148 et 22:18:21.966
       
      si un fan d'astrométrie le désire je lui envoi les premiers et derniers fits de la séquence 
       
      bonnes fêtes à tous !!!
       
      sh2-229_Light_luminance_60_secs_001.fits


    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Voilà mon récapitulatif de cette année avec les deux éclipses lunaires que j'ai réussi à (a)voir (exclusivité).
      - La seul est unique tâche AR  (importante) de l'année,au moment où un avion  passe dans l'axe (nouveauté).
      - La pleine lune projetée, en thermographie (nouveauté), en mosaïque de deux images AltairGP290C (nouveauté)
      - Des dessins lunaires, et un peu de ciel profond.
      - Jupiter et sa GTR, Saturne et ses petits (une première), , Vénus en demi-disque.
       
      Cette année s'est concrétisé par le plein de nouveauté 2019 en imagerie, dessins et visuel... voilà mon bilan
      Mais que deviendrais-je sans ma lunette AR de 90mm ?.
       
      VOTEZ LOUP LOUNAIRE
      https://vseverin77.wixsite.com/le-loup-lunaire
       
      Bonne fêtes à tous étoilé , planétaires & lunaire
       

       
       

       
    • By Gamma
      Bonsoir à tous 

      Sur un catalogue d'étoiles j'ai trouvé les mentions N ou S : Nord au sud j'imagine mais aussi E3, E4, E10, E14…
      "Est" peut-être, mais pourquoi ces chiffres ?
      Quelqu'un peut-il me dire à quoi cela correspond ?

      Merci
       
  • Images