CPI-Z

Images planétaires HD : traitement par ondelettes ou par déconvolution, choix possible ?

Recommended Posts

Bon les amis,

vous commencez sérieusement à m’embêter à vouloir réinventer l'eau chaude toutes les semaines... :D

Je ne devrais pas me laisser entrainer.:D

 

Lucien

Untitled-1.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
il y a une heure, Lucien a dit :

Si l'image   a-traiter.fit   résulte d'une CONVOLUTION  calculée grâce une PSF

et qu'ensuite

on fait une DECONVOLUTION par la même PSF

on retrouve une image Originale qui une l'image 'parfaite' : que l'on possédait déjà

Lucien, on se répète, ma réponse déjà postée sur ce point :

 

Le 17/08/2019 à 22:28, CPI-Z a dit :

La déconvolution c'est l'inverse de la convolution. Si tu prends une image parfaite (au pixels près) et que tu la convolues par une PSF tu obtiens une images floue par la fonction d’étalement du point. C'est ce qui se passe avec toute optique.

 

Le 17/08/2019 à 22:28, CPI-Z a dit :

l n'y a que 2 vraies déconvolutions :

- la fonction inverse de la convolution, la déconvolution sur la PSF vraie et là on retrouve l'image parfaite

- la déconvolution aveugle dans la mesure où cette dernière retrouve la PSF vraie (ou une PSF relativement proche de la PSF vraie).

 

Il y a 2 heures, CPI-Z a dit :

Donc utiliser la bonne PSF c'est donc sans comparaison.

 

Maintenant voici ma question ou la vraie question :

L'information est bien là dans l'image convoluée  a-traiter.fit  même si tu semble dire que c'est de la triche. L'information y est dans cette image et en plus sans bruit ce qui devrait faciliter grandement les traitements. Donc les informations sont bien dans l'image. 

Alors pourquoi par ondelette ou autres outils on ne les retrouve pas ? et là il n'y a pas de triche, les résultats sont décevants.

Et dans ce cas qui me dit que dans les images planétaires astro-amat ondelettes et autres filtres donnent la vraie information ou mieux, le maximum d'information que les conditions de capture ont permis ?

En tous les cas l'exemple qui n'a rien à t'apprendre, prouve le contraire.

Lucien je souhaite entendre ta réponse car tout le but est là : trouver et faire apparaître les bonnes informations dans une image.

 

il y a une heure, Nebulium a dit :

Et si tu veux tâter de la déconvolution aveugle (ou myope) tu peux voir ici.

Nebulium j'ai testé Deconvolve .Net, non convivial, difficile à utiliser, et semble-t-il ne fonctionne que sur les exemples présentés.

 

J'avais contacté un des concepteur de la déconvolution aveugle d'Icy, c'est lui qui ma expliquer qu'en 3D ça fonctionne mais impossible directement en 2D

Le 18/08/2019 à 21:26, CPI-Z a dit :

C'est une question de nombre d'équations et du nombre d'inconnues. En 2D ce n'est pas solvable, mais en 3D si.

http://icy.bioimageanalysis.org/

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Nebulium a dit :

A noter sur la 100% la visibilité simultanée de notre Lune et de celles (4) de Jupiter. ;)

Il faut agrandir l'image pour voir cela.

Je n'aurais pas cru cela possible.

Génial !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, CPI-Z a dit :

Maintenant voici ma question ou la vraie question :

L'information est bien là dans l'image convoluée  a-traiter.fit  même si tu semble dire que c'est de la triche. L'information y est dans cette image et en plus sans bruit ce qui devrait faciliter grandement les traitements. Donc les informations sont bien dans l'image. 

Alors pourquoi par ondelette ou autres outils on ne les retrouve pas ? et là il n'y a pas de triche, les résultats sont décevants.

Et dans ce cas qui me dit que dans les images planétaires astro-amat ondelettes et autres filtres donnent la vraie information ou mieux, le maximum d'information que les conditions de capture ont permis ?

 

Ce que tu demandes aux autres revient à ceci :

On fait les deux opérations suivantes :

 

10 - 1 = 9   

et ensuite  

9 + 1  =  10

avec  -  c'est la Convolution    et +  c'est la Déconvolution.

1 étant la PSF ( QUI POURRAIT ÊTRE QUELCONQUE D'AILLEURS : ça ne changerait rien au résultat final !!! )

 

Il est mathématiquement normal que je trouve 10 au final : ( résultat que je juge parfait ).

 

Ensuite je demande aux autres ceci :

Je vous donne 9 et débrouillez vous pour bricoler ce nombre afin de trouver le résulta final inconnu (10) dont on n'a pas plus d'information que c'est proche de 9 !

 

Oui, c'est de la triche ( involontaire certes ) !:D

 

Lucien

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Lucien a dit :

Alors pourquoi par ondelette ou autres outils on ne les retrouve pas ? et là il n'y a pas de triche, les résultats sont décevants.

Et dans ce cas qui me dit que dans les images planétaires astro-amat ondelettes et autres filtres donnent la vraie information ou mieux, le maximum d'information que les conditions de capture ont permis ?

 

 

La Déconvolution et les Ondelettes ne sont des méthodes comparables au sens du traitement du signal.

 

La Déconvolution tente de reconstruire l'information dégradée grâce à l'information supplémentaire contenue dans la PSF.

Les Ondelettes et accentuations diverses,  accentuent les fréquences d'une image afin de révéler les faibles contrastes.

 

Il n'y a rien de comparable mathématiquement et les objectifs de ces méthodes sont différents.

Faire une  comparaison des deux méthodes c'est comme comparer l'addition et la multiplication pour dire qu'elle est la meilleure opération !

 

 

il y a une heure, Lucien a dit :

Et dans ce cas qui me dit que dans les images planétaires astro-amat ondelettes et autres filtres donnent la vraie information ou mieux, le maximum d'information que les conditions de capture ont permis ?

 

Qu'est-ce que la vraie information ? A ma connaissance en imagerie, personne ne l'a encore défini.

De même pour le maximum d'information en imagerie.

 

Lucien

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Question pour CPI-Z :

 

Si comme tu l'affirmes, ton exemple revient à une image prise dans des conditions dégradant la psf, pourquoi a-t-il fallu corriger le télescope hubble de sa myopie au début des années 1990 ?

 

Ce dernier devait pourtant produire des images parfaitement stables et reproductibles, étant dans l'espace, sans contraintes mécaniques ni atmosphériques...

 

A mon sens ce serait plus judicieux de partir d'une de ses images prises à cette époque ( si elles sont accessibles ) pour une démonstration probante. D'ailleurs ça m'intéresserait beaucoup.

 

De mon point de vue, une telle reconstruction sera alors impossible car il faudrait un rapport signal/bruit beaucoup trop important pour reconstruire l'image originale. Dans ton exemple, c'est possible car le RSB de l'image initiale est "conservé" malgré la déterioration, on le retrouve donc après restauration. Après ça reste une réponse de néophyte, je ne suis sûr de rien ;)

 

Romain

Edited by Roch
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, Roch a dit :

Si comme tu l'affirmes, ton exemple revient à une image prise dans des conditions dégradant la psf, pourquoi a-t-il fallu corriger le télescope hubble de sa myopie au début des années 1990 ?

 

Dans un premier temps la correction de Hubble a été calculatoire.

Effectivement on a calculé la réponse instrumentale de Hubble dont le miroir a été mal réalisé.

Et on a appliqué cette réponse instrumentale pour une correction partielle mais appréciable sans plus !

 

C'est la cas idéal de l'utilisation de la Déconvolution avec des images stables (non turbulentes) ayant un bon rapport signal-bruit

et aussi avec une réponse instrumentale stable.

Je dirais que c'est souvent tout le contraire des images faites au sol par un amateur.

 

Si le facteur de dégradation des images est surtout la turbulence atmosphérique, la Déconvolution par PSF n'est souvent la bonne méthode.

L'appliquer donne des résultats assez moyens en général car les dégradations dues à la turbulence atmosphérique ne peuvent en pratique pas se modéliser par une PSF.

Attention : je dis ça pour un cumul d'image pas pour une seule image !

 

**********************************************************************************************************

La seule méthode que pratiquent les amateurs au sol pour tenter de combattre les effets de la turbulence, ce n'est pas les Ondelettes.

Car les ondelettes ne corrigent rien.

C'est le hasard/statistique du cumul d'images qui corrige.compense partiellement des effets de la turbulence.

Les Ondelettes ( et méthodes analogues) servent de Loupe c'est tout.

*********************************************************************************************************

*************************************************

D'ailleurs il est inutile de parler des Ondelettes comme d'un Graal en traitement d'images.

Si l'on connait bien Photoshop qui n'utilise pas les Ondelettes, on peut faire aussi bien avec Photoshop que  n'importe quelles Ondelettes de n'importe quel logiciel autre !

************************************************

 

Si maintenant la dégradation est due surtout à la réponse instrumentale, là c'est la Déconvolution qui donne le meilleur résultat.

A condition de se fabriquer une PSF relativement fidèle.

 

Si enfin la dégradation est à la fois due à la turbulence atmosphérique et à la réponse instrumentale,

on peut alors envisager d'utiliser Déconvolution et Ondelettes.

Il faudra régler le dosage de chaque ingrédient.

 

 

------------------------------------------------------------

Dans AstroSurface/Wavelets, la Déconvolution Richarson6Lucy (optionnelle) utilise une PSF réglable en taille mais suppose que l'instrument soit bien fichu optiquement.

Sa force d'application est ici modérée volontairement et débrayable.

Les Ondelettes ensuite ajoutent les accentuations à doser.

 

On pourrait encore améliorer (ou plutôt compléter)  mon système en faisant ceci :

- introduire la possibilité supplémentaire de charger une PSF pour cette Déconvolution,

- tout en laissant le couplage avec les Ondelettes (dans la même méthode globale).

Et là on tiendrait un système d'une très grande efficacité et très souple.

A condition que se fabriquer une PSF fidèle soit possible et ne soit pas une galère !

-----------------------------------------------------------

 

Pour finir avec Hubble,

malgré les corrections de sa myopie par Déconvolution, on a ensuite  envoyé un gus avec un bloc optique pour mieux corriger son défaut initial.

L'amélioration a été spectaculaire.

 

Lucien

 

 

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 59 minutes, Lucien a dit :

Dans un premier temps la correction de Hubble a été calculatoire.

Effectivement on a calculé la réponse instrumentale de Hubble dont le miroir a été mal réalisé.

Et on a appliqué cette réponse instrumentale pour une correction partielle mais appréciable sans plus !

 

Oui, je connais l'histoire ;) ma question était plutôt réthorique...

j'essayais juste de montrer que l'image d'exemple proposée par CPI-Z n'etait pas adaptée , puisque même dans le cas idéal ( hubble ) on n'était pas parvenu à transformer une image floue en image nette de manière aussi spectaculaire que ci-dessus.

Ceci dit je réitère : ça m'intéresserait de voir ce que donnent des vieilles images de hubble déconvoluées... j'ai cherché un peu mais pas trouvé grand chose.

 

il y a une heure, Lucien a dit :

Si le facteur de dégradation des images est surtout la turbulence atmosphérique, la Déconvolution par PSF n'est souvent la bonne méthode.

L'appliquer donne des résultats assez moyens en général car les dégradations dues à la turbulence atmosphérique ne peuvent en pratique pas se modéliser par une PSF.

Attention : je dis ça pour un cumul d'image pas pour une seule image !

 

Donc, si on fait de la déconvolution psf sur chaque image unitaire d'une série prise avec un temps de pose inférieur au temps de cohérence de la turbu ( et dans l'angle d'isoplanétisme ) , on obtient une meilleure image qu'après un empilement d'images puis déconvolution ?

Logique :) et intéressant...

 

il y a 43 minutes, christian viladrich a dit :

L'information perdue l'est définitivement ...

 

Oui, mais l'information diluée n'est pas forcément perdue... ;)

 

Romain

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Lucien a dit :

on a ensuite  envoyé un gus avec un bloc optique pour mieux corriger son défaut initial.

 

Oui, on lui a taillé un costar sur mesure !  Pour un scope à plus d 'un milliard et demi  de dollars de l'époque, on pouvait faire ça ;) 

On a équipé par la suite chaque instrument de son propre costar .

 

Mais sait-on ce qu'il est advenu du gugusse qui a fait tailler le miroir à lambda/16 (ou mieux ?) selon une courbe mal calculée ?

Chez nous, on l'aurait promu  avec une rallonge! Mais aux States ???

Edited by Nebulium

Share this post


Link to post
Share on other sites

ll y a un écart énorme entre les images de Hubble obtenues avec déconvolution et les images ensuite obtenues avec Costar. L'information perdue l'est bien définitivement ;-)

D'autre part, en planétaire, la PSF varie constamment (> 100 Hz). La correction par déconvolution ne peut donc corriger que des défauts statiques (forme de l'optique). Sinon ... il faut passer à l'optique adaptative.

A titre d'info, la déconvolution est utilisée en solaire pour corriger les mesures du contraste de la granulation des effets du diamètre.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, christian viladrich a dit :

ll y a un écart énorme entre les images de Hubble obtenues avec déconvolution et les images ensuite obtenues avec Costar. L'information perdue l'est bien définitivement

 

Et oui, la faute au bruit, bien important avec les capteurs de l'époque, puisque la turbulence n'est pas dans le circuit.

D'ailleurs, si l'on y réfléchit, l'énorme amélioration  constante des images d'amateurs  ces dernières années, tient plus du progrès des capteurs (supportés par des logiciels de traitement qui n'évoluent plus guère) que de la  qualité des optiques.

 

Voici la 1ère image officielle du HST, sans costar :

 

hs-1990-04-a-full.png?itok=fjCvBhgp

Credits: Left: E. Persson (Las Campanas Observatory, Chile)/Observatories of the Carnegie Institution of Washington; Right: NASA, ESA, and STScI

 

Les explications sont ici :

https://www.nasa.gov/content/hubbles-first-light

 

Un exemple de l'effet du "défaut":

 

opo9405c_0.jpg?itok=IR8VGUTr

 

 

Et l'effet du costar :

 

gpn-2002-000064-crop_hubble_images_of_m1

Credits: NASA

 

https://www.nasa.gov/content/hubbles-mirror-flaw

 

Voilà de quoi jouer , on a tout : une PSF (à adapter) une image à traiter et le résultat de la correction optique.

 

Vous en voulez d'autres ?

 

La 1ère de Juju, 11 mars 1991 (sans costar)

La full disponible aussi en TIF

 

Et la toute dernière du 8 août 2019, voyez les progrès !

La full en PNG

 

Bref, allez puiser ici :

https://hubblesite.org/news/news-releases

avec filtrage possible par année

 

En 1991 :

 

full_jpg.jpg

 

et là :

https://hubblesite.org/resource-gallery/images

 

 

Edited by Nebulium

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lucien enfin des propos plus constructifs dans tes 3 derniers post.

Il y a 5 heures, Lucien a dit :

10 - 1 = 9   

et ensuite  

9 + 1  =  10

avec  -  c'est la Convolution    et +  c'est la Déconvolution.

1 étant la PSF ( QUI POURRAIT ÊTRE QUELCONQUE D'AILLEURS : ça ne changerait rien au résultat final !!! )

 

Il est mathématiquement normal que je trouve 10 au final : ( résultat que je juge parfait ).

 

Ensuite je demande aux autres ceci :

Je vous donne 9 et débrouillez vous pour bricoler ce nombre afin de trouver le résulta final inconnu (10) dont on n'a pas plus d'information que c'est proche de 9 !

 

Oui, c'est de la triche ( involontaire certes ) !:D

 

9 + 1 = 10 avec 9 image convoluée et 1 la PSF et 10 la bonne image.

Mois je l'aurais écrit autrement :

(9+d9) + (1+d1) = 10 (bis)

où (d9) sont des défauts dans 9 et (d1) des défauts dans la PSF (avec (d9) pas forcément identique à (d1)).

Le résultat 10 (bis) est donc différent de 10 théorique optimal. 

Pour moi 10 (bis) sera alors plus proche de 10 qu'avec d'autres traitements dans beaucoup de cas (dépendant de l'ampleur de d9 et d1)

Toi tu est dans les math pures moi je suis dans l'utilisation réelle de la méthode.

 

Un autre exemple pratique issu d'images pro autre que mon exemple sur JupiterNasa qui n'était pas de la triche, mais tout simplement la démonstration mathématique au sens propre, et cela tu ne l'avais pas compris.

saturn.png.09eee421bd9ae0e5b080626e2ac4a3ac.png et PSF saturn_psf.png.14bc75a9735c231b15d769aabd14bfe1.png  x8 pour voir x8.png.c95d8c0144e4b088c31a0f34b9144766.png

c'est bien des images réelles !!!    ( j'aurais bien aimer avoir pu les réaliser)

 

Déconvolution sur PSF

saturn_deblur.png.c78f5a997295a7bf36f077d92592e7d0.png

 

Puis filtres

saturn_filtered.png.ff0c282b6bfb85b53551c2b929ecf057.png

des défauts ? oui, essentiellement ceux de la caméra

Si quelqu'un veut jouer sans utiliser la psf (ondellettes + autres filtres de déconvolution ou autres) la comparaison sera intéressante

Et on doit pouvoir faire mieux.

 

Il y a 4 heures, Lucien a dit :

La Déconvolution tente de reconstruire l'information dégradée grâce à l'information supplémentaire contenue dans la PSF.

Les Ondelettes et accentuations diverses,  accentuent les fréquences d'une image afin de révéler les faibles contrastes.

 

Il n'y a rien de comparable mathématiquement et les objectifs de ces méthodes sont différents.

Faire une  comparaison des deux méthodes c'est comme comparer l'addition et la multiplication pour dire qu'elle est la meilleure opération !

et oui, 2 outils différentes mais applicables sur les mêmes images et dans le même but : faire apparaitre de l'information  vraie.

 

D'ailleurs ton traitement sur a-traiter.tif  "on est loin d'être ridicule" serte mais c'était parce que tu connaissais bien l'objet et donc tu as positionner les curseurs de manière à ce que les satellites et leurs ombres soient presque blanc et circulaire. Si c'était un objet jamais photographié sur 10 intervenants il y aurait au moins 100 résultats différents, et alors, les satellites auraient-ils des anneaux circulaires, des anneaux tronçonnés, un trou au centre ...    Bref dans ton image on est dans la cosmétique.

 

Il y a 2 heures, Lucien a dit :

**********************************************************************************************************

La seule méthode que pratiquent les amateurs au sol pour tenter de combattre les effets de la turbulence, ce n'est pas les Ondelettes.

Car les ondelettes ne corrigent rien.

C'est le hasard/statistique du cumul d'images qui corrige.compense partiellement des effets de la turbulence.

Les Ondelettes ( et méthodes analogues) servent de Loupe c'est tout.

*********************************************************************************************************

*************************************************

D'ailleurs il est inutile de parler des Ondelettes comme d'un Graal en traitement d'images.

Si l'on connait bien Photoshop qui n'utilise pas les Ondelettes, on peut faire aussi bien avec Photoshop que  n'importe quelles Ondelettes de n'importe quel logiciel autre !

************************************************

 

Si maintenant la dégradation est due surtout à la réponse instrumentale, là c'est la Déconvolution qui donne le meilleur résultat.

A condition de se fabriquer une PSF relativement fidèle.

 

Là je suis entièrement d'accord. C'est la statistique du cumul  d'images qui enregistre l'information.

 

Il y a 2 heures, Lucien a dit :

A condition de se fabriquer une PSF relativement fidèle

Si l'information planétaire est dans le cumul d'images de la planète, pourquoi l'information de la PSF de cette image ne serait pas dans le cumul d'images d'une l'étoile à proximité ?

On est pas à la recherche de l'image théorique ou dans la recherche de la PSF du télescope sans atmosphère, on est dans une image planétaire cumulée et à la recherche de la PSF de cette image.

C'est tout ce que je propose dans ma comparaison depuis le départ pour ceux qui voudraient tester, en est fait la démonstration sur ma petite Jupiter au 180/1800 et depuis tout le monde me tire dessus parce que ... tout simplement pas habituel.

(Les à priori ont toujours bon à vivre)

 

Il y a 5 heures, Lucien a dit :

Qu'est-ce que la vraie information ? A ma connaissance en imagerie, personne ne l'a encore défini.

De même pour le maximum d'information en imagerie.

 

Lucien

Là c'est une ineptie, cela voudrait dire que toute donnée fournie par un instrument quelque soit le domaine n'a pas d'information vraie, dans ce cas c'est toute l'astronomie et la cosmologie qui en découle qui sont à jeter comme la science moderne entière.

 

A propos justement il est "scientique" (coté pratique et expérience pas sur le plan théorique) d'utiliser toujours 2 méthodes et moyens différents pour obtenir le même résultat. Si les résultats sont différents, soit l'un est juste et l'autre faux, soit les 2 sont faux. Dans tous les cas ces résultats sont bons pour la poubelle en attendant une confirmation par une troisième méthode et moyens indépendante.

Donc il n'est pas ridicule de comparer des images traiter avec des méthodes totalement indépendantes contrairement à ce que j'ai pu lire dans ce post

Il y a 5 heures, Lucien a dit :

Faire une  comparaison des deux méthodes c'est comme comparer l'addition et la multiplication pour dire qu'elle est la meilleure opération !

Après si on reste juste dans l’esthétique ou la cosmétique d'une image c'est un autre sujet.

 

Il y a 4 heures, Roch a dit :

A mon sens ce serait plus judicieux de partir d'une de ses images prises à cette époque ( si elles sont accessibles ) pour une démonstration probante. D'ailleurs ça m'intéresserait beaucoup.

Romain sujet très intéressant.

Si tu as quelques images de l'époque je veux bien regarder, après je te dirai.

 

Le miroir était parfaitement réalisé, sauf que le prime focus correcteur était défocalisé de qq dixième de mm. C'est ce qui à tout fausser au final. A l'époque on ne disposait pas de moyen de contrôle de miroir comme aujourd'hui.

Diffuser des images floues n'étaient pas de bon augure compte tenu de la renommée mondiale et les coûts à justifier pour tous le programmes de la NASA, et l'informatique comme les softs de déconvolution ont fait bien des progrès depuis.

 

Il y a 2 heures, Roch a dit :

Donc, si on fait de la déconvolution psf sur chaque image unitaire d'une série prise avec un temps de pose inférieur au temps de cohérence de la turbu ( et dans l'angle d'isoplanétisme ) , on obtient une meilleure image qu'après un empilement d'images puis déconvolution ?

Logique :) et intéressant...

Sujet déjà abordé sur astrosurf et ça fonctionne bien sur étoile double par exemple. Les tavelures de l'une et l'autre (ou de toute autre étoile dans le champ et dans l'angle d'isoplanétisme) sont identiques à quelques choses près et donc l'image peut être déconvoluée sur PSF (la tavelure). Donc il faut faire la déconvolution de chaque image avec sa propre tavelure, et seulement après les empiler (et non l'inverse).

Bon Romain SVP si tu as quelques vraies images de Hubble myope ... (car je n'aime pas les affirmations gratuites).

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, CPI-Z a dit :

Qu'est-ce que la vraie information ? A ma connaissance en imagerie, personne ne l'a encore défini.

De même pour le maximum d'information en imagerie.

 

Ta réponse :

il y a 28 minutes, CPI-Z a dit :

Là c'est une ineptie, cela voudrait dire que toute donnée fournie par un instrument quelque soit le domaine n'a pas d'information vraie, dans ce cas c'est toute l'astronomie et la cosmologie qui en découle qui sont à jeter comme la science moderne entière.

 

Nous ne parlons pas le même langage.

C'est au sens de la théorie de l'information pas de savoir si les anneaux de Saturne sur les images sont bien réels.

Quelle est ta définition de  " la notion d'information vraie " concernant  le contenu des images ?

Tu utilises des termes très ambigus.

Il faudrait peut- être parler de rapports signal-bruit de fidélité de reproduction des couleurs, de distorsions géométriques...

 

il y a 37 minutes, CPI-Z a dit :

Lucien enfin des propos plus constructifs dans tes 3 derniers post.

 

Amuse-toi bien.:D

 

Lucien

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Lucien, ici on s'amuse comme on peut ;)

Ceci-dit je ne demande pas de modification dans AstroSurface. J'aurais préféré que d'autres test la méthode pour confirmer ou infirmer des plus avant.

Cependant ta proposition ci-dessous (compléter) me semble super.

 

Il y a 6 heures, Lucien a dit :

Dans AstroSurface/Wavelets, la Déconvolution Richarson6Lucy (optionnelle) utilise une PSF réglable en taille mais suppose que l'instrument soit bien fichu optiquement.

Sa force d'application est ici modérée volontairement et débrayable.

Les Ondelettes ensuite ajoutent les accentuations à doser.

 

On pourrait encore améliorer (ou plutôt compléter)  mon système en faisant ceci :

- introduire la possibilité supplémentaire de charger une PSF pour cette Déconvolution,

- tout en laissant le couplage avec les Ondelettes (dans la même méthode globale).

Et là on tiendrait un système d'une très grande efficacité et très souple.

A condition que se fabriquer une PSF fidèle soit possible et ne soit pas une galère !

A+ JP

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, CPI-Z a dit :

j'ai testé Deconvolve .Net, non convivial, difficile à utiliser, et semble-t-il ne fonctionne que sur les exemples présentés.

 

Certes, il faut investir un peu de temps et  bidouiller les fichiers .bat des exemples donnés pour y mettre ses propres images. et réglages

J'avais joué avec sa déconvolution aveugle il y a quelques années sur la Juju du Pic de JLD qui a fait de long fils et échangé constructivement avec l'auteur, le Pr. Tadrous.

Les résultats étaient intéressants, bien que non sensationnels, mais hébergés chez IShack, ils se sont évaporés :(

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Nebulium a dit :

mais hébergés chez IShack, ils se sont évaporés

Dommage :(

Par contre ce qui me semblait intéressant c'était : plusieurs images différentes avec la même PSF et inversement plusieurs PSF sur la même image. Là je n'est jamais pu trouver les bons paramètres:S

Logiquement le résultat devrait être plus précis.

Edited by CPI-Z

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, CPI-Z a dit :

Dommage :(

Par contre ce qui me semblait intéressant c'était : plusieurs images différentes avec la même PSF et inversement plusieurs PSF sur la même image. Là je n'est jamais pu trouver les bons paramètre

 

Ben oui !

Des traces ici :

 

et là :

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nebulium c'est ce que je craignais avec le site de Hubble les images ne sont pas les captures

exemple : full_tif.tif

Pour un full_tif, les pixels ne sont même pas carré, il y a du bruit dans chaque pixels et en plus c'est du 8 bits

Donc image entièrement renumérisée et mal numérisée. Inutilisable pour un quelconque travail dessus.

Il faut de vraie image d'hubble des années 90 et la caméra ne faisait certainement pas que 100 x 100 pixels ce qui est environ la taille de ce full_tif

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, CPI-Z a dit :

avec le site de Hubble les images ne sont pas les captures

 

Oui, bien sûr, c'est du bio qu'il te faut :)

Tu as déjà ces marchés :

 

[EDIT]

Pour les anciennes images, avant décembre 1993, avec la 1ère caméra WFPC,  en remerciant Christophe, voir son message en p.3

https://archive.stsci.edu/hst/search.php

[/EDIT]
 

https://hla.stsci.edu/

 

https://catalogs.mast.stsci.edu/hsc

 

https://pds-imaging.jpl.nasa.gov/


https://tools.pds-rings.seti.org/opus/#/mission=Hubble&cols=opusid,instrument,planet,target,time1,observationduration&widgets=mission&order=time1,opusid&view=search&browse=gallery&cart_browse=gallery&startobs=1&cart_startobs=1&detail=

 

Presse-papier01.png.2c4b433662221f676a93abce4928caed.png

 

Mais ici, rien avant 1994.

 

Peut-être ici :
https://pds.nasa.gov/datasearch/keyword-search/search.jsp?q=hst+flaw

 

Pour certaines images, tu pourrais avoir besoin d'un coup de main de la part de Bjorn :
http://bjj.mmedia.is/

Edited by Nebulium

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les images planétaires brutes de Hubble d'avant la réparation, elles sont dégueulasses avec plein de taches (poussières ? Autre ?) et assez peu utilisables. J'imagine qu'au traitement à l'époque il y avait des flats mais il n'y a rien de tel dans les archives je pense. C'est dommage parce qu'il y a des trésors avec pas mal de phénomènes intéressants, comme la réanimation de la SEB en 1993.

F413M_16dec1992_09H35.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 20/08/2019 à 10:42, Lucien a dit :

Il n'y a rien de comparable mathématiquement et les objectifs de ces méthodes sont différents.

Faire une  comparaison des deux méthodes c'est comme comparer l'addition et la multiplication pour dire qu'elle est la meilleure opération !

 

 

Dans le contexte du niveau de cette conversation, je suis d'accord avec ce que tu explique, attention tout de meme a ne pas aller trop loin dans l'opposition de ces deux outils.

Si on tape deconvolution dans google scholar par exemple, on verra que, presque tous les articles traitant de deconvolution datant d'apres la fin des annees 1990 utilisent ce terme dans le contexte plus general des problemes inverse.

 

En particulier il y a de fortes connexions entre les ondelettes, un operateur qui a la bonne idee d'etre lineaire, et possede bien d'autres proprietes plus remarquables, et les methodes de stabilisation en problemes inverse.

Si on y regarde de plus pret la convolution est aussi un operateur lineaire (le numericien averti se rapellera que la transformee de fourier discrete diagonalise les matrices circulantes), tout comme l'operateur identite.

 

Dans ce contexte le debruitage (faire joujou avec les coefficient d'ondelettes par exemple), la deconvolution (inverser les effets d'un operateur de convolution), la reconstruction a partir d'operateurs d'echantillonages lineaires, etc.. sont des problemes qui peuvent etres mathematiquement generalises a l'identique.

 

Anecdote interessante, l'algorithme Richardson Lucy dont tu semble parler dans certains de tes posts est simplement une instance d'un algorithme plus general appelee EM (expectation maximization) dans le cas d'un operateur lineaire, ici la convolution, qui utilise d'ailleurs son adjoint (la convolution avec le retourne temporel du noyau), et fait l'hypothese implicite que les donnees sont corrompues par un bruit de type poissonien.

Cet algo pourrait etre utilise tel quel sur un probleme lineaire qui n'a rien a voir avec la convolution, ni meme le traitement du signal.

 

Pour enfoncer le clou concernant le fait que ces deux outils ne sont pas vraiment opposable, il est pas si difficile de trouver des articles dans lesquels la deconvolution est "stabilisee" grace a certaines proprietes des ondelettes:

 

https://ieeexplore.ieee.org/abstract/document/4454196

 

Ce qui est sur c'est qu'il y a encore de la marge pour tester plein d'algorithmes permettant d'ameliorer la recuperation de details sur les images astronomiques amateurs, d'ailleurs j'ai l'impression que @ms semble en connaitre un rayon sur le sujet et pourrait donner quelques bonnes references.

Edited by DOLGULDUR

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, DOLGULDUR a dit :

Dans le contexte du niveau de cette conversation, je suis d'accord avec ce que tu explique, attention tout de meme a ne pas aller trop loin dans l'opposition de ces deux outils.

Si on tape deconvolution dans google scholar par exemple, on verra que, presque tous les articles traitant de deconvolution datant d'apres la fin des annees 1990 utilisent ce terme dans le contexte plus general des problemes inverse.

 

 

il y a 16 minutes, DOLGULDUR a dit :

Pour enfoncer le clou concernant le fait que ces deux outils ne sont pas vraiment opposable, il est pas si difficile de trouver des articles dans lesquels la deconvolution est "stabilisee" grace a certaines proprietes des ondelettes:

 

Je ne comprends pas le problème et le terme opposables.

Quelle est ta définition d'outils opposables ou pas opposables ?

 

Lucien

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello Dolgudur :)

 

il y a 19 minutes, DOLGULDUR a dit :

Dans ce contexte le debruitage (faire joujou avec les coefficient d'ondelettes par exemple), la deconvolution (inverser les effets d'un operateur de convolution), la reconstruction a partir d'operateurs d'echantillonages lineaires, etc.. sont des problemes qui peuvent etres mathematiquement generalises a l'identique.

 

Puisque tu me sembles en connaître un rayon sur la question, pourrais-tu en termes simples m'indiquer la différence entre 1. ) traiter une image par les ondelettes  et 2. )sculpter sa courbe fft2D comme le propose FitsWork ?

A part  le réglage du bruit sur chaque couche d'ondelettes, j'ai l'impression que c'est la même démarche.

 

Merci :) 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now