Sign in to follow this  
crabe

Dessin galaxie imaginaire !

Recommended Posts

Posted (edited)

Bonjour  à tous !

Les superbes dessins de Fred et de Varkorian  (encore bravo à eux !) m'ont donné l'envie de m'y remettre un peu ! 

Un petit essai d'une galaxie imaginaire (avec un soupçon de M 51 ). Pastel gras sur papier puis scan , paint et autres logiciels pour rendre la chose plus proche de la réalité observable... . Il ne s'agit pas d'un contre rendu d'obs mais d'un entrainement au dessin ! Une version avec floutage et une autre sans.

Bon, le plus dur reste à faire, à savoir le dessin à l'oculaire !

 

M51 001.jpg

M51dess.jpg

Edited by crabe

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

A tout prendre, je préfère le premier dessin, plus "naturel"... Le deuxième fait un peu bricolé Photoshop, on ne sent plus la main du dessinateur, ça enlève de la poésie, de l'émotion.

Ca n'est que mon avis, bien sûr...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Merci pour le retour : pas évident entre le désir d'estomper au max les traits et le risque de dénaturer le dessin... Et le rendu diffère selon les écrans...

Une autre version :

 

 

M51a.jpg

Edited by crabe

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense, si tu ne l'as pas déjà, qu'il serait intéressant de lire ce/ces livres pour entrer dans les secrets de nos meilleurs dessinateurs :

Bonne journée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Je n'ai pas attendu 5 ans pour le consulter .... On a été les premiers au club à l'acheter dès sa sortie ...

Edited by crabe
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La juxtaposition est intéressante. Dans les deux versions, je trouve les étoiles trop nettes. Si dans la première, le différentiel avec la galaxie n'est pas très gênant, il augmente pour la version floutée (sans doute pour ça qu'on est moins à l'aise avec la deuxième). Je floute toujours un peu les étoiles dans mes daaos car elles sont rarement nettes pour mon optique, mon ciel et les grossissements que j'utilise en ciel profond, à moins de rester à très faible G et en grand champ.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bonjour,

Merci pour la réponse Yapo, en effet tu as raison, d'habitude (ben oui, je ne publie que très rarement ) je floute aussi les étoiles puis une petit coup de "paint" pour rallumer le "coeur" de l'étoile, un peu comme la centrale ici de 6543 (dessin fait d'après observation à Valdrôme, peut êter un peu trop vert) ou encore la SN dans M 82 au T200.C'est vrai qu'à 230 x ou plus, les étoiles ne sont pas toujours  nettes ...

 

 

NGC 6543.jpg

M82 b.jpg

Edited by crabe

Share this post


Link to post
Share on other sites

et ben faut continuer !!!

pour le flou en post production, j'ai jamais été fan, parce que ça traite tout de façon uniforme, ce qui n'est pas vrai (dans un même objet, si des zones sont très douces, d'autres ont des contours bien tranchés). Dans ce cas de choix, je pense qui faudrait faire du traitement local, avec l'usage d'un masque de fusion.

Mais plus que tout si on souhaite un rendu plus doux, je pense qu'il est facile d'adoucir à sa guise le dessin papier, déjà en utilisant des papiers plus lisses (comme le lavis technique de Canson cher à Fred), en travaillant le crayonné plus finement, en utilisant l'estompe et autres outils du genre.

mais à mon sens, si un rendu doux est bien agréable à regarder,  un truc plus dur, plus brut a aussi un charme certain, peut-être en mettant l'accent sur de la pétouillette qui se perdrait dans un flou trop généreux. Et par exemple, yaka regarder les dessins des anciens, traduits en gravure, que du noir et blanc, avec du dégradé rien qu'en hachurage plus ou moins léger, c’est pas dégueux-dégueux non ?

les étoiles, oui : ce n'est JAMAIS un joli rond à bord net, c’est une tâche à bord flou plus ou moins grise, plus ou moins grosse, au besoin accompagnée d'aigrettes, souvent de halos de diffusion, voir d'anneaux de diffraction ou speekle quand ils sont perceptibles au grossissement utilisé

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Serge pour ces conseils précieux auxquels j'adhère complètement, notamment pour le floutage qui masque les régions   contrastée..

Pour le papier, j'avais pris ici du vulgaire papier blanc dans une ramette pour photocopieur ! ouh , pas bien ça  ! xD

Le jeune padawan que je suis va tout faire pour persévérer , ô mes bons maîtres :D

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Mais en même temps, il y a un truc qui me turlupine ! On accepte de dessiner un bras ou un détail dans une nébuleuse planétaire qui n’apparaît en vision décalée que dans 10%du temps- ou moins- (et donc on le rend permanent, voire très brillant ), et d'un autre côté une étoile nette dans 50% du temps, faudrait la rendre floue ....

Peut être que mes étoiles sont trop vives , ça c'est possible.

Pour le floutage, c'est pour le côté esthétique et le rendu (mais là, c'est fonction du dessinateur et ce qu'il veut montrer) , j'ai du mal en effet à faire des galaxies granuleuses , le côté brut (traits de crayons ou grain du papier)  peut induire une mauvaise interprétation de détails.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez hop, encore deux autres dessins

 

dessin gala.jpg

IMG_20190822_113540_006.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, crabe a dit :

Mais en même temps, il y a un truc qui me turlupine ! On accepte de dessiner un bras ou un détail dans une nébuleuse planétaire qui n’apparaît en vision décalée que dans 10%du temps- ou moins- (et donc on le rend permanent, voire très brillant ), et d'un autre côté une étoile nette dans 50% du temps, faudrait la rendre floue ....

Je pense pareil. C'est pour ça que le futur du DAAO (dans mon idée que je partage, mais on n'est pas forcé d'adhérer), c'est un gif animé (i.e. plusieurs DAAO qui s'enchaînent) avec variation d'intensité, de position et d'apparition pour les étoiles ET les détails fugaces des objets, afin de parfaire la simulation visuelle. J'ai commencé à faire des essais dans ce sens, mais c'est long à obtenir parce que tu entres dans le même domaine que ceux qui traitent leurs images tout en étant un néophyte dans le domaine (en tout cas c'est mon cas). Cela dit le dessin est un résultat figé d'une réalité évolutive donc il n'y a pas de paradoxe à mélanger plusieurs "instants" ou plusieurs sensations disparates dans un seul rendu. Mais pour celui qui veut obtenir une retranscription la plus fidèle de l'observation, il y a un pas à franchir au delà du dessin je pense.

 

Il y a 3 heures, crabe a dit :

Pour le floutage, c'est pour le côté esthétique et le rendu (mais là, c'est fonction du dessinateur et ce qu'il veut montrer) , j'ai du mal en effet à faire des galaxies granuleuses , le côté brut (traits de crayons ou grain du papier)  peut induire une mauvaise interprétation de détails.

Vrai aussi, il faut être (un peu) averti pour séparer les artefacts potentiels d'un dessin de détails réels.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui et non Crabe,

 

oui si on veut une vision qui évoque le mieux la vision à l'oculaire, mais faire un dessin avec un rendu en vision décalé, bof, c’est pas mon truc.

non parce qu'avec une autre démarche, on pousse les curseurs. sinon on risque de ne pas faire paraitre grand chose, en tout cas pas TOUTE l'information captée par une observation poussée. Le dessin  permet cette démarche, de faire une sorte de compositage et d'empilage de tout ce qui a été perçu et que de toute façon, AUCUN procédé ne permettra de resituer la dynamique réellement perçu avec celle offerte par le papier ou l'écran d'ordinateur. Quelque part, on fait du HDR en aplatissant cette formidable dynamique.....

l'approche que se propose de faire Yann est à ce titre intéressant, on pourrait aussi le faire avec un code couleur (comme Bertrand)

 

par rapport au flou des étoiles,

elles le sont toutes !!!!  ce n’est pas un artifice ni une illusion, c'est une réalité qu'on voit sur les images mais aussi à l'oculaire. Comme le dit Yann, c'est une tâche avec une luminosité en forme de gaussienne (et donc avec un contour dégradé).

A ce sujet, j'invite vraiment à observer cela, comment sont foutues les étoiles à l'oculaire, les speecles, les halos, les aigrettes dont on voit nettement une structure irrégulière, qui sont un étagement de spectres, etc..... C’est un chapitre qui manque cruellement dans notre ouvrage commun ASTRODESSIN et si un jour il y a une réédition,  une partie nouvelle y sera consacré.

 

ce que tu dit sur un crayonnage dur qui induirait des artefacts est très vrai. Là on est dans l'interprétation, le rendu - mais ce n'est pas pour me déplaire. C’est aussi pour ça que depuis quelques temps, j'utilise l'estompe alors que je la conchiais jadis car je me rends compte qu'un crayonné jeté est rarement apprécié dans notre discipline car sujet à mauvaise interprétation (et donc à caution), mais aussi qu'au final c’est assez sympa car un peu plus "réaliste", plus proche d'un rendu photo - ce qui pour moi n'est en rien une qualité mais juste un choix de rendu (cf impressionnistes vs hyperréalistes).

mais je dis aussi le contraire : attention, bien des dessins sont (a mon avis) bien trop lisses, trop doux, trop flous, avec des contrastes estompés, voire inexistants. C'est typiquement le cas sur les nébulosités filandreuses, où celles qui présentent une texture plus ou moins discrète. en ce sens un coup de crayon- même mal placé - est de nature a évoquer cette particularité. Pour prendre un exemple concret, dessinons un pré. Même si on ne dessine pas chaque brin d'herbe exactement à sa place, le dessin gagnera si un crayonné évoque ces herbages, en tout cas cette texture, pour obtenir un rendu de façon globale (c'est l'un des coups de génie des impressionnistes sus-mentionnés).

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très intéressante cette discussion !  ça donne envie d'observer un peu plus en détail les nébuleuses et galaxies  pour en saisir la texture !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas mal, ces essais ! J'arrive après la discussion et ne puis donc qu'approuver ce qui a été dit.

 

De toute manière, toujours attention au flou. En ce qui me concerne, je ne "flougaussiennise" que très modérément, souvent sur des isophotes de fond, et uniquement dans le cas où ça ne gomme aucun des détails relevés. Bref, surtout pas de traitement global, car ce n'est pas la réalité de l'oculaire.

 

Après, pour juger des moments où il faut un peu uniformiser, ou au contraire texturer, voire mettre des rayons ou des rainures pas forcément à leur place mais pour évoquer ce qui a été perçu, c'est surtout l'expérience, et donc de nombreux essais. Ça tombe bien : c'est ce que tu fais ! :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci !

Bon , si je veux flouter par petite touche avé l'ordi, faut que je trouve le logiciel ad hoc (vu que je n'ai pas photosh..). 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, crabe a dit :

Bon , si je veux flouter par petite touche avé l'ordi, faut que je trouve le logiciel ad hoc (vu que je n'ai pas photosh..). 

gimp devrait pouvoir le faire (mais j'ai photoprout pour le coup alors j'ai pas vérifié de moi même).

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour faire du traitement localisé,

rien en vaut l'utilisation des masques de fusion. C'est avec cette méthode qu'on obtiendra les résultats les plus précis, modifiables à sa guise jusqu'à obtention de ses souhaits. C’est l'un des points fort de ce type de logiciel et l’ignorer, c’est passer à côte de quelque chose d'important dans le traitement des images (quelles qu'elles soient). Je pense que quand on fait du DAAO, ça devrait être un outil fondamental et incontournable.....

Il faut donc un logiciel qui soit capable d'appliquer ces masques sur un calque. Il doit y en avoir d'autres que photo-truc.

Cependant, photo-machin se procure d'une façon ou d'une autre. Il y a eu par exemple la possibilité de charger une version gratuite de la CS2 (je ne sais si c’est toujours d'actualité, mais c’est à creuser).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this