gklm

si vous deviez conseiller un instrument uniquement dédié aux planètes...

Recommended Posts

...et sans tomber dans les prix mirobolants, que choisiriez-vous pour moins de 1000 € ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Oui :) un MAK avec une grande focale ;)

Sinon il y a le Mewlon sur balcon mais ça dépasse ton budget ;)

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pareil que Xavier et Alain : il faut un instrument très bon xD, une collimation à priori déjà faite et super bonne, une grande focale, un prix raisonnable ? : le Mak. Les petits frères du 180, le 127 et 150 sont déjà des bêtes redoutables.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les avis convergents vers le Mak confirment un peu ma première approche.

Pour précision, je ne vise que du visuel et la simplicité d'utilisation, donc je ne suis pas chaud pour des instruments qu'il faut sans cesse recollimater : est-ce le cas des Mak ?.

En monture, j'ai une SW AZ Gti mais je ne sais pas si cela peut supporter un Mak 180 ou 150...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Autre chose, certaines formules optiques sont-elles moins sensibles que d'autres à la pollution lumineuse (car j'en souffre chez moi) ?

  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ces instruments sont très compacts mais lourds, je ne connais pas ta monture, elle supportait quoi avant ?

Oui, à priori ces instruments sont simples d'utilisation et très efficaces, le 127 est très à l'aise avec des conditions moyennes par exemple, mais bon c'est normal en même temps. xD

Share this post


Link to post
Share on other sites

La focale étant plus grande que la moyenne, ton grossissement sera globalement plus important pour un même oculaire. Le contraste sera plus grand pour une image certe moins lumineuse qu'avec un autre instrument, et du coup tu discerneras mieux certaines subtilités. L'observation d'un amas globulaire moins lumineux que M13, je pense particulièrement à M15 pour les subtilités sur le fond stellaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je te suggère d'ailleurs d'acquérir au moins un oculaire grand champ avec le Mak.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour les planètes, la pollution lumineuse on s'en fout!!!!

La plupart des plus belles images de cette saison sur saturne et jupiter ont été faites en centre de Paris.

On peut même les pointer en plein jour, c'est même recommandé pour Venus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai certes un budget fixé, mais je ne veux pas prendre le problème à l'envers en déterminant l'instrument en fonction de la monture : une monture, cela se revend, et par ailleurs, je suis favorable à l'achat d'occasion. Je crois qu'on voit passer pas mal de Mak dans les PO.

J'imagine que la "pollution lumineuse on s'en fout", c'est parce que les planètes sont plus lumineuses, pas parce que la formule optique du Mak y est moins sensible ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, gklm a dit :

Pour précision, je ne vise que du visuel

Alors dans ce cas,

pas un mak rikiki, aussi parfait soit-il !!!!!!!!

En visu pour COMMENCER à être  peinard, 250mm me semble le minimum syndical. Déjà c'est une obligation d'avoir de la lumière, du flux lumineux, et ensuite d'avoir une résolution qui permet d'ausculter finement les surfaces planétaires.

En visu planétaire, je remarque que les plus fines observations le sont généralement avec des 400.... je ne parle pas "d'esthétisme" où là les sirènes de lunettes se mettront à chanter dans d'infinis débats, mais bien d'observation  détaillée.

De cela, exit les Mak tant (trop ????) plébiscités dans le cas du visuel.

 

Alors oui, colim, gestion de la turbulence et tout ça, mais c'est le prix à payer pour la discipline.

et à 1000€, on trouve d'excellents newtons de 250mm

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Sébastien Lebouc a dit :

Par contre, des C8 mal collimatés....

parce que la collimation bouge semble t'il assez souvent....Mak en priorité.

Mais Serge a raison si tu veux ne faire que du visuel.....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout dépend d'où tu observes. Si c'est d'une grande ville turbulente, les maks font souvent mieux que les newtons. Inversement, si tu sais collimater un newton et que ça bouge pas trop dans ton coin, c'est Serge qui a raison : un bon newton 250, c'est excellent. J'en parle en connaissance de cause, j'ai les deux, j'habite Paris et j'ai souvent pu faire la comparaison. Et j'avoue aussi goûter l'entraînement d'une monture avec le mak, c'est bien confortable pour traquer les petit détails...

Share this post


Link to post
Share on other sites

La pollution lumineuse est mon grand problème : j'habite tout près d'une centrale nucléaire, à Flamanville (2 tranches conventionnelles + 1 EPR) et sous prétexte de sécurité, on illumine à gogo, surtout vers le ciel ! De plus, j'ai envie d'un instrument à la collimation la plus stable possible.

Décidément, le Mak semble le meilleur compromis...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quels sont les avantages/inconvénients respectifs entre Mak et Cassegrain dans le cas qui me concerne (visuel planétaire) ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et bien perso, je intéresserais à ce cassegrain classique TS/GSO.

Pour moins de 1000, il y a un 203mm F2436mm.

Mirroirs en quartz, déja une très belle presta sur le 154mm qui donne du contraste malgré 33%CO.

voir si intéressé:

https://www.cloudynights.com/topic/661236-new-ts-cassegrain-154f12/

Pas de lame de fermeture, 2 composants optiques seulement et un bel alignement sur le tube reçu.

Il y a aussi un 250mm sur la série.

Ayant eu ces celestrons et meade, ces tubes CC supportent très largement la comparaison.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, gklm a dit :

est-ce le cas des Mak ?.

non et c'est justement là son point fort.

car une bonne collimation ne demande pas des compétences extraordinaires mais surtout d'un temps parfait pour le faire

 

Il y a 1 heure, gklm a dit :

avantages/inconvénients respectifs entre Mak

points négatifs :

une mise en température plus importante car le tube est fermé

un poids plus important a cause du menisque

le shifting

 

points positif :

fait pour le planétaire par ces longues focales

le cout faible

sa collimation qui ne bouge pas

son tube court

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à toutes et tous,

Je n'arrive pas à trouver un lien qui parle du 250 mm Cassegrain classique TS/GSO.

Merci à vous et à "rvuti9" si vous pouviez mettre un lien pour tous afin d'avoir des données concrètes sur ce tube qui est, je pense, très intéressant pour du visuel planétaire avec un coût maîtrisé à l'achat.

Bien cordialement,

Serge Tinland

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By PATRICEM33
      Bonsoir à tous,
       
      Après avoir mis un peu de côté le CP depuis d’un an et la vente de ma FSQ-85 (pas taper mais ça a fait un heureux), pour faire du planétaire avec mon µ210 (que je ne délaisse pas pour autant ), je souhaite m’y remettre.
      Je suis en pleine réflexion pour du CP moyen/grand champ (plus de focale que ma petite WO ZS61 qui est à 360mm et mes objectifs photo) associé avec mon APN plein format Canon 6D Astrodon (en attendant plus tard du CMOS FF).
      Au niveau monture, j’ai une Vixen Sphinx NEXSXD qui accepte une charge de 10 kgs pour l’astrophoto et j’autoguide avec chercheur et ASI224MC.
      Mon cahier des charges est le suivant pour mon « ultime » lunette que je compte garder très longtemps :
      - Budget : environ 5K€.
      - Diamètre supérieur à 90mm.
      - Optique ED: FPL-53 ou FDC100… mais de haute qualité.
      - Système optique : Triplet+aplanisseur, Petzval...
      - Focale max 650mm sans réducteur (M31 passe juste avec mon 6D sur AstronomyTools) et en dessous de 500mm avec réducteur.
      - Masse < à 8 kgs. (le moins serait le mieux pour faire du nomade en plus du jardin et pour mon dos).
       
      Après recherche, quelques lulus sortent du lot :
      - Astro-Physics 92 Stowaway : triplet ED en FCD100 fait main, Ø92mm et focale de 644mm avec aplanisseur et 488mm avec réducteur 0,8X.
      - Takahashi FSQ-106 EDX4 : bien sous tout rapport mais le prix a pris de l’inflation…
      -  Televue NP101IS: 540mm avec aplanisseur pour plein format.
      - Une 4ième mais quid de la qualité : ASKAR 600/5,6.
       
      Voilà moi choix n’est pas encore fait (mais j’ai un petit faible pour une ) et je n’ai peut-être pas vu tout ce qui existe dans cette gamme de lulus.
       
      Merci pour vos avis et retours, ils sont les bienvenus.
       
      Amicalement.
       
      Patrice
    • By Vincent COTREZ
      Bonjour à toutes et à tous,
      Je me présente (à moitié pour certains), Vincent 52 ans aujourd'hui, j'ai mis l'astronomie de coté il y'a environ 15 ans.
      Je fréquentait activement ce forum et cette belle communauté de passionnés dont je faisais partie.
      Je n'ai jamais cessé de vous suivre (de loin), notamment grâce à Astrosurf. Heureux de constater que certains sont toujours là, la passion toujours aussi vive.
      Sans nostalgie... que de bons souvenirs de nos Vesta Pro, de nos EOS modifiés, de nos bricolages en tout genre et de nos images gratifiantes  
      Passé la webcam je fus l'heureux possesseur d'un Starlight MX516 puis d'une HX916, quelques "belles" images de la profondeur du ciel et quelques photométries d'astéroïdes...
      Je vis aujourd'hui à Nouméa en Nouvelle-Calédonie, le ciel austral où Orion a la tête à l'envers, c'est plutôt renversant  
      Si je reviens vers vous c'est pour prendre conseil pour un projet d'achat d'un Dobson, je suis largué aujourd'hui sur le matériel.
      Je souhaite reprendre l'astronomie pour du visuel ciel profond et je m'oriente naturellement vers un Dobson.
      Mes critères de choix sont les suivants :
      Diamètre mini 250mm, idéalement un 300mm (voire un peu plus ?) avec une optique parfaite (je sais ça n'existe pas  )
      Ouverture environ à f/d 5
      Un Goto ne serait pas de trop (qui fonctionne dans l'hémisphère sud)
      Un Goto autonome qui ne nécessiterait pas d'ordinateur portable mais qui pourrait optionnellement s'interfacer avec un ordinateur portable, je sais je suis exigeant  
      Idéalement 2 bons oculaires "grand champ" 25, 30, voire 40 mm ?
      Transportable, sous entendu facilement montable/démontable. Cela ne me dérange pas de devoir passer du temps au montage/démontage d'autant que l'utilisation se fera principalement chez moi en quasi-fixe.
       Et pour finir un produit qui serait disponible rapidement, livrable en Nouvelle-Calédonie (je peux payer un supplément pour accélérer la livraison)
      Je préfère bien entendu acheter chez un revendeur français mais il semblerait qu'ici il soit courant de se fournir aux US et en Australie, donc si vous avez des tuyaux je suis ouvert à tout.
      Si fournisseur français, avec exonération de la TVA car elle ne s'applique pas ici, nous sommes taxés à l'importation. Je précise car certains fournisseurs refusent d'appliquer cette exonération et du coup on est taxé 2 fois
      Merci d'avance pour vos conseils avisés.
      Au plaisir de vous lire et de vous retrouver.
      Vincent
      vincentcotrez@gmail.com
    • By Jean-Marc_M
      Bonjour !
      Le soleil se réveille et j'aimerai compléter ma Lunt 60 par un tube pour imager en lumière blanche avec une focale plus grande. Pas de visuel, que de la photo.
      J'ai utilisé quelques fois un Astrosolar sur un C9 XLT, c'est pas mal mais le cercle image étant faible, sur les bords c'est pas top (à moins qu'il ne s'agisse d'un autre problème...). De toutes manières, j'ai vendu ce C9.
      J'ai une ASI174 et je me dis qu'un Newton désaluminé pourrait être un bon plan. Après quelques recherches sur le net, j'ai quelques questions :
      - Quel est le diamètre à ne pas dépasser pour pouvoir imager le plus souvent possible, c'est à dire sans attendre le seeing qui n'arrive que 2 fois par an ?
      - Y a-t-il un F/D optimum ?
      - Je vois le plus souvent des Newton désaluminé de 200 à 250 mm de diamètre. Est-ce qu'un Newton basique comme celui-ci ferait l'affaire ? Si ce n'est pas le cas, qu'est-ce qui ne va pas ?
      - Ca se règle comment la collimation d'un Newton désaluminé ?
       
      Voilà pour mes premières interrogations et merci à ceux d'avances pour vos retours !
      Jean-Marc
    • By Cpt_Igloo
      Bonjour à tous.
       
      Je suis en train de m'atteler  à minimiser les défauts optiques sur mon C8 en ciel profond.
      Je sais que je ne peux agir que sur 2 : la collimation et le réglage du backfocus (avec le réducteur de focale 6.3 Celestron). Concernant le tilt, je ne vois pas trop ce que je peux faire, j'utilise un APN ...
      Bon, concernant la collimation, pas de souci, c'est de la pratique 
      Par contre, pour le backfocus .... Pas évident.
      J'ai repris les images montrant les défauts optiques en fonction du fait qu'on soit trop près ou trop loin, mais comment s'en sortir sachant :
      - qu'il y a très probablement du tilt
      - qu'il y a des déformations de bord de champ inhérentes à la formule Schmidt-Cassegrain (ce n'est pas un Edge)
       
      Bon, déjà j'ai retiré un sacré défaut dont je n'ai réalisé que hier soir : mon pare-buée ! J'ai compris qu'il m'introduisait des déformations en voyant des étoiles défocalisées qui avaient une forme bizarre ...
       
      Est-ce que certains ont déjà pratiqué ce genre d'activité ?  
      Pour illustrer, j'ai mis en pièce jointe une brute de 5 minutes sur le Croissant. J'ai revu la collimation au Tribahtinov, et fait la mise au point via l'Autofocus de Nina.
      Le matériel :  C8 avec correcteur/réducteur de focale 6.3 Celestron (China), Az-EQ6, Canon EOS 40D non défiltré
      J'ai réglé la distance backfocus à environ 105mm (valeur qui revient souvent pour ce réducteur), mais manifestement, en regardant la photo, il semblerait que la distance soit trop importante ... Sauf si la déformation est liée à la sphéricité des bords du SCT ..... On fait comment la différence ? 
       
      Merci d'avance de votre aide
       

    • By petitprost
      je l'ai vu hier soir pendant une séance photo 
       
      https://www.francebleu.fr/infos/insolite/explosion-ou-meteorite-un-bruit-et-une-lumiere-impressionnants-dans-le-ciel-de-bretagne-1630895869
  • Upcoming Events