gklm

si vous deviez conseiller un instrument uniquement dédié aux planètes...

Recommended Posts

Je suis bien d'accord avec toi . Je ne suis pas fan des schmidt cassegrain à cause de cette obstruction importante .Pourtant mon premier instrument était un C5 orange et je révais à l'époque de plus gros diamètres : C8, C11 et C14. Je préfère de loin un instrument qui se rapproche des performances d'une lunette Apo.

Je pense que l'intes MN86 (203mm) donne de plus belles images qu'un C8 et voir plus. 

La collimation du miroir secondaire est assez difficile car il y a 6 vis + 1 vis centrale.Le miroir semble presque correctement centré au milieu du PO mais un chouïa décalé vers le bas de quelques millimètres . PO moonlite mal centré par le précédent propriétaire ? 

En tout les cas les images des étoiles sont ponctuelles. Si quelqu'un peut me donner des conseils pour affiner la collimation je suis preneur. 

 

 

 

 

Edited by city99

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
il y a une heure, city99 a dit :

Je suis bien d'accord avec toi . Je ne suis pas fan des schmidt cassegrain à cause de cette obstruction importante

 

il y a une heure, city99 a dit :

Je préfère de loin un instrument qui se rapproche des performances d'une lunette Apo.

 

Eh bien ça fait du bien! je me sent moins seul ;-)

 

Citation

Pour celui dont les connaissances en optique astronomique sont  pour trop légères, il est bien de commencer modeste....en diamètre, avec un réfracteur pourquoi pas , mais de bonne qualité.

 

C'est aussi valable pour un confirmé Claude, l'idée en second instrument pour du grab & go d'une Lunette de bonne qualité entre 80 mm et 130 mm est un excellent choix.

Même en instrument principal pour celle ou celui dont le diamètre n'est pas l'option principale pour tout un tas de raisons qui lui sont personnelles (transport/manipulation/Mise en température rapide etc etc...).

L'option Mak ou SC en est une autre...

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, city99 a dit :

Si quelqu'un peut me donner des conseils pour affiner la collimation je suis preneur. 

 

Le point crucial à atteindre sur un MN est d'avoir le primaire parfaitement parallèle au ménisque et pile en face pour avoir une bonne correction.

 

Pour arriver à ce but, la clé est le réglage de la position du PO en face du secondaire : il faut que le secondaire soit pile à 45 degrés. Soit la base du PO peut coulisser verticalement pour le mettre en face du secondaire, (comme sur les MN90), soit le secondaire est ajustable en hauteur comme sur ton tube. Il faut y aller doucement, mm par mm, mesurer au pied à coulisse si besoin.

 

Et une fois qu'on a réglé l'assiette du primaire et la hauteur du PO, on n'y touche plus jamais. On fait la colim finale uniquement par le secondaire si besoin.

 

Bref ça ne se collimate pas comme un Newton classique qui est nettement plus tolérant sur les angles des miroirs.

 

Par contre une fois, que c'est fait, c'est un régal : pas besoin de correcteur de coma (il y est déjà) ni de problématique de distance capteur-correcteur. Que ce soit en visuel ou en photo, il suffit de faire la mise au point avec n'importe quel oculaire, APN ou caméra et c'est bon.

 

Perso je pense que c'est un bon tube pour un club, car chacun.peut mettre sa caméra ou son APN sans réfléchir, sans compétence particulière de calcul de backfocus. Et la qualité des optiques est top, que ce soit sur Intes ou Skywatcher/Orion.

 

Bref que ce soit en visuel planétaire ou ciel profond, en photo planétaire ou ciel profond, c'est excellent

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour olivdedo et merci pour les explications.

 

 Étant donné que mon PO ne soit pas   centré correctement au milieu du miroir secondaire (quelques millimètres) , je suppose qu'Il faudrait démonter le ménisque pour le reposer correctement. Est ce que cela en vaut la peine alors que les images sont excellentes dans mon MN ? 

 

Comment procèdes tu pour régler le miroir secondaire avec le pied à coulisse  ? 

Est ce que tu utilises les 6 vis existantes ? 

Je te demande ça car en dessérant un peu trop quelques vis le miroir secondaire avait pivoté légèrement sur son axe. 

C'était ensuite assez galère pour le remettre en place face au PO. 

 

(Cette opération est facile sur un Newton avec seulement trois vis et puis il n'y a pas de menisque comme sur le MN) . 

 

 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, olivdeso a dit :

Et une fois qu'on a réglé l'assiette du primaire et la hauteur du PO, on n'y touche plus jamais. On fait la colim finale uniquement par le secondaire si besoin.

 

Bref ça ne se collimate pas comme un Newton classique qui est nettement plus tolérant sur les angles des miroirs.

Je confirme car Oliveso avait déjà discuté là-dessus. C'est ce que j'ai fait pour obtenir les images sur le MN68.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Beaucoup de personnes opteraent pour un Newton, par exemple un Dob.

Je compte acheter un tube de diam 250, et faire une monture Dobson jolie.

Je voudrais avoir une bonne qualité optique.

Est-ce que c'est la loterie ou est-ce que cetaines marques sortent en général des meilleurs miroirs que d'autres ?

(Je ne peux pas prendre l'option miroir artisanal à monter soi-même, trop cher, je reste sur de l'industriel, mais je cherche la meilleure marque/série)

Merci !

Edited by ovb

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

le point négatif sur les miroirs industriels, c'est surtout l'état de surface.

Terence Pelletier (qui est opticien -> Bigowlbinoscope) a testé sur banc optique pas mal de ces miroirs industriels, les Synta (qui équipent les Orion, Skywatcher...) sont meilleurs que les GSO sur le critère de l'état de surface. Apparemment la différence est substantielle. Au niveau de la forme, les deux marques sont assez équivalentes et correctes sur les diamètres 200-300mm. Au-delà de 300 la forme n'est pas toujours satisfaisante.

 

Fred.

Edited by fred-burgeot

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, fred-burgeot a dit :

testé sur banc optique pas mal de ces miroirs industriels, les Synta (qui équipent les Orion

Celui qui est utilisé par l'un des membres du club Astro de Challans (85), un 250mm, est très bon, le peu de fois où j'ai mis l’œil à l'oculaire de cet instrument...probablement des précautions (lesquelles?) prises par le sous-traitant pour Orion. On le vérifie aussi semble t'il pour les lunettes ED.....n'est-ce pas @zirkel 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, STF8LZOS6 a dit :

probablement des précautions (lesquelles?) prises par le sous-traitant pour Orion

 

Possible que non, sur cette catégorie de diamètres (200-300) Terence a l'air de dire que la production est assez homogène, surtout sur l'état de surface. Bon, même si Synta fait mieux que GSO en la matière, on est quand-même loin de ce que font les artisans en termes d'état de surface, pour éviter toute conclusion hâtive :)

 

Fred.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors on l'a trouvé ou pas cet instrument ? ;-)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, jm-fluo a dit :

Alors on l'a trouvé ou pas cet instrument ? ;-)

Ce genre de truc, c'est la recherche du Saint-Graal. On ne le trouve jamais, et portant il existe, on me la dit en songexD

https://fr.wikipedia.org/wiki/Graal

Le principe est portant simple. Tu te fies à ton instinct, et tu tiens mordicus à toi choix pendant un bon moment. Et si tu as le sourire jusqu'aux oreilles quand tu observes en visuel au bout de quelques mois/années, tu as gagné. Si c'est le contraire, tu lourdes ton truc pour en prendre un autre pas du même genre, ou tu cumules les deux histoire de voir si tu t'es pas gourés une deuxième fois. Il n'y a pas d'autre façon de procéder au bout de 12 pages, en résumé.

 

PS: J'ai vu des photos d'astram avec une montagne de lulu empilées par terre. Quelle misère. Un vrai chercheur de Graal pour ce coup-ci.

Edited by STF8LZOS6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, jm-fluo a dit :

Alors on l'a trouvé ou pas cet instrument ? ;-)

 

Ben oui : c'est un gros dobson le moins obstrué possible, optiques d'artisan et plein de ventilos pour chasser la couche limite. C'est bon, là, non ? B|

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Kaptain a dit :

C'est bon, là, non ? B|

Oui je valide :-)

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mince, vous êtes encore là dessus ! xD

Il a choisi quoi finalement le mesieur du post ? xD;)

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La question :

Bonjour, je cherche une lunette diamètre 100/120 avec une focale assez grande et si possible sur une monture motorisée avec goto.

Les réponses :

Un dob ! et le plus gros possible ;););)

  • Like 1
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, STF8LZOS6 a dit :

Celui qui est utilisé par l'un des membres du club Astro de Challans (85), un 250mm, est très bon, le peu de fois où j'ai mis l’œil à l'oculaire de cet instrument...probablement des précautions (lesquelles?) prises par le sous-traitant pour Orion. On le vérifie aussi semble t'il pour les lunettes ED.....n'est-ce pas @zirkel 2

 

Certes mais pour les Lunettes ED Orion il semble que les meilleurs millésimes se situent entre 2003 et 2010... un service qualité Orion chez Synta était présent à l'époque, je ne sais pas si à présent c'est encore le cas....

 

Il y a 4 heures, fred-burgeot a dit :

Bon, même si Synta fait mieux que GSO en la matière, on est quand-même loin de ce que font les artisans en termes d'état de surface, pour éviter toute conclusion hâtive

 

Absolument Fred ! d'autant qu'au delà de 300 mm chez Orion les miroirs semblent moins bons (c'est mon cas).

Mais il faut reconnaître que chez Orion US la production, pour de l'industriel, semble au minimum correcte, mention particulière pour les XT10 qui sont pour moi les meilleurs de la gamme.

Après la production artisanale, en particulier Française, est d'un niveau supérieur et est reconnue au delà de nos frontières.

 

Citation

 

Il a choisi quoi finalement le mesieur du post ? 

 

 

C'est vrai ça !!! alors quoi au final ???

Edited by zirkel 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Kaptain a dit :

Ben oui : c'est un gros dobson le moins obstrué possible, optiques d'artisan et plein de ventilos pour chasser la couche limite

voilà la réponse.....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest lunetteapo75

Comme valère, 12 pages de forum!

Perso je dirais, n'importe quoi en tube pourvu que la précision optique soit top et le scope aligné et collimaté dans une tolérance liée au design. Bref un strehl optique global de 98% bien démontré, sans turbu.

J'ai bien observé avec un VC200 vixen dans ces limites avec de beaux résultats, co de 42%.

Les lunettes avec 0 obstruction, c'est top sur le papier et souvent bien dégradé dans la turbu à partir de 7-8/10 et moins, y compris apo. La séparation des couleurs par le design en cause qui amplifie ce qui est observable dans autre design à réflecteur, voir le poste d'à côté "taka starbase".

Affaire de design sur ces réfracteurs.

Je me souviens d'une 76-1200 polarex qui n'avait pas de cette séparation des couleurs avec images 5-6/10, de même cette 76-910 syw tout juste en comparaison, cette 102 F10 vixen tout juste, cette 102 F10 bosma sans rien de la sorte, cette 100F12 istar sans rien, cette 150F10 istar au-delà de moins de 6-7/10, cette 100ed au delà de moins de 7/10, cette 127edt également. Faut une 150 edt style lzos pour avoir le top au delàde moins  de 5-6/10.

On peut faire aussi sur mak et sct avec ces mêmes effets amplifiés.

Il n'y a que les réflecteurs purs sans verres correcteurs qui gardent au mieux leurs caractéristiques dans la turbu par une dégradation théorique selon danjon.

Après regardez le porte monnaie et la qualité de votre site d'observation pour l'ouverture optimum.

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors le "Monsieur du Post" a fait un choix "raisonnable" : un C6 d'occasion sur monture Go-To à prix lui aussi raisonnable, agrémenté d'une série d'oculaires  Baader ortho... pour voir ce que tout ça peut donner en planétaire. Malheureusement, l'instrument n'est sorti pour l'instant que deux fois en un mois, et encore dans des conditions désolantes : vent, ciel voilé par intermittence, atmosphère très humide... le tout avec des Jupiter et Saturne très basses... et même pas de Lune sur laquelle me faire plaisir ! Cet automne est réellement pourri.

J'attends des cieux plus propices...

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Félicitations pour cet achat. Oui tu l'as dit, le mois d'octobre a été particulièrement pourri. Chez moi, en Haute Normandie, on a habituellement une arrière saison plutôt sympa en sept-oct mais là c'est pas terrible !

Au début de la première vraie séance, il faudra te plier à faire la collimation probablement perfectible au mieux...( matériel d'occasion ). 

Tu peux suivre aisément l'évolution de ton réglage en direct dans l'oculaire ortho de plus grande focale que tu possèdes pour commencer puis de la plus petite focale pour fignoler ( si possible avec une Barlow )

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'habite aussi en Normandie (ni haute ni basse désormais...) du côté de Cherbourg, et je n'ai pas connu d'automne pareil depuis 20 ans dans le coin !

L'an dernier, baignade en maillot de bain dans la Manche jusque fin octobre... et cette année jusque mi-septembre seulement !

 

Bref ! Côté astro, c'est pas génial ! Et je n'ai pas pu tenter de collimation, mais c'est prévu à la première vraie nuit valable...

Il faut dire que je veux en plus me dégoter un instrument pour du planétaire à la pire période d'observation des planètes.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui je peux répondre à ta question ; une APO d 150 ;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si tu en as une à débarrasser, jm, je suis ton homme !...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, jm-fluo a dit :

oui je peux répondre à ta question ; une APO d 150 ;-)

 

Je connais une Takahashi FS152, à l'ex observatoire de Rumigny, qui s'est faite exploser par mon T250/1663 (optique artisanale, obstruction 16%) sur Langrenus, Valois Snellius,  Petavius et Saturne, alors haute dans le ciel.

 

Je me souviens aussi d'une mythique Zeiss 150mm, sous Jupiter et Mars, lors d'une star partie à Redu en Belgique, cela fait longtemps. Tous le monde observait Jupiter avec.... le dobson de 400mm présent sur le site ! Celui de Philippe Morel je crois. L'image était splendide et lumineuse. La planète y était superbement ciselée et hyper détaillée. Il n'y avait pas photo avec l'image, certe contrastée et colorée, mais terne, sombre et infiniment moins détaillée à la L150. Le télescope montrait une fioriture de détails invisibles dans la lunette.

 

Le Newton de 400mm F/D6 de Taissy, près de Reims, complètement désaligné et installé dans un abris en béton, dégageant toute la nuit un seeing de 5" d'arc, se faisait battre par ma lunette de 80mm. Même à 200x, l'image était floue et délavée au télescope, pourtant doté d'un miroir Mosser L/20. Dans ce cas, une apo de 150mm est certainement préférable.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By alanc145
      Bonjour,
       
      La question peut être débile mais selon moi (et c'est ce que je dis à mes eleves) la seule betise est de ne pas poser la question.
       
      Donc je la pose: j’ai une lunette OTA et je vais acheter une lunette guide de 50 mm. Avec quel oculaire on peut transformer cette lunette guide en chercheur pour le visuel ? Quel grossissement, quel champs ?
       
      J'ai chercher sur la toile mais je n'ai vu que des réponses sur des chercheurs transformés en lunettes guide et non l'inverse.
      Sachant qu'un chercheur coûte 40 euros et un oculaire grand angle bas de gamme 30 euros bon je me pose la question.
       
      Du monde pour m’éclairer ?
    • By guy03
      Bonjour
      J'avais lu pas de choses sur le nettoyage,le démontage des lames de schimdt ....des trucs bien stressant! Du genre si vous n’êtes pas bricoleur laisser tomber, l'appairage de la lame au remontage au 10ème de mm etc etc. Il faut un peu démystifier la chose car finalement c'est simple à faire,enfin assez simple car pour moi le plus dur aura été de bien nettoyer la lame !  
      Ma lame était devenue dégueu...grosses crasses à l intérieur,poussières,tâches genre ....on se demande ce que c'est!  Un petit nettoyage s'imposait. J'ai un C11 XLT,  démonter la lame est facile. On enlève l'anneau qui maintient la lame, ensuite les deux cales en demi cercle en "papier carton" ,  on débloque les minuscules vis BTR qui grâce à des poussoirs en téflon cale et centre la lame. 
      Le plus compliqué c'est de nettoyer correctement la lame! J'ai fait cela avec de l'eau, du coton démaquillant un peu de produit à lunette et une lingette microfibre. Ma lame à changé d'allure même si le nettoyage n'est pas parfait à 100 pour 100! J'ai toujours une ou deux petites "poussières" sur la face interne mais bon .....pas grave, le plus gros est parti.
      J'avais bien sûr pris mes repères avec des petits morceaux de papiers collant etc etc. Mais comme je suis un Gaston, il fallait bien que j'en fasse une!  Après avoir nettoyé la lame, je la repose sur le tube, la recentre avec les vis BTR, la bloque tout doux et enlève mes repères en papier. C'est là que Gaston la gaffe intervient; la propreté de la lame ne me convient pas car il reste deux trois merdouilles dessus et je la retire!!! sans avoir remis des nouveaux repaires!!
      Bref.....pas de panique je dois bien avoir une photo du télescope "vue de face" dans le portable! Je me fie donc à une images gros plan de mon tube et replace la lame à quelques millimètres près comme elle était. Je me repère à la queue d'arronde, la position  des 3 vis de collimation et à l'inscription FASTAR COMPIBLE sur le devant du miroir secondaire (qui lui n'avait pas bougé).
      Hier soir en 5 minutes j'ai recollimaté le tube sans soucis avec une étoile artificielle car trop de nuages! J'ai bien sûr hâte de viser de vraies étoiles pour peaufiner le tout. Tout ça pour dire que le démontage d'une lame de schmidt c'est pas la mer à boire. Ah oui les gants en latex sont obligatoires bien sûr!! Remettre la lame comme elle est, c'est mieux, d'où faire des repères mais tout ne se joue pas au millimètres. Vous aussi si vous avez besoin de nettoyer votre lame, faite le vous même et sans stress, ce n'est pas compliqué du tout. Il faut juste être attentif à l'ordre des choses à effectuer (pas comme moi) et cette opération peut être assez rapide. Je le redis, le plus fastidieux c'est le nettoyage car quand on regarde la lame une fois nettoyée sur la table et de nouveau quand elle est sur le tube ce n'est plus du tout la même chose!!
       
    • By astroespo
      Bonjour à tous.
      Suite à vos précieux conseils, je vous annonce la bonne réception de la lunette.
      J'avais hésité avec la version PO FT, mais à première vu, le PO APM n'a rien à lui envier. Il a même un système ingénieux de serrage par bagues conique sur les 2 coulants, très bien étudié.
      Pour les experts,  je joins le rapport fourni avec.
      Merci encore.
       


    • By tomtom45760
      Bonsoir
      Ayant eu la chance de me voir offrir cette lunette ( d'occasion) pour assouvir mon envie de découvrir le ciel de facon nomade je suis confronté à une grosse deception.
      Je la monte sur mon EQ3-2, j'y ajoute un omegon 20mm (basique mais sur mon sw 150 je voyais bien), je pointe vers la Lune et la rien, un boule floue (PO rentré ou sortie au max).
      J'ai essayé avec mes autres oculaires ( ES 6.7-10-14) rien....
      Je n'ai pas eu de renvoi coudé avec y a t il un lien???
      Merci d'avance pour vos conseils.
       
       
    • By Marc684
      Bonjour à tous,
      J'ai testé mon nouveau tube ma 72ED avec son correcteur dédié et je suis au bon backfocus de 55mm et j'ai quand même de la coma sur certains coins... (ma cam c'est une asi 1600)
      J'ai essayé de mieux visualiser le problème sur un stack d’image HA de IC1396 à l'aide de CCD inspector
      Que faire ? 
      Marc


  • Images