gklm

si vous deviez conseiller un instrument uniquement dédié aux planètes...

Recommended Posts

Je suis bien d'accord avec toi . Je ne suis pas fan des schmidt cassegrain à cause de cette obstruction importante .Pourtant mon premier instrument était un C5 orange et je révais à l'époque de plus gros diamètres : C8, C11 et C14. Je préfère de loin un instrument qui se rapproche des performances d'une lunette Apo.

Je pense que l'intes MN86 (203mm) donne de plus belles images qu'un C8 et voir plus. 

La collimation du miroir secondaire est assez difficile car il y a 6 vis + 1 vis centrale.Le miroir semble presque correctement centré au milieu du PO mais un chouïa décalé vers le bas de quelques millimètres . PO moonlite mal centré par le précédent propriétaire ? 

En tout les cas les images des étoiles sont ponctuelles. Si quelqu'un peut me donner des conseils pour affiner la collimation je suis preneur. 

 

 

 

 

Edited by city99

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
il y a une heure, city99 a dit :

Je suis bien d'accord avec toi . Je ne suis pas fan des schmidt cassegrain à cause de cette obstruction importante

 

il y a une heure, city99 a dit :

Je préfère de loin un instrument qui se rapproche des performances d'une lunette Apo.

 

Eh bien ça fait du bien! je me sent moins seul ;-)

 

Citation

Pour celui dont les connaissances en optique astronomique sont  pour trop légères, il est bien de commencer modeste....en diamètre, avec un réfracteur pourquoi pas , mais de bonne qualité.

 

C'est aussi valable pour un confirmé Claude, l'idée en second instrument pour du grab & go d'une Lunette de bonne qualité entre 80 mm et 130 mm est un excellent choix.

Même en instrument principal pour celle ou celui dont le diamètre n'est pas l'option principale pour tout un tas de raisons qui lui sont personnelles (transport/manipulation/Mise en température rapide etc etc...).

L'option Mak ou SC en est une autre...

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, city99 a dit :

Si quelqu'un peut me donner des conseils pour affiner la collimation je suis preneur. 

 

Le point crucial à atteindre sur un MN est d'avoir le primaire parfaitement parallèle au ménisque et pile en face pour avoir une bonne correction.

 

Pour arriver à ce but, la clé est le réglage de la position du PO en face du secondaire : il faut que le secondaire soit pile à 45 degrés. Soit la base du PO peut coulisser verticalement pour le mettre en face du secondaire, (comme sur les MN90), soit le secondaire est ajustable en hauteur comme sur ton tube. Il faut y aller doucement, mm par mm, mesurer au pied à coulisse si besoin.

 

Et une fois qu'on a réglé l'assiette du primaire et la hauteur du PO, on n'y touche plus jamais. On fait la colim finale uniquement par le secondaire si besoin.

 

Bref ça ne se collimate pas comme un Newton classique qui est nettement plus tolérant sur les angles des miroirs.

 

Par contre une fois, que c'est fait, c'est un régal : pas besoin de correcteur de coma (il y est déjà) ni de problématique de distance capteur-correcteur. Que ce soit en visuel ou en photo, il suffit de faire la mise au point avec n'importe quel oculaire, APN ou caméra et c'est bon.

 

Perso je pense que c'est un bon tube pour un club, car chacun.peut mettre sa caméra ou son APN sans réfléchir, sans compétence particulière de calcul de backfocus. Et la qualité des optiques est top, que ce soit sur Intes ou Skywatcher/Orion.

 

Bref que ce soit en visuel planétaire ou ciel profond, en photo planétaire ou ciel profond, c'est excellent

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour olivdedo et merci pour les explications.

 

 Étant donné que mon PO ne soit pas   centré correctement au milieu du miroir secondaire (quelques millimètres) , je suppose qu'Il faudrait démonter le ménisque pour le reposer correctement. Est ce que cela en vaut la peine alors que les images sont excellentes dans mon MN ? 

 

Comment procèdes tu pour régler le miroir secondaire avec le pied à coulisse  ? 

Est ce que tu utilises les 6 vis existantes ? 

Je te demande ça car en dessérant un peu trop quelques vis le miroir secondaire avait pivoté légèrement sur son axe. 

C'était ensuite assez galère pour le remettre en place face au PO. 

 

(Cette opération est facile sur un Newton avec seulement trois vis et puis il n'y a pas de menisque comme sur le MN) . 

 

 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, olivdeso a dit :

Et une fois qu'on a réglé l'assiette du primaire et la hauteur du PO, on n'y touche plus jamais. On fait la colim finale uniquement par le secondaire si besoin.

 

Bref ça ne se collimate pas comme un Newton classique qui est nettement plus tolérant sur les angles des miroirs.

Je confirme car Oliveso avait déjà discuté là-dessus. C'est ce que j'ai fait pour obtenir les images sur le MN68.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By vigon
      bjr
      j'ouvre ce sujet pour les utilisateurs de RH200 f/d3 de chez Officina Stellare pour partager nos expériences et progresser
      j'ai eu d'abord un modèle standard d'occasion  que j'ai vendu.
      regrettant sa vente j'ai acheté ensuite, toujours d'occasion, un RH200 version AT équipé d'un focuser atlas sur lequel j'ai monté une roue à filtre ZWO + ASI 1600
      les premières images donnaient des hirondelles dans les angles et des étoiles avec des hernies….
      l'optique est pointue dans son réglage, mais on finit par y parvenir car en fait, il faut agir sur le miroir principal mais également sur le ménisque.
      dans mon cas, 1er constat, le ménisque est trop serré ce qui provoque les hirondelles; donc desserrer par 1/4 de tour les 3 vis de la couronne de maintien pour avoir un ménisque maintenu mais non contraint.
      ensuite collimation (mode d'emploi en anglais ci-joint)
      pour résumer, collimation avec tout le système d'imagerie monté :
      1 ) du primaire en extra focal en regardant à l'écran l'image d'une étoile défocalisée ( 3 vis à 120°)
      2) du ménisque en intra focal en regardant à l'écran l'image d'une étoile défocalisée ( 3 vis poussantes et 3 tirantes à 120°) 
      3) fignoler le primaire en extra focal
      d'hirondelles, je suis passé à des étoiles quasi rondes partout sur le champ car reste à peaufiner la collimation avec l'étape  3)
      ci-jointe une image de dumbell, ciel moyennement transparent, 10x 30s après l'étape 2)
       
       
      collimation RH200.pdf

    • By STF8LZOS6
      omc200maksutov Pour ne pas polluer les posts en cours, j'en fais un à part.
       
      Je crois qu'il y en a un en France chez un astram. Si il est sur le forum, ce serait bien qu'il nous fasse un retour.

    • By STF8LZOS6
      En recherchant un produit pour la photo animalière nocturne, j'ai trouvé ceci:
      https://www.bhphotovideo.com/c/product/399151-REG/AstroScope_914656_Night_Vision_Adapter_9350_EOS_3PRO.html
      Ce n'est pas donné certes, mais cela peut-il convenir pour l'astronomie?
    • By ursusminor
      bonjour,
      je cherche une doc sur le montage des vis de collimation du miroir primaire du Mak 180\2700 SW . Secondaire aluminé sur la face intérieure du ménisque.
      C'est pour la collimation  ; les vis  sont au nombre de 6 en 3 groupes à 120° . Une grosse et une petite, j'ai supposé que la grosse sert a bouger le support du primaire et la petite à bloquer , mais bon! supposition.....
      Je voudrais juste peaufiner , pas patouiller pendant des heures pour comprendre comment ça fonctionne.
      C'est pour ça qu'un schéma technique clair ,voire une marche à suivre, m'aiderait bien.
      Bon ciel!
       
    • By lambda
      Bonjour à vous.
       
      J'aurai voulu poser une question aux cadors en optique qui peuplent nos rangs ici....
       
      Malgré le problème d'astigmatisme d'aberration de sphéricité inherent peut on envisager de pouvoir utiliser un miroir sphérique pour faire un peu d'imagerie/video "basse resolution" en travaillant avec tout petit capteur positionné au "foyer" dudit miroir?
       
      Plus concrêtement:
       
      J'ai un miroir sphérique d'un vieux téléobjectif MAK russe (MTO 100/1000) et il me semble bien que les primaires sphériques de Maksutov classiques sont très ouverts (F/D= 1? 2? quelque chose dans cet ordre de grandeur).
       
      Du coup,
       
      J'avais envie de tester ce primaire (100 mm de diameter) en y installant au foyer un tout petit capteur (1/3" typiquement) en espérant ainsi, travaillant sur un tout petit champ, limiter un tant soi peu les problèmes d'astigmatisme aberration de sphéricité.
       
      Je ne suis pas vraiment exigeant en terme d'acceptance d'abberation.... Juste essayer de profiter du petit F/D fournit par ce miroir pour faire quelques manips astro/basse luminosité.
       
      Bref bricoler à partir d'une récup, un objectif réflecteur très ouvert, modulo le fait de:
      - imager sur une tout petit champ,
      - imager en basse resolution/sous échantillonnage...
      Ces 2 conditions permettant (je me dis, peut-être faussement) d' accepter un certain niveau d'astigmatisme et d'obtenir une image exploitable...?
       
      Connaissez vous l'ordre de grandeur d'ouverture de ce type de miroir utilisé dans ces Mak là?
       
      Par avance, merci à vous pour vos remarques.
       
      à+,
      Lambda
       
       
       
       
  • Images