gklm

si vous deviez conseiller un instrument uniquement dédié aux planètes...

Recommended Posts

il y a 7 minutes, Jean-Noel a dit :

Je ne procède pas ainsi, surtout après 3 heures d'installation, car je trouve dommage de ne pas prendre en compte l'évolution nocturne du seeing, parfois positive.

Jamais aussi longtemps dehors.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

il y a 1 minute, lyl a dit :

Jamais aussi longtemps dehors.

J'y suis un peu obligé pour effectuer des comparaisons factuelles entre diamètres.image.png.a04616a7c5d7057de542b2450e92f5fe.png.82de6f77ee1deb8692ab718ff6f41dbb.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu testes tous les instruments d'un club ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non, ce sont les miens.

J'ai testé aussi sur le ciel ceux des observatoires locaux et pas mal qui me sont passés entre les doigts, un peu plus d'une soixantaine au total.

ça m'occupe :-)

Edited by Jean-Noel

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, jm-fluo a dit :

Voilà ce que l'on pouvait lire dans les livres d'astronomie pour amateurs dans les années 80.

1- Ville : lunette ou TN 115 mm

2- Campagne T150 à 200 mm

3- Montagne T250 à 350 mm

Mouais, ça fait partie des trucs que tout le monde se répétait et qui sont complètement faux. Même en CP en ville, un 300 fera toujours mieux qu'un 115... 

Y'a eu des livres plus récents, quand même :)

  • Like 4
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dobson 400 pour moi, surtout en ville en planétaire.

 

le 400 est rarement utilisé à son max,  même à 1x le diamètre c'est pas si souvent. Je travaille entre x250 (passe toujours) et x500 environ, voir un peu plus à la bino.

Mais quand ça arrive on est bien content de l'avoir.

à la bonne grosse lunette on est dans les même eaux finalement, mais plus sombre.

 

Quelque soit la lunette, le dob 400 est devant dès qu'il est à température.

 

Parfois c'est marginal tellement il y a de turbu, mais pas vu une lunette faire mieux.

Edited by olivdeso

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Jean-Noel a dit :

Dans le même ordre d'idée, j'utilise une série de diaphragmes calibrée afin d'identifier D/r0, selon l'échelle de Pickering, puis d'évaluer r0 et mesurer le seeing en arcsec, cela à chaque session d'observation.

 

très bien ça

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Christophe Pellier a dit :

Mouais, ça fait partie des trucs que tout le monde se répétait et qui sont complètement faux. Même en CP en ville, un 300 fera toujours mieux qu'un 115... 

Y'a eu des livres plus récents, quand même :)

Oui je sais ;-) Mais c'était surtout des conseils d'instruments pour l'observation à l'époque ;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, jm-fluo a dit :

Oui je sais ;-) Mais c'était surtout des conseils d'instruments pour l'observation à l'époque ;-)

Pourtant tu as asséné cette affirmation comme une" vérité vraie avérée et incontournable" sans ces détails qui entachent la conclusion  d'un biais commercial et qui donne à penser qu'un instrument de grand diamètre n'est utilisable qu'en haute montagne.:S

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour aller dans le sens de Christophe, et pour faire tourner le compteur de ce post (bientôt 500 ?) ....il y a effectivement des ouvrages récents qui parlent de turbulence, résolution, diamètres et type d'instruments, sur la base des connaissances et retour d'expérience actuels, et pas d'il y a 50 ans.

La compréhension que l'on peut avoir de ces choses là ont quand même largement avancée depuis, sans parler de la qualité optiques et mécaniques des instruments qui a bien évolué ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Qu'est-ce t'y connais toi Christian?

le solaire, "pas plus que 100mm sinon on est limité par la turbulence intolérable diurne"!

c'était écrit noir sur blanc dans les ouvrages de quand j'ai commencé l'astro, y a 30 ans...

 

heureusement qu'il y a eu des esprits curieux et novateur pour braquer des instruments de gros diamètre, voire à miroirs...

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Seb,

Dire qu'il y en a qui s'obstine à utiliser des Newton de 700 mm, alors qu'une bonne APO de 60 mm explose tout.

Allé, je t'offre ma petite Fluo 55 mm en échange de ton gros Newton. Tu vas redécouvrir le ciel :D

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, Sébastien Lebouc a dit :

le solaire, "pas plus que 100mm sinon on est limité par la turbulence intolérable diurne"!

c'était écrit noir sur blanc dans les ouvrages de quand j'ai commencé l'astro, y a 30 ans...

Je crois que maintenant cela à doublé en diamètre, la plupart du temps,......mais c'est par ouïe dire....je ne faire que rarement du solaire avec 152mm.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By christian viladrich
      Salut à tous,
      J'ai honteusement détourné un Sol'Ex de son usage premier qui est de faire des images, pour m'en servir pour la mesure des profils de transmission des filtres Ca K que j'avais sous la main.
      Mon objectif premier était de mesurer la bande passante à 50% du pic de transmission (FWHM), la longueur d'onde centrale (CWL), et en bonus la bande passante à 10% du pic de transmission. C'est en effet cette dernière valeur qui fixe le contraste du filtre (et pas la FWHM) et qui permet également de savoir si on est en présence d'un filtre simple, double ou triple cavité (équivalent du simple, double, triple stack).
      Après une phase d'apprentissage permettant de trouver une procédure qui marche pas trop mal, je me suis arrivé à des résultats assez bien reproductibles (à 0.1 A) sur la FWHM, la bande à 10% et la CWL.
       
      Voici les résultats actuels, avec d'abord le filtre Ca K Barr qui est un double cavité :

       
      Le filtre Alluxa est un triple cavité (le profil a des ailes de transmission plus pentues). Les mesures sont assez proches de celles fournies par Alluxa en terme de CWL, FWHM, bande à 10% :

       
      L'os suivant à ronger sera d'obtenir un profil de transmission bien reproductible, ce qui est nettement moins évident.
      Je suis un peu embêté par un manque d'uniformité de la résolution du spectre en Y (dans le sens des raies), il faut que je vérifie que le bon montage des optiques dans leurs tubes. Il y a aussi la mise au point du collimateur à affiner en Ca K. Je me pose aussi la question de la linéarité de l'ASI290, notamment quand on utilise le gain.
       
      Dans cette configuration, on devrait pouvoir mesurer sans trop de problème des filtres Ca K de 1 A FWHM, ce qui était mon objectif premier. Toutefois, un gain en résolution spectrale serait toujours bon à prendre
      Pour le Ha, et des FWHM < 0.6A, cela parait nettement plus chaud ...
       
      En tout cas, un grand merci à Christian Buil pour nous avoir offert ce très bel outil avec lequel on va pouvoir jouer un bon bout de temps
       
       
       
    • By Ganondorf
      Bonjour à toutes et tous,
      je suis nouveau dans le domaine de l'observation.
      Je souhaiterai m'équiper pour pouvoir profiter de notre ciel, surtout observer les planètes en priorité et d'autres objets si possible.
      Avec un budget estimé à 500€, je souhaiterai me tourner vers une paire de jumelles + trépied + valise (n'ayant pas la place pour un tube pour l'instant...)
       
      Après plusieurs recherches, j'avais repéré les Omegon Nightstar 25x100
      https://www.omegon.eu/instruments/omegon-binoculars-nightstar-25x100/p,14698
      mais plusieurs commentaires que j'ai pu lire indiquait que, sur un trépied, elle s'affaissaient sous leur propre poids.
       
      Du coup, je m'en remet à votre expérience.
      Valent-elles le coup ? Ou il faudrait que je me tourne vers un autre modèle ?
      Que puis-je espérer observer avec de telles optique ? (le lune, Jupiter, la nébuleuse de la Lyr < euh non je ne pense pas...)
       
      Merci de vos réponses !
    • By Nathanael
      Bonjour,
      Suite à ce post : Barillet T450 , et en suivant les différents conseils prodigués, j'ai réalisé un prototype de levier astatique. Comme l'a déjà souligné @jean dijon, la réalisation de ce type de levier est finalement assez simple, j'ai essayé de ne pas transiger sur l'essentiel tout en optimisant la réalisation pour un bricoleur (pas de pièce usinée).
      Mon miroir de 450mm de diamètre pèse 17.1kg pour une épaisseur de 50mm. R²R²/e²=10000, il me faut donc 4 leviers, un central avec 0.18P et 3 périphériques avec 0.137P soit 2.343kg chacun. C'est un de ces derniers que j'ai réalisé. J'ai utilisé des paliers commandés sur internet (qq euros) et du tube acheté dans une quincaillerie quelconque.
      Je me pose encore la question de mettre un ou deux paliers, deux serait plus académique et donnerait moins d'incertitude à la position de la vis, mais j'ai peur qu'un défaut d'alignement (les deux seront vissés dans le barillet) crée une résistance à la rotation.
      Et pour répondre à une de mes questions de départ, ça rajoute un peu moins de 2kg au barillet par rapport aux triangles en carbone/nida.
      Ci-dessous le détail de la réalisation et la mesure de l'appui.  N'hésitez pas à me faire un retour si vous avez des doutes sur l'efficacité présumée.
      Nathanaël
       
      Tube du contrepoids : tube de 16mm  dont un coté est bouché par simple pliage.

       
      Remplissage avec du plomb de récupération (toiture):

       
      Filetage de l'extrémité pour fixer une vis de 6mm (réglage de la force exercée):

       
      L'ensemble des pièces. Le tube alu fait 20x20, intérieur 17mm. Les vis de 3mm servent l'une pour fixer le contrepoids une fois le réglage terminé, l'autre de butée de secours en cas de desserrage de la première) :

       
      L'ensemble monté (1 palier) :

       
      Poids de l'ensemble (2 paliers, 25g de plus qu'avec 1 palier) :

       
      Réglage du levier. Un tour de l'écrou pour +/- 30g d'appui environ, permet un réglage précis. Je me suis amusé un peu quand même pour obtenir le nombre théorique

       
       

    • By Nathanael
      Bonjour,
       
      J'ouvre un nouveau post dissocier les  problématiques et essayer de rester centré sur la tenue latérale du miroir de 450mm (pour le reste, on en est là).
      L'idée c'est de n'apporter aucune contrainte mécanique dans le sens axial du miroir tout en maintenant fermement celui-ci transversalement. Fort de mon expérience d'araignée à fils (ici et les images prises avec là) je me dis que c'est peut-être jouable.
       
      Sur le schéma ci-dessous, le fil fait 1/2 tour du miroir entre deux points de fixation adjacents (à voir si c'est utile, on peut faire 1/3 ou 1/6ème de tour, ça dépend aussi de la distance des points d'ancrage au miroir).
      Quand tout est en place (et éventuellement pré-contraint voir ci-dessous), on bloque le fil sur les 6 points d'ancrage.
      Si le plan des fils est // au plan des points d'appui, il n'y a aucune contrainte dans le sens de l'axe optique.
      Si on pré-contraint le fil, il n'y a aucun jeu transversal (<<mm). De combien peut-on précontraindre? Dans ce sens là, je suppose qu'on peut y aller avant que ça ne déforme le miroir. Habituellement, ce type de miroir repose sur 2 voire 4 points seulement, avec une pression de plusieurs kg/mm² (ici la précontrainte peut faire plusieurs kg mais répartis sur la surface du fil en contact avec le miroir).
      La question du fil : sur l'araignée, ce sont des fils inox de 0.2mm. Ici, on n'est pas limité par la taille. ça pourrait être du kevlar ou du dyneema, moins "blessant" pour le miroir, dilatation mini pour pré-contrainte mini.
      J'ai dessiné 6 points d'ancrage mais c'est tout à fait arbitraire (même si intuitivement ça me parait raisonnable).
      Cerise sur le gâteau, en cas de pré-contrainte même légère, le fil sert de système anti basculement (vers l'avant).
       
      Je soumets donc à votre sagacité, ce qui, pour le moment, n'est qu'une idée !
       
      Nathanaël

    • By Nathanael
      Bonjour à tous,
      Mon projet de T450 n'avance pas assez vite, mais je vous soumets quand même ce que j'ai commencé à faire entre deux images au T250... L'idée, c'est surtout de m'assurer dès maintenant qu'il ne vaudrait pas mieux 3 leviers que 3 triangles, il me semble avoir vu passer des posts là-dessus et notamment une (des) intervention(s) de @jean dijon que je ne retrouve plus.
      Dans mon cas, j'ai prévu 3 triangles calculés avec plop. Pour éviter les frottements, j'ai trouvé des butées à bille en nylon (images ci-dessous). J'ai aussi prévu 3 supports latéraux à 2 butées. C'est grâce à @JMBeraud que je me suis mis au carbone et nida : je vais du coup probablement avoir le même tube que lui, si j'y arrive! (même moule).
      Le miroir fait 450mm pour une épaisseur de 50mm (17kg) et une longueur focale de 2231mm. Il n'est toujours pas parabolisé, 17 ans après l'achat du blank! (bon, faut dire que j'ai fait un peu d'autres trucs aussi )
      Je mets les photos en vrac ci-dessous.
      Nathanaël







  • Upcoming Events