apricot

Nova récurrente V3890 dans le Sagittaire

Recommended Posts

Bonjour !

 

Il y a une étoile symbiotique intéressante dans le Sagittaire, V3890 Sgr. C'est un système binaire serré, une naine blanche accompagnée par une géante rouge (M5III). Le système est suffisamment compact pour que la naine blanche aspire de la matière de sa voisine. Dans le cas de V3890 Sgr, tout les trente ans environ, la naine blanche a accrété suffisamment de matière pour déclencher une explosion thermonucléaire et former la nova. On connait deux explosions pour V 3890 Sgr, en 1962 et 1990. A noter qu'on ne connait que 10 nova récurrentes, ce sont des objets tout à fait exceptionnels.

 

Il y a quelques jours, alerte !

 

courbe10.jpg
(courbe AAVSO)

 

V3890 Sgr vient d'exploser une troisième fois !

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Avec les copains on était justement en mission au T60 du Pic du Midi, c'était  l'occasion de faire chauffer le spectro Alpy de l'association :)

 

Voici une image de la nova, placée sur la fente du spectro, sur la caméra de guidage. L'image est alignée avec le champs DSS ou l'étoile est quiescente, à mag 15:

 

giphy.gif
Meilleure qualité ici : https://i.imgur.com/dfsCWAy.mp4

 

Le spectre :

 

_novav11.png

 

On a re-observé la nova le lendemain. En 24 h le profil n'a pas évolué significativement :

 

nova_s10.png

 

J'ai annoté les raies principales. Le spectre est dominé par des raies en émission de l'hydrogène, et de l'hélium. On trouve aussi des raies du fer. Le profil est assez semblable à celui qui avait été observé lors de l'explosion de 1990 (quand la nova avait 18 jours) :

 

outbur10.png

 

On peut aussi observer que nos spectres sont bien comparables à ceux enregistré par un télescope pro de 3,8 m avec un spectro multifibre (Seimei, à Kyoto) ;)

 

spectr11.jpg

 

Les raies sont très élargies, ce qui témoigne de la violence extrême de l'explosion et de la vitesse d'expansion de l’éjection de matière. On peut s'amuser à mesurer la FWZI ("forward width at zero intensity") pour estimer la vitesse maximum d’éjection :

 

dopple10.jpg

 

Elle décline assez rapidement mais elle est encore intéressante à observer.

 

Bon ciel,

Jean-Philippe

  • Like 7

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Jean-Philippe

on s'est bien amusé mais tu étais le plus qualifié pour nous la présenter

en plus tu connais le mot "quiescente" :o

dorénavant, quand mon épouse s'étonnera de mon manque d'ardeur, je lui ressortirai l'expression -_-

belle présentation qui donne envie d'en savoir plus B|

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Gérard,

Heureusement qu'on avait un vieux loup de mer dans l'"équipe, pour naviguer dans le fourmillement de la voie lactée :)

 

20190828.jpg

  • Like 3
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By PhM34
      Bonjour à tous,
       
      Après avoir traduit plusieurs documentations techniques en français (ASIAIR PRO, PHD2) que j'ai déjà mis en ligne sur ce forum, je vous annonce avoir mis au point et construit un boitier de régulation des résistances chauffantes pour nos optiques que je souhaite partager avec vous.
       
      Les principales caractéristiques du boitier ASTRO Dew-Point 4+1 (voir sa datasheet ) :
       
      Piloter par une Arduino Micro. Il n'y a pas de réglage par potentiomètre de la puissance émise vers chacune des sortie pour résistances chauffantes, c'est automatique et gérer par la valeur du point de rosée calculée toutes les 10 secondes en analysant les valeurs relevées de température, humidité relative et pression atmosphérique au travers du petit orifice situé sur le dessus du boîtier. La voie RC1 est réservée à l'optique principale avec la plus grosse résistance. Les trois autres sorties (RC2 à RC4) sont partiellement multiplexées. Cela est intéressant pour une utilisation sur batterie. Une cinquième voie, réglable manuellement par potentiomètre, est disponible pour un éclairage rouge à LED ou pour une résistance chauffante à réglage manuel (PWM). Alimenté soit par une prise Sky-Watcher ou un jack 5,5mm, l'embase non utilisée devient une sortie 12V disponible. En option : une sortie +5V DC 2A sur embase jack disponible pour un accessoire. Datasheet complète décrit ce boitier en détail (pdf)  
      Je fourni tout le dossier de fabrication avec :
      Dossier de fabrication complet avec schéma de principe, plan de câblage et nomenclature complète Notice de montage, de contrôle et de mise en route Source du programme fournie (éventuellement modifiable par vos soins) Modèle 3D complet sous SketchUp offert juste pour votre plaisir Quelques circuits imprimés vierges disponibles en quantité limitée (voir la nomenclature) et, sur demande, fourniture des fichiers Gerber.  
      Tous ces fichiers et documents sont téléchargeables sur mon site : www.galaxiaproximus.fr
       
      Souhaitant que ce développement vous soit utile...
      Philippe
       
      Quelques vues de l'ASTRO Dew-Point 4+1
       








    • By Michel Deconinck

       
      Bonjour à tous
       
      Un nouveau transitoire est apparu hier, le 18 mars dans la constellation de Cassiopée.
      Découvert le 18 mars (18.4236 UT) au Japon par Yuji Nakamura, Kameyama, Mie, sur quatre images CCD prises à l'aide d'un objectif de 135 mm à f4.0.  La découverte a été confirmée à l’aide du 0.6m (SAI Moscow State University telescope) à Kislovodsk en Russie.  Le 14 mars (14.4253 UT) rien de plus brillant que la magnitude +13.0 n’était détecté à cet endroit.
      Son nom PNV J23244760+6111140
      Son nom contient sa position :
         Ascension droite 23h24m47,60sec
         Déclinaison : +61°11’14,0’’
         Magnitude visuelle +9.2 -> +8.0
      Les premiers résultats en spectroscopie montrent des séries de Balmer proéminentes et des raies d'émission He I avec des profils P-Cyg.
      https://y.nao.ac.jp/s/kFZaxMJDq5NyP4s/download
      Les raies He II 4686 et N III 4640 sont également vues en émission. Ces caractéristiques suggèrent que l'objet serait une nova classique.
      La nova se situe à 30’ dans le sud de M52. 

      L’étoile aurait déjà atteint la magnitude visuelle de +7.97 le 19 mars (19.4949UT).
      La proximité de l’amas ouvert M52 ainsi que de NGC 7635, la nébuleuse de la Bulle, nous fait espérer qu'entre le 14 et le 19 mars, certains astro-photographes aient photographié cette zone. Si c’était le cas ce serait génial, faites le moi savoir, je transmettrai.
       
      Comme repère, l’étoile en bas à gauche de notre carte est de magnitude visuelle +6.6, son appellation dans le catalogue UCAC-4 est 4UC756-078236.
       

       
      Les chiffres donnés sont les magnitudes x10 mais certaines de ces étoiles sont des étoiles variables, dès que j'aurai la bonne séquence je la posterai ici même.
      Je vous souhaite à tous un ciel sans nuage ni virus!
      Michel
       
    • By Bungert
      Bonjour,
       
      Beaucoup d'entre vous ont noté la couleur ocre-orange du ciel, autour du 6 février puis autour du 22.
      Et vous savez que c'est la présence de poussière transportées par les vents venues du Sahara qui provoque ce phénomène.
      Ce n'est pas très rare : "les pluies de sang" des temps anciens.
      Les sites météo donnent beaucoup de détails (photos satellites et mesures de la concentration... etc).
      Cependant, si les mesures comptent en micro grammes par colonne d'un mètre carré (échelle de de 10 à 1000 ),
      localement les retombées au sol avec la pluie se comptent plutôt en grammes... .
      C'est du moins ce que j'ai constaté à l'observatoire de Kleindal en Moselle.
      Cela me laisse perplexe.
      Le pare brise de mon véhicule était carrément boueux.
      Sur la table apéritive (qui a fait lumière cendrée) la récolte atteint 0,092 g pour une surface de 0,5 mètre carré après la fonte de la neige. (0,092 g +/- 0,002g et avec les "impuretés")
       
      La diffusion était forte la nuit du 23 au 24 février, une gène évidente pour l' astrophotographie.
      Et, si la poussière micronique permet de polir les cuillères, localement  il convient de prendre soins des optiques dans cette situation... .
       
      Bon ciel (clair) 
      Francesco
       

       
      Après grattage, il reste encore de la poussière incrustée sur la surface.

       

       

       
       
       
       
      LE 23 à 17h30 à Zimming en Moselle
       
       
       

       
       

    • By RIGEL33
      Bonjour  
      N'ayant pas trouvé de rubrique consacrée à la pollution lumineuse (à part 2 topics un peu ancien), j'ouvre celui-ci. 
      Il s'agit, en ces temps de vaches maigres pour nous astrams, d'en profiter pour démarcher nos élus afin de leur parler de la pollution lumineuse.
      Bien sûr, cela concerne les astrams habitants dans des villes et des villages qui n'éteignent pas leur éclairage public. 
       
      Voici ci-dessous un retour sur une réunion en mairie qui date seulement d'hier... cela pourrait vous inspirer pour tenter un premier lien.
       
      --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
      Hier après-midi, avec Thomastro, nous avons pu discuter en direct avec des élus de Léognan (en Gironde) concernant la problématique de l'éclairage public. 
      Thomastro, habitant de la commune, n'a pas ménagé sa peine à coup de courriers et de mails pour obtenir ce rendez-vous  
      Nous avons donc rencontrer Véronique PERPIGNAA-GOULARD, adjointe à la transition écologique et à l'environnement ; et Pascal DUBERNET, directeur pôle Citoyenneté- Jeunesse et Développement Durable. 

      Ces acteurs de la mairie de Léognan n'étaient pas insensible à cette problématique et nous avons réussi dans un premier temps à faire un rappel à la loi sur l'éclairage nocturne. 
      Nous les avons encourager à faire respecter les décrets et arrêtés mis en place concernant les enseignes lumineuses et des bâtiments non résidentiels. 
      Nous avons évoquer aussi le problème de la lumière intrusive qui était de la responsabilité du maire.
       
      Sur le problème du faux sentiment d'insécurité que peut poser l'extinction des luminaires, j'ai pu parler de ma propre expérience d'habitante d'une commune qui éteint en racontant comment les délinquants ont abandonné le parc de ma résidence suite à ces extinctions nocturnes. Le parc a de nouveau était investi par les habitants qui l'avaient déserté par crainte des dealers et drogués de tout poil. 
      Pour les cambriolages, ils étaient parfaitement conscients qu'ils se déroulaient en grande majorité en plein jour. D'ailleurs Thomastro a pu évoquer un cas concret avec l'apparition d'un nouveau lotissement non loin de son domicile où les voleurs ont visité bon nombre de maisons, de jour, suite à ces emménagements. 
      L'élue a indiqué qu'elle avait eu connaissance d'un accident mortel de moto dans une des communes qui éteint. Je lui ai dit que le maire ne sera pas inquiété car cette commune indiquait aux conducteurs de véhicules, à chaque entrée, qu'elle coupaient l'éclairage public de 1h à 5h. Si le motard est mort, et c'est bien malheureux, c'est qu'il avait fait preuve d'imprudence (vitesse excessive, alcool, etc).
       
      Puis nous avons parlé de l'éclairage public et des différentes façons qui étaient mises à leur disposition pour le réduire. 
      L'Adjointe n'avait pas beaucoup de connaissances concernant ce point-là... mais elle nous a indiqué vouloir s'y pencher sérieusement et prendre des renseignements. Nous lui avons fourni la lettre-type (trouver sur le site de l'ANPCEN) concernant la réduction de l'éclairage public en temps de couvre-feu et de confinement. La seconde page de cette lettre fait un rappel sur les décrets et arrêtés existants sur la problématique. 
      Nous avons fourni divers documents dont le petit guide de "Concevoir et utiliser l'éclairage en préservant l'environnement nocturne" à destination des maires et élus de France (document très intéressant - téléchargeable en bas de page). La plupart de ces documents et renseignements que j'ai glané pour la rencontre, étaient facilement accessibles sur le site de l'ANPCEN.
       
      Nous leur avons aussi donné un petit document de 4 pages concernant une société de Nouvelle-Aquitaine qui est spécialisée dans les solutions pour une meilleure maîtrise de l'éclairage public. Leur site : https://nrgybox.com/
      Il y a bien sûr d'autres entreprises, mais celle-ci est très innovante sur bien des points
       
      Nous avons évoqué également le concours des villes et villages étoilés. L'élue était curieuse de ce concours mais j'ai senti une petite réticence car elle était conscience de la complexité d'obtenir de tels labels pour les communes. Je l'ai quand même encouragé à aller voir sur le site de l'ANPCEN afin de se rendre compte par elle-même, d'autant que le dossier permet d'être aiguillés sur une meilleure connaissance du parc de l'éclairage public de sa propre commune.
      J'ai insisté sur la consultation du site de l'ANPCEN car il regorgeait d'informations et de documents intéressant pour leurs démarches.
       
      L'élue elle-même est venue sur les économies d'argent que la commune pourrait faire. J'ai donc saisi la perche en parlant des lampadaires LED. Beaucoup d'élus nous disent qu'ils font des économies avec ces derniers mais là j'ai indiqué que l'intensité lumineuse non maîtrisée de ces lampadaires pourraient être nocives pour la santé humaine. Et que si la commune choisissait cette option, il serait bien de ne pas monter au-dessus de 2700 K.
       
      Emportés par leurs visions d'une commune qui verraient son éclairage public réduit, voire éteint une partie de la nuit, l'élue et le directeur ont évoqué la possibilité de faire une animation astronomique pour commencer à sensibiliser les habitants... l'idée étant de montrer que la nuit noire peut révéler de très belles choses. Les réunions de concertations seront dans un second temps organisées pour rassurer les plus réticents. 

      Bref... j'ai l'impression que l'élue et le directeur étaient bien motivés à l'issue de notre discussion... discussion qui a dû s'interrompre assez rapidement car il était déjà 17h45 et il me fallait rentrer avant le couvre-feu.  
      Cette réunion a été très complète et j'espère que nous aurons enclenché une vraie dynamique auprès de ces représentants communaux  
      -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
       
      Après cette rencontre, j'ai décidé de prendre contact avec le président de la communauté de communes de Montesquieu (13 communes) pour voir ce qu'il est possible d'envisager à cette échelle, sachant que cette CCM regroupe des communes très petites qui n'ont pas forcément les moyens d'investir. 
      Je vous ferais un retour si cela marche. 

      N'hésitez pas à vous servir de ce topic pour faire un retour sur votre propre expérience et/ou partager des documents utiles aux démarches.
       
      A vous la parole  
      30 Q-R sur éclairage public - pour maires et élus.pdf
    • By Michel Deconinck

       
      Bonjour à tous

      Une nouvelle étoile dans le Petit Lion.
      C'est en tout cas une étoile qui a eu un sursaut de 8 magnitudes. 
      Cela pourrait être une étoile de type WZ Sge, une classe très rare de Novæ naines.  WZ Sagittae (WZ Sge) est un système d'étoiles naines cataclysmique.  Celle utilisée comme référence se compose d'une étoile naine blanche de 0,85 masse solaire accompagnée par un compagnon de seulement de 0,08 masse solaire.  Nous attendons les premiers spectres pour confirmation.
       
      Nom: TCP J10203579+3103424 ou  AT 2021bxp
      Date de la découverte : 2021 02 05.9095
      Découvreurs :  Xing Gao, Hanjie Tan et associés au Xingming Observatory (Chine)
      Coordonnées 2000: 10 20 35.79 +31 03 42.4
      Magnitude: 13.0 R
      Matériel utilisé : Télescope de 30cm f3,6 caméra CCD défiltrée.
       
      Les images de la découverte peuvent être vues ici : http://xjltp.china-vo.org/xm51ht.html
       
      Ci après la carte du champ (pour un nombre impair de miroirs)

       
      Hanjie Tan vient d'envoyer un message, l'étoile a déjà atteint une magnitude (dans le visible) de 12,65 sa couleur est très bleue (B-V = -0.07 ), et donc très chaude.   L'observation a été également confirmée par Robert Fidrich de Budapest utilisant en remote l'observatoire de Mayhill au Nouveau Mexique.
       
      Mon estimation visuelle du 2021/02/08 : 12.2 +/- 0.1 (croquis ci-après)

       
      La nova est tout près +/- 2° de l'astérisme d'un Sloop Marconi (Hrr6), assez joli en photo.
      Merci pour votre éventuelle participation et bonnes observations !
       
      PS: J'avais envoyé cette alerte aux abonnés le 6 février, quelques heures après la découverte, n'hésitez pas à me demander votre Abonnement aux alertes !
       
  • Upcoming Events