assurtourix

neptune - Uranus voir quoi avec quoi?

Recommended Posts

est ce qu'une seule image brute parmi les 2547 images retenues montre autre chose qu'un disque uniforme et ce sans toucher à rien d'autre que les seuils (donc pas touche au gamma de la visualisation et pas de filtre passe haut quelconque)? et si on le sait, l'enregistrement a-t-il été réalisé avec un gamma de 1?

 

Edited by asp06

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
il y a 33 minutes, Christophe Pellier a dit :

Caméra couleur avec filtre IR-cut, correspondance avec la vision humaine = 100%

Je ne suis pas persuadé de cette assertion, ni pour l'étendue spectrale ni pour la sensibilité (même si globalement, je dois reconnaître une amélioration de la correspondance depuis le TP2415...;)).

Entre les cônes humains moyens (https://leclairage.fr/wp-content/uploads/sensibilité-cones.png) et les photosites (https://laclefdesetoiles.com/6991-full/camera-zwo-couleurs-asi224mc.jpg), même en considérant l'IR-cut, je n'ai pas comparé numériquement mais est-ce vraiment à 100% semblable ? Notez que je suis vraiment inculte en planétaire, mais en ciel profond, j'ai vu trop d'images ou les contrastes n'ont pas la même hiérarchie en visuel et en imagerie. Vraiment des images avec filtre "visuel" (ou V de Johnson au pire) seraient intéressantes (sur Uranus, Neptune et le reste). Cela renforcerait peut-être (certainement d'ailleurs) l'hypothèse selon laquelle il n'y a pratiquement rien de visible à petit diamètre sur ces astres.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, yapo a dit :

Entre les cônes humains moyens (https://leclairage.fr/wp-content/uploads/sensibilité-cones.png) et les photosites (https://laclefdesetoiles.com/6991-full/camera-zwo-couleurs-asi224mc.jpg), même en considérant l'IR-cut, je n'ai pas comparé numériquement mais est-ce vraiment à 100% semblable ? Notez que je suis vraiment inculte en planétaire, mais en ciel profond, j'ai vu trop d'images ou les contrastes n'ont pas la même hiérarchie en visuel et en imagerie. Vraiment des images avec filtre "visuel" (ou V de Johnson au pire) seraient intéressantes (sur Uranus, Neptune et le reste). Cela renforcerait peut-être (certainement d'ailleurs) l'hypothèse selon laquelle il n'y a pratiquement rien de visible à petit diamètre sur ces astres.

Ta remarque est juste et effectivement, la correspondance à 100 % s'appliquerait uniquement sur des objets brillants, comme Mars ou Jupiter par exemple. Mais Uranus et Neptune sont la majeure partie du temps trop peu lumineuses pour être vues en photopique complet (vision diurne sensible au jaune/orange). 
C'est du reste la meilleure explication que j'ai trouvée pour expliquer pourquoi, à rebours de ce que l'on pense généralement, j'ai toujours vu la saturation de la couleur d'Uranus en visuel  (mon expérience perso cette fois) diminuer et non augmenter lorsque je l'ai observée avec des instruments de plus en plus puissants, jusqu'à devenir pratiquement blanche et décolorée au 620 AstroQueyras et au T1M du Pic du midi. C'est que c'est seulement avec de très grands diamètres que mes "cônes" perso commencent à être suffisamment excités pour devenir sensibles au faible rayonnement orange et  rouge de ces deux planètes (et du coup, l'équilibre de la teinte perçue d'Uranus, déjà moins bleue et plus verte que Neptune, se décale vers le rouge, et le vert devient jaune, gris, blanc)

Cette analyse vient affaiblir effectivement la possibilité de voir des détails en visuels sur ces deux planètes sans filtre avec de petits diamètres. Seul espoir théorique mettre un filtre pour forcer l'oeil à observer dans de grandes longueurs d'onde, mais alors là aussi on peut facilement prouver quels sont les détails que l'on pourrait voir, il suffit de comparer avec les images prises avec le R Astronomik ou le RG610 baader - et les détails sont exactement les mêmes. 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ces visions de planètes ne sont en rien d'un mode de vision photopic mais mésopic où la couleur orange se perçoit bien parfaitement encore avec une sensibilité de l'oeil bien encore conservée. N'en déplaise pour cette pensée.

Il n'y a pas que des gens standards avec des courbes de réponse standard.

Ce mode de vision mésopique reste un champs d'investigation encore à défraîchir.

Autrement dit comment définir une image équivalente à une vision si ce n'est que standard?

Perso je vois cette planète avec couleur dominante jaunâtre (pupille 1mm à l'oculaire) et des détails gris (avec 0,5mm à l'oculaire, ce qui est normal). Je ne l'ai jamais vu bleu verte.

Il y a suffisamment d'éclairement surfacique pour exciter la rétine avec 0,5mm de pupille de sortie à l'oculaire.

Suffisamment.

 

Les images hst:

la photo présentée par christophe est de février 2019, pas 2018. Quadrichromie, ok, maintenant comment obtenir une vue similaire avec ces images données après:

http://alpo-j.asahikawa-med.ac.jp/kk18/u181021r.htm

? de 2014 certes.

Celle présentée par moi est de 2018, 2eme T.

Qu'en est-il de celles ci?

u190906a1.jpg

Pôle sombre.

De celle-là:

u190831a1.jpg

 

De celle du hst de fev.2019?

STSCI-H-p1906b-d-1280x720.png

Pôle clair en 2019 à l'opposé d'un pôle sombre en 2018.

A tirer au clair.

 

Les images effectuées avec filtres R pur (passe bande) et 610 sont strictement les mêmes.

Si l'on a en tête ces images du hst, depuis l'uv jusqu'à l'ir, on ne peut conclure que c'est une pensée erronée.

Preuve en est.

Comment en combinant, ces images 2014 on pourrait obtenir ce style de vues 2019? quadrichromique.

Comment cette image du pdm du 14/10/17 peut représenter ce qui est visuellement? Il y a déja quelque détails, mais aussi les images étaient parfaites en stabilité? A éclaircir. La turbu dégrade, même en imagerie.

 

u181021rp1.jpg

du 8-9 nov 2014.

Visuellement, il y a nos data qui ne diffèrent pas fondamentalement avec l'officiel, pas celles des pensées, sauf sur cette présence d'un pôle sombre.

Une dernière fois cette note d'évaluation pour la vision sur uranus:

http://alpo-j.asahikawa-med.ac.jp/kk11/u111124rr.pdf

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, yapo a dit :

Entre les cônes humains moyens (https://leclairage.fr/wp-content/uploads/sensibilité-cones.png) et les photosites (https://laclefdesetoiles.com/6991-full/camera-zwo-couleurs-asi224mc.jpg), même en considérant l'IR-cut, je n'ai pas comparé numériquement mais est-ce vraiment à 100% semblable ? Notez que je suis vraiment inculte en planétaire, mais en ciel profond, j'ai vu trop d'images ou les contrastes n'ont pas la même hiérarchie en visuel et en imagerie. Vraiment des images avec filtre "visuel" (ou V de Johnson au pire) seraient intéressantes (sur Uranus, Neptune et le reste). Cela renforcerait peut-être (certainement d'ailleurs) l'hypothèse selon laquelle il n'y a pratiquement rien de visible à petit diamètre sur ces astres.

Quand on a à l'esprit ces vues du hst, parler de visuel, commun, n'a pas de sens. Parlons plutôt de ce qui est accessible visuellement. Ces vues de 2014 montrent cette évolution de perceptibilité en fonction de la "couleur" d'analyse.

619 et 845nm correspondent à des bandes d'absorption du méthane, cela ne veut dire en rien qu'il n'y a pas de détails à voir entre les deux citées. 619 c'est accessible en visuel, 845 en NIR avec imagerie. Les data observables sont bien différents, autrement y mettre un filtre 610 en jeu introduit un dilemme sur la signification de ce qui est rapporté. N'en déplaise aux grands penseurs, c'est différent.

Encore faut-il que ce filtre 610 ne coupe pas partiellement cette raie de 619nm.

Et investiguer rgb n'apporte aussi que peu sauf à troubler une interprétation des résultats, qui dépendent aussi du niveau de dégradation de la turbulence (qui est inconnue en imagerie).

Donc se concentrer sur l'analyse avec filtre R pur, style astronomik pour trichromie.

Sans doute quelque souci en imagerie pour acquérir mais cela me parait le passage obligé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais en revoyant cette image hst de fev 2019, que l'on dit représentative d'une situation générale, visuelle, imagerie, quand on sait la prédominance des contrastes dans le segment nir, l'appliquer au domaine visuel n'a pas trop de sens où les contrastes sont bien moindres.

Autrement dir c'est une figure plutôt applicable pour le nir.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

 

Il y a 1 heure, rvuti9 a dit :

Perso je vois cette planète avec couleur dominante jaunâtre (pupille 1mm à l'oculaire) et des détails gris (avec 0,5mm à l'oculaire, ce qui est normal). Je ne l'ai jamais vu bleu verte.

 

Oula, ah bon ? je suis assez surpris que tu la voies jaunâtre l'ayant toujours vue bleue verte depuis des années et des années

 

Il y a 9 heures, rvuti9 a dit :

Pour l'adc, sur uranus il complique bien plus en visuel qu'il apporte un plus. Images parfaites facile à régler, turbu, une chimère à régler, même avec 7/10 en stabilité. Il amène plus de dégradation que de gain.

L'usage du filtre jaune est plus probant, visuellement. Je l'ai ici.

 

Ah mais oui forcément :D

 

JP

Edited by JP-Prost
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Uranus en Jaune ??? 

 

tu n'aurais pas un problème de cataracte par hasard? c'est un des symptômes quand on ne voit plus le bleu.  faudrait consulter un optalmo.

 

Pour info les photos que j'ai mis en début sont très proches de ce que vois en visuel depuis 10 ans. C'est uniquement pour ca que je les ai mises, pour donner une idée de ce qu'on voit en visuel. 

 

Que ce soit avec les SCT 8, 9, 10, 11, les grosses lunettes APO 180, les dobson 250, 300, 400, en mono, en bino. ça varie entre bleu ciel et cyan, mais jamais jaune...et Neptune est encore plus bleue.

 

Bref pas normal que tu ne vois pas le bleu, c'est louche. fais vérifier tes cristallins.

 

 

Edited by olivdeso
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
8 hours ago, rvuti9 said:

Perso je vois cette planète avec couleur dominante jaunâtre (pupille 1mm à l'oculaire) et des détails gris (avec 0,5mm à l'oculaire, ce qui est normal). Je ne l'ai jamais vu bleu verte.

C'etait sans doute Jupiter :ph34r: 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je comprends mieux la visibilité de la bande équatoriale 😁🔭

Share this post


Link to post
Share on other sites

Personnellement j'ai vu Uranus bleu-vert léger à la FC-100, sans aucun détail jusqu'à 211 X. Pas essayée au T300.

 

Neptune au T300, je l'ai notée plutôt bleu et très petite, uniforme, à 270 X.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

La même chose avec la 100 ED à X180 et X250 (Barlow X2).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/09/2019 à 20:04, JP-Prost a dit :

l'ayant toujours vue bleue verte depuis des années et des années

Idem turquoise, bien colorée au C14 !!!

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/09/2019 à 18:33, rvuti9 a dit :

Perso je vois cette planète avec couleur dominante jaunâtre (pupille 1mm à l'oculaire) et des détails gris (avec 0,5mm à l'oculaire, ce qui est normal). Je ne l'ai jamais vu bleu verte.

Ma question : t'as quel age ? tu es né en 1870 ....O.o Ton œil doit être bien fatigué. Parce que pour le coup, je ne l'ai jamais observé jaune !

Et comme j'ai le plaisir de pouvoir accéder, exceptionnellement certes, à l'oculaire d'un T1m à F/d 13, je reste sur cette couleur. Même si par moment on pourrait, à faible grossissement, avoir l'impression de bleu/ vert leger, turquoise en fait ...  dés que l'on tape dans le grossissement c'est bleu !

De plus, au club, à chaque fois que nous faisons observer le public "néophyte", c'est aussi la couleur qui est perçue.

Bref, je suis surpris ! ¬¬

 

Jeudi soir, j'ai profité de l'accueil d'un astram de Normandie, en tourisme sur la cote d'azur, pour lui ouvrir l'observatoire et profiter de l'observation aux Sc 16".

Et bien, Uranus, entre 800x & 1200x çà donne quasiment la même image que l'image de W. Pellisard présenté par C. Pellier (avec qui je suis totalement d'accord). Belle grosse bille bleu avec une nuance "grisate" au pole.

 

Et pour Neptune, définitivement bleu !

 

Et au fait, pour avoir plein de diamètre différent, au moment et même lieu, on en voit bien plus dans un Sc16" qu'un 200 ou une lulu de 150 ...

 

Xavier

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il me semble qu'on a pointé à peine plus d'une fois Uranus etNeptune au 406 mais j'ai rien trouvé d'intéressant car on avait juste un Nagler 31, donc on a pas réitéré.

A peine si on percevait un disque.

bleu-clair/cyan sur Uranus et plus foncé bleu-vert pour Neptune.

Moi je sais que j'ai pas des perceptions colorés dans la moyenne alors je vais pas chipoter.

Après si on met un filtre, ça change forcément la teinte vu que c'est de la lumière solaire réfléchie...

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, heXa83 a dit :

Et bien, Uranus, entre 800x & 1200x çà donne quasiment la même image que l'image de W

Visiblement, tu voulais faire la collimation de ton SC16 sur Uranus. Je choisirai de préférence un étoile. C'est quand même un peu plus ponctuel.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, lyl a dit :

Il me semble qu'on a pointé à peine plus d'une fois Uranus etNeptune au 406 mais j'ai rien trouvé d'intéressant car on avait juste un Nagler 31, donc on a pas réitéré

Visuellement dans de bonnes conditions on peut voir un beau disque avec des bords bien nets par moment, après, il faut certainement avoir une très bonne vue ou être bien exercé pour apercevoir autre chose. Quand on voit le temps d'acquisition total qu'il faut pour obtenir une belle bande équatoriale, on comprends toute la difficulté...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, zirkel 2 a dit :

X1200 avec un SC-16 😁🙃

quand tu veux, je t'invite à faire un essai, testeur béta....:$

Ce n'est pas pas parceque tu ne l'a jamais fait que c'est impossible....

je ne ferais pas d'autres commentaires, je risquerais d'être désagréable ... mon coté sudiste

 

Xavier

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, STF8LZOS6 a dit :

tu voulais faire la collimation de ton SC16 sur Uranus

Non, non ... il n'y a pas d'erreur ...

 

Xavier

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, heXa83 a dit :

Je risquerais d'être désagréable ... mon coté sudiste

 

 

Je peux être désagréable... Je suis sudiste aussi.

Testeur beta c'est pour le forum pas pour les télescopes 😁

Oui X1200 pour observer une planète avec un SC 16 me fait sourire 😄 ne t'en déplaise...

Et ce que j'ai fait ou pas t'en sais rien...

Edited by zirkel 2
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a 15 ans, au C8 et à la webcam (couleur) j'avais ceci (l'ADC n'existait pas non plus)

Uranus

uranus1RGB.jpg

 

Neptune (et une étoile de passage en dessous)

neptune050909.jpg

 

 

Nota :

1) j'avais équilibré la balance des blancs au préalable

2) j'observais en ville (balcon) sous un ciel assez pollué

 

Je n'ai pas souvent réitéré la chose au C11.

 

Marc

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

même si l'on ne voit pas grand chose en visuel sur les planètes lointaines, cela ne pose pas de problème particulier, mais le fait  d'observer ces planètes lontaines me satisfait tout simplement ;-)

NB :  pour plus de détails il y a les photos réalisées par les sondes spatiale ;-)

Edited by jm-fluo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/09/2019 à 15:53, Christophe Pellier a dit :

C'est du reste la meilleure explication que j'ai trouvée pour expliquer pourquoi, à rebours de ce que l'on pense généralement, j'ai toujours vu la saturation de la couleur d'Uranus en visuel  (mon expérience perso cette fois) diminuer et non augmenter lorsque je l'ai observée avec des instruments de plus en plus puissants, jusqu'à devenir pratiquement blanche et décolorée au 620 AstroQueyras et au T1M du Pic du midi.

J'ai eu la même chose entre le Dobson 254 où elle était verte assez évident et le 508 où elle devenait vert bien pâle tout en étant bien plus brillante.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 16/09/2019 à 19:54, jm-fluo a dit :

même si l'on ne voit pas grand chose en visuel sur les planètes lointaines, cela ne pose pas de problème particulier,

On peut se rattraper sur l'observation de leurs satellites, plus facile que l'on pourrait le croire, mais il faut grossir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now