Michel Deconinck

Deux comètes dans le même champ

Recommended Posts

Au petit matin après avoir dessiné la comète C/2018 W2 (Africano) toujours très évanescente, je me suis rendu compte que les deux comètes 260P (McNaught) et C/2018 N2 (ASASSN) se croisaient à 20' seulement.

C'est un effet de perspective, on le voit bien à la direction des queues, la comète périodique 260P se trouve à une distance de 5 minutes lumière, ASASSN se promène à plus de 4 fois cette distance.

 

260P-2018N2_l.jpg.858d8d1e75b6d323711d7984a8a54b92.jpg

 

Les deux magnitudes sont similaires, approximativement +11.5

 

Bon ciel à vous tous 

Michel

 

  • Like 6
  • Love 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Conjonction de comètes, ça c'est extraordinaire ! Bien vu Michel !:x

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Ah chouette dessin.

Réveil ce matin vers 4h pour aller voir ce rapprochement de deux comètes du moment.

Bon manifestement, mon ciel de ville n'est pas la bonne solution pour les observer sereinement, mais cela fini par se faire.

Au  newton 250 et 24mm, 50x on repère aisément la zone et on commence à prendre ses marques, au 14 mm on commence à deviner de très faibles condensations une fois précisé leur position(skysafari  d'une grande aide sur ce coup là), mais elles ne se distinguent vraiment qu'au 7mm et quand même encore très faibles en vision indirecte, mais ça se voit. Des étoiles voisine de mag 14,5 se distinguaient à peu près avec la même facilité(difficulté ;) ).

 

Vivement qu'Holmes revienne nous faire un show :D

Edited by den b
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Joli coup Michel. On dirait un ballet de comètes qui se suivent. Il faudrait demander à Nicolas s'il a déjà vécu 3 comètes différentes dans un champ large, inférieur au degré par exemple.   Fabrice M.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aurais bien aimé avoir pu observer ce rapprochement, mais j'ai du partir en mission vendredi...

Sur la liste les_comètes F.Kugel a montré une photo avec 3 comètes dans le même champ, mais un peu plus faibles, surtout la 3e (m1 > 18?).

Je crois n'avoir pu observer que 2 comètes dans le même champ qui étaient les fragments d'un même parent  (141P/Machholz A et B en 2000), mais moins esthétique comme rapprochement...

Nicolas

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à vous tous.

 

Personnellement je le trouve bizarre mon dessin.

Il y a une particularité à ce croquis, j’avais bien détecté, facile, la direction de la queue de la comète 260P et deviné, plus compliqué, celle de C/2018 N2 en me basant sur une dissymétrie de sa coma ainsi que de la zone à peine plus brillante de son pseudo-noyau.

Mais…

Mais les directions ne correspondent pas à ce à quoi nous devrions nous attendre, en effet les queues ne sont pas parallèles entre elles.  Elles ne semblent pas venir du Soleil. 

Les distances des comètes par rapport à la Terre sont très différentes, en minutes lumière cela donne 5 pour 260P et quatre fois plus : 21 pour C/2018 N2.

 

Quelqu’un peut m’expliquer ? Nicolas ou Laurent peut-être ?

 

J’ai donc cherché des photos prises la même période et j’ai trouvé celle-ci prise la même nuit par Michael Jager (le découvreur de la comète 290P) qui montre les deux déplacements avec vitesses similaires, mais effectivement deux queues bien « gauches ».

 

Sur CloudyNights le 7 septembre  c'est un GIF un peu long à charger 

 

Et le lendemain elles se croisent depuis la Namibie, superbe photo par Gerald Rhemann :

 

Sur SpaceWeather le 8 septembre

 

Les deux comètes sont encore bien loin du soleil, je ne pense qu’une queue d’ion pourrait jouer dans la pièce.  Il reste la perspective, et les dépôts sur leurs orbites respectives, à cause de leurs deux mouvements propres encore assez lents.  Est-ce la raison ?

 

Merci de m'éclairer - si j'ose dire...

Michel

 

 

Edited by Michel Deconinck
  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bin ... si tridimentionellement elles sont éloignées et sur des orbites différentes, leur trainées respectives peuvent sembler être dans des directions diverses, de notre point de vue, qui n'est pas celui du soleil, non?

Il me semble qu'il faut aussi prendre en compte leur déplacement ... Mais je me trompe peut-être. Dans ce cas, je ne suis pas ta lumière. LOL 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello 😀

 

Quelle observation. C'est génial ! un grand moment astronomique ! 

 

BRAVO ! 

 

Fred 😊

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Michel Deconinck a dit :

Michael Jager (le découvreur de la comète 290P)

L'extrémiste des comètes : depuis les années 1990 avec ses photos au TP2415 hypersensibilisé publiées dans Pulsar jusqu'à maintenant, increvable le gars, il est sur chaque astre chevelu !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les planétariums donnent des queues orientées à l'opposé du soleil pour les deux comètes.

Vues pour le 8 septembre à 2h30 UTC

A comparer avec les vues de ce topic : http://www.astrosurf.com/topic/129488-260pmcnaught-et-c2018n2asassn-le-08092019/Clip_6.jpg.d82cf90a6384166dd736bb78c07a8987.jpg

 

 

Les plans orbitaux des comètes sont à 65° environ l'un de l'autre.

Deux vues héliocentriques à l'aide de astrosky, mais cela n'aide pas forcément ;)

Vue de dessus :

Clip_5.jpg.c582a9ddab98463fc3efb5f57757aa7e.jpg

 

Vue latérale oblique :

Clip_3.jpg.ce9ea26ee06faac5fe1d5326093ea5a0.jpg

 

Edited by den b

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Fred

 

Effectivement sur SkySafari Pro c'est la même chose,

iphone.jpg.204e1949a0582597a2b8e2d0c16b41ba.jpg

Stéphane c'est quand même difficile de se faire une idée en 3D, en tout cas vu d'ici.

Michel

Edited by Michel Deconinck
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, arch stanton a dit :

J avoue que c'est pas commun cette rencontre. 

C'est une première et je l ai raté. 

Bravo 

Ben moi aussi quel nul !!!! :(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce ne sont pas des queues ioniques mais des queues de poussières, donc qui suivent plutot la trajectoire des comètes que la direction anti-solaire (ou un intermédiaire entre les 2):

Les éphémérides (jpl) donne une queue de poussières à PA=178° (Sud) pour C/2018 N2

                                                                               et PA=240° (Sud-Ouest) pour 260P,

Ce qui est pas loin des photos qu'on voit sur la page d'à côté... (ou ici:

http://www.lesia.obspm.fr/comets/lib/display-obs1.php?Num=20984) et de ton dessin

 

Nicolas

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 10/09/2019 à 15:51, Michel Deconinck a dit :

J’ai donc cherché des photos prises la même période

Bah dans la section astrophotographie, on est quelque uns à avoir imagé la rencontre....

La mienne:260P-2018N2PSD.thumb.jpg.636c78bb5c0893bd7b3cfdf1b4007ddc.jpg

Les deux comètes n'ont pas la m^me trajectoire, et les queues de poussière suivent cette trajectoire...logique qu'elles ne soient pas parallèles.

Edited by Yoann DEGOT LONGHI
  • Like 1
  • Love 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By airbus340
      Bonsoir à tous,
       
      C'est pas terrible car pose unique de 30" à 6400 ISO au Canon 600D derrière C11 mais au moins elle est dans la boite
      Aucun traitement ( brute de chez brute ...)
       
      Ph

    • By xavierc
      Bonjour
       
      Je vous souhaite tout d'abord une heureuse année 2020.
      Voici le dernier CROA à jour par rapport à la recopie de mes dessins, j'ai pris du retard sur ces derniers avec la fatigue due aux transports en grève.
       
      Nord de la Seine et Marne à l'ouest des ballots de foin
       Soir du 20 novembre 2019
       Dobson Strock 254/1200
       
       3 dessins : 9045 à 9047.
       
       La météo automnale s'est installée, les sorties astro se font plus rares, même si j'ai pu faire 2 sorties étoiles doubles en période de Pleine Lune mi-octobre et observer partiellement le transit de Mercure devant le Soleil le 11 novembre.
       
       La fenêtre météo de ce soir de semaine n'est pas idéale, avec des horizons brumeux, mais c'est mieux que rien.
       Opérationnel à 22h30, je me suis mis à l'abri du vent du nord-est.
       Je me retrouve donc à l'ouest des ballots de foin encore conséquents à cette période.
       
       Il fait froid et le ciel est moins transparent que d'ordinaire à cause du fort taux d'humidité dans l'air, typique de la saison ici.
       Je prends le risque de me retrouver dans le brouillard à la campagne ces soirs-là, alors que chez moi proche de Paris la chaleur urbaine empêche sa création. Rageant après 45 minutes de route!
       
       Mais ce soir le ciel tient.
       Les phares des voitures sur la route départementale sont diffusés par l'humidité.
       
       Je commence par un amas ouvert de Persée.
       
       Observation 9045 : M34.
       J'aime beaucoup ce Messier riche, fourni à 75x avec son triangle principal d'étoiles doubles.
       
       
       J'aperçois une étoile filante dans Orion.
       
       J'ai froid aux mains, il est temps de mettre les gants.
       De la buée gêne parfois.
       
       Je poursuis sur des galaxies à la limite du Bélier et de la Baleine.
       
       Observation 9046 : NGC821.
       Je vois cette galaxie considérablement faible dès 75x, petite.
       Elle est cotonneuse à 150x, à centre facile.
       
       
       Les gants et bottes ne sont pas de trop par ce froid.
       
       Observation 9047 : NGC831.
       A 150x, cette galaxie VI1 à 2 (75% à 100% du temps en vision décalée) semble condensée.
       
       
       A 0h30 je remballe au milieu d'un coup de pompe et encore avec le nez coulant comme lors de la dernière sortie.
    • By Loup Lunaire
      Bonjour les astro-dessinateurs,
       
       
      Voici le premier dessin de l'année....qui restera inachevé à cause d'un front qui est survenu et a oblitéré ma vision.
      Je me suis attardé sur la formation très chaotique MEE, il possède des versants peu escarpés, une muraille et un fer à cheval au nord qui doit avoir une nature du sol différente du reste de cette formation.
      Il est magnifique a observer le jour lunaire du 9-10 au soir donc.
       
      Les outils de dessins habituel, polychromos , sur papier noir A4.
       
       

       
      Bon dessin lunaire
       
    • By xavierc
      Nord de la Seine et Marne au sud des ballots de foin
       Dobson Strock 254/1200
       
       3 dessins : 9025 à 9027
       
       Quand j'arrive dans la fraîcheur à 21h15, Malik est déjà là, trop au sud car installé dans le champ.
       La Lune va se coucher peu après mon installation finie à 21h40.
       Je mets toujours plus de temps à être opérationnel s'il y a un acolyte avec qui discuter.
       
       La soirée commence par un échec sur les nébuleuses Sh2-101 et Sh2-104 du Cygne.
       Je les ai pourtant déjà vues avec ce télescope. Le ciel ou moi ne devons pas être au top ce soir.
       
       Je me rabats sur des cibles plus faciles, quelques amas ouverts vers gamma du Cygne.
       
       Observation 9025 : NGC6871.
       75x, 109x. Il est assez fourni, ses étoiles sont considérablement brillantes à perceptibles.
       
       
       La lampe de la planche à dessins cafouille. J'utilise du coup la lampe de poche pour éclairer le dessin.
       De la buée s'invite par instants sur la lentille d'oeil de l'oculaire. J'essaie pourtant de retarder sa venue en mettant les autres oculaires au chaud dans les poches du manteau.
       Mais l'oculaire en place dans le porte-oculaire a tout le temps de se refroidir jusqu'au point de rosée pendant un dessin.
       
       Observation 9026 : Bi2.
       Biurakan 2 est un amas réparti en 2 groupes distincts à 109x, dominé par une étoile double assez brillante. Il contient des étoiles plutôt brillantes à perceptibles.
       
       
       A 23h Malik rentre dormir une demi-heure dans sa voiture.
       
       Le phare de la Tour Eiffel se montre gênant car je suis tourné à l'ouest pour ces dessins.
       
       Je connais encore un échec cette nuit, sur la comète Africano. Ne m'étant pas trop foulé pour préparer son repérage, j'ai voulu utiliser la carte d'Astrosurf Magazine mais me rends compte que finalement elle n'est pas assez précise par rapport à la brillance de la comète.
       
       Faisant fi de mon nez qui coule à cause du froid, je termine par des galaxies des Poissons.
       
       Observation 9027 : NGC315 et 311.
       75x, 150x. Malik a vu la plus brillante, NGC315, que je note considérablement faible à faible et vue dès 75x. Je remarque aussi NGC311 très faible à VI1, mais rate la troisième du groupe, NGC318, même à 150x.
       
       En cours de dessin, j'ai changé de crayon, impossible de tailler le précédent car la mine se casse sans arrêt.
       
       Des chouettes hulotte chuintent dans la nuit à la transparence perfectible.
       A minuit et demie je range tandis que Malik reste.
    • By biver
      Voilà ma dernière observation (télescopique) de 2019, la comète C/2017 T2 à 50km au sud de Paris avant l'arrivée du brouillard givrant...
      Estimation de magnitude: m1=10.2 au T407x72 (m1=10.5 sur photo), avec 10' de queue:
      T407x72:

      T07x135 et x350:

      Et en photo, toujours au T407 (71sec. de pose cumulées, avec la belle étoile rouge en bord de champ - déjà bien notée visuellement):

      Nicolas
  • Images