Michel Deconinck

Deux comètes dans le même champ

Recommended Posts

Au petit matin après avoir dessiné la comète C/2018 W2 (Africano) toujours très évanescente, je me suis rendu compte que les deux comètes 260P (McNaught) et C/2018 N2 (ASASSN) se croisaient à 20' seulement.

C'est un effet de perspective, on le voit bien à la direction des queues, la comète périodique 260P se trouve à une distance de 5 minutes lumière, ASASSN se promène à plus de 4 fois cette distance.

 

260P-2018N2_l.jpg.858d8d1e75b6d323711d7984a8a54b92.jpg

 

Les deux magnitudes sont similaires, approximativement +11.5

 

Bon ciel à vous tous 

Michel

 

  • Like 6
  • Love 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Conjonction de comètes, ça c'est extraordinaire ! Bien vu Michel !:x

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Ah chouette dessin.

Réveil ce matin vers 4h pour aller voir ce rapprochement de deux comètes du moment.

Bon manifestement, mon ciel de ville n'est pas la bonne solution pour les observer sereinement, mais cela fini par se faire.

Au  newton 250 et 24mm, 50x on repère aisément la zone et on commence à prendre ses marques, au 14 mm on commence à deviner de très faibles condensations une fois précisé leur position(skysafari  d'une grande aide sur ce coup là), mais elles ne se distinguent vraiment qu'au 7mm et quand même encore très faibles en vision indirecte, mais ça se voit. Des étoiles voisine de mag 14,5 se distinguaient à peu près avec la même facilité(difficulté ;) ).

 

Vivement qu'Holmes revienne nous faire un show :D

Edited by den b
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Joli coup Michel. On dirait un ballet de comètes qui se suivent. Il faudrait demander à Nicolas s'il a déjà vécu 3 comètes différentes dans un champ large, inférieur au degré par exemple.   Fabrice M.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aurais bien aimé avoir pu observer ce rapprochement, mais j'ai du partir en mission vendredi...

Sur la liste les_comètes F.Kugel a montré une photo avec 3 comètes dans le même champ, mais un peu plus faibles, surtout la 3e (m1 > 18?).

Je crois n'avoir pu observer que 2 comètes dans le même champ qui étaient les fragments d'un même parent  (141P/Machholz A et B en 2000), mais moins esthétique comme rapprochement...

Nicolas

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à vous tous.

 

Personnellement je le trouve bizarre mon dessin.

Il y a une particularité à ce croquis, j’avais bien détecté, facile, la direction de la queue de la comète 260P et deviné, plus compliqué, celle de C/2018 N2 en me basant sur une dissymétrie de sa coma ainsi que de la zone à peine plus brillante de son pseudo-noyau.

Mais…

Mais les directions ne correspondent pas à ce à quoi nous devrions nous attendre, en effet les queues ne sont pas parallèles entre elles.  Elles ne semblent pas venir du Soleil. 

Les distances des comètes par rapport à la Terre sont très différentes, en minutes lumière cela donne 5 pour 260P et quatre fois plus : 21 pour C/2018 N2.

 

Quelqu’un peut m’expliquer ? Nicolas ou Laurent peut-être ?

 

J’ai donc cherché des photos prises la même période et j’ai trouvé celle-ci prise la même nuit par Michael Jager (le découvreur de la comète 290P) qui montre les deux déplacements avec vitesses similaires, mais effectivement deux queues bien « gauches ».

 

Sur CloudyNights le 7 septembre  c'est un GIF un peu long à charger 

 

Et le lendemain elles se croisent depuis la Namibie, superbe photo par Gerald Rhemann :

 

Sur SpaceWeather le 8 septembre

 

Les deux comètes sont encore bien loin du soleil, je ne pense qu’une queue d’ion pourrait jouer dans la pièce.  Il reste la perspective, et les dépôts sur leurs orbites respectives, à cause de leurs deux mouvements propres encore assez lents.  Est-ce la raison ?

 

Merci de m'éclairer - si j'ose dire...

Michel

 

 

Edited by Michel Deconinck
  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bin ... si tridimentionellement elles sont éloignées et sur des orbites différentes, leur trainées respectives peuvent sembler être dans des directions diverses, de notre point de vue, qui n'est pas celui du soleil, non?

Il me semble qu'il faut aussi prendre en compte leur déplacement ... Mais je me trompe peut-être. Dans ce cas, je ne suis pas ta lumière. LOL 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello 😀

 

Quelle observation. C'est génial ! un grand moment astronomique ! 

 

BRAVO ! 

 

Fred 😊

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Michel Deconinck a dit :

Michael Jager (le découvreur de la comète 290P)

L'extrémiste des comètes : depuis les années 1990 avec ses photos au TP2415 hypersensibilisé publiées dans Pulsar jusqu'à maintenant, increvable le gars, il est sur chaque astre chevelu !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les planétariums donnent des queues orientées à l'opposé du soleil pour les deux comètes.

Vues pour le 8 septembre à 2h30 UTC

A comparer avec les vues de ce topic : http://www.astrosurf.com/topic/129488-260pmcnaught-et-c2018n2asassn-le-08092019/Clip_6.jpg.d82cf90a6384166dd736bb78c07a8987.jpg

 

 

Les plans orbitaux des comètes sont à 65° environ l'un de l'autre.

Deux vues héliocentriques à l'aide de astrosky, mais cela n'aide pas forcément ;)

Vue de dessus :

Clip_5.jpg.c582a9ddab98463fc3efb5f57757aa7e.jpg

 

Vue latérale oblique :

Clip_3.jpg.ce9ea26ee06faac5fe1d5326093ea5a0.jpg

 

Edited by den b

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Fred

 

Effectivement sur SkySafari Pro c'est la même chose,

iphone.jpg.204e1949a0582597a2b8e2d0c16b41ba.jpg

Stéphane c'est quand même difficile de se faire une idée en 3D, en tout cas vu d'ici.

Michel

Edited by Michel Deconinck
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, arch stanton a dit :

J avoue que c'est pas commun cette rencontre. 

C'est une première et je l ai raté. 

Bravo 

Ben moi aussi quel nul !!!! :(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce ne sont pas des queues ioniques mais des queues de poussières, donc qui suivent plutot la trajectoire des comètes que la direction anti-solaire (ou un intermédiaire entre les 2):

Les éphémérides (jpl) donne une queue de poussières à PA=178° (Sud) pour C/2018 N2

                                                                               et PA=240° (Sud-Ouest) pour 260P,

Ce qui est pas loin des photos qu'on voit sur la page d'à côté... (ou ici:

http://www.lesia.obspm.fr/comets/lib/display-obs1.php?Num=20984) et de ton dessin

 

Nicolas

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 10/09/2019 à 15:51, Michel Deconinck a dit :

J’ai donc cherché des photos prises la même période

Bah dans la section astrophotographie, on est quelque uns à avoir imagé la rencontre....

La mienne:260P-2018N2PSD.thumb.jpg.636c78bb5c0893bd7b3cfdf1b4007ddc.jpg

Les deux comètes n'ont pas la m^me trajectoire, et les queues de poussière suivent cette trajectoire...logique qu'elles ne soient pas parallèles.

Edited by Yoann DEGOT LONGHI
  • Like 1
  • Love 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By xavierc
       Estivales de Webastro à Aillon le Jeune (73), au sud-est du parking.
       45°38'33,78"N et 6°3'44,27"E
       Matin du 26 juillet 2019
       Dobson 508/1920
       
       6 dessins : 8846 à 8851
       
       Nous avons subi un orage très violent cet après-midi, avec la foudre qui est tombée sur les arbres à 200 mètres de nos tentes.
       L'air sentait le bois brûlé ensuite.
       
       Le ciel s'est dégagé magnifiquement vers 0h30, mais les éclairs d'orages voisins nous gêneront cette nuit. Ces derniers longeront le site toute la nuit, certains monteront même brièvement au zénith.
       
       Je rends visite à quelques nuages obscurs (plus paisibles que ceux de la journée) vers lambda de l'Aigle.
       
       Observation 8846 : B127.
       Barnard 127 est moyennement sombre, diffus, à 85x.
       
       
       Observation 8847 : B129.
       Barnard 129 est voisin du précédent. Je note son aspect assez diffus, ses bords flous à 85x.
       
       
       Je change de type d'objet en restant dans la même constellation, ayant au menu une nébuleuse planétaire.
       
       Observation 8848 : NGC6852.
       85x, 276x, 402x. Je la vois tout de suite, considérablement faible et petite à 85x. A 276x, son anneau est visible, mieux avec le filtre Oxygène 3 (O3).
       Elle répond très bien à ce filtre d'ailleurs.
       La turbulence est assez importante (3 à 4 sur l'échelle à 5 niveaux de Ciel Extrême).
       
       
       Je montre M57 à mes voisins puis je poursuis mes dessins dans la Lyre, dans le secteur que je n'avais pas pu terminer hier à cause de la fatigue.
       
       Observation 8849 : NGC6695.
       Elle est faible et montre à 201x quelques nodosités à la limite de la vision indirecte (VI4 à 5).
       
       
       Le vent est plus fort.
       A 3 heures, la Lune décrue à moitié est cachée par les nuages des orages à l'Est.
       
       Observation 8850 : NGC6703.
       Je n'ai pas pu la dessiner hier dans la foulée de sa voisine NGC6702 à cause de la fatigue. Manque maintenant réparé!
       Son centre plutôt faible lui donne son aspect condensé à 201x, son halo diffus étant considérablement faible.
       
       
       Je termine sur un autre univers-île en plongeant avec le Dauphin dans l'Océan Céleste.
       
       Observation 8851 : NGC6956.
       Je l'aperçois dès 85x, collée à une étoile.
       Grossie 201x, elle est faible, très diffuse. Une spire est soupçonnée 50% du temps en vision indirecte (VI3).
       
       
       L'aube arrive sur ces entrefaites.
       Je suis fatigué, et le seul encore éveillé sur le site d'observation.
    • By petitprost
      https://www.sciencesetavenir.fr/espace/systeme-solaire/une-nouvelle-comete-interstellaire-decouverte_137295
    • By symaski62
      http://www.aerith.net/comet/catalog/2017K2/2017K2.html
       
      https://fr.wikipedia.org/wiki/C/2017_K2_(PANSTARRS)
       
      Diamètre du noyau :  18 km
       
      Object Data Page  ( https://ssd.jpl.nasa.gov/horizons.cgi )
       
      JPL/HORIZONS PANSTARRS (C/2017 K2) 2019-Sep-16 09:05:37 Rec #:90004309 (+COV) Soln.date: 2019-Aug-30_07:15:46 # obs: 1637 (2013-2019) IAU76/J2000 helio. ecliptic osc. elements (au, days, deg., period=Julian yrs): EPOCH= 2458297.5 ! 2018-Jun-28.0000000 (TDB) RMSW= n.a. EC= 1.000356591340322 QR= 1.807447853414116 TP= 2459934.3926858259 OM= 88.24602693680218 W= 236.0565228160738 IN= 87.54582022887195 A= -5068.681285927102 MA= -.0044707646256383 ADIST= 9.999999E99 PER= 9.999999E99 N= 2.731E-6 ANGMOM= .032709058 DAN= 8.19059 DDN= 2.31977 L= 271.8862335 B= -55.9785284 MOID= 1.10018003 TP= 2022-Dec-20.8926858259 Comet physical (GM= km^3/s^2; RAD= km): GM= n.a. RAD= n.a. M1= 6. M2= n.a. k1= 6. k2= n.a. PHCOF= n.a. COMET comments 1: soln ref.= JPL#26, data arc: 2013-05-12 to 2019-08-22 2: k1=6.;  
      m1 = 1.0 + 5 log d + 10.0 log r   (bleu)  =>  total
       
      m1 = 6 + 5 log d + 6 log r  (rouge) => noyau 
       

    • By xavierc
       Estivales de Webastro à Aillon le Jeune (73), au sud-est du parking.
       45°38'33,78"N et 6°3'44,27"E
       Matin du 25 juillet 2019
       Dobson 508/1920
       
       6 dessins : 8840 à 8845
       
       J'ai installé le télescope après avoir dormi 2 heures, la route ayant été longue depuis Paris.
       Du coup je suis opérationnel à 1h30 mais le ciel s'est dégagé tard.
       La Lune en dernier quartier étant levée, j'observe à l'opposé.
       
       Je vais faire simple pour la première nuit, des galaxies de la Lyre, donc une toute petite zone du ciel.
       
       Observation 8840 : NGC6675.
       Vue dès 85x, elle est faible et très diffuse à 201x.
       
       
       Observation 8841 : NGC6663.
       Cette galaxie très faible et diffuse montre son centre un peu plus brillant à 201x.
       Issam dit Kiwi74 est passé me souhaiter une bonne nuit. On dirait que je suis le seul qui observe encore à 2h30.
       
       
       Observation 8842 : NGC6646.
       Vue tout de suite à 85x, elle est condensée et considérablement faible, observée avec un seeing moyen à 201x (3 sur 5).
       
       
       Un petit vent d'ouest se fait sentir.
       
       Je me repose un peu dans l'auto garée pas loin.
       J'entends pour la première fois les aboiements plaintifs des chiens de traîneaux de l'élevage en contrebas au Sud-Est, qui hurlent à la bouffe. On se croirait avec des loups dans Croc-Blanc. On accède par une petite route au virage en dessous à cet élevage.
       
       Observation 8843 : NGC6685.
       Elle reste petite à 201x, évoquant une faible étoile très floue.
       
       
       Observation 8844 : NGC6686.
       Je la trouve pas loin de la précédente et plus facile.
       A 201x, elle semble considérablement faible.
       
       
       J'ai commencé la nuit en pull, mais là à presque 4 heures du matin, il est temps de rajouter le gros manteau d'hiver par-dessus.
       J'observe une dernière galaxie de la Lyre avant que la fatigue me rattrape.
       
       Observation 8845 : NGC6702.
       Je la repère à 85x avec NGC6703 dans le même champ.
       A 201x elle se retrouve seule, considérablement faible.
       
       
       Habituellement, j'embraye sur la seconde pour un autre dessin, mais là à 4h10, je sens la main ferme de l'inéluctable sommeil se poser sur mon épaule, et je pars dormir une demi-heure dans la voiture.
       A mon réveil, c'est l'aube, je remballe les petites affaires et bâche le télescope.
    • By Rdj22
       
       
      bonsoir à toutes et tous,
      voici pour ceux qui n'ont pas eu la chance d'assister à ce rapprochement, une petite animation du déplacement de nos deux comètes du moment que j'ai pu immortaliser cette nuit,
      le fichier peut être assez long à se charger...
       
      même si le ciel n'était pas totalement transparent, il est resté découvert durant toute la durée de mes acquisitions, c'est donc le montage de 61 images de 4 minutes composées chacune par des prise de 60 s, 
      ces acquisitions ont débuté à 2h07 et se sont terminées à 5h23
       

       
      je joint aussi l'image résultante  de ces 196 minutes (simple addition des images brutes avec ASTROART et adoucie sous PS) qui met en évidence la trajectoire des deux visiteuses ... il y a quelques galaxies dans le fond de ciel dont UGC1955 en bas à gauche de l'image.
       
       

       
      champ CCD orienté tiré de la carto de PRISM:
       

       
      bonne soirée à vous tous 
       
      matériel utilisé:
      ASI 1600mm derrière un 300mm f/d 6.2 (+ paracorr 2) sur NJP 160
      196 poses de 60s - autoguidage avec ASI 120mm sur DO ZWO
      pilotage et prises de vues: PRISM
      GIF effectué avec PS
       
  • Images