Anton et Mila

M57 et Lambda Cygne

Recommended Posts

Les nuits se suivent et ne se ressemblent pas heureusement. Du 10 au 11 Seing minable et hier soir du 11 au 12 excellent vers 2h00. Ma monture faisant des siennes avec stellarium je suis passé au visuel et bien m'en a pris. J'ai poussé l'Apo 150/1200 dans des derniers retranchements.  TV Plossl 8mm "made in Myriam" et Baader classic ortho 6 mm sur nébuleuse de la Lyre. A 150 et 200x l'anneau est parfaitement bien visible malgré la forte lune. Le  fond du ciel bien noir. Par moment, il me semblait voir des points lumineux mais furtifs dans l'anneau. Pas de dessin désolé. Puis Lambda Cygne écartement 0.92" positionné presque au Zenith. Même oculaire mais avec barlow TV 2x et 3x en 31.75mm.. Cest bien la première fois que je vois parfaitement le couple presque 100% du temps, ainsi que la séparation de la binaire  avec un filet sombre. La principale parfaitement ronde et la seconde plus faible sur le premier anneau de diffraction avec une forme ovoïde comme sur mes clichés. Les images étaient nickel à 300, 400, 450 et 600X....Il me semble l'avoir vue à  200x fois mais je ne suis pas sûr. Voilà une nuit qu'il ne fallait pas rater. Ceux qui ont imagés la Lune devraient avoir fait de beaux clichés malgré la hauteur sur l'horizon. Positionné du mauvais côté,  je n'ai pas bougé l'ensemble.....

 

Bon ciel à vous....

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Salut,

 

hier vers 02h00 tu veux dire ce  matin ? ;)

Je suis sorti hier soir aussi uniquement à la FC-100 because la lune, sur Jupiter et quelques doubles. C'est vrai que c'était calme, et les étoiles bien piquées !

Sur la Lyre j'ai déjà perçu (par hier soir) des différences de luminosités sur l'anneau, avec les bords externes plus brillants sur une fine épaisseur, à la FC-100.

Avec ce dernier instrument hier soir je n'ai pu séparer une double du Dragon à 1''1 environ, elle était en cacahuète (perçu à 148 X et confirmé à 211 X), mais les composantes présentaient un éclat différent. C'est ma limite pour le moment de résolution, sur des astres plus équitables, dans l'Aigle je crois. Par contre bizarre une autre double à 1"6 n'était pas du tout allongée ni rien.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui 2h00 ce matin. Ici en Seine et marne, c'était flagrant, pourtant il y avait eu un passage nuageux avant. J'ai failli plier bagages. Puis ciel clair et très calme. Véga immobile vers 2h00 local. Cela ne se produit pas souvent. Du coup, cela facilite certaines observations. Autre indicateur: J'ai rarement le premier anneau visible dans l'APO, ou alors très faiblement et partiel. Hier soir, il faisait tout le tour et très très fin, ce qui m'a permis de bien voir le secondaire plus faible en surimpression ovale.

Avant hier, pas de séparation possible avec turbulence, mais bizarrement, epsilon 1 et 2 Lyre à 2.5" parfaitement stables la même nuit. C'est à n'y rien comprendre avec le seing.

Edited by STF8LZOS6

Share this post


Link to post
Share on other sites

rhâaa ! pas moyen de la dédoubler hier soir ,pourtant c'était stable ! T 250 F4 à 320x

J'ai tenté aussi au 450 il y a longtemps...rien ! elle doit être dans les anneaux ! 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec Lunette APO 150 et Mak STF 200, elle est pile poil sur le premier anneau. Je me souviens avoir eu plus de mal avec le mak, plus utilisé depuis 1 an environ, mais la turbulence joue pas mal. Ce ne doit pas être simple avec un premier anneau encore plus prononcé.....attend une turbulence faible, et un premier anneau continu. La tu vas l'avoir....tu peux aller voir l'image que j'ai faite dans le blog....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci !

Je retenterai avec la grosse Bertha un soir sans turbu ! 

Je crois aussi (mais je peux me tromper) que l'obstruction joue beaucoup dans la luminosité des anneaux..

Edited by crabe
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais avec ton diamètre cela doit passer largement avec une bonne collimation et faible turbulence. Moi, je suis en limite. Peut-être encore 0,1" de moins, voir 0,2" si les composantes sont de même éclat, après ce sera mission impossible, mais je n'ai pas encore testé. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hier soir petite séance de doubles dans Cassiopée, dos à la Grosse, avec la FC-100. C'était assez stable mais moins qu"il y a 2 soirs.

 

BU 258 (6,5 / 8,8 et 1"5) finement séparée à partir de 148 X, pas à 92 X

BU 396 (mag 6,1 / 8,6 et 1"'3) non séparée

STF 185 (mag 6,8 / 8,6 et 1"1) non séparée

A 816 (mag 7,4 / 7,8 et 0"9) perçue ovalisée à 148 X et nettement allongée à 211X. L'image était un peu floue et manquait de peps, d'éclat à ce grossissement, de finesse. J'ai bien senti que c'était peut-être la turbu qui limitait et empêchait de sortir les 2 petites billes. J'ai quand même été bluffé de ce résultat !

Pour les 2 précédentes on voit bien que c'est la différence de magnitude qui pèche.

Edited by etoilesdesecrins

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 55 minutes, etoilesdesecrins a dit :

Pour les 2 précédentes on voit bien que c'est la différence de magnitude qui pèche.

C'est pour cette raison que je pense avoir plus de mal avec le Maksutov 200 obstrué à 33% par rapport à l'APO 150. Mais quand les composantes sont égales, le mak devrait être devant....c'est bien tu arrives à voir sans grossir trop, mais je pense que tu peux encore monter en G...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les doubles inégales serrées ne sont pas faciles.

Cet après midi, j'ai triché sur dzeta d'hercule : http://www.astrosurf.com/topic/123016-quelle-magnitude-détoile-en-observation-diurne/?do=findComment&comment=1710419

 

Citation

Un ciel un peu meilleur en fin d'AM et retour sur dzeta d'hercule.

2,5 magnitudes d'écart et 1,4 " de séparation, cela ne simplifie pas la tâche et manifestement la secondaire est bien cachée dans le premier anneau d'airy et même à 500x, pas moyen de la distinguer.

Alors j'ai triché , en déplaçant l'étoile dans le champ à l'opposé de la secondaire, la coma affaiblit l'anneau du coté de la secondaire et finalement cette dernière apparait toute minuscule et faiblarde tout près de la primaire toute comateuse.

Faut que je retente la manip de nuit voir si cela fonctionne aussi bien ;) 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce genre de manip dépasse actuellement mes compétences. Mais je dirai que tous les moyens sont bons. J'ai dans le tuyau d'imager un jour Sirius, mais il va falloir la jouer fine le bon jour. Je n'ai pas encore pensé comment. Tu avais quoi comme hauteur sur l'horizon pour ta tentative?

La hauteur est importante dans ce genre de manip, du moins je pense, aussi ai-je l'espoir de faire un jour Dubhé mais près du zénith, dans quelques mois.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, belle prise effectivement.

 

J'ai ré-essayé  de nuit hier et le décentrement pour affaiblir l'anneau d'airy  fonctionne aussi très bien.

la secondaire de zeta herculis repérée à 300x assez facilement après décentrage du bon coté donc pour affaiblir l'anneau.

Je suis allé ensuite sur lambda cygni et il m'a quand même fallu grossir à 500x, mais et j'ai repéré la secondaire même avec l'étoile centrée, la décentrer ensuite m'a permis de confirmer.

Quelques schémas sur le site altaz permettent de visualiser cet affaiblissement : http://www.astrosurf.com/altaz/collimation.htm#aberration

 

Il y a 15 heures, STF8LZOS6 a dit :

Tu avais quoi comme hauteur sur l'horizon pour ta tentative?

Si tu parles de Sirius, à Rennes elle passe à 25°au méridien et je l'observe en général à ce moment car j'ai un créneau assez étroit à cette hauteur entre le toit du voisin et mon cerisier.

Edited by den b
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, den b a dit :

Si tu parles de Sirius

Non je pensais à ZETA Herculis car elle commence à être loin du zénith...bon maintenant je suis peut-être un peu trop perfectionniste. J'attends si possible les passages au méridien pour faire ces images.

Pour Sirius, je l'ai vu par un jour de très bonne stabilité un soir, mais sinon, c'est quasiment impossible avec la turbulence et 150mm. J'attends les mêmes conditions pour réussir une image, mais avec une camera orientée avec un couple étalon. Sinon, cela ne vaut rien à mes yeux pour ce type de couple très difficile. Et il faut que je le fasse avec ADC pour ne pas avoir l'allongement dans le sens nord/sud de l'étoile au méridien avec la dispersion atmosphérique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A

il y a une heure, STF8LZOS6 a dit :

Non je pensais à ZETA Herculis car elle commence à être loin du zénith..

A 18h, elle est encore à une heure avant le passage méridien(70°de hauteur) ;)

Et de nuit à 22h elle est encore à plus de 50 ° de hauteur.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By xavierc
      Dobson 508/1920
      Champ des tentes canadiennes au domaine de Pradines, camping de Lanuejols dans le Gard.
      4 dessins : 9279 à 9282.

      Cette nuit ou plutôt ce matin, le ciel s'est dégagé à 4h donc quasiment à l'aube. Le temps d'être opérationnel il était 4h30.
      J'observe rapidement des galaxies Arp de Pégase, puis d'autres galaxies de cette constellation jusqu'à l'aube.

      Observation 9279 : NGC7236/7/7C ou Arp169.
      85x, 201x, 276x. NGC7236 est considérablement faible, NGC7237 faible, et NGC7237C vue VI1. Les 2 plus brillantes sont déjà séparées serrées à 85x.
      Voilà 3 galaxies en interaction cataloguées sous le numéro 169 du catalogue Arp.


      Observation 9280 : NGC7328.
      85x, 201x, 276x. Elle est déjà vue à 85x. Elle est considérablement faible, avec un allongement évident. Des nodosités difficiles se devinent à 276x.


      Observation 9281 : NGC7348.
      85x, 201x. Elle est faible mais est facile à 85x. Je détecte qu'elle est allongée mais ce n'est pas facile à voir car elle s'efface dans l'aube.


      Une chouette se fait entendre.
      Je termine dans la même zone de ciel dans les Poissons sur Mars qui grossit au fur et à mesure des nuits.

      Observation 9282 : Mars.
      Diamètre 16,8". Méridien central 32°. 631x, sans puis avec filtre rouge W23A.
      Turbulence 4 sur 5. La turbulence étant trop gênante, le filtre rouge se montre encore salvateur. j'observe la même zone que la dernière fois et une autre vers le pôle Nord. Les contrastes demeurent faibles sur cette partie du globe. Je remarque un golfe dirigé vers la calotte polaire sud.


      L'aube civile est survenue quand je termine mon dessin, et les nuages sont revenus depuis la moitié du dessin, j'observais donc à travers par moments.
      Je suis quand même content d'avoir tenté le coup.

      Pour finir ce CROA, voici quelques photos touristiques de la veille pour finir de présenter les visites faites depuis 2 nuits bâchées.

      C'est la visite des magnifiques Gorges de la Jonte dans le Causse Noir.





      Village Le Truel dans les Gorges





      Cultures en terrasses


      Le Truel vu de la Maison des Vautours


      Peyreleau au bout des Gorges



      Tour de l'Horloge de Peyreleau






      Peyreleau est au croisement des Gorges de la Jonte et du Tarn


      Panorama désolé mais magnifique du Causse noir au sud des Gorges de la Jonte

    • By xavierc
      Dobson 508/1920
      Champ des tentes canadiennes au domaine de Pradines, camping de Lanuejols dans le Gard.
      1 dessin : 9278.

      Cette nuit sera bien plus courte que la précédente, malheureusement.
      Le ciel est d'abord partiellement dégagé.
      Il fait bon, je n'ai pas eu besoin de mettre le pull, juste le manteau ouvert afin d'avoir à portée de main les oculaires dans ses poches.

      J'ai d'abord tenté un amas ouvert du Sagittaire mais vite couvert par les nuées.
      Puis j'ai réussi à coucher sur le papier une galaxie de Pégase à l'opposé des nuages.

      Observation 9278 : UGC12667.
      Elle est vue dès 85x. Elle est très faible à faible à 201x, diffuse, sans structure particulière.
      Je l'avais confondue avec une galaxie Arp du secteur au début et cataloguée comme telle.


      Un nuage est arrivé dessus à la fin du dessin et le ciel s'est vite bâché.
      J'ai veillé sans constater d'éclaircies suffisantes et surtout un orage a noyé mes dernières espoirs de la nuit à 3h.

      La météo est décidément fantasque ici pendant ces vacances.
      D'ailleurs les 2 nuits suivantes seront bâchées.

      J'en profiterai pour faire quelques visites touristiques, dont voici quelques photos :

      L'Abîme de Bramabiau le 16 août.











      Lanuejols le village à côté du camping, le 16 août.




      Randal Bisons, un élevage de bisons à Lanuejols le 16 août.


      Le chariot tiré par un tracteur pour approcher en sécurité les bisons





    • By xavierc
      Bonjour

      Pour vous souhaiter un bon début d'année, neigeux ici, voici la suite des vacances estivales!

      Dobson 508/1920
      Champ des tentes canadiennes au domaine de Pradines, camping de Lanuejols dans le Gard.
      12 dessins : 9266 à 9277.

      Après avoir répondu aux questions astronomiques d'une dame, j'entame une bonne nuit d'observation à 22h.

      Je ne trouve toujours pas la comète Howell dans la Vierge bien qu'ayant commencé plus tôt, à cause d'un nuage lancinant mal placé.
      Par contre je pointe Panstarrs dans le Bouvier.

      Observation 9266 : comète Panstarrs C/2017 T2.
      85x, 201x. Je l'ai vue tout de suite à 85x, puis confirmée à 201x. Je l'ai placée sur mon dessin à 22h29.
      Elle est considérablement faible à faible, diffuse. Son mouvement est visible lors du dessin.


      Cette constellation du Bouvier reçoit d'ailleurs la visite de 3 comètes en ce moment.
      La suivante pointée est Lemmon.

      Observation 9267 : comète Lemmon C/2019 U6.
      85x, 138X, 201x. Elle aussi est immédiatement vue à 85x Ses limites sont imprécises. J'ai détecté comme une barre vue VI3 dedans. Son centre reste discret.
      Elle est très diffuse et très faible, sans sembler se déplacer lors de l'observation.


      Et ensuite la fameuse Neowise du mois dernier qui a perdu de sa superbe.
      Un nuage bas gêne parfois pour son observation, et la comète touche quasiment les arbres à la fin du dessin.

      Observation 9268 : comète Neowise C/2020 F3.
      85x, 201x. Elle est faible au chercheur 9x50. Au télescope, elle reste brillante bleu ciel, mais ce n'est plus la flamboyance du mois dernier. Je place son "noyau" à 23h12 bien qu'il n'y ait plus de véritable noyau marqué, et la queue diffuse ne m'apparaît plus qu'en vision indirecte VI3 à 4 (25% à 50% du temps).


      Après 2 échecs sur des petites nébuleuses planétaires car ça turbule trop à 402x, je me rabat sur quelques galaxies d'Hercule.

      Observation 9269 : NGC6661.
      Vue à 85x, elle reste petite, considérablement faible mais contrastée à 201x. A 402x ça turbule trop pour en voir davantage.


      Observation 9270 : NGC6658.
      201x. Elle est faible à très faible, et je la note très effilée.


      Je tente ensuite de détailler quelques galaxies du catalogue Arp dans Hercule.

      Observation 9271 : PGC59113 ou Arp208.
      201x, 276x. Cette galaxie très faible à VI1 du catalogue Arp est avare de singularités, dure à détailler. Elle me semble double.


      J'ai mal aux pieds à 1h30, ça arrive parfois avec l'escabeau si je ne redescends pas assez souvent me dégourdir les pieds entre 2 dessins.

      Observation 9272 : UGC10491 ou Arp125.
      Voilà une autre Arp pas évidente à détailler. Elle comporte à 201x 2 galaxies en interaction, vues VI1 pour l'incurvée et VI2 pour l'autre. Des nodosités sont visibles dans la plus grande à 276x.


      Des gens sont venus au camping à dos d'ânes ce soir, et ces derniers braieront par 3 fois cette nuit, ce qui nous change du train qui sifflera 3 fois.
      Je peux vous dire que la première fois ça fait sursauter, ils sont à 300-400 mètres dans le pré au nord-ouest et ils ont du coffre!

      Après 3h du matin, c'est les galaxies du Verseau, dont quelques Arp qui sont à l'honneur.

      Observation 9273 : NGC7585 ou Arp223.
      201x, 276x. Son centre brillant est auréolé d'un halo faible. Elle est très diffuse, les détails sont incertains.


      Le papier à dessin est mouillé, de la buée arrive puis part du miroir secondaire sans que j'aie à agir.
      La Lune s'est levée à 3h15.

      Observation 9274 : NGC7576.
      201x. Pas loin de la précédente, elle est plutôt faible, comme une étoile floue.


      Observation 9275 : NGC7592.
      201x. Celle-ci est faible et granuleuse.


      Une chouette expressive rompt le silence de la nuit.

      Je pointe une galaxie de la Baleine à 4h.

      Observation 9276 : NGC309.
      201x, 276x. Elle me déçoit un peu, sa structure spirale est à peine esquissée, VI5, tandis que la galaxie est faible et diffuse.
      Mais il est vrai que la buée devient gênante, ainsi que la Lune. Cette dernière nous gratifie d'une belle conjonction avec Vénus.


      Les ânes s'excitent.

      Je termine la nuit avec une galaxie du Poisson Austral, constellation assez haute ici pour l'explorer contrairement à la Seine et Marne.

      Observation 9277 : NGC7294.
      A 201x, cette dernière galaxie très faible demeure petite.


      Fatigué, je m'endors à 4h50. Afin de ne pas faire de bêtises lors du rangement, je me repose dans la voiture pour finalement remballer à 5h15.
      Ca serait par exemple dommage de remettre la boîte de protection du miroir secondaire avant le couvercle sur le primaire...
    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Habituellement je fais un petit récapitulatif comme tous le monde, avec un niveau jamais atteint en imagerie avec un achromat de ce diamètre. notamment Mars et puis Vénus à F/D 50, et Mercure une première et pas dans l'ombre du soleil.
      ATTENTION il y a un "loup" dans l'image de la carte, c'est facile à trouver mais il ne faut pas se tromper
       
      DESSINS ASTRO:
      Lune -15
      CP  1
      Vénus 2
      Mars 1
      Jupiter 1
       
       
      IMAGERIES ASTRO:
      Lune 79
      Jupiter 8
      CP 1
      Mars 7
      Mercure 1
      Saturne 8
      Soleil 2
      Vénus 11
       
      VISUEL ASTRO:  (beaucoup !)
       

       

       
      Bon ciel astronomique !
    • By xavierc
      Dobson 508/1920
      Champ des tentes canadiennes au domaine de Pradines, camping de Lanuejols dans le Gard.
      7 dessins : 9258 à 9264.

      Cette nuit ce sont des nuages orographiques gênants qui testeront ma résilience.
      J'ai attendu 23h pour avoir un ciel partiellement dégagé.
      Je dessine des galaxies de la Lyre quasiment au zénith.

      Observation 9258 : NGC6745.
      85x, 201x, 278x. Elle est vue dès 85x, clairement allongée à ce grossissement. Je la note considérablement faible à faible, avec une étoile dedans, et des nodosités à 278x.


      Observation 9259 : NGC6792.
      85x, 201x. Elle aussi est repérée à 85x. Elle m'apparaît diffuse, faible à très faible.


      A minuit et demi, hormis Serge, les autres astrophotographes ont remballé à cause des nuages intermittents.
      Une chouette rompt le calme de la nuit de ses hululements.

      Après une pause toilettes, je pars observer des galaxies d'Hercule.
      Le papier à dessin mouillé témoigne de l'humidité de cette nuit, en corrélation avec la formation de ces nuages orographiques.

      Observation 9260 : NGC6301.
      201x. Elle est très faible et très diffuse.


      J'observe un groupe de galaxies d'Hercule à côté de M92, lui-même zieuté magnifique au passage, mais déjà dessiné au 508.

      Observation 9261 : NGC6323.
      85x, 201x. Repérée à 85x, elle est diffuse. Elle est très faible quand les nuages ne gênent pas.


      Observation 9262 : NGC6332.
      85x, 201x. Cette galaxie est visible faible et diffuse à ce s2 grossissemeents. En vision indircete elel me semble allongée.


      Observation 9263 : NGC6329.
      85x, 201x. Elle aussi est vue dès 85x. Elle est considérablement faible à faible, par contre sa forme reste indécise.


      Observation 9264 : NGC6336.
      201x. Elle est basse, faible et allongée.


      A 3h la Lune gêne et joue à cache-cache avec les nuages à l'Est.
      les galaxies sont basses maintenant, m'obligeant à changer de coin de ciel.
      Mais à 3h45 alors que je consulte mon programme d'observation pour sélectionner une autre zone d'observation, la fatigue me fait perdre une heure d'observation, je pars récupérer dans la voiture.

      Comme par hasard à mon retour les nuages ont recouvert une grosse partie du ciel.
      Là c'est mort, trop proche de l'aube pour espérer une éclaircie durable, je remballe à 4h50 et je constate une fois encore l'humidité sur les affaires.

      Pour finir, quelques photos de la visite de la grotte de Dargilan le 13 août :

      La grotte se situe dans les Cévennes sur le Causse Noir en bordure des Gorges de la Jonte



      Elle fut découverte en 1880 par Sahuquet, un jeune berger qui poursuivait un renard.
      C'est la première grotte ouverte au public, en 1890, soit 2 ans après son exploration par Edouard Alfred Martel, le fondateur de la spéléologie.




      La plus grosse stalagmite de la grotte, 19 mètres de haut.


      Et le mur des Méduses, long de plus de 200 mètres pour 19 mètres de hauteur




      Le chemin des Douaniers à la sortie de la grotte longe les Gorges de la Jonte jusqu'au parking supérieur


      Et en revenant, la petite ville de Meyrueis :







       
  • Upcoming Events