• 0
AlbeAlbe

Barlow ou oculaire ?

Question

Bonsoir à tous. Encore une petite question. Que privilégiez vous pour l’observation planétaire ? Un oculaire petit (2,5 mm) ou bien un oculaire un peu plus grand avec une Barlow ? Ou alors un 2,5 mm avec Barlow...

je vois beaucoup d avis divergents partout. Qu en pensez vous ?

et autre question, qu utilisez vous pour nettoyer vos oculaires ?

 

merci !

Share this post


Link to post
Share on other sites

14 answers to this question

Recommended Posts

  • 0

Bonjour

 

C'est une bonne question, mais peut-il y avoir une seule réponse idéale ?

A mon avis, ce n'est pas sûr...

 

Un excellent oculaire, associé à une excellente barlow -attention au budget..._

peuvent donner un résultat satisfaisant.

On a cependant, à mon avis toujours, intérêt à minimiser le nombre de lentilles

entre ... l'objet extragalactique et l'oeil de l'observateur : un bon oculaire fut-il

de courte focale, me semble meilleur qu'un empilement de lentilles.

La barlow permet cependant d'obtenir une focale assez courte en employant

un oculaire de focale moyenne dont la lentille d'oeil est souvent "plus commode"

bien que l'équation personnelle de l'observateur soit très variable.

 

Stricto sensu, la barlow est un accessoire photographique, à l'origine, pour

obtenir une image de "bonne taille" sur le capteur, fut il du TP 2415, H, forcément H

 

Bien sûr, attendre d'autres avis

 

Le "purosol" est un produit renommé. un bon produit "à vitre" en très petite quantité

est aussi possible. Il faut être très précautionneux, et éviter tout risque de rayure.

Eliminer les poussières avant toute intervention, est souhaitable (soufflette)

 

Là aussi, attendre les autres avis

Bon ciel

Edited by bruno beckert

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
  • 0

Pour le nettoyage, évitez de trop nettoyer les optiques inutilement, ce n'est pas un peu de poussière qui gêne pour l'observation.

Il faut nettoyer en cas de trace Grasse de doigts ou de poussières gênantes visible en observation sinon mieux vaut éviter.

 

Un oculaire de 2,5mm tu ne le sortiras jamais, ça te donne un grossissement de X480, sur un 200mm c'est au dessus de ses capacités et c'est un grossissement rarement utile à cause des turbulences.

 

Sinon je rejoind Bruno, la barlow c'est chaqu'un ses goûts, mais si tu optes pour une barlow il faut quelle soit de bonne qualité ainsi que l'oculaire auquel tu la couples.

Je pense qu'il serait plus judicieux de remplacer ton plossl 9mm par un oculaire grand champ aux alentours des 9-13 mm pour le cp car le planetaire c'est bientôt fini pour cette année.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Pour nettoyer tes oculaires, pense à une simple poire nasale ou d'oreilles qui s'achète dans le coin des bébés en pharmacie.

Un oculaire de qualité genre televue n'impacte pas la qualité de l'image.

Peux-tu me rappeler, s.v.p. la focale et le diamètre de ton téléscope ?

PSX_20190914_160156.jpg

Edited by MCJC
Image
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

200 mm et 1200 de focale

Il ne te sera pas possible, à moins d'un ciel exceptionnel, d'utiliser un oculaire 2.5 mm. 

Ta focale est à 1200. Tu ne peux pas grossir plus que deux fois ton diamètre. Donc, impossible de grossir plus que 400 fois. En fait, tu peux dépasser légèrement le 2 X diamètre (2D) s'il n'y a pas de turbulence. Et ça c'est rare.

Avec ton oculaire 2.5, tu grossis de 480 (1200÷2.5=480). C'est beaucoup. Peut-être trop. Avec la barlow, tu doubles le grossissement (2X480=960). C'est énormément plus que 400 donc absolument impossible même sous un ciel parfait.

Ta barlow, tu pourras l'utiliser avec un oculaire 6 et plus (6,7,8,9,10,11, etc)

Edited by MCJC

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Le 13/09/2019 à 22:59, AlbeAlbe a dit :

Que privilégiez vous pour l’observation planétaire ? Un oculaire petit (2,5 mm)

 2.5mm :D ? sauf à avoir le miroir du pic du midi, le grossissement est énormément énorme… En ce moment je ne crois pas dire une hérésie en affirmant que les planètes son pourries en dessous de 15mm max. 2.5mm, tu fais quoi ? un pâté immonde… J'ai un 5.5 ES 100°, pourri de chez pourri pour toutes les observations planétaires, par contre à focale plus grande (16, 20 ou 28), là tu as quelque chose de potable… quant au CP on n'en parle même pas, le 2.5... Euhhh !

 

Bonne soirée

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Le choix entre barlow et oculaire courte focale est aussi lié à la facilité d'utilisation.

avec une barlow on peut être amené à  faire une grosse correction de mise au point ce qui peut faire perdre le pointage à fort grossissement. Avec une powermate on conserve la MAP ... Avec un oculaire de courte focale il faut aussi verifier l'ecart de MAP,  le top c'est d'avoir des oculaires parafocaux.

 

L'argument de ne pas prendre une courte focale car il ne sera utilisable que 1 à 2 fois par an est à relativiser.  ça dépend du site d'observation que l'on utilise (pas besoin d'être au Restefond pour ne pas avoir de turbu) et du nombre de nuits d'observation.

Dire qu'on ne peut pas grossir à plus de 2x le diamètre est faux, ça dépend de la turbu, de la collimation  et de l'optique, mais qd tout est réuni  on peut aller au moins à 3D (par exemple http://www.astrosurf.com/magnitude78/astrodessin/st_veran/observations.html).

Donc, qd c'est stable et que l'on veut aller chercher du détail, il ne faut pas être  limité et 2x le diamètre n'est pas déconnant.

 

Nota : qd un oculaire est sale, il faut le nettoyer et on ne le fait jamais assez (un coup de soufflette pour les poussières et du PQ + ajax vitre n'abimera rien ). En général, c'est pas une ou 2 poussières sur la lentille de sortie qui dégrade l'image (il faut que cette poussière soit sur le plan focal , dans l'oculaire), par compte je connais certains qui nettoient plusieurs fois leurs oculaires  pdt la nuit  pour éviter la diffusion des traces grasses de cils .

 

yannick

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 4 heures, yp a dit :

Dire qu'on ne peut pas grossir à plus de 2x le diamètre est faux, ça dépend de la turbu, de la collimation  et de l'optique, mais qd tout est réuni  on peut aller au moins à 3D (par exemple http://www.astrosurf.com/magnitude78/astrodessin/st_veran/observations.html).

Donc, qd c'est stable et que l'on veut aller chercher du détail, il ne faut pas être  limité et 2x le diamètre n'est pas déconnant.

 

Il y a 17 heures, MCJC a dit :

En fait, tu peux dépasser légèrement le 2 X diamètre (2D) s'il n'y a pas de turbulence. Et ça c'est rare.

Pour atteindre un 3D, il faut que tout soit extraordinaire et exceptionnel. Dans l'exemple que tu donnes, il est écrit que le télescope est un Cassegrain. C'est probablement un Schmith. Un Schmith coûte pas mal plus cher qu'un Newton et pas mal plus cher qu'un Maksutov pour le même diamètre. En plus, les oculaires sont des Mahler et des Ethos. On est ici avec des oculaires d'excellence. C'est plus que de la qualité, c'est le top de la qualité. Et malgré la qualité, il faut encore qu'il n'y ait pas de turbulence.

 

Bref, le grossissement qu'on peut obtenir est de 2D ou un peu plus dans de très bonnes conditions. Pour atteindre 3D, il faut l'excellence de l'optique en plus de l'absence de turbulence. Et l'excellence de l'optique coûte  vraiment très cher. 

Et si on a un appareil de moindre qualité, comme mon Meade 90 Infinity, on sera pas capables (même dans de bonnes conditions du ciel) d'atteindre 2D. J'obtiens normalement 1.5D.

Et s'il y a de la turbulence, même avec la meilleure optique qui coûte une fortune, on se rend pas à 2D.

Donc, la norme est de 2D.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

les seuls fois ou je sors mon 2.5mm sur mon 400 miroirs skyvision c'est pour vérifier la collimation. 

Et pourtant je suis dans un coin stable niveau turbu ! 

le 5mm sort bien plus souvent! 
le Gr c'est pas le facteur le plus important ...il veut mieux grossir un peu moins ( de toute façon on est au Gr resolvant à 1x le diametre...au de la on ne gagne rien) qu'une image hyper grosse mais illisible ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 23 minutes, xavier2 a dit :

il veut mieux grossir un peu moins ( de toute façon on est au Gr resolvant à 1x le diametre...au de la on ne gagne rien) qu'une image hyper grosse mais illisible ;) 

Le grossissement résolvant n'est pas à 1X le diamètre (1D) mais à 1/2D.

1D est le grossissement idéal.

Mais je suis d'accord qu'il vaut mieux grossir à 1.5D plutôt qu'à 2D si on ne veut pas sacrifier la qualité de l'image pour sa grosseur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

l'exemple que je cite ici est le cassegrain de st-Veran avec un nagler 4,8mm (vraiment pas bon) pour faire 1900x de grossissement, c'est un site certes exceptionnel avec un gros tube  (bien que l'aluminure n'est pas top à l'époque, heureusement c'est mieux maintenant). j'ai plusieurs autres exemples  où j'etais à 500x sur saturne avec mon strock250 (je n'avais pas plus que 5mm hyperion + barlowx2 celestron),  1100x avec le T400 du club (un cul de bouteille  L/1,5) encore sur Saturne mais là le pb etait le suivi... A chaque fois c'etait sur des sites differents.

 

Je retiens que pour trouver de bonnes conditions, il faut sortir souvent  et ne pas avoir peur de bouger, c'est sûr que si l'on reste sur son balcon qui donne sur la toiture du voisin qui a chauffée au soleil toute la journée, la turbu sera toujours mauvaise et on ne pourra pas monter au delà de 1D et encore. La question est de savoir si l'on veut avoir la possibilité de grossir le jour où ça sera bon et cette image nous restera en mémoire plusieurs années ou alors rester à 1D et voir toujours la même image flatteuse mais ss detail, quitte à n'avoir jamais vu la GTR .

 

Autre exemple , il y a qques années sur la terrasse de l'observatoire de Meudon lors la nuit des planètes, on avait une turbu presque nulle pdt 3 nuits, il y avait des télescopes de toutes les tailles,  on est monté à 800x avec le T400 du club  (miroir L/1,7)  en observation publique  sur jupiter et mars, tout le monde voyait  bien la calotte et les chaines de montagne sur Mars, on entendait souvent : "c'est chez vous que l'on voit le mieux" mais bcp d'autres telescopes autour de nous  n'avait pas  monté au dessus de 200x...(il parait que ça abime les instruments ;-))  

 

De mon coté je ne fais pas de planétaire si on ne peut pas monter  minimum à 350x ( 3,5mm sur le 250mm f/d5), je passe direct au ciel profond.

 

Donc en conclusion, oui on ne peut pas monter à des forts grossissements tous les jours mais si le site le permet parfois, il faut pouvoir le faire. L'image est moins flatteuse,  mais c'est un exercice d'attendre les trouées dans la turbu et d'aller chercher les détails (pour exemple les dessins planétaires de Fred Burgeot ou N. BIver ne sont jamais faits à 200x  et pourtant ils sont pas tous les jours au Restefond, mais à chaque sortie ils testent le grossissement max qu'ils ont pour voir si ça passe ).

 

Il y a qques années il  a eu post sur le grossissement max qui a du faire plus de 10 pages sur le sujet, mais c'est pas la question initiale ici.

 

Yannick

Edited by yp

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bonjour AlbeAlbe,

Je pense comme d'autres que sans trop d'expérience, avec un dob industriel tu risques d'être déçu par un 2.5mm, car même si par temps calme ça passe, ton dob risque de te fournir une image que tu auras du mal à analyser car le suivi risque d'accaparer une grande partie de ton attention. A partir de 300x, ça devient délicat de gérer le suivi, capter des détails dans les moments ou ça se fige, les recaler dans l'ensemble de l'objet observé,...

Si tu veux voir plus gros en planétaire, il y a la tête bino comme option, mais il est préférable de tester avant. Ça me semble plus adapté qu'un 2,5mm.

Ce n'est qu'un avis. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Merci à tous pour vos réponses. C'est sûr que je pense pas prendre un 2,5 mm...le max que j'ai c'est 7 mm et je pense plus à un 5 mm par exemple. Avec une bonne barlow (j'y mettrai un peu le prix)  ça devrait le faire.

On est souvent grisé en fait par les simulateurs de téléscope en ligne ou bien stellarium qui nous permettent de voir pas mal de choses quand on rentre des petits oculaires avec barlow etc...mais la réalité est bien sûr différente.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bonjour AlbeAlbe,

 

on ne pose pas ce genre de question sans dire dès le début dans quoi on vent mettre cet oculaire. Donc c'est 200 F/D6 soit 1200mm. Ok. Un newton visiblement. 1200mm pour un newton et un oculaire de 7mm, c'est déjà très bien pour observer la lune et les planètes. Je dirai que c'est déjà un maximum. A la rigueur encore un ortho 6 Baader classic ortho devrait encore passer si le miroir est bon et le ciel impeccable. Un 5, c'est déjà beaucoup ….sauf pour des étoiles doubles. Un 10mm ou un 7mm et une bonne Barlow cela marche bien sur les doubles, et te permettra de faire une collimation impeccable et INDISPENSABLE. Prends une Barlow…..ici l'une des meilleurs Barlow existante avec les télévue 2X et 3X.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now