CB7751

NGC7635 La bulle bicolore

Recommended Posts

Bonsoir,

Après la version Ha en monochrome, je vous présente ma bicolore sur NGC7635. 

L'OIII est beaucoup beaucoup plus faible que je l'avais imaginé.. j'ai pu faire 7h de Ha et "que" 5h de OIII mais je vais m'arrêter là.

Objectif photo 500mm F4, Caméra ASI 183MM Pro. Prises en poses de 180s, j'aurais dû les prendre en 300s  mais d'un autre côté ça engendre un peu plus de déchets..

Si je rêvais d'un peu plus de couleurs froides au centre, je suis quand même très satisfait de la texture générale des nébulosités. Pour la focale modeste utilisée.. et un truc que je pose en 20 minutes dans le jardin le soir sans me préoccuper de quoi que ce soit si ce n'est la couverture nuageuse.

 

48745182826_192fe158f9_k.jpgNGC7635HOO-2048  sur Flickr 

  • Like 9

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Elle est superbe :)

Un peu . . . forcée sur le rouge mais magnifique quand même ;)

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ma part Tres bien reussie ...

Tu dis 20min de prepa 

Tu as quoi comme monture pour le suivi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à vous. :D

 

Il y a 10 heures, ALAING a dit :

Un peu . . . forcée sur le rouge mais magnifique quand même

Maintenant que tu le dis... oui c'est pas faux, tirer très très légèrement sur le orange ça serait mieux. Je prévois de faire des petits tirages de certaines photos, c'est le genre de détails que je rectifierais pour homogénéiser les rendus.

 

il y a une heure, Achaim a dit :

Tu dis 20min de prepa 

Tu as quoi comme monture pour le suivi ?

Une HEQ5 Pro avec modif courroies, je ne saurais pas dire si les courroies apportent un gros gain j'ai fait la modif très tot en débutant.

Je plante le trépied de niveau, la monture, les contrepoids, tout le bloc photo prêt avec boitier ASIAir et autoguidage, branchements sur rallonge 220V. La MES grossière dans le viseur puis affinée avec l'ASIAir dès que les étoiles sont visible sur photo ça prend à tout casser 5 minutes.

Ensuite tout peut se faire sur le smartphone depuis la maison.. de la sélection de la cible aux correction de mise au point.

 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo pour cette prise. Beaucoup de détails :)

Mais comme @ALAING je la trouve trop rouge ;)

 

XavS

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Dihydropyridine
      Bonjour à tous et à toutes  
       
      J'ouvre ce topic pour solliciter votre aide après mes premiers tests effectués sur une ASI 183 mono refroidie que je viens d'acheter d'occasion. 
       
      Après plusieurs minutes de prise en main j'ai commencé à effectuer quelques prises de vue sur différentes cibles depuis la ville avec un filtre Halpha pour me faire une idée de la performance du capteur en ville et il y a eu des phénomènes que je suis totalement incapable d'expliquer et de comprendre... 
       
      Tout début de la session ; la première cible pointée a été la nébuleuse du coeur, pose unitaire de 2 minutes, stretch automatique de l'ASIair, et là surprise ! je réussis déjà réussi à bien discerner la nébulosité malgré la lumière pourrie de la ville ! Je pousse le vice en réalisant un cliché de 5 minutes, extra, là je vois vraiment les nébulosités, aucun souci sur le reste de l'image, pas de vignettage particulier, je suis super content. Je me prépare donc à faire une série d'une dizaine de clichés pour me réaliser une petite image le lendemain, et à partir de là l'incompréhension totale...
       
      Juste avant de lancer ma série de 10 images, je touche à mon chercheur afin d'ajuster la mise au point de ce dernier, je sens ma lunette "avancer" alors que tout était bien fixé, et à partir de ce moment plus moyen d'avoir une image "correcte" avec la caméra... la mise au point était toujours bien faite, mais un vignettage dégueulasse est apparu au cliché suivant, perte de signal monstrueuse (le ciel a pas pu à ce point changer en 2 minutes, non ?) et ma série de clichés suivants n'a pas permis de retrouver le signal obtenu avec les 2 premiers clichés 
       
      Je décide donc de changer de cible pour me faire une idée, je pointe la nébuleuse de la trompe d'éléphant, et là je n'ai pas de vignettage associé à la photo, je comprends donc plus rien 
       
      J'interromps ma session et décide de faire des darks, et c'est ici que j'ai trouvé le point culminant de mon incompréhension, mes darks (à température similaire du capteur) ne sont pas du tout les mêmes selon l'objet "pointé" dans le ciel !
       
      Je m'explique ; j'ai essayé de comprendre pourquoi j'avais du vignettage sur une cible et pas sur une autre, j'ai donc essayé de faire des darks comme si je pointais deux cibles différentes, et j'ai bien constaté une sorte de vignettage sur un dark et pas sur l'autre, comment pouvez-vous expliquer cela ? 
       
      Je joins ci-dessous deux darks stretchés pour vous montrer le phénomène, le premier dark "pointé" sur la trompe, et le deuxième dark "pointé" sur la nébuleuse du coeur 
       
      Merci d'avance pour votre aide ! 
       
       
       

    • By Looney2
      Suivant le conseil de quelques forumeurs, je poste cette image de NGC7000 faite dans un ciel urbain (Bortle 7-8) avec des moyens très simples : Canon 60D stock, 70-200mm f/2.8, Skyguider Pro de iOptron avec un filtre CLS SVBony.
      Il y a deux séances de 40x120s à 800ISO et 72x120s à 1000 ISO pour un total de 3h45 environ. Une photo du setup de base dans mon ciel orange...
      Comme je l'ai indiqué, j'ai un ciel urbain, équivalent à la proche banlieue parisienne (genre Clamart...) avec des conditions d'humidité souvent très élevées, le St Laurent n'est pas très loin...
       
       

       

    • By T450
      Bonjour à tous,
      J'avais cette image depuis début septembre sur mon DD, sans trouver le temps de la traiter. Voilà qui est fait : ça tombe bien, il ne fait pas beau C'est une petite NP dans Cassiopée, assez difficile à attraper en Lrvb, aussi ai-je pris des images en Ha et OIII pour lui donner un peu de matière et de couleurs. Le OIII est attribué au bleu (il aurait fallu faire une répartition sur vert et bleu pour être plus réaliste). J'ai imagé sur deux nuits, dont l'une avec pas mal de déchets. Il y a pour finir 3h30 de luminance, 5h40 de ha, 2h40 de OIII, 40mn de B, 30mn de rouge et 20mn de vert (!). La luminance est composée de L+Ha et les couleurs R+Ha, V, B+OIII. Fwhm 2.3" sur l'empilement en L.
      Newton 245/964 (asa0.73x), altair183 gain unitaire, Iris et Photoshop CS2
      Nathanaël
       

       

       
    • By tom
      Salut les amis,
      Voici la suite des traitements de cette sortie annuelle dans les Cévennes/Alpes.
      La couche RVB a été faite au col de Restefond sous un vent et une turbulence terribles qui nous ont convaincues de déguerpir le lendemain matin dans les Cévennes. C'est la nuit suivante, dans les Cévennes donc,  que la couche L a été faite sous un ciel beaucoup plus calme.
      J'avais en stock des couches H-Alpha et Oiii faites chez moi (Amiens) alors j'ai superposé une pointe de H-Alpha sur la luminosité pour renforcer le contraste des nébuleuses tout en conservant un vrai effet RVB (sans étoiles qui disparaissent).
      Enfin sur la couche couleur RVB, j'ai utilisé la couche H-alpha et Oiii pour mettre en évidence cette jolie transition qui coupe l'image en deux (haut/bas) entre le rouge sur le bas et un vert gris sur le haut tout en gardant des étoiles dignes de ce nom.
       
      Pour le pré-traitement j'ai tout fait sous Siril parce que Prism me fait un moins bon boulot sur l'ampglow que j'arrive à corriger totalement via Siril (c'est peut-être de ma faute mais bon).
      Comme d'habitude j'essaie de garder un traitement assez doux mais tout de même coloré.... ça me fera un beau poster !
      Content du résultat.
       
       
      Vdb 142 - Nébuleuse de la trompe d'éléphant -  Conditions de prise de vue :
      lieu : Col de Restefond + Lanuejols (Cévennes) Tube : NewThom 250mm f/4 - Axis Instrument + Miroir Terence Monture : 10micron Hps1000 camera : ASI183mm pro en imagerie - ASI 120mini en guidage prise de vue : gain 111 - binning 2  - échantillonnage 0.93 - refroidissement -20°c - offset 25 logiciel : prism v10 (session) - siril  (pré-traitement) - photoshop poses : L(21x300sec)+  RVB (6x300sec) + H-alpha (30x400sec) + Oiii (30x300sec)  

    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Profitant de belles trouées , et d'une masse d'air propre (avec pluie et vent le matin), j'ai constaté à l'oculaire la bonne qualité de l'image bien stable propice à l'imagerie.
      J'ai donc décidé de légèrement sur-échantillonné, avec la 290 en passant F/D 30, en faite les images obtenues étaient meilleurs à ce niveau plutôt  F/D 20.
      C'est la plus belle Mars faite à ce jour, une Mars "achromatique", depuis que je fais de l'imagerie (en 2013-14),  on voit bien Syrtis Major, la calotte au sud, (des différences de formations et de belles couleurs c'est important !)
      Pour Sélène c'est plus classique, à l'APN mais aussi en couleurs, mais un peu surexposé.
       
       
      Acquisitions/traitements: AS!3 et ASS (astrosurface)
       

       

       

       
      Bon ciel planétaires & lunaire
       
  • Upcoming Events