CB7751

NGC7635 La bulle bicolore

Recommended Posts

Bonsoir,

Après la version Ha en monochrome, je vous présente ma bicolore sur NGC7635. 

L'OIII est beaucoup beaucoup plus faible que je l'avais imaginé.. j'ai pu faire 7h de Ha et "que" 5h de OIII mais je vais m'arrêter là.

Objectif photo 500mm F4, Caméra ASI 183MM Pro. Prises en poses de 180s, j'aurais dû les prendre en 300s  mais d'un autre côté ça engendre un peu plus de déchets..

Si je rêvais d'un peu plus de couleurs froides au centre, je suis quand même très satisfait de la texture générale des nébulosités. Pour la focale modeste utilisée.. et un truc que je pose en 20 minutes dans le jardin le soir sans me préoccuper de quoi que ce soit si ce n'est la couverture nuageuse.

 

48745182826_192fe158f9_k.jpgNGC7635HOO-2048  sur Flickr 

  • Like 9

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Elle est superbe :)

Un peu . . . forcée sur le rouge mais magnifique quand même ;)

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ma part Tres bien reussie ...

Tu dis 20min de prepa 

Tu as quoi comme monture pour le suivi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à vous. :D

 

Il y a 10 heures, ALAING a dit :

Un peu . . . forcée sur le rouge mais magnifique quand même

Maintenant que tu le dis... oui c'est pas faux, tirer très très légèrement sur le orange ça serait mieux. Je prévois de faire des petits tirages de certaines photos, c'est le genre de détails que je rectifierais pour homogénéiser les rendus.

 

il y a une heure, Achaim a dit :

Tu dis 20min de prepa 

Tu as quoi comme monture pour le suivi ?

Une HEQ5 Pro avec modif courroies, je ne saurais pas dire si les courroies apportent un gros gain j'ai fait la modif très tot en débutant.

Je plante le trépied de niveau, la monture, les contrepoids, tout le bloc photo prêt avec boitier ASIAir et autoguidage, branchements sur rallonge 220V. La MES grossière dans le viseur puis affinée avec l'ASIAir dès que les étoiles sont visible sur photo ça prend à tout casser 5 minutes.

Ensuite tout peut se faire sur le smartphone depuis la maison.. de la sélection de la cible aux correction de mise au point.

 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 elle est très belle avec  une très bonne profondeur ! bravo! :)

 polo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo pour cette prise. Beaucoup de détails :)

Mais comme @ALAING je la trouve trop rouge ;)

 

XavS

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By JMBeraud
      Bonsoir à tous,
       
      Comme certain peuvent s'en souvenir, il y a 10 ans très exactement, je lançais un post décrivant la construction de mon tube. Depuis deux-trois ans maintenant, quand le temps me le permet, je peaufine les réglages et tente quelques sorties, à mon rythme. Après les essais très prometteurs avec une STL, j'ai voulu tenter de mettre l'A7S au foyer. Première boulette: oubli de mettre la molette de l'A7S sur M, résultats que des jpeg, donc traitement inexistant ou presque !
      Cela fait quelques semaines que tout est prêt mais le ciel noir se fait languir, alors j'ai fait comme et surtout quand j'ai pu, et c'était avant hier soir.
       
      Conditions d'amusement:
      - T410mm, F/D 3.9 Wynne 3 pouces au foyer, tube construction personnelle, araignée + PO Axis Instruments
      - A7S défiltré Richard, refiltré Astrodon, Filtre Duo Narrowband OIII Ha
       - Echantillonnage 1.10"/pix
      - ciel péri-urbain avec deux lampadaires à 20m (SQM non mesuré probablement vers 19)
      - FWHM sur l'empilement 4.9" - seeing pas exceptionnel ce soir là
      - 98x30" = 49 minutes de pose - 3200ISO - pilotage wifi via PRISM10 et Driver de Georges alias Impla007 (merci à toi!)
      - pas de dark, flat etc... car tout en jpeg, quand ça veut pas...
       
      IC410 est une nébuleuse à émission située à 12000 années lumières de nous, les nuages de gaz sont éclairés par l'amas NGC1893, et les deux têtards sont de potentielles lieux de formation d'étoiles, ils font 10 AL de long...
       
      Je vous mets la couche rouge et le RGB. J'aurai voulu poser beaucoup plus, et surtout en RAW, faire un peu de traitement… mais bon, on va dire que le jour viendra. Disons qu'étant donné les conditions je m'attendais à pire, mais c'est pas la fête quand même ! 
      A suivre donc, d'autres viendront avec plus de poses, voire y compris avec un ciel bien plus noir. Je me suis déjà bien éclaté, et c'est là l'essentiel :).
       


       
       
      A bientôt,
      Jean-Marc
       

    • By FRED63000
      C'est une image réalisée avec un autre Fred qui à apporté sa FSQ106 et moi la EQ8 toute neuve !
      Le Sony A7III n'est pas défiltré
      Pas de pose courte pour le coeur.
      Ca me donne pas envie de conserver mon ASI294...
       
      Jeudi 5 dec en 2h10 par poses de 30s avec Siril uniquement

    • By Daniel B
      Bonjour le groupe!
       
      Moi aussi j'ai profité des deux nuits claires dont parlait mon voisin Martin Bernier!
      J'en ai profité pour ajouter du signal à une image de la nébuleuse de la Tête de cheval commencée le 16 novembre (après ma NGC 253 limite!).
      Au total sur trois nuits, j'ai récolté 180 minutes de luminance (difficile avec la PL et des nuages intermittents), 248 minutes de RGB et 205 minutes de Ha 3 nm. Total 10h33min.
      Composite: d'abord un LRGB. Puis fusion comme RGB et ensuite enrichissement de la couche rouge par le Ha. Cette façon de faire évite les tâtonnements doubles qui arrivent si on veut introduire le Ha séparément dans le L et dans le R.
       
      Je voulais faire ressortir le cheval de son fond, non pas comme une simple silhouette mais avec toute la tourmente gazeuse qui l'entoure. J'ai dû un peu batailler et ça se voit dans le bruit de fond des parties les plus sombres, mais je n'ai pas voulu le gommer complètement de peur de rendre l'image artificielle.
      Voici une version un peu réduite du tout en couleurs (peut-être un peu musclée pour vous autres Européens :-) et, pour les aficionados, une version pleine grandeur du Ha.
       
      Bon visionnement!
       
      Daniel
       


    • By fljb67
      Bonjour ou bonsoir.
       
       
      - Objet : IC 434 (  avec la "Tête de cheval" )
       
      - Date :  04/12/2019.  ( ou plutôt le 05/12/2019  ... après NGC 925 et M1 )
       
       
      - Monture : Takahashi EM10
       
      - Optique : Mak Skywatcher 127/1500. ( en réalité, plutôt 1400 mm de focale après test sur la Lune ).
       
      - Caméra photo : ZWO ASI 294MC Pro  ( Couleur ; 4144 x 2822 ; 4.63 x 4.63 µm ;  ~ 19.2 x 13.1 mm ; refroidie à -10 °C ).
      - Filtre : L-PRO Optolong coulant 31.75 mm. ( 1,25" )
      - Acquisition : Avec le logiciel ZWO ASICAP.
       
       
      - Suivi automatique :
       
      - Optique de guidage : Takahashi GT-40 { f = 240 mm ; D = 40 mm ; f/D = 6 }.
      - Caméra de guidage : ZWO ASI 290MM mini  ( N&B ; 1936 x 1096 ; 2.9 x 2.9 µm ; ~ 5.6 x 3.2 mm ; non refroidie ).
      - Logiciel d'autoguidage : PHD2  ( v2.6.6 ).
      - Réglages caméra de guidage  : Gain 90% ; temps de pose unitaire : 1 s.
       
       
      - Pointage : manuel avec un le viseur "point rouge" livré avec le Mak + chercher du type "chasse" + oeil électronique ( ASI 294 MC + chercheur SWO 50/240 ).
       
      - Lieu : Depuis mon balcon.
       
      - Mise en station  ( l'étoile polaire n'étant pas visible ) :
      Avec marquage au sol du méridien ( pour l'azimut ) + { rapporteur fixé à la barre du contrepoids + fil à plomb } ( pour la "hauteur" ).
       
      - Réglages  de la caméra : Raw 8  ; Gain 500 ; temps de pose unitaire : 100 s ; T° :  - 10°C ; Rouge 52 ; Bleu 62  ; Saturation : 10
       
      - Mode Binning 2  ...  ce qui permet , en mode Raw 8 ( contrairement au Raw 16 ) de multiplier la sensibilité par un coef compris entre 3 et 4 ... ce qui n'est pas négligeable.
       
      - Post-traitement : GIMP + PSE8 + Fitswork ( pour la réduction d'étoiles ).
       
       
      Remarque : le seeing  était assez mauvais  .... mais il était meilleur qu'en début de nuit ... et le brouillard t a fini par disparaître
       
       
      1°) Une brute de chez brute ( 1 x 100 s )  plein champ ( ~ 0,79 ° x 0.54 ° ) :
       

       
      Phénomène d' Amp glow bien visible en haut à droite. ( bien corrigé avec les Darks ).
       
      ... sans compter le joli reflet d'une étoile. ( pas fait exprès ).
       
      La prochaine fois, je recadrerais en conséquence ( j'avoue avoir été focalisé sur le fait de vouloir absolument centrer la "tête de cheval" ).
       
       
       
      2°) Après empilement de 34 prises de vues ( 3400 s au total soit 56 min 40 s  ) avec DOF :
       

       
       
       
      3°) Crop :
       

       
       
      C'est la première fois que je tente ce objet avec le Mak.
       
      Clair que cela manque de signal et que le fond du ciel n'était pas "top".
       
      J'essayerais de faire mieux la prochaine fois. ^^
       
       
       
    • By fljb67
      Bonjour ou bonsoir.
       
       
      - Objet : M1 ( la nébuleuse du "crabe" )
       
      - Date :  04/12/2019.
       
       
      - Monture : Takahashi EM10
       
      - Optique : Mak Skywatcher 127/1500. ( en réalité, plutôt 1400 mm de focale après test sur la Lune ).
       
      - Caméra photo : ZWO ASI 294MC Pro  ( Couleur ; 4144 x 2822 ; 4.63 x 4.63 µm ;  ~ 19.2 x 13.1 mm ; refroidie à -10 °C ).
      - Filtre : L-PRO Optolong coulant 31.75 mm. ( 1,25" )
      - Acquisition : Avec le logiciel ZWO ASICAP.
       
       
      - Suivi automatique :
       
      - Optique de guidage : Takahashi GT-40 { f = 240 mm ; D = 40 mm ; f/D = 6 }.
      - Caméra de guidage : ZWO ASI 290MM mini  ( N&B ; 1936 x 1096 ; 2.9 x 2.9 µm ; ~ 5.6 x 3.2 mm ; non refroidie ).
      - Logiciel d'autoguidage : PHD2  ( v2.6.6 ).
      - Réglages caméra de guidage  : Gain 90% ; temps de pose unitaire : 1 s.
       
       
      - Pointage : manuel avec un le viseur "point rouge" livré avec le Mak + chercher du type "chasse" + oeil électronique ( ASI 294 MC + chercheur SWO 50/240 ).
       
      - Lieu : Depuis mon balcon.
       
      - Mise en station  ( l'étoile polaire n'étant pas visible ) :
      Avec marquage au sol du méridien ( pour l'azimut ) + { rapporteur fixé à la barre du contrepoids + fil à plomb } ( pour la "hauteur" ).
       
      - Réglages  de la caméra : Raw 8  ; Gain 500 ; temps de pose unitaire : 100 s ; T° :  - 10°C ; Rouge 52 ; Bleu 62  ; Saturation : 10
       
      - Mode Binning 2  ...  ce qui permet , en mode Raw 8 ( contrairement au Raw 16 ) de multiplier la sensibilité par un coef compris entre 3 et 4 ... ce qui n'est pas négligeable.
       
      - Post-traitement : GIMP + PSE8 + Fitswork ( pour la réduction d'étoiles ).
       
       
      Remarque : le seeing ( décidément ) était horrible  .... avec certainement un peu de brouillard.
       
       
      1°) Une brute de chez brute ( 1 x 100 s )  plein champ ( ~ 0,79 ° x 0.54 ° ) :
       

       
      Phénomène d' Amp glow bien visible en haut à droite. ( bien corrigé avec les Darks ).
       
       
      2°) Après empilement de 20 prises de vues ( 2000 s au total soit 33 min 20 s  ) avec DOF :
       

       
       
       
      3°) Crop :
       

       
       
      Clair que le crop n'est  pas beau  .... comme quoi, le nombre de vues empilées ne remplacera pas un ciel de bonne qualité ( qui permet entre autre de pouvoir effectuer une MAP correcte ).
       
      Après, je n'en ai pas fini avec M1, car elle me plait bien cette NP.
       
       
       
  • Images