xavierc

Estivales de Webastro 2019 Nuit 3

Recommended Posts

 Estivales de Webastro à Aillon le Jeune (73), au sud-est du parking.
 45°38'33,78"N et 6°3'44,27"E
 Nuit du 29 au 30 juillet 2019
 Dobson 508/1920
 
 13 dessins : 8853 à 8865
 
 Après plusieurs jours de mauvais temps dont plus de 24h de précipitations continues, le ciel se dégage bien sûr après la fin officielle des Rencontres.
 Je suis le seul astronome restant mais 3 véhicules ont déjà rejoint le parking dont 1 camping-car et une voiture aménagée avec tente sur le toit.
 Je m'en suis éloigné pour me positionner vers l'est de la salle hors-sac et au nord des toilettes, priant pour qu'aucun animal aille déclencher les halogènes à capteurs de mouvement près des bâtiments de la station au sud. Ca sera le cas.
 
 Je me  rends compte en débâchant qu'il y a une mare d'une profondeur d'1 cm dans le rocker du Dobson suite aux orages, l'eau a pu un peu s'y faufiler.
 Le reste est heureusement demeuré sec, notamment le miroir primaire.
 Ne pouvant pas rapidement démonter le télescope pour vider, j'éponge avec ma serviette de bain, et c'est efficace.
 
 Après ce contretemps, je suis prêt à observer à 22h36 précisément.
 
 J'ai voulu tenter Jupiter, mais elle turbule bien trop à 631x, me permettant néanmoins de voir la Grande Tache Rouge.
 
 Je prendrai quelques photos d'ambiance cette nuit.
 20190724_0730Estivales_Webastro_Margeria
 20190724_0730Estivales_Webastro_Margeria
 20190724_0730Estivales_Webastro_Margeria
 20190724_0730Estivales_Webastro_Margeria
 20190724_0730Estivales_Webastro_Margeria
 20190724_0730Estivales_Webastro_Margeria
 
 Je commence avec des galaxies de la tête du Serpent.
 
 Observation 8853 : NGC5956.
 Elle est vue dès 85x avec NGC5957 dans le même champ. A 201x, son noyau considérablement faible est condensé, le reste est très faible à perceptible.
 NGC5956obs8853.jpg
 
 Observation 8854 : NGC5957.
 201x et 276x. Je remarque d'abord son centre considérablement faible et son halo très faible à perceptible, puis assez rapidement je la soupçonne d'être spirale à 201x et 276x.
 Je note une spire VI4 (25% du temps en vision décalée) à l'ouest, et une autre plus ardue VI5 (10% du temps en vision décalée) à l'est.
 Sa barre centrale est VI4 à 5.
 Plusieurs satellites brillants sont passés dans le champ de NGC5957, quelle plaie! Merci Amazon?
 NGC5957obs8854.jpg
 
 L'humidité est prégnante sur le site, la buée s'est vite déposée sur les affaires au sol.
 
 Observation 8855 : NGC5970.
 201x et 276x. Assez faible, cette galaxie me montre bien plus facilement que la précédente sa barre centrale, qui présente même une texture grumeleuse, mieux résolue à 276x. Le pourtour faible à perceptible est très diffus. Là aussi il y aurait des spires, mais incertaines.
 NGC5970obs8855.jpg
 
 Un chien de taille moyenne est sorti d'une voiture arrivée depuis peu et court comme un fou dans l'obscurité sur le parking.
 Heureusement qu'au final le Petit Chien ne visitera pas le Grand Télescope, car ça marche moins bien dans ce sens!
 
 Je m'étais éloigné à l'ouest du parking pour un pipi dans l'herbe, et bing, une voiture a allumé ses feux de route à l'opposé à l'est!
 Heureusement que du fait de mon activité je lui tournais le dos, ce qui m'a évité d'être ébloui.
 Comme elle persistait à éclairer le site, avec mon télescope pile dans l'axe, j'ai été signaler la gêne au gars au volant, trop occupé sur son téléphone portable pour s'en rendre compte alors que je lui faisais des grands signes depuis l'autre bout du parking.
 Il part peu après, rendant le parking à sa quiétude, les autres voisins étant restés discrets, même le toutou coureur qui a marqué un court temps d'arrêt à quelques mètres du télescope avant de fuir quand j'ai regardé vers lui.
 
 Avec ma vision scotopique sauvegardée, je regarde un amas globulaire du Sagittaire.
 
 Observation 8856 : NGC6717.
 85x, 201x et 276x. Je ne l'ai pas immédiatement reconnu à 85x, car je l'avais toujours vu comme une boule floue au Strock 254mm, mais là il m'apparaît résolu comme un triplet serré à ce grossissement.
 201x et 276x le confirment en montrant d'autres étoiles membres. Ses étoiles sont considérablement faibles à perceptibles, se détachant sur un halo non résolu très faible.
 NGC6717obs8856.jpg
 
 Je regarde l'objet précédent du NGC à proximité, un amas ouvert cette fois.
 
 Observation 8857 : NGC6716.
 85x, 138x. La turbulence est mauvaise, 4 à 5 sur l'échelle Ciel Extrême à 138x. Du coup les images sont très floutées, réduisant la magnitude limite.
 Mais comme cet objet est encore plus bas depuis ma région, je le dessine malgré tout.
 Il reste fourni malgré ces conditions , avec des étoiles dont les éclats s'étagent de brillant à perceptible.
 NGC6716obs8857.jpg
 
 Ah, les autres chiens du coin, ceux de l'élevage en contrebas, remettent ça comme toutes les nuits, bruyants avec leurs sinistres aboiements lupesques.
 
 Je m'accorde une micro-sieste dans la voiture à quelques mètres.
 
 J'observe au retour la petite galaxie IC entre Messier 13 et NGC6207 dans Hercule.
 
 Observation 8858 : IC4617.
 201x. Voilà encore un pari déniché à l'époque dans le magazine Ciel Extrême et formalisé dans les fiches de Michel Nicole, dont la carte de cheminement est bien pratique pour trouver la minuscule et faible galaxie de magnitude 15.2.
 Elle est assez facile, très faible, par contre son orientation allongée n'est vue qu'en vision indirecte poussée.
 Au passage, vu que c'est dans la banlieue de M13, j'ai regardé rapidement l'amas globulaire et son Y sombre qui ressortait très facilement ce soir.
 IC4617obs8858.jpg
 
 Je poursuis à l'aide des fiches de Michel sur un groupe de galaxies des Poissons.
 
 Observation 8859 : NGC125/6/7/8/30.
 201x. Ce groupe intéressant a une disposition inhabituelle, je vois dans sa plus brillante et longue galaxie NGC128, accompagnée en V par 1 de chaque côté, comme une sorte de vaisseau spatial avec ses 2 réacteurs.
 NGC125 est considérablement faible à faible, NGC126 très faible, NGC127 VI1 à 2 floue, NGC128 assez faible et diffuse, et enfin NGC130 très faible.
 NGC125_30obs8859.jpg
 
 J'ai froid aux mains à 2h30, on est à 1400m ici, je mets les gants.
 
 Je pointe ensuite diverses galaxies de la Baleine.
 
 Observation 8860 : NGC132.
 85x, 201x. Vue dès 85x, elle est plutôt faible, diffuse, à centre ponctuel en vision indirecte, allongée tout en étant circonscrite dans un halo rond.
 La nuit est décidément turbulente, je note une turbulence de 4 sur 5 à 201x dans les Poissons.
 NGC132obs8860.jpg
 
 Observation 8861 : NGC192/6/7.
 201x. Ce trio est dominé par NGC192 à centre considérablement faible, qui montre aussi une bande sombre en VI3-4. Elle se fait escorter de NGC197 vue VI3 et très diffuse, et NGC196, assez faible à considérablement faible, à centre très marqué.
 NGC192_6_7obs8861.jpg
 
 Observation 8862 : NGC201.
 201x. C'est la dernière du groupe du dessin précédent, un peu plus écartée du trio, très faible et très diffuse.
 NGC201obs8862.jpg
 
 Je suis fatigué et le nez coulant à 3h30.
 Je distingue faiblement M33 à l'oeil nu, ce qui classifie ce site sur le niveau 2 de l'échelle de Bortle, très bien.
 
 Je refais une sieste, de 20 minutes.
 
 Je concentre mes derniers efforts observationnels sur un groupe de galaxies des Poissons autour de NGC193 jusqu'à l'aube qui finit par arriver vers 4h30.
 
 Observation 8863 : NGC182.
 85x et 201x. Je la remarque à 85x. Plus grossie, elle est considérablement faible, diffuse, à centre proéminent.
 Un météore assez brillant traverse le champ.
 NGC182obs8863.jpg
 
 Observation 8864 : NGC198 et 200.
 201x. A proximité de la précédente, elles sont respectivement diffuse considérablement faible à faible, et considérablement faible allongée mais floue. L'aube se fait sentir.
 NGC198_200obs8864.jpg
 
 J'en grappille une dernière de la même carte de l'atlas avant qu'il ne fasse trop jour.
 
 Observation 8865 : NGC208.
 201x. Elle est très faible dans l'aube.
 NGC208obs8865.jpg
 
 Il est temps de remballer le télescope, j'effectuerai exceptionnellement cette opération entièrement après la nuit d'observation, vu que plus aucun astropote est présent sur le parking pour empêcher d'éventuels chapardages ou dégradations par des tiers touristes. Je mets le tout au plus pressé dans la voiture, je rangerai mieux en remballant le reste en journée.
 
 Je quitterai le site à 14h pour rejoindre un autre parking de station, à Valdrôme, et une autre rencontre d'astronomes amateurs, Astrociel de la Société Astronomique de France.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

T'es vraiment un mec incroyable Xavier :)

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, xavierc a dit :

 Observation 8858 : IC4617.
 201x. Voilà encore un pari déniché à l'époque dans le magazine Ciel Extrême et formalisé dans les fiches de Michel Nicole, dont la carte de cheminement est bien pratique pour trouver la minuscule et faible galaxie de magnitude 15.2.

Michel Nicole, astronome amateur de très haut niveau. Québécois et jadis très présent sur le disparu forum astro-quebec. Est-ce bien de lui dont tu parles ?

Il est décédé il y a trois ans.

Ton excellent CROA nous montre qu'il est toujours là.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, MCJC a dit :

Michel Nicole

C'est forcément lui, un pilier de Ciel Extrême et ses fiches d'observation sont désormais légendaires.

Elles sont toujours disponibles grâce à Claude Duplessis ici : http://www.claudeduplessis.com/actualites.htm#news3

 

Sinon, Xavier, très belle moisson ! Et je conserve l'idée d'observations des spires de NGC 5957 et la bande sombre de NGC 192 pour une prochaine occasion.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, MCJC a dit :

Est-ce bien de lui dont tu parles ?

Oui, le seul l'unique même si les moteurs de recherche suggèrent souvent une experte en communications intergalactiques d'une célèbre série de SF.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Me revoilou, vite le ciel est dégagé et hop c'est parti jusqu'à 21h00 car le ciel est de nouveau couvert.
      Quand c'est comme ça ne faut pas attendre pour dessiner.
      La turbulence étant plus forte qu'hier (bien visible à x36), j'ai baissé le grossissement. Je me suis arrêté sur Bailly au sud sur le limbe, il s'agit une formation nectarienne de 300 km de diamètre, la plus vastes des cratériformes.
      Concernant les outils de dessins des polychromos sur papier noir.
       

       
      Bon ciel lunaire
    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Nouvelle sorti extra lunaire, hier c'est bien cela continu et autant vous dire que je suis prêt pour ce soir !
      Bien content d'avoir dessiné , mais pas trop satisfait des conditions, carence du ciel en terme de transparence notamment
       
       

       

       
      Bon ciel lunaire
    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Bien longtemps que je n'avais pas réalisé un dessin lunaire,  des conditions très moyenne  avec un ciel un peu voilé et une lune un peu jaunâtre aussi.
      Mais j'avais tellement envie de dessiner,  donc je suis parti du côté du limbe du 9 novembre pour y faire SCHICKARD et PHOCYLIDES.
      Ils sont situé au sud lunaire. Bien visible dans cette phase à faible grossissement, j'ai eu des difficultés dû à une turbulence casse noisettte à 200x. Mes outils des faber castel polychromos
      Le chromatisme est bien visible sur le dessin, c'est volontaire.
       
       

       
      Bon ciel lunaire
    • By xavierc
       Dans le virage du fond du parking.
       Nuit du 4 au 5 août 2019
       Dobson 508/1920
       
       10 dessins : 8921 à 8930.
       
       Plein de public venu pour la nuit des étoiles se tient au sud dont des gamins turbulents que les parents inconscients laissent courir autour des télescopes.
       Cela engendre pas mal de lampes blanches gênantes, des astronomes qui râlent du coup au sud du virage, et un sacré brouhaha, le calme de la nuit ne reviendra que dans une heure.
       
       L'ouest du ciel est voilé, je vise au plus loin de cette menace, bas vers l'est une galaxie de Cassiopée car ces nuages arrivent assez vite.
       J'ai chaud avec mon manteau.
       
       Observation 8921 : NGC185.
       Cette galaxie naine du Groupe Local est considérablement faible et diffuse à 201x.
       Les voiles arrivent sur ma cible à 23h06. Le ciel est maintenant tout voilé.
       
       
       J'attends en m'assoupissant dans l'auto.
       Beaucoup de gens ont remballé et le public est parti faute de ciel.
       
       Le ciel se redégage à 1h du matin.
       Je reprends les observations avec une nébuleuse planétaire d'Hercule.
       
       Observation 8922 : NGC6058.
       402x, 631x, 85x. La nébuleuse qui répond bien au filtre Oxygène 3 est une étoile très floue assez faible à 85x. L'étoile centrale est considérablement faible à 402x.
       La nébuleuse est trop sombre à 631x, et l'usage du filtre HBêta l'éteint totalement, ce qui permet de confirmer la présence de l'étoile centrale qui seule ressort. Deux portions d'anneau symétriques se distinguent en vision décalée VI2 à 3.
       
       
       Je pars pas très loin observer quelques galaxies d'Hercule sur la même carte de l'Uranométria.
       
       Observation 8923 : UGC10200.
       Cette galaxie condensée assez faible à considérablement faible est vue à 85x et accompagnée à 201x de LEDA57100 très faible à VI1.
       
       
       A 2h, Bruno T. est revenu imager sur la butte à l'est.
       
       Observation 8924 : NGC6155.
       Cette galaxie considérablement faible à 85x montre comme une barre centrale à 276x, râtée à 201x.
       
       
       Observation 8925 : NGC6239.
       201x, 276x. Considérablement faible à 85x comme la précédente, elle révèle de la structure, sous forme d'une barre grumeleuse s'infléchissant à l'ouest.
       
       
       A 2h40, une moto particulièrement bruyante repart de l'entrée du parking, je l'entendrai pétarader dans la montagne plusieurs minutes.
       
       Je peux enfin voir une nébuleuse diffuse du Cygne, la X Nebula, autre objet mythique qui me semblait alors hors de portée à l'époque du magazine Ciel Extrême, comme l'était Shakbazian 16 finalement vu aux NAT 2016.
       
       Observation 8926 : Simeis 57.
       Dénommée aussi la X Nebula. A 85x j'y verrais plutôt un lambda. La nébuleuse n'est pas sûre sans filtre. Le filtre Oxygène 3 montre quelques traces. C'est le filtre HBêta qui la dévoile vraiment. Alors la partie facile est vue VI1 (100% du temps mais qu'en vision indirecte) et 2 autres branches sont vues VI3. La zone où s'effectue la jonction de ces branches est difficile à détailler. Cet objet atypique est aussi dans les fiches de Michel Nicole.
       
       
       Après cette revanche sur l'histoire, je dirige le T508 vers des galaxies du Verseau.
       
       Observation 8927 : NGC7665.
       85x, 201x, 276x. Elle reste faible et petite à 85x, mais à plus forts grossissements je remarque ses bords nets et une étoile dedans excentrée  en VI4 (25% du temps en vision indirecte).
       
       
       Comme les dernières nuits, j'entends le troupeau de moutons sur l'Aup.
       
       Observation 8928 : NGC7721.
       85x, 201x. A 85x je vois déjà son allongement, elle est considérablement faible à faible.
       Elle est déjà sombre à 201x. Quelques détails durs apparaissent sous forme de glimpses VI4 à 5 (10 à 25% du temps en vision décalée).
       
       
       Des voiles éparses au nord-ouest deviennent gênants, dégradant la transparence.
       Je tente une galaxie Arp dans le Verseau bien que les voiles passent dessus par moments.
       
       Observation 8929 : NGC7727 ou encore Arp 222.
       138x, 201x, 276x. Hormis son centre assez brillant à assez faible, le reste est faible et les détails sont incertains, les nuages n'aidant pas.
       
       
       Retour de nuages éparses s'avancent par l'ouest.
       Je m'obstine en observant une autre galaxie dans le voisinage et dans les voiles.
       
       Observation 8930 : NGC7724.
       201x. Son observation est alternative : très faible quand vue hors des voiles, sinon fantômatique à invisible.
       
       
       A 5h, je capitule, ça devient trop pourri dans l'aube avec ces voiles contrariants.
       De nombreux météores et satellites artificiels sont passés dans le champ de mes oculaires cette nuit.
  • Images