Sky runner

Parsamian 21, exotique mais discret

Recommended Posts

De mes quelques pastels estivaux, je vous propose celui-ci qui se prête bien  à la post analyse de son dessin. Au T600x423 & 605x ; SQMz = 21.8 et seeing bon (S2). Premier temps, dessin de l'objet nébuleux sans à priori, pour sûr, je ne connaissais cet objet que de nom. Située non loin de la brillante NP NGC 6804, elle présente un voile progressivement de plus en plus faible à partir de l'apex étalé et brillant formé par une étoile (cette première zone intense d'illumination est de forme triangulaire). Son asymétrie ressort bien si l'on observe ses bords : le panache en jet vers l'ouest est le plus évident (c'est ce que vous verrez dans les optiques plus modestes), légèrement incurvé à son départ, l'autre côté est très diffus, à peine marqué lors de mon observation. Le bout diffusant de cette fausse comète en sortie de cavité parait tronqué et semble légèrement plus intense que le voile général diffus. Ce détail est le plus ardu car vu par intermittence (donc je dépose ici à peine de la craie). Avec un gros diamètre armé d'un G suffisant, si vous bénéficiez d'excellents conditions, en fin de séance, le cumul des détails perçus sur cet objet rappelle la forme d'une épingle à nourrice qui peine à se refermer. A ce stade, on la classerait volontiers dans les néb. R de forme cométaire car Parsamian 21 fait bougrement penser à la néb. var. de Hubble (NGC 2261). Plus tard au dépouillement, on apprend plein d'infos croustillantes : proche du plan galactique, elle se tapit contre un petit nuage obscur (Cloud A), elle est classée dans les objets de Herbig Haro, son étoile var. jeune de type Fu Ori (=HBC 687), de très faible variation de luminosité, n'a pas subi d'éruption depuis plus d'un demi siècle et c'est elle qui illumine son propre nuage de poussières expulsées. Le jet ouest est bien parabolique. J'ai calculé le diamètre app. de cette néb. d'après l'échelle de mon dessin, en accord avec les sources.

5d96a1c0e4219_Parsamyan21forum.jpg.bbb2953578fb47c05c0439fd5a4848c9.jpg

5d96a1e797d3c_Parsamyan21dtail.jpg.81da30a18c00a5b74622c21d989fd384.jpg

Désolé pour les images IR (mon oeil coupe bien avant !) mais j'ai pas trouvé mieux pour vous montrer le plus clairement possible les 3 détails qui tuent :

- forme triangulaire de la zone de tête, remontant un peu sur le jet principal

- arc ouest parabolique

- panache de queue transversal qui fuse en direction de la brillante étoile tronquée (faible étoile de queue non vue à tout G)

Comportement polarimétrique de la cavité en échec avec mon filtre polarisant (il n'y a bien que sur le Crabe M1 que les effets sont à peu près marqués !). Fabrice M.

 

  • Like 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Un petit air de variable de Hubble :)

Bonne journée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Intéressant... tu penses que c'est visisble dans un 400? Si tu as un catalogue d'objets exotiques de ce genre, je suis preneur...;)

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous et en particulier à Sky et à Nicolas avec leur vue aiguisée,

 

Voilà mes notes de cet objet bien intéressant dans 2 instruments différents, un T 400 et un T 560 :

 

Par 21 = Parsamyan 21 = GN 19.26.6
Aigle (Aql) 19 29 00.8 +09 38 45
Taille (0.7'x0.2')

 

- Dans un TN 400x200 et x400 (visibilité 1 à 1,5/4 dans mon échelle, ce qui correspond à moyennement visible) : Petite boule diffuse bien contrastée avec des bords dégradés et un centre bien marqué (DC 7/8). Plus diffuse vers le N.
Localisée à 5,5' SW de SAO 124684 (mag 8,7, type K) et à 8' ENE de SAO 124667, alias V 1457 Aql (mag 8,2, type M).

 

- Dans un TN 560x370 le 10 juillet 2016 (visibilité 1,5/4 donc mieux qu’au T400, ce qui correspond à assez bien visible) : Petite et allongée avec une "tête" toute petite et diffuse (avec un noyau stellaire en plein cœur), d'où part une queue assez longue et rectiligne vers le NNW, faiblissant en brillance, d'une longueur égale au niveau de l'étoile proche et modeste (mag 13,8) au NW soit longueur 0,6' d'arc.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas mes notes d'observation ici, mais je l'ai aussi observée. Je verrai quand je rentrerai à la maison à comparer mes impressions. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien analysée, génial, Fabrice !

 

Beaucoup moins détaillée au T445, pourtant observée pas trop loin de la culmination à plus de 50° d'ici en métropole. 

 

ps21_daaoT445_YPr.jpg

T445x271

détails techniques ici

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos retours en texte et en image. J'ai 2 remarques qui permettront de vous répondre à tous :

- Yann, je suis allé voir ta nouvelle présentation de fiche, je me suis cru un moment sur Aladin (donc compliment !) ; j'imagine que c'est réfléchi si tu n'as pas disposé d'image de l'objet accolé à ton texte. Une en vignette dans les longueurs d'onde que l'on affectionne, ce serait pas mal, non ?

- Pendant l'établissement de la fiche et en voyant la représentation éloquente qu'en a fait Laurent F. avec son T381(http://splendeursducielprofond.eklablog.fr/soiree-parmi-les-petites-nebuleuses-planetaires-de-l-aigle-a126711800 ) je me suis posé fortement la question de la variabilité propre à ce type de néb. Autant dire que j'ai rien trouvé à l'AAVSO et que le comportement de la variable est jugé pour le moment "calme" par les professionnels. Or, Laurent rapporte que le jet le plus faible lui a paru sans trop de difficulté et que l'objet lui-même est qualifié de "lumineux". C'est vrai pour la zone de tête intense mais pour le reste ? Il est toujours possible que des comportements erratiques sensibles ont boosté la nébuleuse en août 2016, date de l'observation de Laurent. Alors, dans un 400, oui Nicolas si le seeing t'accompagne car l'objet est tout de même petit (voir ci-dessus la description d'Alexandre). Tu te concentres un bon coup, tu te dis que c'est une comète et tu verras peut-être l'"anti-queue" visible en UV, un objet pour toi en somme.

Nicolas, il y a entre autre un joli pdf exotique à télécharger (young stellar objects : http://www.reinervogel.net/index_e.html?/YSO/YSO_e.html)     Fabrice M.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Sky runner a dit :

j'imagine que c'est réfléchi si tu n'as pas disposé d'image de l'objet accolé à ton texte. Une en vignette dans les longueurs d'onde que l'on affectionne, ce serait pas mal, non ?

Là, c'est de l'export brut du logiciel java "Observation Manager" et je n'ai lié que des dessins personnels finalisés, et pas encore d'images de référence, mais c'est une bonne idée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Sky runner a dit :

il y a entre autre un joli pdf exotique à télécharger (young stellar objects : http://www.reinervogel.net/index_e.html?/YSO/YSO_e.html)

J'ai téléchargé tous les atlas exotiques de Reiner Vogel... Une mine pour qui veut sortir des sentiers battus avec un télescope conséquent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now