Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Au moins voilà un patron qui bosse, ça fait plaisir :)

Elle est très bien cette image malgré ce seeing pas folichon :)

Bonne soirée,

AG

PS : Quand tu dis sans filtre, même pas un filtre clair IrCut ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Jean Philippe

J'aimerais bien pouvoir faire des images correctes comme celle la !!

Une galaxie tres elegante pour une image superbe. Ca fourmille de partout autour.

 

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir

 

Pas mal du tout malgré un seeing défavorable.

Une remarque : c'est le fond de ciel de la chrominance qui n'est pas top. A ta place je l'éliminerais purement et simplement avant de l'ajouter à la luminance, par selection sous PS c'est facile. Tu ne conserves que les signaux colorés "utiles", donc les étoiles et la galaxie. La démarche se prête bien pour ce type de cible.  On peut également rajouter ensuite un fdc "chrominance synthétique", très homogéne avec un grain fin et sans bruit important.

 

Amicalement

 

Christian

 

Edited by christian_d

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour M  Cazard  ;)  Moi qui suis plutôt  planètes , je trouve cette image bien belle. j'aime beaucoup , bravo  :x

Edited by rené astro

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Jean-Philippe Cazard a dit :

mais l'ensemble me semble "correct" sans plus.

 

Arf, j'aimerais en sortir des correctes comme ça :D C'est très beau !!

 

Johann

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien joué, elle est sympa cette ngc891 malgré le ciel turbulent

Côté couleur peut être un peu pâle, comme Christian l' a fait remarqué. Tu as assez de matière pour redonner un peu de peps à ce niveau ;)

 

@+

Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, christian_d a dit :

Une remarque : c'est le fond de ciel de la chrominance qui n'est pas top. A ta place je l'éliminerais purement et simplement avant de l'ajouter à la luminance, par selection sous PS c'est facile. Tu ne conserves que les signaux colorés "utiles", donc les étoiles et la galaxie. La démarche se prête bien pour ce type de cible.  On peut également rajouter ensuite un fdc "chrominance synthétique", très homogéne avec un grain fin et sans bruit important.

 

@christian_d : Ta remarque m'intéresse beaucoup, parce que depuis quelques temps, je cherche des solutions pour améliorer mon "fond de ciel".

Sur l'image de NGC 891, effectivement il reste un peu de bruit chromatique. Mais je ne comprends pas la manip que tu décris. Pour réduire le bruit chromatique, je vois plusieurs solutions (soit utiliser un filtrage avec NeatImage pour réduire le bruit chromatique, soit sous photoshop en passant en mode LAB et en faisant un filtrage gaussien sur la couche A). Mais je ne comprends le principe d'éliminer le bruit chromatique puis de l'AJOUTER à la luminance ... pourquoi le rajouter à la luminance ?

Et tant que j'y suis, pour la suite de ta remarque, quel est l’intérêt de fabriquer un fond de ciel chromatique avec une chrominance synthétique ? ... Si on supprime le bruit chromatique, pourquoi refabriquer un fond de ciel "chrominance synthétique" ?

 

Merci d'avance pour tes conseils avisés :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Jean-Philippe Cazard a dit :

mais l'ensemble me semble "correct" sans plus.

Je ne partage pas ton évaluation. Pour moi, c'est plus que juste correct. C'est très bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Pour réduire le bruit chromatique, je vois plusieurs solutions (soit utiliser un filtrage avec NeatImage pour réduire le bruit chromatique, soit sous photoshop en passant en mode LAB et en faisant un filtrage gaussien sur la couche A). Mais je ne comprends le principe d'éliminer le bruit chromatique puis de l'AJOUTER à la luminance ... pourquoi le rajouter à la luminance ?

 

 

Je reconnais qu'il n'est pas simple d'expliquer tout cela sur un forum, je ne sais pas comment tu assembles des couches Rgb et comment tu crées la LRGB, il existe différentes solutions. De mon coté tout est fait sous PS CS2 et j'utilise souvent les outils selections qui sont très intéressants.

Avec le temps on refait souvent les mêmes objets, donc je puise souvent les couleurs dans mes anciennes images pour mes acquisitions récentes au C11. Cela me fait gagner du temps (pas de poses RGB). Que la chrominance soit obtenue à la base avec les 3 images grises "R, G et B" ou qu'elle soit "puisée" à partir d'une ancienne image ça revient au même pour l'élimination du fond de ciel.

 

Voici un exemple, Ngc 2903. J'ai récupéré une ancienne image C9 pour colorer une nouvelle version C11. Cette image C9 est donc considérée comme une chrominance et traitée en conséquence.

Le fond de ciel de cette image C9 ne me plait pas, je l'ai donc éliminée avec l'outil selection de PS CS2, c'est très puissant et le "dosage" est possible.

J'obtient donc une chrominance sans fond de ciel coloré, j'ai conservé les signaux utiles qui sont au dessus du bruit. C'est cette chrominance qui sera ajustée à la luminance C11 pour donner l'image de droite.

 

chrominance.jpg

 

 

Amicalement

 

Christian

Edited by christian_d
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@christian_d : ok, je comprends ta manip, même si je n'opère pas tout à fait comme ça. En fait dans ta première explication, l'incompréhension viens simplement d'une interprétation "grammatical" :)

Reste la question de vouloir ajouter un bruit chromatique synthétique de fond de ciel, mais je suppose que c'est simplement pour ne pas laisser un fond de ciel qui paraisse artificiellement "sans couleur".

En tout cas merci pour les explications :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Jean-Philippe

 

Moi je la trouve pas mal du tout! J'ai fait à peine mieux avec le 16 po! Pour la couleur je fais sensiblement ce que Christian explique! Il y s'agis en gros, de désaturer le fond de ciel pour le rendre plus neutre...

 

Bravo

 

Martin

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

 Reste la question de vouloir ajouter un bruit chromatique synthétique de fond de ciel, mais je suppose que c'est simplement pour ne pas laisser un fond de ciel qui paraisse artificiellement "sans couleur".

 

Oui c'est la raison.

De cette façon je "standardise" les fonds de ciel RGB qui sont toujours les mêmes. C'est valable pour ce type de cible bien sur. 

 

Ch

 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

Je me permet d'intervenir car la suppression du bruit de fond de ciel peut se faire aussi sur n'importe quelle image par la même méthode (et pas seulement les LRGB). Pour ceux que ça intéresse, j'utilise la fonction "seuil" ou 'threshold" dans PS ou GIMP qui transforme un double du calque original en une image noir pur/blanc pur. Après avoir réglé le niveau pour séparer le fond du reste, on peut s'en servir pour créer une sélection du fond de ciel, On peut l'utiliser directement, mais je préfère en faire un masque de fusion, ce qui permet de travailler séparément le fond de ciel et le reste.

Dans l'exemple ci-dessous, j'ai simplement ajouté un calque uni gris foncé sous le calque masqué, car le fond de ciel est assez peuplé pour ne pas choquer l'œil. La grande difficulté avec cette technique est de conserver les nébulosités faibles qui ont à peu près la même luminosité que le fond du ciel. Travailler avec un masque de fusion permet de les faire apparaître plus commodément qu'avec une sélection en dessinant dans le masque pour le rendre opaque.

Avoir plusieurs plans successifs permet également de les traiter séparément et appliquer un flou sur le masque de fusion permet d'atténuer les transitions si c'est nécessaire. Ici, j'ai poussé la saturation (peut-être trop), renforcé sélectivement l'anneau de poussières de la galaxie, et légèrement réduit les étoiles de cette manière.

J'espère que c'est convaincant...

 

NGC891_debsat.jpg.390967604aeac92ad4c622f9016c55f0.jpg

 

Je nous souhaite à tous un meilleur ciel que ces temps-ci... :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

@christian_d : OK, c'est clair !

 

@Pyrophorus : oui, mais le tout est de ne pas aller trop loin ... les étoiles par exemple avaient été déjà très, très réduites (l'image sortie de prétraitement avait des étoiles avec un FWHM de 3" !!!) ... et à l'arrivée j'aime bien que l'image ne soit pas trop "artificielle" : sur ton traitement, le fond du ciel est tellement uniforme que ça fait un peu trop beau pour être vrai :)

 

Voici mon image finale après réduction du bruit chromatique du fond de ciel. Je trouve que le résultat est presque miraculeux quand on regarde les brutes bien pâteuses que je n'ose même pas montrer :)... et je vais étudier la solution de Christian pour un fond de ciel "un peu standard" pour les images de galaxies.

 

NGC891_C_A.jpg.3e953b0eb668ffe56ab9b2cbbfb191ac.jpg

 

 

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By JO_94
      Bonsoir !
       
      Deux tests réalisés début juin avec un filtre STC Duo Narrowband, déjà bien connu, mais dispo en "clip-in", donc sur le capteur, ce qui est pratique pour faire de l'astrophoto avec simplement des objectifs, en mode très léger.
       
      Là j'ai testé ça sur une lunette TS Optics 71/347. Prochains tests avec mes objectifs. Peut etre cet été. J'ai hâte...
       
      Bon, la seule région visible pour moi avec des nébuleuses à émission en ce moment c'est Céphée : du coup, deux nébuleuses qui "trainent" autour ! :-)
       
      Bonne semaine


    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Je cherchais désespérément Sélène, je l'ai trouvé quelque part à gauche du soleil et de Vénus, profitant de ce fin croissant
      pendant que tous le monde gouté au joie du barbecue.....
      Très faible turbulence à l'oculaire qui laisse présager de bonnes images
       
      Comme d'habitude le sony en mode blue, et puis j'ai essayé le filtre solar continuum  avec la 120MM-S pour avoir une bande étroite pour m'affranchir de l'effet de prisme et être apo.
      Vous remarquerez que j'ai ajouté le nord lunaire en bas à droite
       

       
      Bon ciel lunaire
    • By Cyril Richard
      Bonjour tout le monde.
       
      Comme vous le savez peut être, nous avons mis à disposition une nouvelle version de Siril. Cette version possède de nombreuses améliorations. Et notamment au niveau de l'empilement qui a pas mal été retouché.
      Une nouvelle méthode d'empilement (utilisée avec passion par les utilisateurs de PI) et une refonte de la normalisation pour la rendre plus robuste et performante sont les principaux changements profonds du logiciel. Mais ce n'est pas tout, suite à une demande de @Roch nous avons implémenté une nouvelle méthode d'alignement basée sur 2 ou 3 étoiles, au choix, que l'on définit manuellement.
      Dernier ajout important ? La possibilité d'utiliser un bias synthétique en rentrant simplement sa valeur médiane, un tuto a été écrit ici.
       
      Si vous voulez en savoir plus et télécharger cette nouvelle version, ca se passe à cette adresse.
       
      Je vous rappelle que Siril est libre et que ses sources sont ouvertes à qui veut contribuer. Il est de fait, gratuit, mais rien ne vous empêche de faire un geste ici.
       
      En vous souhaitant une bonne soirée.
       
      Cyril
    • By Christophe H
      Bonjour à tous,
       
      C'est vraiment difficile cette année pour sortir le télescope. Donc hier soir, j'ai étrenné son nouveau trépied à roulettes. Tout d'abord, 1h de pose sur M87 avec 60 luminances de 30 secondes et 20 poses par filtre coloré (R,V et B). Tout ça fait avec la Starlight trius SX9, sa roue à filtres, correcteur de coma sur le SW 254/1200.
       

       
      et un aperçu recadré sur la galaxie.

       
      J'ai tenté ma chance ensuite sur M10 avec seulement 15 poses de 2 minutes. Pas de couleur, les nuages sont arrivés quand j'ai attaqué la couleur.

       
      Et cet après midi un petit tour vers le soleil, avec filtre astrosolar à l'entrée du tubes. Les captures sont faites à l'ASI120 mm-s et un filtre vert. Les images sont agrandies par une Barlow x3. Les captures de 1 minutes ont environ 3600 images, empilement sur 3%.
       
      Une tâche sur le bord.

       
      une micro-tâche.
       

       
      et une peu de facules.

       
      Bonne soirée.
       
       
    • By Cyp
      Salut à tous !
       
      Seul à la maison avec Cidélie – âgée de 5 mois – je doutais fortement pouvoir assister à ce petit évènement astro de jeudi dernier. Après lui avoir donné ses 90 g de purée poireaux-pommes de terre – si vous vouliez tout savoir – j'étais attelé à lui faire boire ses 200 mL de lait infantile lorsque je constate par la fenêtre que le ciel est bien dégagé. Un poil voilé, peut-être, mais si peu. Il est alors midi passé. Autant dire que niveau préparation, je suis un poil charrette.
       
      Je commence alors à calculer comment je pourrai m'organiser le plus efficacement possible pour réunir tous les éléments nécessaires à une prise de vue en un temps record. Le doux son d'un rôt tout droit sorti des entrailles de la Terre pour faire trembler mon tympan gauche m'extirpe de ma rêverie. On peut attaquer la deuxième moitié du biberon. Je pensais donc à tous les accessoires qu'il me faudrait aller chercher aux quatre coins de la maison, en essayant de n'omettre la moindre bague par un assemblage en pensée de toute la chaîne d'acquisition. C'est alors que je me remémore le message de Caro m'indiquant qu'elle était partie ce matin en emportant mes clefs par erreur. Impossible, ainsi, d'aller chercher la rallonge électrique rangée à la cave. Il me faudrait alimenter le télescope autrement. N'ayant pas trouvé d'autre solution, j'opte pour l'utilisation d'un onduleur à poser en vrac dans le jardin. Il va biper en permanence, mais sa batterie devrait me permettre de suivre l'évènement.
       
      12h15, je pose tranquillement Cidélie dans son parc, lui lance son album de chansons préférées, empile tous ses jouets sur elle façon Everest, lui sourit tendrement puis prends mes jambes à mon cou façon Bip-bip et le Coyote. Tous les accessoires réunis – je pense n'avoir rien oublié, j'ai même pensé à mettre la batterie du reflex à charger – je presse fermement et avec conviction la poignée de la porte d'entrée. Qui ne bronche pas d'un millimètre. Les clefs. Caro est partie avec mes clefs. En m'enfermant à l'intérieur. Sans autre issue possible, dans une maison vigneronne où le rez-de-chaussée est en fait au premier étage.
       
      Merde merde meeeeeeeerde. Un poil dégoûté, je jette un regard à tout le matériel réuni au milieu de la pièce. C'est quand même ballot...
       
      Non, il reste une issue. LA fenêtre. Il y a une fenêtre qu'on a presque oubliée parce qu'elle est toujours fermée, volets compris, partiellement condamnée par ailleurs par quelques ustensiles de jardin qui son posés sur son rebord intérieur. Elle donne sur une galerie mâconnaise, où nous avons entrepris de rénover un meuble depuis bien trop longtemps maintenant, plaqué au mur contre les volets de ladite fenêtre.
       
      Je dégage donc tout ce qui encombre l'accès intérieur de la fenêtre, l'ouvre en une dégringolade de poussières centenaires et autres multiples générations de toiles d'araignées puis déploie glorieusement les volets. Puis déploie glorieusement les volets. Heu, ah non, ça s'ouvre pas.
       
      Le meuble ! Et merde. Je force sur les volets comme je peux pour essayer de dégager un peu le buffet, parviens à glisser un bras, puis tire sur le meuble qui ne bronche pas. On n'est pas rendu.
       
      12h30. En poussant sur le meuble à la limite de la perte d'équilibre, je parviens à faire passer l'un des deux volets. Je me glisse dans l'entrebaillement, et me retrouve enfin dehors, des toiles d'araignées dans les cheveux sous les yeux ahuris d'un automobiliste garé de l'autre coté de la route. Pas le temps pour les faux-semblants, je suis à la bourre. Mais dehors ! Je dégage le buffet, ouvre complètement la fenêtre et rerentre à l'intérieur. Comme il va bien falloir faire passer le télescope par la fenêtre – un Schmidt-Cassegrain Meade LX90 sur table équatoriale – j'entreprends son démontage afin de le sortir par morceau, puis le remonte pièce par pièce de l'autre coté du mur.
       
      Après plusieurs allers-retours par la fenêtre, je n'ose même pas jeter un œil à l'automobiliste toujours présent. j'installe le tout dans le jardin, rythmé par les bips de l'onduleur agonisant. Alors évidemment c'est la guerre, je vous passe donc les détails de la mise an station à l'arrache, de la mise en température inexistante, de la mise au point impossible à cause d'une turbulence de tous les diables, et de putain- comment-on-fait-déjà-pour-mettre-ce-foutu-autostar-en-vitesse-de-suivi- solaire. Je balance une centaine de poses en mode rafale. Jette un œil aux images, PAR-FAIT !
       
      Bon en fait non, hein, c'est tout flou. Mais au point où j'en suis, je suis presque surpris de voir que le Soleil est dans le cadre, et qu'il y a encore un morceau d'éclipse.
       
      Pas trop le temps de tergiverser, Cidélie a entrepris de décapiter Poppi. Après avoir sauvé la mise du malheureux singe, je démonte le tout. Et m'aperçois alors que je n'avais pas serré la vis centrale du trépied. Vous savez, l'unique grosse vis, celle qui tient à peut près tout. Avec une prise de vue en rafale au reflex et un petit souffle d'air, sur un télescope en porte à faux posé sur une table équatoriale flottante, tu m'étonnes que tout soit flou...
       
      Bon, mission accomplie, j'en ai chié comme un rat crevé pour faire une série d'images pourries, je peux tout ranger et formater ma carte SD. Après avoir tout rentré – par la fenêtre, je rappelle – sauf le télescope, qui attendra, je suis tout crasseux et dégouline de sueur. Tandis que je me serre un verre d'eau, j'entends les pneus de la voiture de Caro crisser sur les graviers, pour une arrivée en catastrophe, très déçue de m'avoir ainsi bloqué.
       
      Finalement, tout est bien qui fini bien. Sur la plus de centaine d'images obtenues, il y en a UNE de nette. Me demandez pas comment c'est possible, j'en n'ai pas la moindre idée.
       
      Vous trouverez donc le résultat de cette aventure épique en pièce jointe, l'unique rescapée de cette course contre la montre, quelques millions de pixels capturés en 1/500 de seconde à 100 ISO par un boîtier Canon EOS 600D derrière un Meade LX90 203/2000 avec réducteur de focale F/6,3, filtre Astrosolar densité 5, depuis Juliénas, en Beaujolais. Traitement sous Darktable.
       
      Ce n'est certainement pas la plus belle des images, mais ça fait un sacré souvenir
       
      Bon dimanche à tous !
       
      Cyp
       

  • Upcoming Events