Christophe Pellier

Spectro-photometrie de Neptune 2019/08/22

Recommended Posts

Salut à tous,

Je reprends mon suivi des géantes de glace en spectro... J'ai pu faire trois run d'observation sur Neptune autour de l'opposition, celui-ci est le premier. Je commence à affiner un peu les outils qui vont me servir pour l'analyse à long terme ! Voici trois résultats:

1) Un spectre classique de réflectance. Calculé en divisant le spectre de Neptune par celui d'une étoile G0V à proximité. Le profil est conforme.

2) La transformation vers le système photométrique Johnson. J'ai récemment modifié mes filtres synthétiques pour les mettre plus en conformité avec les bandes Bessel. J'ai donc recalculé les coefficients de transformation, et je les ai retesté sur plusieurs étoiles variables observées cette année (Bételgeuse, P Cygni et une ou deux autres), ce qui m'a permis de voir que les résultats étaient plus précis (comparaison avec les données AAVSO).

Les magnitudes Johnson ont été normalisées en "magnitudes planétaire absolues", à savoir comme si la planète était à 1 unité astronomique du Soleil, et une de la Terre. L'idée est ici d'éliminer tout type de variation qui ne vienne pas de la planète elle-même.

3) Ce qui permet ensuite de calculer un spectre de couleur en flux, à partir de la magnitude V normalisée. La réponse instrumentale a été corrigée à partir de lambda Aquilae (B9V). 

Les magnitudes calculées peuvent être comparées aux données publiées par l'ALPO et les travaux de Richard Schmude. Mes valeurs en B et V sont tout à fait cohérentes, avec en particulier la valeur attendue de l'indice B-V de +0,4. Les valeurs en R et I sont sans doute moins bonnes, mais j'ai moins de références. La valeur U n'est qu'à 0,1 magnitude des références (+8,2/+8,3) mais c'est peut-être juste un coup de bol ^_^

Les deux observations qui suivront ont été réalisées avec un prisme 3,8° pour corriger la coma chromatique. Les spectres sont sensiblement plus fins par contre, je vais devoir ré-observer des étoiles de référence afin de trouver les nouveaux coefficients de transformation photométrique.

neptune_20190822_photometry_pellier.png

neptune_20190822_reflectance_pellier.png

neptune_20190822_colourspectrum_pellier.png

Edited by Christophe Pellier

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By fljb67
      Bonjour ou bonsoir.
       
       
      - Objet : Neptune
       
       
      - Date : 18/11/2020 entre 19h57 et 20h11.
       
      - Optique de prise de vue :  SW Mak 127/1500 + Barlow Takahashi x2  (  focale effective d'environ 2400 mm d'où un f/D ~  19 ).
       
      - Monture  : Takahashi EM 10 ( datant des années 90 ) .
       
      - Suivi : automatique avec lunette  Takahashi GT40 ( diamètre 40 mm ; focale  240 mm ) + 290 mm Mini + PH2 Guiding.
       
      - Capteur de prise de vue :  ASI ZWO 294 MC Pro ( refroidi à -10° C ; Gain 500 ; Raw8 ; Bin2 ) + filtre L-PRO Optolong coulant 31.75 mm.
       
      - Nombre de prises empilées : 13 x 50 s.
       
      - Qualité du ciel : mauvaise ( certainement à cause d'humidité en altitude  )
       
       
      J'ai fait exprès de sur-exposer cette planète dans l'espoir de choper Triton.
       
       
      1°) Image plein champ ( 27.48' x  18.72' )  :
       

       
       
       
      2°) Crop ( avec le satellite Triton ? : j'avoue ne pas être sûr ) :
       

       
       

       
    • By dfremond
      Bonjour (ou bonsoir selon la longitude...)
       
      Hier j'ai testé avec succés mon flextube apres avoir réalisé des améliorations sur le systeme goto. Le seeing etait tres mauvais à la tombée de la nuit sur la Lune et sur Jupiter. Je pensais que mon essai sur Neptune se résumerait à un aller simple vers la poubelle.. Et bien finalement je suis surpris, j'ai du tomber sur un bien meilleur moment de seeing pendant la capture. Je suis meme extremement surpris...
       
      35 minutes de capture avec flextube goto (qui marche maintenant sans saccades) televue 3x adc, allonge de 40, IR 610 et qhy5III290m
      Aucune dérotation.. Je le tenterait peutetre plus tard.
      Traitement AS3, Astrosurface et photoshop.
      J'ai réorienté et mis a l'echelle pour correspondre a la simulation winjupos (réduction à 92% de la taille initiale de capture)
       
      L'image correspondant u temps moyen de 23h32TU
       

       
      Une petite animation en alternant avec la simulation winjupos pour situer Triton qui est à la limite de detection..
       

       
       
      Une Capture d'Uranus (et de Mars)faite hier aussi a venir.. On verra si ça vaut le coup, ...
       
      bons ciels!
       
       
    • By Shaihulud
      Hello
       
      Avant Uranus,
      le "KH" a rendu visite à la "Beautiful Blue" et son satellite 
       
      A+
      David
       
       
       
       
       
      Full : https://www.flickr.com/photos/187071820@N02/50353914862/sizes/o/
      "Kwisatz Haderach" N406/1810 ASI178MC + TVx2,4 - 150 Frames - 0,11"/pixel

       
    • By Marc Delcroix
      Salut à tous,
      Première Neptune de l'année, elle est déjà bien visible en milieu de nuit, accompagné comme  d'habitude par Triton (ce qui est bienvenu pour faire de la dérotation). Le centre semble brillant, mais sur 3 images différentes il n'y a pas de preuve de rotation avec la planète, les données sont un peut trop bruitées...

      Bons ciels,
    • By Christophe Pellier
      Salut,
      Je termine mes observations en spectro sur Neptune avec ce troisième run obtenu le 19 septembre. J'ai affiné un peu la méthode (calibrage spectral, calcul des coefficients, et valeurs des magnitudes solaires utilisées pour le calcul des albédos). Ces résultats sont sans doute les plus précis obtenus jusqu'à présent du coup je rajoute un spectre de couleur, pour l'illustration
      J'ai pu profiter de deux nuits claires début décembre (les deux seules en trois mois...) pour obtenir des résultats sur Uranus, ça viendra plus tard.



  • Upcoming Events