lyl

Starbase 80 (et origines)

Recommended Posts

merci de ton soutient STF8LZOS6 ;-) Je reste surtout accro au destockage OU, cela ma aussi permit d'acheter la J-PZ neuve qui n''attendait que la TEC 180 FL :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Le max que je fais avec ma Perl-Vixen 83/910 c'est du G=1,5 D après il y a un manque de lumière qui me gêne !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais mis en ligne la concurrente directe mais je ne sais pas ce qu'elle vaut. Si quelqu'un peut intervenir....et elle est moins chère.

https://www.medas-instruments.com/lunettes/8255-monture-porta-ii-avec-lunette-vixen-80-910-3660080011333.html

image.png.8f540eb727fc60a0a2d44001a0ffe2a2.png

 

La taka est morte née si les résultats se confirment...on ne voit quand même pas trop ce qu'ils viennent foutre sur ce marché?

Share this post


Link to post
Share on other sites

A première vue, la starbase (monture et tube) fait plus qualitative que cette Vixen. Et je pense ne pas me tromper en disant que cette Vixen est 100% chinoise. Ce qui n'est pas une insulte en soi, mais le coût de la main d'oeuvre n'est pas le même, ni le contrôle qualité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et qu'il est impossible de faire du G=3D avec ce genre d'instrument !

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, jm-fluo a dit :

Et qu'il est impossible de faire du G=3D avec ce genre d'instrument !

 

Pousser le grossissement au maximum n'est pas le but recherché par tous les astronomes.

Les grossissements extrêmes sont principalement réservés à l'observation des étoiles doubles pour moi.

 

il y a une heure, STF8LZOS6 a dit :

La taka est morte née si les résultats se confirment...on ne voit quand même pas trop ce qu'ils viennent foutre sur ce marché?

 

Cette lunette n'est pas condamnée.Arrêtons de dire des bêtises!

Il y a juste eu une erreur de fabrication ou autres.Ce n'est pas la fin du monde.Tout le monde peut se tromper.

 

Ce qui me gêne plus est que ce défaut de qualité soit sorti dans la presse spécialisée des astronomes amateurs.

Cela met le doute sur le sérieux d'Optique Unterlinden, de Takahashi et des autres fabricants japonais.On manque de respect à ces gens-là et on casse la confiance établie.

 

Le linge sale se lave en famille comme dit ma grand-mère.

 

Il faut savoir que Takahashi et les fabricants japonais ne se portent pas trés bien actuellement au niveau financier.

Ils essaient donc de relancer la gamme des lunettes achromatiques à longue focale de qualité haut de gamme qui ont fait leur succés passé.

Les moyens de recherche et de production sont amortis depuis longtemps donc il est possible pour eux de se placer à des prix de vente raisonnables niveau rapport qualité/prix.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, oliver55 a dit :

Les grossissements extrêmes sont principalement réservés à l'observation des étoiles doubles pour moi.

Ok d'accord avec toi le G=3D n'est pas valable pour le planétaire, n'y même pour le lunaire ;-)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, jm-fluo a dit :

Ok d'accord avec toi le G=3D n'est pas valable pour le planétaire, n'y même pour le lunaire ;-)

C'est effectivement rare, techniquement l'objectif 80f/15 est donné pour x2.5D très constant en lunaire. C'est historique pour l'objectif de la Mizar Kaiser. Tu peux faire des pointes à x3, x3.2 mais on ne peut garantir ça.

 

Dans le Rutten & van Verooij, un test en laboratoire (en intérieur) a été mené et donne x2.6D comme un optimal pour les contrastes lunaire/martien et pour le testeur moyen.

 

Sur le terrain : j'ai vu des instruments fonctionner à x3D (sisi) mais plus le diamètre augmente moins c'est possible. et il y a la question de la quantité de lumière qui arrive à l’œil.

La Robach 130mm  (objectif A Zeiss ~1908) a été utilisée, en fin de journée de Juillet dernier, sur la pleine Lune, il y avait une queue d'observateur et le 6mm était dans la tourelle porte-oculaire. Les gens ne résistaient pas à tester le x390. Ils redescendaient de l'escabeau plutôt halluciné.

 

En planétaire, j'ai régulièrement poussé à ce niveau (x2.6 /x3) : ça ne fonctionne pas souvent. Sur le Mak Newt 6" f8, il est possible de dépasser 400x en lunaire sur une partie du ciel et dans des conditions exceptionnelles, mais on sent bien que c'est la limite atmosphérique qui décide.

 

Un x250 sur une 90/1000 sur Saturne ça laisse pantois de voir la forme hexagonale violet/brun sur le pôle de la géante.

 

Des conditions réelles en Star Party ont permis de pousser la MAXI avec un ortho 5mm (x240 soit ... x3D)

 

Par contre, une lunette comme la Starbase 80 à f/10, sur monture azimutale, qui n'est que fabriquée pour un strehl de 0.95 : il est peu probable qu'elle dépasse x2D / x2.5D et pour être sérieux, l'oculaire de 6 mm est censé être le plus fort utilisable dessus : x133 et basta. 

 

Sa limite ne sera probablement pas le strehl max mais le chromatisme à la limite (critère de Sidgwick c'est juste juste), la turbulence et la monture.

Ça promet une image propre mais le piqué atteint sa limite à cause du f/D : sa plage de tolérance au défocus est ric rac.

 

Elle a l'avantage de proposer 27mm de diamètre au plan focal à 70% d'illumination, le diamètre à 100% étant 22mm environ. (baffle dans le focuser)

27mm c'est un peu moins que la diagonale de l'APS-C, c'est 1.93° sur le ciel. Le champ plein illumination fait 1.57°. (un peu moins que les Pléïades)

Ce sont les caractéristiques classiques des achromats BK7/F2, au-delà il faut un triplet pour faire Rich Field et pour gérer la coma.

 

Le dernier plus c'est le caractère quasi athermique de la combinaison BK7-F2, c'est pour cela qu'elle est populaire pour les sorties "sur le pouce"

Edited by lyl
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, lyl a dit :

J'ai vu des instruments fonctionner à x3D (sisi) mais plus le diamètre augmente moins c'est possible. et il y a la question de la quantité de lumière qui arrive à l’œil.

Je t'assure qu'avec la FS152 la lumière était bien là sur la Lune,  alors je te de dis même pas ce que cela va donner avec le TEC 180 FL ;-) un G-540 X !!

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, lyl a dit :

C'est effectivement rare, techniquement l'objectif 80f/15 est donné pour x2.5D en lunaire. C'est historique pour l'objectif de la Mizar Kaiser.

 

Et même en bino avec la Perl-Vixen fluorite 102/920 je plafonne à G=2,2 D  en lunaire en planétaire c'est plus du G=1,7D ;-)

Edited by jm-fluo
Avec la FS 152 sur Jupiter, j'étais hype cool entre 230 et 250 X

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et si je n'arrive pas au G=3D avec le TEC 180 FL sur la Lune, , je la revends direct à 30000 euros ;--)

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

A un grossissement supérieur à 300 fois, c'est souvent l'atmosphère qui dicte sa loi.Les qualités du matériel passe en seconde position.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ou il faut utiliser l'optique adaptative comme dans les observatoires professionnels je pense.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, oliver55 a dit :

 

A un grossissement supérieur à 300 fois, c'est souvent l'atmosphère qui dicte sa loi.Les qualités du matériel passe en seconde position.

 

D'accord avec to,i je compte utiliser la TEC 180 FL  à G= 1,7 D comme je le fais avec la Perl-Vixen 102/920, fluo ou comme je l'ai fait avec la FS 152 ;-)

 

Edited by jm-fluo

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, oliver55 a dit :

A un grossissement supérieur à 300 fois, c'est souvent l'atmosphère qui dicte sa loi.Les qualités du matériel passe en seconde position.

depuis le temps qu'existent ces forums (entre autres)  je pensais que la plupart des amateurs avaient dépassé ce genre de considération.

Edited by asp06
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lol !!! je suis pas si mal à X 200 (Pentax XW 5 mm) avec la Bresser AR-102/1000  xDxD

Grossissements les plus utilisés en CP de X 57/1.3°/ps: 1.8 mm/0.6D à X 133/0.5°/ps : 0.8 mm/1.3D

 

En direct ou presque....(les nuages viennent d'arriver :S)

 

Lunette_Bresser_ar-102_RC2 (3).jpg

Edited by zirkel 2
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, oliver55 a dit :

Ce qui me gêne plus est que ce défaut de qualité soit sorti dans la presse spécialisée des astronomes amateurs.

Cela met le doute sur le sérieux d'Optique Unterlinden, de Takahashi et des autres fabricants japonais.On manque de respect à ces gens-là et on casse la confiance établie.

 

Bonjour,

 

Oui je suis bien de cette avis, mais là cela va être difficile , non pas pour Takahashi mais le partenaire qui les fabriques de vendre sur le marché Français.

Je connais bien les Japonais (habitué aux commerces avec eux) , se sont  des perfectionnistes .

Je continuai à leur faire confiance, sur leurs produits de qualité que nous ne trouvons plus chez nous hélas !

 

Bon ciel achromatique

  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Loup Lunaire a dit :

sur leurs produits de qualité que nous ne trouvons plus chez nous hélas !

 

Nos artisans ils font quoi alors? de la m...e??? B|

Edited by zirkel 2
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, zirkel 2 a dit :

Nos artisans ils font quoi alors? de la m...e??? B|

 

Nos artisans raccrochent de plus en plus tous les jours car cela devient impossible de gagner sa vie dignement dans notre beau pays (soit gagner un smic pour 70 heures de travail par semaine).Rien qu'en optique j'ai envie de pleurer vu le désastre.

 

Quand tu verras la France supprimer sa TVA sur le matériel optique français comme le Japon pour encourager la relance du secteur, tu me feras signe et je paierais le champagne à tous ici.:)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@oliver55 je ne parle pas des artisans en général mais de nos artisans en astronomie en particulier, si certains d'entre eux ont raccroché dernièrement je ne suis pas au courant...

...j'ai réagis à la remarque de Séverin que je trouve un peu trop à "l'emporte pièce", voilà tout.

Edited by zirkel 2
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je mets le passage du Rutten & Van Verooij

IMG_20200226_204820.jpg.35c0239d13edbf556fe9fc04981d2ff8.jpg

La résolution de l’œil à 1' d'arc c'est pour du noir sur fond blanc°, elle baisse beaucoup à ~<2 d'arc à faible contraste de 1/40.

Pour voir un tel contraste l'illumination doit être conséquente : ~2 cd/m2

http://webx.ubi.pt/~hgil/FotoMetria/Paginas.www/Photometry_2.html

La surface lunaire : 2500cd/m2 moyen, il y a des variations d'albédo importantes suivant les angles, dues à la nature de la surface. On peut pousser à 1.6D sans soucis, ça dépend de la turbulence, qui est rarement problématique pour une 80mm => x128, ç'est sa qualité (strehl) qui limite.

A l'éclairement maximal, racine de (6000/1000) => ~x2,5D amène au même éclairement que l’œil affectionne. Là, il faut un objectif qui puisse restituer le contraste à ce grossissement et cela nécessite une qualité au moins "excellente" : >=0.95 de strehl sur la chaîne optique complète.

The table below gives approximate intensities (surface brightnesses) of some natural light sources:

                                    Luminance       Magnitudes per square
                                    Nit = cd/m2       arcsec   arcmin

Sun                                   3E+9            -10.7    -19.6
Venus (elongation max)                15000            +1.9    -7
Pleine Lune                            6000            +3.6    -5.3    # 2500 en moyenne, contraste variable suivant les angles
Mars at perihelion                     4000            +3.9    -5.0    # idem lune contraste variable suivant angle
Jour, soleil derrière nuages (horizon) 1000            +5      -4      # oeil, 2mm de pupille, >200 niveaux de contraste
Jupiter                                 800            +5.7    -3.2    # bonne luminosité mais contraste 10-20%
Saturn                                  700            +5.9    -3.0    # bonne luminosité mais contraste 5-15%
Intérieur, travail -------------------- 250/300------------------------# oeil, éclairage de bureau pour travailler
Jour, très couvert sombre (horizon)     100            +8      -1      # oeil, 3mm de pupille, on peut encore lire (limite ...)
Uranus                                   60            +8.6    -0.3
Neptune                                  30            +9.3    +0.4

contrast.JPG.ad90739aa1b76b0d5728606254bc9be0.JPGillumination-eye-mode.JPG.ba37052853313cbb3256de2e9883c218.JPGtrolands.JPG.2c0aa38801ef700a3f94290d51be23c3.JPG

IMG_20200226_204833.jpg.0c05a4ad8b76110984d6baea46cb161b.jpg

A fort contraste (~20%), on peut pousser le grossissement à x2D et  plus, sur le terminateur lunaire, sur Mars, on monte assez haut. Mais sur les planètes, ça pêche énormément, et on se retrouve très souvent à 5-15% de contraste donc entre 1D et 2D.

IMG_20200226_204901.jpg.9e9ad9946b8f114cbbc4ce9ff2035a50.jpg

Et le recoupement des tests et des conseils des observateurs...

IMG_20200226_204738.jpg.0a0bebddec5832943e8ec578d9ce982f.jpg

° : deux fois meilleure pour blanc sur noir.

http://www.brayebrookobservatory.org/BrayObsWebSite/HOMEPAGE/forum/highmagnifications.html

Citation

Les caractéristiques lunaires et martiennes ont un contraste moyen de 0,20 tandis que
Jupiter variera de 0,20 à 0,10 ou moins et
Saturne de 0,15 à 0,05.
Le contraste sur Vénus dépasse rarement 0,05 et est généralement inférieur, ce qui réduit les capacités de détection de contraste du télescope et de l'œil

 

Citation

De même, la Lune près du premier ou du dernier quartier, lorsqu'il présente un contraste d'ombre maximal, nous permet
d'utiliser des puissances considérablement plus élevées qu'à son croissant mince ou à la pleine Lune.

/.../

Sidgwick souligne que des grossissements de 20x par pouce (0.8D) ou plus bas tend à supprimer les petits détails. Avec Mars (et de facto la Lune), cependant, même le double de ce montant (1.6D) peut ne pas suffire.

 

Malgré la magnitude angulaire plus élevée de Jupiter et Saturne, et encore plus pour Vénus à l'élongation, les contrastes plus faibles rendent inutiles des forts grossissements.

Par contre la Lune et Mars à cause d'un effet d'albédo variable (nature de la surface caillouteuse/poussièreuse) permet à certains angles un fort contraste et hop on peut pousser au delà de 1,6D (40x / inch) jusqu'à plus soif...

Dans l'atlas de Jérôme Grenier (géologie.pdf) :

Citation

Le verre compose 50% du matériau (lunaire), dont la plus grande partie se trouve sous forme de perle. Cela expliquerait cette rétro-réflectivité caractéristique des rayons qui se remarquent le mieux à la Pleine Lune, et difficilement si pas impossible à observer lorsque le Soleil fait un angle inférieur à 45°. Le matériel fondu lors de l'impact et reconsolidé sous forme de billes de verre, est expulsé à grande vitesse (v > 1 Km/s) et se dépose suivant des raies plus ou moins radiales extrêmement brillantes. 

Les matériaux vitreux font partie des composants du sol surprenant... les plagioclases calciques. https://fr.wikipedia.org/wiki/Feldspath

image.png.f9e2b5cb28ffd408ee967676ec771a4b.png => voir éclairage et composition.

 

Ces deux astres sont assez extraordinaires à ce point de vue car on peut découvrir des détails à chaque lunaison / opposition tellement il y a de variations. Cela explique assez bien la difficulté à imager loin du terminateur ou avec le soleil sous des angles obliques.

La plage indiquée par Coleman de 1.1D à 2.7D c'est sans turbulence venant mettre son grain de sel.

Edited by lyl
  • Love 1
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est bien de remettre au menu toujours même plat Myriam parce qu'il y a trop d'inepties dites à droite et à gauche, mais elles le sont plus dites par méconnaissance. Il faut se faire à l'idée que les grands diamètres ont un avantage indéniable ici, mais cela donne aussi "quitus" à ceux qui nous fourguent des daubes au passage. Heureusement le forum est là pour nous aider à séparer "le bon grain et l'ivraie"....Merci Matthieu. 

Edited by STF8LZOS6

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici la mesure dans le vert :

 

image.png.cd69ff7f78ce93ad780f598b7e85b60e.png

 

Cela donne un strehl de 0,676.

 

Je n'ai pas l'article de Christophe sous les yeux, mais cela doit être à peu près ces valeurs là.

Le souci est que le gros contributeur est une aberration sphérique qui plombe fortement le strehl et tout le reste.

Et forcément les autres lambdas sont du même tonneau.

Après il est difficile de savoir d'où cela vient : erreur de courbure, erreur de spacer...

Et il y a aussi pal mal d'astigmatisme.

 

Sans AS ni astig, on voit qu'il n'y a pas de coma et que c'est pas mal du tout, c'est d'autant plus dommage.

 

image.png.cbe986281211f45cbeb230b032a0af58.png

 

A comparer avec une super bonne petite accro qu'était la Perl que m'avait fait mesurer Christophe.

 

 

 

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By banjo
      bonjour à tous ,
      je doit coller mon porte barillet pour une optique Istar sur un tube en carbone avec de la colle bi-composants époxy  (quelques vis aussi , ceinture + bretelles ) , j'ai fait l'alu aussi rugueux que possible et il est ajusté sans jeux 
      j'ai lu que l'alu se corrode en présence du carbone , réalité ou légende urbaine ?
      Paul
       

       
    • By Nathanael
      Bonjour à tous,
      Je soumets à votre sagacité et vos critiques ce concept de barillet astatique à matelas d'air. Il est né d'une récente discussion sur les barillets astatiques vs triangles. Je vais développer un peu sur ce post dédié car je ne vois pas vraiment d'écueil insurmontable à ce type de barillet. Il peut au contraire permettre de bien répartir les appuis (aussi nombreux qu'on le souhaite sans complications). Évidemment, comme il ne s'agit pour l'instant que d'une idée (je n'ai procédé à aucune mise en œuvre) il est possible que ce fil de discussion conduise à un abandon pur et simple. C'est justement le but de faire le tour des inconvénients, avant d'aller plus avant dans la réalisation d'un barillet de ce type.
      Je mets ci-dessous 7 schémas auxquels je me réfère dans la discussion à suivre.
      L'idée de base (1) c'est que le miroir sur un coussin d'air est supporté uniformément sur toute sa surface. De plus, il n'y a aucune tenue latérale du miroir (2). Cerise sur le gâteau (mais on ne pourra pas s'en servir) le coussin d'air agit comme des leviers astatiques, c'est à dire que la poussée au dos du miroir dépend de l'inclinaison du télescope (2).
      Premier écueil, la poussée au dos du miroir est uniforme, alors qu'elle ne devrait pas l'être. La flèche et l'éventuel trou au centre du miroir expliquent cela. Il est alors possible de coller au dos du miroir une série de touches réparties selon PLOP, qui auraient toutes la même poussée et dont 3 seraient remplacées par les vis de réglage de la collimation (3). Dans l'exemple ci-dessous, pour un 450mm de 50mm d'épais et 51 touches et 3 vis. En collant les touches au dos du miroir (et non sur le coussin) on s'affranchit des problèmes de variations des positions.
      Cela règle le deuxième écueil qui est la mise en température du miroir s'il est isolé au dos par le coussin d'air. En choisissant 3 points extérieurs pour les vis et en donnant au coussin la forme d'un anneau (4) (6), on peut insérer un ventilo pour la mise en température.
      Reste le point épineux du réglage de la pression, afin que les 3 vis aient chacune la même charge que l'ensemble des autres points. Comme la pression dépend de la température, il est impensable d'avoir un réglage parfait et stable au cours de la nuit. On peut contourner ce problème en faisant reposer le coussin non pas sur le fond du télescope mais sur un disque intermédiaire lui même soutenu par 3 (par exemple) leviers astatiques dont l'ensemble supporterait 51/54 ème du point du miroir, chaque vis supportant 1/54ème dans mon exemple à 54 points d'appuis (5). Dans ce cas, la pression dans le coussin n'a pas d'importance, il faut qu'il soit suffisamment gonflé pour que seules les touches soient en contact avec le miroir et pas trop gonflé afin que toutes les touches soient en contact. Mais dans cette fourchette, une variation de pression est sans effet puisque ce sont les leviers qui définissent la charge.
      Concrètement, j'imagine le matelas en "bâche à vide" utilisée pour cuire le composite carbone-époxy. Le disque intermédiaire pourrait être dans ce matériau, fin et léger (s'il se déforme un peu c'est sans importance). Pour les touches des cylindres en bois collés à la colle aquarium. Un barillet ainsi réalisé comporterait 54 touches pour 3 leviers astatiques seulement, la stabilité mécanique de l'ensemble dépendrait seulement de l'ancrage des 3 vis et des 3 leviers. Les 3 vis ne supportent que 300g chacune pour un 450mm de 17kg ce qui en outre ouvre la porte à la map par le barillet.
      Mais je n'ai surement pas pensé à tout, d'où ce post! A vos critiques, constructives ou destructrices, mais je l'espère bienveillantes!
      Nathanaël
       
       


    • By thclavel
      ....sur le spot miroir du ménisque de ce petit Mak etx , éraflure "traversante" on voit le miroir à travers.
      Petit mak récupére sur le coincoin pour initier un enfant à l astro .
      Bref   il fonctionne malgré cela mais est ce qu on pourrai éventuellement le refaire alumine par un petit pro ou un amateur éclairé sachant qu il m'a coute 100roros?

    • By xs_man
      Annoncée le 24 Mai dernier sur Faicebouque, et présente sur le site chinois de QHYCCD depuis au moins
      3 mois,la voici, la voilà, la QHY1920-BSI. Classée comme "caméra scientifique".
       
      Toutes les courbes et toutes les infos sont ici :
       
      https://www.qhyccd.com/qhy1920/
       
      Référence capteur : ???
      Résolution : 1920 x 1200 / 2.3 Mpix,
      Type : rolling shutter,
      Taille capteur : 23 mm x 14.4 mm / APS-C,
      Pixels de 12 μm,
      CAN : 12 bits,
      Cadence image : 58 imgs/sec en pleine trame.
      Rendement quantique : Pic à plus de 90 %, 80% et plus sur tout le spectre visible,  
      Bruit de lecture : 1 e- en HCG (voir 0.85 e- à très fort gain)
      Controle "anti-Amglow" : Oui,
      Refroidissement : Oui (-32° sous l'ambient)
      Bruit thermique : assez élevé, 3.2 e-/pixel/s à 15°C, 0.42 e-/pixel/s à 0°C,
                                  0.1 e-/pixel/s à -15°C, 0.03 e-/pixel/s à -25°C
      Fullwell : 51 ke- à Gain 0;  5.8 ke- au basculement LCG/HCG,
       

                        
       

       

       

       
       

       
      Le capteur de cette caméra  me fait penser à un super-IMX 174, résolution identique mais
      plus grand et surtout bien plus sensible et non affublé des tares des capteurs en "global shutter".
      Le prix à payer reste sa cadence image plutôt médiocre. Mais pour une utilisation en poses courtes
      ou pour l'EEA, franchement on s'en moque...
       
      A noter ce capteur présente une trame visible, comme sur un IMX 174, voir les darks présents sur
      la version chinoise du site :
       
      https://www.qhyccd.cn/qhy1920/
       
      Gain = 1 :
       

       
       
      Gain = 450 :
       


      Donc pour résumer, énormes pixels de 12 μm, excellent rendement quantique, bruit de lecture très
      bas, mais bruit thermique important et Fullwell limité (pour de si gros pixels).

      Clairement un capteur taillé pour de la pose courte selon les infos disponibles.  
      Bon reste à savoir le prix... Le nerf de la guerre... Qui va faire mal, c'est certain...
      Et là j'ai demandé mais  aucune info pour l'instant...
       
      A suivre j'espère...
       
      Albéric
    • By christian viladrich
      Salut à tous,
      Avec la montée de l'activité solaire, je fais un peu de tuning pour optimiser les choses. En particulier, je voudrais réduire le niveau de lumière diffusée quand je fais des images de protubérances.
      En testant le train optique, je vois nettement une forte diffusion de la lumière par le bord de certaines lentilles. Du coup, je voudrais y mettre un coup de peinture noire.
      Je pourrais y mettre un coup de feutre noir, mais ce n'est peut-être pas top pour les traitements ?
      Que faut-il utiliser pour faire ça bien ?
       
      Merci des tuyaux !
  • Upcoming Events