xavierc

Rencontres Astrociel 2019 de Valdrôme Nuit 2

Recommended Posts

 Dans le virage du fond du parking.
 Nuit du 31 juillet au 1er août 2019
 Dobson 508/1920
 
 11 dessins : 8873 à 8883.
 
 Après une bonne sieste, je suis opérationnel à 23h15. Le ciel est plus dégagé des voiles que ce qu'annonçaient les prévisions météo, on ne va pas s'en plaindre.
 J'observe une nébuleuse planétaire d'Ophiucus pour entamer la nuit.
 
 Observation 8873 : PK10+18.2.
 85x, 631x, 402x. L'idée de cette observation vient une fois de plus des fiches de Michel Nicole le québecois.
 Répondant bien au filtre O3, elle est bilobée dès 85x, justifiant son surnom de Nébuleuse du Papillon.
 Son étoile centrale est faible, la nébuleuse en partant est très faible.
 Elle est trop sombre à 631x. Le filtre O3 n'apporte aucun détail supplémentaire, je préfère la nébuleuse planétaire au naturel.
 PK10+18.2obs8873.jpg
 
 Je regarde ensuite 2 galaxies de la même constellation.
 
 Observation 8874 : NGC6509.
 85x, 201x. Vue à 85x, elle se révèle diffuse à 201x, faible, et montre son centre un peu plus visible en vision décalée.
 NGC6509obs8874.jpg
 
 La seconde assez esthétique sera montrée à 3 personnes dont Didier L.
 
 Observation 8875 : UGC11093.
 201x. Faible, elle est bien plus effilée en vision indirecte qu'au premier abord.
 UGC11093obs8875.jpg
 
 Je pointe ensuite un amas globulaire du Sagittaire, un Messier en plus, que je montre à Aymeric.
 
 Observation 8876 : M75.
 85x, 201x, 402x. Je l'aperçois dans le chercheur, très faible et ponctuel.
 A 85x c'est une autre histoire, il est brillant, condensé, bleuté. Son coeur est bien plus brillant que le reste, le pourtour reste considérablement faible.
 Il est partiellement résolu à 201x, et surtout 402x. En vision indirecte, le coeur fourmille d'étoiles à la limite de détection.
 La turbulence est assez forte à 402x, de 4 à 3 sur 5 sur l'échelle Ciel Extrême.
 M75obs8876.jpg
 
 Des voiles arrivent à 1h40.
 Je tente la nébuleuse planétaire NGC6210 dans Hercule à l'écart des voiles, afin de tenter d'y voir plus que lors de mon premier dessin au 508, mais elle est trop turbulente pour ce but.
 
 Je me rabats sur des galaxies de la même carte de champ histoire ne pas être venu pour rien.
 
 Observation 8877 : NGC6181.
 85x, 201x, 276x. Facile à 85x, elle est considérablement faible à 276x et dévoile quelques nodosités VI4 à 5 donc à la limite de perception.
 NGC6181obs8877.jpg
 
 J'entends les cloches du troupeau de moutons aperçu de jour sur l'Aup au sud de la station.
 
 Observation 8878 : NGC6168.
 Celle-là à peine soupçonnée à 85x me donne plus de fil à retordre, je la vois VI4 à 3 (25% à 50% du temps en vision indirecte) et allongée à 201x.
 NGC6168obs8878.jpg
 
 M33 fut cette nuit vue faible en vision directe à l'oeil nu, un bon niveau 2 sur l'échelle de Bortle donc.
 
 Voici la suite et fin du groupe de galaxies des Poissons autour de NGC193, entamé aux Estivales de Webastro.
 
 Observation 8879 : NGC194 et 199.
 201x. NGC194 est considérablement faible, et NGC199 faible à très faible.
 Un voile arrive dessus à 3h.
 NGC194_9obs8879.jpg
 
 Le temps d'un coup de barre, 10 minutes après les voiles sont partis de cette zone.
 
 Observation 8880 : NGC186.
 201x. NGC186 me montre son noyau considérablement faible, le reste est allongé très faible à VI1.
 NGC186obs8880.jpg
 
 Observation 8881 : NGC193 et 204.
 201x. Ce couple est similaire. NGC193 faible et diffuse est accompagnée de NGC204 faible à très faible et diffuse.
 NGC193_204obs8881.jpg
 
 Un peu de buée arrive à 3h30.
 J'ai besoin d'une vraie pause, d'où 25 minutes de sieste allongé sur le siège passager avant de la Dacia, incliné au max.
 
 Observation 8882 : NGC202/3.
 201x. Je termine par cet autre couple ma visite au groupe de NGC193. NGC203 est faible à très faible et montre facilement son allongement, et NGC202 est faible.
 NGC202_3obs8882.jpg
 
 A 4h10 un peu de hoquet me transforme en grenouille, peut-être à cause d'une ingestion trop rapide de biscuits?
 J'en ai raison grâce à mes talents d'apnéiste, on n'est pas pour rien de la génération "Le Grand Bleu"!
 
 Je termine la nuit sur la comète ASASSN C/2018 N2 dans le Bélier.
 Jean-Bernard et Aymeric la regardent aussi.
 
 Observation 8883 : ASASSN C/2018 N2.
 201x. Positionnée à 4h40, elle est très diffuse, considérablement faible, et son déplacement est perceptible en quelques minutes. J'estime sa magnitude à 14 à la louche.
 comete_ASASSN_C_2018_N2obs8883.jpg
 
 Je connais par contre un échec sur une autre comète, Panstarrs C/2017 T2 dans le Taureau car il fait trop jour.
 A refaire dès le lever des Hyades la prochaine fois.
 
 Je laisse Aymeric pointer NGC253 du Sculpteur au T508 mais elle est trop faible dans l'aube avancée pour la détailler à sa juste mesure à 5h, le fond de ciel bleuit.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Et en enchainant les rencontres à la suite :)

C'est une bête le Xavier ;)

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, ALAING a dit :

C'est une bête le Xavier

Avant, il y avait l'animal politique, maintenant il y a aussi l'animal astronomique! :D

 

Merci de votre visite.

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il m'arrive aussi, parfois, de finir dans l'aube (en tout cas en terme astronomique) et, je ne sais pas si c'est la fatigue, mais c'est toujours un réel sentiment d'impuissance (à conserver du ciel "noir") qui germe dans mon esprit. En plus, les objets du ciel profond étant les premières victimes, je ne vois jamais l'intérêt de différer le repliage même si étoiles doubles, planètes, etc. pourraient faire durer les observations. Donc les extrémistes qui profitent de ces conditions crépusculaires ont toute mon admiration ! :x

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chapeau, à part M75 que des objets hors norme !

J'avais tenté la PK10 cet été au 300 mais rien de confirmé. Faut dire que le 500, sous le ciel de Valdrôme et l'oeil de Xavier ça aide !

Niveau esthétique j'ai un faible pour la galaxie UGC, magnifiquement effilée avec les extensions perdues dans le ciel bien rendues.

Ton observation de M75 montre à quel point il est compact, ce qu'on perçoit au premier coup d'oeil presque quelque soit l'instrument (j'ai tendance à mettre M54 / M75 et M80 un peu dans cette même catégorie).

Je suis épaté par la couleur bleu sombre que tu arrives à percevoir chaque fois !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 11/10/2019 à 14:00, etoilesdesecrins a dit :

j'ai tendance à mettre M54 / M75 et M80 un peu dans cette même catégorie

Bien dit, je viens de mettre au propre le dessin de M54 sous les mêmes conditions et il était bien dur à résoudre. La forte turbulence ne pardonne pas.

Ces amas doivent avoir en commun un fort indice de compacité, alors que le dessin précédant celui de M54 est Palomar 8 bien mieux résolu alors que plus faible.

 

Notre monsieur Catalogue pourrait nous chiffrer ça, hein Yann?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 11/10/2019 à 14:00, etoilesdesecrins a dit :

Je suis épaté par la couleur bleu sombre que tu arrives à percevoir chaque fois

 

Que sur quelques objets sur lesquels mon commentaire précise la couleur perçue (comme M75), c'est peut-être un effet du scanner qui bleuit les autres? Ca change du verdissement des dessins de Bruno Salque!

Par contre j'ai souvent vu bleu plus ou moins soutenu des galaxies montrant des détails comme des spires et nodosités brillantes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ton papillon de Minkowski (M 2-9) m'attire beaucoup, c'est déjà un gros plan au T500 (dessin de tête). On devrait tous l'essayer celle là...

Avec l'arrivée de ton dernier télescope (quelques années maintenant !), est-ce que tu refais parfois des objets dessinés au T254 ou tu privilégies de nouvelles cibles ? Pour ma part, j'ai tendance à soulever de nouveaux objets mais il m'arrive de revenir avec le plus gros sur certains qui m'ont  plu ou qui présenteraient des détails intéressants (dernier cas : M 1-79).    Fabrice M.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour répondre à Fabrice, mon programme au 508 est un mélange entre les réobservations systématiques des objets déjà vus au Strock 254 et de tous nouveaux tirés du catalogue Arp et des fiches de Michel Nicole. Et de temps à autre déjà une réobservation des premiers objets vus au 508.

Edited by xavierc
faute de frappe
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By xavierc
      Dobson Strock 254/1200
      Seine et Marne au sud des ballots de foin
      5 dessins : 9236 à 9240.

      Quand je sors de la voiture à 23h30, je vois la comète Neowise assez basse vers l'horizon nord-nord-ouest dans la Grande Ourse.
      Je me gare plus loin des hauts ballots pour pouvoir la pointer au télescope.
      La Station Spatiale Internationale ou ISS passe.
      Je m'active pour être prêt à observer en un quart d'heure, au point d'en avoir chaud.

      Je dessine d'abord à l'oeil nu puis au télescope la comète.

      Observation 9236 : comète Neowise à l'oeil nu.
      Assez faible à considérablement faible au centre, sa queue s'étend assez loin en vision indirecte.


      Observation 9237 : comète Neowise au télescope.
      75x, 109x. Le noyau a été placé à 23h57. La comète est bleu ciel, avec son centre brillant et flou. La coma ou chevelure est assez brillante.
      La queue est assez faible à perceptible et diffuse. Les structures de cette comète sont subtiles, j'y vois comme un noeud papillon dans la coma.
      Elle est énormissime cette visiteuse devenue circumpolaire qui va bientôt se coucher derrière les ballots de foin.


      J'entends le bruit d'un engin agricole vers la ferme au nord, j'espère qu'il va y rester cantonné.

      J'observe 2 objets voisins dans le ciel et pourtant dans 2 constellations différentes, une nébuleuse planétaire d'Hercule et une galaxie du Serpent.

      Observation 9238 : IC4593.
      Cette nébuleuse planétaire est repérée un peu floue à 75x, confirmée par blinking avec le filtre Oxygène 3 auquel elle réagit fortement, alors que sa réponse en HBêta reste faiblarde.
      Elle est vue comme une étoile floue assez faible à 343x par turbulence moyenne.


      Un peu de vent se lève mais pas gênant.

      Observation 9239 : NGC6065.
      150x. Elle est petite et dure, aperçue 25% du temps en vision indirecte (VI4).


      Je pars manger et me reposer un peu dans la voiture car la fatigue est arrivée.

      j'observe enfin une autre galaxie, dans Hercule.

      Observation 9240 : NGC6078.
      150x. Elle est diffuse et vue la moitié du temps en vision indirecte (VI3).


      A 2h, à cause de la fatigue insistante, je pars dormir jusqu'à l'aube à 5h30. Moi qui espérais revoir la comète se relever des ballots, c'est foutu.
      Je tente alors Mars mais elle est trop turbulente.

      Je pars à 6h.
    • By yves65
      Bonjour à tous
       
      Cette nouvelle période de confinement est propice à la reprise d'observations visuelles depuis chez soi.
      Voici un petit CROA réalisé lors de la nuit du 21 au 22 novembre . J'ai dessiné quatre cibles ce soir là, au T305 :
       
      NGC 7048
      Nébuleuse planétaire dans le Cygne de magnitude 12,1 :
      Cette nébuleuse est située toute proche d'une étoile de mag 9. Au premier abord, elle semble avoir la forme d'un triangle dont l'une des pointes touche presque l'étoile. Ce triangle est quasiment visible en vision directe. Mais après une longue accoutumance, et en figeant la vision décalée assez loin de la nébuleuse, un liseré parfaitement circulaire apparaît autour du triangle, et la forme ronde de la nébuleuse devient perceptible. L'étoile centrale de la nébuleuse est invisible. J'ai fait cette observation avec filtre OIII, au Plossl 8mm et Nagler 9mm. Grossir davantage assombri trop la nébuleuse. Les étoiles du champ sont dessinées sans le filtre OIII.
       

       
      NGC 7814
      Galaxie dans Pégase de magnitude 10,6 :
      C'est une galaxie elliptique allongée, qui forme un fuseau aux pointes effilées, avec un bulbe circulaire assez brillant au milieu. Cette galaxie ressemble un peu à M102 et possède une bande de poussières visible sur les photos. Mais malgré mes efforts, je n'ai pas réussi à voir cette bande de poussières au T305.
       

       
      NGC 908
      Galaxie dans la Baleine de magnitude 10,2 :
      J'ai pointé cette galaxie dans le but de tenter de voir le bras spiral qui se détache du coté est, et qui est bien visible sur les photos. La structure spirale de cette galaxie est très difficile à appréhender en visuel au T305, mais il m'a tout de même semblé apercevoir de temps en temps une zone plus sombre à l'est, entre le bras spiral et le centre de la galaxie.
       

       
      M 34 (NGC 1039)
      Amas ouvert dans Persée de magnitude 5,2 :
      Cet amas ouvert est décrit dans un article du magazine "L'Astronomie" de ce mois-ci. Comme je ne l'avais jamais dessiné, j'ai comblé cette lacune. C'est un joli amas qui possède quelques alignements caractéristiques. J'ai compté une cinquantaine d'étoiles environ, dont 12 qui brillent assez fortement (avec une magnitude comprise entre 8 et 9.)
       

       
      Voilà pour ma moisson d'automne ,
      Bon ciel à tous,
      Yves
    • By guilaume
      Bonjour,
      Observation un peu vite fait, avant le dîner, à la tv 85, en bino, à 120x.
      La première chose qui ressort, c'est la grande surface blanche brillante qui contourne une forme un peu triangulaire, la calotte est difficile à trouver. Étant donné que c'est mon principal repère, j'ai du mal à comprendre ce que je vois.
      Une fois celle-ci trouvée ça va mieux, j'arrive àun peu mieux accomoder ma vue. 
      Mars est devenue bien gibbeuse, en tout cas c'est assez visible.
      Ça a été fait un peu vite, l'observation à durée assez peu de temps, je n'ai pas eu le temps de me concentrer sur les formes et les proportions. La formation au centre, c'est solis lacus.

      Bon ciel.
       
       
    • By xavierc
      Strock 254/1200
      Vers Crécy (Seine et Marne)

      Je poursuis la publication systématique de mes anciens dessins jamais postés sur les forums, qui correspondent aux nuits de 2016 et avant où je ne publiais que les CROAs de mes vacances et voyages, et encore pas toujours.

      NGC890
      Observation numéro 6942


      comete_Lovejoy_C2014Q2 oeil nu
      Observation numéro 6939


      DoDz4
      Observation numéro 6941


      comete_Lovejoy_C2014Q2
      Observation numéro 6940


      NGC1999
      Observation numéro 6943

  • Upcoming Events