Sign in to follow this  
Kaptain

RIP Alexis Leonov, le premier a être sorti dans l'espace

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

"La Terre paraissait petite, bleue, claire, si attendrissante, si esseulée.

C’était notre demeure, et il fallait que je la défende comme une sainte relique.

Elle était absolument ronde.

Je crois que je n’ai jamais su ce que signifiait "rond" avant d’avoir vu la Terre depuis l’espace.»

 

EGmFELqX0AIH2H_?format=jpg&name=small

 

 

 

  • Like 6
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Spacewalker, un film à voir et à revoir :)

Bonne journée,

AG

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 56 minutes, penn kalet a dit :

Je crois que je n’ai jamais su ce que signifiait "rond" avant d’avoir vu la Terre depuis l’espace.

 

Pourtant avec toute la vodka qu'ils ingurgitent :)

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Kaptain a dit :

La petite virée avait d'ailleurs failli très mal tourner..

 

Fallait quand même être gonflé !  ;)

  • Haha 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sévèrement burné, tu veux dire ! :)

Sinon, la citation complète reflète bien l'âme slave :

 

Citation

« Je m'avançais vers l'inconnu et personne au monde ne pouvait me dire ce que j'allais y rencontrer. Je n'avais pas de mode d'emploi. C'était la première fois. Mais je savais que cela devait être fait [ ... ]. Je grimpai hors de l'écoutille sans me presser et m'en extirpai délicatement. Je m'éloignais peu à peu du vaisseau [ ... ]. C'est surtout le silence qui me frappa le plus. C'était un silence impressionnant, comme je n'en ai jamais rencontré sur Terre, si lourd et si profond que je commençais à entendre le bruit de mon propre corps [ ... ]. Il y avait plus d'étoiles dans le ciel que je ne m'y étais attendu. Le ciel était d'un noir profond, mais en même temps, il brillait de la lueur du Soleil... La Terre paraissait petite, bleue, claire, si attendrissante, si esseulée. C'était notre demeure, et il fallait que je la défende comme une sainte relique. Elle était absolument ronde. Je crois que je n'ai jamais su ce que signifiait “rond” avant d'avoir vu la Terre depuis l'espace ».

 

Un article assez complet en français :

https://www.clubic.com/mag/sciences/conquete-spatiale/actualite-872713-cosmonaute-alexei-leonov-premier-marcheur-espace-decede.html

Edited by Kaptain
  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, Kaptain a dit :

Sévèrement burné, tu veux dire ! :)

 

Faut relativiser .... en état d'apesanteur ça aide :) 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

https://spaceflightnow.com/2019/10/11/alexei-leonov-worlds-first-spacewalker-dies/


Traduction de l'article :


Le légendaire cosmonaute Alexei Leonov, premier humain à marcher dans l'espace, et, plus tard, commandant du vaisseau spatial russe Soyouz amarré à une capsule Apollo de la NASA , symbole du dégel historique après la guerre froide, est décédé d'une longue maladie, a confirmé vendredi l’agence spatiale russe. Il avait 85 ans.


Artiste amateur accompli et personnage respecté dans la communauté spatiale internationale, Leonov est resté ami avec ses coéquipiers du projet Apollo-Soyouz, demeurant une source d'inspiration pour une jeune génération de cosmonautes qui ont emporté sa photo lors d'une sortie dans l'espace au mois de mai.


"Leonov était certainement le cosmonaute des cosmonautes, il était grand d'esprit, de corps et de coeur", a déclaré James Oberg, un expert du programme spatial russe, dans une interview accordée à la radio CBS. "C'était un dur à cuire, capable de gérer des problèmes, comme lorsqu'il a frôlé la mort lors de sa première sortie dans l'espace. Mais c'était surtout un être humain admirable."


L'astronaute à la retraite Scott Kelly a déclaré sur Twitter : Le cosmonaute Alexei Leonov est décédé aujourd'hui à Moscou. Il fut non seulement le premier à marcher dans l'espace, mais aussi un artiste accompli. Le plus significatif, cependant, c'était un grand homme. Bon vent mon ami.


La nouvelle du décès de Leonov a été annoncée alors que deux astronautes de la Station spatiale commençaient une sortie dans l’espace de 6 heures et demie, pour remplacer les piles du système d’énergie solaire du laboratoire, la 220e sortie consacrée au montage et à la maintenance de la station depuis le début des travaux en 1998.


"Voici un hommage à un grand homme dont la gentillesse et le leadership ont influencé de nombreux explorateurs", a tweeté l'astronaute Jack Fischer. "Le jour où deux astronautes perpétuent la tradition des sorties dans l'espace, qu'il avait initié, son héritage est vivant."

 

Du Moonwalker Buzz Aldrin : "Ambassadeur des cosmonautes dans le monde, cela a été un grand plaisir d'être son ami. Il avait été pressenti pour aller sur la Lune, mais nous l'avons fait avant eux. … Au revoir et bon voyage Alexei."


C'était aussi un ami proche du cosmonaute Youri Gagarine, le premier homme dans l'espace. 


Leonov a fait équipe avec Pavel Belyayev à bord du vaisseau Voskhod 2, ils étaient mis en orbite le 18 mars 1965. Il s'agissait du septième vol spatial piloté lancé par l'Union soviétique.


Le vol eut lieu dans les débuts chaotiques de la course à l'espace, pendant la guerre froide, lorsque l'Union soviétique affichait une liste impressionnante de "premières", tout en effectuant des vols dans le plus grand secret. Sachant que la NASA planifiait des sorties spatiales dans son programme Gemini, la Russie a de nouveau devancé l’agence spatiale américaine avec la mission Voskhod 2.


Utilisant un sas sur le côté de la sonde Voskhod, Leonov est sorti à l'extérieur de sa capsule pour effectuer une sortie dans l'espace de 12 minutes. Une vidéo et des photos  publiées après coup montraient le cosmonaute flottant sur fond de Terre, les bras écartés comme un parachutiste.


"L'impression la plus vive de ma vie tient au fait que, non seulement j'étais dans une combinaison spatiale, mais que je me suis retrouvée entourée d'étoiles", a-t-il déclaré à un intervieweur de la NASA à l'occasion du 50e anniversaire de sa sortie historique.  "Les étoiles étaient à droite et la Terre à gauche, et il y avait un silence écrasant et incroyable."
"La possibilité de voir la Terre entière comme un globe terrestre était extrêmement attrayante et je pouvais facilement reconnaître la mer Noire, la Crimée, la Roumanie, la Bulgarie et l’Italie. … Et tout cela s'est passé en quelques minutes, voire quelques secondes ", a-t-il déclaré. "Mais l’impression la plus durable a trait au silence."


"J'entends encore comme mon cœur battait la chamade", se souvient-il, s'exprimant par l'intermédiaire d'un traducteur, "je pouvais m'entendre respirer".


Il ajouta que l'écrivain britannique Arthur C. Clarke et le réalisateur Stanley Kubrick travaillaient sur le film "2001 l'odyssée de l'espace", et qu'ils avaient inclus cette impression dans la bande originale du film.


"Les étoiles étaient très brillantes",  déclarait Leonov. "Elles étaient partout. Elles étaient en haut, elles étaient en dessous. Sur Terre, on ne voit les étoiles que dans le ciel. Dans l'espace, elles sont partout.


En raison de la rigidité de sa combinaison spatiale pressurisée, Leonov s'est heurté à de gros problèmes pour rentrer à l'intérieur de la sonde Voskhod.


"Après plusieurs tentatives infructueuses pour plier les jambes dans le sas, il a dû réduire dangereusement la pression de sa combinaison… pour réduire l'effet ballon", écrit Dennis Newkirk dans "Almanach du vol spatial habité soviétique".
"Il a constaté qu’il ne pouvait toujours pas se courber suffisamment pour rentrer les pieds en avant dans le sas. Il a réussi à se retourner dans le sas flexible pour atteindre la trappe extérieure et la fermer. … Leonov a dit plus tard qu'il était au bord de l'évanouissement et couvert de sueur. Il avait perdu 12 livres de poids ce jour-là.


S'adressant à l'intervieweur de la NASA 50 ans bien après, Leonov a déclaré: "Je ne sais vraiment pas comment j'ai réussi à me retourner. J'avais de la fièvre, je transpirais, je ne pouvais pas voir grand-chose à cause de la sueur. "


Oberg a déclaré que Leonov "avait toujours regretté et s'était excusé ces dernières années pour avoir lu des déclarations écrites dans lesquelles il expliquait à la presse à quel point c'était facile et comme leur formation était parfaite, alors qu'en fait, il reconnaissait que c'était exactement le contraire. Il avait failli mourir.


Leonov et Belyayev sont revenus sur Terre le 19 mars 1965, après avoir atterri à près de 240 milles du site prévu, après que leur module de descente Soyouz ne se soit pas séparé correctement de l'étage supérieur. Comparé aux atterrissages précis que la navette spatiale Soyouz effectue aujourd'hui en revenant de la Station spatiale internationale, l'atterrissage de Leonov fût une véritable aventure.


"L’antenne de la balise radio de la capsule s’est cassée en atterrissant au milieu des arbres, ce qui a compliqué la tâche des forces de secours pour les localiser", écrit Newkirk. "Puisqu'il n'y avait pas de clairière à proximité pour permettre aux hélicoptères d'atterrir, ce fût le lendemain seulement que les secours atteignirent la capsule.


"Les cosmonautes furent contraints de retourner dans la capsule après avoir rencontré des loups dans la forêt, cette nuit-là, et ont dû garder la trappe fermée… tout en essayant de se reposer dans leurs combinaisons très inconfortables. Le lendemain, après avoir skié vers des hélicoptères de récupération, ils ont été transportés par avion à destination de Star City. 

 

Le deuxième vol spatial de Leonov  eut lieu en juillet 1975 lorsque lui et le cosmonaute Valeri Kubasov ont décollé du cosmodrome de Baïkonour, puis se sont placés en orbite pendant que la capsule de la NASA Apollo transportait les astronautes Tom Stafford, Vance Brand et l'astronaute Deke Slayton pour un rendez-vous historique.


La mission découlait d'un traité signé par les États-Unis et l'Union soviétique en 1972. Elle est devenue l'un des moments forts de la détente, lorsque les relations entre les États-Unis et l'Union soviétique pendant la guerre froide, après trois décennies de risques de guerre nucléaire, se normalisa.


Après leur rapprochement dans l'espace, Leonov accueillit Stafford avec une poignée de main, en souriant largement. 
Il sera promu général après le vol et occupera divers postes dans le programme spatial russe. Il restera un observateur actif et un visage familier lors des lancements de Soyouz, bien après sa retraite de son rôle actif.


Stafford et lui sont restés des amis pour la vie.


"Il était absolument ouvert et honnête", a déclaré Oberg. "Il n'a pas réfléchi à l'effet ou à la convenance de ce qu'il disait. Il avait ses opinions, elles étaient très bien ancrées. … Mais il était aussi véritablement compatissant et généreux envers son entourage. Donc, en tant qu'être humain, le premier à marcher parmi les étoiles était une merveilleuse personne et le premier (communiste) à serrer la main dans l'espace à un Américain."
 

Edited by Huitzilopochtli
orthographe
  • Like 5
  • Thanks 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

On oublie (sauf erreur de ma part) que Leonov a aussi frolé la mort, en ne participant pas à la mission Soyouz 11, dont il était membre de l'équipage principal… Quatre jours avant la mission, c'est l'équipage de réserve qui a été sélectionné, on connaît la suite...

  • Like 3
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour la vidéo--c'est incroyable qu'ils s'en sont sortie indemne apr¡ès tant de catastrophes successives. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Premier homme, première femme, premier "marcheur", les soviétiques raflaient tout à l'époque. Mais les américains ont mis les bouchées doubles ensuite, il était hors de question que les communistes apparaissent comme vainqueurs du capitalisme ! La conquête de l'espace n'est bien qu'un sous-produit de la guerre froide...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
49 minutes ago, Kaptain said:

La conquête de l'espace n'est bien qu'un sous-produit de la guerre froide

 

Je ne dirais pas ça. Ce fut une conquete passionnée, mue par des gens exceptionnels, à Est comme à l'Ouest. Elle a profité de la volonté politique de l'époque qui lui a donné des ailes !

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci aux copains pour les photos ci dessus, elles nous replongent un peu dans cette glorieuse époque :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, jackbauer 2 a dit :

Gagarine, Tereshkova & Leonov :

(Valentina Vladimirovna Terechkova est la 1ère femme cosmonaute, en 1963)

 

La grande classe :x  ! 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
22 minutes ago, penn kalet said:

La grande classe

 

Une autre femme Russe l'a suivie qq années plus tard (je sais plus son nom), et apres plus rien, malheureusement. Il faudra attendre les missions modernes pour que des femmes volent dans l'espace o.O

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et je n'oublie pas que le premier mammifère à voyager dans l'espace fut la chienne Laïka malheureusement morte après quelques heures .

Quand au premier homme j'émets des doutes pour Gagarine :

J'avais une dizaine d'années et je me souviens encore d'une annonce à la radio qui faisait état de bruits au sujet de la mort d'un premier cosmonaute russe . Quand on sait en pleine guerre froide à quel point un premier échec devait être caché, surtout par l'URSS ....

Me souviens plus de son nom . 

 

PS : m'est revenu Vladimir Iliouchine . 

Théorie du complot ou réalité ? 

Edited by Alain 31
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, centauri a dit :

Je ne dirais pas ça. Ce fut une conquete passionnée, mue par des gens exceptionnels, à Est comme à l'Ouest. Elle a profité de la volonté politique de l'époque qui lui a donné des ailes !

 

Absolument, les gens de la Planetary Society viennent de publier un calcul pour jauger l'investissement des Américains dans la course à la Lune. Tout compris, ça représente, en dollars d'aujourd'hui, 700 milliards,  oui, vous avez bien lu, 700 milliards : aucun doute, c'était des "passionnés", le conflit Est-Ouest est un détail, par rapport à l'envie d'Armstrong de marcher sur la Lune. Absolument. D'ailleurs, la marmotte………………………….

 

 

  • Like 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Superfulgur a dit :

Tout compris, ça représente, en dollars d'aujourd'hui, 700 milliards,  oui, vous avez bien lu, 700 milliards (…)

 

Une paille à côté de ce que coûte en armements et "matériel humain"  les conflits divers et variés je suppose B| .

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut vraiment réaliser que ce qui a foutu une trouille bleue aux américains avec Spoutnik et Gagarine, c'est que les deux pouvaient aisément être remplacés par... des bombes nucléaires ! D'ailleurs, la fusée qui a lancé Gagarine n'était qu'un missile balistique à peine modifié.

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, centauri a dit :

Une autre femme Russe l'a suivie qq années plus tard (je sais plus son nom), et apres plus rien, malheureusement. Il faudra attendre les missions modernes pour que des femmes volent dans l'espace o.O

 

Quand je lis ce fil...( c'est le cas de le dire ! 9_9), je sens cet embrun de nostalgie souffler sur nos mémoires , que l'on croit ou pas ou ciel ....à un ciel véritablement conquis et non juste effleuré par des sauts de puces clouées "ad vitam aeternam" sur notre bonne vieille Terre ;)

 

 

 

 

 

 

il y a une heure, Superfulgur a dit :

Tout compris, ça représente, en dollars d'aujourd'hui, 700 milliards,  oui, vous avez bien lu, 700 milliards : aucun doute, c'était des "passionnés", le conflit Est-Ouest est un détail, par rapport à l'envie d'Armstrong de marcher sur la Lune.

 

Tu as raison  ,tu es La Raison dans ce romantisme ambiant sur la geste des héros et héroïnes , mais c'est l'Histoire.

 Je ne te reproche pas l'énoncé des chiffres et le rappel de la réalité d'un budget pharaonique qui eût pu être investi dans d'autre pyramides plus utiles ici-bas dans l'éducation , la médecine , le logement....Je crois que l'Amérique ne s'est pas toujours construite dans ce bon sens paysan et sûrement l'esprit pionnier peut parfois "tuer la raison" pure ;) qui prévaut chez nous autres.....

 

Je te reproche ton timing et ta rengaine habituelle , le coup de froid traditionnelle contre les amoureux transis de ces drôleries en apesanteur et sur la Lune.

 

Dans ce fil (ténu !) il s'agit bien d'épopée et non d'inventaire du pourquoi du comment ....C'est pure poésie.:x

 

Dis-donc, j'espère que ton dictionnaire de la conquête spatial n'est pas "un Dictionnaire amoureux de la conquête spatiale" ! o.O;) Ai-je besoin d'en dire plus ..:P

 

 

 

 

Ma touche personnelle, puisque j'ai l'âge rêvé du nostalgique , enfant de feu la Conquête spatiale;

Honneur aux dames -_-:x , un petit écrit datant de mai 2019 .

 

DSCN5681.thumb.JPG.c1b553f968c510180f41a30fec009836.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est dans la vie des blessures assassines.

Renoncer à certains de nos rêves d'enfant est sûrement de celles-ci.
Grandir n'est-il pas renoncer, s'élever au-dessus de la poussière, quand bien même notre singulière destinée nous conduit à y retourner ?

J'ai croisé un inattendu visage de cosmonaute au détour d'une majestueuse plage médocaine.

M'est alors revenu le souvenir du costume inspiré de l'épopée « Gémini », un habit de lumières à la démesure de l'imagination, mais devenu trop petit parce que tout bêtement, je grandissais.
Ce présent de Noël qui devait augurer de mon futur dans les étoiles, continuait donc à défier l'espace et le temps !

Des blessures assassines, j'en ai connues d'autres.
J'ai parfois mordu la poussière.

Le regard mystérieux au mur lézardé, la tristesse de cette aventurière d'une époque révolue ravivèrent la douleur de tous mes rêves blessés.
Balafré comme son beau visage perdu de cosmonaute mélancolique.

Un vaisseau spécial pour ma nostalgie des étoiles et de ses conquérantes.

 

 

 

 

 

Amitiés

 

 

  • Like 5
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Superfulgur a dit :

Tout compris, ça représente, en dollars d'aujourd'hui, 700 milliards,  oui, vous avez bien lu, 700 milliards : aucun doute, c'était des "passionnés",

 

il y a 26 minutes, hamilton a dit :

Tu as raison  ,tu es La Raison dans ce romantisme ambiant

 

Et oui Superaisonnable, c'est comme si ta femme te reprochait d'avoir mis 3000€ ( tu te rends compte 3000€ !) dans un télescope superflu pour regarder des taches floues plutôt que d'acheter un truc utile pour la famille.  

 

:) 

 

 

  • Like 1
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, penn kalet a dit :

Une paille à côté de ce que coûte en armements et "matériel humain"  les conflits divers et variés je suppose B| .

 

J'essayais juste d'espiquer qu'il s'agissait d'un budget de guerre, pas d'un budget "d'exploration", ou de "rêve", ou de "science", c'est tout.

  

Que la Saturn V vient d'un projet de fusée ballistique, que le LEM a intéressé l'armée comme "intercepteur spatial", que les astronautes étaient tous des pilotes de la guerre de Corée, que von Braun est le gentil nazi qui a fabriqué les V2, que Kennedy a lancé cette folie pour ruiner l'URSS après l'humiliation de l'Amérique (Spoutnick, la débacle de la Baie des Cochons, Gagarine) mais vous avez parfaitement le droit de voir le programme Apollo comme une geste sublime et désintéressée, parfaitement. D'ailleurs, les marmottes……... 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this