gagarine

Une lentille ED dans un achromat !

Recommended Posts

Bonjour à tous,

J'ai récemment fait l'acquisition d'une grosse lunette achromatique de chez Istar, plus précisément la Istar 204 LFT, qui a une focale de F/6. Une hérésie me diront certains, mais j'avais une super expérience avec une achromat TMB 180 a F/6 et j'ai regretté de l'avoir vendue. J'ai donc jeté mon dévolu sur ce monstre, mais qui reste encore facile à transporter.

 

J'ai fait un peu de recherche sur ce tube et surtout sur son optique et j'ai sollicité le fondateur d'Istar, Ales Krivanek, qui a le mérite d'être très disponible et de répondre sans détour aux questions.

 

Je l'ai donc interrogé sur le type de verre, leur provenance, ... et j'ai obtenu une réponse pour le moins étonnante que je vous retranscris ci-dessous :

"Regarding the lens, the lenses are marketed as standard achromats but there is a heavy flint (ED element) incorporated in this design. This is why this large, super fast lens shows much better image compared to a standard achro. "

 

Ce qui m'a surpris, car pour moi des verres Flint et ED sont juste à l'opposé et sont souvent utilisés en combinaison, d'un côté une large dispersion de l'autre une faible dispersion.

 

Est ce qu'une âme charitable (@lyl notre experte ?) pourrait éclairer ma lanterne.

 

Je vous mets en prime une petite photo de la bête.

IMG_20190927_081314.jpg

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Salut

Ce n'est pas l'achromat qui était en vente sur te-les-koop?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est une grand champ qui est connue. Tu peux t'arranger pour observer en position agréable sur une monture avec un rehausseur. Aucune idée de ce qu'Ales a mis dedans mais il y a le diagramme de spot disponible avec l'objectif qui indique un équilibre de la taille de spot.

Airy 8.4um + Rms entre 19,8 et 23,2um => ça donne environ des limites de pupille de sortie vers 2.5 à 2mm (x80-à x100)

Le strehl maxi est affiché à .92, donc il y a un bon piqué sur une longueur d'onde individuelle, le calage chromatique n'est pas affiché mais il est probablement haut dans le vert. On doit pouvoir faire du lunaire avec un filtre car il y a beaucoup de lumière disponible et monter ainsi peut-être à 200x et plus.

 

Ce qu'il a dit sur la composition est abscons, l'important c'est qu'il affirme prendre en compte le chromatisme.

C'est un engin bien lumineux ( ~+16% ) et contrasté (pas d'obstruction) par rapport à un dobson 203, c'est le but.

Edited by lyl
  • Like 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, babar001 a dit :

Salut

Ce n'est pas l'achromat qui était en vente sur te-les-koop?

Tout à fait Babar. Merci de me l'avoir signalée !

Share this post


Link to post
Share on other sites

d'ailleurs Myriam je crois que tu m'avais dit que sur ma 230mm H-Alpha de chez Istar , il y avait un verre à base de Lanthane il me semble 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Probable, peut-être BK7 - LAF7, calage classique grand champ (F-d) et l'aberration sphérique corrigé classique ou dans le jaune (un peu plus haut) pour la Lune.

Edited by lyl
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors qu'est ce qui distingue ces gros réfracteurs, des plus populaires lunettes ed de 140 ou 150 mm avec f/d 7 ou f/d 8 à part justement le rapport f/d ?

Jean Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est le rapport f/D pour utiliser des oculaires grand champ de 2 à 7mm de pupille (12mm-42mm)

C'est sans problème avec un réfracteur, car tu n'as pas l'ombre du secondaire qui peux te bloquer quand ta propre pupille diminue à cause de la luminosité (et du coup tu ne vois que du noir : l'ombre de l'obstruction)

 

C'est très spécialisé ensuite si tu veux grossir :

1° le concepteur ne se soucie que du chromatisme : même pas la peine de réfléchir, l'aberration sphérique sera tellement grande que le meilleur strehl sera pitoyable.

2° Chez Istar, il fait un choix de verre judicieux pour que les courbures soit le moins gênante possible (aberration sphérique de 3eme ordre principalement). Là il faut filtrer une bande pas trop large de 20nm à 40nm, du genre vert-jaune ou vert-orange et on peut grossir autour de la couleur où l'aberration sphérique est faible.

 

Istar indique un strehl de .92 : c'est utilisable en grossissement. Par contre les spots couleurs (en grand champ je suppose) sont très grands, le chromatisme est limitant, il faut faire une bande étroite, comme on faisait dans le temps sur les grands réfracteurs à f15 et pousse.

La lulu de Strasbourg est de ce genre je pense avec un verre crown assez dense et un strong flint (faite par Merz en ~1880 !)

Je vous présente une simulation plus tard.

Edited by lyl
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, gagarine a dit :

"Regarding the lens, the lenses are marketed as standard achromats but there is a heavy flint (ED element) incorporated in this design. This is why this large, super fast lens shows much better image compared to a standard achro. "

 

Et alors tes premières observations confirment cette affirmation ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme on l'a déjà souvent mentionné ici sur le forum, ce n'est pas uniquement le choix des sortes de verres utilisés pour réaliser les lentilles qui détermine si une lunette est achromatique ou apochromatique.

 

C'est tout un ensemble de paramètres techniques (matières des lentilles,nombre de lentilles,choix des courbures des lentilles,espace entre les lentilles,....).

 

Par exemple, ce n'est pas parce qu'un objectif de lunette astronomique contient une lentille en S-FPL53 de chez Ohara que cette lunette sera forcément apochromatique.

Il existe aussi des triplets achromatiques comme les loupes de biologistes.Un objectif de trois lentilles n'est pas forcément apochromatique comme on pourrait logiquement le penser.

 

 

https://www.astronome.fr/produit-eupb5033-loupe-de-terrain-triplet-achromatique-20x-Prix-239-euro-id-2432.html

 

Les ingénieurs en optique ont plus d'un tour dans leur sac!^_^

 

Cela ne m'étonne donc pas que tu aies une lentille en flint lourd dans l'objectif de cette lunette.

 

J'ai toujours pensé qu'une lunette comme la tienne ne sert qu'à faire du ciel profond avec un grossissement maximum exploitable de 100 fois car le chromatisme doit être important sinon.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, oliver55 a dit :

une lunette comme la tienne ne sert qu'à faire du ciel profond

Et...du solaire !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et de la photométrie en bandes suffisamment étroites ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà un réglage comme j'ai dis plus haut, classique grand champ et aberration sphérique posée plus haut dans le jaune-vert, c'est proche mais probablement pas le choix d'Istar pour les verres.

 

Ce n'est pas terrible en solaire, le sphéro-chromatisme est très important

 

En grand champ : il est probable que la face arrière soit plus ou moins courbe : sacrifice d'un peu de coma pour réduire la courbe entre les deux lentilles et diminuer l'aberration sphérique.

istar204f6-PL.jpg.25944571bc35678d60fb4aa804f2958f.jpg

 

En lunaire : autour de 555 nm +/-20nm, c'est diffraction limited.

-----------------------------

On peut faire mieux pour le grand champ avec une combinaison SK5-LAF7, c'est proche de ce qu'il a trouvé.

SK5-LAF7-204f6-CP.jpg.53bbd0d3f690e5cbba9791e73f3c4b75.jpg

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, mustagh a dit :

Et alors tes premières observations confirment cette affirmation ?

La lunette a du chromatisme sur des étoiles très brillantes indéniablement. Je n'ai pas encore eu le temps de la tester sur la lune. Sur du grand champ et objets faiblement lumineux, elle dépote. Les étoiles doubles sont aussi un domaine de prédilection pour ce type d'instrument. D'ailleurs celui à qui je l'ai achetée, faisait beaucoup de mesures sur les étoiles doubles et publiait ses résultats dans des groupes assez pointus (AAVSO).

Par contre, avec un filtre Contrast Booster de Baader c'est très propre, la tâche de diffraction est nette et pas noyée dans les couleurs parasites, donc j'attends de voir ce que ça va donner sur la lune.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/10/2019 à 22:00, gagarine a dit :

AAVSO

La AAVSO c'est pas les variables ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/10/2019 à 21:39, lyl a dit :

En lunaire : autour de 555 nm +/-20nm, c'est diffraction limited.

Si c'est diffraction limited à 555 ça ne le sera plus à 540 en solaire ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

non, ça monte à .7 strehl maxi sur ce type de combinaison aussi ouverte en doublet calé comme il est.

C'est à cause de l'aberration sphérique : il faut impérativement prendre une version H-alpha : http://www.istar-optical.com/h-alpha-doublets.html

Si tu veux voir quoique ce soit sur la photosphère ou la chromosphère il faut du piqué. Obtenir la résolution équivalent à 100/150mm sort les bons détails donc .7 strehl sur une 200 c'est pas assez : on ne verrait même pas la granulation je pense.

Sun920607.jpg.0ac6eafebc722258fe4f457ee83797d1.jpgFilm_eclipse_5.jpg.980d90437970693903859ea6633c294c.jpg

Edited by lyl
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, JML a dit :

La AAVSO c'est pas les variables ?

:ph34r: Exacte, les étoiles variables !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now