guillau06

Mak 127 vs 100ED pour la lune

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Félicitations pour ce bon choix.

Tu pourras nous dire comment fonctionne le couple M603-monture AZ4 ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans quoi tu as lu cette connerie jm-fluo ? Un article commercial ? Je ne le retrouve pas dans ton lien.

C'est fou ça, qu'une idée reçue se retrouve carrément dans les mœurs chez les commerciaux, j'ai les bras qui m'en tombent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La citation complète :

 

Citation

Le Maksutov 6" est comparable à un bon 4" APO pour les planètes et est l'égal d'un réfracteur 5" pour les objets du ciel profond. Grâce aux performances de netteté et de contraste, cette ouverture de seulement 150 mm, renvoi au placard des systèmes SC plus importants, lors d'observations d'objets brillants du ciel profond.

 

Bon, perso, il n'y a rien qui me choque dans cette opinion. A ça près que, pour le ciel profond, ça va manquer de champ par rapport à la lunette de 4" avec le mak, évidemment.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, ValereL a dit :

Je ne le retrouve pas dans ton lien.

Le lien fonctionne ;-)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non non ce n'est pas une idée reçue.

"...en comparant un très bon télescope Maksutov de 150 mm avec une obstruction de 54 mm (36%), j'ai obtenu un contraste inférieur à celui obtenu avec un apochromat de 100 mm. Je l'ai estimé à celui d'un apochromat de 90 mm environ."

André VAN DER ELST, "ASTRO-GUIDE - Guide du matériel d'observation de l'astronome" Vuibert,  juin 2008, p25.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sans doute, il n'empêche qu'on en verra toujours plus en planétaire dans un mak 150 que dans une APO de 100. Le diamètre et son pouvoir séparateur supérieur rattrape beaucoup de choses...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais un contraste inférieur ne veut pas dire résolution plus petite.

Alors, Il met le 150 au niveau d'une 90mm...Bientôt  il va mettre le 150mm au niveau d'un chercheur si ça continue...

Et en même temps...oui en même temps m'sieurs dames, il écrit que ce télescope renvoie au placard bon nombre de SC plus importants ?!! o.O

Tu parles d'un guide nom di diou.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, ValereL a dit :

Et en même temps...oui en même temps m'sieurs dames, il écrit que ce télescope renvoie au placard bon nombre de SC plus importants ?!! o.O

Tu comprends pas quoi dans cette phrase ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 56 minutes, jm-fluo a dit :

"...en comparant un très bon télescope Maksutov de 150 mm avec une obstruction de 54 mm (36%), j'ai obtenu un contraste inférieur à celui obtenu avec un apochromat de 100 mm. Je l'ai estimé à celui d'un apochromat de 90 mm environ."

Je ne suis pas d'accord.

En revenant d'abord au sujet, j'ai lu que le mak 127 a 42mm d'obstruction, un 33% très honnête.

Je n'aurais même pas osé comparer à un réfracteur de moins de 110mm sur la Lune qui est un astre à "bande couleur serrée" pour le visuel sur lequel on peut même observer avec une lunette même pas conforme au critère de Sidgwick.

Le flux lunaire est tellement important (et je l'ai testé récemment sur tout un panel de diamètre) que c'est uniquement le diamètre qui va jouer SAUF sur les zones en contraste faible à la verticale de l'éclairement solaire.

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et pourtant, sans vouloir jeter un pavé dans la mare, ce Mr Van Der Elst était un habitué des tests astro de la revue Astrosurf

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, lyl a dit :

En revenant d'abord au sujet, j'ai lu que le mak 127 à 42mm d'obstruction, un 33% très honnête.

Oui mais là on parle du M603 INTES, MICRO et là c'est pas la même chansons, on est à 35,3% !!! L'obstruction commence à causer ;-)

Caractérisques.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, jm-fluo a dit :

Oui mais là on parle du M603 INTES, MICRO et là c'est pas la même chansons, on est à 35,3% !!! L'obstruction commence à causer ;-)

Pas d'accord non plus, on est dans la plage entre 100 et 200mm, proche du r0 français qui navigue dans la plage 100mm-200mm la plupart des soirées. Les extrêmes au-delà sont statistiquement à la marge.

Je dis donc, que les 36% du 6" sont moins gênant qu'on le pense.

 

Qui a décrit la théorie de la turbulence de la façon la plus approchée qui fait référence encore aujourd'hui

=> Andreï Kolmogorov vers 1941

Quel modèle d'optique on utilise le plus souvent pour résister à la turbulence pendant les transmissions d'émission laser cohérente ?

=> le maksutov-cassegrain.

Pourquoi...

Kolmogorov était un spécialiste de la transmission de l'information et a travaillé sur le sujet.

 

C'est la raison pour laquelle on peut tirer un peu sur l'obstruction du Mak-Cass par rapport à d'autres formules.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, lyl a dit :

Je dis donc, que les 36% du 6" sont moins gênant qu'on le pense.

Pas sur l'intensité Strehl. Une lunette à 1/5 de lambda sera à 0,87% le télescope avec une obstruction de 33% et avec des miroirs de la même précision sera qu'à 0,72%. Donc avec une obstruction de 36% ....Et là, le flux lunaire n'y pourra pas grand chose ;-)

Si je prends une précision d'optique de 1/6 de lambda, la lunette sera à 0,91% tandis que le télescope avec une obstruction de 33% sera qu'à 0,74%.

NB : j'ai vu aussi sur le net que le M603 avait des miroirs à 1/6 de lambda

Edited by jm-fluo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Myriam, depuis quelques temps l'obstruction a bon dos.

Faudrait m'expliquer pourquoi ce sont des SC qui font la loi dans les images lunaires et planétaires avec une résolution en accord avec l'ouverture depuis des lustres ?

Nan, en fait y'a pas besoin, c'est normal.

Le diamètre.

Dans d'autres circonstances, c'eût été les Newtons ? Oui bien sûr. C'est le diamètre.

Nan, l'explication de ce quiproquo réside probablement dans le charme absolu d'une image contrastée, je le sais, je m'occupe d'une vieille lunette de 160mm. Elle n'a pas son pareil dans le rendu de l'ombre d'un satellite sur le globe de Jupiter, un trou d'un noir absolu. Après, c'est vite fait d'en déduire qu'elle est supérieure à un C8, qui lui a une obstruction conséquente malheureusement.

L'imagerie met tout le monde d'accord, dans de bonnes conditions, ben elle donne une image qui n'est pas celle d'un 250mm, mais bien d'un 160mm au maximum.

 

Edited by ValereL
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jm-fluo, qu'est ce que je ne comprends pas ? La contradiction. 

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, ValereL a dit :

Faudrait m'expliquer pourquoi ce sont des SC qui font la loi dans les images lunaires et planétaires avec une résolution en accord avec l'ouverture depuis des lustres ?

Tout es expliqué ici :-)

http://www.astrophoto.fr/obstruction_fr.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

xD xD Dis jm-fluo, confronter la thèse et l'anti- thèse ne te gêne pas plus que ça ?

Tu préfères ce contenu ou celui de l'astro-guide Michelin que tu as cité plus haut ? xD;)

Ce qui me gêne, je te l'ai dit, c'est la contradiction. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi, dans mon coin, tout le monde fait du "visuel" avec des astrographes RC et ça leur convient. Chacun son point de vue. Fô de tout pour faire un monde.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Certains parlent de deux choses différentes : le visuel, l'imagerie.

En imagerie, le diamètre fait parler la poudre. Même des instruments décevants en visuel donnent des images très sympathiques en imagerie.

Maintenant pour le visuel, il faut en plus distinguer l'objet qui est visé...

Comme il a été dit précédemment, la lune est contrastée et le pouvoir séparateur est liée au diamètre. On voit alors des rainures, des craterlets en grand  nombre avec le diamètre. Maintenant j'ai déjà vu des 150 ou des 200 mm qui étaient décevants sur la Lune et là cela peut-être la collimation ou un miroir cul de bouteille ou la mise à température...

J'ai eu un Mak 150 Alter T qui ne donnait JAMAIS de meilleures images visuelles que ma fluo 102 Vixen.  J'ai fini par le revendre.

Si on me l'avait écrit sur un forum, je ne l'aurais jamais cru et pourtant je l'ai vu... :( 

Je l'ai remplacé par un M603 (qui a appartenu  à un ami très connu et qui est un brillant astrophotographe).

Bon là, tout est rentré dans l'ordre et ce modèle est excellent en visuel...

Sinon pour le visuel, il y aussi Jupiter et là le contraste est très important...

Sur Jupi pas mal d'instruments sont décevants en visuel...

En imagerie on s'en fout pas mal du manque de contraste.

 

Bonne nuit à tous.

 

PJ   

Edited by PierreJL

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pierre, tu écris : "J'ai eu un Mak 150 Alter T qui ne donnait JAMAIS de meilleures images visuelles que ma fluo 102 Vixen.  J'ai fini par le revendre" ben oui s'il n'est pas bon je suis bien d'accord. Après tu écris que tout était rentré dans l'ordre avec le M603, excellent en visuel, mais meilleur que la fluo 102 j'espère quand même ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sébastien, on a un RC Meade de 250mm dans mon club, je ne sais pas si c'est la formule optique, mais j'aime pas.

Après chuis d'accord sur ce que tu dis. Ce que je n'aime pas ce sont les généralisations subjectives à partir de critères techniques qui ne se vérifient pas sur le terrain, genre la lunette qui vaut un truc plus gros qu'elle. J'aime beaucoup la lunette pourtant, mais elle a tout pour elle et ça joue énormément sur les psychologies :  le design, l'obstruction 0, la faible exposition à la turbulence de proximité ( si le nez est à 3 mètres du sol c'est top ), et pis tout bêtement sa forme élancée quoi. Un Newton ou un Dobson c'est très môche à côté. xD J'ai toujours remarqué que notre lunette de 160mm de 2 mètres de longueur ( F/D 12,5 ) attirait plus le regard que le gros Newton de 300mm placé juste à côté !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By oliver55
      Istar Optical propose à la vente un objectif doublet achromatique de 180 mm de diamètre focale 1440 mm donc F8.
      Une des deux lentilles est réalisée en Flint spécial pour réduire les aberrations chromatiques d'aprés ce que je comprends.
       
      Cela ferait une lunette encore transportable en voiture mais à monter sur un pied fixe je pense.
       
      Qu'en pensez-vous svp? Utilisation possible en planétaire?Grossissement maximum?
      Pour uniquement du ciel profond?
       
      http://www.istar-optical.com/anastigmatic.html
    • By Gabm12
      Salut à tous.
      Suite à mon poste sur M42 à la ASI224 et vue le mauvais temps.
      Je me suis fait une étoile artificiel et j'ai fait un petit test de Roddier
      A première vue, je trouve le résultat pas trop mauvais, mais j'aimerai bien avoir votre point de vue ou même peut être lancer un comparatif ou chacun posterai ces résultats

      test réalisé sur un 200/1000 Skywatcher avec une asi224mc avec une étoile articiel (fait maison donc pas de Dimensions) placée à 20 mètres  
    • By Anthony sch
      Bonjour, 
      j’ai depuis maintenant 1 an un skywatcher 150/1200 f8 dont je suis extrêmement satisfait pour le prix. Cependant d’ici quelques mois j’aimerais changer de matériel et passer sur du plus gros. (Je souhaite rester chez skywatcher) 
      j’ai donc vu 2 modèles dit en « treillis » :
      le 254/ 1200: 735€
      - f:4,7  
      - pouvoir collecteur de lumière: 1317 
      - magnitude Max: 13,8 
      - grossissement utile: 508
       
      le 305/1500: 1185€
      - f4,9 
      - pouvoir collecteur de lumière: 1886
      - magnitude Max: 14,2 
      - grossissement utile: 608
       
      J’observe de tout, mais je suis plus ciel profond que planétaire. 
      Que pensez vous de ces 2 télescopes? Le quel me conseilleriez-vous? Merci et bon ciel. 
    • By Haltea
      Bonjour,
      J'ai déjà échangé avec certains d'entre vous au sujet de mon changement de set up qui se rapproche 😋.
      Je me demande si je ne vais pas diviser mon budget pour 2 instruments, ce qui me permettrai d'avoir un large éventail de cibles potentielles. 
      1) c11xlt , pour le planetaire et les cibles peu étendues,  comme mes galaxies préférées,  a 1 m de focale et a f/d 4, en poses courtes (avec un night owl qui corrige le champs sur un cercle de 16 mm).
      Pour les possesseurs de ce tube, rencontrez vous de grosses difficultés optiques ou mécaniques, qui  rendraient nécessaire l'achat d'un edge ? (Avec 2000 e de plus je sortirai un peu du buget). Je vois de très belles choses avec des C11 xlt  sur astrobin alors je m'interroge 
       
      2) un epsilon 130 edTakahashi a f/d 3 et toujours en poses relativement courtes,  pour le grand champs.
      J'ai vu sur le forum des utilisateurs de ce tube qui sortent de très belles images.
      Je pense qu'il n y a aucun doute sur la qualité optique et mécanique mais j'ai lu des articles sur cloudy night qui parlent de difficultés avec la collimation (critique à f/d 3) qui tiendrait difficilement,  alors que sur les forum français on parle  d'une collimation relativement aisée (même si elle doit être très soignée) et tenant très bien, certains indiquant que de ce point de vue,  l'epsilon est un vrai tank, qu'en pensez vous?
       
      Ces tubes iraient sur mon azeq6, avec une 385mc pour le planetaire et les petites cibles, que je completerai avec une 533mc (qui correspond pile au champs corrigé du night owl) , ou par une 294 MC (et donc rognage avec le c11 mais plus grand champs avec l'epsilon). Tout ça sous un ciel de campagne , pondéré par 2 ou 3 lampadaires du village.
       
    • By Meade45
      Bonjour à toutes et tous en ce beau premier dimanche pluvieux de Décembre !
          Etant l'heureux détenteur d'un C8 Edge tant attendu et acquis via une  PA, je me pose des questions sur la manière d'organiser le train optique.
      Avec le réducteur , le tirage optimal est de 105mm. Là,  pas de souci, un adaptateur T2 +bague EOS et l'APN et ça devrait le faire.

      Mais le visuel m'interpelle. De mémoire, le tirage optimal de ce tube passe à 140 mm . Exit le réducteur, et posons un porte-oculaires Crayford avec tirage : 100mm minimum et une course de focalisation de 30mm. Soit ! il reste  40 mm, un PO 2" devrait passer...
      La question maintenant qui va déterminer si l'usage d'un PO Crayford est possible sans sortir du foyer:
      En  cas d'ajout d'une barlow 2X, que devient le tirage? est-il modifié?  la barlow est-elle transparente dans l'ensemble du train optique ou bien est-ce carrément pas possible?
      Il est vrai que rien n'est dit sur les barlow concernant leur positionnement.
      La question peut sembler béotienne mais un proverbe chinois dit  « Celui qui pose une question risque  d’avoir l’air bête 5 mn, celui qui ne la pose pas, le restera  toute sa vie »."
      Merci pour vos retours d'expérience..
      Cordialement
      Guy
  • Images