ALAING

NGC6888 couleur par photométrie SIRIL

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

 bonjour alain !

belles images !

je ne donnerai point mon avis , pas spécialiste à ce niveau !

bonne journée ! :)

 polo

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour 

 

je n’y connais rien dans ce domaine mais j’ai une préférence pour la deuxième version. Moins saturée, des couleurs un peu plus douces. Mais ce n’est qu’une question de goût. 
 

je suis bien curieux de connaître l’avis des spécialistes.  

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'aime bien la v2:)

 

Pour l'astrometrie as tu appliquer a la photo en mode linéaire ? c'est essentiel d'apres Cyril pour que cela fonctionne 

 

bonne journée et bon ciel

 

piouf fais chaud en Corse Siroco :o

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Beau croissants. :)

 

Avis perso ( qui vaut ce qu'il vaut ) : la vérité se rapprocherait plus de la V2.

 

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci les amis :)

Bon, à priori pas facile le choix des couleurs ;)

Merci Polo :) le principal c'est qu'elles te plaisent ;)

Merci Cédric :) elle serait plus proche de la vérité d'après la photométrie ;)

Merci Sauveur :) oui l'image est en mode linéaire ;)

Merci Franck :) ben . . . c'est celle qui avait ma préférence mais je sais plus ;)

Merci fljb67 :) c'est ce que dit la photométrie ;)

Bonne soirée à vous,

AG

 

PS : quelqu'un saurait où on peut voir des images sur lesquelles se base la photométrie de Siril ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si je teste le blanc des étoiles dans la première avec la pipette de GIMP, j'obtiens une grande variété de couleurs, tirant du orange jusqu'au blanc plus ou moins chaud.

Si je fais la même opération avec la deuxième, j'obtiens quasi systématiquement des tons de cyan/vert.

 

Je pense que la premiere, est plus réaliste, même si elle est peut-être un peu trop saturée.

 

- Marc

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne ne pense pas que Siril utilise des images, mais plutôt des caractéristiques colorimétriques tirées d'un catalogue d'étoiles.  Je me demande d'ailleurs si leur calcul peut vraiment fonctionner sur une image comme la tienne où le Halpha a été boosté donc où une partie du spectre a été amplifiée. Ce qui expliquerait la remarque de Marc2b: Siril sur corrigerait l'excès de rouge sombre ce qui mènerait à cette dominante cyan/verte dans les étoiles. Je ne sais pas si j'ai été clair..
J'utilise aussi la correction photométrique de Siril (comme dans le post Pacman), et je n'ai jamais ce genre de résultat. Je prends également soin de recadrer l'image pour éliminer les marges sombres résultant de l'empilement et je fais un retrait de gradient avant la correction de couleurs.

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Pyrophorus a dit :

Je ne ne pense pas que Siril utilise des images, mais plutôt des caractéristiques colorimétriques tirées d'un catalogue d'étoiles.

 

Hum... Du point de vue de la programmation, ce serait plus efficace mais j'y vois un problème :

Si tes images ne sont pas des FITs  (qui contiennent des coordonnées AD/DEC dans les métadonnées) comment le soft saurait il de quelle étoile il s'agit ?

Les CR2, NEF et autres JPEGs ignorent tout des coordonnées ... Il faudrait donc que le soft fasse de l'astrométrie complètement aveugle (pas de taille du champ, pas d' AD/DEC)  pour "reconnaitre" les étoiles dans un tableau .  Pas très cool en terme d'économie de ressources ...

 

Sinon, d'accord avec toi sur le reste de ton message.

 

- Marc

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, ALAING a dit :

PS : quelqu'un saurait où on peut voir des images sur lesquelles se base la photométrie de Siril ?

Siril ne se base pas sur une banque de données d'images mais sur les données photométrique des étoiles.

Pour que cela marche il faut que l'image ait été pris avec un APN défiltré sans filtre Ha ou quoique ce soit d'autre devant.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup de ces précieux renseignements :)

Donc en fait ben je vais continuer comme avant en modifiant mes images au gré des remarques des copains ;)

Bonne soirée à vous,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Alain, pourquoi chercher la vérité sur des couleurs non perçues par l'oeil humain de toute façon ? Ton image a bien été faite en Halpha ?

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
50 minutes ago, Marc2b said:

Si tes images ne sont pas des FITs  (qui contiennent des coordonnées AD/DEC dans les métadonnées) comment le soft saurait il de quelle étoile il s'agit ?

On le lui dit en déclarant le nom d'un objet (étoile ou autre) qui doit se trouver dans l'image. On doit aussi préciser la focale et la taille des pixels du capteur.

 

52 minutes ago, Marc2b said:

Il faudrait donc que le soft fasse de l'astrométrie complètement aveugle (pas de taille du champ, pas d' AD/DEC)  pour "reconnaitre" les étoiles dans un tableau . 

C'est ce que fait astrometry.net. Pas instantané sans doute, mais ça marche bien.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Valère :) tu as raison et oui c'est du Ha ;) donc je vais continuer à ma façon ;)

Merci de ce complément d'infos Pyrophorus pour notre ami Marc ;)

Bonne soirée,

AG

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, Pyrophorus a dit :

C'est ce que fait astrometry.net. Pas instantané sans doute, mais ça marche bien.

 

En fait, c'est solve-field qui lance astrometry-engine en lui passant en paramètres les coordonnées et le champs que lui-même recoit avec l'image du soft de capture. :)

La plupart du temps donc,  astrometry-engine  ne travaille pas en aveugle.

Lorsque tu le fais travailler en aveugle (à partir d'une image JPEG sans rien d'autre) c'est bien plus lent puisqu'il doit explorer TOUTE la sphère céleste. Après, tu as de la chance, ou pas ... :) 

 

Ce que tu appelles astrometry.net, c'est juste un front-end http pour solve-field/astrometry-engine. :)

D'ailleurs, tu peux l'avoir en local, ce qui accélère d'autant le traitement puisque tu n'as pas besoin d'envoyer l'image (même réduite) sur le Net. C'est très bien aussi pour plate-solver (oulah c'est français ça ?) à la campagne, sans Internet :)

 

- Marc

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme dit précédemment, l'équilibrage astrométrique ne peut pas fonctionner sur du HaRGB puisque le rouge est boosté sur le sujet ( mais pas sur les étoiles).

Avec une cam monochrome,  on fait d'abord l'équilibrage sur un montage RGB puis on injecte le Ha dans le rouge et la luminance, par exemple sous PS en mode éclaircir.

Avec un APN + filtre Ha, on est coincé, en effet.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous :)

Et merci Pulsar :) pour ces compléments d'informations ;)

Bonne journée à vous,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

" Pour que cela marche il faut que l'image ait été pris avec un APN défiltré  "

Bonjour cyril

Donc avec un apn non défiltre on reste à faire l étalonnage des couleurs en " manuel "?? 

Serge 

Share this post


Link to post
Share on other sites
9 hours ago, Pulsar59 said:

( mais pas sur les étoiles)

AMHA, il l'est aussi sur les étoiles, et c'est bien là le problème. Du coup cela modifie la forme de leur spectre lumineux et il devient impossible de l'aligner correctement sur le spectre calculé à partir des données photométriques.

Bonne journée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour mon cher Alain, ton image est superbe ;) 

bravo ;) 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci mon cher Gérard :) j'espère que ton ciel est aussi beau ;)

Bonne journée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Petitprost :) Tu as raison pour Siril, c'est un très beau produit ;)

Un énaurrrrrrrrrme  merci aussi à ses auteurs pour ce fabuleux travail et le partage ;)

Bonne soirée,

AG

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, Marc2b a dit :

Il faudrait donc que le soft fasse de l'astrométrie complètement aveugle (pas de taille du champ, pas d' AD/DEC)  pour "reconnaitre" les étoiles dans un tableau .  Pas très cool en terme d'économie de ressources ...

Siril fait de l'astrométrie, mais pas en aveugle.

On donne le nom de l'objet imagé, la taille des photosites du capteur ainsi que la focal. Et ca suffit a faire de l'astrométrie.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Pulsar59
      hello,
       
      ma troisième prise estivale sur le petit T150, l'AZEQ5 et l'Atik One.
      Environ 2,5 heures en Ha, 5 en O3 et 3 en S2.
      Les 2 versions, SHO et HOO. Pas évident de faire sortir beaucoup de nuances colorées dans cette zone, semble t'il.
       

       

       
       
      Fulls sur https://www.astrobin.com/421506/B/.
    • By APO_Team
      Bonjour,
       
      Gérard s'en est allé, la vie doit continuer...Nous lui dédierons particulièrement notre prochaine grosse mosaique en cours d'acquisition sur un objet qui lui aurait fait particulièrement plaisir....En attendant nous vous présentons une "petite" mosa de deux champs, représentant 2 nébuleuses très rarement photographiées, et pour cause ! de une elles sont très faibles et de deux elles sont éclipsées par sa voisine proche, IC2118 la tête de sorcière  
      Nous étions parti sur un LRGB seul au départ puis nous avons constaté un fond brunâtre qui en LRGB n'était pas beau du tout...on s'est dit qu'il devait y avoir un fond très faible de Halpha...alors oui il y en a ! Mais je vous épargnerai la couche Ha seule tellement c'est faible de chez faible, qques ADU au dessus du fond même avec 10h de pose !! Par contre elle apporte un vrai plus sur l'image couleur !  
      Il s'agit donc de LBN906 et LBN917 dans la constellation de l'Eridan. Elles sont appelées les nébuleuses des points d'interrogation !!  
       
      Pour la technique:
      Observatoire remote APO - Chez Alain Maury - Chili
      TOA150 + Flattener 67: focale 1100mm, échantillonage 1.68" par pixel, champ 1°55' x 1°55' 
      Alta U16M ( KAF16803) à -20°
      Filtre HaLRVB Gen2. Astrodon
      Pour l'image et par champ :
      Ha = 15 x 40 min
      L= 24 x 20min 
      R=V=B= 6 x 20min par couche
      Monture Mini-OHP et MCMT
      Guidage par Atik 314L+ en bin2, acquisition 1 sec
      25 Darks
      25 Bias
      9 Flats 
      Chef d'orchestre pour l'acquiz, autoguidage et prétraitement: Prism v9
      Traitement: Prism, Iris et CS6.
      Les vignettes sont cliquables vers les full:

       
      Bon ciel !
      @+, Thierry
      APO_Team
      Thierry Demange, Richard Galli et Thomas Petit
       
       
    • By fljb67
       
      Bonjour ou bonsoir.
       
      Premier test avec mon nouveau matos. ^^
       
      ( Oui, je suis passé du côté obscur du système Maksutov  ).
       
       

       
      -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
       
      Caractéristiques du matériel / prises de vues :
       
      - Monture : Takahashi EM10
       
       
      - Optique : Mak Skywatcher 127/1500.
       
      - Caméra photo : ZWO ASI 294MC Pro  ( Couleur ; 4144 x 2822 ; 4.63 x 4.63 µm ;  ~ 19.2 x 13.1 mm ; refroidie ).
      - Filtre : L-PRO Optolong coulant 31.75 mm. ( 1,25" )
      - Acquisition : Avec le logiciel ZWO ASICAP.
       
       
      - Suivi automatique :
       
      - Optique de guidage : Takahashi GT-40 { f = 240 mm ; D = 40 mm ; f/D = 6 }.
      - Caméra de guidage : ZWO ASI 290MM mini  ( N&B ; 1936 x 1096 ; 2.9 x 2.9 µm ; ~ 5.6 x 3.2 mm ; non refroidie ).
      - Logiciel d'autoguidage : PHD2  ( v2.6.6 ).
      - Réglages caméra de guidage  : Gain 90% ; temps de pose unitaire : 1 s.
       
       
      - Pointage : manuel avec un le viseur "point rouge" livré avec le Mak + chercheur "8 x 50 ".
       
       
       
      I°) Date : 26/10/2019.
       
      - Lieu : Depuis mon balcon.
       
      - Mise en station  ( l'étoile polaire n'étant pas visible ) :
      Avec marquage au sol du méridien ( pour l'azimut ) + { rapporteur fixé à la barre du contrepoids + fil à plomb } ( pour la "hauteur" ).
       
      - Réglages  de la caméra : Raw 8  ; Gain 500 ; temps de pose unitaire : 40 s ; T° :  - 10°C ; Rouge 52 ; Bleu 95 ( valeurs par défaut ) ; Saturation : valeur par défaut
       
      - Mode Binning 2  ...  ce qui permet , en mode Raw 8 ( contrairement au Raw 16 ) de multiplier la sensibilité par un coef compris entre 3 et 4 ... ce qui n'est pas négligeable.
       
      - Post-traitement : GIMP + PSE8
       
       
       
      Quelques versions plein champ ( ~ 0,73 ° x 0.50 ° ), donc sans crop :
       
      1°) Une brute de chez brute ( 1 x 40s ) :
       

       
      Le phénomène d'ampglow est assez visible en haut à droite.
       
       
       
      2°) Empilement de 20 images de 40 s chacune ( 800 s en tout, donc  13 min 20 s au total )  ... avec 36 darks ( pas de flats ni d'offsets ) :
       

       
       
      - Version un peu moins verte + "réduction d'étoiles" :
       

       
      ... et avec plus de bleu  en ayant diminué un peu la clarté centrale :
       

       
       
       
      Conclusion : je suis satisfait de la qualité optique de ce Mak SW 127/1500.
       
       
    • By Pulsar59
      Hello,
      Il y a peu j'avais présenté ici cette cible faite en 2016 avec un T250 et un cadrage un peu différent.
      Celle-ci est ma deuxième prise estivale 2019 avec matos léger, 150/750 sur AZEQ5 et Atik One, en HOO.
      4,5 heures en Ha, 4 en O3 sur 2 nuits sous un beau ciel aveyronnais, ca me change un peu.
      La Bulle est visible sur le bord gauche. Je n'ai pas trop voulu forcer le O3 pour la faire sortir en bleu, comme on voit souvent.
       

       
      Full : https://www.astrobin.com/full/419598/0/?real=&mod=
    • By DDS_Observatory
      Nébuleuse IC 1795 (la Tête de Poisson)
      IC 1795 est une nébuleuse en émission, qui comprend un ensemble de zones de gaz luminescents et des nuages de poussières. Cette nébuleuse est située dans un cadre beaucoup plus vaste de nébuleuses à émission, dont les plus connues nébuleuse du cœur et nébuleuse de l'âme. C'est une région de formation d’étoiles, située dans la constellation de Cassiopée.
      IC 1795 de magnitude 7 est  située à environ 6 000 années-lumière du système solaire, dans le bras de Persée de la Voie lactée. Elle couvre un champ d'environ 20 minutes d'arc, soit une largeur de 70 années-lumière
       
      Full et détails sur astrobin : https://astrob.in/full/7q2p47/0/
       
       

       
       

  • Images